Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par bulder le Lun 6 Oct 2014 - 13:07

oui désolé psychologue spirituel je voulais dire mais apparemment y'a aussi des psychiatres. Je crois pas trop qu'ils surf sur la tendance new-age par principe.

Je constate de plus en plus de gens découvre le spirituel que ce soit des artistes connus ou pas, des acteurs vivant cela depuis longtemps expliquant des choses qui ne tiens plus du matérialisme par exemple Will Smith, Vandame, Freeman De Niro.

Y'a pas de complot, ces gens ressentent quelques chose et tente de l'exprimer, chacun avec ses mots et ses ressentis. Ceux qui ne ressentent pas ne peuvent pas dire que ça n'existe pas car ils ne le ressentent pas.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par Jipé le Lun 6 Oct 2014 - 13:39

Qui ne ressent pas un sentiment devant un coucher de soleil ou une nuit parsemée d'étoiles ?
Le spirituel peut commencer à partir de cela, non ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25444
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par dedale le Lun 6 Oct 2014 - 13:51

Bulder a écrit:je viens de lire la metapsychique, c'est l'étude du paranormal, sauf que le paranormal n'est pas lié obligatoirement au spirituel.

Le "spirituel" ce sont des doctrines diverses et variées.

-- Charles Richet (1850-1935), Prix Nobel de physiologie ou médecine pour ses travaux sur le choc anaphylactique, propose le terme de métapsychique pour la première fois en 1905, dans son adresse présidentielle à la S.P.R. (Society for psychical research) de Londres pour désigner « l'étude des propriétés de l'esprit sortant du champ d'observation restreint de la psychophysiologie encore universellement admise et enseignée », qui plus tard sera reformulée ainsi : « l'étude des phénomènes mécaniques ou psychologiques dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l'intelligence humaine ».
source : http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tapsychique#D.C3.A9finition_et_travaux_de_Charles_Richet

Quand tu dis : Ce qui change de la psychologie au spirituel est que le psychologue reste coincé dans son étude et ne passe pas à la pratique. Car de pratique il devrait dépasser le mental et la matière.
Ca rejoint directement la métapsychique.
Quand tu parles de l'esprit, de principe transcendant l'activité mentale, c'est de la métapsychique.

On associe souvent cela au ovni, les fantomes, le magnétisme, l'hypnose, ou la voyance, le TK ect...

Ca c'est la spiritualité new-age.
Mais en général, le discours spiritualiste est associé à la parapsychologie : A la croyance en l'esprit, en l'âme, en l'au-delà et est totalement basé sur une philosophie transcendantale.

le paranormal est ce que la science ne peux pas expliquer

Pour les sciences, ce n'est pas "paranormal" - dont quand les science expliquent, c'est selon une explication scientifique, pas spiritualiste.

je trouve que c'est plutot elle qui est nombriliste car du faite de ne pouvoir l'expliquer elle la juge anormale (para) mais cela est juste une parenthèse.

Ce ne sont pas les sciences qui jugent les choses anormales ou paranormales : Ce sont les spiritualistes, les mystiques, qui pensent que ce sont des mystères impénétrables.

c'est comme quand certains pensent qu'une lumière non-identifiée dans le ciel est forcément un vaisseau extraterrestre, alors qu'il n'y a aucune preuve pour penser cela.

Cette idée reçu de croire que l'unité avec son esprit est paranormal est fausse

Dans les sciences, cette idée n'existe pas : Nous sommes des organismes pensant, il n'y a pas l'esprit d'un côté et la matière de l'autre. C'est un tout.
Nous sommes une unité.

toute chose est intrinsèque

Justement, ce qui est intrinsèque n'est pas dissociable.
L'esprit n'est pas au-delà de l'unité, il est l'unité.

même les humains sauf que tu ne la pas encore observé avec toi même...

Observer ce n'est pas croire ou ressentir.
On peut croire en l'esprit incorporel mais personne ne l'observe en tant que tel.
Ou alors tu prends ta croyance pour de l'observation.

Y'a rien de nombriliste de voir que notre corp est juste une carapace et notre unité est l'esprit

Ce qui est nombriliste c'est de prendre soi-même pour référence, et de croire que ce que l'on ressent de soi peut constituer une vérité.

Si tu penses que le corps est juste une carapace, c'est que tu n'en observes que la surface, tu n'as pas accès à l'organisme et à ses fonctions métaboliques.
Donc tu ne peux pas savoir comment ça fonctionne, pourquoi nous sommes des êtres pensants par exemple.
Donc tu t'imagines sommairement une enveloppe de matière, peu importe quelle matière ça ne fait pas de différence, et un truc incorporel qui fait office de principe pensant, divinisé par les religions.

C'est peut être ce que tu ressens, ce que tu crois, mais ce n'est pas la réalité. Ce n'est pas ce que l'on observe de soi ou des autres, de l'être humain.
L'organisme n'est pas une enveloppe et l'esprit ne vient pas l'habiter comme un locataire.
Pas la peine de me raconter que tu as observé cela et que ça transcende les sciences : C'est un mythe religieux, une croyance, qui se réfère à des dogmes archaïques.

Si l'esprit était un tel principe sublime venant s'incarner ou se désincarner, il n'y aurait pas les dysfonctionnements physiologiques ou mentaux que l'homme connaît.
L'homme peut se tromper, halluciner : Si son cerveau déraille, alors son esprit déraille avec lui parce que c'est la même chose.

Tu ne peux transcender que par rapport à ce que tu connais et ressens. Si tu ne sais pas, alors tu transcendes sur une base d'ignorance et d'apriori, en croyant comme dans l'ancien temps, que ton esprit est indépendant de ton organisme.
Dans l'ancien temps, ils étaient excusables puisqu'ils ne savaient rien de l'organisme et de sa complexité neurobiologique.
Mais aujourd'hui, c'est de l'obscurantisme.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3965
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par mikael le Lun 6 Oct 2014 - 14:00

en général, le discours spiritualiste est associé à la parapsychologie : A la croyance en l'esprit, en l'âme, en l'au-delà et est totalement basé sur une philosophie transcendantale.
mais ça n'a rigoureusement rien à voir !!
Si l'esprit était un tel principe sublime venant s'incarner ou se désincarner, il n'y aurait pas les dysfonctionnements physiologiques ou mentaux que l'homme connaît.
pourquoi ? l'esprit est dans un corps. Ce qui est étonnant, et totalement nié par les matérialistes, ce sont précisément les phénomènes qui n'existent que parce que l'esprit, dans quelques conditions rares, échappe à la matière (voir les EMI, et bien d'autres).

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par bulder le Lun 6 Oct 2014 - 15:49

Dedale a écrit:Ce qui est nombriliste c'est de prendre soi-même pour référence, et de croire que ce que l'on ressent de soi peut constituer une vérité.
Je te retourne la même chose, tu prends en référence ton expérience personnelle pour qualifier les autres état comme de l'obscurantisme. Si tant de gens se libère du mental et se retrouve en paix avec eux meme n'y vois pas là, du fantasme. Si cela t'arrive tu verra que c'est tellement évident.

Jipé a écrit:Qui ne ressent pas un sentiment devant un coucher de soleil ou une nuit parsemée d'étoiles ?
Le spirituel peut commencer à partir de cela, non ?
Oui l'infini de l'univers ou sensible a des couleurs ouvrant la perspective, en faite je sais pas trop où commence le spirituel car le début n'est pas similaire à tous, ça peut etre par le biais des chackras, ou lire des livres de développement personnel pour prendre conscience de l'infini, ou une activité lié au new age. Ou un film "le guerrier pacifique" faisant référence à l'instant présent. Chacun connait son début.

par contre je peux voir un point commun qui est le changement de conscience et visualiser un ensemble de tout c'est déjà un éveil mais je crois que l'éveil est le détachement du mental pour observer le silence de l'esprit pour enfin être et que les actions viennent du sois.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par Ladysan le Lun 6 Oct 2014 - 16:19

Jipé a écrit:Qui ne ressent pas un sentiment devant un coucher de soleil ou une nuit parsemée d'étoiles ?
Le spirituel peut commencer à partir de cela, non ?

La preuve... J'adore cette chanson qui m'a fait tellement rêver à une époque de ma vie.
Mais faut pas prendre ses rêves ou ses désirs pour des réalités non plus.
Ecoutez-là, elle ferait rêver  n'importe qui... 

 
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Age : 66
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par dedale le Lun 6 Oct 2014 - 16:44

pourquoi ? l'esprit est dans un corps. Ce qui est étonnant, et totalement nié par les matérialistes, ce sont précisément les phénomènes qui n'existent que parce que l'esprit, dans quelques conditions rares, échappe à la matière (voir les EMI, et bien d'autres).

L'esprit dans un corps, incarné dans la matière, c'est une vision archaïque, théogonique, qui a pour origine des croyances religieuses, d'une époque révolue.
Et on n'est pas obligé d'être marié à de telles croyances.

Qu'on soit matérialiste ou pas ne change rien. C'est une question d'évolution des connaissances.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3965
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par mikael le Lun 6 Oct 2014 - 16:50

bulder :
tu prends en référence ton expérience personnelle pour qualifier les autres état comme de l'obscurantisme. Si tant de gens se libèrent du mental et se retrouvent en paix avec eux mêmes, n'y vois pas là, du fantasme. Si cela t'arrive tu verras que c'est tellement évident.
ben oui, c'est frappé au coin du bon sens ; pourquoi des sensibilités comme celle de dedale n'arrivent pas à envisager autre chose que leur univers, voilà qui m'étonne, alors que la complexité du monde, toujours plus grande au fil des découvertes, devrait les conduire vers d'autres pistes. Freud état d'ailleurs du même genre : "le religieux, ce n'est que..."

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par mikael le Lun 6 Oct 2014 - 16:56

dedale a écrit:
pourquoi ? l'esprit est dans un corps. Ce qui est étonnant, et totalement nié par les matérialistes, ce sont précisément les phénomènes qui n'existent que parce que l'esprit, dans quelques conditions rares, échappe à la matière (voir les EMI, et bien d'autres).

L'esprit dans un corps, incarné dans la matière, c'est une vision archaïque, théogonique,  qui a pour origine des croyances religieuses, d'une époque révolue.
Et on n'est pas obligé d'être marié à de telles croyances.
Qu'on soit matérialiste ou pas ne change rien. C'est une question d'évolution des connaissances.
Parce que des croyances religieuses d'une époque récente auraient ton assentiment ? voilà qui m'étonnerait ! Et, une fois encore : en matière de spiritualité, c'est une question de ressenti, de perception différente du monde et de son vécu, ce sont des fils subtils qui se nouent avec l'invisible, ce n'est pas une connaissance au sens d'épistémè, c'est d'un autre ordre, une autre sorte de vérité. Si j'ai froid sous la pluie alors que mon voisin a chaud, la sensation de froid est une vérité pour moi, elle retentit sur mon être. J'aime bien le terme grec pour vérité : c'est aletheia, c'est à dire en fait : dévoilement : pour eux, le vrai c'est ce qui se dévoile à l'être humain.
N.B.: le spirituel se retrouve dans le religieux, mais en fait ce n'est pas tout à fait la même chose.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par dedale le Lun 6 Oct 2014 - 17:18

Je te retourne la même chose, tu prends en référence ton expérience personnelle pour qualifier les autres état comme de l'obscurantisme.

Ca n'a aucun rapport avec l'expérience personnelle.
Une philosophie qui ne prend pas en compte, même très superficiellement, l'évolution des connaissances et des découvertes, est obscurantiste : Elle se maintient dans des dogmes fallacieux, dépassés, dans des fausses-vérités.

Le siège de la pensée est le cerveau. Ce n'est pas une question de discours, d'opinion, de croyance : C'est un fait.

Même si l'on pense qu'il existe un principe spirituel, immatériel, inconcevable, ce fait ne peut pas être éludé.
C'est un fait qui transcende les idéologies, les apriori, les croyances et les ressentis.
Aucun discours ne peut le falsifier, le caricaturer : On ne peut que chercher à comprendre.

Si tant de gens se libère du mental et se retrouve en paix avec eux meme n'y vois pas là, du fantasme.

Ne mélanges pas tout.
La recherche de la quiétude n'est pas une exclusivité spirituelle.
Le mental peut être maîtrisé en partie, pacifié, tranquillisé. On peut effectivement se détacher du stress, des tensions,des peurs, etc.
Ca n'a rien de transcendant.

Si cela t'arrive tu verra que c'est tellement évident.

Comme quoi c'est très important de ne pas rester recroquevillé sur soi-même.
On finit pas croire que ce qu'on vit est une exclusivité.

La conscience est la perception de soi et du monde.
Quand cette perception est confrontée à la réalité du monde, elle devient réaliste. Sinon elle reste autiste. Pour ne pas dire purement spiritualiste.
Et le problème, c'est que beaucoup d'entre vous confondez matérialisme et réalisme.




avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3965
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par bulder le Lun 6 Oct 2014 - 17:25

Dedale a écrit:Et on n'est pas obligé d'être marié à de telles croyances.
Évidemment on tire ensuite les conclusions que l'on voit (ou ressens), il y'a je crois autant de petites divergences que de personnes observant le phénomène (c'est pour cela qu'ils existe d'innombrables courants d'opinions).  

Observe ton phénomène et tu en tirera ta conclusion.

Mickael a écrit:ben oui, c'est frappé au coin du bon sens ; pourquoi des sensibilités comme celle de dedale n'arrivent pas à envisager autre chose que leur univers, voilà qui m'étonne, alors que la complexité du monde, toujours plus grande au fil des découvertes, devrait les conduire vers d'autres pistes. Freud état d'ailleurs du même genre : "le religieux, ce n'est que..."
Très bien dit, rien que l'immensité de l'univers devrait lui donner des indices et lui montrer qu'il est coincé dans un système formaté et conditionné et que passer la porte est merveilleux.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par mikael le Lun 6 Oct 2014 - 17:48

Une philosophie qui ne prend pas en compte, même très superficiellement, l'évolution des connaissances et des découvertes, est obscurantiste : Elle se maintient dans des dogmes fallacieux, dépassés, dans des fausses-vérités
Mais on mélange tout, là !! une philosophie ne repose pas sur des dogmes, c'est le propre d'une religion. Les connaissances scientifiques sont d'une époque, le spirituel comme tension vers la transcendance, ne relève pas d'une époque. ce sont-là des registres très différents. Un psychologue ou un scientifique pourra être athée ou pas du tout, ses connaissances ne conditionnent pas son attrait éventuel pour le spirituel.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par dedale le Lun 6 Oct 2014 - 18:02

mikael a écrit:Parce que des croyances religieuses d'une époque récente auraient ton assentiment ? voilà qui m'étonnerait !

Et alors?
Une croyance est une information qui se juge sur sa validité.

Et, une fois encore : en matière de spiritualité, c'est une question de ressenti

Le ressenti, chacun le sien.
Si je te dis que je ressens les mésons vagabonds me titiller mes neurotransmetteurs, c'est de la spiritualité?
Si tu ne sais pas ce qu'est la spiritualité, ne fais pas de théories personnelles : Le monde ne tourne pas autour de toi.

de perception différente du monde et de son vécu,

Donc en fait pour toi, la spiritualité consiste à raconter ta vie? Ta perception, ton vécu.
Et donc tu n'arrives pas à faire abnégation de ta petite personnalité?

Désolé mais ce débat ne s'arrêtera pas à ton nombril.
C'est sans appel.

ce sont des fils subtils qui se nouent avec l'invisible, ce n'est pas une connaissance au sens d'épistémè, c'est d'un autre ordre, une autre sorte de vérité.

je ne dis pas le contraire. Mais ça peut être aussi un film que tu te fais.
Ne viens pas me raconter que ton expérience personnelle est au-delà de la connaissance. Ca ne marche qu'avec les apôtres de la mysticité.
je ne te raconterais pas ici les expériences mirobolantes de bourlingueur que j'ai pu vivre dans ma vie.

Tout ce beau discours ne démontre rien ou simplement que tu crois que ton expérience mystique est une réalité indiscutable : C'est ça la croyance.
Et la croyance est un sentiment aveugle.

Si j'ai froid sous la pluie alors que mon voisin a chaud, la sensation de froid est une vérité pour moi, elle retentit sur mon être.

La réalité est que lui résiste mieux au froid que toi, c'est tout. Et ça peut s'expliquer très rationnellement.
Le tout et de ne pas rester coincé à des ressentis personnels mais de s'intéresser au pourquoi des choses.
Et ces "pourquoi" n'ont rien de personnel.

J'aime bien le terme grec pour vérité : c'est aletheia, c'est à dire en fait : dévoilement : pour eux, le vrai c'est ce qui se dévoile à l'être humain.

Quand tu vis une expérience personnelle, ce n'est pas la vérité qui se dévoile, mais simplement une partie de toi-même : de tes convictions, de tes inflexions, de tes peurs, de tes espoirs, de ce que ton esprit peut construire de symbolique....

Mais de là à en faire une vérité, c'est très prématuré. C'est peut être plus subtil qu'une vérité/mensonge, peut être simplement une interprétation qui renseigne sur certaines choses, mais pas dans un sens au premier degré : Dans un sens qui est propre à ta personnalité.

Tout à fait normal que l'inconscient d'un croyant au seuil de la mort se réfère à des croyances qui justement traitent de la mort et laissent un espoir de renaissance ou d'immortalité.

C'est là toute la subtilité du psychisme. On ne peut pas éluder cet aspect là.



avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3965
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par bulder le Lun 6 Oct 2014 - 18:07

Dedale a écrit:Ne mélanges pas tout.
La recherche de la quiétude n'est pas une exclusivité spirituelle. Le mental peut être maîtrisé en partie, pacifié, tranquillisé. On peut effectivement se détacher du stress, des tensions,des peurs, etc. Ca n'a rien de transcendant.
Trouver la quiétude est exclusif à l'esprit car faire le vide est simplement faire abstraction de son mental et de ses pensées (ne plus les sentir, se liberer d'elles) pour rejoindre exclusivement son esprit.

transcender signifie dépasser un élément (s'élever) donc dépasser son mental est transcendant, si on le prend au mot.

Comme quoi c'est très important de ne pas rester recroquevillé sur soi-même. On finit pas croire que ce qu'on vit est une exclusivité.
La vie est exclusive et unique en son genre, mais je vois dans quel sens t'utilise ce terme, mais y'a rien de nombriliste de vivre une exclusivité car telle est la vie.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par mikael le Lun 6 Oct 2014 - 18:29

dedale:
Si tu ne sais pas ce qu'est la spiritualité, ne fais pas de théories personnelles
Le ton tranchant, la phrase assassine, l'affirmation péremptoire, la projection de ses fantasmes et peurs sur autrui : mais va te faire soigner, mon vieux, tu ne vas pas bien du tout ! On est au-delà du ridicule, on frôle le pathologique.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par dedale le Mar 7 Oct 2014 - 0:18

Bulder a écrit:Évidemment on tire ensuite les conclusions que l'on voit (ou ressens), il y'a je crois autant de petites divergences que de personnes observant le phénomène (c'est pour cela qu'ils existe d'innombrables courants d'opinions).

Observe ton phénomène et tu en tirera ta conclusion.

Disons que pour le moment, ton phénomène se résume à des paraphrases.

Très bien dit, rien que l'immensité de l'univers devrait lui donner des indices et lui montrer qu'il est coincé dans un système formaté et conditionné et que passer la porte est merveilleux.

Les merveilles de l'univers, elles, sont réelles.
Et au moins, je ne suis pas formaté par des concepts religieux totalement dépassés.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3965
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par dedale le Mar 7 Oct 2014 - 1:00

mikael a écrit:Mais on mélange tout, là !! une philosophie ne repose pas sur des dogmes, c'est le propre d'une religion.

Pas la philosophie. Mais la philosophie religieuse ou spiritualiste est un dogme - un ensemble composite de dogmes.
Tu fais des différences avec la spiritalité et la religion, mais la spiritualité est fondée sur des principes religieux, théogoniques.

Tous vos arguments sont proches de ceux des jésuites.
Eux aussi pensaient qu'ils étaient transcendants.
Ils le pensent certainement encore, tout comme les Mormons, les témoins de Jéovah, et j'en passe....
Mais je n'irais pas vous assimiler.

Les connaissances scientifiques sont d'une époque,

Tu veux dire : Des sciences modernes.
Sinon la botanique, l'astronomie et la cosmographie, la météorologie, l'agronomie, etc, sont des sciences très anciennes.
Dans l'antiquité et dans les grandes civilisations, la spiritualité était l'interprétation de ces sciences.
La spiritualité ancienne était vivace et adaptée.
Ce n'est plus le cas aujourd'hui.

le spirituel comme tension vers la transcendance, ne relève pas d'une époque

Les états psychologiques relevant de l'auto-béatification n'ont pas besoin d'un dynamisme évolutif comme la recherche scientifique.
Un fou-furieux du Daesh pense avec conviction que son état est transcendant.

Je précise que je ne t'assimile pas à un fanatique.
Simplement, le ressenti n'est pas un élément de référence.

ce sont-là des registres très différents.

Certes.
Quand vous comparez votre prétendue spiritualité qui n'est qu'un cliché bien stéréotype, à la recherche scientifique, je ne sais plus s'il faut rire ou pleurer.
Vous êtes tellement persuadés de casser les frontières des connaissances de l'humanité que ça fait pitié.

Un psychologue ou un scientifique pourra être athée ou pas du tout, ses connaissances ne conditionnent pas son attrait éventuel pour le spirituel.

Si un psychologue n'admet pas que le cerveau est le siège de la pensée, il peut changer de métier.
C'est un peu comme si un mécanicien n'admet pas les principes de la mécanique : Il pense que les pannes des moteurs sont l'oeuvre d'esprits malins et que pour réparer, il faut exorciser.
On peut toujours y croire.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3965
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par dedale le Mar 7 Oct 2014 - 1:27

mikael a écrit:dedale:
Si tu ne sais pas ce qu'est la spiritualité, ne fais pas de théories personnelles
Le ton tranchant, la phrase assassine, l'affirmation péremptoire, la projection de ses fantasmes et peurs sur autrui : mais va te faire soigner, mon vieux, tu ne vas pas bien du tout ! On est au-delà du ridicule, on frôle le pathologique.

Parce que je met en doute ta grande autorité spirituelle?
Ben vu ce que vous me racontez, y'a de quoi.

C'est de la spiritualité d'épicerie. Des trucs subjectifs, pleins de clichés, d'idées toutes faites.
Et quand vous parlez des sciences, c'est de la pure désinformation. A croire que vous travaillez pour le KGB.









avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3965
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par bulder le Mar 7 Oct 2014 - 8:51

Dedale a écrit:Disons que pour le moment, ton phénomène se résume à des paraphrases.
A quoi donc devrait-il ressembler ?, les mots et les phrases que j'utilise sont ceux que je ressens, me demande pas de faire mieux, car je fais de mon mieux. je te le redis encore, observe ton esprit, au dela de la matière, devient ce que tu est pour en tirer tes propres conclusions.

Observe le phénomène par toi même plutot que d'argumenter sans avoir essayé.

Dedale a écrit:Les merveilles de l'univers, elles, sont réelles.
Et au moins, je ne suis pas formaté par des concepts religieux totalement dépassés.
Ou a tu vue qu'on parle d'une religion particulière ? fais ta propre expérience pour connaitre ta philosophie et possible qu'elle soit proche de quelques idées d'une déjà existante.

Dedale a écrit:Si un psychologue n'admet pas que le cerveau est le siège de la pensée, il peut changer de métier.
Qui a dit ici que la pensée ne siège pas dans le cerveau ? je parle de faire abstraction du mental et des pensées pour ne plus tenir compte de ce remoud incessant créateur de la plupart des problèmes quotidiens et ne permettant pas la visibilité de l'esprit pour devenir créateur sois même.

Le faite qu'elles siègent dans le cerveau ne change en rien ton expérience.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par bulder le Mar 7 Oct 2014 - 9:06

Que tu ne veuille pas essayer c'est ton choix mais ne sois pas étonné de ne pas comprendre ce qui est dit et ne sois pas étonné de ne pas ressentir ces mêmes choses.

Tu peux en prendre qu'à toi même et non pas à ceux prenant le temps de t'expliquer.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par dedale le Mar 7 Oct 2014 - 13:37

bulder a écrit: je parle de faire abstraction du mental et des pensées pour ne plus tenir compte de ce remoud incessant créateur de la plupart des problèmes quotidiens et ne permettant pas la visibilité de l'esprit pour devenir créateur sois même. .

Et donc tu crois que tu es le seul à pouvoir faire le calme dans ton esprit?

les mots et les phrases que j'utilise sont ceux que je ressens, me demande pas de faire mieux, car je fais de mon mieux. je te le redis encore, observe ton esprit, au dela de la matière, devient ce que tu est pour en tirer tes propres conclusions.

On ne parle pas de toi, on parle des différences entre le spiritualisme et le matérialisme. Commence par observer cela avant de comparer ton expérience à la mienne.
Faut arrêter, au moins de temps à autres, de tout ramener à toi et penser que tout le monde doit fonctionner comme toi. C'est nombriliste.

Observe le phénomène par toi même plutot que d'argumenter sans avoir essayé.

Tu parles sans savoir.
Ce que tu ressens à mon propos est un fantasme, pas une réalité.
Donc tout à fait normal que je remette ce ressenti en question.

Ou a tu vue qu'on parle d'une religion particulière ?

Pas une religion particulière : Des préceptes religieux.

fais ta propre expérience pour connaitre ta philosophie et possible qu'elle soit proche de quelques idées d'une déjà existante.

Je pense que tu n'as aucune expérience, et que tu prends tes fantasmes pour des réalités.
Si tu crois qu'on t'attend pour faire des expériences, c'est que tu es bien aveugle.

Qui a dit ici que la pensée ne siège pas dans le cerveau ?

Peut être me suis-je trompé.

Le faite qu'elles siègent dans le cerveau ne change en rien ton expérience.

Si ça change un petit détail : Ca reste cérébral et ce n'est pas "au-delà de la matière".

Tu peux en prendre qu'à toi même et non pas à ceux prenant le temps de t'expliquer.

Tu ne comprends pas bien.
Je critique cette posture ridicule qui consiste à dire que votre expérience, qui n'est basée que sur un ressenti fragile et incertain, va au-delà de celle des autres.
C'est de la mythologie.






avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3965
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par bulder le Mar 7 Oct 2014 - 14:43

Dedale a écrit:On ne parle pas de toi, on parle des différences entre le spiritualisme et le matérialisme. Commence par observer cela avant de comparer ton expérience à la mienne.
Je compare pas ton expérience à la mienne, je parle de la mienne car je la connais.

Dedale a écrit:Et donc tu crois que tu es le seul à pouvoir faire le calme dans ton esprit?
Non du tout car je l'ai compris via une personne vivant cela depuis longtemps et on voit bien tous les sites avec les intentions de faire le vide, de méditation et du recentrement de sois. Et aussi nombreux sont ceux, nés comme ça.

Je vois que tu n'est pas prêt car tu est tellement bien dans ta situation que tu ne vois aucune raison de changer mais peut être qu'un jour, après quelques difficultés ou un besoin d'en savoir plus sur toi, tu visera le changement, tu trouvera surement des gens ici ou ailleurs pour te recentrer. Mais sache que lorsque tu opprime ce système, tu opprime ta source même, ça ne dérange personne, ça ne peux que déranger toi.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par bulder le Mar 7 Oct 2014 - 14:56

Dedale a écrit:Tu ne comprends pas bien.
Je critique cette posture ridicule qui consiste à dire que votre expérience, qui n'est basée que sur un ressenti fragile et incertain, va au-delà de celle des autres.
C'est de la mythologie.
Elle ne va pas au delà de celle des autres, car l'autre n'existe pas sur le plan spirituel, il existe que le moi (l'être, notre source).

Donc pas au delà des autres, au delà de ce que j'étais avant.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par pierre_b le Mar 7 Oct 2014 - 17:36

"Ce que je ne connais pas existe peut-être et peut-être influe sur ce que je suis et ce que je pense" disait un matérialiste à un spiritualiste, c'est comme moi répondit celui-ci... de bonne foi.
avatar
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les théories d'après le spirituel et le matérialiste

Message par dedale le Mar 7 Oct 2014 - 20:39

Bulder a écrit:Je compare pas ton expérience à la mienne, je parle de la mienne car je la connais.

Pourtant tu me dis : "je te le redis encore, observe ton esprit, au dela de la matière, devient ce que tu est pour en tirer tes propres conclusions."

C'est à base de comparaison, puis que tu penses que je devrais devenir ce que tu crois que je devrais être, et cela, en te basant sur ta propre expérience.

Faut que tu comprennes une petite chose : Plus tu chercheras à imposer ton ressenti, plus il sera remis en question du fait que chaque être humain possède son propre ressenti, chacun voit sa petite transcendance à sa porte.
On ne peut pas fonder un discours, une approche, spirituelle, sur du ressenti. Par contre on peut fonder une approche artistique, par exemple.
Mais une approche qui tend à se questionner sur l'être, la nature, l'univers, est fondée sur le raisonnement, sur le discernement.

Ca demande une abnégation de soi.

Non du tout car je l'ai compris via une personne vivant cela depuis longtemps et on voit bien tous les sites avec les intentions de faire le vide, de méditation et du recentrement de sois. Et aussi nombreux sont ceux, nés comme ça.

Ben tu vois, chacun son expérience. Je n'ai jamais eu besoin de personne pour faire le calme en moi.
Mais si des personnes préfèrent l'agitation, l'excitation, l’effervescence, ça ne me dérange absolument pas.
J'ai toujours apprécié d'observer des bestioles virevolter de branches en branches et les bidules pulluler dans tous les sens. C'est l'essor de la vie.
L'agitation me calme.

Je vois que tu n'est pas prêt

Tu ne vois rien avec tes oeillères.

car tu est tellement bien dans ta situation que tu ne vois aucune raison de changer mais peut être qu'un jour, après quelques difficultés ou un besoin d'en savoir plus sur toi, tu visera le changement, tu trouvera surement des gens ici ou ailleurs pour te recentrer. Mais sache que lorsque tu opprime ce système, tu opprime ta source même, ça ne dérange personne, ça ne peux que déranger toi.

Pour le moment, tu ne fais que refouler mes 4 vérités : C'est toi le premier qui nuit à ton système.
Secundo, arrêtes de raconter n'importe quoi : Tu n'es pas le seul à avoir des problèmes et te questionner. C'est chose courante sur terre.
Mais c'est vrai que je considère que mes problèmes ne sont rien vu ce qu'il m'a été donné de connaître.
Mais de là à me caricaturer comme tu le fais, surement tu n'as rien de mieux à dire.






avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3965
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum