Psychographologie

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Psychographologie

Message par Leleu le Jeu 3 Avr 2014 - 8:50

Bonjour Mikael
Elle a l'intérêt de passer de la description d'une personne à la recherche des racines, innées ou acquises.

Je ne comprends pas trop cela, est-il possible d'en savoir plus ?

La graphologie demande une sérieuse formation en psychologie, de l'humilité et une remise en question perpétuelle.

Ce qui est l’esprit même de la Science mieux qu’un pavé ne se prenne pour la route !
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychographologie

Message par supra le Jeu 3 Avr 2014 - 9:33

salut mikael,
quand tu dis que l'agitation mentale est de l'inné, je ne suis pas d'accord...ce serait plutot l'ego qui est incapable de traiter des informations dans le moment present.
salutations
avatar
supra
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 228
Localisation : midi pyrenées
Identité métaphysique : expert autoproclamé
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 17/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychographologie

Message par mikael le Jeu 3 Avr 2014 - 10:20

#supra : c'est un sujet bien difficile et délicat que celui de l'inné et de l'acquis. Disons que ce qui se constate dès la naissance et se retrouve chez des ascendants doit relever de l'inné. ce qui implique qu'il ne puisse être, éventuellement, que corrigé par le biographique, mais pas aboli. Il y a des cas-limite, comme l'angoisse, qui peuvent relever des deux.

#Leleu, l'intérêt de la psychographologie, c'est justement de passer de la description aujourd'hui d'un ensemble de traits de personnalité à la remontée potentielle aux causes. Il y a dans le graphisme une trame, le fond de l'écriture, et des accidents, des aspects insolites qui racontent une histoire, celle de l'empreinte psychique laissée sur le sujet à la fois par son développement psycho-affectif et son environnement. La graphologue qui a le mieux explicité tout cela est Roseline Crépy, aujourd'hui décédée.

Exemple : Le graphisme montre une timidité excessive, un manque de confiance en soi évident (écriture dont la zone médiane est écrasée, retouches, étrécissements, gestes de contrainte,..) ; que s'est-il passé ? le plus souvent, les "accidents" que constituent des lettres déformées, majuscules et minuscules, nous renseignent : enfant battu, parents sévères, manque d'affection (lettres déformées, tordues, inachevées, inclinées en arrière, majuscules en minuscules, signature biffée..). Ainsi, que vient faire une majuscule de forme calligraphique, scolaire, tordue, abîmée, dans un ensemble évolué, aux lettres de style typographique ? Eh bien, voilà l'inconscient qui montre son nez et se manifeste.

Il faut le voir pour le croire, et avoir confirmation bien des fois, car cela semble trop beau pour être vrai. Et on parvient à des données qui vont intéresser le scripteur : il n'a pas confiance en lui, voire se croit bête, doute de ses capacités pour des raisons biographiques anciennes, relevant de l'âge non verbal, qui n'ont rien à voir avec la réalité.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychographologie

Message par M'enfin le Jeu 3 Avr 2014 - 17:44

Comment la psychographologie arrive-t-elle à distinguer le caractère de l'apprentissage, l'inné de l'acquis?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychographologie

Message par mikael le Jeu 3 Avr 2014 - 18:01

Tout ce qui relève de la trame, du tonus psychique, de l'émotivité supposée native (donc non ponctuelle), de la volonté (qui peut être certes impactée par le biographique) renseigne sur l'inné. En partie aussi sans doute l'angoisse, la façon de tout prendre à  coeur (qui peut recouper l'épileptoïdie de Szondi), la rumination mentale, une prédisposition à la dépression..

Tout ce qui ressemble à une résultante du biographique va relever par définition de l'acquis : le manque d'amour et de pain, de dialogue avec les parents, la sensation d'écrasement, de misère psychologique ou matérielle, la dépréciation de soi, la peur de l'autorité comme prolongement du père, l'attachement-régression au modèle maternel, fâcheux pour l'homme comme pour la femme...  C'est un va-et-vient qui s'établit entre la qualité du trait, la pression, la forme, le rythme, la disposition du graphisme sur la page (qui signe l'intégration sociale, le respect des normes sociales), les exagérations, les souffrances visibles en direct, les bavures, l'élan vers autrui ou la méfiance, l'exaltation possible, la signature (ce qu'est vraiment l'être), sa comparaison avec le texte, les formes bizarres, inquiétantes...

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychographologie

Message par Jipé le Jeu 3 Avr 2014 - 18:44

Juste une question Mikael,

un adulte lambda à un style d'écriture avec ses repères, ses références dont tu nous parles, ok !
A ce même adulte, arrivent des évènements impromptus, comme la perte de son conjoint, ou un licenciement, enfin, quelque chose de douloureux et de très marquant dans sa vie !
Penses-tu qu'après quelque temps où cette personne a subi ces évènements tragiques, son écriture devient complètement différente de celle qu'il avait depuis lors ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychographologie

Message par mikael le Jeu 3 Avr 2014 - 20:48

Les éléments de fond, très stables, seront sans doute identiques. On ne voit pas un sanguin fort en muscles genre 1,85m et 95kg, sportif, se transformer en petit malingre nerveux, mince comme un fil. Cela dit, le psychique prime sur le physique.
Par ailleurs, je l'ai déjà dit, on rencontre des gens ayant une écriture de l'intimité, du brouillon, et une autre pour le social, les contacts, il faut si possible avoir le tout.
De même, la signature (=l'être profond, les vrais mobiles) peut être différente de l'homme en société représenté par son graphisme ; graphisme et signature homogènes signent l'honnêteté sur tous les plans.

Il est évident qu'un psychographologue ne peut pas se contenter de 10 lignes écrites sur un bord de table au bistrot, les risques d'erreurs sont trop grands. Et, une fois de plus, ce n'est pas un jeu pour épater la galerie !!

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psychographologie

Message par supra le Jeu 3 Avr 2014 - 21:56

tu parles aussi de signatures ? ça me fait bien marrer...
avatar
supra
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 228
Localisation : midi pyrenées
Identité métaphysique : expert autoproclamé
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 17/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum