les civilisations de l'univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les civilisations de l'univers

Message par noureddine2 le Ven 30 Mai 2014 - 10:16

salut , je met un lien sur l’échelle des civilisations de l'univers
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Type I

Une civilisation dite de « type I » est capable d'utiliser toute la puissance disponible sur sa planète d'origine, approximativement 1×10^16 W. Sur Terre, la puissance disponible théorique s'élève à 1,74×10^17 W. La valeur de 4×10^12 W, proposée par Kardashev dans ses premières publications, correspond au niveau énergétique atteint sur Terre en 1964
Type II

Une civilisation dite de « type II » doit s'avérer capable de collecter toute la puissance de son étoile, soit à peu près 1×10^26 W. Il s'agit là encore d'une estimation, le Soleil rayonnant environ 3,86×10^26 W, tandis que Kardashev parlait de 4×10^26 W dans ses premières publications. La civilisation de type II surpasse celle de type I par un facteur d'environ dix milliards. Freeman Dyson considère qu'une civilisation peut atteindre ce stade en concevant une biosphère artificielle en orbite autour de son étoile, destinée à en collecter l'énergie rayonnée34.
Type III

Une civilisation dite de « type III » a à sa disposition toute la puissance émise par la galaxie dans laquelle elle est située, soit près de 1×10^36 W. Ce niveau de puissance disponible varie largement en fonction de la taille de chaque galaxie, et Kardashev le fixait à 4×10^37 W en accord avec les données alors disponibles. Ce type surpasse le précédent par un facteur de dix milliards34. Il s'agirait des civilisations les plus anciennes. La théorie de la formation des éléments lourds démontre que des systèmes planétaires peuvent être aussi vieux que les plus anciens objets cosmiques observables d'après Kardashev39.
on commence par le type I :
Type I

Une civilisation dite de « type I » est capable d'utiliser toute la puissance disponible sur sa planète d'origine, approximativement 1×10^16 W. Sur Terre, la puissance disponible théorique s'élève à 1,74×10^17 W. La valeur de 4×10^12 W, proposée par Kardashev dans ses premières publications, correspond au niveau énergétique atteint sur Terre en 1964
Le physicien Freeman Dyson a calculé que le type I devrait être atteint d'ici environ 200 ans, alors que pour Richard Carrigan, la Terre est encore à quatre dixième sur l'échelle de Sagan du type I48. L'atteinte prochaine du type I (en l'an 3000 pour Richard Wilson) s'accompagnerait de profonds bouleversements sociaux, mais aussi d'un important risque d'autodestruction49.
je vois que le délai pour atteindre le type I varie entre l'an 2200 et l'an 3000 .
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par noureddine2 le Ven 30 Mai 2014 - 15:43

noureddine2 a écrit:
Type I

Une civilisation dite de « type I » est capable d'utiliser toute la puissance disponible sur sa planète d'origine, approximativement 1×10^16 W. Sur Terre, la puissance disponible théorique s'élève à 1,74×10^17 W. La valeur de 4×10^12 W, proposée par Kardashev dans ses premières publications, correspond au niveau énergétique atteint sur Terre en 1964
pour connaitre cette énergie je vais voir ce lien PDF
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
je pense que l'énergie n'est pas la seule méthode pour tester l'évolution d'une civilisation , je vais chercher s'il y a d'autres méthodes ,
je vous invite à chercher avec moi ,
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par noureddine2 le Ven 30 Mai 2014 - 16:32

il y a aussi la civilisation connectée [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par noureddine2 le Ven 30 Mai 2014 - 17:25

un autre lien sur la civilisation extra-terrestre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
un autre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
j'ai vus qu'il y avait déjà une discussion dans ce forum
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par noureddine2 le Mar 3 Juin 2014 - 22:52

je me demande pourquoi l'homme ne veut pas évoluer et rester tranquillement sur sa planète terre ?
pourquoi il se fatigue à vouloir voyager vers l'espace ?
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par orthon7 le Mer 4 Juin 2014 - 4:36

noureddine2 a écrit:je me demande pourquoi l'homme ne veut pas évoluer et rester tranquillement sur sa planète terre ?
pourquoi il se fatigue à vouloir voyager vers l'espace ?

1- L'homme est en perpétuelle évolution, et n'est pas d'un naturel tranquille.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].


2- Ben, probablement la peur de ne plus avoir assez de place sur cette planète,
   que nous massacrons petit à petit  malheureusement.  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4645
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par noureddine2 le Jeu 5 Juin 2014 - 10:35

orthon7 a écrit:
1- L'homme est en perpétuelle évolution, et n'est pas d'un naturel tranquille.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
je ne comprend pas cette relation entre la civilisation et l'énergie . on peut faire d'autres échelles de civilisations basées sur l'agriculture , la médecine , l'informatique ,,etc
je cherche des critiques sur cette Échelle de Kardashev par exemple [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
je vais chercher d'autres critiques .
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par dedale le Mar 10 Juin 2014 - 1:43

noureddine2 le a écrit:je ne comprend pas cette relation entre la civilisation et l'énergie .

Je ne sais pas exactement dans quel contexte tu cherches à comprendre cette relation, mais elle est de plusieurs ordres.

La notion d'énergie est assez vaste : le feu, le vent, l'eau, le soleil, la force des animaux ou celle des hommes, un simple moulin, la roue, sont des sources d'énergie directement liée à l'évolution des civilisation.
Tout est une question d'énergie. Difficile de ne pas faire de lien.

Disons qu'il ne faut pas s'arrêter au sens moderne (nucléaire, électrique, fossile, etc) : les énergies modernes remplacent les anciennes; Un agriculteur remplace ses boeufs par un tracteur, mais le principe reste le même.

Ensuite on peut admettre que, plus une civilisation est avancée sur le plan des technologies et de leur démocratisation, plus elle consomme de l'énergie et doit trouver un moyen d'en produire en grande quantité.
Mais il y a d'autres phénomènes :
- Les explosions démographiques qui réclament plus de ressources.
- Les exodes ruraux qui tendent à concentrer toute la consommation (et donc la production) vers les cités.
- Et globalement, l'urbanisation et l'habitat.
- l'industrialisation.

Ce sont des facteurs parmi d'autres encore, qui associent la civilisation aux énergies, dont pour le moment celle de l'atome est la plus avancée disons.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par noureddine2 le Mar 10 Juin 2014 - 16:23

dedale a écrit:
Je ne sais pas exactement dans quel contexte tu cherches à comprendre cette relation, mais elle est de plusieurs ordres.
je pense que cette échelle : énergie -civilisation n'est qu'une échelle parmi d'autres .
on a remplacé l'énergie musculaire par l'énergie mécanique , elle est proportionnelle à la démographie .
moi je vois plus la civilisation dans le traitement de l'information .
mais je ne sais pas comment va être cette échelle : information - civilisation ?
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par noureddine2 le Mer 11 Juin 2014 - 15:47

noureddine2 a écrit:
je pense que cette échelle : énergie -civilisation n'est qu'une échelle parmi d'autres .
je donne un exemple , deux civilisations sur deux galaxies .
la 1ère se contente de conquérir son système , mais elle est très évoluée , a atteint la vitesse de la lumière , téléportations quantique ,, etc
la 2ème civilisation est moins évoluée , pas de vitesse de lumière pas de téléportation  ,,etc mais elle a pu sortir de son système solaire et voyage dans la galaxie et consomme plus d'énergie que la 1ère civilisation .
peut être que pour comparer deux civilisations , il faut se baser sur une moyenne de plusieurs domaines .
mais c'est surtout l'information et la vitesse de calcul qui paraissent intéressants .
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par Golem le Mer 11 Juin 2014 - 18:40

Une civilisation qui voyage à la vitesse lumière et qui ne sort pas de sa galaxie, c'est comme si les européens avec leurs bateaux n'étaient jamais allés en Amérique.
Si les européens n'étaient pas assez curieux pour voyager partout dans le monde ils n'auraient pas été assez curieux pour inventer des bateaux qui en sont capables.

Celui qui ne veut pas dépasser la frontière des années lumières indénombrables ne cherche pas à voyager si loin et donc n'investit pas dans cette recherche et n’invente pas le moyen de voyager aussi loin.

D'autre part, sortir de la galaxie en voyageant en dessous de la vitesse lumière c'est comme aller sur la lune avec une échelle en bois et un scaphandrier en cuir.
C'est un rêve non réaliste.
avatar
Golem
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1888
Localisation : Soissons
Identité métaphysique : L'impossible réalisé.
Humeur : Toujours égale.
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par noureddine2 le Ven 13 Juin 2014 - 11:18

Golem a écrit:Une civilisation qui voyage à la vitesse lumière et qui ne sort pas de sa galaxie, c'est comme si les européens avec leurs bateaux n'étaient jamais allés en Amérique.
Si les européens n'étaient pas assez curieux pour voyager partout dans le monde ils n'auraient pas été assez curieux pour inventer des bateaux qui en sont capables.
.
l'origine de cette échelle énergétique peut venir de la Singularité technologique
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
dans cette singularité le robot va dépasser l'homme , et va évoluer de façon infini , donc il va avoir besoin d'une énergie infinie .
donc la singularité technologique a besoin d'une énergie infinie .
avatar
noureddine2
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 451
Localisation : maroc
Identité métaphysique : science
Humeur : determniste
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par orthon7 le Ven 13 Juin 2014 - 12:27

Et le robot pourra remercier à l'infini son créateur, "son dieu"

l'Homme. lol! 
avatar
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4645
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les civilisations de l'univers

Message par dedale le Sam 14 Juin 2014 - 5:26

noureddine2 a écrit:salut , je met un lien sur l’échelle des civilisations de l'univers
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Type I

Une civilisation dite de « type I » est capable d'utiliser toute la puissance disponible sur sa planète d'origine, approximativement 1×10^16 W. Sur Terre, la puissance disponible théorique s'élève à 1,74×10^17 W. La valeur de 4×10^12 W, proposée par Kardashev dans ses premières publications, correspond au niveau énergétique atteint sur Terre en 1964
Type II

Une civilisation dite de « type II » doit s'avérer capable de collecter toute la puissance de son étoile, soit à peu près 1×10^26 W. Il s'agit là encore d'une estimation, le Soleil rayonnant environ 3,86×10^26 W, tandis que Kardashev parlait de 4×10^26 W dans ses premières publications. La civilisation de type II surpasse celle de type I par un facteur d'environ dix milliards. Freeman Dyson considère qu'une civilisation peut atteindre ce stade en concevant une biosphère artificielle en orbite autour de son étoile, destinée à en collecter l'énergie rayonnée34.
Type III

Une civilisation dite de « type III » a à sa disposition toute la puissance émise par la galaxie dans laquelle elle est située, soit près de 1×10^36 W. Ce niveau de puissance disponible varie largement en fonction de la taille de chaque galaxie, et Kardashev le fixait à 4×10^37 W en accord avec les données alors disponibles. Ce type surpasse le précédent par un facteur de dix milliards34. Il s'agirait des civilisations les plus anciennes. La théorie de la formation des éléments lourds démontre que des systèmes planétaires peuvent être aussi vieux que les plus anciens objets cosmiques observables d'après Kardashev39.
on commence par le type I :
Type I

Une civilisation dite de « type I » est capable d'utiliser toute la puissance disponible sur sa planète d'origine, approximativement 1×10^16 W. Sur Terre, la puissance disponible théorique s'élève à 1,74×10^17 W. La valeur de 4×10^12 W, proposée par Kardashev dans ses premières publications, correspond au niveau énergétique atteint sur Terre en 1964
Le physicien Freeman Dyson a calculé que le type I devrait être atteint d'ici environ 200 ans, alors que pour Richard Carrigan, la Terre est encore à quatre dixième sur l'échelle de Sagan du type I48. L'atteinte prochaine du type I (en l'an 3000 pour Richard Wilson) s'accompagnerait de profonds bouleversements sociaux, mais aussi d'un important risque d'autodestruction49.
je vois que le délai pour atteindre le type I varie entre l'an 2200 et l'an 3000 .

Je ne sais pas si on peut se référer seulement à la collecte de l'énergie.
Cela ml'étonnerait que cela soit la solution principale.

le défi, pour une CTA (civilisation très avancee) va plutôt consister à produire de l'énergie.

L'énergie pose un problème qui n'est pas seulement dû à nos capacités mais à sa propre nature instable : le stockage.
Produire de l'énergie sera toujours plus efficace que de la collecter, et d'être obligé de la stocker.
Et un système de production d'énergie sera toujours plus léger, moins coûteux en ressources, qu'un réseau de collecte stellaire ou galactique, me semble-t-il
Une éjection de masse coronale et adieu le système.

je pense que d'abord, il faut parvenir à connaître la nature fondamentale de l'énergie, puis pouvoir en produire artificiellement, selon les besoins.


En ce qui concerne le voyage spatial (sur de longues distances) :
- Il y a plusieurs problèmes qui se posent.

1 - si on reste dans une analyse classique, on va avoir le problème de la vitesse : Si nous utilisons un vaisseau spatial, la vitesse de la lumière ne sera jamais atteinte, nous resterons toujours en dessous, et ceci parce que, pour atteindre la vitesse de la lumière, il faudrait que la masse du vaisseau soit nulle, ce qui paraît assez compliqué à faire. Secundo, un vaisseau construit avec des moyens classiques ne tiendrait pas bien longtemps dans l'espace, en raison des obstacles (microbolides par ex.), des impulsions EM, et d'autres facteurs.

Pour accomplir des voyages grande distance, grande vitesse (GDGV), il faudra d'abord maîtriser certaines ressources : Celle de l'énergie de propulsion, mais certainement aussi l'énergie électronique afin de se munir de champs de répulsion qui protègent le vaisseau, ou alors des matériaux ultrarésistants, sans quoi, un essaim imprévu de micrométéorites peut traverser le vaisseau comme du beurre et avec lui, le système de propulsion.
- Pas très conseillé de tomber en rade dans la nébuleuse de la Tête de Cheval, avec des fuites partout. Même dans le périph marsien, y'a pas grand secours.

2 - Mais il y aussi d'autres possibilités, qui relèvent encore de la SF. probablement, le voyage spatial, dans un futur relativement éloigné, ne sera pas du tout comme on l'imagine actuellement.
- Quel moyen de propulsion? Plasma, gluon, antimatière, EPZ? Pas de la dynamite, je pense.
- et de quelle façon, avec quel type de ressources?
- Admettons que nous réussissions dans l'avenir à maîtriser la masse de nos vaisseaux, que nous puissions l'annuler : Alors la vitesse de la lumière n'est plus un problème - et que se passe-t-il à la vitesse de la lumière? les lois de l'espace-temps s'effondrent-elles? Les corps de la physique, et donc le vaisseau et ses occupants, conservent-ils l'état de cohésion qu'ils avaient en dessous de cette vitesse?

Quoiqu'il en soit, même la vitesse de la lumière, par rapport à l'immensité de l'univers, c'est rien. Pour atteindre une autre galaxie, il faut moins compter plus d'1 million d'années.
De plus, pas sûr que la vitesse de la lumière puisse s'appliquer à des objets, car la lumière n'est pas un objet mais un état de propagation : Une onde, un transfert d'énergie.
Un vaisseau quant à lui est un objet de la physique classique, pas de la mécanique quantique ou ondulatoire comme la lumière.

la conquête spatiale en est à ses premiers balbutiements. Il y aura de nombreuses étapes à franchir, et ça risque d'être long.
Il ne sera peut être jamais possible d'atteindre d'autres galaxies, ni même certaines régions de nôtre propre galaxies.
Si on parvient à atteindre d'autres étoiles, dans un rayon de 25 AL admettons, ça sera déjà un incommensurable exploit.

Il y a de grandes chances que les pionniers du grand voyage soient des intelligences artificielles.
Mais des humains partiront.

D'abord l'humanité connaîtra des séjours en orbite autour de la terre, des séjours de plus en plus longs. Puis peu à peu, ce sont des installations lunaires, marsiennes, ou autre, sur des astéroides par exemple, qui accueilleront des missions. Puis peu à peu, des générations entières vivront dans l'espace. Pour certains humains, il ne sera même plus possible de revenir vivre sur terre.
Quand l'humain atteindra d'autres étoiles, à moins qu'il ne découvre un moyen rapide d'y aller, il ne sera même plus représentatif de son espèce originelle, ce sera un mutant adapté à l'environnement confiné des vaisseaux, à la gravitation artificielle, à des besoins et des contraintes qui n'existent pas sur terre : L'homme sera devenu alors un extraterrestre.

Peut être aussi le voyage dans l'espace, tel qu'on peut se l'imaginer (prendre un vaisseau puis partir) n'existera jamais sur les longues distances. Peut être, l'humain fera dans l'espace ce qu'il a fait sur terre : des migrations, alors il s'étendra de planète en planète, et repartant de ces nouvelles planète conquises pour aller plus loin, vers des planètes plus lointaines.
Alors dans les 100 000 prochaines année, aura-t-il conquis une partie de la galaxie. Aller loin, ça ne signifie pas forcément aller vite.

beaucoup de possibilités. Probablement, rien de ce qu'on peut imaginer ne se passera.





avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum