Philosophie de la douceur...

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 3 Mar 2014 - 14:29

“Pour approcher la douceur, il faut faire un travail de guerrier  !”
Interview de la philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle, auteure de "Puissance de la douceur"

Lire ici

Qui est Anne Dufourmantelle ?

"Anne Dufourmantelle (née en 1964) est une psychanalyste et philosophe française. Docteur en philosophie de l'Université de la Sorbonne et diplômée de l'Université Brown, elle enseigne à l’École nationale supérieure d'architecture de Paris-La Villette, à l’Institut des Hautes Etudes en Psychanalyse à l’ENS et dirige la collection d’essais, « L’autre pensée », chez Stock.

Née d'un père anglo-suisse et d'une mère française, théologienne et psychanalyste jungienne, proches d'Ivan Illich[1], elle passe plusieurs années en Espagne et en Amérique centrale. En 1998, elle reçoit le Prix Raymond de Boyer de Sainte-Suzanne et 5000F de l'Académie française pour La Vocation prophétique de la philosophie, traduit de Nelson Goodman, Langage de l'art et publie un essai, "La structure de comparution". Elle travaille comme éditeur pour Calmann-Levy, où elle est responsable de la littérature dans le domaine de la philosophie et de plus de 50 livres publiés. Elle rejoint le groupe Hachette puis les éditions Stock." wikipédia

Que vous inspire la douceur envers les autres mais surtout la douceur que vous accordez à vous-même ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26442
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Magnus le Lun 3 Mar 2014 - 15:56

Anne Dufourmantelle citée par Jipé a écrit:Il faut être attentif, car aujourd’hui on déguise le manque criant de douceur par un vocabulaire doucereux.
Je trouve cette constatation intéressante. On pourrait l'appeler "la douceur politiquement correcte", avec des mots choisis, politiquement corrects eux-aussi.
Il est évident que cette douceur-là n'a rien à voir avec l'authentique douceur ---qui est un état d'esprit et une manière d'agir de celui qui a réussi à se pacifier.
Ce n'est pas donné à tout le monde. Il faut tout d'abord parvenir à relativiser beaucoup de choses.
Des êtres vraiment doux, j'en ai connu deux-trois, à qui certains reprochaient leur "mollesse".
Et pourtant... Pourtant, la douceur peut être désarmante. Elle a le pouvoir de vous mettre d'emblée en confiance. Les doux, on le sent immédiatement, ne jugent pas les autres. Quand ils prennent parti, ou quand ils sont en désaccord avec vous, c'est toujours sans vous culpabiliser.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24064
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 3 Mar 2014 - 16:01

Et pour ce qui concerne la douceur que tu t'accordes ou devrais t'accorder, tu dis quoi ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26442
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par M'enfin le Lun 3 Mar 2014 - 16:19

Il parait que Hitler était très doux envers lui-même. (un point pour moi) Traduction: il est inutile de vouloir être doux envers soi-même si on est rude envers les autres, mais encore faut-il être en mesure de le reconnaître.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Lun 3 Mar 2014 - 16:20

La douceur remplace la force quand on n'a plus besoin de force . Je préfère la notion de paix, avec soi-même et envers les autres . Elle n'est pas gnangnan, elle est tranquille, sereine, communicative , ouverte . Elle ne craint plus rien ... Autant dire que c'est un but jamais atteint définitivement .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Magnus le Lun 3 Mar 2014 - 16:21

Jipé a écrit:Et pour ce qui concerne la douceur que tu t'accordes ou devrais t'accorder, tu dis quoi ?
Je ne la vois pas dans le sens de se l'accorder à soi-même, mais de l'accorder à autrui.
Encore faut-il alors être capable de changer le regard que nous portons sur autrui.
Il est clair qu'il y a des personnes avec qui ce n'est pas possible, ou alors extrêmement difficile. Ou des circonstances dans lesquelles c'est impossible.

Mais nous y gagnerions certainement à tenter d'exploiter tout le potentiel de douceur qui est en nous.

Tout en répétant que cela doit passer par une pacification de soi-même : casser le tumulte qui est en soi.
Ne pas, donc, se forcer à être doux. Car si nous devons nous faire violence à nous-même pour être doux, tôt ou tard ce que nous avons écrasé comme agressivité, sortira tout d'un coup, au risque de péter un câble.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24064
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 3 Mar 2014 - 16:35

Ce qui m'interpelle le plus, c'est la "sorte" de gêne de parler de douceur envers soi !
Jo emploie le mot "paix", mais ce n'est pas la même chose que "douceur" à mon avis.
Pourquoi la douceur ne serait que pour les autres, lorsqu'on y parvient, et pas pour soi, est-ce par pudeur ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26442
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Magnus le Lun 3 Mar 2014 - 16:39

Jipé a écrit:Ce qui m'interpelle le plus, c'est la "sorte" de gêne de parler de douceur envers soi !
Jo emploie le mot "paix", mais ce n'est pas la même chose que "douceur" à mon avis.
Pourquoi la douceur ne serait que pour les autres, lorsqu'on y parvient, et pas pour soi, est-ce par pudeur ?
Pour ma part, j'avoue n'avoir pas compris ---ni chez toi ni dans le texte de la philosophe que tu cites --- cette notion d'être doux avec soi-même.
Alors, pour essayer de comprendre, donne-moi un exemple d'une situation dans laquelle quelqu'un n'est pas doux envers lui-même.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24064
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Lun 3 Mar 2014 - 16:53

La douceur n'empêche pas la fermeté, envers soi comme avec autrui . Le contraire de douceur, c'est quoi, pour vous ? Pour moi, c'est brutalité, mais je ne crains pas une certaine brutalité, parfois nécessaire .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 3 Mar 2014 - 16:54

Magnus,
je prends l'exemple d'une personne qui va prendre la responsabilité d'un fait dommageable, mais dont la provenance n'est pas de son fait, elle préfèrera se faire du mal que de dire que le problème vient de l'autre.
C'est de la maltraitance envers soi-même!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26442
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 3 Mar 2014 - 17:00

JO a écrit:La douceur n'empêche pas la fermeté, envers soi comme avec autrui . Le contraire de douceur, c'est quoi, pour vous ? Pour moi, c'est brutalité, mais je ne crains pas une certaine brutalité, parfois nécessaire .
Je suis d'accord, je pense que c'est plus facile de mal se traiter que d'être doux et tolérant avec soi. Pourquoi ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26442
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Magnus le Lun 3 Mar 2014 - 17:06

Jipé a écrit:Magnus,
je prends l'exemple d'une personne qui va prendre la responsabilité d'un fait dommageable, mais dont la provenance n'est pas de son fait, elle préfèrera se faire du mal que de dire que le problème vient de l'autre.
C'est de la maltraitance envers soi-même!
Peut-on rapprocher cet exemple de celui de cette mère qui s'est fait mettre sur la paille à cause des frasques financières de son fils et qui continue à prétendre que ce n'est pas la faute de son fils ? C'est la faute de ses copains, ou la sienne propre (elle n'a pas su l'éduquer convenablement) ou la faute à pas-de-chance, mais en aucun cas elle ne reconnaîtra que son fils est en tort ?

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24064
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 3 Mar 2014 - 17:12

Magnus a écrit:
Jipé a écrit:Magnus,
je prends l'exemple d'une personne qui va prendre la responsabilité d'un fait dommageable, mais dont la provenance n'est pas de son fait, elle préfèrera se faire du mal que de dire que le problème vient de l'autre.
C'est de la maltraitance envers soi-même!
Peut-on rapprocher cet exemple de celui de cette mère qui s'est fait mettre sur la paille à cause des frasques financières de son fils et qui continue à prétendre que ce n'est pas la faute de son fils ? C'est la faute de ses copains, ou la sienne propre (elle n'a pas su l'éduquer convenablement) ou la faute à pas-de-chance, mais en aucun cas elle ne reconnaîtra que son fils est en tort ?
Oui, je pense que c'est un bon exemple de maltraitance envers soi, mais cela serait encore plus difficile pour cette mère de reconnaître que la faute revient à son fils.
Sa souffrance en serait encore plus pénible, il me semble. C'est une forme de déni.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26442
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 3 Mar 2014 - 17:21

Le titre que j'ai repris de l'interview d' Anne Dufourmantelle est :

“Pour approcher la douceur, il faut faire un travail de guerrier  !”

Ce qui m'amène à penser que pour à être doux avec soi, il faut commencer à se désobéir...non ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26442
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Magnus le Lun 3 Mar 2014 - 17:23

En fait, pour développer ce thème, il faudrait presque reprendre chaque phrase du texte dont tu donnes le lien dans ton premier post. Si quelqu'un a le courage ou l'inspiration pour s'y mettre...  sourire

Lire ici

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24064
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par cana le Lun 3 Mar 2014 - 17:37

Je ne connais pas cette "philosophie de la douceur" et pas envie de lire tout le truc mais je voulais réagir à cette phrase :
Jipé a écrit:
“Pour approcher la douceur, il faut faire un travail de guerrier  !”
Ce qui m'amène à penser que pour à être doux avec soi, il faut commencer à se désobéir...non ?
Je suis sur la même Vibe que toi et tu aurais pu tout aussi bien dire
"Pour être sage il faut désobéir"  
"c'est le déséquilibre qui crée l'ordre"
"c est en se trompant qu'on apprends"
une évidence !

Ce n'est pas la même chose un enfant qui ne mets pas la main au feu parce qu'on LUI A DIT que le feu brûle
avec celui d'un qui a mis sa main sur le feu pour le connaitre ?
J'aurai pu prendre d'autres exemples mais dans le fond je suis pleinement d'accord avec ce que tu exprimes

Philosophie de la douceur.... pourquoi pas?. mais si l'on suit ton raisonnement jusqu'au bout, il va falloir se lâcher bien avant d'être "doux" non?
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Ladysan le Lun 3 Mar 2014 - 17:53

Jipé a écrit:Que vous inspire la douceur envers les autres mais surtout la douceur que vous accordez à vous-même ?
Je ne sais pas si je m'accorde de la douceur car je ne me suis jamais posé la question, mais on m' a déjà dit à plusieurs reprises que j'étais "sévère" avec moi-même, alors que je ne pense pas l'être non plus, même si j'aime à dire à mes proches que je ne suis pas une douce...Disons que j'aurais plutôt à être  "accommodante"...Dans certains cas.
Jipé a écrit:je prends l'exemple d'une personne qui va prendre la responsabilité d'un fait dommageable, mais dont la provenance n'est pas de son fait, elle préfèrera se faire du mal que de dire que le problème vient de l'autre.
C'est de la maltraitance envers soi-même!
Cela dépends à qui l'on a à faire. Si la personne concernée est un ou une intime, ou quelqu'un que l'on estime, je pense que c'est une forme de générosité. Petit exemple : Il  m'est arrivé de le faire avec ma petite fille le jour ou elle a fait une grosse bêtise. J'ai préféré en prendre la responsabilité pour lui éviter une punition, mais je n'en ai pas souffert du tout, au contraire, j'étais soulagée que la petite ne serait pas réprimandée sourire
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 3 Mar 2014 - 18:06

Je crois qu'on fait inconsciemment un amalgame erroné entre douceur avec soi et complaisance, et la complaisance se définit comme une indulgence excessive malgré tout.
C'est peut-être là le rejet en arrière-plan de cette douceur qu'on a du mal à s'attribuer ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26442
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Ladysan le Lun 3 Mar 2014 - 18:32

Magnus a écrit:Peut-on rapprocher cet exemple de celui de cette mère qui s'est fait mettre sur la paille à cause des frasques financières de son fils et qui continue à prétendre que ce n'est pas la faute de son fils ? C'est la faute de ses copains, ou la sienne propre (elle n'a pas su l'éduquer convenablement) ou la faute à pas-de-chance, mais en aucun cas elle ne reconnaîtra que son fils est en tort ?


Dans ce cas précis, Magnus, il me semble que cette mère ne rends pas du tout service à son fils en le disculpant de tout. En le défendant, ce n'est pas seulement son fils qu'elle défends, mais son honneur à elle. Peur qu'on lui reproche de ne pas avoir su éduquer son fils.

Aucun bienfait n'est jamais "tout à fait" désintéressé.   No
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Ladysan le Lun 3 Mar 2014 - 19:33

Jipé a écrit:...Complaisance se définit comme une indulgence excessive malgré tout.
Peut-être pas Jipé, mais si j'ai en face de moi quelqu'un avec une personnalité plus faible ou plus fragile, je ne suis pas du genre à "guerroyer" car comme dit la maxime bien connue , "à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire... sourire
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 3 Mar 2014 - 19:49

Ladysan a écrit:
Jipé a écrit:...Complaisance se définit comme une indulgence excessive malgré tout.
Peut-être pas Jipé, mais si j'ai en face de moi quelqu'un avec une personnalité plus faible ou plus fragile, je ne suis pas du genre à "guerroyer" car comme dit la maxime bien connue , "à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire... sourire
Je parlais de complaisance par rapport à soi Ladysan Wink

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26442
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Ladysan le Lun 3 Mar 2014 - 20:07

Jipé a écrit:
Ladysan a écrit:
Jipé a écrit:...Complaisance se définit comme une indulgence excessive malgré tout.
Peut-être pas Jipé, mais si j'ai en face de moi quelqu'un avec une personnalité plus faible ou plus fragile, je ne suis pas du genre à "guerroyer" car comme dit la maxime bien connue , "à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire... sourire
Je parlais de complaisance par rapport à soi Ladysan  Wink
 lol! J'ai dû mal lire.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Bulle le Lun 3 Mar 2014 - 20:22

JO a écrit:La douceur remplace la force quand on n'a plus besoin de force . Je préfère la notion de paix, avec soi-même et envers les autres . Elle n'est pas gnangnan, elle est tranquille, sereine, communicative , ouverte . Elle ne craint plus rien ... Autant dire que c'est un but jamais atteint définitivement .
Ta réflexion m'interpelle JO !  Il me semble qu'elle peut être une autre manière d'exprimer ce qu' Anne Dufourmantelle écrit :
"Elle [la douceur] est en quelque sorte l’extrême pointe sublimée de la violence. Elle peut aller de pair avec un refus, et une grande fidélité à soi. Une confiance qui devient bel et bien une puissance inaliénable. "
Donc oui la douceur est tout à fait loin d'être gnangnan et "fidélité à soi" me semble bien une source de paix.
Mais du coup, il semble bien qu'arriver à "sublimer" ses violences (sans oublier celles que l'on retourne contre soi du style "marche ou crève") ne peut passer que par un véritable travail d'analyse (donc spirituel  pris dans le sens profane du terme). On ne peut donc : "Être doux, [donc](...) arriver à être compréhensif envers soi. Admettre sa vulnérabilité. S’accompagner dans ce qu’on veut être. " qu'en ayant fait un véritable travail sur soi ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42878
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Mar 4 Mar 2014 - 7:35

Il me semble que certains êtres sont doux par nature . Mais autrement, oui : quel boulot! Surtout que ça doit devenir naturel, pas forcé . Rien de plus inquiétant que la douceur du prédateur embusqué . Mais, si on réagit par la méfiance et la précaution, adieu douceur .
On peut s'en tirer par la douceur envers soi-même, je crois . Se regarder, soi, avec lucidité mais indulgence ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Mar 4 Mar 2014 - 10:26

Comme semble vouloir dire Anne Dufourmantelle, la douceur pourrait être une arme pour contrer la violence...
Mais alors, faut-il convenir qu'une telle "arme" serait créée et utilisée pour obtenir la paix ?
La douceur, arme de dissuasion massive dans ce cas, non ? dubitatif

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26442
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum