La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par lennonslegacy le Dim 10 Fév 2013 - 5:28

Qu'est-ce qu'un effet et qu'est-ce qu'une cause? Selon moi un effet, c'est le résultat d'une cause, qui elle, est le résultat de la cause et de l'effet qui la précède. Une boule de billard reçoit un coup et en prenant de l'inertie avance en direction d'une autre boule (cause)+ (effet) la boule finit par rentrer dans une autre boule. En additionnant la chaine d'événement simple que je viens de décrire, on obtient une autre cause, c'est à dire l'impulsion donnée à la boule (2) qui aura comme effet de frapper une autre boule (3). Puis on recommence. La suite des événements se calcule toujours de la même manière, on additionne la cause et l'effet précède pour créer une autre cause donc une autre chaine cause à effet résultat de la somme de la cause et de l'effet précédent.
On peut même partir du début et retourner en arrière. L'impulsion donnée à la boule (1) est l'effet d'une cause qui elle aussi est la somme de la cause et de l'effet précédent qui deviennent une nouvelle cause.

Appliqué à une suite de nombres entiers: 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14 et ainsi de suite... On procèderait donc de la sorte: (1+2=3) (3+2=5) (5+3=8) (8+5=13) 13+8=21) (21+13=34) et ainsi de suite... Bref, on obtient la suite de Fibonacci!! Donc, en appliquant à une suite de nombres entiers la loi de la causalité on obtient la suite de Fibonacci. En appliquant à la réalité la règle nous menant à la suite de Fibonacci on obtient un monde causal.

Seulement, comme la suite de Fibonacci est toujours en croissance, ce nombre de cause et d'effet que l'on additionne augmente lui aussi, bref, en partant d'une cause initiale, le nombre d'effet et de cause que l'on doit additionner va toujours en augmentant lui aussi. L’exemple de la boule de billard est très simplifié, mais l'univers lui, est très complexe. Par conséquent, le nombre de cause et d'effet dont la somme produit la réalité dans lequel vous vivez est astronomique. Par contre, la loi de causalité ne s'applique pas à toute les échelles de grandeur, elle disparait dans sa forme que l'on connait de manière familière aux échelles quantiques.

Scopo 09/02/12

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par petit chaperon rouge le Dim 10 Fév 2013 - 8:08

La suite de Fibonacci est donc :
0; 1; 1; 2; 3; 5; 8; 13; 21;...

Donc d'après vous, la causalité pourrait être écrite, pour tout nombre strictement positif, comme suit :
Fn+2=Fn+1 +Fn où Fn; Fn+1; Fn+2 sont trois termes qui se suivent dans la suite de Fibonacci.

Donc pour n=0 nous avons : F0+F0+1=F2 où F0=0; F1=1; F2=1

Fn+2=Fn+1 +Fn <=>
Fn+2 - Fn+1=Fn <=>
(Fn+2 - Fn+1)/Fn=1

Mais (F2-F1)/F0=1 ?
0/0 = 1 ?


avatar
petit chaperon rouge
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 451
Localisation : Forêt
Identité métaphysique : a-solipsiste...
Humeur : c'est quoi ?
Date d'inscription : 16/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par lennonslegacy le Dim 10 Fév 2013 - 8:16

En interposant les termes. Oui. Avec certitude. Non. Je sais que vous avez compris ou je voulais en venir. Votre réponse en démontre la preuve. Mis à part le langage, je ne connais pas de manière d'exprimer la causalité, et le langage tout comme les mathématique sont une convention de symboles décrivant à leurs manière la finesse de la réalité.

Bref, êtes vous d'accord ou c'est moi qui fabule? Vous avec l'air plus au courant que moi.

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par petit chaperon rouge le Dim 10 Fév 2013 - 8:28

lennonslegacy a écrit:Bref, êtes vous d'accord ou c'est moi qui fabule?
J'ai un petit souci, il apparaît une "singularité"... Je m'explique :
0/0 =1 <=>
(0*1)/0=1*1 <=>
0*(1/0)=1
or en analyse mathématique cela équivaut à
et donc mon produit devient alors 0*infini=1... voilà le problème.
avatar
petit chaperon rouge
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 451
Localisation : Forêt
Identité métaphysique : a-solipsiste...
Humeur : c'est quoi ?
Date d'inscription : 16/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par lennonslegacy le Dim 10 Fév 2013 - 8:36

Le contraire m'aurait surpris, je ne vois pas ça comme un problème, c'est même plutôt fascinant selon moi.

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par petit chaperon rouge le Dim 10 Fév 2013 - 9:15

lennonslegacy a écrit:Le contraire m'aurait surpris, je ne vois pas ça comme un problème, c'est même plutôt fascinant selon moi.
Pourtant s'en est un par rapport à votre hypothèse :
cela veut dire que le terme F0 qui prend la valeur F0=0 est dans la même mesure égal avec le terme F1 qui lui prend F1=1 ce qui est contradictoire... En d'autres mots, soit il n'y a pas de début, donc, dans votre exemple de boules, vous n'avez jamais tapé sur la première boule, donc l'instant 0 n'existerait pas et dans ce cas qui applique le mouvement à votre boule ? Ou sinon, il n'y a pas de causalité impliquée par la suite de Fibonacci... sourire
avatar
petit chaperon rouge
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 451
Localisation : Forêt
Identité métaphysique : a-solipsiste...
Humeur : c'est quoi ?
Date d'inscription : 16/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par lennonslegacy le Dim 10 Fév 2013 - 17:32

petit chaperon rouge a écrit:
lennonslegacy a écrit:Le contraire m'aurait surpris, je ne vois pas ça comme un problème, c'est même plutôt fascinant selon moi.
Pourtant s'en est un par rapport à votre hypothèse :
cela veut dire que le terme F0 qui prend la valeur F0=0 est dans la même mesure égal avec le terme F1 qui lui prend F1=1 ce qui est contradictoire... En d'autres mots, soit il n'y a pas de début, donc, dans votre exemple de boules, vous n'avez jamais tapé sur la première boule, donc l'instant 0 n'existerait pas et dans ce cas qui applique le mouvement à votre boule ? Ou sinon, il n'y a pas de causalité impliquée par la suite de Fibonacci... sourire


Je vais vous avouez messieurs ou madame chaperon rouge, que j'ai beaucoup de misère avec les mathématiques. Je suis le type de personne que l'on perd avec des formules... vous voyez? Moi ce que je voulais souligner c'était l'idée qu'un effet est toujours la somme de la cause et de l'effet précédent. Et honnêtement pour le lien avec la suite de Fibonacci, je me suis seulement fier au concept d'additionner les deux chiffre précédent. Je trouvais qu'il y avait une analogie flagrante. Je n'y pige que dalle au formules mais je sais comment calculé la suite de Fibonacci... On additionne les deux nombres précédent et ainsi de suite.... Peut-être me suis-je embarqué dans quelque chose de trop technique pour moi, bref je ne peux pas vous répondre.

lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par zizanie le Mer 13 Fév 2013 - 14:06

Un effet est produit par une cause et non pas par un effet précédant. Il est possible qu'une cause soit liée à un précédent effet mais pas nécessairement et de toutes façon, il y a aucune raison d'en faire la somme mathématique.
Le problème d'un enchainement de causalités se ramène toujours à la cause première sans causalité. C'est une des faiblesses du déterminisme qui doit éliminer la cause première et maintenir une infinité de causes dans l'enchainement
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par Ling le Mer 13 Fév 2013 - 14:24

Le problème d'un enchainement de causalités se ramène toujours à la cause première sans causalité

Démonstration? Car sans démonstration = affirmation

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par zizanie le Mer 13 Fév 2013 - 14:46

Un enchainement de n causes/effets peut s'écrire:
Soit un ensemble de n causes produisant des effets successifs dans un intervalle de 1 à n noté [1..n] on peut écrire:
C(a) => C(a+1) avec a = [1..n] (je note = pour "appartenant à")
La cause première est C(1)
Quelle est la cause de C(1)?
1) Une cause C(b) avec b = [1..n] cause interne = bouclage?
2) Une cause C(x) avec x <> [1..n] cause externe?

1) Cause interne, bouclage. Nous avons un cycle de causalités auto entretenues, telles les trajectoires des planètes qui semblent se répéter à l'infini. Mais en a-t-il toujours été ainsi? Peut-on inventer le mouvement perpétuel?

2) Cause externe. Dans ce cas introduisons cette cause dans notre intervalle d'étude qui devient [0 ... n] et x=0, par récurrence, nous obtiendrons un intervalle [-m ... n] avec -m tendant vers moins l'infini. Pour éviter cet infini, il est donc nécessaire de stopper le processus et de reconnaitre une cause première sans cause.

Donc, infinité de la chaine des causes, cause première ou éternel retour? sourire


Dernière édition par zizanie le Mer 13 Fév 2013 - 14:51, édité 1 fois
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par Ling le Mer 13 Fév 2013 - 14:48

Donc une cause Wink

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par zizanie le Mer 13 Fév 2013 - 14:53

Stirica a écrit:Donc une cause Wink
la cause première n'a pas de cause sinon elle perd son appellation de cause première.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par JO le Mer 13 Fév 2013 - 14:55

si éternel retour, cercle vicieux, si origine causale , spirale pointant vers l'infini . Mais c'est de l'ID...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22362
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par Ling le Mer 13 Fév 2013 - 14:55

Donc de rien surgit quelque chose?
Nous sommes bien face à un paradoxe, non?




Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par JO le Mer 13 Fév 2013 - 15:01

l'espace/temps est le domaine des causalités ; On peut imaginer un infini a-causal, et déjà, celui des rêves, de la création imaginaire , où les dimensions spatiales s'inversent même, parfois .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22362
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par zizanie le Mer 13 Fév 2013 - 15:04

Stirica a écrit:Donc de rien surgit quelque chose?
Nous sommes bien face à un paradoxe, non?
Exactement, avec ou sans Dieu.
Car, soit:
De rien surgit directement quelque chose.
soit:
De rien surgit Dieu qui crée quelque chose.
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par Ling le Mer 13 Fév 2013 - 15:07

Ce n'est pas cohérent avec nos connaissances scientifiques. Comment le vide engendre t'il quelque chose?


Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par JO le Mer 13 Fév 2013 - 15:09

dieu, ou X, ou Cause primordiale, Abstraction impensable causale : AIC, sans forcément du poil sous le bras et le goût de la bière , propres à l'humain, Belge de préférence , pour la bière sourire
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22362
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par troubaadour le Mer 13 Fév 2013 - 15:20

JO je ne comprends rien. il n'y a même pas un verbe dans ta phrase.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Age : 52
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par zizanie le Mer 13 Fév 2013 - 15:20

Stirica a écrit:Ce n'est pas cohérent avec nos connaissances scientifiques. Comment le vide engendre t'il quelque chose?
Le déterminisme stricte n'a jamais été cohérent avec nos connaissances scientifiques, c'est un idéal qui a ses limites. sourire
D'autre part, nos connaissances scientifiques ne sont que partielles, cela étant, les fluctuations du vide existent mais il faudrait postuler que globalement, le bilan énergétique (matière comprise) est nul. Y a-t-il une forme d'énergie négative? interroge
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par zizanie le Mer 13 Fév 2013 - 15:21

troubaadour a écrit:JO je ne comprends rien. il n'y a même pas un verbe dans ta phrase.
C'est tout simplement qu'il n'y a rien à y comprendre. lol!
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par Ling le Mer 13 Fév 2013 - 15:24

zizanie a écrit:
Stirica a écrit:Ce n'est pas cohérent avec nos connaissances scientifiques. Comment le vide engendre t'il quelque chose?
Le déterminisme stricte n'a jamais été cohérent avec nos connaissances scientifiques, c'est un idéal qui a ses limites. sourire
D'autre part, nos connaissances scientifiques ne sont que partielles, cela étant, les fluctuations du vide existent mais il faudrait postuler que globalement, le bilan énergétique (matière comprise) est nul. Y a-t-il une forme d'énergie négative? interroge

Les théoriciens du hasard pédale dans le vide. Car a-causalite veut dire: création ex-nihilo. Les deux positions sont dans le même embarras. Tout au plus pouvons nous borner à constater... notre ignorance. Wink

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par Jipé le Mer 13 Fév 2013 - 15:31

troubaadour a écrit:JO je ne comprends rien. il n'y a même pas un verbe dans ta phrase.
ça doit être l'excès de bière pour moi ! lol!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25515
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par zizanie le Mer 13 Fév 2013 - 15:53

Stirica a écrit:
Les théoriciens du hasard pédale dans le vide. Car a-causalite veut dire: création ex-nihilo. Les deux positions sont dans le même embarras. Tout au plus pouvons nous borner à constater... notre ignorance. Wink
On ne peut pas nier les fluctuations du vide quantique, le problème se pose à l'échelle de l'univers au moment de son confinement, c'est une physique qu'il nous reste encore à découvrir.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
zizanie
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7436
Localisation : France
Identité métaphysique : Matérialiste
Humeur : Taquine
Date d'inscription : 19/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La causalité appliquée à une suite de nombres entiers donne la suite de Fibonacci

Message par cana le Mer 13 Fév 2013 - 16:10

lennonslegacy a écrit:
Moi ce que je voulais souligner c'était l'idée qu'un effet est toujours la somme de la cause et de l'effet précédent. Et honnêtement pour le lien avec la suite de Fibonacci, je me suis seulement fier au concept d'additionner les deux chiffre précédent. Je trouvais qu'il y avait une analogie flagrante
La Causalité serait principe du vivant ?
C’est interessant.
zizanie a écrit:
Le problème d'un enchainement de causalités se ramène toujours à la cause première sans causalité. C'est une des faiblesses du déterminisme qui doit éliminer la cause première
La cause premiére sans causalité ? mais ca veut dire quoi exactement ?
Je pensais que tu n’étais pas croyante (rire)
L’eau par exemple se change en vapeurs puis se condense en eau. Et vice versa ? tous les corps se changent en vapeurs et en eau dans leur dissolution. Ils s‘alternent ! Ca peut pas être aussi simple ? Que l’univers ait été formé d’une vapeur qui s’est condensée en eau, d’une émanation… Et puis que ce soit la volonté de Dieu ou de la Necessité on s’en tapes finalement !

PCR a écrit:
et donc mon produit devient alors 0*infini=1... voilà le problème.
Tu dit que « sans démonstration = affirmation » alors j’attends ta démo, en évitant la div par zero bien sûr..
Non sérieux … je vois pas le probléme ? 0 1 Infini.. c’est judicieux.
Sitrica a écrit:
Donc de rien surgit quelque chose?
Nous sommes bien face à un paradoxe, non?
Ca veut dire quoi « rien » exactement ? c’est comme « vide » ? je ne comprends pas ?
Peux tu( je te prie) Sitrica me donner un exemple sur la Manisfestation qui sors de … rien ?
Bonne chance ^^



Tout au plus pouvons nous borner à constater... notre ignorance.
Je suis bien d’accord avec toi et c'est déja énorme de l'admettre...

Jo a écrit:
Belge de préférence , pour la bière
A qui le dis tu sourire
A la votre Camarades !!! et Santé !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 47
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum