Aux racines de la discrimination

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par freefox le Jeu 4 Avr 2013 - 12:33

Coucou le monde, sourire

Je trouve que cela résume assez bien! Qu'en pensez vous?


Have a sweet and joyful day world sourire
avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Jeu 4 Avr 2013 - 15:06

Quand je sens de la culpabilité, j'ai des doutes, et cette image en contient.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par freefox le Jeu 4 Avr 2013 - 16:12

Soyez plus explicite s'vious plait sourire

Comme pour l’expérience de cette enseignante, ce qui empêche le vivre ensemble harmonieux souvent ce sont des conneries du style la taille, la couleur de la peau, des n'oeils ou des cheveux, le lieu de naissance, l'âge de la concierge en œstrus des individus considéré et sidérés etc.
C'est plus rarement des litiges, des malveillances etc......N'est-il pas?

*Serais-je dans l'erreur? (ô rage, ô désespoir bla bla bla)
Oui, peut-être que je me goure et que ce sont les extrêmes droites et autres extrémistes de tous bords qui ont raisons: dehors les grands qui mangent les cheese burgers des petits dans leur bac à sable ou l'inverse je ne me rappelle plus! HELP nous sommes les quoi, les glands ou les pitits?

* à partir de là je gag oeuf corse tongue albino tongue
avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par Ling le Jeu 4 Avr 2013 - 16:23

Il existe des formes de discrimination chez les animaux grégaires. Cela permet de voir qui appartient au troupeau, à la meute, etc. ou pas.

L'éthologie est passionnante pour cela. Elle nous permet de mieux comprendre ce qui est à la source des comportements humains.

(désolée du hs)

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Jeu 4 Avr 2013 - 16:44

freefox a écrit:Soyez plus explicite s'vious plait sourire
Sur l'image, le terme "connerie" est accusateur, il met la faute sur les autres. Nous sommes tous semblables pour ce qui est de la discrimination: dès que quelqu'un est différent de nous, il est très facile de reporter nos problèmes sur lui et ce, sans s'apercevoir que ce que nous faisons est injuste. Discriminer est un geste subconscient et, pour moi, un pareil automatisme universel doit rapporter plus que ce qu'il coûte sinon, nous n'aurions pas survécu et nous ne serions pas là pour en parler.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Jeu 4 Avr 2013 - 16:48

Stirica a écrit:Il existe des formes de discrimination chez les animaux grégaires. Cela permet de voir qui appartient au troupeau, à la meute, etc. ou pas. L'éthologie est passionnante pour cela. Elle nous permet de mieux comprendre ce qui est à la source des comportements humains. (désolée du hs)
C'est ce que je prétend aussi, voilà pourquoi je ne trouvais pas ce point de vue HS.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par freefox le Jeu 4 Avr 2013 - 17:08

M'enfin a écrit:
Stirica a écrit:Il existe des formes de discrimination chez les animaux grégaires. Cela permet de voir qui appartient au troupeau, à la meute, etc. ou pas. L'éthologie est passionnante pour cela. Elle nous permet de mieux comprendre ce qui est à la source des comportements humains. (désolée du hs)
C'est ce que je prétend aussi, voilà pourquoi je ne trouvais pas ce point de vue HS.
Tout à fait d'accord avec vous Princess (et avec @M'enfin aussi du coup lol)

Donc nous pouvons constater qu'il existe un coté positif tout comme il en existe un négatif, celui dénoncé fréquemment ainsi que dans l'expérience et la photo ajoutée.
Cela rejoint le mot et concept "tolérance" être tolérant envers autrui ne veut pas forcément dire tolérer tout.

Cela rejoint donc le : tout chose n'est ni bon ni mauvais mais c'est selon la circonstance, le dosage etc.
Et en toute chose il y a son contraire.

Donc la bonne question à la suite de cette expérience, n'est-il pas: la discrimination dont je fais preuve est-elle bonne pour le vivre ensemble? Est-elle juste? Est-elle justifiée? etc?

Si l'on doit trouver une "bonne" discrimination pour la hiérarchie elle serait plutôt de l'ordre de: la capacité (connaissances, charisme, savoir faire etc.)
Au niveau de l'exclusion d'une partie d'un groupe/tribu/nation/société etc. se sera: sont-ils un frein au vivre ensemble? Sont-ils dangereux pour leur entourage (et eux même)? Sont-ils respectueux des règles du vivre ensemble harmonieux? etc. Exemple: les assassins, voleurs, violeurs etc. que l'on exclus du corps social un certain laps de temps en prison jusqu'au bannissement du pays pour certaines règles.
avatar
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Jeu 4 Avr 2013 - 17:32

freefox a écrit:Donc la bonne question à la suite de cette expérience, n'est-il pas: la discrimination dont je fais preuve est-elle bonne pour le vivre ensemble? Est-elle juste? Est-elle justifiée? etc?
Pour moi, la discrimination est une question d'organisation: je classe mes choses parce que ça va plus vite pour les retrouver, et je mets les plus utilisées à portée de la main pour la même raison. Je discrimine pour sauver du temps, pour être plus efficace. La hiérarchie des autres animaux provoque le même effet: le clan est plus efficace une fois la hiérarchie établie, raison pour laquelle cette propension s'est inscrite dans leurs gènes, donc dans les nôtres aussi. Mais puisque cette propension est subconsciente et profite à la société, on ne peut la réguler que lorsque la société n'en a plus besoin. Présentement, on n'exécute plus les meurtriers, on conserve nos tares génétiques, et on régule les divers types de discrimination parce qu'on est suffisamment bien organisés et que moins de discrimination favorise le pool génétique et la diversité sociale de la population.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par Anticléricale le Jeu 4 Avr 2013 - 18:42

De la "bonne discrimination" bien sûr...
La discrimination est une tare, précisément parce que c'est un raccourcis. Une population délimitée par un critère particulier n'a pas à être affublée d'autres caractéristiques que celui par lequel on les assimile.
Les criminels ne font pas exceptions.
Au fait, la discrimination n'est pas du tout l'apanage des extrêmes. D'ailleurs le fait même de parler "d'extrême" en est la preuve.

Anticléricale
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 333
Localisation : Ici
Identité métaphysique : Quoi ?
Humeur : Spontanée
Date d'inscription : 13/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Jeu 4 Avr 2013 - 19:12

Anticléricale a écrit:De la "bonne discrimination" bien sûr...
WIKI:
"Le sens du terme « discrimination » est à l'origine neutre, synonyme du mot « distinction », mais il a pris, dès lors qu'il concerne une question sociale, une connotation péjorative, désignant l'action de distinguer de façon injuste ou illégitime, comme le fait de séparer un groupe social des autres en le traitant plus mal."

J'utilise le terme discrimination au sens neutre. Dire qu'il s'agit de ça...
La discrimination est une tare, précisément parce que c'est un raccourci.
....c'est accuser les autres d'en faire. Tu crois à la théorie du bien et du mal toi? Pour moi, ta quête d'absurdité est juste, mais pas ta quête de culpabilité.
Au fait, la discrimination n'est pas du tout l'apanage des extrêmes.
Non, mais tout ce que l'on doit réguler, ce sont nos extrêmes, car la majorité respecte la norme sans discuter. Je parlais de régulation qui permet de ne plus discriminer certains extrêmes au point de les éliminer, au cas où tu aurais compris le contraire.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par Anticléricale le Jeu 4 Avr 2013 - 20:28

M'enfin a écrit:J'utilise le terme discrimination au sens neutre. Dire qu'il s'agit de ça...

Merci mais je connais la définition de discrimination et je dis : une discrimination n'est jamais souhaitable.

Pour moi, ta quête d'absurdité est juste, mais pas ta quête de culpabilité.

Mais arrête avec ta culpabilité. Si tu culpabilises tu ne peux en prendre qu'à toi.
La discrimination c'est un tracé de frontière volontaire autour d'un groupe qui n'a rien d'autre en commun qu'un unique trait. Le sexisme dont tu es friand par exemple c'est maintenir l'idée tronquée selon laquelle la différence biologique entre hommes et femmes s'étend aussi à une différence de comportement.

Non, mais tout ce que l'on doit réguler, ce sont nos extrêmes, car la majorité respecte la norme sans discuter.

Tu as des tendances dictatoriales terrifiantes.

Anticléricale
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 333
Localisation : Ici
Identité métaphysique : Quoi ?
Humeur : Spontanée
Date d'inscription : 13/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Jeu 4 Avr 2013 - 21:14

Anticléricale a écrit:Merci mais je connais la définition de discrimination et je dis : une discrimination n'est jamais souhaitable.
Ni désirable, ni indésirable, mais neutre. Tu m'accuses de discriminer négativement alors que je ne le fais pas.
Si tu culpabilises tu ne peux en prendre qu'à toi.
Je ne me culpabilise pas, je sens que tu veux me culpabiliser.
La discrimination c'est un tracé de frontière volontaire autour d'un groupe qui n'a rien d'autre en commun qu'un unique trait.
La discrimination a trait à une différence qualitative entre deux choses, cette différence est prise en compte par le cerveau, mais cette prise en compte n'est pas consciente, donc non volontaire. La volonté entre en jeu quand je veux contraindre un autre en ma faveur: j'utilise alors ce qu'il y a de différent entre moi et lui pour y arriver, ce qui nous discrimine encore plus mais en ma faveur cette fois.
Le sexisme dont tu es friand par exemple c'est maintenir l'idée tronquée selon laquelle la différence biologique entre hommes et femmes s'étend aussi à une différence de comportement.
Je ne suis pas friand de sexisme, tu m'accuses encore d'intentions que je n'ai pas, et l'idée que je propose à ce sujet est embryonnaire, tellement petite que non tronquable. sourire Je pars du fait que nous avons un instinct, et j'imagine notre imagination se développer malgré un instinct qui n'en avait pas du tout besoin à l'origine, preuve en est que les autres animaux n'en ont pas eu besoin pour survivre depuis ce temps. Puisque les femelles et les mâles pré-humains possédaient des instincts différents, et que leur imagination a bien dû se développer en parallèle, je suppose qu'elle aurait acquis des caractéristiques différentes chez chacun d'eux: elle aurait continué à tisser des liens chez les femelles, et à créer de la hiérarchie chez les mâles. Je trouve que les femmes sont effectivement moins égocentriques et plus généreuses que les hommes, c'est du sexisme ça?
Tu as des tendances dictatoriales terrifiantes.
La dictature s'impose par la force, tu as vraiment l'impression que je veux imposer mes idées au sujet des femmes par la force?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par Anticléricale le Ven 5 Avr 2013 - 14:21

M'enfin a écrit:Ni désirable, ni indésirable, mais neutre. Tu m'accuses de discriminer négativement alors que je ne le fais pas.

Je considère que toute discrimination est négative.

Je ne me culpabilise pas

Bon il n'y a pas de problème alors.

La discrimination a trait à une différence qualitative entre deux choses, cette différence est prise en compte par le cerveau, mais cette prise en compte n'est pas consciente, donc non volontaire. La volonté entre en jeu quand je veux contraindre un autre en ma faveur: j'utilise alors ce qu'il y a de différent entre moi et lui pour y arriver, ce qui nous discrimine encore plus mais en ma faveur cette fois.

Qu'est-ce-que ça change au fait que c'est culturel et non instinctif.

Je trouve que les femmes sont effectivement moins égocentriques et plus généreuses que les hommes, c'est du sexisme ça?

Mais évidemment que c'est du sexisme. Tu attribut des critères moraux, des comportements que tu graves dans la nature même d'un groupe en fonction d'un critère qui n'a rien à voir : le sexe. Une femme diffère d'un homme par son phénotype uniquement.
TOUT le reste est social.

La dictature s'impose par la force, tu as vraiment l'impression que je veux imposer mes idées au sujet des femmes par la force?

Ce que j'ai cité n'avait rien à voir avec les femmes mais mettons --".
Tu estimes qu'il y a une norme à laquelle il faut faire conformer les extrêmes, que tu le dises avec le sourire ou un tonfa dans la main ça change rien.

Anticléricale
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 333
Localisation : Ici
Identité métaphysique : Quoi ?
Humeur : Spontanée
Date d'inscription : 13/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Ven 5 Avr 2013 - 16:34

Anticléricale a écrit:Je considère que toute discrimination est négative.
Tu cherches à subjectiver la discrimination alors que son sens premier ne l'est pas (voir wiki), et à désubjectiver la société alors que son sens premier l'est puisqu'elle concerne des humains. Dis-moi que tu fais ça parce que tu trouves que l'existence n'a pas de sens et on n'en parle plus.
M'enfin a écrit:Je trouve que les femmes sont effectivement moins égocentriques et plus généreuses que les hommes, c'est du sexisme ça?
Anticléricale a écrit: Mais évidemment que c'est du sexisme. Tu attribues des critères moraux, des comportements que tu graves dans la nature même d'un groupe en fonction d'un critère qui n'a rien à voir : le sexe. Une femme diffère d'un homme par son phénotype uniquement. TOUT le reste est social.
Si tu étais un homme, je trouverais ta réaction égocentrique, donc sexiste. Mais si tu étais une femme, je trouverais ta réaction aberrante. Vouloir égaliser les femmes et les hommes à ce point intellectuellement relève de l'eugénisme. Il est évident que l'instinct animal n'est pas identique chez les mâles et les femelles, alors puisque tu crois que nous sommes très semblables aux autres animaux, pourquoi n'y aurait-il pas de différence entre nos instincts?
Tu estimes qu'il y a une norme à laquelle il faut faire conformer les extrêmes, que tu le dises avec le sourire ou un tonfa dans la main ça change rien.
Alors, que ferais-tu avec ceux qui voudraient t'imposer leur volonté de force, ou encore s'accaparer de tes biens un fusil à la main!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par Anticléricale le Ven 5 Avr 2013 - 18:06

M'enfin a écrit:Tu cherches à subjectiver la discrimination alors que son sens premier ne l'est pas (voir wiki), et à désubjectiver la société alors que son sens premier l'est puisqu'elle concerne des humains. Dis-moi que tu fais ça parce que tu trouves que l'existence n'a pas de sens et on n'en parle plus.

Mais c'est pas le cas, arrête de donner cette explication simpliste à tout ce que je dis. Je m'en fous pas mal que l'existence n'ait pas de sens.
Et la discrimination est tracer une ligne arbitraire entre plusieurs groupes selon un unique critère, c'est

M'enfin a écrit:Si tu étais un homme, je trouverais ta réaction égocentrique, donc sexiste. Mais si tu étais une femme, je trouverais ta réaction aberrante. Vouloir égaliser les femmes et les hommes à ce point intellectuellement relève de l'eugénisme.

Mais pas du tout c'est toi l'eugéniste puisque tu naturalises des faits SOCIAUX.

Il est évident que l'instinct animal n'est pas identique chez les mâles et les femelles

Non, ça n'est pas évident.
Comme ça n'est pas "évident" que l'instinct correspond à une réalité concrète plutôt qu'à un dogme.

alors puisque tu crois que nous sommes très semblables aux autres animaux, pourquoi n'y aurait-il pas de différence entre nos instincts?

Nous ne sommes pas proches des animaux, nous sommes des animaux.

]Alors, que ferais-tu avec ceux qui voudraient t'imposer leur volonté de force, ou encore s'accaparer de tes biens un fusil à la main!

La propriété est une merde et je n'obéirais pas à quelqu'un parce qu'il crie fort. Quel rapport avec les extrêmes ?
Juste comme ça, la démocratie elle t'impose de force sa volonté, ça n'a pas l'air de te déranger.

Anticléricale
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 333
Localisation : Ici
Identité métaphysique : Quoi ?
Humeur : Spontanée
Date d'inscription : 13/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Ven 5 Avr 2013 - 19:21

Nous ne sommes pas proches des animaux, nous sommes des animaux.
Je viens de comprendre, tu posais une énigme, mais sans me le dire! Puisque tu te considères comme un animal, tu me répondais comme tel! Pas surprenant qu'on ne soit pas arrivés à se comprendre, c'était peut-être seulement de l'affection que tu cherchais! Peut-être es-tu vraiment une femelle après tout, tiens.... câlinchat Tant que tu te feras passer pour un animal, je te donnerai volontiers de l'affection. N'hésite pas surtout, je n'aime pas flatter les humains, mais j'aime bien flatter les animaux. câlinchat
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par Anticléricale le Ven 5 Avr 2013 - 21:29

Mais tu es un animal. Tu es un anthropocentriste, tu penses qu'il faut traiter différemment les animaux des humains, tu penses être exempt d'animalité. C'est touchant de prétention.

Anticléricale
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 333
Localisation : Ici
Identité métaphysique : Quoi ?
Humeur : Spontanée
Date d'inscription : 13/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Ven 5 Avr 2013 - 21:45

Anticléricale a écrit:Mais tu es un animal. Tu es un anthropocentriste, tu penses qu'il faut traiter différemment les animaux des humains, tu penses être exempt d'animalité. C'est touchant de prétention.
Je me demande si, puisqu'ils sont si semblables à nous, les animaux ne souffriraient pas d'animocentrisme?? annonce haut ANTI, tu souffres de ce mal? AHHhhh, encore un petit câlin et tout ira bien.... tiens.... câlinchat
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par Anticléricale le Sam 6 Avr 2013 - 9:20

Mais tu n'as pas l'air de comprendre, il ne peut pas y avoir de zoocentrisme puisque LES ANIMAUX NE SONT PAS UNE ESPÈCE.
D'autre part, puisqu'il faut le marteler pour que ça rentre apparemment, tu n'es pas semblable à un animal TU ES un animal, alors arrête tes bouffoneries.

Anticléricale
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 333
Localisation : Ici
Identité métaphysique : Quoi ?
Humeur : Spontanée
Date d'inscription : 13/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Sam 6 Avr 2013 - 13:53

Anticléricale a écrit:alors arrête tes bouffoneries.
Peut pas arrêter, Dieu m'a fait singe et, avec le seul instinct qu'il m'a donné, peut juste faire des singeries, peut rien changer, pas ma faute.... toi faire câlin pour amadouer moi.... câlinchat
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par Anticléricale le Sam 6 Avr 2013 - 14:49

Non tu es un homme et un animal, c'est vraiment si dur à admettre ?

Anticléricale
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 333
Localisation : Ici
Identité métaphysique : Quoi ?
Humeur : Spontanée
Date d'inscription : 13/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Sam 6 Avr 2013 - 14:55

Anticléricale a écrit:Non tu es un homme et un animal, c'est vraiment si dur à admettre ?
Toi amadouer moi, moi pas pouvoir répondre si toi pas amadouer moi... câlinchat
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par gaston21 le Sam 6 Avr 2013 - 17:42

Ah, M'enfin, tu as renoncé aux plaisirs de la chair, mais qui sait ? Anticléricale fait la méchante, de loin ! Si elle s'approchait vraiment de toi, avec son charme , ses yeux pers et sa bouche gourmande, tu pourrais devenir l'Adam du forum et succomber lamentablement ...Tu resterais homme en ne reniant rien de ton côté animal ! Tu te jetterais sur elle comme l'a fait mon grand-père paternel, suisse, sur mon innocente grand-mère ( secret familial honteusement dévoilé...Ils n'ont plus mal aux dents!)
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par M'enfin le Sam 6 Avr 2013 - 17:51

gaston21 a écrit:Ah, M'enfin, tu as renoncé aux plaisirs de la chair, mais qui sait ? Anticléricale fait la méchante, de loin ! Si elle s'approchait vraiment de toi, avec son charme , ses yeux pers et sa bouche gourmande, tu pourrais devenir l'Adam du forum et succomber lamentablement ...
J'accepte de succomber seulement si elle avoue ses tords avant. Tu crois que je cours trop de risque là? M'enfin..... qui sait si elle n'a pas le sida? lol!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux racines de la discrimination

Message par Jipé le Sam 6 Avr 2013 - 18:12

M'enfin a écrit:
gaston21 a écrit:Ah, M'enfin, tu as renoncé aux plaisirs de la chair, mais qui sait ? Anticléricale fait la méchante, de loin ! Si elle s'approchait vraiment de toi, avec son charme , ses yeux pers et sa bouche gourmande, tu pourrais devenir l'Adam du forum et succomber lamentablement ...
J'accepte de succomber seulement si elle avoue ses tords avant. Tu crois que je cours trop de risque là,.....m'enfin..... qui sait si elle n'a pas le sida? lol!
je me demande si tu ne risquerais pas de trouver une "surprise" entre ses cuisses wistle

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum