Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Leleu le Jeu 3 Avr 2014 - 11:43

Salut Bulle :

Leleu a écrit:Bonne nouvelle !
La bonne nouvelle c'est Jésus non ?


Le scientisme criminel laissera donc de la vie derrière lui ?
Tu veux parler du scientisme de la secte "science chrétienne" ? Car il n'y a guère qu'eux qui croient encore que la science foi soit la réponse à tous les problèmes humains...


La fausse conscience et sa fausse science seront donc renversée ?  
Aux dernières nouvelles ils sévissent encore...
Voir ICI

Désolé, je ne sais pas réactualiser le Voir ICI, dommage il était rigolo.

Je pense que nous ne comprenons pas du tout ou plus exactement que vous ne voulez pas me comprendre.
Je ne suis adepte d’aucune position arrêtée sur aucun sujet, jamais ! Bien au contraire.
Je ne crois évidemment pas à des soins ou plus généralement à une science prétendument catho, new age ou je ne sais quoi, vous noyez le poisson comme d'habitude.
Je suis également fort critique sur l’état officiel des médications proposées comme l’indiscutable acquit d’une science temporelle se voulant définitive dans sa philosophie.
Notre science officielle d’aujourd’hui n’est qu’un moment arrêté, une exploitation à outrance d’un savoir faire de la haute technologie. Lorsque je parle de science officielle en fait elle n’existe pas sur le plan de la science elle-même mais uniquement sur son plan marchand par force campagne de communication et son corollaire de passivité du consommateur. La science pharmaceutique allopatique symptomatique ne traite plus les maladies mais satisfait le consommateur. Cette technique plus que science succite et répond à un besoin de confort. Le même glissement sémantique s’opère sournoisement sur toute nos sociétés sur toute la politique qui n’est plus qu’un spectacle de fort médiocre qualité à cacher une corruption généralisée de fin de civilisation.
Le scientisme est une présentation niaiseuse de la science ridiculisée à seule finalité d’être acceptable d’un grand public asservi. Cette vulgarisation n’est que vulgarité réductionnisme, la Science n’est pas là qui se pose des questions sur elle-même et sur son usage. Libératrice ou asservissante ? Bonne question n’est-il pas ? Les deux étant plus que jamais totalement superposées. C’est le bon grain de l’ivraie qu’il faut extraire comme de tout ou nous sommes rendu en cette fin de civilisation mondiale. Einstein était horrifié de l’usage de ses découvertes pourquoi nous ne le serions pas sur notre somme aujourd’hui ?
Pollutions, cancers, n’est ce pas cette même science, en fait pseudo-science d’apprenti sorcier, qui réduit notre espace vital ?
Quels médecins questionnés dans les yeux ne vous mettrait pas en garde contre les IRM, scanner, radios… comme étant forts irradiants donc cancérigènes de fait et dont les manipulateurs tentent de s’en protéger pendant qu’ils vous l’appliquent ?
Allons rien n’est simple et surtout pas de la façon dont on nous vends éhontément toutes ses présentations comme salvatrices.
Démêler le vrai du faux, le juste du sophiste est une opération chirurgicale pratiquement impossible.
Aussi je ne pense pas savoir faire mieux que d’autres aussi je me coule dans mon époque comme les autres, mais aussi n’étant pas dupe comme beaucoup faute de trouver la sortie collective je me préserve autant qu’il m’en reste la possibilité.
Je suis critique, je me questionne. Ceci est un devoir qui incombe à chacun. Les juifs ne se sont pas défendu d’être conduit aux fours, ils n’ont pas résisté, aujourd’hui l’ennemi n’est pas invasif mais auto induit nous nous abandonnons à la facilité de nous poser aucune question qui remettraient en cause le désir de nos ego. Ce n’est donc pas une question de science de scientisme ou de pseudo pseudo-science mais de Conscience qui est la Science au sens propre et inaltérable.
Pourquoi vivre longtemps si c’est à force chimies, pourquoi manger autant si c’est à force artifices, pourquoi se chauffer autant à force pollutions, pourquoi être malade plus qu’il ne le faut à vivre par refus des rythmes naturels. Notre émancipation de la nature ne doit-il pas s’accompagner de son juste et nécessaire respect ?
Que faut-il encore dire, que toutes les idéologies sont des pollutions de l’esprit athées ou religieuses (ce qui est la même chose, seul les dogmes sont différents – croire en la science qui nous sauvera comme à papi dieu qui veille sur nous c’est kif kif ) ceci comme cela est un abandon de notre Pensée. Penser Dieu, penser la Science, voilà l’Homme ce Sapiens, sapiens confondu avec le çà pionce qui devra bien pourtant se réveiller.

Sans espoir que votre mauvaise foi agressive veuille bien y entendre quelque chose. juste pour le fun   sourire .
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Jipé le Jeu 3 Avr 2014 - 13:42

Leleu a écrit:Quels médecins questionnés dans les yeux ne vous mettrait pas en garde contre les IRM, scanner, radios… comme étant forts irradiants donc cancérigènes de fait et dont les manipulateurs tentent de s’en protéger pendant qu’ils vous l’appliquent ?
[...]
Sans espoir que votre mauvaise foi agressive veuille bien y entendre quelque chose. juste pour le fun   sourire .
Question mauvaise foi, tu en fais la preuve avec ce que tu dis!

Une personne est peut-être irradiée avec des "machines" médicales, mais à très petite dose et une fois ou quelques fois au long de sa vie, ce qui n'est pas le cas des manipulateurs de ces mêmes "machines", puisqu'eux sont exposés au quotidien...
On voit là ton objectivité pour essayer de donner du poids à tes dires, en réalité ne tromper que le lecteur peut-être un peu niait..

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25992
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Leleu le Jeu 3 Avr 2014 - 14:16

Je constate que vous ne vous y connaissez pas plus que moi en imagerie médicale.
L’IRM n’émet pas de rayon X.  Dont acte.
Par contre :
http://lci.tf1.fr/science/sante/2011-03/irradiation-par-scanner-l-asn-tire-la-sonnette-d-alarme-6336889.html
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Jipé le Jeu 3 Avr 2014 - 15:23

Leleu a écrit:Je constate que vous ne vous y connaissez pas plus que moi en imagerie médicale.
L’IRM n’émet pas de rayon X.  Dont acte.
Par contre :
http://lci.tf1.fr/science/sante/2011-03/irradiation-par-scanner-l-asn-tire-la-sonnette-d-alarme-6336889.html
Je n'ai pas parlé d'IRM moi... sourire mais de "machines" qui délivrent des irradiations.

Voir exemple selon les "machines":


_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25992
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par supra le Jeu 3 Avr 2014 - 19:02

AIE ! le scanner ça fait mal quand meme.... explo 
avatar
supra
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 228
Localisation : midi pyrenées
Identité métaphysique : expert autoproclamé
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 17/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Leleu le Ven 4 Avr 2014 - 7:30

Oui il semble bien.
Mais comment y échapper si nécessité ? Voilà bien le problème de conscience que tout un chacun se pose en vérité devant la ‘’machine’’. Cette question se pose de plus en plus souvent dans de plus en plus de famille. Nous connaissons tous maintenant quelqu’un qui a le cancer et personne ne peut plus se persuader qu’il ne l’aura pas. C’est un problème de société avant même que d’être une affaire médicale.
Comment en est-on arrivé là ? Quelle solution y apporter ?
Il a était tenté de minimiser l’ampleur du phénomène en prétextant qu’il n’y avait pas plus de cancer qu’avant et que seuls les moyens de détection en avaient multipliés le diagnostique. Mais devant l’ampleur exponentielle de la question la part de vérité de cet argument fut emportée par le flot. La société est malade et pas seulement du cancer, loin de là, qui voudrait donc encore ne pas regarder en face cette vérité évidente ? La science sans conscience aura empilée les fautes cachées par de fausses solutions poussant toujours plus loin les problèmes devenus irrattrapables.  
Pouvez-t-on faire l’économie d’une telle faillite ? Voilà le problème philosophique qui s’impose même à ceux qui ne veulent pas penser. La question est bourrée de pièges à foutre en l’air toutes les idées reçues de toutes obédiences. Idem concernant la finance. L’erreur est inhérente à l’évolution et de fait la rectification est un pas en avant et non en arrière. En arrière c’est ne pas reconnaître l’erreur.
L’erreur est dépassable par la critique ! La révolte est inutile est dangereuse.
Le premier pas de la rectification possible est son dépassement par la critique, par le prononcé. Marque de distinction, d’indépendance, de conscience.  

Il n’y a pas d’évolution sans erreur et c’est sa rectification qui fait le Progrès !
Les réacs aujourd’hui sont les modernes qui se persuadent du bien fondé de l’erreur qui n’en serait pas une puisque notre existence n’aurait pas de sens et pourrait aussi bien s’arrêter comme çà. In girum imus nocte et consumimur igni.

L’Agora planétaire ne porte plus dorénavant sur un seul sujet : Voulons-nous encore vivre ?
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Leleu le Sam 5 Avr 2014 - 9:50

Ladysan dit :

Un vrai dialogue de sourds

Il n’est pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.
La critique de la science d’un moment de l’histoire, n’est pas la négation de la Science.
Traiter de la Science sans situer celle-ci dans son contexte historique c’est exactement faire de la science la cause de tous nos malheurs en tant que séparée et travaillant à son seul devenir.
Non la science n’est pas neutre, elle est le résultat de l’orientation qu’on lui donne. Elle est l’aboutissement d’une philosophie. Une philosophie politique au vrai sens du terme. Les réponses que donne la science sont les réponses aux questions qui lui sont posées. On ne lui demande pas de réfléchir à la question.
La science exécute, et peut même le faire fort bien, d’où son formidable pouvoir.
C’est ce pouvoir qui est contestable, cette prétention à être non seulement LA réponse mais également devenue LA question.
Babel est cette science là, la science de notre dépossession. Comme la finance qui s’est prise pour une finalité en soi et nous asservi toujours un peu plus. S’il faut parler de pollution parlons de c’elle que constitue notre inconscience, notre abandon à des puissances que nous avons créées devenues autonomes et dont nous sommes maintenant esclaves consentants. Big Brother, la Bête… les mythes et légendes sont là, de sciences fictions ou de Tradition, pour nous rappeler comme aux enfants les risques encourus.
Fadaises dites-vous ? Fadaises aussi que respirer peut rendre malade, que manger peut empoisonner, que soigner peut tuer, que le rapport terre cultivable et urbanisation est maintenant défavorable en Europe au besoin de nous nourrir, qu’il n’y a plus de poissons suffisamment en mer au point que la Chine et le Japon se préparent à la guerre, que la misère envahie le monde inexorablement, que des femmes sont exploitées à vendre leurs enfants conçus dans ce but, sans parler de surpopulation et de maladies nouvelles toujours plus terrifiantes etc, etc… ? Ou est donc cette science tellement pragmatique que les Philosophes seraient inutiles, ou est donc l’avenir alors que de partout il n’est plus qu’émeutes et guerres au point de se demander si elle ne serait plus qu’une, mondiale civile et militaire. Faillite, immoralisme, corruption, destruction, repensons la Science et très très vite, çà n’attendra plus longtemps !
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Ladysan le Sam 5 Avr 2014 - 17:36

Cher Leleu,
Philosophiquement parlant, je comprends très bien ton raisonnement, ton esprit critique, et ta position envers la science en général, où tu n'y vois que l'aspect politique, et commercial...Ou polluant...Et à défaut de savoir exprimer mes idées aussi bien que toi, je me limiterai à te répondre que je n'oses même pas imaginer un monde géré par des philosophes...   
Il est plus facile de philosopher sur la condition humaine que d'agir sur tous les faits que tu reproche à la science n'est-ce pas ? Ne fut-ce que pour apprendre que si on veut continuer à manger des omelettes, il est nécessaire de casser les œufs.
Alors ? A quand les philosophes au pouvoir ?  
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Jipé le Sam 5 Avr 2014 - 17:39

Eh oui Ladysan, il y a ceux qui parlent et ceux qui agissent, ceux qui fabriquent de la soupe et ceux qui crachent dedans... Neutral

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25992
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Ladysan le Sam 5 Avr 2014 - 19:16

Jipé a écrit:Eh oui Ladysan, il y a ceux qui parlent et ceux qui agissent, ceux qui fabriquent de la soupe et ceux qui crachent dedans...  Neutral 
Il n'est pas toujours aisé de définir les notions de bien et de mal.  No 
Normalement, et sauf preuve du contraire, tout ce qui existe, et tout ce que l'homme accomplit durant son séjour sur terre a son contraire.
Voici une petite métaphore que me racontait mon père quand je lui posais des questions sur le bien et le mal : 
Imaginons un pendule qui balance de gauche à droite, la droite étant le bien et la gauche le mal. Si le pendule s'arrête, il s'arrêtera juste au centre des deux extrémités. Ok ? Or, certains considèrent cet arrêt comme une aubaine. puisque d'après eux, la perfection et l'équilibre entre deux extrémités seraient au centre...Mais que ferions-nous d'une perfection "figée et stagnante" ? En quoi serions-nous plus heureux dans un monde qui aurait perdu toute actions ou motivations ?
Ce qu'il faut déduire de la petite histoire, c'est que le pendule ne pourra s'arrêter que si la terre arrêtait de tourner, et que l'homme arrêtait de penser...

Mais ce n'est que mon opinion personnelle bien sur.  sourire
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Leleu le Dim 6 Avr 2014 - 1:38

Bonjour Ladysan

Je ne suis pas certain que mes propos portent sur le ‘’bien’’ et le ‘’mal’’ auxquels je mets des guillemets tant je ne suis pas certains qu’ils soient si faciles à départager. Il y a tant de ‘’mal’’ pour un ‘’bien’’ et tant d’enfers pavés de bonnes intentions que je préfère laisser cela aux sectaires ; qu’ils s’en arrangent entre eux.

Mais que ferions-nous d'une perfection "figée et stagnante" ? En quoi serions-nous plus heureux dans un monde qui aurait perdu toute actions ou motivations ?

Merci de cette analyse, elle est fondamentalement juste. Comme je le disais plus haut l’erreur est nécessaire à la vérité car nous ne pouvons avancer que par rectifications et la rectification est possible par la conscience de l’erreur. Ce qui n’avance pas recule, c’est la Loi du monde. ‘’Un monde qui aurait perdu toutes actions ou motivations’’ serait un monde mort. Nous avons naturellement l’instinct d’avancer à quoi se rajoute par le sapiens-sapiens  la conscience de progresser. La conscience est un recul sur l’action, du temps accordé à réfléchir (analyse, introspection, méditation…) du temps à savoir si la Science est avec soi ou pas. C’est le temps toujours le Juge, c’est lui qui, au final, dit ce qui est juste ou pas si çà tient ou pas.
Voilà donc que sur tel ou tel sujet, soit par la conscience directe du temps intérieur ou la conscience différée du temps extérieur, une erreur se révèle : eurêka voilà la direction nouvelle de notre Queste ! L’erreur est juste qui indique la voie. C’est à quoi se refuse le pouvoir qui se veut éternel par nature du pouvoir. De ce fait le pouvoir endosse l’erreur ou plus précisément ce qui est révolu. De la apparaît la révolution que le pouvoir voudra déjouer par la réforme qui ne sera que l’aveu par ces concessions qu’il entretenait bien du révolu. C’est le temps qui fait les révolutions, les hommes les exécutent. Avant l’heure ce n’est pas l’heure après l’heure non plus ! Notre civilisation a fait son temps ; c’est son échec patent qui le prouve. Mais cela constitue-t-il une faute ? La faute est d’empêcher la critique qui n’est qu’impuissant désir d’être dépassé. L’usure n’est pas une faute, pas plus que l’erreur, c’est un moyen d’être rappeler au bon souvenir que la vie continue, que le roi est mort et vive le roi.
La science n’est pas extérieure à l’évolution humaine, elle l’instaure. Dans le monde de l’inversion on voudrait nous faire croire que c’est la science qui nous mène ! Notre science prouve notre état d’évolution pas le contraire et si nous ne sommes pas mener par notre conscience alors nous sommes victimes de nos illusions même prouvables scientifiquement (schizophrénie). Il n’y a pas que les fous de Dieu qui soient fous, les dévorés du scientisme le sont tout autant. Provoquer la mort planétaire pour démontrer que notre science en est capable, si cela n’est pas folie alors c’est quoi ?
La soupe est rance, il convient de la cracher.

je n'oses même pas imaginer un monde géré par des philosophes...

Je vois très mal aussi un monde diriger par des ‘’philosophes’’. Cela ressemblerait je le crains à une secte tout aussi totalitaire que le scientisme. J’imagine davantage un monde philosophe. Un monde revenu de ses illusions survivant d’un effroyable choc au butoir des réalités. Un monde contraint à la philosophie comme on rentre à la maison, tout simplement ; après le détour nécessaire par l’ignorance.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par JO le Dim 6 Avr 2014 - 8:37

Sage démonstration, qui rejoint ma propre réflexion mais risque de déplaire . J'aurais pu placer là mon intervention sur le boson de Higgs, mitoyenne .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22608
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Leleu le Lun 7 Avr 2014 - 9:19

Bonjour Jo.
Je n’ai aucune compétence à parler du BEH donc je ne vois pas ce qui peut déranger, et qui, à parler de cette recherche.
De toutes façons aucune recherche ne peut-être mise de coté par un quelconque tabou spirituel ou physique. Le champ d’investigation est à 360° et tous les sectaires se condamnent plus ou moins rapidement aux poubelles de l’histoire.
Nous sommes situés très haut dans notre évolution, tellement haut que nous en avons perdu la maîtrise. Nous sommes au fond de la vallée d’altitude des sommets. Et c’est cette situation paradoxale qui est le socle de la science de l’Homme qui doit faire le choix de ce que doit être sa société. Pendant que Moïse se confrontait (le fou !) à Dieu, en bas dans la vallée c’était l’orgie et ç’a n’a pas changer, sinon empiré, car notre niveau orgiaque est capable aujourd’hui de détruire toutes vies de notre support planétaire. Les conséquences cumulées de notre science empirique sont telles que ce sont elles qui sont l’objet principal de nos préoccupations quant à savoir les gérer. En bas du haut, soit on y reste coagulé dans un smog mental et physique, soit nous devrons nous lester de ce qui nous retient, et là entendez criser tous les obscurs intérêts égoïstes !
La Jérusalem terrestre est devenue cette Babel intolérante et prétentieuse à défier la Loi essentielle de la gravitation. Nos vies sont encordées à l’univers et ce Déterminisme est total.
Le débat sur la Science est avant tout philosophique que le scientisme récuse y voyant sa critique radicale (pas folle la Bête). Mais nous ne pourrons plus blablater longtemps du haut de nos chapelles respectives du pour du contre et du contre du pour. La réalité va trancher et nous en serons surpris ?

Un petit bonjour à nos copains boson :

http://molaire1.perso.sfr.fr/gravite.html
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par JO le Lun 7 Avr 2014 - 10:58

supersite! merci, Leleu
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22608
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Leleu le Mar 8 Avr 2014 - 9:51

Je voudrais revenir sur cette illusion : L’indépendance de la science.
‘’L’indépendance de la science’’ est une aimable plaisanterie.
Tout est faux dans cette assertion.
Oui elle a pris son autonomie en ce sens que l’humanité ne lui importe pas, elle est décidée à l’a supplanter. C’est une entité gloutonne sans aucun altruisme. La mécanisation du vivant est sa seule préoccupation à régler la question humaine décidément trop ingouvernable. Elle est transhumaniste.
Non elle n’est pas autonome, elle fait la pute, pardons la quête auprès de la finance dont elle sert les intérêts dans la mesure où ce sont les siens ou le deviendront.
Il ne suffit pas qu’elle soit laïque pour être libre, c’est de l’enfantillage. Elle n’est ni laïque ni autre chose, elle est dominante par les moyens qu’elle rencontre à décider de notre sort.
Notre robotisation est déjà bien engagée, petit à petit nous sommes devenu sa modernité, son incarnation.
Rien ne doit lui échapper même ses serviteurs seront réduits ou détruits.  
Ou la science est conscience et alors elle est libératrice ou elle est sans conscience et elle nous asservit. Invisiblement elle passe de l’un à l’autre, imperceptiblement la destination se retourne. Sans notre conscience, car ce n’est pas elle qui en acquière c’est nous qui l’a perdons, nuance ! Il s’accomplit un transfert. Il ne faut jamais oublier que la nature ne connaît pas le vide, seule la faiblesse permet/crée la dictature.

Le tranhumanisme :
http://www.transhumanism.org/index.php/WTA/more/147/

http://www.questionner-le-numerique.org/google-un-bond-de-geant-pour-le-transhumanisme
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Jipé le Mar 8 Avr 2014 - 9:54

Tout ce qui est excessif est insignifiant...Passons. wistle 

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25992
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Leleu le Mar 8 Avr 2014 - 10:12

Le transhumanisme est pour le moins excessif et pourtant pas insignifiant du tout.
Il est impossible d’être passif.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Bulle le Mar 8 Avr 2014 - 11:12

Leleu a écrit:Je voudrais revenir sur cette illusion : L’indépendance de la science.
‘’L’indépendance de la science’’ est une aimable plaisanterie.
Ce qui est une non pas aimable mais mauvaise plaisanterie c'est la confusion que tu fais entre "recherche scientifique" et usage des résultats. La recherche scientifique est indépendante parce que personne ne peut modifier ce qui est trouvé.
On peut effectivement cacher les résultats lorsque politiquement ils n'arrangent pas,  prétendre en avoir eu alors que c'est morne plaine, ce que les laboratoires qui s'enrichissent  à l'aide de la pseudo-médecine (anthroposophique entre autres)  fait tout aussi bien. Mais la science est indépendante en tant que savoir universel puisque n'importe quel laboratoire de recherche quelle que soit l'idéologie de l'état  ou de l'industrie qui le paie pourra (c'est le contrat) vérifier en reproduisant l'expérience qui pour être validée doit être publiée à cet effet.

_________________
Hello Invité !  Le du 01 avril est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41263
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par casimir le Mar 8 Avr 2014 - 14:26

Quand la science produit des applications dont elle se sert pour la recherche qui conduisent à de nouvelles applications, la boucle est bouclée, la recherche est devenue indissociable de ce qu'elle produit.
avatar
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Leleu le Mer 9 Avr 2014 - 9:13


Mais enfin, c’est bien justement l’usage généralisé des résultats qui démontre l’intention de cette science.
Je dis bien de cette science parce que c’est une option qui fut prise et qui s’est imposée. Elle s’est imposée de fil en aiguille parce que c’est l’orientation qu’on lui a donnée. Il fallait sortir de la croyance à la même époque qu’il fallait séparer l’église de l’état. On lui a donné une mission : prouver l’inexistence de Dieu et dans la foulée du subtil qui ne serait que psycho machin puis sensibilité de faibles. Nous avons monté toute une philosophie sur laquelle nous avons bâti nos sociétés comme affirmation d’une vérité prétentieuse. Cependant le géni humain a indiscutablement progressé : découvertes fondamentales, progrès matériel considérables mais en même temps nous nous sommes enfoncés dans des difficultés toujours plus dures repoussant toujours à plus tard la réponse à notre questionnement existentiel jamais résolu et toujours amplifié.  Une solution = une difficulté et ainsi de suite jusque qu’à remettre en cause la nature et l’humanité désignée maintenant comme source de nos maux. Cette ‘’philosophie’’ qui a fait science  a tellement pris d’essor qu’elle s’impose comme savoir fondamental qui ne peut être remis en question même devant l’accumulation insensée de catastrophes engendrées jusqu'à mettre en cause la vie sur terre. Misères, maladies, pollution de l’air de l’eau et de la terre, guerre chimique et potentiellement atomique, folie collective, drogue, comportement suicidaire de toutes sortes, terrorisme, corruption, exploitation, profits immoraux, trafics d’organes etc… jamais l’Homme n’aurait imaginé qu’il puisse à ce point s’éloigner de la raison.
Et vous venez encore me parler de pseudo-science à propos de je ne sais qu’elles tentatives de chercher de l’air dans ce capharnaüm ? Mais comment appelez-vous cette catastrophe mondiale dans laquelle nous cherchons à survivre si ce n’est pour le moins une méga pseudo-science ? C’était çà l’objectif, la mort à tous les étages ?        
Mais je vous vois venir, non je ne pense pas que la faute vienne de la séparation de l’église et de l’état, je suis profondément laïque. Le détour par l’ignorance est le parcours obligé, qui ne fait rien ne se trompe pas, là pour moi n’est pas la question et je suis prêt même à admettre, à mon cœur défendant, comme pouvant être nécessaire tout ou partie du désastre si il est nécessaire à la prise de conscience mais à une seule condition : la prise de conscience justement. Mais justifier l’ignoble au moyen de ridiculiser  quelques résistants qui auraient bien voulu vivre sainement et en paix n’a à mes yeux rien à envier à l’insulte révisionniste.
Comble de tout c’est au nom de la négation de la transcendance que ce méga sophisme c’est développé et voilà maintenant que c’est de la transhumanisation que ce terrorisme intellectuel se prévaut pour faire valoir son humanophobie !
Les pendules sont maintenant à l’heure d’un combat eschatologique entre une transcendance ouvrant sur la négation finale de l’Homme et une Transcendance annoncée ouvrant au Renversement de perspective.
L’Apocalypse est cette Révélation, cette prise de conscience (ou pas), au centre de cette troisième guerre mondiale. Au-dessus de tous les faux problèmes il ne reste qu’une question : y a-t-il une suite possible à cette humanité ?
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par cana le Mer 9 Avr 2014 - 10:06

JO a écrit:supersite! merci, Leleu
pas mal en effet
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par gaston21 le Mer 9 Avr 2014 - 18:50

Leleu, tu as l'immense mérite de nous obliger à réfléchir; le Jura produit de grands cerveaux, hum...
J'apprécie beaucoup ce que tu écris. Une petite nuance; je te trouve un peu pessimiste. La science nous a fait faire un bond en avant gigantesque. Un exemple parmi d'autres; Craig Venter vient tout simplement de créer la vie en laboratoire en synthétisant le génome d'une bactérie; inutile donc de la voir arriver en parachute de Sirius ou de Ganymède. Je suis pessimiste pour l'avenir de l'Humanité qui n'aura bientôt plus les ressources suffisantes pour survivre, mais optimiste et plein d'espérance pour ce que nous apporte la science qui se développe à une vitesse exponentielle.
avatar
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Leleu le Jeu 10 Avr 2014 - 8:42

cana a écrit:
JO a écrit:supersite! merci, Leleu
pas mal en effet
à propos de http://molaire1.perso.sfr.fr/gravite.html

Ce site est sympa en cela qu’il permet de situer de façon très simple les thèses soulevées à ce jour. Cependant il ne s’agit que de vulgarisation. Attention de ne pas prendre tout pour de l’argent comptant ni là ni ailleurs d’autant qu’il ne fait que répéter des supposées certitudes qui reste extrêmement discutables et discutés en milieu scientifique (le big bang par ex qui n’est qu’une théorie). La science n’est pas monothéiste malgré ce que voudrez nous faire croire le scientisme claironnant.
L’Homme n’est pas vaincu loin de là, la raison est sous jacente à sa négation.

Encore un scandale qui s’annonce ? Femmes encore et toujours en danger :
http://www.bvoltaire.fr/sergerader/neurotoxicite-du-gardasil-prouvee,55918
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par Leleu le Jeu 10 Avr 2014 - 8:53

Salut Gaston.
Je ne crois pas être pessimiste en disant ce que tout le monde voit, je suis inquiet voilà tout.
Je trouve que vous mettez bien en évidence la contradiction de notre situation : ‘’Je suis pessimiste pour l'avenir de l'Humanité qui n'aura bientôt plus les ressources suffisantes pour survivre, mais optimiste et plein d'espérance pour ce que nous apporte la science qui se développe à une vitesse exponentielle’’. N’est-il pas contradictoire d’être pessimiste des conséquences d’une cause dont on espère par ailleurs qu’elle nous sauve ? Penseriez-vous comme moi que la science sans conscience n’est pas la Science mais sa substitution, un faux prophète en quelque sorte et que nous pouvons toujours souhaiter un sursaut pendant  qu’il en serait encore temps ?
Il est logique qu’avant d’être avec science nous soyons sans et apprenti sorcier. Il est logique aussi que l’apprenti devenu grand se veuille grand manitou fort des flatteuses réussites obtenues sur un plan. Mais le grand manitou demeure un sorcier si comme Ulysse il ne sait pas rentrer à la maison et qu’alors sa science est perdue pour la Science. Créer de la vie en laboratoire est incontestablement la démonstration  du fabuleux niveau technique atteint par l’humanité. Cependant nous demeurons pratiquement des demeurés quant à la sagesse de la gestion de nos capacités. La plupart des avancées scientifiques modernes le furent pour l’humanité avant de se retourner contre par manque de conscience adéquate et profit détourné. Encore une fois souvenons-nous de l’effroi d’Einstein devant la bombe atomique. L’homme de science est un géni pas un sorcier toute la différence est là. Ce qui qualifie c’est l’action pas la prétention or l’action de la science scienteuse est avilissante et mortifère avec des prétentions tellement humaniste qu'on lui donnerait le bon-dieu sans confession, au diable. Pourquoi cette science si haute n’a tout simplement pas pensé que fatalement nous manquerions de ressource ? Parce que dans sa fièvre expansionniste tout ebobi à se voir si beau le scienteux ne pense pas. Où s’il  fait semblant de le faire il répond que l’on trouvera bien une solution et un jour arrive ou il faut payer l’addition. Comme le passif est trop grand et la dette engloutissante est bien le scienteux se projette vite fait bien fait dans un transhumanisme spatiale afin de coloniser d’autres planètes !!! La fuite en avant continue. Et après on se moque des sectes et leurs gourous ? Tous sur Sirius c’est le CNRS qui organise le voyage ! Mais attention il n’y a rien de drôle le transhumanisme n’est pas une bande d’allumés comme ils y en a tant dans le milieu scientifique, cela fait une bonne trentaine d’années qu’ils sont au pouvoir mondial est influent toutes les décisions dites sociétales et plus récemment économiques. Ils faut lire ce qu’ils disent, ils faut les écouter, ils disent tout ne cachent rien de leur combat contre l’Homme et la nature. A quoi bon tant d’intelligence si au final elle nous rend si stupide ? Longtemps on s’est demandé ce qu’était l’anté ou l’anti Christ mais comment les générations passées pouvaient le comprendre, nous n’avons que récemment détruit la planète. La question demeure à savoir jusqu’ou de l’inversion faut-il aller pour que la cruche de Ganymède se renverse ? Il y a encore de la conscience à acquérir sur le dos de l’inconscience, voilà tout. Avant l’heure ce n’est pas encore l’heure.
Faire son miel est le carburant du ''moteur immobile''.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science sans conscience n'est que ruine de la Science

Message par M'enfin le Jeu 10 Avr 2014 - 15:37

Je dirais plutôt du "moteur immuable", non? Celui qui avance, mais sans jamais changer de direction. Ton questionnement se préciserait si tu te penchais sur ma thèse Leleu. Mais, bof, elle ne fait que reporter l'ignorance à plus tard.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum