Raconter la science avec les jeunes

Aller en bas

Raconter la science avec les jeunes Empty Raconter la science avec les jeunes

Message par Nailsmith le Dim 23 Nov 2014 - 14:41

Voici l'art d'expliquer des choses compliquées avec des mots simples.
Boucar Diouf  un sénégalais qui adopté le Québec marié à une Québécoise pur laine a un don pour expliquer des concepts biologiques de façon simple et humoristique:
Boucar Diouf
L'auteur est humoriste, conteur, biologiste et animateur.


« Pourquoi faut-il donner des cadeaux aux mamans à la fête des Mères? »   Voilà la question que mon fils m'a posée cette semaine. Puisqu'il a déjà un intérêt particulier pour la biologie, je lui ai répondu ceci :
«Anthony, cette petite attention est une façon de dire merci à ta maman Caroline, dont la générosité envers toi a commencé bien avant ta conception.   L'amour maternel débute par la production d'un ovule qui est 4000 fois plus volumineux que la tête d'un spermatozoïde.  Si cet oeuf est si gros, c'est parce que ta maman a pensé y stocker les lunchs nécessaires aux premiers stades de ton développement foetal.  De petits goûters pour te faire patienter dans son utérus en attendant qu'elle puisse te brancher sur son coeur. C'est cette même génétique qui pousse les mamans à remplir le congélateur de leur enfant de plats cuisinés quand, voulant couper le cordon ombilical, ces derniers signent leur premier bail.

«Après la fécondation de cet ovule bien garni, ta maman a rappelé ses cellules immunitaires à l'ordre pour éviter qu'elles s'acharnent sur tes composantes d'origine paternelle, qu'elles confondent avec des microbes.  Lorsque des globules blancs d'une fille de Matane voient s'installer dans leur territoire des sous-produits d'un spermatozoïde de Sénégalais, ils déclenchent l'alerte et se préparent à charcuter le composite afro-québécois en formation.   Alors pour éviter qu'un tel drame ne compromette ta survie, ta maman s'est dépêchée d'abaisser ses propres défenses cellulaires.  Certains scientifiques pensent que c'est cette fragilité immunitaire induite qui explique en partie les nausées et les vomissements fréquents chez la femme enceinte.

«Tomber enceinte, mon garçon, c'est donner son coeur et son corps à quelqu'un qu'on n'a pas encore vu.  C'est établir avec lui un lien presque indestructible.  D'ailleurs, les scientifiques ont découvert que pendant la grossesse, les cellules du bébé peuvent traverser le placenta, s'incorporer dans le corps de la maman et y demeurer pendant très longtemps.  Ce phénomène appelé microchimérisme foetal explique que des décennies après son accouchement, on pourrait encore trouver des cellules vivantes d'Anthony dans le corps de sa maman Caroline.  Ces cellules migrantes interviendraient entre autres dans la réparation des tissus et le renforcement du système immunitaire de celle qui t'a donné la vie.  C'est comme si, avant de quitter l'utérus maternel, l'enfant donnait un petit cadeau à sa mère pour s'excuser des dommages causés par son passage dans son corps.

«C'est ce lien puissant, semblable à une connexion sans fil, qui permet probablement à ma propre mère qui vit au Sénégal de sentir mes états d'âme à Montréal.  L'enfant, disait ta grand-maman africaine, pèse d'abord pendant neuf mois sur le ventre de sa mère avant de lui peser sur le coeur pour la vie.

«Chaque fois que je quitte le Sénégal à la fin de mes vacances, ta grand-mère m'accompagne jusqu'à la sortie de notre concession. Elle me demande ensuite de lui serrer la main gauche en fixant le soleil.  Le rituel terminé, la tradition veut que chacun s'éloigne sans se retourner.  Ça m'a pris 15 ans avant de découvrir que ma mère n'avait jamais apprivoisé mon expatriation.  Que fixer le soleil était une façon bien à elle de me cacher le torrent de chagrin qui parcourait ses grands yeux.  Ma mère, comme bien des mamans de ce monde, n'a pas donné la vie.  Elle a donné sa vie à ses enfants.
«Le mot placenta signifie 'gâteau' en latin.  Une dénomination qui vient du fait qu'à la fin de la grossesse, cet organe ressemble à une grosse pâtisserie spongieuse.  Ce qui veut dire que même la plus incompétente des mères a déjà été une maman gâteau et mérite donc une petite attention en cette fête qui leur est consacrée.  Voilà pourquoi il faut fêter ta maman et remercier toutes les mamans du monde.»
Nailsmith
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1306
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Raconter la science avec les jeunes Empty Re: Raconter la science avec les jeunes

Message par JO le Lun 24 Nov 2014 - 8:20

texte magnifique que chaque mère peut reprendre pour elle . Pourtant l'amour maternel ne va pas de soi pour toute femme .Mais le texte est une leçon de biologie vivante, plus qu'une leçon purement abstraite et théorique . Ce qui ne touche que l'intellect n'est pas une connaissance : seulement un savoir .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Raconter la science avec les jeunes Empty Re: Raconter la science avec les jeunes

Message par Jipé le Lun 24 Nov 2014 - 8:37

Amour maternel ou instinct maternel ne va pas de soi ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27148
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Raconter la science avec les jeunes Empty Re: Raconter la science avec les jeunes

Message par JO le Lun 24 Nov 2014 - 8:43

Certaines femmes ne souhaitent pas être mère et le rejet du bébé est constaté comme pas exceptionnel dans les cliniques d'accouchement ... Mais elles peuvent être mères autrement : spirituelles, par exemple . Le sentiment maternel , quand il existe , est bien décrit par le texte, mais fait dévier le titre proposé . Raconter plutôt qu'enseigner : belle réflexion , je trouve .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Raconter la science avec les jeunes Empty Re: Raconter la science avec les jeunes

Message par M'enfin le Lun 24 Nov 2014 - 16:55

Voilà un aperçu du personnage!

M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Raconter la science avec les jeunes Empty Re: Raconter la science avec les jeunes

Message par dedale le Mer 12 Aoû 2015 - 15:41

je pense qu'avec les gosses, faut aller à l'essentiel. Il n'y a pas besoin de métaphore.
A la base, les questions que se posent un gosse ne sont pas scientifiques, elles peuvent le devenir par la suite mais pas forcément.
Avant de répondre scientifiquement, même de façon pédagogique, il y a une préparation : Pas la peine de parler d'emblée d'ovules et spermatozoïdes à un gosse, pour lui c'est de l'abstrait.
Un gosse aime bien, à mon avis, qu'on lui réponde des choses dans lesquelles il peut aller mettre son petit nez, des trucs qu'il peut observer.

je me rappelle bien ma têtarde : Ce qui l'intriguait d'abord au plus haut point, c'était le gros ventre des mamans. Ca l'inquiétait surtout depuis que la voisine qu'elle aimait beaucoup présentait ce symptôme et qu'elle avait vu d'autre femmes dans le même cas. Et comble de la situation, c'est que la petite chatte, elle aussi était devenue toute ronde. Mais pour la voisine, même moi je trouvais spectaculaire : C'était une petite femme toute menue, et quand elle est tombée enceinte, on ne voyait plus que ça.

Et c'est justement un jour où on a fait une plaisanterie de trop sur le "gros bidon" de la voisine que ce fut la goutte qui fit déborder le vase de Tétardine.
Et il a fallu trouver une explication empirique et convaincante, un truc simple mais efficace.
- C'était le bébé qui grandissait dans le ventre de sa maman. Et donc il prenait de plus en plus de place. Et heureusement, les mamans avaient tout prévu : leur petit ventre devenait aussi gros que bébé pour qu'il ait de la place, ben sinon, le pauvre, il aurait été tout coincé.

Il n'y a pas besoin de métaphore, d'imaginer à la place des gosses, ils savent le faire tous seuls.
Et s'il ont besoin de poser d'autres questions, je pense que c'est très important de leur laisser développer leur propre raisonnement, faire leurs erreurs ou apprécier leurs succès bien mérités.


dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Raconter la science avec les jeunes Empty Re: Raconter la science avec les jeunes

Message par Bulle le Mer 12 Aoû 2015 - 16:06

En fait tout se passe comme si c'était les parents qui étaient gênés de répondre. Pourtant c'est simple qvt
Victimes des non dits qu'ils ont vécus  ?

_________________
Hello Invité !  Le Raconter la science avec les jeunes Quizzv10 du 01 décembre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 45157
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum