le facteur "berk"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le facteur "berk"

Message par stana le Mar 4 Mar 2014 - 20:44

Le topic précédent m'a donné une petite idée: essayer d'analyser ce qu'on appel le facteur berk. Je m'explique lol: certains mots, ou certains actes par exemple, nous répugnent plus que d'autres, parce-qu'ils nous évoquent des images très désagréables, ou nous choquent, question éducation, préjugés ou autre...bref il s'agit d'un reflexe pavlovien, que tout le monde n'éprouve pas forcément. Ce peut être plus ou moins irrationnel.
La première fois que j'ai entendu parlé de ce "facteur", c'est dans un petit livre intitulé: "Pourriez-vous manger votre chat?" Il y est question d'une vieille dame qui, très attachée à son chat, s'est juré que lorsque celui-ci mourra, elle le mangera pour lui rendre hommage, et pour qu'il reste toujours avec elle. Le jour venu, elle le mange effectivement...la question est: "pensez-vous que cette dame n'a pas eu tort de manger son chat?" ou"pensez-vous qu'elle a eu tort de manger son chat?" Les personnes pensant qu'elle n'a pas eu tort tiennent compte du fait qu'elle n'a pas tué son chat dans le but de le manger, qu'elle a cru lui rendre hommage, que cet acte lui a fait du bien, et que le fait qu'elle ai mangé son chat n'a fait de mal à personne. Ceux qui trouvent qu'elle a eu tort sont probablement ècoeurés par le fait qu'on puisse manger son animal de compagnie, d'autant plus qu'on ne mange pas de chats sous nos climats...c'est là que le facteur berk intervient, en tans que réaction spontanée, épidérmique plus que basée sur la raison.
Ca s'applique à tout plein de choses, non? Beaucoup d'occidentaux sont dégoûttés à l'idée de manger du chien, du serpent, des araignées etc tout comme les végétariens, d'après leur étique, seraient incapables d'avaler de la viande, voire même du poisson, et qu'ils doivent considèrer les personnes carnivores comme des charognards...les végétaliens poussent le rejet jusqu'au lait animal et les oeufs. Ceux-ci, ça peut se comprendre si on considère qu'ils ne sont ni plus ni moins que des ovules. Et puis, tout est question de vocabulaire: si on appelait les rognons "reins", tout bêtement, est-ce-que l'aliment, qui pourtant resterait le même, ne nous rebuterrait pas tout d'un coup?...Pour ce qui est des oeufs, une connaissance à moi appel leur jaune "le glaire" berk en effet^^je lui serais reconnaissante de ne plus employer ce mot devant moi!
La viande de porc est ècoeurante pour les juifs et musulmans, de même que les viandes saignantes à ce que j'ai compris. Education...les gens non conditionnés de cette manière trouvent souvent ces aliments savoureux.
Mais ça s'applique à un peu tout: un être homophobe trouverra l'homosexuel "dégouttant", et aura une réaction de rejet envers ce qu'il voit comme "contre-nature". Ben oui ben oui...
Il y a mille exemples de ce genre.
Nous le connaissons tous, ce facteur berk, d'une manière ou d'une autre, non? Mais oui, c'est bien psychologique, et le domaine est vaste lol

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le facteur "berk"

Message par Ladysan le Mar 4 Mar 2014 - 21:22

Je pense que tout ce qui est comestible peut servir d’aliment à l’homme. Par exemple,  dans certains Pays du monde, (Je crois les asiatiques) , la viande étant trop peu disponible, la consommation d’insecte s’est imposée naturellement.
Nous allons d’ailleurs bientôt les voir arriver dans nos grandes surfaces Européennes. Beuurk ! Tout est mangeable quand on a l'estomac dans les talons, mais je crois que je préférerais mourir de faim que de manger de sales petites bestioles asiatiques. Pendant la guerre, mon père qui était volontaire en Afrique à mangé un peu de tout, et entre autre, du chat. Sans compter les osties dans une église. yeux ecarquilles
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le facteur "berk"

Message par stana le Mar 4 Mar 2014 - 21:48

LOL après tout les hosties c'est avant tout du pain, même s'il n'est pas très nourrissant-d'un point de vue nutritionnel: pour quelqu'un qui "croit", il s'agit avant tout de nourriture spirituelle^^
Oui moi aussi je pense que tous les animaux sont comestibles. Moi ça ne me gênerais pas de manger des insectes-bon du bout des dents pour commencer, mais pourquoi pas? A condition qu'ils soient morts(sinon mille fois berk)et cuisinés. Il paraît que les vers grillés, c'est un peu comme des biscuits apèritifs ou des chataîgnes cuites. D'après des connaisseurs, y compris des personnes de mon entourage qui en ont mangé lors de voyages, que c'est bon en effet. Paradoxe: j'ai la phobie des vers et de tout ce qui se tortille, et pourtant, une fois grillés...je crois que je pourrais essayer.

On peut aussi être dègoûtté par certaines pratiques sexuelles, voire même par le sexe tout court, le trouver "sale" à cause d'une éducation très conservatrice par exemple, ou de mauvaises excpèriences.

Pour revenir à l'alimentation, un végétarien n'èprouverrait rien de particulier si, par exemple, on mettait de la gelatine au lieu d'agar agar dans l'un de ses desserts, et l'ignorait...comme quoi tout est bien dans la tête.
De toute façon, quant une personne est vraiment affamée, il n'est pas rare qu'elle écarte son "facteur berk" personnel pour pouvoir survivre.

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le facteur "berk"

Message par Ladysan le Mar 4 Mar 2014 - 22:05

Stana a écrit:On peut aussi être dègoûtté par certaines pratiques sexuelles, voire même par le sexe tout court, le trouver "sale" à cause d'une éducation très conservatrice par exemple, ou de mauvaises excpèriences.
  
Je n'aime pas non plus "consommer" des gros vers crus (même si enrobés de chocolat),  secret
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le facteur "berk"

Message par stana le Mar 4 Mar 2014 - 22:07

lol

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le facteur "berk"

Message par JO le Mer 5 Mar 2014 - 8:54

Nous mangeons des escargots et des grenouilles et en boucherie ou à la chasse, couramment , des cadavres animaux, avec délices . Le facteur berk est un leurre de l'imagination. C'est le même qui fait croire impossible pour nous ce qui est tout à fait possible à d'autres . Nous vivons sur des préjugés .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum