L'arbre-univers

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par manuramolo le Mar 15 Oct 2013 - 14:03

InfinimentGrand a écrit:Je concluerai par ceci:

Le présent n'est rien, rien n'existe, et tout se transforme.
contradictoire à mon sens "rien n'existe et tout se transforme"
le rien se transformerait-il ?
A force de chercher ou conceptualiser ce que nous sommes nous finissons par ne plus être
avatar
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par _InfinimentGrand le Sam 16 Nov 2013 - 3:48

Il y a des cycles que la vie empreinte, et que nous ne voyons pas forcement au quotidien.
Mais si on y prête attention, on remarque que ces cycles ont un mouvement en commun ; Celui de l’infini.
Qu’est-ce que cela signifie ?
D’abord il faut repérer ces cycles, comme je les nomme, qui font partie de l’évolution entre l’espace et le temps.
Que ce soit les secondes du temps, le corps de l’espace, le sang de l’être vivant, la sève de l’arbre, la croissance d’un fruit, je me suis aperçu finalement que les choses de la vie étaient issues à l’image de ces cycles.
Qu’est-ce que cela peut nous apporter ?
Quand le cycle signifie mouvement perpétuel, il est infini. Mieux encore c’est un élément moteur qui fonctionne comme une pile avec un circuit dont un courant + est positif et un autre courant – est négatif.
Ceci, chers amis, est la base de la vie. Je parle de manière physique. Si nous incorporons, évidemment, la partie spirituelle, on sait que chaque corps se compose d’un esprit, et d’une âme. Tout est à prendre en compte, si nous voulons comprendre le sens des cycles de la vie.
Tout ce que l’homme a construit ou inventé, dépend de cet élément moteur.  Rien ne fonctionne sans moteur ou énergie.
Pas seulement grâce à l’homme, mais aussi grâce à Dieu, les choses de la nature fonctionnent et évoluent suivant les cycles de la vie.
Les cycles prennent toutes les formes, toutes les interprétations possibles, entre un point de départ et une fin, entre un extrême et un autre, entre un contraire et un opposé. À la seule différence qu’un cycle perpétue son chemin indéfiniment.
Bref, il est nécessaire d’avoir un sens de l’observation au plus haut degré qui soit, en chacun de nous, pour nous comprendre.

L’infini n’est pas seulement un abîme obscur sans fin à tangente linéaire, c’est-à-dire une fin qu’on ne peut imaginer, mais au contraire, une fin que l’on peut comprendre grâce au schéma du cycle infini. Vous comprenez bien que, peu importe où vous tracez une ligne droite vers n’importe quelle direction, elle restera une ligne droite avec un début et une fin. Que cette ligne soit de 3 centimètres ou de 3 puissance 1 milliard d’années-lumière, je m’arrête à définir cette ligne par sa mesure, et non par son infini. Ce n’est nullement la définition de l’infini. Oublions alors la taille de l’infini, et concentrons-nous sur son fonctionnement.
Le corps de l’infini bénéficie aussi de ce schéma moteur. Tel un circuit électronique, c’est un corps dont le cycle se retourne sur lui-même.

Et comme tous les corps de la vie, ainsi que nous, êtres humains, nous fonctionnons grâce à des cycles aussi évidents que :
- L’air que nous respirons en deux mouvements, inspiration et expiration.
- Le sang qui circule dans notre corps, oxygéné et désoxygéné.
- Nous mangeons et nous rejetons.
- Nous croissons de la naissance à la vieillesse.
- Les étoiles explosent et se reconcentrent.
- Mais surtout, nous nous reproduisons pour transmettre à nos enfants, non pas seulement la vie, mais le battement perpétuel du cœur, celui également reçu de nos parents.
C’est ce qui fait que notre chemin est perpétuel vers l’éternité.

Tous les corps ne sont pas éternels. Mais de cette éternité dépend la continuité de la vie. La vie est en développement dans l’infini ; Cet espace qui est loin d’être comblé par sa créativité. Il n’y a peut-être rien après l’infini, mais la question est de savoir si ce rien ne rentre pas dans l’utile fonctionnement de la vie !

Je disais auparavant qu’il y avait peut-être un sens à donner à ce Rien avec un grand R. Il n’y a donc pas de matière dans ce rien. Mais le rien comporte peut-être la matrice de notre mémoire, ou même les souvenirs de notre temps. Je dirais même, que c’est la partie spirituelle du corps infini. Un esprit n’a pas de matière ! Alors peut-être qu’il faut croire qu’un esprit et un corps infinis évoluent dans une alternance sans fin dans le schéma d’un cycle perpétuel. Nous serions alors rendus à l’âge présent d’un cycle X, là où la vie suit son court, et où les corps reprennent vie grâce à la mémoire de la vie, grâce aux plans de la vie passée, poursuivant vers la continuité du futur ? Vivons-nous une terrestre pour vivre une vie spirituelle après la mort ? Respirons-nous de notre être sur la terre pour voyager de notre esprit dans l’espace ? Toutes les questions sont intéressantes !

Comme nous le savons,  les choses viennent avec le temps.
Lorsque nous vivons, il est principalement question du présent.
Mais nous construisons notre vie aussi grâce aux souvenirs du passé, et à l’avenir du futur.
Ces trois temps sont les trois pistons de la vie, les trois dimensions fondamentales. Nul ne peut venir d’ailleurs.
On ne peut pas parler que du présent. Le présent ne dure qu’un temps, un battement, une seconde, une fraction. Au moment où je vous parle chaque seconde passe. Chacune de ces secondes venant du futur, et repartant déjà dans le passé. Le présent n’est rien si on le compare au reste du temps. Le futur et le passé représentent le tout de l’infini. Le présent ne représente rien ; Uniquement le centre de l’infini là où tout se converge en un point. Et comme le temps passe, il faut donc comprendre un mouvement cyclique.

Serait-ce la clé qui explique le secret des cycles, le mystère de la vie ? La réincarnation ?

J’en arrive à vous expliquer le fondement des cycles. L’essence même des cycles vient entre le moment présent que nous vivons, les évènements qui se sont passés, et les faits qui sont à venir. Autrement dit il faut essentiellement prendre en compte le présent, le passé et le futur, tel que le moteur perpétuel de la vie.
Ces trois temps composent le corps de la vie, et donc de l’infini. Ces trois temps forment un tout, qui se renouvelle. Il est très simple de comprendre cela. Si je prends en exemple le corps humain : Le corps contient la même quantité de sang qui se renouvelle, entre le battement du cœur(1), le sang oxygéné(2), et le sang désoxygéné(3). Je pense que cette propriété anatomique est la même que la propriété temporelle cosmique avec le présent(1), le futur(2), et le passé(3).

Question : Puisque la vie est un tout, à l’opposé d’un rien, existe-il un centre dans l’univers ?

On pourrait se demander également, « pourquoi chercher un centre ? ». Peut-être parce-que l’on se demande comment existe l’infini dans tout son entier !
La question est assez basique, je l’avoue, mais ne se demande-t-on jamais si un individu existe parce-qu’ il a un cœur !
Eh bien oui !
Il y a un centre dans l’univers comme il y a un centre en tout et en chaque chose. Mais cela ne signifie pas qu’il y ait un centre cosmique absolu par définition mathématique.  Il y a un centre dans l’infini tout comme il y a un cœur en l’être vivant, ou un moteur dans un véhicule.

Ce qui m’intéresse est ni plus ni moins comment comprendre la disposition du temps, en observant la composition des choses. Si tout est relatif, nous pouvons supposer par la logique les faits suivant :

- C’est à travers le tout de l’infini que convergent le futur et le passé.
- C’est dans le centre de l’infini que se représente le noyau présent de l’espace-temps, mais aussi le noyau réel de ce qui existe ; Le noyau central existant de la vie est le noyau présent du cosmos dans lequel nous vivons.


Observez maintenant les schémas de l’image et comprenez comment les cycles fonctionnent à leur tour :

Le présent
Le grain de sable au centre du sablier, le battement du cœur au centre de l’homme, le tronc au centre de l’arbre, les graines au centre du fruit, le rien au centre du tout infini…

…et comprenez que tout le reste représente le futur et la passé :
Le futur
Le tas de sable supérieur du sablier, une partie du sang oxygéné de l’homme, une partie de la sève vers les branches de l’arbre, l’œil supérieur et le pédoncule de la pomme (queue par laquelle arrivent les substances nutritives), la matière tangible de l’infini (planètes, étoiles…)…

Le passé
Le tas de sable inférieur du sablier, la partie du sang désoxygéné de l’homme, la partie de la sève vers les racines de l’arbre, l’œil inférieur et la corole sèche (qui traduit que la fleur n’est plus), l’immatière intangible de l’infini (mémoire spirituelle de la vie).

Tous les corps fonctionnent de la même manière, à l’image de l’infini.


_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par mirage le Sam 16 Nov 2013 - 3:53

Le concept d'infini...existe depuis combien de temps ? et son symbole de  8 couché ? et le fait qu'il soit a la mode après le cercle ? yaura quoi après ?
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4288
Age : 36
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par _InfinimentGrand le Sam 16 Nov 2013 - 4:01

quel enthousiasme encore je vois sur ce site !

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par JO le Sam 16 Nov 2013 - 8:35

Les racines dans la terre et la cîme dans le ciel : c'est le schéma éternel qui se propage de sulture en culture, sauf dans la nôtre , résolument pour le symbole de l'infini horizontal .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par Jipé le Sam 16 Nov 2013 - 11:31

IG a écrit:- C’est dans le centre de l’infini que se représente le noyau présent de l’espace-temps, mais aussi le noyau réel de ce qui existe ; Le noyau central existant de la vie est le noyau présent du cosmos dans lequel nous vivons.
Où se situe le centre de l'infini ? dubitatif

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26329
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par JO le Sam 16 Nov 2013 - 11:35

Partout et nulle part, évidemment!
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par Jipé le Sam 16 Nov 2013 - 11:36

Ah! ben je suis plus avancé comme cela... rire

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26329
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par Nuage le Sam 16 Nov 2013 - 13:37

Le centre de l'infini, ce n'est pas là où tout a commencé ?
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par gaston21 le Sam 16 Nov 2013 - 16:34

IG, tu m'as fait tomber de ma chaise ! Ca peut être grave, à mon âge! Plus de présent, rien que du passé...Tu me dis que j'ai un esprit et une âme...Tu me gâtes vraiment ! Déjà que j'ai l'esprit tordu! Où veux-tu que je mette mon âme? Et mon toutou, lui aussi a un esprit et une âme ? Pour le reste, "j'y entrave que dalle..."
Et, dans la dernière image de gauche, as-tu vu où est inscrit le mot Passé ? Si le passé correspond à cet endroit, adieu pour le futur de l'homme... Mes amitiés souriantes!
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par _InfinimentGrand le Dim 17 Nov 2013 - 5:08

A peine je remonte les commentaires, et j'ai envie de vous demander;
"L'oeuf ou la poule?"

Aucun des deux vous le savez, il y a les deux, point à la ligne.

Je parle du centre, mais regardez aussi l'ensemble.
Si je parle du coeur, regardez le corps dans son entier.
Les dessins sont clairs, non?

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par _InfinimentGrand le Dim 17 Nov 2013 - 5:51

Bon , je me suis peut-être planté pour le sens des flèches sur certains schémas, navré.

Jp demande: Où se situe le centre de l'infini ?

Si en toute chose nous observons un centre ou un coeur, alors tout ce qui est réel est le centre de l'infini. Autrement dit, il n'y a pas de centre car tout est centre. C'est le présent en la seconde qui passe.

Pourquoi les scientifiques nous expliquent que le temps est plus lent vers l'infiniment grand? et plus rapide vers l'infiniment petit? Bah ce sont les rouages du temps!

Ce qui parait tel le temps futur et passé n'est qu'une dimension irréelle, puisque cela n'arrive pas encore ! Le temps peut se cacher tel un fantome dans l'obscur là où il n'y a rien après le tout.

Et oui, beaucoup de contre-dimensions !

Le tout réel ne serait rien qu'une seconde au centre de l'infini.

Le rien irréel serait tout le reste autour de ce même centre.

Oui, j'avoue, ca fait mal au crâne.

Mais bon, là aussi le tout et le rien ne s'alternent pas juste le temps d'une fois. Cela n'aurait pas de sens. Non, ils s'alternent depuis l'éternité passé, nous montrant qu'il y a des cycles de l'infini sur lui-même, comme un corps évoluant d'âge en âge.

Un genre de case de jeu d'échec sphérique, noir, blanc, noir, blanc... le tout, le rien, le tout, le rien, la vue du centre vers son ensemble, distortion, expansion, concentration, corps se retournant sur lui-même... bref, les prémices visuelles de ce que voient nos satellites aujourd'hui, de l'expansion.

Bon c'est comme ca que je le vois en tout cas, et cette obsession ne me quitte pas de ma pensé, je ne sais pas pourquoi. Je me permets juste de l'expliquer. Mais encore une fois, si vous considérez que tout à le droit d'exister et d'être compris dans la vie, alors pourquoi imaginer une fin. Commencez donc par comprendre ce qui existe de droit en prenant son tout en considération, et seulement après, vous obtiendrez des réponses. Mes dessins, servent juste à faire moins de texte tordu, venant d'un esprit clair.
Merci.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par Jipé le Dim 17 Nov 2013 - 17:14

InfinimentGrand a écrit:Jp demande: Où se situe le centre de l'infini ?
Si en toute chose nous observons un centre ou un coeur, alors tout ce qui est réel est le centre de l'infini. Autrement dit, il n'y a pas de centre car tout est centre. C'est le présent en la seconde qui passe.
Je suppose que c'est aussi clair pour toi, qu' obscur pour moi...Suspect 

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26329
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par _InfinimentGrand le Dim 17 Nov 2013 - 20:08

évidement ! merci 

Je tente d'expliquer un monde que je vois, cela est du degrés de l'impossible, de l'incompréhensible pour les autres. Je passe pour un dingue, c'est tout ce que je gagne.
Depuis que je suis sur le forum je n'arrète pas de me répéter. Je récapitule la même chose de manière différente à chaque fois, peut-être plus simple, plus synthétique. Cette fois-ci j'ai mis des dessins avec des flêches. Mais non, c'est pas mieux.
Mirage me parle de 8 couché infini. Euuh non, ce n'est pas ca pour moi.
Ca me parait impossible de mettre des mots à la vie. Mais de comprendre son cycle infini, je pense que cela peut être compris par tous à sa facon.

Bon, alors tentez peut-être encore une fois de regarder mes schémas et de faire le lien qui nous unit à la vie, de comprendre cette danse transcendantale, de l'intérieur vers l'extérieur, sans fin...

Avec ca, bonne journée, moi je vais déjeuner.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par M'enfin le Dim 17 Nov 2013 - 21:12

InfinimentGrand a écrit:Je tente d'expliquer un monde que je vois, cela est du degrés de l'impossible, de l'incompréhensible pour les autres. Je passe pour un dingue, c'est tout ce que je gagne. Depuis que je suis sur le forum je n'arrête pas de me répéter. Je récapitule la même chose de manière différente à chaque fois, peut-être plus simple, plus synthétique. Cette fois-ci j'ai mis des dessins avec des flèches. Mais non, c'est pas mieux.
On dirait moi tout craché! J'ai même composé une animation juste pour eux et ils ne comprennent rien! Faut les prendre en souricière IG: j'attaque à gauche pendant que tu attaques à droite. On va bien voir ce qu'on va voir!  
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par _InfinimentGrand le Dim 17 Nov 2013 - 21:28

okey 

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par tango le Dim 17 Nov 2013 - 22:08

m'enfin a écrit:Faut les prendre en souricière IG: j'attaque à gauche pendant que tu attaques à droite. On va bien voir ce qu'on va voir! rigole
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par _InfinimentGrand le Dim 17 Nov 2013 - 22:56

Évitons d'écrire l'incompréhensible en une bible, et tentons de comprendre que le mystère est parfois plus proche de nous qu'on ne le croit.

Quand le futur fait notre présent,
Quand le présent s'en va vers le passé,
Le passé devient alors la mémoire d'un nouveau futur présent.

Sauf pour l'arbre car l'arbre nourrit ces racines lui-même par ses fruits tombant à terre.




(hey, j'ai fait un effort, je viens de la refaire, c'est cadeau ! )

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par tango le Dim 17 Nov 2013 - 23:47

InfinimentGrand a écrit:Évitons d'écrire l'incompréhensible en une bible, et tentons de comprendre que le mystère est parfois plus proche de nous qu'on ne le croit.
Il est aisé de comprendre que nous pataugeons dans le mystère.

Quand le futur fait notre présent,
Quand le présent s'en va vers le passé,
Le passé devient alors la mémoire d'un nouveau futur présent.
ceci est une vision fragmentaire, qui se fonde sur la croyance en la ligne droite.(n'oublions pas que le postulat de la ligne droite est théorique, et qu'il nous est impossible d'en vérifier son existence...il me semble plus juste de postuler que tout s'incurve...
D'autre part, il me semble plus réaliste de dire que le présent est permanent, et qu'il se déplace sur la trajectoire du passé vers le futur...et rien n'interdit de penser que le futur comme le passé sont inclus en lui...
Bref, je rejoins bien la vision des maîtres zen qui disent que le présent est la seule réalité.

Sauf pour l'arbre car l'arbre nourrit ces racines lui-même par ses fruits tombant à terre.
L'arbre se nourrit aussi d'autre chose que de ses propres fruits...par exemple sans apports d'eau, il crève...

Par contre, je suis assez d'accord avec ta tentative d'argumentation pour expliquer les cycles que nous observons dans le déploiement des manifestations, mais vas jusqu'au bout de ta pensée...
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par _InfinimentGrand le Lun 18 Nov 2013 - 11:47

Alors je ne crois pas en la ligne droite, et rien ne m'empêche de l'imaginer dans l'espace, elle définit le début et la fin, de quoi? de la vie? non je ne pense pas.

Le battement du coeur est comme une ligne blanche interrompue sur la route, donc elle n'est pas permanante.

Inclure le futur et le passé dans le présent, bah je me demande bien quelle drôle d'époque ca fait.

Le présent est la seule réalité, biensur que oui, mais cette réalité change de seconde en seconde, de battement en battement, de grain en grain, on est bien d'accord, donc de manière interrompue.

L'arbre se nourrit.... oui évidement il y a de la flotte, mais t'as pas lu le sujet à la base, l'arbre-univers.

Le bout de ma pensée ca serait de passer ma vie à vous l'expliquer, à expliquer un monde que je vois, que ce soit avec une nouvelle bible, un Dvd blue ray, ou que sais-je en ombre chinoise... Si déjà personne ne comprend, alors la compréhension reste en vain. Mieux vaut vivre sa vie et comprendre soi-même. Voilà, ca c'est un bon résumé de ma pensée. Nous avons tout le temps de l'éternité pour comprendre le fonctionnement de la vie. Sauf que, à cause des cycles de la vie, une nouvelle vie remet les compteurs à zéro. Bah oui, on ne se souvient pas des vies antérieures !

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par tango le Lun 18 Nov 2013 - 12:58

InfinimentGrand a écrit:Alors je ne crois pas en la ligne droite, et rien ne m'empêche de l'imaginer dans l'espace, elle définit le début et la fin, de quoi? de la vie? non je ne pense pas.
Disons que la ligne droite a été imaginée par l' Homme pour assoir son raisonnement...c'est à partir de cette théorie perfectionniste qu'on peut raisonner les courbures...

Le battement du coeur est comme une ligne blanche interrompue sur la route, donc elle n'est pas permanante.
Je vois plutôt une courbe sinusoïdale...

Inclure le futur et le passé dans le présent, bah je me demande bien quelle drôle d'époque ca fait.
Disons que le présent est influencé par le passé comme prédéterminé par le futur.
Un peu comme si on voyait métaphoriquement le passé comme un souffleur, et le futur comme une aspiration...
Ce qui m'interpelle c'est d'avoir toujours la sensation d'être le même, alors que mes manifestations se meuvent.
C'est pourquoi j'évoque souvent la distinction entre l' "être" et sa "manifestation".

Le présent est la seule réalité, biensur que oui, mais cette réalité change de seconde en seconde, de battement en battement, de grain en grain, on est bien d'accord, donc de manière interrompue.
De même on peut dire qu'une ligne est tracée par une succession de points, mais ce qui nous permet de voir la ligne c'est qu'en tant qu'observateur nous sommes plus permanents que l'impermanence des flash...

L'arbre se nourrit.... oui évidement il y a de la flotte, mais t'as pas lu le sujet à la base, l'arbre-univers.
J'ai lu le sujet, mais je dois dire que je n'ai vu que poésie...un peu comme si tu te satisfaisais de ta vision et que tu ne faisais pas vraiment l'effort de la raisonner pour qu'elle nous soit compréhensible.

Le bout de ma pensée ca serait de passer ma vie à vous l'expliquer, à expliquer un monde que je vois, que ce soit avec une nouvelle bible, un Dvd blue ray, ou que sais-je en ombre chinoise... Si déjà personne ne comprend, alors la compréhension reste en vain. Mieux vaut vivre sa vie et comprendre soi-même. Voilà, ca c'est un bon résumé de ma pensée
.Mmm
je reste persuadé que le cheminement n'est pas seulement de s'imaginer intuitivement des choses, mais aussi de confronter ces propositions avec les autres...et là le raisonnement devient indispensable.
Disons qu'entre l'intuition et la raison, il s'agit de trouver la communion.

Nous avons tout le temps de l'éternité pour comprendre le fonctionnement de la vie. Sauf que, à cause des cycles de la vie, une nouvelle vie remet les compteurs à zéro. Bah oui, on ne se souvient pas des vies antérieures !
On peut le voir comme ça...
Ce qui me dérange dans cette vision intermittente de la vie, c'est que la compréhension devient inaccessible.
Pour ma part, je conçois la conscience que nous avons, comme une simple émergence ou un pont entre notre être absolu et sa manifestation relative du moment.
Pour moi l'être est permanent...et seule sa manifestation est impermanente...
Pour revenir à la conscience, heureusement qu'on oublie...comment pourrions nous faire pour nous concentrer sans évacuer toutes les informations inutiles ?
Quant à l'inconscient, et en acceptant l'idée de réincarnation, il me semble que forcément il se retrouve imprégné de toutes les expériences des vies antérieures, et que bon gré mal gré il influence les émergences qui apparaissent dans la conscience.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par Jipé le Lun 18 Nov 2013 - 14:19

Comme je l'ai déjà dit, la réincarnarnation pose un problème mathématique, entre les morts, la réincarnation et les nouveaux nés....mais personne ne m'a répondu là-dessus!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26329
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par tango le Lun 18 Nov 2013 - 15:08

Jipé a écrit:Comme je l'ai déjà dit, la réincarnarnation pose un problème mathématique, entre les morts, la réincarnation et les nouveaux nés....mais personne ne m'a répondu là-dessus!
Le principe d'une réincarnation vient soutenir le principe= "Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme"
Disons qu'il est possible qu'avant de nous manifester dans la peau d'un homme, on puisse avoir été un chien tel que celui de gaston...et qu'avant d'être toutou nous étions poisson rouge...Hihi
Cette possibilité expliquerait en quoi nous puissions nous améliorer.

Dans le bouddhisme ou tout au moins dans certaines écoles, on parle de réincarnation mais aussi de l'extinction finale à laquelle parviendraient les bouddha. Les bouddha étant les êtres qui seraient parvenus à la complétude de la réalisation de leur être.
Cette extinction finale serait la fin des manifestations mais pas celle de l'être...l'être pouvant alors se passer de toute forme...

ça me rappelle un dicton=
" Essencier dans l'existence, pour exister dans l'essence. "
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par Jipé le Lun 18 Nov 2013 - 15:12

Cela ne résout pas le problème mathématique...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26329
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arbre-univers

Message par tango le Lun 18 Nov 2013 - 15:27

Jipé a écrit:Cela ne résout pas le problème mathématique...
quelle est donc ta question ?
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum