L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par Golem le Ven 19 Avr 2013 - 11:28

On peut imaginer que des photons pourrait être émis quand les noyaux des atomes retrouvent leur position de référence comme des photons sont émis quand des électrons retrouvent leur position de référence mais ... les photons sont détectables.

On a l'habitude de penser que lorsqu'on ne détecte pas d'émission de photon, c'est qu'il n'y a pas d'émission de photon.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Ven 19 Avr 2013 - 14:19

Golem a écrit:On a l'habitude de penser que lorsqu'on ne détecte pas d'émission de photon, c'est qu'il n'y a pas d'émission de photon.
Effectivement, mais on n'arrive pas non plus à expliquer le non rayonnement des électrons quand ils relient entre eux les deux atomes d'une molécule. Dans ma thèse au moins, on voit que les photons seraient absorbés dans la ligne de visée entre les atomes puisque leurs accélérations servent à annuler l'effet Doppler car, vu de l'extérieur du système, l'émission simultanée d'un photon absorberait alors le photon incident. De plus, dans ma thèse, le phénomène de perception y dépendant de la résistance à l'accélération, la direction et l'intensité d'une lumière incidente y résulterait de la direction et de l'importance de l'accélération, de sorte que la lumière qui sert au mouvement entre les deux atomes ne serait pas perceptible non plus lorsque l'observateur se trouverait sur la normale aux accélérations.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par Golem le Ven 19 Avr 2013 - 20:29

Quand deux électrons se rencontrent à haute vitesse, ils peuvent, à cause du choc, ralentir, ce qui abaisse leur quantité d'énergie, et des couples de photons peuvent apparaître à cette occasion, pour que "rien ne se perde".

Quand des électrons vont à peu près dans le même sens, ils font généralement beaucoup moins de lumière, la quantité de mouvement restant à peu près constante.
Dans un fil de cuivre, quand on applique une tension électrique, tous les électrons vont se déplacer à peu près comme tu le décris dans ta thèse, en se poussant les uns les autres.
On peut penser qu'il y a alors émission et absorption de photons entre les électrons qui se poussent et se tirent.
Ce sera alors sous forme magnétique, le magnétisme ayant pour vecteur des photons à un niveau de fréquence non visible.




Le phénomène de résonance magnétique permet de voir des noyaux d'atome (ayant un s p i n non nul) absorber de l'énergie magnétique, la stoker puis la libérer un peu plus tard.

avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par Golem le Ven 19 Avr 2013 - 20:31

hahaha, il y a un code de censure dans la programmation du forum qui empêche d'écrire s p i n en un seul mot.

Cela écrit spinocchio
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Ven 19 Avr 2013 - 21:28

Dans ma thèse, quand les atomes accélèrent pour conserver leur synchronisme lors du mouvement constant de leur molécule, ils ne changent pas de fréquence, mais en MQ, des photons de fréquence différente sont émis selon les niveaux d'énergie franchis. De la même manière, si j'accélère un de mes deux atomes jusqu'à ce qu'il soit forcé de franchir la limite de sa longueur d'onde stationnaire, de la lumière s'échappera du système lors de la transition entre deux multiples entiers de cette longueur d'onde puisqu'elle ne sera plus absorbée par coïncidence avec les accélérations. Mais il y a aussi un autre type de reptation que j'appelle stationnaire et qui correspond à la vibration entre deux atomes. Selon moi, c'est ce type de reptation qui, accélérée suffisamment, laisserait échapper la lumière visible.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par Nuage le Lun 29 Avr 2013 - 11:43

Bulle a écrit:
Nuage a écrit:Vas te faire foutre ! Tu réponds à côté de ce que je te dis.
Tu vois que peux parler de sexe .....
Nuage : pour avoir imposé cette expression inélégante à tes lèvres (supérieures) si élégantes, tu n'auras ni Notre Mère et Je Vous Salue Paris à réciter, mais pour ta punition, tu devras faire trois réponses sur le fil M'enfinien situé dans sa signature ! pette de rire

M'enfin a écrit:
Spoiler:
Bonjour,

J'ai eu un embryon d'idée à propos du mouvement, et je le partage avec vous: "La résistance au changement, et le changement, seraient tous deux causés par la non instantanéité de toute interaction". Voici une petite animation qui résume mon propos. Il s'agit de deux atomes qui avancent par petits pas constants l'un par rapport à l'autre au moment d'émettre chacune de leurs impulsions lumineuses et ce, afin de combler le décalage temporel (effet Doppler) entre chacune des impulsions en provenance de l'autre atome, décalage causé par ses précédents pas.



Pour envisager une pareille possibilité, il faut bien sûr prendre pour acquis que les atomes partagent des impulsions lumineuses de manière constante, et qu'ils agissent pour demeurer synchronisés entre eux. De cette manière, pour deux atomes immobiles l'un par rapport à l'autre parce que leur molécule est au repos, dès qu'un premier atome serait forcé d'exécuter un pas parce qu'une autre molécule le frappe, il devrait y résister pour tenter de demeurer synchronisé au impulsions du deuxième mais sans que ce deuxième n'ait encore perçu de changement puisque la lumière n'est pas instantanée, de sorte qu'il devrait lui aussi finir par accélérer mais plus tard, et ainsi de suite tant que les deux atomes échangeraient leur lumière, d'où le mouvement constant de la molécule à laquelle ils appartiennent.

Que pensez-vous de ce principe?
J'en pense pas grand chose. C'est bien pour cela que je n'ai jamais posté sur ce thread auparavant.


- Il est où le thread pour comprendre ce thread ?
Un thread qui parlerait de physique avec les atomes et tout ça, avec une vidéo ludique (un vidéo sur les connaissances scientifiques que nous en avons, pour expliquer simplement comment ça fonctionne, un atome, une molécule, l'effet doppler ...., le rayonnement (y'a un rayonnement ? ) .....
Une vidéo des connaissances de base quoi .... , et qui poursuit ses explications toujours en ludique, pour ensuite pouvoir parler du sujet de ce thread.


- Pourquoi dans ton hypothèse M'enfin, tu fais abstraction des protons électrons ?
Il est difficile dans une hypothèse, d'isoler un élément à observer, en faisant abstraction de ce qui l'entoure, et ce dans le fictif, tout en sachant qu'il est possible que ce qui n'est pas pris en compte, puisse avoir également une importance déterminante.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Lun 29 Avr 2013 - 21:14

Nuage a écrit: J'en pense pas grand chose. C'est bien pour cela que je n'ai jamais posté sur ce thread auparavant.
C'est bien pour ça que je crois que la punition de Bulle était surtout pour moi. lol!
Il est où le thread pour comprendre ce thread ?
Il y a seulement trois principes à retenir dans ma thèse: 1) l'interaction entre deux choses n'est pas instantanée, 2) les chose ne sont pas continues mais divisibles, 3) les choses cherchent à s'accorder ensembles. Le premier principe implique qu'il faut toujours un certain temps à une information pour aller d'une chose à l'autre, ce qui élimine la télépathie ou toute autre forme de miracle de l'équation. Le deuxième principe implique que le mouvement apparemment continu d'une chose distincte est entretenu par de petits mouvements discontinus entre ses composants, de petits pas dans le cas des atomes, comme nous quand nous marchons. Le troisième principe implique que, bien que nous ne soyons pas tout à fait sur la même longueur d'onde toi et moi pette de rire , nous aurions avantage à nous accorder ensembles quand même croule de rire si nous voulons profiter l'un de l'autre pour avancer dans la vie. Dans le cas d'un atome, il accélère ou décélère pour qu'une seule de ses impulsions lumineuses commence et finisse exactement au moment où l'impulsion lumineuse en provenance de l'autre atome le traverse. Parce que la lumière n'est pas instantanée, si un atome devait avancer d'un pas vers un autre en émettant son impulsion lumineuse, l'autre devra s'éloigner d'un pas de lui en émettant la sienne, de sorte que le premier devra avancer d'un nouveau pas, et ainsi de suite tant qu'il ne rencontreront pas d'obstacle. Leurs pas peuvent être plus ou moins long, mais ils doivent absolument conserver leur rythme, comme ceux de deux danseurs sur une piste de danse. Plus les pas sont longs entre deux danseurs, plus ils se déplacent rapidement par rapport aux autres danseurs. Quand tu lances une balle, ses atomes se mettent à avancer entre eux par petits pas décalés comme ceux de mon animation: plus tu la lances fort, plus les pas s'allongent entre ses atomes, et plus elle s'éloigne rapidement de toi.
Pourquoi dans ton hypothèse M'enfin, tu fais abstraction des protons électrons?
J'ai choisi de faire abstraction de l'électron pour simplifier la compréhension, mais l'onde qui relie les deux protons de mes atomes pourrait très bien être un électron de fréquence constante puisque la théorie électronique actuelle le permet.
Il est difficile dans une hypothèse, d'isoler un élément à observer, en faisant abstraction de ce qui l'entoure, et ce dans le fictif, tout en sachant qu'il est possible que ce qui n'est pas pris en compte, puisse avoir également une importance déterminante.
Effectivement, mais il faut bien commencer quelque part, comme on dit. Voilà pour la leçon. Va et ne pèche plus, tu es pardonnée! pette de rire croule de rire pette de rire croule de rire je sors
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par Nuage le Mer 1 Mai 2013 - 23:25

Bonsoir, bonsoir .....

Oui alors j'ai bu un bon petit coup de Génépi, pas tant pour avoir des idées, que pour les mettre en post.

- M'enfin, il faut bien que tu comprennes, que mes connaissances en sciences physique étant de niveau 0,5, il faut tout de même des connaissances avec ce qui est reconnu scientifiquement, pour faire un lien, un rapprochement (ou réfléchir sur) ta thèse.
Je ne vais pas réfléchir sur ce que tu dis avec 0 point de repère scientifique, ce qui se résumerait à dire "ha ok! ha ok !" à tout ce que tu pourrais me dire (surtout que quand tu parles en général, je ne sais pas ce qui tient des connaissances scientifiques acquises, et ce qui tient de ta thèse).

A moins que tu considères que l'on peut faire impasse sur la physique pour comprendre, et par conséquence sur les explications-exemples avec les atomes. ....
Dans ce cas dis le moi.
Mais si tel n'était pas le cas, merci de me transmettre (toute personne éclairée) des lien inter-actifs ludiques pour m'instruire avec émerveillement .....


- Partant du principe que je fasse impasse sur les bases scientifiques de physiques, concernant les atomes et tout ça ..... blablablabla .....

.... D'après toi, où se place l'imagination dans les grand pas (vitesse rapide) ?
[oui alors ce n'était pas exactement la question que je voulais poser, mais je ne m'en souviens plus de la réflexion-question sur les grands pas, ça date de hier, et là j'suis à l'envers].


M'enfin a écrit:
.... Voilà pour la leçon. Va et ne pèche plus, tu es pardonnée! pette de rire croule de rire pette de rire croule de rire je sors
Pour ma part, je ne t'ai pas encore pardonné.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Jeu 2 Mai 2013 - 0:34

Nuage a écrit:A moins que tu considères que l'on peut faire impasse sur la physique pour comprendre, et par conséquence sur les explications-exemples avec les atomes.
Si tu comprends les trois principes physiques que j'ai énoncés plus haut, tu peux comprendre ma thèse. Tous ceux qui savent lire peuvent facilement la comprendre, elle n'est pas compliquée. La seule raison pour laquelle personne n'a l'a encore comprise ici, c'est la fameuse résistance au changement. Face à du nouveau, on cherche tous à comparer avec l'ancien, c'est inévitable, mais quand l'ancien est incrusté il empêche de croire au nouveau, et pour le comprendre il faut nécessairement y croire un peu, le temps de se faire une idée. Pour peu que tu sois capable d'y croire un peu, tu devrais donc comprendre le principe plus rapidement que ceux qui s'y connaissent mieux que toi en physique.
Pour ma part, je ne t'ai pas encore pardonné.
Ton émoi devrait s'estomper tout seul puisque ce n'était qu'un quiproquo.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par Nuage le Jeu 2 Mai 2013 - 7:49

M'enfin a écrit:
Nuage a écrit:Pour ma part, je ne t'ai pas encore pardonné.
Ton émoi devrait s'estomper tout seul puisque ce n'était qu'un quiproquo.
Dois-je aussi prendre cela comme argent comptant ?
Non, je ne suis pas d'accord. Tu parlais de l'avantage à s'accorder .....
Et bien ça n'en prend pas le chemin.
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par JO le Jeu 2 Mai 2013 - 7:52

Ton premier principe est démenti popar la physique quantique, et la vitesse de la lumière n'intervient pas au niveau ondulatoire.
Seul ton troisieme principe rejoint l'attraction universelle . Le second n'est qu'à demi vrai: une onde continue devient corpuscule séparé en passant du niveau quantique au niveau physique .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Jeu 2 Mai 2013 - 13:50

JO a écrit:Ton premier principe est démenti par la physique quantique,
Les physiciens ont parfois de curieuses manières d'expliquer les observations, des manières que je qualifierait de surnaturelles. La matière noire est inobservable et impalpable, pourtant ils y croient. L'énergie sombre est inobservable elle aussi, mais ils croient qu'elle existe. L'espace-temps courbe d'Einstein implique qu'il n'y a aucune interaction entre les corps, que cet espace serait courbé de manière instantanée donc, pour moi, surnaturelle. Avant d'imaginer la Reptation, j'avais pris pour acquis qu'ils se trompaient, et quand j'en ai développé le principe, j'ai compris que j'avais peut-être raison. Pour moi, de pareilles propositions relèvent du miracle, et j'ai choisi de ne pas compter sur des miracles pour appréhender mon existence.
et la vitesse de la lumière n'intervient pas au niveau ondulatoire.
Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Pour moi, la seule interaction possible dans le vide, c'est la lumière et, entre les atomes, c'est le vide.
une onde continue devient corpuscule séparé en passant du niveau quantique au niveau physique .
Une onde n'est pas continue, elle est divisible, elle possède une fréquence, et elle avance: c'est tout qu'il faut retenir de la lumière pour comprendre la Reptation. Jo, j'essaye d'avancer du nouveau au sujet du mouvement en utilisant des principes connus faciles à comprendre sur lesquels j'ai basé mes prémisses. Si tu les comprends, tu peux comprendre le principe de la Reptation, mais il faut d'abord que tu en acceptes les prémisses telles quelles. Si tu te contentes de rejeter globalement ma thèse jusqu'à ce qu'elle explique toutes les observations de la physique actuelle, on peut tourner autour du pot très longtemps. Zizanie a fait la même chose, elle n'a jamais pu accepter de me dire si elle comprenait le principe, elle ne pouvait que contester des points qui n'avaient rien à voir avec la Reptation. Dis-moi d'abord si tu comprends pourquoi les atomes de mon animation procèdent par petits pas décalés entre eux, ensuite, on pourra vérifier d'autres points.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par gaston21 le Jeu 2 Mai 2013 - 17:27

M'enfin, j'avoue que moi aussi, j'ai vraiment de la peine à te suivre. Tu as un point de vue original; je le respecte; mais il ne semble pas tellement correspondre aux connaissances actuelles. La matière noire ? Ma foi, il semble qu'on soit à deux doigts de l'identifier; merci, satellite Planck.. et surtout détecteur AMS (installé sur l'ISS) qui est en train de collecter des milliards d'informations sur le sujet. Il pourrait y avoir une correspondance entre la matière noire qui forme le halo de notre galaxie et les rayons cosmiques.
Il semble que ce soit elle qui ait pris le pouvoir pendant la phase de l'inflation de l'Univers
(jusqu'à 370000 ans après le Big Bang) pour laisser ensuite la main à la gravitation. Mais , problème ! La Relativité Générale pourrait être remise en cause... (Science et Avenir d'Avril)

Moralité, on est encore "dans le cirage" !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Jeu 2 Mai 2013 - 17:46

Gaston, après avoir dit que tu avais de la difficulté à me suivre, tu dis ceci:
La matière noire ? Ma foi, il semble qu'on soit à deux doigts de l'identifier;
Et à la fin, tu dis ceci:
Moralité, on est encore "dans le cirage" !
Si je comprends bien, tu as autant de la difficulté à suivre les scientifiques que moi, c'est ça?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par le lynx le Jeu 9 Mai 2013 - 2:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le 3 avril dernier, le prix nobel de physique 1976 Samuel Ting a présenté les résultats de l’expéréience internationale AMS-02. Cet appareil relié à la Station Spatiale Internationale détecte l’ensemble des rayons cosmiques. Durant 18 mois, ils ont observés parmi ces rayonnements des excès d’anti-électrons, ou positons. Comment interpréter cette anomalie? La relier directement à la présence de matière noire? Ou aux étoiles à neutrons, ou pulsars, ces débris d‘étoiles massives?

La réponse pourrait venir du Laboratoire national du Gran Sasso, en Italie, protégé sous 1400 mètres de roches.
Ce lieu abrite l’Institut national de physique nucléaire, où a été mis en place Darkside 50, un programme de détection de particules à l’origine de la matière noire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par le lynx le Jeu 9 Mai 2013 - 2:23

On a peut être bien trouvé ce qui explique que nous sommes là. Les planètes, les étoiles, la terre, la vie, nous, tout ce qui nous entoure et que l'on peut voir parce que ce n'est pas du vide, parce qu'il y a de la matière.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
le lynx
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : VALENCE
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Variable
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par Bulle le Dim 19 Mai 2013 - 16:00

M'enfin a écrit:D'après ce que j'en ai lu, personne ne réussit à convaincre personne de sa propre thèse ici, qu'elle soit étayée ou non n'a pas l'air d'y changer grand chose.
Thèse : Proposition ou théorie que l'on tient pour vraie et que l'on soutient par une argumentation pour la défendre contre d'éventuelles objections.
Donc ce que tu proposes doit être dans un premier temps clairement exposé (et les atomes qui percevraient de la lumière, pour le commun des mortels, n'éclairent rien du tout) et sérieusement argumenté : éviter donc les pétitions de principe ou les raisonnement circulaires.
Il est donc indispensable que lorsque tu affirmes quelque chose tu l'affirmes en appuyant tes dires sur telle ou telle recherche.
Comment veux-tu qu'un débat s'installe sinon ?
Si je comprends bien, il semble aussi que je doive trouver une manière moins invasive de présenter ma thèse ! J'essaie déjà de tenir compte des réactions des gens à ce sujet, mais je ne peux pas lire leur pensée. Jusqu'à maintenant, tes réactions dans ce sens sont les plus significatives pour moi, mais c'est la première fois que tu me traites de boulet et je suis un peu désemparé car j'ai besoin de plus de deux ou trois posts par semaine pour avoir l'impression d'avancer un peu, ce qui se passerait peut-être si je me restreignais à mes seuls sujets. Je vais réfléchir à tout ça! En attendant de trouver mieux, je ne vais plus faire référence à la Reptation si je participe aux autres sujets. Ça te va?
C'est surtout toi qui est envahi par elle (relis le boulet ce n'est pas toi mais les petites boules noires sourire ) ! En fait il me semble que tu es tellement passionné et que tu as tellement envie de persuader que tu le fais presque par réflexe.
Donc oui, essaie peut-être de vivre les sujets un peu plus librement. Tes interventions sont à mon sens souvent pertinentes et fort agréables à la lecture.
Nous avons un physicien semble-t-il, qui vient de s'inscrire sur le forum : peut-être un interlocuteur qui te permettra "d'avancer" ?

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39962
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Dim 19 Mai 2013 - 17:50

Bulle a écrit:Il est donc indispensable que lorsque tu affirmes quelque chose tu l'affirmes en appuyant tes dires sur telle ou telle recherche.
Je n'ai trouvée aucune qui me soit utile. Ma thèse remet en question la conception-même de la masse, une conception qui n'a pas changé depuis des lustres. C'est [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui s'est approché le plus du principe que je mets de l'avant. Je cite Wiki à son sujet: "Une manière d'interpréter les forces d'inerties en général, et la force centrifuge en particulier, sans introduire la notion de référentiel absolu, est d'admettre avec Mach (et Einstein) que les forces d'inertie sont induites par les masses lointaines qui fournissent le référentiel par rapport auquel la rotation prend son sens physique." Comme tu peux le voir, Mach utilise l'univers au complet comme référentiel, alors que moi j'utilise directement la lumière échangée entre deux atomes rapprochés pour expliquer l'inertie, mais à laquelle j'ajoute ensuite celle qui provient des atomes de tout l'univers pour expliquer la masse gravitationnelle. Einstein s'est semble-t-il servi du principe de Mach pour avancer son espace-temps courbe, un principe qui n'implique aucune interaction entre les astres, aucune action-réaction, et que je qualifie de magique ou de surnaturel pour bien insister sur le fait qu'il n'y a aucun échange d'information entre eux. À cause d'Einstein, aucun chercheur sauf moi ne s'intéresse présentement à cet échange d'information, que ce soit entre les atomes ou entre les astres, mais s'il existe et qu'il est quantifié, il subit nécessairement l'effet Doppler.
En fait il me semble que tu es tellement passionné et que tu as tellement envie de persuader que tu le fais presque par réflexe.
Chez nous, on a un terme particulier pour désigner ce genre d'acharnement subconscient lors d'une conversation, et dont je reconnais que je suis atteint sourire : on dit de quelqu'un qu'il est ostineux, québécisme qui vient vraisemblablement de obstiné.
Tes interventions sont à mon sens souvent pertinentes et fort agréables à la lecture.
J'ai beaucoup de difficulté avec les compliments, une sorte de mélange d'orgueil et d'humilité totalement contradictoire, que je soigne par la dérision faute de pouvoir manier le sentiment. Merci quand même pour le compliment Bulle, ça me fait chaud au coeur car je doute beaucoup de mes capacités intellectuelles et sociales, surtout que je suis moi aussi impressionné par ta pertinence et ton érudition. okey
Nous avons un physicien semble-t-il, qui vient de s'inscrire sur le forum : peut-être un interlocuteur qui te permettra "d'avancer" ?
À la bonne heure, je pourrai peut-être faire avancer cette partie-là de ma thèse, ce qui pourrait m'aider à expliquer ce que je veux dire au sujet de notre propre résistance au changement. sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par Bulle le Ven 24 Mai 2013 - 14:19

Il me semble surtout indispensable, si tu veux que ta thèse soit comprise que tu admettes une chose élémentaire.
Le produit de ton imagination, de tes intuitions ne peut déboucher sur une thèse que si ce produit tient compte de ce qui est actuellement établi.
Tu peux remettre en question tout ce que tu veux, mais il te faut déjà clairement exposer ce que tu remets en question (la conception de la masse dans ce cas) et expliquer ce qui t'amène à la remettre en question.
Le simple fait que ce soit "une conception qui n'a pas changé depuis des lustres" n'est bien entendu pas suffisant puisque si elle n'a pas changé depuis des lustres ce peut être
- pour de bonnes raisons (tout, c'est à dire les recherches contradictoires, prouve que c'est le bon concept)
- pour de mauvaises raisons : et là c'est à toi de le démontrer.
Voilà ce que je voulais exprimer en écrivant "Il est donc indispensable que lorsque tu affirmes quelque chose tu l'affirmes en appuyant tes dires sur telle ou telle recherche."

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39962
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Ven 24 Mai 2013 - 15:12

Bulle a écrit:Le produit de ton imagination, de tes intuitions ne peut déboucher sur une thèse que si ce produit tient compte de ce qui est actuellement établi.
Comme Mothman me le disais sur le forum que j'ai initié pour en discuter, il faut absolument que ma thèse rende compte des observations, et je suis parfaitement d'accord avec lui. Miracle, il est mathématicien en modélisation physique, et il m'a proposé de modéliser mon principe. sourire
Tu peux remettre en question tout ce que tu veux, mais il te faut déjà clairement exposer ce que tu remets en question (la conception de la masse dans ce cas) et expliquer ce qui t'amène à la remettre en question.
La masse est inexpliquée en ce sens qu'un objet est dit massif parce qu'il possède une masse, et cette masse est définie comme étant la résistance à l'accélération, qui elle-même se mesure uniquement à partir d'un autre objet massif. Le raisonnement est circulaire, il n'y a tout simplement pas d'explication. Le boson de Higgs, qui est supposé expliquer cette masse, n'explique rien du tout lui non plus: il s'agit encore d'un objet massif sur lequel on se base pour expliquer la masse des autres corps.
Le simple fait que ce soit "une conception qui n'a pas changé depuis des lustres" n'est bien entendu pas suffisant puisque si elle n'a pas changé depuis des lustres ce peut être
- pour de bonnes raisons (tout, c'est à dire les recherches contradictoires, prouve que c'est le bon concept)
- pour de mauvaises raisons : et là c'est à toi de le démontrer.
Ce qui n'a pas changé depuis des lustres, c'est le raisonnement circulaire dont je parlais et, selon moi, l'ajout d'une ultime particule massive supplémentaire n'y pourra malheureusement jamais rien.

Voici ce que Wiki appelle une "Question résiduelle" au sujet du Higgs:
"Les particules (bosons, fermions) acquièrent une masse à cause du champ de Higgs, mais pourquoi chaque particule acquiert-elle une masse différente, voire n'acquiert-elle pas de masse du tout comme dans le cas du photon ? Pourquoi la force de l'affinité des particules avec le champ de Higgs — ce qu'on appelle le couplage — est-elle si différente d'une particule à l'autre, et donc comment expliquer cette hiérarchie des masses ? Aujourd'hui, on ne connaît pas les réponses à ces questions, et la théorie du boson de Higgs ne permet pas d'y répondre seule."

Pour que le champ de Higgs tienne en place et donne de la masse aux autres particules, il faut que le Higgs tienne d'abord en place, et il n'y a aucune explication à ce sujet non plus. Autre chose: même si le champ de Higgs expliquait la résistance à l'accélération, il n'expliquerait pas le mouvement constant que les corps massifs maintiennent suite à une accélération. Avec la Reptation pourtant, la résistance et le mouvement proviennent exactement du même mécanisme: celui qui entretient l'écoulement du temps.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par Bulle le Ven 24 Mai 2013 - 18:04

M'enfin a écrit:
Bulle a écrit:Le produit de ton imagination, de tes intuitions ne peut déboucher sur une thèse que si ce produit tient compte de ce qui est actuellement établi.
Comme Mothman me le disais sur le forum que j'ai initié pour en discuter, il faut absolument que ma thèse rende compte des observations, et je suis parfaitement d'accord avec lui. Miracle, il est mathématicien en modélisation physique, et il m'a proposé de modéliser mon principe. sourire
Génial !
Pour le reste : annonce haut essaie de faire un plan
Je conseille toujours de rédiger l'introduction et la conclusion avant le plan car tu auras ainsi largement éclairci (pour le lecteur, mais aussi pour toi) le point de départ et le point où tu veux arriver ; ce qui te permettra de "garder le cap" et de mesurer, accessoirement, les points à creuser et perfectionner.
Ton introduction doit donner envie de suivre ce que tu vas présenter, c'est-à-dire qu'elle doit expliquer les raisons pour lesquelles non pas tu as eu cette idée, mais pour lesquelles cette idée mérite d'être soutenue. Autrement dit tu plaideras pour la pertinence du sujet et les observations qui t'amènent à penser que ton raisonnement est valide. Tu donneras envie de te lire.
Maintenant il te faudra, à mon sens, également choisir entre deux rubriques : physique ou philosophie, ce n'est pas le même type de jury rire

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39962
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par mirage le Lun 27 Mai 2013 - 2:30

M'enfin a écrit:Bonjour,
"La résistance au changement, et le changement, seraient tous deux causés par la non instantanéité de toute interaction".

ok première phrase lol
la phrase que tu as écris peut elle se traduire par :" le changement nait d'une interaction, et la résistance au changement est due au fait qu'aucune interaction n'est instantanée" ?

la suite:
M'enfin a écrit:
Il s'agit de deux atomes qui avancent par petits pas constants l'un par rapport à l'autre au moment d'émettre chacune de leurs impulsions lumineuses et ce, afin de combler le décalage temporel (effet Doppler) entre chacune des impulsions en provenance de l'autre atome, décalage causé par ses précédents pas.



en gros ces deux atomes sont mutuellement mus par leur simple émission lumineuse ?

M'enfin a écrit:Pour envisager une pareille possibilité, il faut bien sûr prendre pour acquis que les atomes partagent des impulsions lumineuses de manière constante, et qu'ils agissent pour demeurer synchronisés entre eux. De cette manière, pour deux atomes immobiles l'un par rapport à l'autre parce que leur molécule est au repos, dès qu'un premier atome serait forcé d'exécuter un pas parce qu'une autre molécule le frappe, il devrait y résister pour tenter de demeurer synchronisé au impulsions du deuxième mais sans que ce deuxième n'ait encore perçu de changement puisque la lumière n'est pas instantanée, de sorte qu'il devrait lui aussi finir par accélérer mais plus tard, et ainsi de suite tant que les deux atomes échangeraient leur lumière, d'où le mouvement constant de la molécule à laquelle ils appartiennent.



que j'ajoute a ton préambule, comme modèle initial, d’où:

the first soucy:

M'enfin a écrit:La seule conséquence que j'y trouve pour l'instant n'a rien à voir avec la physique, mais concerne mes interactions avec mes semblables. Qu'un atome ne puisse pas percevoir son semblable instantanément implique qu'il sera toujours en retard sur sa réponse mais aussi que, malgré ce retard, il n'a qu'à accélérer pour demeurer synchronisé à ses impulsions et ainsi pouvoir continuer de s'accorder avec lui. Transposé à nos interactions humaines de tous les jours cela signifie pour moi que, incapables de prévoir notre propre avenir parce que nos interactions ne sont pas instantanées, nous n'aurions d'autre choix que de tenter de nous accorder entre nous jusqu'à ce qu'il advienne.

dans ton modele initial, je ne vois que régularité pure.
et qui dit régularité dit prévisibilité non ?


Dernière édition par mirage le Lun 27 Mai 2013 - 2:55, édité 1 fois
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4138
Age : 35
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Lun 27 Mai 2013 - 2:53

Formulé de cette manière, on est pris pour déterminer d'où vient le premier changement, et il n'est pas déterminable si l'univers n'a pas eu de commencement. Ce que je crois, c'est que le mouvement existe depuis toujours, et qu'il est entretenu par le fait que, à toutes les échelles, l'interaction entre les corps n'est pas instantanée. Quand un corps déjà en mouvement en rencontre un autre, il se produit un nouveau mouvement qui vient de la résistance au changement de chacun des atomes des deux corps, et cette résistance vient aussi du fait que l'interaction entre les atomes de ces corps n'est pas instantanée.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par mirage le Lun 27 Mai 2013 - 2:59

M'enfin a écrit:
. Ce que je crois, c'est que le mouvement existe depuis toujours, et qu'il est entretenu par le fait que, à toutes les échelles, l'interaction entre les corps n'est pas instantanée. Quand un corps déjà en mouvement en rencontre un autre, il se produit un nouveau mouvement qui vient de la résistance au changement de chacun des atomes des deux corps, et cette résistance vient aussi du fait que l'interaction entre les atomes de ces corps n'est pas instantanée.

moi je veux bien, mais dans ce que tu dis la, maintenant, je ne vois que régularité, en contradiction avec
M'enfin a écrit: Transposé à nos interactions humaines de tous les jours cela signifie pour moi que, incapables de prévoir notre propre avenir parce que nos interactions ne sont pas instantanées, nous n'aurions d'autre choix que de tenter de nous accorder entre nous jusqu'à ce qu'il advienne.[...] En d'autres termes, nous aurions tord de vouloir contrôler notre propre avenir, mais tout avantage à admettre qu'il est de facto imprévisible, de sorte qu'au lieu de chercher à imposer nos propres pré-visions comme nous le faisons souvent, nous aurions plutôt avantage à nous accorder entre nous de manière à dégager le plus de liberté possible, ce qui nous permettrait de développer le maximum de possibilités, qui se développeraient au hasard, et qui pourraient nous servir à changer de direction au besoin, simplement par coïncidence avec l'évolution de la société. Cet embryon d'idée m'a donc permit d'imaginer que notre évolution serait encore plus imprévisible que je ne le croyais déjà, et qu'il faudrait faire gaffe à notre imagination parce qu'elle peut trop facilement imaginer qu'elle l'est.

en admettant bien sur que cette résistance au changement soit d'une variabilité constante dans les mêmes conditions d'exercice


Dernière édition par mirage le Lun 27 Mai 2013 - 3:06, édité 1 fois
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4138
Age : 35
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'universalité de la résistance au changement pourrait-elle provenir d'une même cause?

Message par M'enfin le Lun 27 Mai 2013 - 3:04

mirage a écrit:en gros ces deux atomes sont mutuellement mus par leur simple émission lumineuse ?
C'est un peu comme si les atomes marchaient pas à pas sur les impulsions lumineuses de telle manière que, sans lumière pour les guider, ils seraient forcés à l'immobilité.
dans ton modele initial, je ne vois que régularité pure.
et qui dit régularité dit prévisibilité non ?
Il y a effectivement régularité lors du mouvement constant, les satellites en sont un exemple probant, mais changement de direction ou de vitesse si un obstacle se présente, ce qui n'est pas montré dans mon animation.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum