A deplacer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: A deplacer

Message par Edouard LaHonte le Jeu 2 Aoû 2012 - 14:25

Cher Geveil sourire ,

D'abord je tiens à dire que je suis tout à fait d'accord avec ton idée que l'habitude est au coeur de bien des maux. Je tiens aussi à préciser que j'ai pris un vrai plaisir à te lire et que je te rejoins sur beaucoup.

Mais je n'ai pas pu retenir un commentaire sur le point 3. Je précise qu'il se fonde sur la ludologie de Huizinga et Caillois que tu cites. C'est un sujet qui me prend aux tripes. blabla

Je sais que tu n'es pas du genre à t'attacher aux broutilles et que tu t'intéresses au fond alors ne prends pas ombrage de mes critiques et j'espère au contraire qu'on pourra développer une discussion intéressante si tu le souhaites. sourire

3- Le jeu:
Par Roger Caillois
Alea
Agôn: la compétition
Minicry: jeux de rôle, déguisement
Ininx: l'étourdissement.

Les quatre propriétés de alea, ilinx, mimesis et agon ne définissent pas le jeu, ce sont les 6 propositions de Huizinga reprises par Caillois qui jouent ce role, les premières ne proposent que des registres.


Un autre moyen de se procurer des stimuli intenses et nouveaux est le jeu pathologique.

Dans Jeu pathologique il y a contradiction dans les termes vu que le drive est identifié comme un mauvais fonctionnement, ce n'est plus le Fun qui justifie le Jeu comme une activité à part entière.

Il apporte des stimuli puissants car dans le jeu il y a compétition, fut-elle avec soi-même, pour améliorer ses performances.


En vue d'améliorer les performances implique une forme d'utilitarisme contraire à la définition du Jeu.

Mais il n'y a pas beaucoup de nouveauté dans les stimuli qu'il procure. Quand par exemple, on maîtrise le poker, seuls les partenaires peuvent changer mais les règles ne changent pas.

Les règles ne changent pas pendant l'exercice du jeu mais elles évoluent entre les pratiques ou bien le jeu n'est plus qu'un hobby qui est par définition le contraire du jeu, le hobby est une actualisation d'une habitude alors que le jeu se caractérise par son opposition.

Il en résulte que le joueur prend de plus en plus de risques et mise de plus en plus pour augmenter l'intensité des émotions. Il est clair que boursicoter est un jeu, le capitalisme joue au Monopoly avec le monde. Je ne dis pas qu'il y a de nombreuses motivations aux jeux, mais la recherche de stimuli pour échapper à l'accoutumance, à l'ennui, en est une.

Et voilà un exemple clair d'une perversion du jeu à des fins utilitaristes, ce n'est plus du jeu mais un simulacre.

Il en reste que le véritable jeu, celui que Erasme ou Rabelais ont encensé (le Serio Ludere) est bien un authentique remède à bien des maux de la société. admiration


avatar
Edouard LaHonte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 313
Localisation : Medamothi
Identité métaphysique : Gné ? Cé Quoi ça ?
Humeur : joculaire
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: A deplacer

Message par Geveil le Dim 5 Aoû 2012 - 8:10

Edouard LaHonte a écrit:
3- Le jeu:
Par Roger Caillois
Alea
Agôn: la compétition
Minicry: jeux de rôle, déguisement
Ininx: l'étourdissement.

Les quatre propriétés de alea, ilinx, mimesis et agon ne définissent pas le jeu, ce sont les 6 propositions de Huizinga reprises par Caillois qui jouent ce role, les premières ne proposent que des registres.


Un autre moyen de se procurer des stimuli intenses et nouveaux est le jeu pathologique.

Dans Jeu pathologique il y a contradiction dans les termes vu que le drive est identifié comme un mauvais fonctionnement, ce n'est plus le Fun qui justifie le Jeu comme une activité à part entière.

Il apporte des stimuli puissants car dans le jeu il y a compétition, fut-elle avec soi-même, pour améliorer ses performances.


En vue d'améliorer les performances implique une forme d'utilitarisme contraire à la définition du Jeu.

Mais il n'y a pas beaucoup de nouveauté dans les stimuli qu'il procure. Quand par exemple, on maîtrise le poker, seuls les partenaires peuvent changer mais les règles ne changent pas.

Les règles ne changent pas pendant l'exercice du jeu mais elles évoluent entre les pratiques ou bien le jeu n'est plus qu'un hobby qui est par définition le contraire du jeu, le hobby est une actualisation d'une habitude alors que le jeu se caractérise par son opposition.

Il en résulte que le joueur prend de plus en plus de risques et mise de plus en plus pour augmenter l'intensité des émotions. Il est clair que boursicoter est un jeu, le capitalisme joue au Monopoly avec le monde. Je ne dis pas qu'il y a de nombreuses motivations aux jeux, mais la recherche de stimuli pour échapper à l'accoutumance, à l'ennui, en est une.

Et voilà un exemple clair d'une perversion du jeu à des fins utilitaristes, ce n'est plus du jeu mais un simulacre.

Il en reste que le véritable jeu, celui que Erasme ou Rabelais ont encensé (le Serio Ludere) est bien un authentique remède à bien des maux de la société. admiration
Très intéressante critique, qui remet les idées en place et rappelle que le jeu est essentiellement fait pour s'amuser et non à des fins utilitaristes. Je ne comprends toutefois pas bien cette phrase:
le jeu se caractérise par son opposition.
. Opposition à quoi, à l'habitude ? Donc, si je te suis, la belote, "jeu" auquel se livrent les habitués du café du Commerce tous les dimanches ne serait pas un jeu ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A deplacer

Message par JO le Dim 5 Aoû 2012 - 9:05

«
Mais reconnaître le jeu, c’est, qu’on le veuille ou non, reconnaître l’esprit. Car, quelle que soit son essence, le jeu n’est pas matière. » (

Huizinga
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22249
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: A deplacer

Message par Edouard LaHonte le Lun 6 Aoû 2012 - 3:39

Le roi de la savane sourire a écrit,

.
Opposition à quoi, à l'habitude ? Donc, si je te suis, la belote, "jeu" auquel se livrent les habitués du café du Commerce tous les dimanches ne serait pas un jeu ?

Si, au contraire.

C'est déjà en soi une opposition à l'espace-temps du quotidien dans le sens que le jeu ne contribue pas à son évolution, d'où le mépris dont il est souvent victime dans une société largement dominée par l'utilitarisme à outrance.

Il s'oppose aux habitudes de la vie pratique, il ne génère que l'épanouissement, le fun pour les acteurs mais il n'a pas d'impact en dehors de son espace dédié, du moins pas d'impact dans le sens que ce n'est pas ce qui le motive.


L'opposition est claire dans la formulation de Huizinga/Caillois,

Le jeu est régit par des règles qui se substituent aux habitudes et comportements ordinaires et auxquelles les joueurs doivent se soumettre librement.

Ce qui prête souvent à confusion dans l'interpétation de cette affirmation est l'amalgame entre tricheur et spoiler. Le premier est nécessaire et bienvenu dans l'espace du jeu alors que le dernier est à virer à coup de pompes dans le fion. fluute

Dans la belote par exemple, le “tu me fends le coeur” est une tricherie mais dans le contexte du jeu, il force les joueurs à repenser les règles pour ne pas perdre le sens sans lequel il n'a plus de valeur.

Un spoiler est celui qui arbitrairement va décreter que son As est plus fort qu'un Valet dans l'atout ou bien il flingue ses partenaires en désaccord.

Les tricheurs rénovent le jeu pour qu'il ne tombe pas dans le hobby alors que les spoilers sont des traitres. diable fourche
avatar
Edouard LaHonte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 313
Localisation : Medamothi
Identité métaphysique : Gné ? Cé Quoi ça ?
Humeur : joculaire
Date d'inscription : 12/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

A deplacer

Message par JO le Lun 6 Aoû 2012 - 8:01

Le détournement de la règle, à mon sens, enlève au jeu son intérêt de challenge, de sport cérébral . Il est analogue à l'escroquerie dans la société . Sauf que le gain est désintéressé si ce n'est pas un jeu d'argent . Cas rare , dans les cercles de vrais joueurs .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22249
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum