Situation en Ukraine

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Situation en Ukraine

Message par Racine le Sam 17 Mai 2014 - 18:25

Entièrement d'accord !
Pourtant, François Hollande est allé vendre des Armes à l'Arménie et à l'Azerbaïdjan de part et d'autre de la région chaude du Haut-Karabagh où sont stationnés 8000 soldats russes du maintien de la paix.
Autant vendre des armes est dangereux, autant c'est très lucratif pour la France. Le pays essaie depuis des années de vendre des Rafale à l'Inde et à l'Algérie, vend des sous-marins et même des blindés en Afrique (vieux matériel AMX-30).
A l'époque de la Première guerre du Golfe, nous avons vendu des armes à l'Irak et à l'Iran, mais pas le même matériel, pour les obliger à en racheter toujours plus.
Pendant la guerre des Malouines, les missiles argentins qui ont coulé plusieurs navires anglais ont été fournis par la France aussi.
Le dirais que vendre des armes est un des derniers moyens restants pour entretenir notre armée. Nous avons un des meilleurs matériels au monde, mais pas assez de moyens pour l'entretenir.
Pourtant il le faut car la Russie construit en ce moment plus de 2000 blindés, des sous-marins lanceurs de missiles, réorganise toute son infanterie, modernise son aviation et installe des batteries anti-aériennes un peu partout. La Russie a par exemple fourni à la Syrie des missiles S-300 dernier cri pour près de 1 milliard de dollars sous prétexte de défendre les catholiques du pays qui eux-mêmes défendent Bachar El-Assad. C'est une des raisons pour laquelle on ne pouvait que difficilement attaquer, en plus de la présence du porte-avions amiral russe et de sa flotte associée au large de la base navale russe de Tartous, en Syrie.

Désarmer devient utopique car la Russie base son système sur la démonstration de force militaire, et fait par exemple défiler 11'000 hommes en ordre impeccable et des centaines de matériels flambants neufs sur la place rouge le 9 mai.
Poutine veut marquer le changement car les américains avaient détruits l'armée russe en réduisant son budget total à 0, en détruisant par exemple tous les sous-marins géants Akula-Typhon (plus gros que certains porte-avions, portant 200 têtes nucléaires et totalement indétectables de pas leur conception inédite et ce malgré leur cout inimaginable et même impensable aux États Unis).

En face, les USA ont annulé leur projet de nouvel avion de combat et ne modernisent plus leurs blindés faute d'argent. Mais il vont devoir remettre de l'argent pour tenir la course et garder les bases du pacifique face à la Chine en plus de l'Afghanistan à évacuer (avec location de nombreux Antonov russes) et l'Europe à sécuriser.
La Russie ne désarmera pas et sait que nous devront faire de même jusqu'à nous épuiser. Cela avait été fait avec l'URSS dans les années 1980.

Mais dire "cessez-le-feu" revient à laisser la Russie maîtriser le jeu, intervenir correspond à nous rendre coupables d'ingérence et à violer notre ordre moral qui violait déjà le droit international.
Poutine veut une Union Eurasienne, c'est en bonne voie. Les accords de Shanghai du côté Pacifique sont déjà signés.

Finalement, l'erreur a été de soutenir les manifestants à Maidan car nous avons ouvert la boite de Pandore par excès d'optimisme.

Racine
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : Lille
Identité métaphysique : A découvrir
Humeur : Très bonne
Date d'inscription : 10/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation en Ukraine

Message par M'enfin le Sam 17 Mai 2014 - 18:45

La seule bonne manière de s'ingérer dans un conflit, c'est de séparer les belligérants, et non pas de prendre parti. Tant que nous n'aurons pas compris ça, nos gouvernements ne pourront pas le comprendre. Dès qu'une discussion a pour sujet un conflit politique ici, chacun prend partie pour un ou l'autre des camps. C'est ce qui s'est produit pour la Syrie, et c'est ce qui se produit quand il est question de la fameuse dichotomie gauche/droite à la francaise. Quand va-t-on comprendre que la partisanerie ne donne jamais de solution pacifique?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation en Ukraine

Message par Racine le Sam 17 Mai 2014 - 20:31

Effectivement, c'est le fond du problème !
Mettre sa truffe partout pour donner l'impression de mordre alors que ce ne sont que les aboiements d'un roquet.
La rhétorique comme programme politique... je préférais la théorie sur les bancs de la fac, ça donnait l'air d'un travail un minimum motivé par l'atteinte d'un idéal quelconque minidodo 

Racine
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : Lille
Identité métaphysique : A découvrir
Humeur : Très bonne
Date d'inscription : 10/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation en Ukraine

Message par mirage le Dim 18 Mai 2014 - 2:44

Racine a écrit:Bonjour,

C'est une guerre sale qu'il faut terminer rapidement...

En fondant une Europe fédérale par exemple ?
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4295
Age : 36
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation en Ukraine

Message par Racine le Dim 18 Mai 2014 - 8:26

Bonjour,
le fédéralisme peut être à mon avis une solution mais repose sur une prise de conscience globale. Nous en sommes loin, preuve en est des tensions inter-étatiques pour le prétexte le plus futile.
L'Ukraine est un exemple flagrant de non-coordination !
François Hollande (ou plutôt son ministre), navigue à l'aveugle, ne comprend pas la situation et oppose des arguments / santions vides de sens.
Angela Merkel est beaucoup plus efficace car elle connaît Vladimir Poutine personnellement. A l'époque de la RDA, Merkel était au gouvernement est-allemand et Poutine dans le commandement local du KGB. Merkel est la seule à prendre garde et à parler de l'après-crise, de l'après-sanctions et du retour rapide à des relations étroites et normales avec la Russie.
Donc il y a déjà deux voix différentes sur un même problème.
La Grande Bretagne ne fera rien sans l'aval de Washington, et c'est classique depuis des décennies (ils avaient aussi trouvé par magie des ADM en Irak en même temps que le Pentagone). La Grèce envisage de quitter l'Europe...

A mon avis, plutôt que de chercher un fédéralisme bouche-trous et bricolé, il faudrait plutôt des politiques nationales cohérentes avec soi-même et permettant des interactions privilégiées avec l'Europe continentale.
L'armée européenne a été et est un fiasco monstre, même à l'époque de l'URSS, donc il ne vaut mieux pas bruler les étapes trop vite. La situation actuelle n'est pas propice à des changements de grande ampleur... il faudrait trop de changements actuellement pour espérer renforcer la gouvernance UE.

Au passage, la chaine de TV Russia Today a consacré pas mal d'émissions sur l'Eurovision. Les flammes du phénix derrière la chanteuse Conchita Wurst seraient les flammes de l'enfer qui rongent une Europe décadente, barbare et perdant toutes ses valeurs. Sous-entendu : "Amis ukrainiens, voulez vous rejoindre ça...".
Sur Rossiya 24, un reportage sur l'immigration parlait du danger musulman (sic.) et montrait des images de la manifestation pour le mariage pour tous (seulement les images de personnes "immigrées") et appelait le président français Nicolas Sarkozy à agir... Ils ont donc zappé François Hollande (c'était il y a 3 semaines) mais parlaient bien de Marine le Pen comme alternative. Voici pour l'estime des Russes envers le gouvernement français actuel.
Il y a beaucoup de problèmes propres à la seule France, donc le tout ramené à l'échelle européenne serait un sacré sac de nœuds.

Racine
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : Lille
Identité métaphysique : A découvrir
Humeur : Très bonne
Date d'inscription : 10/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Situation en Ukraine

Message par p1rlou1t le Lun 19 Mai 2014 - 3:33

Il me semble évident qu'à partir du moment où la zone euro promet à ses citoyens une croissance zéro, ce qui me semble vouloir dire une augmentation du chômage, la Russie préférera se tourner vers des zones plus intéressantes, comme l'Asie.

A partir de ce constat simple, il me semble, je pense que les européistes continueront inlassablement leur propagande ridicule.

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum