Philosophie de la douceur...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Mar 4 Mar 2014 - 11:20

Sans arme ni armure : c'est la devise de la douceur . Si on en fait une arme, c'en est la négation . Mais la douceur vraie désarme, je crois . En somme, il faut ignorer l'agressivité adverse , pas la combattre ? La guerre sans haine . Tuer sans passion ... Pas innocente, la douceur !
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par mirage le Mar 4 Mar 2014 - 14:32

Desarmer en douceur, sans effort. séduisant.  rire
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4128
Age : 35
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Mar 4 Mar 2014 - 14:45

mirage a écrit:Desarmer en douceur, sans effort. séduisant.  rire 
Je crois au contraire, qu'utiliser la douceur envers les autres ou pour soi, demande un réel effort...A se demander si la douceur part d'un sentiment naturel ou est une stratégie guerrière ?
Je repense à Gandhi qui était sans doute un faux doux.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25515
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Mar 4 Mar 2014 - 17:17

Gandhi était non violent mais pas doux . La philosophie peut s'imposer la non violence. La douceur, c'est le coeur confiant .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Bulle le Mer 5 Mar 2014 - 8:20

JO a écrit: La douceur, c'est le coeur confiant .
Confiant en quoi JO ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39573
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Mer 5 Mar 2014 - 8:46

confiant en soi, en l'autre, en la chance, en la vie . En somme, c'est l'ouverture expectative et paisible à ce qui est, sans jugement préalable et sans a priori négatif . L'évangile précise : "si vous ne redevenez comme des petits enfants", ce qui veut dire : comme devant l'éternelle "première fois" de la découverte .
C'est après que ça se gâte et qu'on découvre la nécessaire violence du combat pour l'intégrité personnelle .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Bulle le Mer 5 Mar 2014 - 8:53

Mais c'est un vrai combat pour certains d'arriver à "se" faire confiance ; et la confiance en la vie ne parle qu'à ceux qui ont déjà vécu et ne risquent ou ne font plus risquer grand chose aux leurs non ?
Redevenir "comme des petits enfants" ? La découverte (y compris celle de ses parents d'ailleurs) est-elle toujours apaisante ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39573
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Mer 5 Mar 2014 - 8:58

Je crois que la "zenitude" s'acquiert en séparant l'affectif de l'intellect . C'est l'affectif qui provoque le "coup de sang" agressif . Si on arrive, quand le dilemne se pose, à "se voir" ému et à se distancier de l'affect, la réplique reste neutre et adaptée .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Bulle le Jeu 6 Mar 2014 - 8:59

JO a écrit:Je crois que la "zenitude" s'acquiert en séparant l'affectif de l'intellect . C'est l'affectif qui provoque le "coup de sang" agressif . Si on arrive, quand le dilemne se pose, à "se voir" ému et à se distancier de l'affect, la réplique reste neutre et adaptée .
Tout à fait JO. Encore faut-il avoir appris à le faire car tout un chacun se laisse bien vite submerger par certaines émotions (colère par exemple). Après il y a la peur productrice de violence quasi réflexe. Et une fois que l'engrenage est lancé pour revenir à la douceur ce n'est semble-t-il pas si évident, si l'on voit les problèmes de violence dans le couple par exemple, ou familiales d'une manière plus générale. Et je ne parle pas que des coups, je parle aussi de la violence psychologique...

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39573
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par mirage le Jeu 6 Mar 2014 - 9:56

Violence psychologique qui génere du stress que l'on peut convertir en presssion.
Le meilleur serait quand les presssions ou sources de stress sont egalement reparties, a defaut d'étre evacuées.

evacuer pour l'apaisement ou au contraire augmenter une pression equilibrée afin de durcir la douceur relative (une certaine confiance en soi en somme)
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4128
Age : 35
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Ven 7 Mar 2014 - 9:01

Des personnes donnant l'aspect d'être des très calmes, doux et tolérants peuvent entretenir au fond d'eux-mêmes une violence extrême. Parfois avec la goutte d'eau de trop, cette violence s'exprime par des faits inattendus par l'entourage et par l'acteur lui-même.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25515
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Ven 7 Mar 2014 - 10:10

C'est la soupape de sécurité, dont la violence surprend les proches, habitués à la bégninité du caractère de l'intéressé! J'ai connu une épouse douce, conciliante, incolore, dont le mari est resté stupéfait le jour où elle s'est affirmée, "ne la reconnaissant plus", dit-il! Le caractère, c'est comme un volcan, jamais éteint, parfois endigué, muselé, d'autant plus dangereux qu'il éclate à l'improviste en brisant tout .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Ladysan le Ven 7 Mar 2014 - 16:38

Jo a écrit:C'est la soupape de sécurité, dont la violence surprend les proches, habitués à la bénignité du caractère de l'intéressé! J'ai connu une épouse douce, conciliante, incolore, dont le mari est resté stupéfait le jour où elle s'est affirmée, "ne la reconnaissant plus", dit-il! Le caractère, c'est comme un volcan, jamais éteint, parfois endigué, muselé, d'autant plus dangereux qu'il éclate à l'improviste en brisant tout .
On rencontre souvent ce genre de cas chez les femmes bipolaires/ ou, la dépressions et le résignement peut passer facilement pour de la calmitude. Cela peut durer des années... avant que le volcan n'explose.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Age : 66
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par M'enfin le Ven 7 Mar 2014 - 17:02

La douceur est aux houris ce que la réaction est aux ours québécois! C'est Gaston qui me l'a dit, et il m'a dit de mettre un casque si je le répétais! Je n'en ai pas trouvé à ma taille vu ma tête d'ours!   
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 10 Mar 2014 - 14:38

Anne Dufourmantelle dit:
"Être doux, c’est arriver à être compréhensif envers soi. Admettre sa vulnérabilité"
N'est-ce pas là que le bât blesse ? Admettre sa vulnérabilité est pour certain l'aveu de faiblesse tant redouté, non ?!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25515
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Lun 10 Mar 2014 - 15:32

Il s'agit de se voir, soi, pas de faire une auto critique urbi et orbi . Et de s'accepter, comme on accepte autrui : sans haine ni rancune .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 10 Mar 2014 - 15:44

JO a écrit:Il s'agit de se voir, soi, pas de faire une auto critique urbi et orbi . Et de s'accepter, comme on accepte autrui : sans haine ni rancune .
Mais si on s'accepte avec ses propres défauts, pourquoi tenter de s'améliorer alors ? Chez autrui je n'accepte pas certaines choses, devrais-je les accepter pour moi ?
Il peut y avoir de l'inacceptable chez soi et chez d'autres...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25515
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Lun 10 Mar 2014 - 15:48

Pour moi, s'accepter, c'est vivre sans remords inutile. Mais ça n'exclut pas la réflexion sur les changements souhaitables dans sa conduite ultérieure .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Jipé le Lun 10 Mar 2014 - 15:54

"Le remord est le châtiment du crime, le repentir en est l'expiation. L'un appartient à une conscience tourmentée, l'autre à une âme changée en mieux"
Joubert

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25515
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Zarzou le Lun 10 Mar 2014 - 16:40

Le « Sois doux avec toi-même » a ceci de pervers qu’il méconnaît le fait qu’on n’y est pas prêt du tout ! Pour approcher la douceur, il faut d’abord prendre conscience de la sauvagerie en place. Et faire un travail de guerrier pour dénicher ce qui fait rage, en nous comme hors de nous. Cela demande du discernement, un rapport à la vérité, à l’absolu, de l’intransigeance. C’est très exigeant. ( Anne Dufourmentelle )

C'est intéressant... Mais ne sommes pas encore une fois confrontés au devoir faire face à une philosophie du devoir ? Être doux, c'est mieux que d'être brutal. Croit on vraiment que l'on a pas besoin de brutalité ?? J'entends bien que l'on ne puisse pas toujours dire "non" avec douceur mais trop souvent avec autorité ( qui est une violence désagréable et contrariante. ) Alors, je ferais l'impasse sur l'idée de l'absolu qui me surprend beaucoup, par ce que l'absolu n'a cela de discernable que sous une forme conceptuelle ( imaginaire?? )


avatar
Zarzou
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1404
Localisation : France
Identité métaphysique : Sans
Humeur : ...
Date d'inscription : 22/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Zarzou le Lun 10 Mar 2014 - 16:47

JO a écrit:Je crois que la "zenitude" s'acquiert en séparant l'affectif de l'intellect . C'est l'affectif qui provoque le "coup de sang" agressif . Si on arrive, quand le dilemne se pose, à "se voir" ému et à se distancier de l'affect, la réplique reste neutre et adaptée .

La douceur n'est pas un affect ? Je pense que c'est la colère qui provoque un coup de sang mais le motif de cette colère peut être juste ou injuste. Quand au motif n'est il pas "intellect" ? La douceur peut elle générer de la colère ??
avatar
Zarzou
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1404
Localisation : France
Identité métaphysique : Sans
Humeur : ...
Date d'inscription : 22/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Mar 11 Mar 2014 - 7:15

Il y a la douceur naturelle d'un caractère : le sujet doit faire avec ce qui est inné, puis culturel: un garçon doux sera encouragé dès la petite enfance, à la "virilité". Inversement, une fille coléreuse, à la passivité . Mais le naturel reprend forcément le dessus. Toutefois, on apprend à gérer ses sentiments pour que leur expression soit compatible avec la société où l'on vit .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Zarzou le Mar 11 Mar 2014 - 8:39

Elle me parait fondamentale l'idée de compatibilité environnementale. La douceur pour soi même me parait indissociable de la douceur de vivre mais si les conditions environnementales sont défavorables, je ne vois pas comment on pourrait se sentir doux si la contrariété, l'angoise et la colère s'installe. Je conçois que l'on puisse dominer, brider, maitriser nos affects mais non que l'on puisse se faire vivre ce que l'on désire vivre. Être doux avec soi-même (ou les autres) c'est une prise de possession sur l'état d'un affect. Je ne crois pas que l'on puisse choisir d'être doux ou brutal dans toutes les situations, ce sont des états qui s'imposent d'eux mêmes...
avatar
Zarzou
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1404
Localisation : France
Identité métaphysique : Sans
Humeur : ...
Date d'inscription : 22/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par Millenium le Mer 12 Mar 2014 - 9:28

"Le « Sois doux avec toi-même » a ceci de pervers qu’il méconnaît le fait qu’on n’y est pas prêt du tout ! Pour approcher la douceur, il faut d’abord prendre conscience de la sauvagerie en place. Et faire un travail de guerrier pour dénicher ce qui fait rage, en nous comme hors de nous. Cela demande du discernement, un rapport à la vérité, à l’absolu, de l’intransigeance. C’est très exigeant."

Ce passage m'a fait penser à ce texte du guerrier.

LES 4 ENNEMIS DE L'HOMME
Quand l'homme commence à apprendre, il n'est jamais certain au sujet de ses objectifs. Son but est imparfait; ses intentions vagues. Il espère des récompenses qui ne se matérialiseront jamais, parce qu'il ne sait rien des difficultés de l'apprentissage.
Il commence lentement à apprendre — petit à petit au début, puis en plus grand bloc… Ce qu'il apprend n'est jamais ce qu'il pensait, ou s'imaginait, et ainsi il commence à avoir peur. L'apprentissage n'est jamais ce que l'on pensait… Son but devient un champ de bataille. Et si l'homme, terrifié en sa présence, s'enfuit, ses ennemis auront mis fin à sa quête…
Il doit avoir totalement peur, mais il ne doit pas s'arrêter. Et un moment viendra ou ses premiers ennemis retraiteront. L'homme commence à se sentir sûr de lui… Une fois que l'homme a vaincu la peur, il est libre d'elle pour le reste de sa vie, parce que, au lieu de la peur, il a acquis la clarté — une clarté d'esprit qui efface la peur.
À ce moment-là l'homme connaît ses désirs; il sait satisfaire ces désirs. Il peut prévoir les nouvelles étapes de l'apprentissage, et une clarté évidente entoure tout. L'homme sent que rien n'est caché. Et ainsi, il a rencontré son deuxième ennemi.
Cette clarté de l'esprit, qui est si dure à atteindre, dissipe la peur, mais aveugle également. Elle force l'homme à ne jamais avoir de doute… Si l'homme cède à ce prétendu pouvoir, il aura succombé à son second ennemi et ratera son apprentissage… Il peut se transformer en un vif guerrier, ou un clown…, mais il n'apprendra plus ou n'aspirera plus à rien.
(S'il défait cet ennemi) il saura à ce moment que le pouvoir qu'il avait poursuivie si longtemps est finalement sien. Son souhait est la règle. Il voit tout ce qui est autour de lui. Mais il a également trouvé son troisième ennemi — le pouvoir. L'homme à ce stade peine à percevoir son troisième ennemi s'approchant de lui. Et soudainement, sans s'en rendre compte, il aura certainement perdu la bataille. Son ennemi l'aura transformé en homme cruel et capricieux.
L'homme qui est défait par le pouvoir meurt sans vraiment savoir comment le contrôler. Le pouvoir est seulement un fardeau sur son destin.
Il doit la défier, délibérément. Il doit en venir à réaliser que le pouvoir qu'il a apparemment conquis n'est jamais en réalité à lui. S'il peut s'apercevoir que la clarté et le pouvoir sans contrôle est la pire des erreurs il saura alors, quand et comment employer son pouvoir. Et il aura défait ainsi son troisième ennemi.
(Le quatrième ennemi est) — le vieil âge! Il attaque presque sans avertissement. Cet ennemi est le plus cruel de tous. Celui qu'il ne pourra pas défaire complètement, mais seulement retarder. C'est le moment où il a un désir ferme de se reposer. S'il s'abandonne à son désir de se coucher et d'oublier, s'il s'apaise dans la lassitude, il aura perdu son dernier round, et son ennemi en fera une vieille créature faible. Son désir de retraite outrepassera toute sa clarté, son pouvoir, et sa connaissance. Mais si l'homme se débarrasse de sa lassitude, et vit sa destinée, il peut alors s'appeler un homme de connaissance, si seulement il réussit pour un bref moment à combattre, cet invincible ennemi.

Sagesse amérindienne
avatar
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de la douceur...

Message par JO le Mer 12 Mar 2014 - 11:05

La theorie, c'est beau !!
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum