Maryam, Myriam

Aller en bas

Maryam, Myriam

Message par Egeen le Mar 9 Sep 2014 - 13:41

On peut trouver facilement l'origine de certains noms de personnages bibliques mais pour certains c'est tout simplement impossible.
"Aaron" par exemple est une construction inconnu.On lira seulement qu'il est le frère de Moïse mais on ne dit pas d'où vient le mot.
Idem pour Myriam : Elle est juste la soeur de Moïse.On ne trouve rien d'autre !

Myriam/Mariam qui est un prénom énormément donné dans le monde juif , chrétien et musulman ne veut finalement rien dire ?

Connaissant un peu l'hébreu ancien je me suis posé la question un jour ... Il est possible que Myriam soit une construction de Mi+ir+yah+am Mot à mot en français : de+ville+yah+peuple Traduction : Du peuple de la cité de yah.

Je me demande si Marie qu'on dit être la traduction en grec de Myriam.Je ne sais pas trop comment savoir ce genre de chose mais si le mot Mariam est un prénom différent à son origine il pourrait être la construction de Mi+har+yah+am Traduction "Du peuple de la montagne de yah".

Je vous laisse commenter.
avatar
Egeen
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 133
Localisation : En hiver
Identité métaphysique : Théophile
Humeur : Hivernal
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryam, Myriam

Message par Hercule le Jeu 2 Oct 2014 - 10:41

Ne perd pas de vue que Miryam est un nom à la foi féminin (sœur de Moïse) et masculin (fils d’un certain Ezrah mentionné en 1 Ch 4, 17) mais cela ne change pas grand chose à le recherche étymologique.
Il pourrait provenir de marah, « se rebeller », sous la forme meriy, « être rebelle ». Personnellement je me demande si la terminaison en yam (« l’eau », « les eaux », concept à la fois masculin et féminin) ne pourrait pas le lier à une contraction de meriy yam, « révolte des eaux » ou « eaux révoltées ». Lesdites « eaux » se révoltèrent contre Yahvé dans un récit archaïque de Création, hélas perdu, mais auquel Job, Psaumes, Isaïe et Jérémie font de nombreuses allusions. Il reste qu’on ne voit pas le rapport entre ces eaux primordiales figurant le chaos et le personnage de Miryam (si ce n’est qu’en Nb, elle se révolte contre Moïse sous le prétexte que ce dernier aurait épousé une femme étrangère).

Cette reconstruction « fonctionne » aussi en égyptien sous la forme méri-yam, « aimé de yam » c'est-à-dire « aimé de la mer ou du fleuve » mais ne pourrait s’appliquer qu’à la forme masculine du nom car au féminin elle donnerait mérit-yam. Or dans les noms issus de la contraction de deux ou plusieurs termes, ce sont plutôt les voyelles qui s’élident ou disparaissent et non les consonnes.
(On ne sait si yam, à la fois substantif et théonyme, serait un mot égyptien passé dans l’hébreu, ou l’inverse ; dans les deux langues yam est lié à l’élément liquide.)
Ton rapport à une montagne divine (har yah) est intéressant si l’on se réfère à l’Horeb/Sinaï, aussi désigné comme har ha elohim.

Hercule
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 137
Localisation : Berloz (Be)
Identité métaphysique : Agnostique
Humeur : Excellente aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryam, Myriam

Message par Coemgen le Dim 3 Sep 2017 - 13:54

Bonjour,

Oui, je pense que Miryam signifie "rebelle, provocatrice", elle représente le peuple qui se rebelle contre pharaon à travers la main d'Aaron.
Elle est la goutte d'eau du fleuve qui fait descendre Moïse jusqu'à pharaon.
avatar
Coemgen
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 21
Localisation : Bouches du Rhône
Identité métaphysique : Sur le chemin
Humeur : Paisible
Date d'inscription : 27/11/2014

http://www.desertpath.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maryam, Myriam

Message par dedale le Ven 27 Avr 2018 - 16:50

Egeen a écrit:"Aaron" par exemple est une construction inconnu.On lira seulement qu'il est le frère de Moïse mais on ne dit pas d'où vient le mot.

Ce nom a pourtant une étymologie et est employé par divers peuples : Aaron, Aharon (hébreu), Harûn, Haroun (Arabe), Aroum, Aruna, Ara-Una, Wara-Una, Waran, peut être varan... C'est peut être qu'on n'arrive pas à définir l'origine exacte, d'où viendrait le nom : Peut être des premiers indo-iraniens qui étaient des peuples migrateurs et cela rend donc l'origine de ce nom difficile à localiser précisément.
- Mais linguistiquement, cela semble provenir tout droit de l'ancien hébreu.

Idem pour Myriam : Elle est juste la soeur de Moïse.On ne trouve rien d'autre !

Myriam/Mariam qui est un prénom énormément donné dans le monde juif , chrétien et musulman ne veut finalement rien dire ?

Normalement, les noms donnés aux enfants signifient toujours quelque chose, surtout dans les anciennes traditions qui perpétraient une mémoire. Donc un nom ancien peut faire référence à des noms d'ancêtres, de grands ancêtres glorieux, aux aïeux du clan, de la famille. Certains noms sont symboliques.

Il semble que le nom de Myriam soit d'une origine controversée. La plupart des langues-mères anciennes possèdent des noms de ce type (Mariathi, Maya, Marie, Myriam, Moïra, ...) jusqu'aux dieux eux-mêmes (ex : Mamar et Babar). En fait, ces mots possèdent des racines très anciennes, très primitives qui se réfère à des structures claniques, familiales, ethnoculturelles (la mère, la déesse-mère, la mère de la lignée, la mère du prophète ou celle du dieu).
Ce prénom est d'une origine très controversée pourtant, quel que soit la langue, il reste assez identique de l'occident à l'orient, ce qui peut laisser penser qu'à l'origine, il provient d'un peuple ancien qui, peut être, vénérait une grande déesse, une vénus antique.
- Dans l'ancien hébreu Mâr-Yam signifierait "mousse ou écume de mer". Dans la mythologie grecque, on trouve une vénus anadyomène "née de l'écume de la mer". L'ancienne Astarté d'Asie Mineure était associée à la mer par son père Ouranos et elle est la mère de grandes dynasties (les césars, les Iules, celle d'Enée...).
- L'hébreu miryam signifie "dame", "voyante", ce qui, du point de vue mythologique, la relierait à Diane et aux divinités séléniques.
Diane personnifiait la lune et avait les attributs d'une chasseresse : Elle représente la déesse avant qu'elle ne soit devenue mère du dieu, et est décrite comme ayant le pouvoir de percer les ténébres. Un équivalent grec de la lionne Sekhmet égyptienne, l'oeil de Ra, une version d'Isis avant qu'elle ne soit mère d'Horus.

Je ne sais pas si ces équivalences mythologiques sont vraiment valides, mais ça colle avec la mythologie indo-méditerranéenne.

Quant à la racine égyptienne "mry", elle désignerais un être bien aimé. C'est très vague en tant que référence mais cela semble néanmoins correspondre au mythe d'Adonis. La déesse Astarté avait la particularité de porter son affection pour un mortel, un pâtre avec lequel elle enfantait le fondateur de la dynastie. Il s'agissait d'un homme humble, un simple paysan vivant sur le flanc de la montagne et gardant des troupeaux. Mais ces mythes sont métaphoriques : Les anciens peuples indo-iraniens se représentaient souvent ainsi, comme des pâtres, des bons pères de famille, pouvant guider leur peuple et leur famille vers une terre promise.





avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4672
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum