Advaita Vedânta

Page 5 sur 32 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 18 ... 32  Suivant

Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par mirage le Sam 13 Juil 2013 - 12:09

Cherudek a écrit:


Mais le mental peut parfois partir dans toutes les directions et franchir allègrement la limite entre la rationalité et l'imaginaire, sans même s'en rendre compte, entrainé par le plaisir de conjecturer et faire de la rhétorique. Un concept n'a d'intérêt que s'il est suivi d'une vérification par la logique et d'une recherche de preuves, puis doit leur succéder une expérimentation honnête dans sa propre expérience. A la fin, si le concept ne fonctionne pas, on le délaisse, car le but n'est pas de démontrer ou de bien penser, il est de trouver la voie du bonheur.

c'est marrant, j'accroche toujours sur la même partie......

"concept en accord avec des preuves":

hypothèse 1: preuves matérielles; si on pousse dans une direction,on en revient a se fondre avec le réel et a abandonner le superflu -concepts- ( pour la sensation / émotion du bonheur, sur ce coup ) , que j'associe par défaut a de la "contemplation".

hypothèse 2: les concepts naissent de notre rapport avec le réel, puis de nouveaux concepts se forment a partir de ceux ci, toujours encadré par la perception du réel.
un animal meurt, un homme meurt. deux faits semblables, et le concept de mort est né. la mort est une mauvaise chose car on souffre en mourant, et les autres souffrent de nous voir mourir (ou plus d'utilité pour la tribu rire ). mais mourir nous emmène vers un monde meilleur, donc est une bonne chose. naissance du concept de dualité. vient le concept de tout n'est pas noir ou blanc, le concept de ça dépend du point de vue, et le concept de concepter peut devenir lourd a gérer.
tous ces concepts sont directement "vérifiables"
mais si on les prend dans l'autre sens ça donne "concepter est lourd a gérer" a pour cause "les concepts sont des points de vue", les points de vue de la "diversité du gris", le gris en mélangeant le noir et le blanc, et le noir c'est mourir, le blanc la vie meilleure après, tout ça parce que l'on meurt.....
un cheminement qui ressemble étrangement a j'ai failli me faire écraser parce que...causalité jusqu'au big bang.

tous les concepts sont "vérifiables", au moins autant que le réel rire 

hypothèse 1: deux lignes.
hypothèse 2, un paragraphe.....

et je sais plus ou je voulais en venir, ni comment pette de rire 

bref le bonheur ok, mais ça fait pas un peu court comme but ? oui on s'en fout.
mais "A la fin, si le concept ne fonctionne pas, on le délaisse, car le but n'est pas de démontrer ou de bien penser, il est de trouver la voie du bonheur."
évidement tu comprendras pourquoi je tique sur la dernière phrase, au vu du texte qui la précède, et de la manière abrupte ou l'on passe d'un cheminement fluide a cette idée qui apparait comme ça d'un coup....
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4231
Age : 35
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par mirage le Sam 13 Juil 2013 - 12:37

en plus du fait que je trouve frustrant de s’arrêter au bonheur alors que la lancée est bonne....mettre toutes ses fusées pointées sur le même objectif permettrait de le dépasser sans le corrompre non ?
ou alors je néglige la dimension émotionnelle

ah oui en gros je voulais en venir a "les concepts sont le reflet du réel et donc comme lui sont divers et variés tout en ayant la possibilité de leur attribuer des points communs et par ricochet et/ou effet miroir sont universels"
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4231
Age : 35
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par M'enfin le Sam 13 Juil 2013 - 14:41

gaston21 a écrit:"Il n'y a pas de hasard...Cela anéantit le libre-arbitre." Voilà une chose à laquelle je souscris entièrement .
C'est l'inverse Gaston, le hasard laisse sa chance au coureur. Avec le hasard, Dieu n'est plus utile et c'est l'évolution qui a créé l'humain. Il faut de la continuité pour que les choses perdurent, mais il faut du hasard pour qu'elles évoluent. Sans hasard, les espèces n'auraient pas pu évoluer à mesure que leur milieu changeait et elles seraient disparues dès le début de la vie. Tu ne crois pas au principe de l'évolution Gaston? Pourquoi n'aimes-tu pas le mot hasard? Tu as été trop malchanceux peut-être? Pourtant, dans malchanceux, il y a bel et bien chance! sourire 
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par cana le Sam 13 Juil 2013 - 15:30

Bonjour

Je suis d'accord avec Gaston. La Causalité est complète et le hasard n'existe pas.
Pourtant le libre arbitre existe bel et bien, nous sommes tous dotés de Volonté il me semble ?

M'enfin tu peux remplacer Dieu par le mot Hasard (ou Absolu, Conscience, Nature etc...) mais ca change rien dans le fond.
Ce qui me choque plus c'est de confondre Chance et Hasard parce que ca n'a rien à voir

Exemple sur un dé a 6 faces
Tu peux avoir beaucoup de chance d'avoir le résultat 6 plusieurs fois à la suite
mais tu n'auras jamais le résultat 7 sourire 

Si le hasard existait... Ce serait réellement merveilleux, et même tout est vrai.
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par cana le Sam 13 Juil 2013 - 15:50

Cherudek

Mettre des mots comme tu le fais sur des sensations et des idées c'est magique.
Ne pas tacher les Idées de ses mots c'est énorme ^^
Tu as fait beaucoup de chemin et ta modestie t'honore. Les étapes que tu as décrits sont vraies !
Depuis que je balance que le mental est illusion tu as en quelques phrases résumé tout le truc.
Et ce post est collector pour qui veut se lancer dans la quête de l'Etre.
C'est en forgeant que l'on devient forgeron ou point d'avancement sans pratique donc comme tu l'as souligné,
la phase intellectuelle est importante (mais j'en suis  pas certain) mais ce qui est sûr c'est que les actes doivent suivre derrière.
Une pensée juste en vertu, une parole saine et un acte désinteressé et la magie opére.
C'est pas compliqué c'est tellement simple de donner et d'aimer. bon faut reconnaître que c'est pas la mode en ce moment sourire 
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par M'enfin le Sam 13 Juil 2013 - 15:56

cana a écrit:Pourtant le libre arbitre existe bel et bien, nous sommes tous dotés de Volonté il me semble ?
Si tu as le choix de tourner à gauche où à droite parce que tu es perdu, et qu'il n'y a personne en vue pour t'aider, comment feras-tu pour choisir?
Ce qui me choque plus c'est de confondre Chance et Hasard parce que ca n'a rien à voir
Si, par chance, tu gagnes la loto Cana, ce n'est pas parce que la loto est tirée au hasard? Tu crois peut-être que tu le méritais plus que les autres? Ou bien que c'était ton karma? Tu ne te trouves pas chanceux d'exister? Moi, je me lève tous les jours en me disant que j'ai une chance inouïe d'avoir survécu jusqu'à maintenant, pas toi?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par gaston21 le Sam 13 Juil 2013 - 16:10

M'Enfin, tu n'as pas le choix de tourner à gauche ou à droite; quasi une infinité de causes, mais simplement quasi ! Le dernière est peut-être le parfum infime que tu as senti sur ta gauche ou le vent qui exerce une légère pression sur ton oreille droite ...Le loto ? La loi des factorielles !
 
Cana, bon séjour au paradis ! Une vie meilleure là-haut ? Tu échanges des textos avec les mecs de l'au-delà ?  Allo, mes nanas de l'étage au-dessus , mes jolies (s)ouris , faites-vous belles ! J'arrive ! Ca va sauter !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par M'enfin le Sam 13 Juil 2013 - 16:14

cana a écrit:C'est pas compliqué c'est tellement simple de donner et d'aimer. bon faut reconnaître que c'est pas la mode en ce moment sourire 
Et moi, je trouve que c'est trop à la mode! Notre incapacité à comprendre le point de vue des autres est incommensurable!   À titre d'exemple, dans toutes les cultures, on en est même venus à dire qu'on fait l'amour pour justifier nos phantasmes, qui n'ont rien à voir avec de l'amour!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par M'enfin le Sam 13 Juil 2013 - 16:15

gaston21 a écrit:M'Enfin, tu n'as pas le choix de tourner à gauche ou à droite; quasi une infinité de causes, mais simplement quasi ! Le dernière est peut-être le parfum infime que tu as senti sur ta gauche ou le vent qui exerce une légère pression sur ton oreille droite ...Le loto ? La loi des factorielles !
Tu crois vraiment que ça changerait quelque chose si tu tirais à pile ou face dans une situation pareille Gaston?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par cana le Sam 13 Juil 2013 - 16:16

M'enfin a écrit:
cana a écrit:Pourtant le libre arbitre existe bel et bien, nous sommes tous dotés de Volonté il me semble ?
Si tu as le choix de tourner à gauche où à droite parce que tu es perdu, et qu'il n'y a personne en vue pour t'aider, comment feras-tu pour choisir?

Ca fais un bail maintenant que je change de chemin Intuitivement sans pour autant être Logique.  la logique parfois nous joue des tours. Et pis j'aime bien le changement sourire 

Ce qui me choque plus c'est de confondre Chance et Hasard parce que ca n'a rien à voir
Si, par chance, tu gagnes la loto Cana, ce n'est pas parce que la loto est tirée au hasard? Tu crois peut-être que tu le méritais plus que les autres? Ou bien que c'était ton karma? Tu ne te trouves pas chanceux d'exister? Moi, je me lève tous les jours en me disant que j'ai une chance inouïe d'avoir survécu jusqu'à maintenant, pas toi?
Si je gagne au loto, ce sera simplement parce que j'ai coché les numéros qui ont été tirés. Si je gagne sans avoir joué j'admets le hasard dans mes pensées.
Dans le tirage il n'y a pas de hasard mais un indeterminé de 1 a 49. Ca fait trés cartésien de l'admettre mais je continue de penser que tout à une cause, c'est la Loi ou Karma ou Causalité ou peu importe ce que c'est.
Comment Le Vedanta voit le Hasard ou libre arbitre ... Diantre j'en sais rien du tout mais est ce réellement important?
Gaston ne va pas tarder à dire qu'on complique tout !!! Il aura raison. Mais on a bien le droit de rêver Gaston ? sourire 
Et puis je te garde deux petites angelettes à mes cotés...brunes ou blondes ? ange

M'enfin trouves que c'est trop à la mode de donner et d'aimer...
Tu nous écris du paradis m'enfin  ?
En fait Gaston est déja avec toi et vous vous foutez bien de nous ?
bravo
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par M'enfin le Sam 13 Juil 2013 - 16:30

cana a écrit:Ca fais un bail maintenant que je change de chemin Intuitivement sans pour autant être Logique.  la logique parfois nous joue des tours. Et pis j'aime bien le changement sourire 
Et c'est quoi l'intuition sinon le hasard? Si tu tirais à pile ou face pour changer de chemin, qu'est-ce que ça changerait?
M'enfin trouves que c'est trop à la mode de donner et d'aimer... Alors j'aimerai savoir ou tu habite m'enfin?
Au paradis des bisounours, c'est Dédé et Gérard qui me l'ont dit, alors je les crois! Les bisounours ont besoin d'être aimés, mais ils savent que ça ne résout pas tous leurs problèmes comme par enchantement. sourire 
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par Cherudek le Sam 13 Juil 2013 - 23:04

cana a écrit:Pourtant le libre arbitre existe bel et bien, nous sommes tous dotés de Volonté il me semble ?

Question intéressante.

On a déjà vu plus haut que chaque évènement qui se produit est le résultat d'une infinité de causes et que la notion de hasard est juste un mot pour dire que l'on est incapable de déterminer un tel nombre de causes. Devant un tel "système cosmique" déterminant les actions, le libre arbitre paraît impossible.

Il y a également l'expérience de Benjamin Libet en 1983, confirmée avec des moyens plus modernes par la suite : vous faites un électro-encéphalogramme à un sujet à qui vous demandez de lever le bras, quand il le voudra. L'enregistrement montre que le déclenchement du mouvement intervient avant la décision du sujet.. (vous avez bien lu).

Jean Klein, un enseignant non-dualiste, disait que "l'égo est comme le clown qui, à la fin du spectacle de la danseuse, s'interpose entre le public et elle pour recevoir tous les applaudissements pour lesquels il n'a aucun mérite". C'est comme si nous nous attribuions la décision de nos actions APRES qu'elles soient apparues.
Le générique des Simpsons montre une scène où la plus jeune des enfants est assise à côté de Marj', sa mère, qui conduit. L'enfant a un petit volant factice et imite sa mère, qui a le vrai volant. Ce que nous vivons est similaire : la route tourne, PUIS nous tournons notre volant factice en imaginant que c'est nous qui conduisons...

Ce phénomène de l'action illusoire est bien décrit en neurophysiologie (cf. la page très bien faite de l'université McGill à ce propos : http://lecerveau.mcgill.ca/flash/d/d_12/d_12_s/d_12_s_con/d_12_s_con.html)

Donc il n'y a pas de libre-arbitre, et nos décisions sont des paravents qui masquent notre impuissance littérale en tant qu'individu. Si pas de libre-arbitre, pas de coupable et pas de honte des actions passées. Une vraie libération...

Pour l'Advaïta, qui invite à découvrir que nous sommes l'univers conscient et non l'individu, l'absence de libre-arbitre est une évidence déductive depuis quelques milliers d'années car ce constat est disponible par l'observation de soi : toutes nos pensées sont empreintes de notre conditionnement, et nos actes découlent de nos pensées : donc pas de place pour la volonté personnelle, au sens de l'individu qui décide.

Est-ce la fin de la morale ? Les conséquences morales sont subtiles, je dirais simplement que la perception de ce qui est juste reste accessible dans le moment présent, dans la perception de ce qui est en train de se faire. L'individu "orienté" correctement n'attribuera pas à autrui de culpabilité, mais restera vigilant pour que ses propres actions soient cohérentes avec sa compréhension du monde (c'est à dire : une action à la fois belle esthétiquement, aimante, et marquée par l'intelligence). Il n'y a pas de "bien" et de "mal" préconvenu, mais on tend naturellement vers ce qui est beau, raisonnable et aimant, puisque  l'Advaïtin perçoit tout comme étant lui-même.

Avec cette perception, on continue à fonctionner en société normalement : si quelqu'un fait des dégâts, on le met hors d'état de nuire si nécessaire. Il n'y a pas de fonction incompatible : un des maîtres de l'Advaïta, Atmananda Krishnamenon, était commissaire de police.

Est-ce pour autant qu'il n'y a pas de liberté et que tous nos actes sont prédeterminés ? si l'on se prend pour l'individu séparé, oui, mais si on comprend qu'on est le monde, non, absolument pas. Lorsque l'on se sait être la conscience universelle, tout devient possible et comme on est libéré du poids de la décision individuelle, on laisse émerger la manifestation de ce qui se crée d'instant en instant, sans la contraindre. Cela peut donner des revirements sans regrets, et des déterminations sans remords. C'est très difficile à exprimer, là aussi, c'est de l'ordre du ressenti.


@Mirage : j'ai pas tout compris mdr 

Quand vous dites "le bonheur ok, mais ça fait pas un peu court comme but ?", je ne crois pas. Le mental essaie d'atteindre des buts parce qu'il croit que cela nous mènera à une vie meilleure, plus heureuse. En fait, vous ne faites pas UNE action dans votre journée qui n'a pas pour but votre bien-être présent ou futur. Et c'est bien naturel sourire


Dernière édition par Cherudek le Sam 13 Juil 2013 - 23:13, édité 2 fois (Raison : plein d'erreurs matérielles)
avatar
Cherudek
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 142
Localisation : Côte d'Azur
Identité métaphysique : Sur le chemin
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par mirage le Sam 13 Juil 2013 - 23:54

pas grave, la réponse me convient rire 
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4231
Age : 35
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par mirage le Dim 14 Juil 2013 - 0:32

Cherudek a écrit:
Est-ce pour autant qu'il n'y a pas de liberté et que tous nos actes sont prédeterminés ? si l'on se prend pour l'individu séparé, oui, mais si on comprend qu'on est le monde, non, absolument pas. Lorsque l'on se sait être la conscience universelle, tout devient possible et comme on est libéré du poids de la décision individuelle, on laisse émerger la manifestation de ce qui se crée d'instant en instant, sans la contraindre. Cela peut donner des revirements sans regrets, et des déterminations sans remords. C'est très difficile à exprimer, là aussi, c'est de l'ordre du ressenti.
et nous évoluons de plus en plus vite.
possible que ce que nous créons évolue encore plus vite.

créer, un bonheur sans limites....sourire 
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4231
Age : 35
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par Jipé le Dim 14 Juil 2013 - 8:30

Cherudek a écrit:Donc il n'y a pas de libre-arbitre, et nos décisions sont des paravents qui masquent notre impuissance littérale en tant qu'individu. Si pas de libre-arbitre, pas de coupable et pas de honte des actions passées. Une vraie libération...
Hummm! Pas si simple...Voir ici

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25990
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par Cherudek le Dim 14 Juil 2013 - 10:24

Jipé a écrit:Hummm! Pas si simple...Voir ici
Jipé, ça c'est un post qui ne vous a pas coûté beaucoup d'effort lol!, balancer un lien assorti d'un "pas si sûr" dubitatif, un enfant aurait pu le faire, n'est-ce pas ? Et je ne suis même pas sûr que vous ayez lu ce document récemment, puisque la conclusion du document va très exactement dans le sens de mes propos : il n'y a pas de liberté de décision, et cette humilité est l'occasion d'examiner nos déterminismes pour s'en libérer. Je ne comprends pas votre contribution.

L'expérience de Libet est intéressante, parce qu'elle établit un doute scientitifique objectif sur l'existence d'un libre arbitre.

Mettons de côté l'expérience de Libet. Il reste votre propre vécu et votre propre raisonnement.

Quel est votre argument en faveur du libre-arbitre ?


Dernière édition par Cherudek le Dim 14 Juil 2013 - 10:26, édité 1 fois (Raison : subjonctif...)
avatar
Cherudek
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 142
Localisation : Côte d'Azur
Identité métaphysique : Sur le chemin
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par Jipé le Dim 14 Juil 2013 - 10:37

Et moi je pense que tu n'as pas bien lu ce que dit Michael Gazzaniga...dubitatif 
Il y a eu de nombreuses contributions sur le libre arbitre, en particulier des échanges avec Gaston, une petite recherche de ta part m'évitera de me répéter.

édit: je te conseille de relire les pages 22/27... de l'e-book sourire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25990
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par komyo le Dim 14 Juil 2013 - 10:59

Cherudek a écrit:
M'enfin a écrit:
(...)selon moi, on ne peut posséder qu'un seul point de vue à la fois.

Je dois définir un point : la différence entre mental et conscience.

En non-dualité, on décrit le monde des perceptions physiques et celui des perceptions mentales : les phénomènes perçus par les cinq sens ou par les sensations corporelles sont dans l'un, les phénomènes imaginaires et mentaux - en un mot : les pensées - dans l'autre.

L'individu est ainsi constitué d'un corps-mental (body-mind). Ce corps-mental disparaîtra à notre mort. Mais pas la conscience, car elle est universelle et perçoit au travers des corps-mentals de toutes les créatures vivantes.


Peut etre pourrait on prendre l'image d'une ampoule,  l'ampoule que l'on visse sur une base (le corps/esprit) produit de la lumière et éclaire le monde selon sa forme, mais la base l'electricité est la même pour toutes les formes et continue de perdurer une fois la forme détruite. C'est un image parmi d'autres, ramakrishna parlait de vase contenant de l'eau. Dans le tantra bouddhiste ils considèrent par exemple que les 5 éléments (mahabuttha) sont en même temps de la conscience.
On pourrait dire pour prendre un langage monothéiste que dieu est immanent dans la matière.

Concernant le texte cité plus haut, c'est effectivement plutôt orienté psy, voici l'ensemble de l'intervention
http://www.centrebouddhique.net/content/view/198/30/

Pour aller et débattre vraiment de ces sujets au niveau de la scholastique bouddhiste, il faudrait voir du coté des spécialistes de ces questions, j'en connais quelques uns sur internet, mais je dois avouer décocher assez vite https://fr.wikipedia.org/wiki/Madhyamaka
avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par Cherudek le Dim 14 Juil 2013 - 11:38

Jipé a écrit:Et moi je pense que tu n'as pas bien lu ce que dit Michael Gazzaniga...dubitatif 
Il y a eu de nombreuses contributions sur le libre arbitre, en particulier des échanges avec Gaston, une petite recherche de ta part m'évitera de me répéter.

édit: je te conseille de relire les pages 22/27... de l'e-book sourire

Ou bien nous n'avons pas la même compréhension de ce que dit Michael Gazzaniga ? Concernant la décision, il remplace la causalité biologique par une retro-causalité sociale n'est-ce pas ? Cela ne change pas le fond de notre discussion actuelle : pas de volonté propre, uniquement des causes multiples.

Komyo a écrit:Peut etre pourrait on prendre l'image d'une ampoule (...)

C'est exactement ça, ou l'image de Ramakrishna, ou celle semblable qu'utilise Rupert Spira : la Conscience est comme l'espace dans lequel se trouverait des flacons. L'espace prend la forme des flacons, il est le même à l'intérieur et autour d'eux. Quand les flacons sont détruits, l'espace persiste.


Dernière édition par Cherudek le Dim 14 Juil 2013 - 11:43, édité 1 fois (Raison : ajout de la réponse à Komyo)
avatar
Cherudek
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 142
Localisation : Côte d'Azur
Identité métaphysique : Sur le chemin
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par Jipé le Dim 14 Juil 2013 - 12:06

Cherudek a écrit:
Jipé a écrit:Et moi je pense que tu n'as pas bien lu ce que dit Michael Gazzaniga...dubitatif 
Il y a eu de nombreuses contributions sur le libre arbitre, en particulier des échanges avec Gaston, une petite recherche de ta part m'évitera de me répéter.

édit: je te conseille de relire les pages 22/27... de l'e-book sourire

Ou bien nous n'avons pas la même compréhension de ce que dit Michael Gazzaniga ? Concernant la décision, il remplace la causalité biologique par une retro-causalité sociale n'est-ce pas ? Cela ne change pas le fond de notre discussion actuelle : pas de volonté propre, uniquement des causes multiples.
C'est un peu pénible ces réponses partiales que tu nous infliges... Je rappelle que : Gazzaniga considère comme bien peu pertinente l'expérience de Libet et toutes ses confirmations plus récentes faites en imagerie cérébrale pour dire quoi que ce soit sur le libre arbitre. Pour lui, ces expériences ne font que montrer l'état d'activation qui précède l'action, comme il y a d'autres activations qui précèdent celle-ci. Le cerveau est un système dynamique, donc pas de temps "zéro".
Pour Gazzaniga, la plupart des neurobiologistes se rabattent sur l'idée du déterminisme parce qu'ils craignent que les propriétés émergentes aient des relents de dualisme, etc...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25990
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par Cherudek le Dim 14 Juil 2013 - 12:50

Jipé a écrit:C'est un peu pénible ces réponses partiales que tu nous infliges...

Enfin une opinion que vous exprimez... enfin, c'est plutôt un jugement.

Jipé a écrit: Je rappelle que (...) Le cerveau est un système dynamique, donc pas de temps "zéro".

Définissez "système dynamique" dans votre expérience ? Parce que si échanger, c'est pour vous se jeter à la tête des références de livres sans faire l'effort de raisonner par soi-même et d'explorer en soi-même, je n'y trouve pas d'intérêt. Les bibliothèques sont remplies de livres contradictoires, si cela avait du rendre l'homme heureux, on le saurait depuis longtemps.

On ne se comprend pas. Précédemment, j'ai donné un raisonnement et j'ai cité Libet en parallèle, et non pas en seul support de mon propos.
Deux fois, vous citez une référence sans vous l'approprier. Pour répondre à votre dernier message laconique : le fait qu'il n'y ait pas de temps zéro ne signifie pas qu'il n'y ait pas de temps qui s'écoule. Il y a donc causalité (au moins au niveau relatif, on pourrait parler de sujets bien plus intéressants sur la causalité).
Dans la thèse dont vous apportez la référence, il est question de rétro-action dans un système qui dépasse le cerveau-organe, et intègre l'influence du milieu social. Gazzaniga ne dément pas l'expérience de Libet, il dit que de *son* point de vue ce n'est pas un niveau pertinent. Mais il ne prouve pas pour autant l'existence du libre-arbitre : il étend le champ des processus de la décision tout en confirmant  que l'origine de cette décision se trouve dans des causes multiples... où il ne met pas en évidence un "moi qui décide".

Bon, peu importe. Vous me trouvez pénible, et moi de mon côté, je ne vois pas l'once d'un raisonnement personnel ou d'une implication sincère et constructive dans vos messages : nous n'aurons pas de plaisir à échanger, retournons chacun à nos activités. sourire
avatar
Cherudek
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 142
Localisation : Côte d'Azur
Identité métaphysique : Sur le chemin
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 24/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par Jipé le Dim 14 Juil 2013 - 13:22

Je vois que seuls tes propos t'intéressent et que ceux des autres en sont négligés, car je t'ai dit que dans le forum, de nombreux posts ont été écrits par moi et d'autres au sujet du libre arbitre. Apparemment, cela doit être fatigant ou sans intérêt de ta part, pour que tu ne te donnes pas la peine de les chercher...
Il me semble que tu devrais ouvrir un blog, comme cela personne ne viendra te contrarier. sourire 


_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25990
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par Rio sur Seine le Dim 14 Juil 2013 - 15:11

Cherudek a écrit:
Dans la thèse dont vous apportez la référence, il est question de rétro-action dans un système qui dépasse le cerveau-organe, et intègre l'influence du milieu social.

C'est assez fastidieux de polémiquer sur ces thèmes avec des profanes, d'autant que certains champs abordés ne peuvent être perçus et compris dans leur contexte que par des personnes qui ont été un minimum initiés.

A partir de là le thème est dévié de son but pour devenir une joute politicienne contradictoire, à savoir ceux qui évolue dans le domaine de certaines traditions spirituelle avancées et ceux qui sont les tenant de la nouvelle religion du 20ème siècle, à savoir la psychanalyse ou tout ce qui s'en rapproche.

Le prisme de la psychanalyse ou de certaines formes avancées de la psychologie ne peut pas dépasser les frontières du "cerveau-organe", ainsi cela participe à une forme d'obscurité fondamentale tant que l'on a pas expérimenté d'autres forme de conscience plus physiques et profondes.

Bien entendu que le point du temps-zéro ne se situe pas au niveau du "cerveau organe", mais par relation de cause à effet il n'en demeure pas moins qu'il influence grandement le traitement des données qui sont perçues, ne serait-ce que pour éliminer un bon nombre de pensée parasites et toutes sorte de pollution lié à l'influence de l'environnement.

A mon sens tout ce qui est lié aux sciences du cerveau peut apporter un soulagement temporaire en traitant certains effets négatifs, mais ne traitent pas des causes fondamentales qui elles se situent au niveau des champs de consciences plus profonds, qui sont ceux qui demeurent après la destructions du "cerveau-organe".

C'est assez difficile de résoudre certains problèmes liés à l'existentialisme sur la base unique du simple cerveau, car il fait parti lui-même du problème, il ne peut donc pas participer à la résolution du problème. Même sans avoir recours à des techniques particulières, même si l'on ne s'en rend pas compte, le développement de notre conscience avec le temps est toujours due à l'évolution de notre moi profond, et cela dans le cadre de certaines limites qui nous sont prédestinées, ainsi sur ce plan là nous ne sommes pas tous égaux. C'est d'ailleurs pour ça que certaines techniques spirituelles de développement personnel ont été inventées depuis largement plus d'une dizaine de millénaires.

Lorsque l'on souffre par rapport à un chagrin d'amour cela ne se traduit pas par de la migraine, et cela ne se traite pas en prenant un Doliprane, et quand bien même le cerveau a trouver toutes les solutions rationnelles au problème, la souffrance ne disparait pas forcément pour autant.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1744
Localisation : Sud Ouest
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par M'enfin le Dim 14 Juil 2013 - 16:02

Spoiler:
Rio sur Seine a écrit:C'est assez difficile de résoudre certains problèmes liés à l'existentialisme sur la base unique du simple cerveau, car il fait parti lui-même du problème, il ne peut donc pas participer à la résolution du problème.
Salut Rio,
Selon moi, le cerveau est destiné à se comprendre lui-même puisqu'il est destiné à comprendre tout court.Je sais que ça fait un peu circulaire comme fonctionnement mais, pourquoi pas? Quand nous réfléchissons ou quand nous discutons ici, ne tournons-nous pas nettement en rond? Les raisons que nous nous donnons ne sont-elles pas très souvent que des prétextes pour justifier ce que nous sommes?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Advaita Vedânta

Message par Rio sur Seine le Dim 14 Juil 2013 - 17:28

Spoiler:
M'enfin a écrit:
Quand nous réfléchissons ou quand nous discutons ici, ne tournons-nous pas nettement en rond? Les raisons que nous nous donnons ne sont-elles pas très souvent que des prétextes pour justifier ce que nous sommes?

Peu ou prou c'est souvent vrai.

Après tout dépend de la valeur de ce qu'on transmet. Est-ce que c'est du vécu où l'on a dû payer de sa vie afin d'être parvenu à une réalisation concrète ? Ou est-ce qu'à travers nos lectures on s'auto attribue les mérites de quelqu'un d'autre pour donner la leçon, comme un pauvre qui compterais la fortune de son voisin ?

On ne peut donner que ce qu'on a.

Rio sur Seine
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1744
Localisation : Sud Ouest
Identité métaphysique : Bouddhiste
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 32 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 18 ... 32  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum