Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par Bulle le Ven 2 Aoû 2013 - 21:01

Canal Académie a décidé, durant les vacances de laisser le libre accès à l'ensemble de ses dossiers

Je me précipite donc pour vous signaler celui du 23 juin dernier :

Les problèmes structurels de l’économie française
La chronique de Jacques de Larosière, ancien gouverneur de la Banque de France


"La France souffre-t-elle de problèmes structurels graves qui l’empêchent de sortir de la crise de 2008 ? Dans sa chronique financière sous forme de conversation, Jacques de Larosière liste et identifie, pour nous, ces problèmes structurels, tels que la détérioration de notre commerce extérieur depuis une décennie et la faiblesse des marges de compétitivité de nos entreprises, mises à part les grands groupes d’envergure internationale. En s’appuyant sur les derniers chiffres parus, Jacques de Larosière nous en explique les causes précisant que la part de l’industrie dans l’économie française ne représente plus que 13 %, que ses coûts unitaires de main-d’œuvre augmentent par rapport à ses voisins, que ses charges publiques sont en hausse également et qu’enfin, la formation de sa main-d’œuvre est en revanche inadaptée par rapport aux besoins de l’industrie actuelle. Cette combinaison de facteurs aboutit à un cercle vicieux que prouvent les derniers indicateurs en sa possession qui révèlent que la France a perdu 5 points de compétitivité de 1999 à 2010 : la France en a, en effet, gagné 6 par rapport à L’Allemagne qui en a gagné 11 durant cette même période."

En économie, je n'ai pas la lumière à tous les étages, mais j'aimerais si c'est possible que vous donniez votre avis, particulièrement à propos des éventuelles solutions.

L'émission est téléchargeable directement en cliquant sur ce lien
Elle dure environ 25 minutes sourire 

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par komyo le Ven 2 Aoû 2013 - 22:15

Bulle c'est bien pour toi que j'ai écouté ce monsieur qui ne fait pas partie de mes lectures habituelles.  lol! 

http://www.france.attac.org/articles/g20-analyse-du-rapport-larosi-re


Objectivement, sur le premier point il a probablement raison le cout des charges pour les entreprises en France est excessif.
Sur le cout du travail, je ne suis pas d'accord, nous savons très bien que l'allemagne a fait du dumping social en utilisant la main d'oeuvre
de l'est a bas cout. Alors que dans le meme temps la société française continuait sur sa lancée sociale.Comment en ce cas, avec une monnaie
égale produire aux memes couts, c'est là ou l'europe a échouer en n'imposant pas une fiscalité et des régles communes.
Si l'objectif pour devenir le plus compétitif possible est d'avoir les conditions et le cout du travail au zimbawé, bienvenu dans le monde
de la concentration des richesses et de l'extrème pauvreté.

De larosière fait partie des gens responsables de la crise, qu'il vienne nous dire maintenant il faut encore plus libéraliser et tout ira mieux est a mon
avis très court termiste.
La mondialisation fait qu'il est bien plus économique de faire fabriquer par des robots en asie et de réimporter sans droits de douane ce qu'a réussi a imposer le libéralisme
dans les années tatchers reagan. L'allemagne a besoin du marché français, comme une cordée le dévissage de l'europe du sud va finir par les emporter.
avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par Bulle le Sam 3 Aoû 2013 - 9:22

Arf ! Merci courageux Komyo pour ton effort !

Il me semble que les commentaires de J. de La Rosières tendent à démentir au moins ce passage de l'article cité "Demander leur avis à certains de ceux qui sont responsables de la crise est symptomatique de cette volonté politique de ne pas y porter remède réellement : non seulement, cet épisode montre que l’Union européenne fonctionne d’une manière opaque et antidémocratique, mais encore que le système ne compte pas se réformer seul et ne le fera pas spontanément." rire 

Je suis pour ma part d'accord avec la solution proposée à propos des objectifs micro-économiques, à savoir (et l'interview datant du mois juin de cette année, il semblerait que lorsqu'il dit que le gouvernement va dans ce sens, il s'agit du gouvernement actuel) : 5 années pour arriver à l'équivalent du taux de marge allemand de manière à ce que les pme puissent à nouveau investir de manière à redevenir concurrentielles.
Pour que ce qui est de la promotion de la formation professionnelle en alternance, j'ai toujours été admirative du système allemand, y compris du point de vue des rythmes scolaires (je dis allemand parce qu'il en parle mais les allemands ne sont pas les seuls à le pratiquer).

Par contre, et c'est là où j'ai un bug c'est dans les chiffres annoncés, car sauf erreur de ma part les chiffres qui mettent en évidence la chute des marges concernent le système macro économique français pas que les PME. Or la solution de J de la Rosière ne concerne que les PME.

Où se trouve donc l'analyse de l'effet pervers des "industriels" qui sous-traitent à l'étranger, privant ainsi l'économie française de l'apport financier de l'ouvrier qui se meuble, qui peut construire une maison etc... ?

Mais, je le répète : en économie je n'ai pas la lumière à tous les étages.
Je raisonne au ras des pâquerettes et n'arrive toujours pas à comprendre la logique qui fait que l'on automatise une caisse de supermarché, ou encore les opérations simples de banque tout en espérant que la caissière qui n'aura plus une tune d'ici quelques mois viendra encore acheter les petits plus qui enrichissent les mêmes grandes surfaces ; ou encore  que le gamin qui aurait pu faire le métier de caissier ouvrira autre chose qu'un compte sans domiciliation de revenus, donc qui n'intéresse personne.

Alors c'est vrai que l'on m'a bien expliqué que les métiers détruits en amont renaissaient en aval ; il y a donc logiquement quelqu'un qui gagne de l'argent par le travail qu'il a décroché au détriment de celui qui a été détruit.
Moins un plus un = zéro/-1+1=0
Cela marche en chiffres comme en lettres
Alors si quelqu'un voulait bien m'expliquer où est l'intérêt ...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par komyo le Sam 3 Aoû 2013 - 10:12

Tu soulèves le problème majeur de la destruction du travail et de son remplacement par l'automatisation. Or cette destruction profite au capital et non au travail pour employer une terminologie marxiste.
Le raisonnement qui consiste a dire que le travail détruit se déplace est largement contredit par les faits. A partir de cette constatation, certains économistes proposent un salaire a vie. Sachant que demain,
il est très peu probable que la plus grande partie de la population ai un travail a temps complet permettant de bénéficier du chomage est des retraites.
Si l'on regarde la réalité des chiffres on constate que la plus grande partie des gains de productivité
va dans la poche de ceux qui ont le plus d'argent. On peut le constater en voyant l'évolution de la répartition de la richesse aux usa mais aussi en europe occidentale.
concernant le cout de travail et son impact supposé sur la productivité, quelques graphiques qui nuancent le propos de notre ami de larosière,
Les tenants du jusqu'au boutisme libéral souhaitent faire croire que  la crise vient du cout du travail, alors qu'elle s'origine dans une mauvaise répartition de la richesse, avec les conséquences que tu soulignes, notamment au niveau du blocage du système, l'argent se concentrant toujours plus vers le haut de la pyramide.

http://www.pauljorion.com/blog/?p=44121
avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par gaston21 le Sam 3 Aoû 2013 - 17:12

J'aime bien écouter ces pères la morale ! Les gars, bossez! La France s'enfonce, elle va couler ! Supprimons le Smic et tous ces avantages sociaux indus !  Les parachutes en or ? Non ! Justement, j'en ai un et je suis pendu dessous!
Un article d'AgoraVox qui désigne clairement les gros morpions qui nous pompent le sang et qui nous conduisent au chaos!
Pas belle la performance de Goldmann Sachs ? Entendez-vous Mosco protester ? Oh hé les socialos !

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/speculation-profits-le-casino-139112
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par Bulle le Sam 3 Aoû 2013 - 18:35

gaston21 a écrit:J'aime bien écouter ces pères la morale ! Les gars, bossez! La France s'enfonce, elle va couler ! Supprimons le Smic et tous ces avantages sociaux indus !  Les parachutes en or ? Non ! Justement, j'en ai un et je suis pendu dessous!
Où tu as vu un père la morale ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par Bulle le Dim 4 Aoû 2013 - 15:09

komyo a écrit:Si l'on regarde la réalité des chiffres on constate que la plus grande partie des gains de productivité
va dans la poche de ceux qui ont le plus d'argent.
On peut donc parler de paupérisation ?
concernant le cout de travail et son impact supposé sur la productivité, quelques graphiques qui nuancent le propos de notre ami de larosière,
J de Larosières qui a au moins raison sur un point : il faut améliorer la formation professionnelle y compris celle des dirigeants sourire ^


Comme nous le voyons, le poids de la masse salariale n’a quasiment pas bougé depuis 1993. La problématique est donc ailleurs, et en particulier dans le coût du capital.
Conclut l'article.

Mais alors... Quelles sont les solutions envisageables ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par komyo le Dim 4 Aoû 2013 - 15:15

Bulle a écrit:
komyo a écrit:Si l'on regarde la réalité des chiffres on constate que la plus grande partie des gains de productivité
va dans la poche de ceux qui ont le plus d'argent.
On peut donc parler de paupérisation ?
C'est indéniable et masqué au maximum, il vaut mieux faire croire que la problématique est celle du cout du travail...




avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par komyo le Dim 4 Aoû 2013 - 15:24

Bulle a écrit:[

Mais alors... Quelles sont les solutions envisageables ?


Une meilleure répartition de la richesse créée, sinon nous allons finir comme en 1789 quand la plus grande partie de la richesse était au main d'environ 2% de la population. Le problème des révolutions et on l'a vu plusieurs fois, c'est qu'une aristocratie en remplace une autre...
Sans etes dans un système collectiviste figé, il y a probablement des pistes a explorer, comme le salaire a vie que propose certains économistes. De toute manière il faut que l'argent redescende vers ceux qui consomment sinon c'est la stagflation.
Les écarts maximaux devraient etre baissés, autrefois de 1 à 44 passait pour un maximum, maintenant on trouve du 1 à 300. tout a été déréglementé, mondialisation, fiscalité, pour bénéficier aux détenteurs de capitaux flottant, dans le meme temps on ne peut pas dire que la masse salariale ai vraiment augmenté par rapport a l'inflation réelle...
J'ai eu un patron qui gagnait 15 millions d'usd par an soit 300 smic a l'année... son business consistait essentiellement a assurer des bénéfices aux hedge fund qui avaient investit dans la boite laquelle du coup fonctionnait à court terme...
Ce type méritait-il cette différence de paye... par rapport a un salarié qui faisait un travail pénible, j'en doute !
avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par Bulle le Dim 4 Aoû 2013 - 17:28

komyo a écrit:Une meilleure répartition de la richesse créée
Bien entendu.
Mais en fait je voulais dire quelle est la solution pour arriver à une meilleure répartition de la richesse créée sourire 
Désolée je me suis mal exprimée.

sinon nous allons finir comme en 1789 quand la plus grande partie de la richesse était au main d'environ 2% de la population
Je crois que le nécessaire a été fait pour qu'aucun individu ne se sente concerné par le problème de l'autre ; et cela passe par les appels à la haine de ceux qui soi-disant viennent bouffer notre pain et autre haro sur le rom  ; ou encore le sacro-saint si on est au chômage c'est qu'on est fainéant ; et aussi par l'appel au surendettement encouragé tant par la pub que par les crédits pour payer le moindre de vos caprices.
Celui qui travaille craint de devoir être réduit à pire encore...
Le problème des révolutions et on l'a vu plusieurs fois, c'est qu'une aristocratie en remplace une autre...
Mais quelle importance si l'aristocratie respecte des règles permettant à chacun de vivre correctement et de faire des projets ?
Sans êtres dans un système collectiviste figé, il y a probablement des pistes a explorer, comme le salaire a vie que propose certains économistes.
Cela a été chiffré ?
De toute manière il faut que l'argent redescende vers ceux qui consomment sinon c'est la stagflation.
Nous sommes d'accord. Y compris pour une gestion scrupuleuse de l'échelle des revenus.
Mais cela doit être fait à toute l'europe, voire à toute les pays qui se heurtent aux limites du système économique actuel...
Quelle utopie non ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par M'enfin le Lun 5 Aoû 2013 - 17:53

Bulle a écrit:Mais cela doit être fait à toute l'europe, voire à toute les pays qui se heurtent aux limites du système économique actuel...
Tous les systèmes que nous connaissons fonctionnent de façon hiérarchique à l'externe, mais possèdent des règles de fonctionnement égalitaires entre les participants. Pour qu'une société humaine fonctionne de manière durable, il faut que ses participants fonctionnent de façon égalitaire, mais pour que cette société conserve sa cohésion face aux autres sociétés, il lui faut un meneur. Les meneurs ne sont pas meilleurs que les autres, mais il en faut, et la règle la plus simple pour en choisir, c'est celle du plus fort. Dans le cas de certains animaux, cette règle instinctive évite de reproduire les tares génétiques puisque le plus fort garde les femelles pour lui, mais dans le cas de l'humain, elle n'évite rien de tel et permet simplement de prendre des décisions rapidement alors qu'il est impossible d'en connaître d'avance la portée. Peu importe la décision, si un meneur est respecté par une grande partie de la population, la cohésion de la société est assurée.

Depuis l'avènement de la démocratie, on sait maintenant que les changements de meneurs doivent posséder une certaine fréquence pour éviter la magouille et permettre une évolution plus fluide de nos sociétés, mais depuis la mondialisation, certaines sociétés privées non démocratiques ont pris tellement d'ampleur qu'elles arrivent à imposer leurs dictats aux états. Pour réguler l'économie mondiale, il faudrait fédérer les états pour qu'ils puissent agir communément, et il faudrait que cela se fasse de façon démocratique. Avec internet, ce n'est plus une utopie, c'est devenu possible, et je crois que ça ne va pas tarder.... au sens social je veux dire, car une société n'évolue pas au même rythme que ses participants le voudraient.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par gaston21 le Lun 5 Aoû 2013 - 22:20

Allez, reconnaissons que ces grands experts de la pensée libérale nous la mettent sans vaseline ! Un exemple ahurissant qu'il est bon de rappeler. En 1998 il fallait que la Grèce entre dans l'euro; elle ne le pouvait pas. Alors, que fait-on ? Goldmann Sachs s'en mêle et trafique honteusement le bilan comptable.. Président Europe de Goldmann Sachs? Mario Draghi!
Même chose pour l'Italie. Son déficit passe en un rien de temps de 7 % à 2,7 % du PIB. 37 milliards de dettes ont disparu d'un coup...Mieux qu'à Lourdes question miracle ! Qui était alors le directeur du Trésor en Italie? Mario Draghi !

Mais, rappelez-moi...Quelle est la fonction actuelle de ce magicien de la Finance ?
Il vaut mieux que le bon peuple ignore tout ça ...Faites donc des sacrifices, les gueux!
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par Millenium le Mar 6 Aoû 2013 - 12:15

le problème structurel récurrent, c'est le système lui-même qui structure nos visions des relations humaines dans l'impasse des dogmes contre nature et illogiques

avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par troubaadour le Mar 6 Aoû 2013 - 14:01

Laroisière nous expose les problèmes de l'industrie française :
- Carence d'efficacité de la sacro-sainte Education Nationale.
- Effet dévastateur des prélèvements obligatoires.
- Coût de la main d’œuvre excessif.

Sur le point 1 je ne vois aucune solution compte tenu de la lourdeur et du corporatisme.

Le point 2 est connu tout en tant revendiqué. Il n'y a qu'à lire les interventions demandant encore plus de répartition de richesse (donc un accroissement de la fiscalité).

Le point 3 : Il faudrait , revenir aux 40 heures. Sans augmentation de salaire. Ce qui ne couterait pas un centime ni aux ménages (pas de hausse d’impôt) ni à l’État (pas de redistribution) et baisserai le coût du travail des entreprises.

Mais en France on est des coincés. Rien de tout cela ne sera jamais possible. On n'aime pas celui qui réussit, on n'aime pas nos élites, on aime que l'Etat. Tout ce qui vient hors de l'Etat est forcément mauvais. Alors que l'Etat surtout en France c'est l"inefficacité pure. Mais on préfère le gaspillage de l'Etat à l'efficacité du privé parce que si l'e privé est efficace cela voudra dire qu'un grand patron s'en met plein les poches et cela c'est l'horreur absolue !

Résultat on ne s'interroge pas "comment on peut créer de la richesse" mais "comment on peut la répartir". On prend le problème à l'envers... Ce sont les fameux acquis. c'est acquis on est riche. Hé bien non. Rien n'est acquis.

enfin les français ont peur du progrès parce qu'ils ont peur de perdre leur fameux acquis. Alors que les acquis c'est comme la religion il faut que cela évolue, s'adapte, et ne soient pas figés. Par exemple moi je suis pret à perdre mon acquis des  5 semaines de congés payés et des 35 h pour l'acquis du plein emploi.... bien sur on me rétorquera que les 2 c'est mieux... mais comme j'habite pas lourdes et que je ne crois pas aux miracles divins je préfère m'en remettre à la triste réalité.

Pour moi la première solution viendra des Français eux-mêmes quand ils auront fait la révolution de leur mentalité de recroquevillé et replié sur eux mêmes... Comme les Français ne sont pas trop cons ils admettrons qu'il vaut mieux accepter la réalité et s'adapter que d'écouter le rêve utopique de certains. Quand le Français redeviendra cartésien il retrouvera tout son talent et son efficacité.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par _Matoll le Mar 6 Aoû 2013 - 15:59

Un pays qui tente de survivre avec davantage d'importations que de produire in situ n'est pas positif. La France produit de bons fromages et de bons vins, mais vivre sur ses acquis ne donnera pas pour le pays un avenir prospere. Ce n'est pas juste revoir notre facon de produire, mais cela commence meme depuis l'instruction : moins de theorie et plus de pratique, et surtout d'encourager la creativite, au lieu de toujours (ou presque toujours) etre sur la defensive des que des citoyens francais font oeuvre d'innovations.

Ce que la France etait capable de faire il y a plusieurs decennies, elle doit de nouveau s'investir non seulement pour une economie plus prospere, mais aussi pour montrer qu'elle est encore capable de creer, et ainsi encourager toutes celles et ceux qui souhaitent aller de l'avant. La fuite des novateurs et createurs vers d'autres pays est un reel souci, car si risque il y a, c'est aussi la possibilite pour la France de redonner de l'energie pour un pays qui en manque parfois.

Revenir aux 40 heures ? Completement non acceptable : il serait plus efficace que davantage de personnes puissent avoir un emploi, et non pour ceux qui en ont deja un, de travailler davantage. La quantite ne rime pas avec la qualite : les humains ne sont pas des machines et la qualite de leurs efforts ne peut pas etre identique avec le nombre d'heures. Et nul pertinence de citer d'autres pays, la France ayant une bonne productivite horaire, et ce qui est tres important, c'est un acces a l'emploi au plus grqnd nombre.

NB : desole pour la forme, je ne suis pas en France actuellement.


Dernière édition par Matoll le Mar 6 Aoû 2013 - 16:08, édité 1 fois

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par komyo le Mar 6 Aoû 2013 - 16:07

Là ou il y a baisse des prélèvements, les gains dégagés vont vers une minorité avec en corollaire la paupérisation d'une population cf les usa et en général tous les systèmes ultra libéraux. Quant au 35 heures c'est tellement une tarte a la crème au vue des études faites sur l'impact réel sur l'économie, que l'on peut se demander comment certains osent sérieusement s'en faire les portes paroles (cf. lien plus bas). Je serai d'accord uniquement sur le point 1. Pour le reste, des solutions nouvelles sont a faire émerger et ce n'est pas en privilégiant un mode de répartition des richesses qui a fait preuve de son absolue inefficacité que l'on va améliorer le système. Ceci étant dit, sans avoir nécessairement la solution. Un point étant qu'il faudra sortir du cadre libéral qui est directement a l'origine de cette crise. L'argument de la création des richesse vs distribution étant vraiment très con si l'on prend un peu de champs et relie la crise à la globalisation et la création d'un capital flottant investissant dans les pays ou la redistribution est la plus basse possible. Cela ne peut "in fine" que développer les conditions du zimbawe pour s'assurer un emploi, ceci plus l'automatisation ne va en rien créer des richesses, excepté pour une minorité.
Cela n'est pas un blanc seing pour la politique actuelle qui essaie de jouer sur les deux tableaux, libéralisme et redistribution, autant dire voué forcément a l'échec.


http://www.pauljorion.com/blog/?p=33164
avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par troubaadour le Mar 6 Aoû 2013 - 17:39

L'argument de la création des richesse vs distribution étant vraiment très con si l'on prend un peu de champs et relie la crise à la globalisation et la création d'un capital flottant investissant dans les pays ou la redistribution est la plus basse possible.
Mais on se soucie d'abord de récolter des tomates avant de savoir si on va les manger à la mozzarella ou farcies....

Et ce n'est pas parce que les tomates farcies auront été une fois mauvaise qu'il ne faut plus se soucier de la récolte des tomates.

On s'en fout que par le passé des modes de répartitions ont été bénéfiques ou non (très longs et complexes débats). Ce qui est important c'est de créer de la richesse.
Après on en est à presque  57% de la richesse produite qui est répartie en France. Est ce trop ou pas assez c'est un autre débat.  
C'est un débat de riche de savoir comment on répartie la richesse. Commençons par l’être.  Avec 5 millions de chômeurs on en est loin. Alors comment fait on pour que notre industrie crée suffisamment de richesse afin créer des emplois et non en détruire.
Commençons pas le B.A-BA. C'est l'interrogation de Laroisier.
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par gaston21 le Mar 6 Aoû 2013 - 17:56

Supprimons le SMIC, les avantages sociaux, les vieux qui coûtent cher et ne servent plus à rien, et même ces abrutis d'ouvriers qui ne veulent plus travailler ! D'ailleurs à quoi ils servent ? Quelques bons algorithmes dans une machine et l'argent tombe comme à Gravelotte. Les fameux produits dérivés. Vous croyez que nos banques ont besoin de viande pour se faire du gras ?
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par M'enfin le Mar 6 Aoû 2013 - 18:11

Gaston a écrit:Vous croyez que nos banques ont besoin de viande pour se faire du gras ?
pette de rire croule de rire pette de rire 
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par troubaadour le Mar 6 Aoû 2013 - 18:16

Gaston on parle industrie pas banque ni grèce ni Italie ni goldman sachs....
Et oui le monde ne tourne pas uniquement autour de la finance.
Il y a d'autres vecteurs.
Sinon entre les ultraviolets et les infra rouge il y a toute une multitude de couleur.. donc nul besoin de nous sortir l’horreur des ultra violets  pour réfuter l'idée de mettre du rose pale plutôt que du rouge foncé...
avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par M'enfin le Mar 6 Aoû 2013 - 18:24

Gaston a raison, car ce qui est applicable aux banques est applicable à n'importe quelle organisation, y compris celle de nos gouvernements. C'est inutile de vouloir changer quoi que ce soit à l'économie si nous ne savons pas où nous allons aboutir, et nous ne le savons pas. Quand on ne sait pas où aller et qu'on dirige l'économie d'un pays, le mieux est de garantir sa propre réélection pour commencer, et c'est ce que tout le monde fait. Il n'y a pas de solution magique pour stabiliser l'économie mondiale, il faut juste la réguler pour qu'il n'y ait plus de crises, améliorer les règles pour empêcher la spéculation à outrance, et pour empêcher la magouille à grande échelle. Tant que ce ne sera pas chose faite, les états vont tout simplement continuer d'agir pour arracher la laine sur le dos des autres.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par komyo le Mar 6 Aoû 2013 - 18:57

troubaadour a écrit:
L'argument de la création des richesse vs distribution étant vraiment très con si l'on prend un peu de champs et relie la crise à la globalisation et la création d'un capital flottant investissant dans les pays ou la redistribution est la plus basse possible.
Mais on se soucie d'abord de récolter des tomates avant de savoir si on va les manger à la mozzarella ou farcies....

Et ce n'est pas parce que les tomates farcies auront été une fois mauvaise qu'il ne faut plus se soucier de la récolte des tomates.

On s'en fout que par le passé des modes de répartitions ont été bénéfiques ou non (très longs et complexes débats). Ce qui est important c'est de créer de la richesse.
Après on en est à presque  57% de la richesse produite qui est répartie en France. Est ce trop ou pas assez c'est un autre débat.  
C'est un débat de riche de savoir comment on répartie la richesse. Commençons par l’être.  Avec 5 millions de chômeurs on en est loin. Alors comment fait on pour que notre industrie crée suffisamment de richesse afin créer des emplois et non en détruire.
Commençons pas le B.A-BA. C'est l'interrogation de Laroisier.


Et bien non on ne s'en fout pas, car on ne peut pas. En dérégulant l'économie d'un pays en le faisant rentrer dans la mondialisation, avec des gens qui créent des tomates pour pas un rond et qui exportent le tout d'ailleurs souvent au détriment de leur population ou de leur environnement, c'est toute l'économie de ton pays que tu tues et tu auras beau nous la faire, le coup du travail est trop cher, si c'est pour avoir les conditions de vie du malawi, je ne suis pas preneur. Gaston n'a pas noirci la situation, c'est la situation actuelle. Le baba s'est de refuser le dumping social allemand en Europe, la perte de compétitivité vient en partie de là.
S'y mettre a notre tour est très bien pour les esclavagistes et nous fera connaitre un court répit, mais c'est nettement moins bénéfique pour la population qui le subit.
Ce qui est regrettable dans les pseudos solutions comme celle de la rosiere que tu relaies, c'est le court termisme dans lequel elle s'inscrivent

avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par troubaadour le Mar 6 Aoû 2013 - 20:51

C'est bien ce que je disais : la première solution viendra des Français eux-mêmes quand ils auront fait la révolution de leur mentalité de recroquevillé et replié sur eux mêmes...
tu vis dans la peur Komoyo. tu as peur des autres. De la mondialisation. Tu te crois inférieur. Tu crois qu'il n'y a pas d'autres solutions que de se replier sur soi.

Qui t'a dit que l'on voulais les memes conditions de vie que le Malawi ? Mais personne. Cela sort tout droit de ton imagination. Seulement tu es tellement endoctriné  que tu t'auto-persuades que le pire est à venir.

Finalement pour résumer :
- Faire confiance aux grands patrons : non tous des salopards qui s'en mettent plein les poches
- Faire confiance aux politiques : Non tous des corrompus
- Faire confiance aux médias : non tous chiens-chiens obéissant à leur maitre
- Faire confiance aux polytechniciens ;: non tous des incapables
- Faire confiance à nos ingénieurs : non tous des cons.
- Faire confiance aux élites : non tous des abrutis.
etc etc...
Il y a que les caciques de malheurs qui ont droit à ton égard.

Voila c'est ton discours. Tu nous rabâches toujours la même rengaine. Y en a marre c'est nul. C'est sans espoir. c'est sans avenir. Arrêtes de te nourrir de gens qui se complaisent de le catastrophisme.

N'ai pas peur des autres ils ne sont pas méchants. Les solutions sont autres que le replis dépressifs sur soi même.

Ta dépression sociétale je n'en veut pas !

avatar
troubaadour
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4355
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée Libéral-humaniste
Humeur : contrariant
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par M'enfin le Mar 6 Aoû 2013 - 21:02

troubaadour a écrit:N'ai pas peur des autres ils ne sont pas méchants.
Ils ne sont pas méchants, mais ils ne savent pas ce qu'ils font! C'est un prophète qui l'a dis! sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie française : problèmes structurels récurrents ?

Message par komyo le Mar 6 Aoû 2013 - 21:40

question recroquevillés, je les vois plutot du coté de ceux qui  proposent inlassablement les memes solutions éculées en les présentant comme modernes et adaptés. Ce n'est pas avoir peur de dire que les conducteurs qui se désignent eux memes comme nos élites nous emmènent droit dans le mur, que ce soit au niveau écologique ou économique, c'est du réalisme. La vraie peur, c'est a mon avis celle de sortir des ornières et des chemins creusés par l'habitude et de tracer d'autres routes. En cela le problème soulevé par bulle est très bon, meme si je reconnais ne pas savoir répondre a beaucoup de ses questions. Le positivisme béat qui consiste a croire que nous trouverons une solution en développant plus de compétitivité par la diminution entre autre du cout du travail, c'est à dire faire du nouveau avec de l'ancien n'a à mon avis aucun avenir. Le seul résultat sera de faire tenir le système un peu plus longtemps avant l'implosion et la conclusion logique des crises économiques, guerre, ou régimes autoritaires. Personnellement je pense que l'avenir est plutot dans les campagnes ainsi que dans un recentrage des activités de proximités. Pourquoi, parce que demain, il n'y aura plus de travail, or les gens auront besoin de se nourrir et de donner un sens a leur vie en travaillant et en échangeant.
Et toi troubaadour dans ce monde merveilleux de la croissance infinie et de la lutte concurrentielle, quand demain les matières premieres seront rares et que le pétrole qui est a la base de ,la production alimentaire sera en voie de disparaitre, que nous proposeras tu, de ne pas avoir peur...explo 
Pour moi ce qui me fait peur, c'est les gens comme toi. lol! 
...

http://www.consoglobe.com/epuisement-des-ressources-naturelles-et-demographie-cg
avatar
komyo
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1584
Localisation : france
Identité métaphysique : cercle
Humeur : stable
Date d'inscription : 28/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum