L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par bhof le Lun 10 Juin 2013 - 2:49

Salut,

Beaucoup de religions/traditions spirituelles/philosophies parlent de l'Amour et disent que nous devons (pour atteindre tel ou tel objectif : paradis/éveil/ataraxie...) aimer toute chose et en particulier tout être vivant, d'autant plus s'il est humain.
En regardant de plus près et en me renseignant à propos de ceux qui sont considérés comme des saints/sages, j'ai l'impression que ce qui est appelé Amour n'est en fait rien de plus que de la Compassion.
J'appelle Compassion le fait de souffrir avec l'autre lorsqu'il souffre et de se réjouir de son bonheur, ce qui implique entre autres de vouloir son bonheur et donc de "l'aider" d'une façon générale.

Or, pour moi, l'Amour ne se limite pas à la Compassion.
En effet, il me semble que lorsque je dis que j'aime ma femme par exemple (je ne suis pas marié) ce n'est pas la même chose que si je dis que je compatis avec elle et la simple présence du désir sexuel ne suffit pas à expliquer cette différence.
D'après moi, aimer ma femme signifie non seulement compatir avec elle et la désirer, mais également l'apprécier.
Et je pense que la notion d'Amour utilisée par beaucoup de religions/traditions/philosophies manque de cette composante d'Appréciation, qui consiste à dire que l'on estime que l'objet de notre Amour est bon et est une bonne chose pour nous (je ne suis pas très content de cette définition, désolé).
On ne peut donc pas aimer une chose et la juger mauvaise dans le même temps

Cela signifie que quand on prône l'Amour universel, on prône en même temps l'Appréciation universelle, qui signifie estimer que toute chose est bonne.
Et cela n'implique pas que l'on ne peut pas prôner l'Amour universel et en même temps prendre des décisions basées sur des valeurs, simplement qu'il faut reconnaître avant cela ne pas être capable d'éprouver cet Amour universel tout en cherchant à s'en rapprocher.

Voila une petite théorie personnelle, est-elle claire ? Et qu'en pensez-vous ?

bhof
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 12
Localisation : France
Identité métaphysique : Avocat du diable
Humeur : Content d'être
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par komyo le Lun 10 Juin 2013 - 10:00

Il faudrait voir si tu continuerai à aimer ta femme dans d'autres conditions, par exemple si elle te trompait ou te déplaisait d'une manière ou d'une autre. Si ce n'est pas le cas, c'est que probablement que tu l'aimes car elle te permet de projeter sur elle un ensemble d'émotions, besoin d etre aimé, reconnu, soutenu, entendu etc. Ce qui en soi est très bien et le signe d'un couple qui fonctionne ! Mais c'est quand meme finalement assez centré sur soi et ses besoins, et puis fluctuant au gré des accidents de la vie...

Une des caractéristique des saints ou sages, c'est qu'ils semblent s'être libérés du désir et de l'aversion voyant a travers les êtres humains l'expression du seul divin dans la multiplicité des formes générées par le karma. Ca passe par beaucoup d'abandon de soi-même, notamment cet amour projection qui est conditionné par les caractéristiques de celui sur qui on le projette.
(je ne sais pas aussi si c'est clair) lol!

Dans le sutra du diamant, il est écrit, que le saint veut sauver tous les êtres, mais qu'en fait il n'y en a aucun...


Le Bouddha dit alors à Subhuti :
«Voici comment les bodhisattvas mahasattvas maîtrisent leur pensée :
Quel que soit le nombre des êtres vivants - qu'ils soient nés d'un oeuf, d'une matrice, de l'humidité ou spontanément,
qu'ils aient une forme ou non,
qu'ils aient une perception ou non,
ou qu'on ne puisse même dire s'ils perçoivent ou s'ils ne perçoivent pas,
nous devons tous les conduire à l'ultime nirvana, afin qu'ils solent libérés. Et lorsque ces êtres au nombre fini et sans mesure seront libérés, nous ne croyons pas, en vérité, qu'un seul être aura été libéré.
«Pourquoi cela?
Si un bodhisattva, Subhuti entretient l'idée d'un soi, d'une personne, d'un être vivant ou d'une existence, il ne saurait être un authentique bodhisattva.

avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par gaston21 le Lun 10 Juin 2013 - 18:09

Définir l'Amour, c'est encore plus difficile que d'étriper la Trinité...Qui en parle mieux que les poètes...Et ils n'ont jamais réussi à en donner une simple explication...
"L'amour est une mer dont la femme est la rive..." a écrit Victor Hugo. La mer ? C'est très grand, et la femme est toujours en...dérive...
La compassion n'est qu'une des multiples faces de l'amour.
Quant au bodhismachin, quand je vois des moinillons ne rien br...et mendier leur nourriture à des malheureux qui "crèvent déjà la dalle", ma foi, je n'y trouve même pas la compassion...Heureusement que Mao est venu les secouer !
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par _dede 95 le Lun 10 Juin 2013 - 18:40

D'autant plus que le Bouddhisme on le met à toutes les sauces, y a pas que les affaires de moinillons.
Le temple Shaolin d’Espagne, qui se présente comme le seul centre en Espagne reconnu par le temple de Shaolin en Chine, a affirmé mardi qu’il n’avait «rien à voir» avec Juan Carlos Aguilar, que celui-ci «n’était pas moine» et n’était pas non plus «un représentant du temple».
http://www.liberation.fr/societe/2013/06/05/espagne-un-pseudo-maitre-de-kung-fu-accuse-du-meurtre-sauvage-de-deux-femmes_908560
Bah oui là c'est un peu plus grave.

Gaston si tu parles ainsi de Mao et du Thibet, tu vas avoir des remontrances,.
Chacun sait que le Dalaimachin est l'humanisme fait homme, tandis que les maoistes...c'est pour certains des cocos, ils veulent l'égalité des hommes, tu te rend contre. Parait même qu'ils sont pour le controle des naissances....la honte.
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par bhof le Lun 10 Juin 2013 - 20:13

Tu as raison komyo ce n'est probablement pas le bon exemple, prenons l'Amour du saint ou du sage (qui ne se limite à mon sens pas aux êtres humains... mais c'est un autre sujet).
Cet homme dira-t-il "je n'éprouve qu'Amour envers les autres êtres" au sens de "je n'éprouve que Compassion envers les autres êtres" ? Je ne pense pas.
Il manque, à mon avis, l'Affection (ou peut-être Co-action pour bien faire le parallèle avec la Compassion) qui signifie que l'on considère que ce que l'autre est et fait est une "bonne" chose (pour nous et pour les autres êtres, le sage ne fait pas de différence) et que dans sa situation on aimerait bien être et faire de même.
C'est en cela, à mon sens, que l'Amour universel est incompatible avec le jugement négatif de l'autre.

Et je ne crois pas que, dans la conception bouddhiste, le bodhisattva aie atteint cet Amour universel (même s'il sait que c'est ce vers quoi il veut tendre, doit tendre ou tend tout simplement).
Ainsi simplement vouloir sauver tous les êtres ne suffit pas à caractériser l'Amour universel tel que je le conçoit (cela est simplement induit par la Compassion universelle, qui est déjà pas mal sourire).
Aimer réellement tous les êtres signifierait en plus estimer que tous les êtres contribuent à cet objectif de "sauver tous les êtres" (ce qui correspond à l'Affection ou Co-action universelle).
Bref, pour moi, l'Amour regroupe Compassion et Co-action (promis j'arrête de le répéter silent).

bhof
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 12
Localisation : France
Identité métaphysique : Avocat du diable
Humeur : Content d'être
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par _dede 95 le Lun 10 Juin 2013 - 20:35

L'Amour pour l'être humain ne serait-il pas aussi la Solidarité?
Peut-ètre ce que tu nommes la Co-action?
Car lorsque des individus se sentent solidaires, n'est-ce pas une forme d'amour les uns envers les autres, ce qui est contraire à la compassion qui ne conçoit la relation que prise individuellement.
Un exemple:
Un brave religieux (mais c'est valable pour des laics), va faire tout son possible pour "éduquer les braves noirs", les "sauver", les "aider" mais tout en maintenant une "frontière". C'est de la compassion car son but est de le "soumettre", en lui montrant qu'il est différent.
Alors que par solidarité il va faire de lui un "complice" sans arrière pensée que celle de leurs intérets communs. N'est-ce pas l'Amour d'un couple, aller dans le même sens ? Etre solidaire!
avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par Jipé le Lun 10 Juin 2013 - 20:46

La compassion est la pire des pseudo-aides que l'on puisse apporter à une personne en difficulté!
La compassion ou "souffrir avec", ne permet pas de donner l'impulsion nécessaire au souffrant pour prendre conscience qu'il peut y avoir une autre voie, une autre façon d'être, une autre manière d'aborder un problème.
La compassion n'est que l'attestation que de souffrir à deux est "moins pire" que de souffrir seul, ce qui en soi n'apporte absolument rien.

C'est comme si une personne partait à la dérive sur un radeau et que celui qui souhaite l'aider monte aussi sur ce radeau, au lieu de s'efforcer de trouver le moyen de lui faire quitter ce radeau par tous les moyens possibles.

La compassion est comparable au suicide collectif...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25891
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par desquestions le Lun 10 Juin 2013 - 22:17

Jipé,

Sans compassion préalable, qu'est-ce qui te motivera à proposer des solutions, fussent-elles inaudibles pour le "sujet" ?

avatar
desquestions
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Flandres
Identité métaphysique : Dans l'attente du pire
Humeur : Variable
Date d'inscription : 01/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par Jipé le Mar 11 Juin 2013 - 8:40

Le simple désir de voir le "sujet" envisager des possibles autres solutions. Un "déclic" peut se passer très rapidement, ou pas...mais la compassion conforte le "sujet" dans son état, tout simplement parce qu'en adoptant son attitude de "souffrir avec", tu lui montres non seulement que tu le comprends (ce qui n'est pas mal en soi), mais que tu adaptes ton attitude à la sienne (et là c'est néfaste pour le sortir de son état).
C'est ce "sujet" qui doit changer son comportement et pas celui qui souhaite aider de s'adapter à la sienne.
La meilleure attitude est l'empathie, c'est à dire la compréhension, mais pas l'imitation de la souffrance de l'autre.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25891
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par Bulle le Mar 11 Juin 2013 - 10:06

komyo a écrit:Il faudrait voir si tu continuerai à aimer ta femme dans d'autres conditions, par exemple si elle te trompait ou te déplaisait d'une manière ou d'une autre. Si ce n'est pas le cas, c'est que probablement que tu l'aimes car elle te permet de projeter sur elle un ensemble d'émotions, besoin d etre aimé, reconnu, soutenu, entendu etc. Ce qui en soi est très bien et le signe d'un couple qui fonctionne ! Mais c'est quand meme finalement assez centré sur soi et ses besoins, et puis fluctuant au gré des accidents de la vie...
Dans la relation amoureuse, il y a effectivement toujours une part narcissique ; appelée d'ailleurs narcissisme positif, puisqu'il va dans le sens de la construction avec l'autre et non pas de la disparition de l'autre au profit d'un seul, tel que cela existe dans les couples fusionnels.
Aime ton prochain "comme toi même" ?
bohf a écrit:Cet homme dira-t-il "je n'éprouve qu'Amour envers les autres êtres" au sens de "je n'éprouve que Compassion envers les autres êtres" ? Je ne pense pas.
Je suis dans la même logique que Jipé : souffrir avec l'autre n'amène à rien. L'empathie par contre, qui ne possède pas cette part de souffrance mais de compréhension de la situation de l'autre (ce qui nécessite une capacité à se détacher que tout le monde n'arrive pas à maîtriser spontanément) est à mon sens nettement plus positive : "je comprends ce que tu éprouves, je me préserve pour t'aider à passer cette difficulté"...

_________________
Hello Invité !  Le du 01 février est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40814
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par cana le Mar 11 Juin 2013 - 10:31

JP ca me choque ce que tu écris et ca m’étonnes.
Je trouve qu’il n’y as pas grande différence entre la Compassion et l’Empathie.
En étant détaché de SOI même… il n’y a aucune différence !
Comme le dit quelqu’un « Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. »
Mais ce que tu écris là « La compassion est comparable au suicide collectif... »
Est un non sens et ca serait plutôt l’inverse.
« La meilleure attitude est l'empathie, c'est à dire la compréhension, mais pas l'imitation de la souffrance de l'autre. »
Heureusement tu te rattrapes avec cella là gros ^^
Mais ce que je veux dire c’est que les gens en général sont Egoïstes et ne pensent qu’a leur gueule… Si quelqu’un te lis, quand il verra une personne dans le besoin lui tendre la main… il se rappellera le bon vieux JP de méta, et dira au gars d’allers se faire foutre ! Lui c’est certain, ne veux pas d’une humanité qui se suicide !

@ Bulle
tu dis que "souffrir avec l'autre n'amène à rien" mais tu précise que l'Empathie par contre est favorable. Explique moi alors comment res-sentir la douleur de l'autre sans souffrir avec lui ?
C'est toujours l'histoire du forgeron qui doit forger...


Lorsqu'il y a un désinteressemnt à la base, tout n'est qu'Amour !
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par Jipé le Mar 11 Juin 2013 - 11:19

C'est dommage Cana que tu n'aies rien compris à ce que je dis...Mais bon, pas grave. sourire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25891
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par cana le Mar 11 Juin 2013 - 11:31

Jipé a écrit:C'est dommage Cana que tu n'aies rien compris à ce que je dis...Mais bon, pas grave. sourire

ce ne sera pas la premiére fois n'est ce pas? sourire
Mais c'est vrai que j'ai été choked quand j'ai vu ta premiére phrase.
Mais ca ne sera pas la premiére fois non plus rire
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par cana le Mar 11 Juin 2013 - 11:34

Aussi pour répondre a la question sur l'Amour, je me permets de citer un texte d'A.Bessant ange

Lorsque l'amour pour toutes les créatures quelles qu'elles soient commence à être une réalité vécue dans le cœur et que l'amour de soi n'existe plus, c'est l’Amour Universel.

Ne rien demander pour Soi c’est être le plus riche de la terre, par conséquent ...
L'amour, pour beaucoup de gens et même pour la majorité, (comme on le voit sur ce post) n'est pas réellement l'amour, mais le mélange du désir d'aimer et de celui d'être aimé.
C'est ce soi-disant amour, fondé surtout sur la théorie de l'amour et du service, qui caractérise tant de relations humaines, telles que, par exemple, celles entre époux et entre parents et enfants. Aveuglés par le mirage de leur sentiment, sachant peu de chose de l'amour de l'âme qui est libre et laisse aussi libres les autres, ils errent dans un épais brouillard, traînant souvent avec eux ceux qu'ils désirent servir afin d'attirer une réponse affectueuse. L'affection n'est pas l'amour mais un désir ! Ce n'est pas un mouvement spontané de l'âme, exempt de désir, qui ne demande rien pour le soi séparé. Le mirage du sentiment emprisonne et désoriente tous les braves gens ; il leur impose des obligations qui n'existent pas, produisant un mirage qui doit être finalement dissipé par l'afflux d'un Amour véritable et désintéressé
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par Jipé le Mar 11 Juin 2013 - 11:44

L'amour désintéressé n'existe pas, c'est une illusion et ceci ne veut pas dire que l'on n'aime pas vraiment...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25891
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par bhof le Mar 11 Juin 2013 - 11:49

Je pense que j'ai une vision un peu moins critique de la Compassion que certains, elle est à mon avis nécessaire. Parce que, pour reprendre l'exemple du radeau, elle consiste à partir du principe que l'on est quoi qu'on fasse dans le même radeau (et non monter dessus), et que le bien-être d'autrui est aussi important que le sien propre (le bodhisattva étant celui qui sait que c'est le cas).
C'est en quelque sorte le moyen d'avoir la motivation nécessaire pour agir, quoi qu'on fasse.

Et je ne pense pas que la Solidarité suffise à transformer la Compassion en Amour. Ce que j'appelle Co-action ce n'est pas faire de l'autre un complice en vue de notre bien-être à tous les deux mais reconnaître en l'autre (tel qu'il est) un complice dans cette recherche de bien-être.
Ce n'est pas dire que l'autre peut t'aider dans ton projet de sauver tous les êtres (pour schématiser) mais que ce que fait l'autre contribue à sauver tous les êtres.
Ainsi je peux considérer, tout en éprouvant de la Compassion et donc en voulant aider mon prochain, que je voudrais autant être cet autre être et faire ce qu'il fait que je veux être moi et faire ce que je fais.
Aimer son prochain tout en préférant être soi me paraît contradictoire si vous voulez.

Je n'ai pas dis que l'Amour universel tel que je le considère était un état facile à atteindre mais je pense que la véritable perfection/libération/illumination passe par là, et je considère que c'est "techniquement" possible (désolé JP).

Désolé si je me répète... Embarassed

bhof
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 12
Localisation : France
Identité métaphysique : Avocat du diable
Humeur : Content d'être
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par Jipé le Mar 11 Juin 2013 - 11:58

bhof:
Ainsi je peux considérer, tout en éprouvant de la Compassion et donc en voulant aider mon prochain, que je voudrais autant être cet autre être et faire ce qu'il fait que je veux être moi et faire ce que je fais.
Tu ne comprends pas toi aussi que la compassion n'aide personne, ni celui qui est en souffrance, ni celui qui souffre avec, car c'est la définition exacte du mot "compassion".
Ce que tu dis détourne l' étymologie du mot, nous ne pourrons donc pas nous entendre, si le sens du mot est détourné, désolé...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25891
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par bhof le Mar 11 Juin 2013 - 13:01

A mon avis la souffrance a une utilité.
Lorsque je met la main dans le feu, je souffre et cela me conduit à retirer ma main du feu et à éviter de l'y remettre.
Lorsque je me fâche avec quelqu'un que j'apprécie, je souffre et cela me conduit à tenter de "corriger le tir" et à éviter de recommencer.

La souffrance psychologique a la même utilité que la souffrance physique : nous pousser à agir pour corriger ou éviter une situation mauvaise pour nous.
Il y a peut-être des fois où nous n'y pouvons rien, et dans ce cas la souffrance peut effectivement être perçue comme étant inutile, mais la plupart du temps nous avons un pouvoir ou une liberté d'action, même faible.

Ainsi, la souffrance ayant une utilité, la Compassion en a une également, c'est celle de nous pousser à agir pour le bien-être des autres.

C'est mon avis.

bhof
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 12
Localisation : France
Identité métaphysique : Avocat du diable
Humeur : Content d'être
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par _dede 95 le Mar 11 Juin 2013 - 13:34

A mon avis la souffrance a une utilité.
Lorsque je met la main dans le feu, je souffre et cela me conduit à retirer ma main du feu et à éviter de l'y remettre.
Lorsque je me fâche avec quelqu'un que j'apprécie, je souffre et cela me conduit à tenter de "corriger le tir" et à éviter de recommencer.
Lorque tu te brule, le cerveau reçoit un signal, qui envoie un autre signal aux muscles. En mémorisant cette action, il crée un réflexe. Ce n'est pas la souffrance en elle-même qui t'évite d'y remettre ta main mais ta mémoire. La preuve c'est que certaines maladies n'empèchent pas d'y "revenir" car elles empèchent la création du réflexe!
Lorsque je me fache avec quelqun, je ne souffre pas, ou alors ce n'est que quelque chose de passager. Car pour se facher il faut ètre deux ayant la même volonté de rupture. Pourquoi "corriger le tir"? On est responsable du fait collectivement.
Maintenant si je suis le seul à me facher je suis un "con"! dans ce cas là le problème se règle vite! sourire

La compassion n'est pas perçue comme une utilité par tout le monde, ou tout au moins elle est perçue comme une utilité en un seule sens, le sien.
Il suffit de prendre l'action de deux personnes connues, et leur volontée affichée, la soeur Thérésa et l'abbé Pierre. Etait-ce de l'amour pour leur prochain ou une volonté affichée de prosélytisme ? Connaissant l'abbé Pierre et ses écrits j'ai comme un doute. Quand à Thérésa, elle se complaisait dans la misère, et certains se demandent aujourd'hui où sont passés les milliards des dons! Mais ceci est une autre histoire. sourire C'est mon avis....et j'en démord pas! sourire

avatar
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par Bulle le Mar 11 Juin 2013 - 13:55

cana a écrit:
@ Bulle
tu dis que "souffrir avec l'autre n'amène à rien" mais tu précise que l'Empathie par contre est favorable. Explique moi alors comment res-sentir la douleur de l'autre sans souffrir avec lui ?
C'est surtout ce même fondement doloriste bien bien ancré et bien bien transmis dans la culture judeo-chrétienne !
Souffrir ne sert à rien d'autre qu'à prévenir qu'il y a quelque chose qui déconne : la souffrance n'est pas "normale" et est à éviter, car elle épuise, elle enlève du pouvoir de concentration, du discernement etc... De plus elle n'est pas partageable : ma souffrance est ma souffrance et ne sera jamais la tienne parce que tu n'es pas moi.
Honnêtement crois-tu qu'il est nécessaire d'avoir un cancer pour comprendre que celui qui a un cancer vit des moments terribles ?
L'empathie c'est tout le contraire de la compassion : on reste en dehors de la souffrance de l'autre parce que c'est parfaitement inutile et qu'on pourra d'autant mieux l'aider à surmonter, à rassurer, à consoler, à conseiller, bref à tendre la main, les bras etc si on est soi-même en pleine possession de ses moyens. Je ne souffre pas, j'ai cette chance et c'est parce que j'ai cette chance et que je comprends que l'autre peut avoir besoin de mon aide que je vais peut-être pouvoir être efficace.
Voilà juste ce que j'essayais d'expliquer sourire

_________________
Hello Invité !  Le du 01 février est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40814
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par Jipé le Mar 11 Juin 2013 - 13:59

bhof a écrit:A mon avis la souffrance a une utilité.[...]
La souffrance psychologique a la même utilité que la souffrance physique : nous pousser à agir pour corriger ou éviter une situation mauvaise pour nous.[...]
Ainsi, la souffrance ayant une utilité, la Compassion en a une également, c'est celle de nous pousser à agir pour le bien-être des autres.

C'est mon avis.
C'est peut-être ton avis et tu en as le droit, mais ce n'est pas pour cela que c'est exact!
La souffrance est ce qu'on appelle une valence psychologique négative de phénomènes affectifs.
C'est donc un stimulus, dans ce cas là, de désagrément intrinsèque à un état émotionnel, ce qui a pour conséquence d'activer une réponse physiologique afin de produire une réaction adaptative.
Le but de cette réaction adaptative est le déclenchement d'évitement vis-à-vis de ce stimulus, autrement dit de mémoriser un acte qui met en danger ou, dans notre cas présent, une souffrance inutile.


_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25891
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par Bulle le Mar 11 Juin 2013 - 14:14

bhof a écrit:A mon avis la souffrance a une utilité.
Lorsque je met la main dans le feu, je souffre et cela me conduit à retirer ma main du feu et à éviter de l'y remettre.
Lorsque je me fâche avec quelqu'un que j'apprécie, je souffre et cela me conduit à tenter de "corriger le tir" et à éviter de recommencer.
Simple signal d'alarme donc et pas plus. Tu comprends donc ce qu'il ne faut pas faire...
Ainsi, la souffrance ayant une utilité, la Compassion en a une également, c'est celle de nous pousser à agir pour le bien-être des autres.
C'est curieux cette amalgame ! En quoi le fait de s'apitoyer sur le sort de quelqu'un "pousserait-il à agir pour son bien" ? Tu peux très bien avoir pitié de la misère des sans abris et continuer ta petite vie tranquille non ?

Tiens un exemple de "c" Compassion, je corrige le "c" minuscule parce que la majuscule fait que tu ne nous parles de rien d'autre en fait que de religion :

(source cnrtl)
Sérieusement, qu'est-ce qui est le plus utile pour les parturientes : une bonne péridurale où la Compassion lol!

_________________
Hello Invité !  Le du 01 février est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40814
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par bhof le Mar 11 Juin 2013 - 14:34

@Dédé
Je pense que, confronté à une situation nouvelle A dont on souffre, cette souffrance me pousse à prendre une décision pour corriger cette situation.
Confronté, plus tard, à une situation B dont je pense qu'elle risque de déboucher sur la même situation A qui m'a fait souffrir, et avant même de ressentir la souffrance, je vais me souvenir de la souffrance passée pour prendre une décision afin d'éviter que la "mauvaise" situation A n'arrive.
Si la décision prise pour éviter que la situation B fonctionne et que la "mauvaise" situation A n'arrive pas alors, confronté à nouveau à la situation B, je vais prendre à nouveau la même décision sans avoir à me souvenir de la souffrance ressentie initialement (par réflexe).
Donc :
-confronté à une situation douloureuse nouvelle, je suis poussé par la souffrance ;
-confronté à la possibilité de retomber dans cette situation, je suis poussé par le souvenir de la souffrance ;
-confronté à la situation à partir de laquelle j'ai évité de tomber dans une situation douloureuse, je suis poussé par le souvenir de la décision prise à cause du souvenir de la souffrance.
Dans ces trois cas, je pense que la base de la motivation c'est la souffrance (je ne dis pas que c'est la seule possible...).

Et je pense que l'on peut faire quelque chose ou prendre une décision et le regretter ensuite, poussé par la souffrance, le souvenir de la souffrance ou le souvenir d'une décision prise à cause du souvenir de la souffrance (désolé confused).
En particulier on peut être amené à se fâcher avec quelqu'un qu'on apprécie juste parce qu'on est de mauvaise humeur, et constater une fois calmé que l'on n'a absolument pas envie de "rompre" avec cette personne, et donc avoir envie de corriger le tir.

@Jipé
Je ne comprend pas en quoi nous sommes en désaccord Embarassed.
Ce que je considère comme l'utilité de la souffrance tient justement à ce déclenchement d'évitement du stimulus, parce que l'homme est fait (à travers l'évolution) de telle sorte qu'il souffre lorsqu'il se trouve dans une situation qui n'est pas bonne pour lui.
Donc la souffrance, en tant que stimulus reçu en réponse à une situation physiologiquement ou psychologiquement "mauvaise", conduit à faire en sorte de l'éviter.
La souffrance pousse à éviter la souffrance et donc à éviter une situation mauvaise, ou du moins à faire ce que l'on peut pour ça, je pense donc qu'elle est utile.

@Bulle
La Compassion, ce n'est pas s'apitoyer sur le sort des autres, à mon avis.
Je pense qu'on s'apitoie sur le sort des autres lorsqu'on éprouve en parallèle de la Compassion et un sentiment d'impuissance.
Le saint/sage pense (pour ne pas dire "sait") avoir un pouvoir d'action sur la situation de ceux envers qui il éprouve de la Compassion, même s'il est faible.
Il va donc faire ce qui est en son pouvoir pour éviter, autant que possible, le stimulus reçu à cause de la souffrance des autres et tenter de les aider.

Le "C" majuscule sert simplement à faire remarquer qu'il s'agit d'un concept central dans ma réflexion, et que j'essaie donc de regarder de plus près le sens de ce mot plutôt que de simplement l'utiliser comme les autres.
Or ma théorie de base peut se résumer ainsi :
Amour =! Compassion ; Amour = Compassion + Co-action/Appréciation
Avec des majuscules à chaque fois, j'aurais peut-être dû le préciser ou ne pas le faire, désolé.

bhof
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 12
Localisation : France
Identité métaphysique : Avocat du diable
Humeur : Content d'être
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par Jipé le Mar 11 Juin 2013 - 14:57

bhof a écrit:
@Jipé
Je ne comprend pas en quoi nous sommes en désaccord Embarassed.
Ce que je considère comme l'utilité de la souffrance tient justement à ce déclenchement d'évitement du stimulus, parce que l'homme est fait (à travers l'évolution) de telle sorte qu'il souffre lorsqu'il se trouve dans une situation qui n'est pas bonne pour lui.
Donc la souffrance, en tant que stimulus reçu en réponse à une situation physiologiquement ou psychologiquement "mauvaise", conduit à faire en sorte de l'éviter.
La souffrance pousse à éviter la souffrance et donc à éviter une situation mauvaise, ou du moins à faire ce que l'on peut pour ça, je pense donc qu'elle est utile.
J'ai expliqué que la souffrance est une valence psychologique négative et cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas une utilité, mais pas dans le sens que tu cherches à l'attester.
On ne peut s'empêcher de souffrir, puisque c'est un stimulus, mais on peut parvenir à en limiter certaines causes, en particulier celle de la compassion justement, qui est une erreur comportementale envers soi et les autres. Il me semble que tu prends le problème à l'envers, tu penses aider les autres en adoptant un comportement de similitude avec eux, hors, si tu réfléchis un peu, tu devrais t'apercevoir que c'est d'être comme ils sont factuellement qui leur procures cette souffrance et ils ne demandent qu'une chose, en principe, c'est d'en sortir.
Toi, tu proposes de devenir leur semblable, d'être en situation comparable pour leur apporter une compréhension, une aide...Le raisonnement est faux, à mon avis.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25891
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour ne se limite pas à la Compassion

Message par cana le Mar 11 Juin 2013 - 16:51

« A mon avis la souffrance a une utilité. »
Un muscle qui ne souffre pas s’atrophie ! La souffrance est primordiale. Et chu po Mazo hein tongue quoi que bref. Tout ce qui souffre donne quelque chose de meilleur qu’avant, 1 para bleu. « Souffrir pour être beau » est une maxime.

On à tous des aprioris sur les mots mais le mots "souffrance" en est garni. En effet, on la déteste, on la fuit Elle qui est un guide de première. Autant dire « je ne veux pas évoluer » plutôt que de dire « je refuse de souffrir » c'est plus cash.

« L'amour désintéressé n'existe pas, c'est une illusion »
Ou une Illusion de le penser ? wistle

« Toi, tu proposes de devenir leur semblable, d'être en situation comparable pour leur apporter une compréhension, une aide...Le raisonnement est faux, à mon avis »
Lorsque tu vois quelqu’un à terre, la moindre des choses est de te mettre à son niveau et alors tu dois te baisser pour lui adresser la parole.
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum