Les mots versus le sens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les mots versus le sens.

Message par AC* le Ven 18 Avr 2014 - 16:41

Alors que dans mes discussions avec mon oncle, je le coupais systématiquement pour le juste mot, jusqu'il y a trois jours;
désormais je m'attarde plus sur le sens (transcendant la suite des mots) et nous avons appris à discuter constructivement, dans une dialectique, qui - bonheur ! - finit par faire un seul logos.

-J'ai dans les jours précédant, ou entourant, découvert la musicalité de la langue française, qui - je dois le dire - est moins plate ou continue que l'anglais (qui quant à lui est la langue de la musique, et c'est pas pour rien; il a cependant des nuances), et quand-même plus harmonieuse que l'allemand.

J'ai répondu à une connaissance que si la complexité de la langue élevait notre cerveau, tous les Chinois seraient des Einsteins.
(-Donc ce n'était pas mon avis.)

Je crois au contraire que la réponse - est dans la musique - est dans la simplicité.

Je me suis amusé à une dialectique, où j'ai comparé l'anglais (qui a le plus de mots) à une langue imaginaire de 10 mots aux sens multiples.

-->Ma conclusion:
C'est le sens qui nous élève, et non les mots.

Ce qui sonne comme une évidence, mais aussi comme un rappel.

-------
En outre, j'ai vu que les mots débutant par C(o), sont généralement très positifs:
Construction, Cohérence, Courtoisie, Concept(ion), Commencement, ...

mais je crois que si le C est suivi du A, c'est généralement négatif (je ne donne pas d'exemple).

Du coup, l'inverse est à nouveau positif:
Accélération, phonétiquement: ascète, ascension; acupuncture, acclamer.

Voilà, cela peut paraître évident, c'est néanmoins ce que j'ai tiré de la musicalité.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots versus le sens.

Message par JO le Ven 18 Avr 2014 - 16:59

euh, le C suivi du o, est le début de mots déplaisants et grossiers...
Les mots sur la musique sont porteurs d'un sens doublé d'affect qui frappe les souvenirs . Ils remuent le corps et le coeur, plus que les mots écrits . Parlés, la musique de la voix ajoute au sens .
La langue russe est une merveille de musicalité sensuelle, caressante . Mais le français est riche de sens multiples qui multiplient les compréhensions et les rendent subtiles .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22194
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots versus le sens.

Message par AC* le Ven 18 Avr 2014 - 18:12

JO a écrit:Ils remuent le corps et le coeur, plus que les mots écrits .
Merci JO pour tes exemple constructifs.

Concernant ta première phrase, si j'en compte 2, ce n'est qu'un suivi de son extension, et n'a rien à voir avec le Connrad de la biologie, qui a fait l'éthologie des oies, même si le comportementalisme part de l'enfance.

-Donc: D'accord sur tout le reste.

avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots versus le sens.

Message par JO le Sam 19 Avr 2014 - 7:57

Qui a lu et aimé Conrad ne peut être totalement mauvais :)

Les animaux n'ont pas les mots mais ils ont le sens .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22194
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots versus le sens.

Message par Bulle le Sam 19 Avr 2014 - 9:13

JO a écrit:euh, le C suivi du o, est le début de mots déplaisants et grossiers...
Et suivi de a guère mieux  lol! 
Les mots sur la musique sont porteurs d'un sens doublé d'affect qui frappe les souvenirs . Ils remuent le corps et le coeur, plus que les mots écrits . Parlés, la musique de la voix ajoute au sens .
Oui, et l'agencement des mots entre eux forment également un rythme et le rythme et une musique... Il y a des vers célèbres  sourire 
Courvoisier a écrit:Ma conclusion:
C'est le sens qui nous élève, et non les mots.
On peut dire aussi que les mots sont  le sens, dans la mesure où ils sont un code de langage, d'échange, en principe prometteur d'une ouverture à l'autre...
La polysémie n'est jamais que le constat d'une évolution, (pas d'un changement de sens) mais qui montre que le langage s'enrichit par l'image mentale première appliquée à un autre objet : le mot lié à un autre objet et lui donne sens.
Si l'on prend l'exemple du mot "clarté" : il désignait exclusivement la lumière au 11ème siècle , puis (vers le 18ème si mes souvenirs sont bons) la transparence, et l'intelligibilité d'un discours.

_________________
Hello Invité !  Le du 01 mai est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 38724
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots versus le sens.

Message par M'enfin le Mer 23 Avr 2014 - 17:47

Quid du mot sens versus son sens?   
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Age : 70
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots versus le sens.

Message par JO le Jeu 24 Avr 2014 - 7:29

"Cette obscure clarté qui tombe des étoiles
enfin, avec le jour, nous fit voir trente voiles"
Le Cid me bouleversait, en sixième, quand j'ai découvert le bonheur de mettre en mots ce qu'on ressent de plus obscur en soi, là où il n'y a pas encore de mots, juste du ressenti qui va les faire éclore . Et les mots, à leur tour, viennent ajouter du sens pour en faire un langage transmissible et multiplié .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22194
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum