Les chants de Maldoror

Aller en bas

Les chants de Maldoror

Message par Geveil le Dim 2 Fév 2014 - 0:17

Si vous n'avez pas un moral d'acier, ou si vous n'êtes pas stupide, ne lisez pas ce qui suit.
Ce soir, il y avait une émission sur France Culture, intitulée " Mauvais genre"; il y était question d'un hommage à Ernst Junger, combattant et écrivain allemand de la guerre de 14-18. Les invités se livraient à une exégèse de cet auteur avec délice, ils se vautraient dans la littérature concernant cette guerre en échangeant des remarques tellement subtiles sur tel ou tel auteur, en lisant tel ou tel passage du livre de Junger. Je les entendais jubiler, satisfaits de leur finesse d'analyse, de leurs connaissances littéraires, de leur maîtrise de la langue française. La vie m'a alors tout à coup fait horreur, qui se  nourrit d'elle-même, capable de jouir des pires cruautés en en faisant de la littérature.  Cela m'a fait penser à un passage du deuxième chant des " Chants de Maldoror" du comte de Lautréamont, passage que je vous livre:

Lautréamont a écrit:Ne trouvant pas ce que je cherchais, je soulevai la paupière effarée plus haut, plus haut encore, jusqu’à ce que j’aperçusse un trône, formé d’excréments humains et d’or, sur lequel trônait, avec un orgueil idiot, le corps recouvert d’un linceul fait avec des draps non lavés d’hôpital, celui qui s’intitule lui-même le Créateur ! Il tenait à la main le tronc pourri d’un homme mort, et le portait, alternativement, des yeux au nez et du nez à la bouche ; une fois à la bouche, on devine ce qu’il en faisait. Ses pieds plongeaient dans une vaste mare de sang en ébullition, à la surface duquel s’élevaient tout à coup, comme des ténias à travers le contenu d’un pot de chambre, deux ou trois têtes prudentes, et qui s’abaissaient aussitôt, avec la rapidité de la flèche : un coup de pied, bien appliqué sur l’os du nez, était la récompense connue de la révolte au règlement, occasionnée par le besoin de respirer un autre milieu ; car, enfin, ces hommes n’étaient pas des poissons ! Amphibies tout au plus, ils nageaient entre deux eaux dans ce liquide immonde !… jusqu’à ce que, n’ayant plus rien dans la main, le Créateur, avec les deux premières griffes du pied, saisît un autre plongeur par le cou, comme dans une tenaille, et le soulevât en l’air, en dehors de la vase rougeâtre, sauce exquise ! Pour celui-là, il faisait comme pour l’autre. Il lui dévorait d’abord la tête, les jambes et les bras, et en dernier lieu le tronc, jusqu’à ce qu’il ne restât plus rien ; car, il croquait les os. Ainsi de suite, durant les autres heures de son éternité. Quelquefois il s’écriait : « Je vous ai créés ; donc j’ai le droit de faire de vous ce que je veux. Vous ne m’avez rien fait, je ne dis pas le contraire. Je vous fais souffrir, et c’est pour mon plaisir. » Et il reprenait son repas cruel, en remuant sa mâchoire inférieure, laquelle remuait sa barbe pleine de cervelle. Ô lecteur, ce dernier détail ne te fait-il pas venir l’eau à la bouche ? N’en mange pas qui veut d’une pareille cervelle, si bonne, toute fraîche, et qui vient d’être pêchée il n’y a qu’un quart d’heure dans le lac aux poissons.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chants de Maldoror

Message par Cochonfucius le Dim 2 Fév 2014 - 12:08

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 24014
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chants de Maldoror

Message par Geveil le Dim 2 Fév 2014 - 13:37

Ah, j'avais oublié, quatre ans déjà. J'en ai profité pour lire ou relire quelques uns de te poèmes, un régal !
P.S. je trouve toujours superbe cette illustration mais ne rendant pas vraiment l'horreur du dieu de Lautréamont, j'en ferai peut-être une.

Tiens, j'ai mis mes œuvres en ligne, ICI. J'espère que l'administration ne m'en tiendra pas rigueur, car il ne s'agit pas d'un site concurrent.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chants de Maldoror

Message par Cochonfucius le Dim 2 Fév 2014 - 15:48

C'est très beau !
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 24014
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chants de Maldoror

Message par Sarubobo le Ven 23 Mai 2014 - 13:47

Geveil a écrit:La vie m'a alors tout à coup fait horreur, qui se  nourrit d'elle-même, capable de jouir des pires cruautés en en faisant de la littérature.

La litterature n'est pas le cinema porno, on ne jouit pas de ce qui est decrit mais de la maniere dont c'est decrit et de la perspective que cette description ouvre dans la champs des concepts.
Et de fait, il n'y a rien de malodorant dans Les Chants de Maldoror, bien au contraire, ceux-ci soufflent un air frais, vivifiant dans le vestibule putrefié du romantisme humaniste des Grandes-Tetes-Molles. Ce que denonce Ducasse, c'est le sentimentalisme béat d'un certain romantisme, ce même sentimentalisme qu'on retrouve aujourd'hui chez certains ideologues des droits de l'homme, de l'animal et du reste (BHL et consorts), et que dénonce, a son tour, et d'une maniere philosophique cette fois Alain Badiou, l'avenir dira s'il a plus de succes que Ducasse.

Sarubobo
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 20
Localisation : Singapour
Identité métaphysique : doute
Humeur : dubitative
Date d'inscription : 10/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chants de Maldoror

Message par Ling le Ven 23 Mai 2014 - 14:14

J'ose. Venez visiter ce travail d'un de mes amis belge. Un travail individuel, non exempt d'erreur mais interessant.

Dictionnaire ducacique

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chants de Maldoror

Message par Cochonfucius le Ven 23 Mai 2014 - 15:32

Une somme érudite !
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 24014
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chants de Maldoror

Message par Sarubobo le Ven 23 Mai 2014 - 15:50

Ling a écrit:J'ose. Venez visiter ce travail d'un de mes amis belge. Un travail individuel, non exempt d'erreur mais interessant.

Dictionnaire ducacique

Un excellent site, evidemment tres subjectif. Et pour completer mes remarques precedentes, on peut consulter l'article Romantisme

Sarubobo
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 20
Localisation : Singapour
Identité métaphysique : doute
Humeur : dubitative
Date d'inscription : 10/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum