Construction identitaire...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par M'enfin le Mar 30 Sep 2014 - 22:19

Nous sommes reconnaissables par nos traits, mais aussi par notre manière de bouger. Ces deux caractéristiques vieillissent avec le temps, mais elles ne changent pas fondamentalement. Selon moi, nos pensées peuvent donc varier avec le temps, mais pas la manière de les exprimer.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Ladysan le Mar 30 Sep 2014 - 22:22

Jipé a écrit:Tu ne penses pas que cette transmission influence tout notre devenir ? Il y a une expression qui dit: "les chiens ne font pas de chats"...
Est-ce que nous serions identiques à ce que nous sommes si nous avions eu d'autres parents ? Il me semble que non, mais dans quelle proportion ?


Bien sur que oui Jipé, J'ai parlé de ce que nos parents nous transmettent, et pas que nous ne subissions aucune influence. Et à ce niveau, j'en sais quelque chose. En fait, j'ai réduit mon post à ces quelques phrases après m'être relue, car j'étais partie pour relater ma propre expérience, en précisant dans les détails ce qui m'a amené à sortir du carcan où l'on voulait m'enfermer, mais au fur et à mesure que j'écrivais, ce que je voulais n' être un petit témoignage, est devenu un vrai roman partant dans tous les sens... rire     
Sinon, mes soeurs et moi, avons toujours étés conscientes que nos vies auraient étés différentes avec des parents différents. Il arrive parfois, que ma soeur et moi, parlions de notre père en termes peu élogieux, en lui reprochant, ou en nous disant ce qu'il aurait dù faire ou pas faire, dire ou pas dire...Et pourtant, sans nous en rendre compte, nous reproduisons parfois les mêmes choses, nous prononçons les mêmes mots. Et cela que nous le voulions ou pas. Quand je m'en rends compte je me dis in petto que l'on a beau chasser  le naturel il revient toujours au galop". J'ai aussi remarqué que plus nous avançons dans l'âge, et plus nous avons tendance à retourner vers nos racines...Je ne suis pas la seule dans la famille, je le constate aussi chez mon mari et sa famille. Cela dit, les parents ne sont pas non plus responsables de ce que nous sommes ou ne sommes pas. Mais nous, nous sommes responsables de comment nous gérons nos "bagages"
Bulle a écrit:On parle des "valises que l'on porte"...
Autrement dit, la génétique donnerait des mains plus ou moins aptes à tenir/traîner/porter/ abandonner les valises, et le milieu familial se chargerait de les remplir ?
Pour moi, le milieu familial ne ferait que remplir  seule valise.
-Certains l'abandonnent en chemin n'y trouvant rien d'utile,
-D'autres la trainent toute une vie sans même se demander ce qu'elle contient,
-D'autres encore la déposent à chaque étape de leur vie, triant ce qui est utile d'avec ce qui ne l'est pas.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Ladysan le Mar 30 Sep 2014 - 22:27

@Pierre_b, Ta vidéo n'est pas visible chez nous. C'est quoi ? une chanson ?
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Jipé le Jeu 2 Oct 2014 - 15:37

Un des éléments dont nous n'avons pas encore parlé dans une construction identitaire est le poids inconscient que représentent les non-dits dans une famille...Poids que l'on ressent sans savoir de quoi il est composé, cette lourdeur ressentie sans pouvoir l'expliquer.
Parfois en posant des questions nous obtenons des réponses, même partielles, d'autres fois nous n'obtenons rien, le néant total.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25750
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par JO le Jeu 2 Oct 2014 - 15:53

A votre avis: lorsqu'on est dépositaire d'un secret de famille que l'intéressé ne voulait pas voir divulgué, comme une filiation irrégulière : faut-il le divulguer aux héritiers, après la mort dudit intéressé ? Quelle conséquence, si ce secret sera alors définitivement enterré avec son détenteur et restera ignoré de la descendance ? Celui qui sait doit-il parler et trahir un serment de silence ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par pierre_b le Jeu 2 Oct 2014 - 16:17

Un secret, c'est pas un secret?
avatar
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Jipé le Jeu 2 Oct 2014 - 17:25

JO a écrit: A votre avis: lorsqu'on est dépositaire d'un secret de famille que l'intéressé ne voulait pas voir divulgué, comme une filiation irrégulière : faut-il le divulguer aux héritiers, après la mort dudit intéressé  ? Quelle conséquence, si ce secret sera alors définitivement enterré avec son détenteur et restera ignoré de la descendance ? Celui qui sait doit-il parler et trahir un serment de silence ?
Question délicate...Je commencerais en disant qu'il ne faut pas confondre "secret" et "non-dit", un secret concerne souvent que deux personnes, tandis qu'un non-dit est parfois connu de plusieurs membres d'une même famille mais n'est plus du tout évoqué, il est su mais pas/plus dit.
Ensuite, le risque lorsqu'une personne décède, c'est qu'il y a succession et un enfant dit "irrégulier" peut éventuellement après avoir pris connaissance du décès de la personne, demander des comptes (parts) qu'ils pourraient lui revenir.
De nos jours par des tests ADN c'est très facile de savoir.
Enfin, je dirais qu'un secret même bien gardé est une sorte de bombe à retardement, c'est un risque pris et sans doute aussi un poids moral. Reste à peser le pour et le contre, d'évaluer les avantages de garder le secret et les inconvénients moraux de cacher, voire mentir si un jour des questions sont posées.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25750
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par M'enfin le Jeu 2 Oct 2014 - 17:54

Dis-nous-le JO, ton secret, on ne le répètera pas, promis!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par pierre_b le Jeu 2 Oct 2014 - 18:10

Je ne comprends pas, un secret ce n'est pas un truc qu'on vous confie et que vous ne dévoilez pas?
Si ce n'est pas ça, ce n'est plus un secret ou alors je connais mal mon français.

L'avis que vous avez sur ce qu'on vous confie et/ou les conséquences de que ça entraine n'a pas d'importance dans le fait que le secret ne doit pas être dévoiler. A moins de rompre un serment puisqu'il s'agît de ça dans le fond.

Qu'on souhaite rompre le serment est possible, mais ce n'est pas la peine d'emmailloter cette rupture du serment dans des mots qui atténuent l'acte. On rompt le serment on trahit.

La vie est aussi faite de trahisons. Et même si elles sont parfois nécessaires à nos yeux, il n'en reste pas moins qu'elles sont des trahisons et qu'on doit vivre avec.
avatar
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Jipé le Jeu 2 Oct 2014 - 18:32

Il y a des secrets qui n'ont pas vocation à être gardés coûte que coûte...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25750
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par pierre_b le Jeu 2 Oct 2014 - 18:34

Jipé, c'est pas toi qui décide de la vocation d'un secret, c'est celui qui te le confie comme tel.

avatar
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Jipé le Jeu 2 Oct 2014 - 18:38

Pas obligatoirement selon les circonstances...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25750
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par pierre_b le Jeu 2 Oct 2014 - 18:42

Alors jipé, ce n'est plus un secret. C'est un bidule.
avatar
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Jipé le Jeu 2 Oct 2014 - 18:51

Ben non, c'est un secret au départ qui, selon les circonstances, ne peut être tenu. Des cas comme cela il y en a dans divers domaines.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25750
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Ladysan le Jeu 2 Oct 2014 - 22:55

Jipé a écrit:Un des éléments dont nous n'avons pas encore parlé dans une construction identitaire est le poids inconscient que représentent les non-dits dans une famille...Poids que l'on ressent sans savoir de quoi il est composé, cette lourdeur ressentie sans pouvoir l'expliquer.
Parfois en posant des questions nous obtenons des réponses, même partielles, d'autres fois nous n'obtenons rien, le néant total.
Jipé, je connais une jeune femme qui m'a confié qu'elle consultait un psy car elle vivait dans l'angoisse de ne pas être une bonne mère. Ce qui était évidement faux. Je lui demande alors qu'est-ce qui le lui faisait penser, et elle m'a raconté son histoire. En réalité, cette jeune femme a été élevée par la maitresse de son père qui, lors d'une discussion lui a avoué que sa mère biologique était décédée dans un asile psychiatrique, qu'on lui avait menti, et que depuis elle vivait dans l'angoisse de devenir schizophrène, ainsi que ses enfants. Je te laisses juger de la souffrance psychologique que cette jeune femme devra supporter pour le restant de ses jours.     
         
Jo a écrit:A votre avis: lorsqu'on est dépositaire d'un secret de famille que l'intéressé ne voulait pas voir divulgué, comme une filiation irrégulière : faut-il le divulguer aux héritiers, après la mort dudit intéressé ? Quelle conséquence, si ce secret sera alors définitivement enterré avec son détenteur et restera ignoré de la descendance ? Celui qui sait doit-il parler et trahir un serment de silence ?


Dans le cas que tu cites je penses que non. A quoi bon dévoiler un secret que l'intéressée à gardé secret pendant X années ?       
Ma maman savait que mon père avait eu une maitresse pendant la guerre et elle l'avait pardonné, mais c'est longtemps après sa mort que mon père nous a avoué qu'il avait eu un fils de cette femme. Nous étions plutôt contentes de l'apprendre vu que le seul frère que nous avions était décédé. Nous connaissons son nom, son prénom et la ville où il habite, mais malgré notre envie de le connaître, nous avons préféré ne jamais le contacter vu que lui, connaissant également nos existences n'a jamais donné signe de vie. A mon avis, mon père aurait dû emporter ce secret dans sa tombe.
J'ai été aussi la dépositaire d'un secret, (plus précisément une confession) Cette personne m'a alors dit "j'espère que tu auras l'intelligence de n'en parler à personne, d'autant plus que tu sais très bien que l'on ne te croira pas". Ce qui était vrai puisque cette personne était estimée de tous. J'ai donc accepté de me taire, mais seulement à une condition. Condition que cette personne, comme convenu, n'a pas respecté. Dès lors, je me suis trouvée dans l'obligation morale d'en parler alors que j'aurais préféré me taire. Par la suite, j'ai découvert que j'avais pris la bonne décision.   

           .
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Ladysan le Jeu 2 Oct 2014 - 23:09

pierre_b a écrit:Jipé, c'est pas toi qui décide de la vocation d'un secret, c'est celui qui te le confie comme tel.


Faux. Si un pédophile, ou un Mec me confie ses fantasmes, et avoue avoir abusé d'une très jeune fille avec le consentement de la mère, je veillerais avant tout à ce qu'il ne fréquente plus les enfants de ma famille, ce n'est pas à lui de décider si je dois me taire ou pas.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par pierre_b le Ven 3 Oct 2014 - 8:28

Ladysan, tu peux prendre la décision de divulguer ou pas un secret , en d'autres termes de trahir ou pas celui qui te l'a confié, quel que soit le jugement que tu portes sur cette personne. Mais que tu le ressentes comme ça ou non il n'en reste pas moins que si tu le divulgues tu trahis. C'est ce que je dis et seulement ça.

Dans ton exemple, il décide de te dire un secret, tu décides de le trahir. C'est pour la bonne cause bien entendu, mais c'est trahir.
Un secret confié a toujours vocation dans l'esprit de celui qui le confie à ne pas être divulgué.
Sinon ce n'est plus un secret et il faut alors chercher un autre mot.
Pour celui qui le reçoit, si il le trahit il le transforme en révélation, et le secret n'est plus.
Un secret pour être secret doit rester secret... Je ne dis que ça.

avatar
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Jipé le Ven 3 Oct 2014 - 8:37

Pierre, tu joues sur les mots et tu t'enfermes tout seul dans ton explication linguistique et tout ça parce que tu t'es rendu compte que parfois un secret n'a pas vocation à le rester...
Ouvre un peu ta compréhension de ce que disent les autres sans rester sur une mauvaise foi assez ridicule à mes yeux.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25750
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par pierre_b le Ven 3 Oct 2014 - 8:49

Jipé je ne m'enferme dans rien du tout. Et je comprends bien ce que vous dites et je partage même votre avis sur la nécessité parfois de trahir un secret!!!
Je trouve que vous avez peur des mots c'est tout.
On ne tue pas on euthanasie, on ne trahit pas on divulgue... Si tu y regardes de plus près tu te rends compte d'ailleurs que ne pas utiliser les bons mots c'est se dégager des responsabilités qu'ils véhiculent.
avatar
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par JO le Ven 3 Oct 2014 - 9:23

Eh bien, je peux dire que la révélation d'origines traumatisantes peut apporter aux descendants un éclairage justificatif sur la personne disparue avec son secret .
J'ai trahi mon frère mort, mais son fils m'a dit qu'il comprenait alors certains silences entre père et fils, et que la révélation ôtait de l'ombre au souvenir d'un rapport faussé par le secret . J'ai trahi le secret mais rendu à un fils tout un pan incompréhensible de sa relation au père . On a le droit de connaitre ses origines et c'est autour de ce droit que devrait tourner, à mon avis, les cas de procréation assistée . Ce sont les vivants qui ont des droits à la vérité .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par pierre_b le Ven 3 Oct 2014 - 10:03

Oui tout peut être justifié par celui qui prend la responsabilité de ce qu'il fait, quand il considère que ce qu'il fait doit être fait pour des raisons "supérieures".

Par contre quand tu dis "ce sont les vivants qui ont droit à la vérité", cette réflexion m'interpelle et je ne suis pas sûr de la partager...
avatar
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Jipé le Ven 3 Oct 2014 - 10:26

JO a écrit:Eh bien, je peux dire que la révélation d'origines traumatisantes peut apporter aux descendants un éclairage justificatif sur la personne disparue avec son secret .
J'ai trahi mon frère mort, mais son fils m'a dit qu'il comprenait alors certains silences entre père et fils, et que la révélation ôtait de l'ombre au souvenir d'un rapport faussé par le secret . J'ai trahi le secret mais rendu à un fils tout un pan incompréhensible de sa relation au père . On a le droit de connaitre ses origines et c'est autour de ce droit que devrait tourner, à mon avis, les cas de procréation assistée . Ce sont les vivants qui ont des droits à la vérité .
Très juste, je partage aussi cet aspect des choses. Les secrets font très souvent plus de mal, même inconscient, que du bien. Je pense Jo, que tu te sens maintenant libérée d'un poids...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25750
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Bulle le Ven 3 Oct 2014 - 10:46

pierre_b a écrit:Alors jipé, ce n'est plus un secret. C'est un bidule.

Définition du mot secret
http://www.cnrtl.fr/definition/secret

(désolée mais la fonction lien ne fonctionne pas pour l'instant !)

... avec un exemple : " Secret maçonnique. ,,Tout ce qui distingue le franc-maçon des autres hommes, (...) ce que connaît l'initié et qui ne peut être révélé au profane`` (Faucher 1981)."

Le fait de transmettre le secret du "père" au fils, à la mort du père peut être considéré comme juste, si cela aide à avancer et à comprendre et entre dans le cadre de "Ce qui peut être connu à force de recherches, par chance, par intuition ou à la suite d'une initiation. " non ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40279
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par pierre_b le Ven 3 Oct 2014 - 11:25

Ben si plusieurs personnes ont un secret en commun ça change quoi à ce que je dis?
Le secret est partagé par ceux qui doivent le garder et il n'est pas divulgué aux autres non?
Si une des personnes le divulgue, elle trahit, non?
avatar
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction identitaire...

Message par Jipé le Ven 3 Oct 2014 - 11:47

Si je veux rester dans le sujet de la construction identitaire, je dirais que tout secret qui accompagne une construction, un développement psychologique est nocif. Une personnalité tout comme une identité personnelle ne peuvent être basées sur des éléments cachés, cela aurait comme conséquence d'ouvrir la voie du mensonge au cas où des questions sont posées, sans pouvoir y répondre honnêtement, en toute franchise.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25750
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum