Les émotions nous dirigent

Aller en bas

Les émotions nous dirigent

Message par _Coeur de Loi le Dim 2 Juin 2013 - 11:41

Les émotions conditionnent notre esprit et notre action, elles nous dirigent, il faut les repérer afin de savoir qu'on est conditionné, cela nous donne une marge de manoeuvre et de distance pour les accompagner.

- La colère, l'agacement, la haine, le dégout, la peur, la tristesse.
- Les désires, l'envie, le rire, la sympathie, l'amour, la joie.
- Les doutes, les préjugés, l'incertitude, les rumeurs.

Quand ces émotions apparaissent, le sage doit les observer et les repérer, il doit voir comment cela le conditionne et le pousse à agir ou le bloque, il doit voir comment elles disparaissent.

Comme un garde vigilant qui sait où est le danger, où est le trésor et où sont les gens louches et suspects, aussi le sage se garde lui-même.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions nous dirigent

Message par Jipé le Dim 2 Juin 2013 - 13:04

Je comprends à peu près ce que tu veux dire, mais tu devrais apprendre à mieux définir ce qu'est une émotion, et surtout qu'elles sont les émotions de base et les émotions secondaires.
Sinon, tu décris des états qui ne sont pas des émotions, comme les préjugés, l'incertitude ou les rumeurs...Ils sont cause de sentiment mais pas obligatoirement d'émotion.

Les vraies émotions de base sont:
- le bonheur
- la tristesse
- la colère
- la peur
- la honte.

Les émotions secondaires sont celles qui sont engendrées à l'évocation de souvenirs et arrivent à maturation à l’âge adulte.

Les émotions se gèrent, mais en général il est bon de les laisser parler, on ne doit pas et on ne peut pas la plupart du temps, s'empêcher d'avoir des émotions, elles font paries de notre expression intime.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26449
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions nous dirigent

Message par _Coeur de Loi le Dim 2 Juin 2013 - 13:34

Pourquoi j'ai fait 3 groupes ?

- Il y a le groupe des émotions désagréables, qui éloignent, ceux de la colère.
- Il y a le groupe des émotions agréables, qui attirent, ceux du désir.
- Il y a le groupe des émotions neutres, qui rendent perplexe, ceux de l'ignorance.

Ce sont les 3 modes des sensations, que le sage doit surveiller avec soin car cela le conditionne, l'emprisonne, l'attache aux événements et fausse son jugement.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions nous dirigent

Message par Jipé le Dim 2 Juin 2013 - 13:39

Pourquoi "fausse son jugement" ?
On ne peut pas avoir un bon jugement lorsqu'on rit ou que l'on a de la sympathie ?
C'est quoi ce préjugé que tu tiens là CdL ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26449
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions nous dirigent

Message par mirage le Dim 2 Juin 2013 - 13:39

d'ou un tableau
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4295
Age : 36
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions nous dirigent

Message par _Coeur de Loi le Dim 2 Juin 2013 - 13:53

Les émotions conditionnent l'humeur, l'humeur conditionne les idées, la conscience, les actes.

Cela fausse la vison juste qui doit être objective.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions nous dirigent

Message par Jipé le Dim 2 Juin 2013 - 16:18

L'humeur conditionne la conscience... dubitatif
Ah ? Peux-tu m'expliquer cela ?
Question: Comment peut-on empêcher une émotion d'apparaître ?
Tu as une idée CdL ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26449
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions nous dirigent

Message par _Coeur de Loi le Dim 2 Juin 2013 - 16:33

L'humeur change notre point de vue subjectif.

Il ne s'agit pas d'empecher les émotions, mais de les observer et d'être conscient de l'influence et des modification qu'elles nous font.

Tout ceci afin de gérer le conditionnement en prenant du recul.
avatar
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions nous dirigent

Message par Petramanus le Ven 7 Fév 2014 - 22:11

Coeur de Loi a écrit:L'humeur change notre point de vue subjectif.

Il ne s'agit pas d'empecher les émotions, mais de les observer et d'être conscient de l'influence et des modification qu'elles nous font.

Tout ceci afin de gérer le conditionnement en prenant du recul.

L'émotion correspond à une modification physiologique notable qui se produit sur un intervalle de temps limité.
On classe les émotions par le fait qu'elles présentent des caractéristiques communes et le nombre de ces catégories peut varier selon certains auteurs et se manifester d'ailleurs différemment ou pas du tout selon les différentes cultures.
La fonction première de l'émotion (en dehors de celle de communication) est de préparer rapidement l'individu à faire face physiquement à une situation particulière.

La question qui se pose ici est effectivement de savoir si l'émotion est une adaptation ancestrale, que nous héritons des animaux, qui doit être combattue par la raison ou pas.
L'argument invoqué pour justifier que l'on devrait "maitriser nos émotions" est que sous le coup de l'émotion nos capacités rationnelles s’amoindrissent.

Ce qui est vrai. (du moins dans un premier temps).

Dans un deuxième temps par contre, les choses sont à mon avis plus subtiles.
Par exemple, certains animaux comme les oiseaux, qui ont un cerveau très petit ont tout intérêt à conserver l'émotion puisque c'est ce qui leur permet, malgré la petite taille de leur cerveau, de manifester des capacités d'adaptation supérieures.
L'émotion change le fonctionnement cérébral, oui, mais ce qui est acquis lors de ce "mode" est alors, à mon avis, conjointement disponible lorsque ce "mode" se reproduit à nouveau.
Il y a en quelque-sorte superposition des acquis de la structure cérébrale (gain de "place") dans un certain "mode", qui deviennent effectifs à chaque manifestation de telle ou telle émotion (qui sont évidemment diverses et variées chez les différents animaux).
Ces petits animaux sont donc capables de penser juste dans le cadre de telle ou telle émotion suite à l’expérience acquise dans tel ou tel "mode", mais certaines de leurs pensées ne se manifestent alors qu'exclusivement selon un mode ou un autre.

Pour ce qui nous concerne, notre cerveau est plus grand.
La première fois que nous avons peur par exemple, tout comme ces petits animaux, notre cerveau est perturbé, il se trouve dans une configuration nouvelle (par la voie chimique) qui ne permet pas de faire appel à toutes les capacités cérébrales acquises alors que le cerveau était dans un autre état chimique.
Mais, si nous éprouvons la peur très régulièrement, il y a reconnexion, "transfert" des capacités acquises depuis l'état "neutre", permettant alors de bénéficier et des qualités physiologiques de la peur (adrénaline, rythme cardiaque etc), et des capacités cérébrales.
Il vaut donc mieux, à mon avis, éprouver les diverses émotions régulièrement afin de ne pas se retrouver "à blanc" lorsque celle-ci se manifeste.

Etre en colère et apprendre à se maitriser, apprendre à raisonner sous le coup de la colère, consiste par exemple et à mon avis,  justement à "reconnecter" les capacités acquises lorsque le cerveau est à l'état "neutre".

Maintenant, il est vrai que ce point de vue se discute et je serai intéressé de savoir comment les bouddhistes envisagent la question.

Petramanus
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 262
Localisation : France
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 14/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum