Vulgarisation de la science

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Mar 28 Juil 2015 - 18:45

M'enfin a écrit:
Plus précisément, la fréquence du son émis en direction du deuxième émetteur sera augmentée par l'effet doppler, et j'ajoute que, pendant que nous avançons le premier émetteur, il freinera de lui-même pour ne pas produire de l'effet doppler sur le son en provenance du deuxième, de sorte que nous devrons le forcer à avancer, et qu'il s'arrêtera dès que nous cesserons de le forcer. Bon, et qu'est-ce qui se passera ensuite quand le son dont les impulsions ont été raccourcies atteindra le deuxième émetteur?
M'enfin,
tu m'as invité à cette discussion, et je ne veux pas couper court votre discussion avec Dedale.

Mais ce que j'ai colorié en bleu est typiquement ce qu'on appelle (en économie) un concept normatif, alors que la science devrait au contraire consister en concepts dits "positifs".

-Mais j'ajoute que tu as moins de chance depuis Einstein, qui s'était permis d'introduire une constante cosmologique en place d'une variable.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mar 28 Juil 2015 - 19:15

Ce que tu as souligné n'est pas un concept, c'est le résultat mesurable que l'on obtiendrait si on mettait en œuvre cette expérience de pensée, parce qu'elle est facilement réalisable. Peux-tu répondre à ma question même si tu n'es pas d'accord avec son application aux atomes, peux-tu me dire ce qui se passera avec le temps une fois l'effet doppler initié entre les deux émetteurs? Pas besoin de t'inquiéter, tu ne court-circuiteras pas Dedale puisqu'il ne voudra jamais se mouiller dans ce brouet infâme.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Mar 28 Juil 2015 - 19:34

Je sais qu'il a déjà été répondu "La longueur d'onde se réduit", à la précédente question, mais je vois pas vraiment à quoi ça mène.

Pour répondre à ta question présente, j'envisagerai une interférence, constructive avec un maximum au milieu à un certain temps t1.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mar 28 Juil 2015 - 21:24

Plus précisément, puisque les deux émetteurs sont dotés d'un mécanisme permettant d'avancer ou de reculer de manière à ce que les impulsions qu'ils émettent coïncident aux impulsions qu'ils perçoivent, le deuxième émetteur ne s'éloignera-t-il pas du premier dès les premiers signes d'effet doppler, et le premier ne se rapprochera-t-il pas du deuxième à nouveau dès que l'effet doppler se fera sentir?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Mar 28 Juil 2015 - 21:28

Possible, mais pourquoi pas l'inverse ?
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mar 28 Juil 2015 - 21:31

Tu veux dire un mécanisme qui leur permettrait de se désynchroniser? Mais à quoi servirait-il?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mer 29 Juil 2015 - 1:00

Plus précisément, la fréquence du son émis en direction du deuxième émetteur sera augmentée par l'effet doppler

Non. L'effet doppler n'augmente rien, c'est un décalage dans les fréquences. L'effet doppler, sur le plan de l'audition, est plutôt perçu comme une déformation de l'enveloppe et du volume.
Donc pour des précisions, c'est parfaitement inexact.

et j'ajoute que, pendant que nous avançons le premier émetteur, il freinera de lui-même pour ne pas produire de l'effet doppler sur le son en provenance du deuxième. de sorte que nous devrons le forcer à avancer, et qu'il s'arrêtera dès que nous cesserons de le forcer.

Tu prends un traitement?
Si tu déplaces un émetteur, un décalage dans ses ondes se produira forcément.
Et il ne freinera pas - car le décalage des LO n'a aucune incidence sur le mouvement d'un émetteur et n'a aucun rapport avec les LO d'un autre émetteur.





Bon, et qu'est-ce qui se passera ensuite quand le son dont les impulsions ont été raccourcies atteindra le deuxième émetteur?

Les "impulsions" sont raccourcies?
Les LO ne sont pas des impulsions. Tu confonds et je vais pas te réexepliquer 1000 fois.

Je ne peux malheureusement pas faire de compromis sur ce que j'essaie de développer, mais je fais celui de ne pas te provoquer quand je me sens agressé, ce qui n'est pas évident du tout, surtout quand tu as l'impression que je me plains alors que je suis en train de faire l'effort de ne pas te provoquer inutilement.

Je m'en fous que tu me provoques : La rhétorique à 3 balles m'a toujours fait rigoler.
Admet simplement ce qui doit l'être. Tu ne piges rien aux sciences. Tu es déconnecté des faits.
- Incapable d'apprendre, d'étudier, de chercher, de vérifier, de se renseigner
Tu en es à un stade incurable d'onanisme : Ce n'est ni plus ni mois qu'un gargarisme glandulaire qui a pour effet de te faire paraître scientifique.

Ce sont des croyances.
Et tu es en perdition, entre le monde des croyances et le monde des sciences auquel tu te raccroches comme tu peux.
ne te raccroches pas comme tu le fais à un effet doppler imaginaire, qui n'a aucune réalité.
Etudie l'effet doppler, étudie les sciences.





avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4662
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mer 29 Juil 2015 - 1:27


Ce que tu as souligné n'est pas un concept, c'est le résultat mesurable que l'on obtiendrait si on mettait en œuvre cette expérience de pensée,parce qu'elle est facilement réalisable

Complètement déconnecté.
- Une expérience de pensée? Fondée sur quoi?
- Pas sur des faits ni des connaissances en tout cas.

Seulement sur une fable qui biaise tous tes raisonnements, à moins qu'ils ne soient biaisés pour d'autres raisons qui sont la cause de cette fable.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4662
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Mer 29 Juil 2015 - 12:34

M'enfin a écrit:Tu veux dire un mécanisme qui leur permettrait de se désynchroniser? Mais à quoi servirait-il?
Non, je voulais dire:
Pourquoi l'un va vers l'autre, plutôt que l'autre vers l'un?

Et pourquoi pas les deux avanceraient en même temps?
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mer 29 Juil 2015 - 14:53

Tout simplement parce qu'il faut une seconde pour que le son traverse d'un émetteur à l'autre AC, je l'ai précisé dans ma description. Et n'en déplaise à Dedale qui n'essaie même pas de comprendre ce que je dis, j'ai aussi précisé que les sources possédaient un moyen mécanique d'avancer ou de reculer pour ajuster la fréquence de leurs ondes à celle des ondes incidentes. Je savais que Dedale refuserait de répondre à ma question, mais je ne m'attendais pas à ce que tu ne répondes pas AC. Peut-être ne maîtrises-tu pas suffisamment l'effet doppler pour pouvoir facilement l'appliquer au problème que je te pose, alors je vais te faciliter la tâche: je vais répondre et tu me diras si j'ai tout bon.

Donc, en principe, dès que la fréquence d'un des deux émetteurs paraîtra plus grande que la fréquence incidente, il avancera pour allonger les ondes incidentes, donc il s'éloignera de l'autre source, et dès qu'elle sera plus petite, il avancera pour les raccourcir, donc il se rapprochera de l'autre source, ce qui produira un mouvement de va et viens constant entre les deux sources qui reproduiront constamment la longueur et la direction de l'impulsion originelle. Bien sûr, dans cet expérience virtuelle, les sources possèdent un moteur pour se véhiculer et une autre énergie pour activer le moteur que leurs ondes respectives, mais le principe est le même que celui des petits pas: l'effet doppler y est à la fois cause et effet du mouvement.

As-tu compris cette fois?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mer 29 Juil 2015 - 15:02

Dedale a écrit:Je m'en fous que tu me provoques
Hé bien moi je ne m'en fous pas, et j'ai autre chose à faire que de jouer à celui qui serait le plus grossier.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mer 29 Juil 2015 - 17:25

M'enfin a écrit: Et n'en déplaise à Dedale qui n'essaie même pas de comprendre ce que je dis, j'ai aussi précisé que les sources possédaient un moyen mécanique d'avancer ou de reculer pour ajuster la fréquence de leurs ondes à celle des ondes incidentes. Je savais que Dedale refuserait de répondre à ma question, mais je ne m'attendais pas à ce que tu ne répondes pas AC. Peut-être ne maîtrises-tu pas suffisamment l'effet doppler pour pouvoir facilement l'appliquer au problème que je te pose, alors je vais te faciliter la tâche: je vais répondre et tu me diras si j'ai tout bon.

A la base, tu affirmais que l'effet doppler produisait du mouvement.

Maintenant tu parles d'appareils fabriqués pour se caler en fonction de l'effet doppler, de manière à l'annuler, ou plutôt de manière à rester calés sur une LO constante.
Bip bip!

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4662
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Mer 29 Juil 2015 - 20:52

Dedale,

Si je suis M'enfin, le cas des atomes n'aurait pas besoin de moteur (à cause de leur légèreté). Il propose un cas assez "classique" avec des hauts-parleurs pour rendre l'expérience plus "sensible".
Le fait d'ignorer l'"aspect causal de l'effet Doppler" permet de simplifier, puis ensuite d'ajouter cet aspect. Dans cette mesure, c'est une approche physicienne.

Une fois que ce cas sera réglé, on pourra aborder l'autre.
M'enfin a écrit:Peut-être ne maîtrises-tu pas suffisamment l'effet doppler pour pouvoir facilement l'appliquer au problème que je te pose, alors je vais te faciliter la tâche: je vais répondre et tu me diras si j'ai tout bon.

Donc, en principe, dès que la fréquence d'un des deux émetteurs paraîtra plus grande que la fréquence incidente, il avancera pour allonger les ondes incidentes, donc il s'éloignera de l'autre source, et dès qu'elle sera plus petite, il avancera pour les raccourcir, donc il se rapprochera de l'autre source, ce qui produira un mouvement de va et viens constant entre les deux sources qui reproduiront constamment la longueur et la direction de l'impulsion originelle. Bien sûr, dans cet expérience virtuelle, les sources possèdent un moteur pour se véhiculer et une autre énergie pour activer le moteur que leurs ondes respectives, mais le principe est le même que celui des petits pas: l'effet doppler y est à la fois cause et effet du mouvement.

As-tu compris cette fois?

  • si les sources sont monotones, pourquoi une des fréquences devrait paraître plus grande, à cause d'un déplacement préalable ?
  • le déplacement d'un des émetteurs n'a aucun effet sur les ondes incidentes.

avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Jeu 30 Juil 2015 - 2:33

ACourvoisier a écrit:Le fait d'ignorer l'"aspect causal de l'effet Doppler" permet de simplifier, puis ensuite d'ajouter cet aspect. Dans cette mesure, c'est une approche physicienne.

Je ne juge pas la maladresse de l'approche qui dans ce cas ignore aussi bien l'aspect causal que l'aspect qualitatif.
Ce n'est pas une approche physicienne mais dispositionniste, dans le sens où ces 2 émetteurs(-récepteurs) mobiles qui se recalent en fonction du décalage des ondes sonores peut être un dispositif étudié par la physique si ce n'est pas déjà fait depuis belle-lurette, un dispositif qui est l'application de lois physiques réelles déterminées par l'expérimentateur, et dont on veut évaluer les effets.

Ceci est posé sans aucun lien avec le sujet.
L'onde sonore est acoustique, est directement altérée par la densité ou la fluidité du milieu, son volume, sa forme, etc. C'est un phénomène mécanique de la physique classique qui peut éventuellement altérer la trajectoire, la vitesse, la forme ou l'état d'un objet de la physique classique. Ex : Un séisme, une vague à la surface de l'océan. Il me semble également qu'il existe des prototypes à propulsion et sustentation sonore. Pas de problème.

- Quel rapport avec les atomes, avec le fait que l'effet doppler produise un mouvement?
Le débat ne commence pas d'hier. Il a commençé avec des atomes qui jouaient à la chenillette, qui se poussaient les uns les autres, en passant par le saut quantique et le fameux recul de l'atome, ensuite des atomes qui calculent l'effet doppler pour rester synchronisés...
Il n'y a aucune approche physicienne là-dedans.

Je ne développe la philosophie scientifique de cette "approche" qui en ferait plutôt un éloignement; une rupture avec les causes et qualités réelles des éléments abordés et de leurs description. Pour M'enfin, tous les atomes font la même chose, se calent tous de la même façon, quel que soit le système, le milieu et sa dynamique, son champ magnétique.
Autrement dit, les atomes du coca-cola ne présentent aucune différence avec ceux d'un milieu dont la température est à 100 millions de degrés. Pour M'enfin, les atomes marchent au pas comme des petits soldats "1-2, 1-2". Si un jour je finis par dire "oui-oui" à ça, c'est que je pense qu'il est totalement irrécupérable et qu'il vaut mieux ne pas le contrarier.

Désolé, ACourvoisier, tu ne peux pas m'expliquer que j'ai dans tout ça un quelconque début de substance scientifique. Il y a parfois quelques informations, mais l'essentiel, le raisonnement, est un délire imaginaire, la revendication d'une croyance qui se veut comme révolutionnaire des sciences, mais en chiant du n'importe quoi à un niveau tel que ça en est devenu de la dysenterie.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4662
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Jeu 30 Juil 2015 - 14:20

Je crois que le mieux, est que M'enfin aille trouver un Professeur de physique, atomique, pour essayer de lui exposer cela.
Je le lui ai déjà proposé à l'époque, mais il s'est empressé de me railler. (Peut-être une forme d'auto-protection pour pouvoir continuer sa logorrhée.)

Qu'en penses-tu M'enfin?

L'université de Quebec est semble-t-il réputée pour sa chimie - je pense que sa physique n'est pas en reste.

Le pire qui puisse arriver, c'est de paraître fou au physicien, puis retour au forum; le mieux qui puisse arriver est d'être compris ou même complété.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Jeu 30 Juil 2015 - 15:19

AC a écrit:si les sources sont monotones, pourquoi une des fréquences devrait paraître plus grande, à cause d'un déplacement préalable?
Dans mon expérience de pensée, J'ai spécifié que l'expérimentateur devait initier le mouvement en avançant le premier émetteur en direction du deuxième durant une seconde, le temps que le son traverse jusqu'à l'autre émetteur, et j'ai ajouté que cette avancée produirait de l'effet doppler sur le son en provenance du deuxième émetteur, ce qui se traduirait par une résistance à l'avancement du premier émetteur puisque son moteur agirait alors pour combattre le mouvement. Quand un corps est en approche d'une source d'onde comme ce serait le cas ici, la fréquence des ondes incidentes augmente.

le déplacement d'un des émetteurs n'a aucun effet sur les ondes incidentes.
Non, mais cet émetteur est équipé pour détecter l'effet doppler, comme un radar routier, alors puisque son déplacement en produirait, son moteur agirait pour le freiner.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Jeu 30 Juil 2015 - 15:24

Et que penses-tu d'exposer ta théorie à un physicien; tu as peur ?
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Jeu 30 Juil 2015 - 15:37

Dedale a écrit:A la base, tu affirmais que l'effet doppler produisait du mouvement.

Maintenant tu parles d'appareils fabriqués pour se caler en fonction de l'effet doppler, de manière à l'annuler, ou plutôt de manière à rester calés sur une LO constante.
Bip bip!
Ce que j'essaie de faire depuis le début, c'est d'établir le principe selon lequel deux source d'ondes en liaison et capables de se déplacer pour demeurer synchronisées l'une avec l'autre pourraient se servir de l'effet doppler pour y arriver: rien de plus pour commencer. Ce sont mes interlocuteurs qui cherchent plus loin, pas moi. Sur certains forums scientifiques anglophones où je suis allé (et je précise pour AC qu'il y avait des physiciens), j'ai même introduit le problème directement avec  les sources d'ondes sonores, mais je n'ai jamais réussi à obtenir de réponse là-dessus parce que j'ai eu le malheur de dire que si les atomes pouvaient faire la même chose, ce mécanisme pourrait justifier leur masse.

Quelle horreur, proposer autre chose que le Higgs pour expliquer la masse, mais ils sont malades ces québécois! What a disgusting idea!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Jeu 30 Juil 2015 - 16:07

ACourvoisier a écrit:Et que penses-tu d'exposer ta théorie à un physicien; tu as peur ?
Comme je le disais, je l'ai déjà exposée à plusieurs physiciens sur internet, et ça ne leur a pas plus du tout, alors je sais que je n'ai pratiquement aucune chance que ça plaise aux physiciens d'ici. Le plus drôle, c'est que ce principe de synchronisme relativiste est applicable à toutes les formes de résistance au changement, y compris celle des humains, alors que quand je l'applique à celle de mes interlocuteurs, je sais qu'ils comprennent très bien ce que je veux dire même s'ils sont bien forcés de dire que je dis n'importe quoi! Peut-être que ça n'ajouterait rien d'utile à la physique de savoir que les atomes fonctionnent de manière décalée pour demeurer synchronisés entre eux, mais à voir le comportement de certains, je crois que nous en aurions bien besoin pour nous rabaisser le caquais un peu!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Jeu 30 Juil 2015 - 16:14

M'enfin a écrit:
ACourvoisier a écrit:Et que penses-tu d'exposer ta théorie à un physicien; tu as peur ?
Comme je le disais, je l'ai déjà exposée à plusieurs physiciens sur internet, et ça ne leur a pas plus du tout, alors je sais que je n'ai pratiquement aucune chance que ça plaise aux physiciens d'ici.
M'enfin,

La vie, c'est pas des écrits. Un forum, ça permets d'échanger des idées, en l'occurrence sur à peu près tout, mais tu ne vas jamais convaincre avec ce moyen, surtout pas un physicien.

Un physicien vivant, pas damné (c'est pour le lol - cherche pas), il peut t'apporter des remarques des compléments, de manière vivante, oralement, et en plus ça va pas lui casser les pieds d'écrire des pavés vu qu'il aura pas à le faire.

Il y a tout une classe d'interactions (ça te rappelle quelque chose, la notion d'interaction ?), verbales, para-verbales, et non-verbales, qui ont leur raison d'être, et qui auront le temps d'être faites.

Franchement, tu devrait essayer - qui ne tente rien n'a rien.

P. S.:
À moins que ceux du forum - en plus que ta théorie ne leur ait pas "plu" - t'aient opposé des raisonnement clairs?
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Jeu 30 Juil 2015 - 16:42

Non, il n'y a malheureusement eu aucun raisonnement à propos de l'expérience de pensée avec le son. Mais tu as raison pour les physiciens: c'est plus facile de s'exprimer oralement que par écrit. J'ai même envisagé de payer pour leurs services. Mais je ne me suis pas décidé encore, j'attends d'avoir un signe positif sur les forums, et j'en profite pour améliorer mes connaissances en même temps.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Jeu 30 Juil 2015 - 16:52

M'enfin a écrit:
Dedale a écrit:A la base, tu affirmais que l'effet doppler produisait du mouvement.

Maintenant tu parles d'appareils fabriqués pour se caler en fonction de l'effet doppler, de manière à l'annuler, ou plutôt de manière à rester calés sur une LO constante.
Bip bip!
Ce que j'essaie de faire depuis le début, c'est d'établir le principe selon lequel deux source d'ondes en liaison et capables de se déplacer pour demeurer synchronisées l'une avec l'autre pourraient se servir de l'effet doppler pour y arriver: rien de plus pour commencer.

2 dispositifs peuvent peut être se caler en prenant une LO pour référence et ensuite, en ajustant leurs déplacements en fonction des décalages cette LO.
Faudrait étudier le dispositif en question : Si tu l'as déjà proposé, tu devrais avoir étudié les paramètres et vérifier si ça fonctionne.
Qioi qu'il en soit, ce dispositif exige un calcul, non seulement celui de l'effet doppler (le décalage des LO), mais aussi celle du recalage des 2 émetteurs (qui sont aussi dans ce cas des récepteurs).

Il faut que tu comprennes que l'effet doppler n'a pour effet que de renseigner sur l'éloignement de la source.

Ce sont mes interlocuteurs qui cherchent plus loin, pas moi.

On vois très bien le biais : Tu fais tout pour en revenir au petits pas.

Sur certains forums scientifiques anglophones où je suis allé (et je précise pour AC qu'il y avait des physiciens), j'ai même introduit le problème directement avec  les sources d'ondes sonores, mais je n'ai jamais réussi à obtenir de réponse là-dessus parce que j'ai eu le malheur de dire que si les atomes pouvaient faire la même chose, ce mécanisme pourrait justifier leur masse.

Ca n'a tout simplement aucun rapport.
Ce n'est pas une question de malheur mais de connaissances scientifiques.

Beaucoup préfèreront laisser-tomber que tenter de t'expliquer la physique en permanence, et pour rien.
Quelle horreur, proposer autre chose que le Higgs pour expliquer la masse, mais ils sont malades ces québécois! What a disgusting idea!

Et c'est tout?
T'as même pas l'idée, ne serait-ce qu'une seconde, de te demander qu'est-ce qui ne vas pas  dans ce que tu racontes, pour que des personnes connaissant la physique réagissent comme ça?
Je suppose que pour toi, ce sont des vilains pas beaux.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4662
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Jeu 30 Juil 2015 - 17:25

M'enfin a écrit:Peut-être que ça n'ajouterait rien d'utile à la physique de savoir que les atomes fonctionnent de manière décalée pour demeurer synchronisés entre eux

Ce n'est pas une connaissance, un savoir, c'est une idée que tu te fais.
Et dans les sciences, les atomes s'étudient sans se faire d'idées.

Une chose qui n'existe pas ne peut pas s'étudier :
- Tu n'étudies pas des "atomes fonctionnant de manière décalée pour demeurer synchronisés entre eux", tu les inventes selon ta connaissance et ton ignorance.
Tu n'es plus dans la physique.

je sais qu'ils comprennent très bien ce que je veux dire même s'ils sont bien forcés de dire que je dis n'importe quoi!

C'est une fatalité. Personne n'est forcé, on va pas te dire que ça tient la route alors que ce n'est pas le cas.
Soit tu es critiqué soit ton interlocuteur laisse tomber.

Comme je le disais, je l'ai déjà exposée à plusieurs physiciens sur internet, et ça ne leur a pas plus du tout, alors je sais que je n'ai pratiquement aucune chance que ça plaise aux physiciens d'ici.

Physicien ou pas, ça peut plaire,les goûts et les couleurs ne se discutent pas - mais ça ne peut pas être pris pour une théorie de la physique.

Le plus drôle, c'est que ce principe de synchronisme relativiste est applicable à toutes les formes de résistance au changement, y compris celle des humains, alors que quand je l'applique à celle de mes interlocuteurs,

Ce ne sont pas des principes mais de l'analogie que l'on peut appliquer à tout et à n'importe quoi, si on s'en satisfait.
Tu n'imposeras rien de cette logique interprétatrice à un scientifique, et encore moins à un physicien.
Comme tu l'as vu dans les débats, on peut avoir d'autres interprétations plus larges et plus adaptées, par exemple non pas la "résistance au changement" mais la "tolérance au changement".
Car dans la théorie de la "résistance à l'accélération", le corps lui-même ne résiste pas, il a seulement besoin d'une poussée pour accélérer.

Donc quel intérêt de te rabattre sur les scientifiques puisque toi-même tu n'as pas étudié assez profondément?

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4662
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Jeu 30 Juil 2015 - 19:31

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:Ce que j'essaie de faire depuis le début, c'est d'établir le principe selon lequel deux source d'ondes en liaison et capables de se déplacer pour demeurer synchronisées l'une avec l'autre pourraient se servir de l'effet doppler pour y arriver: rien de plus pour commencer.
2 dispositifs peuvent peut être se caler en prenant une LO pour référence et ensuite, en ajustant leurs déplacements en fonction des décalages cette LO.
Parfait, alors parlons-en pour voir si ça fonctionne pour le son.

Faudrait étudier le dispositif en question : Si tu l'as déjà proposé, tu devrais avoir étudié les paramètres et vérifié si ça fonctionne.
Pour moi, c'est évident que ça fonctionne pour le son, mais j'attends que quelqu'un de qualifié me propose d'étudier la question avant de procéder. Je pense qu'il y aura moins de résistance et plus d'émulation si je propose un "work in progress".

Quoi qu'il en soit, ce dispositif exige un calcul, non seulement celui de l'effet doppler (le décalage des LO), mais aussi celle du recalage des 2 émetteurs (qui sont aussi dans ce cas des récepteurs).
Voilà une question intéressante: selon moi, puisque la conservation d'un mouvement est impliquée dans le synchronisme des deux émetteurs, je crois qu'ils demeureront synchronisés une fois le mouvement lancé. Il faut bien comprendre qu'alors, leurs moteurs agiront pour que leur vitesse fasse coïncider très précisément chacune de leurs ondes à chacune des ondes incidentes, donc qu'il agira pour que les deux sources demeurent synchronisées. Le seul temps où il y aura désynchronisation, c'est lors de la poussée initiale, là où il y aura résistance. Par contre, si les moteurs des véhicules n'offrent pas la même poussée ou si leurs roues n'offrent pas le même frottement,  ils pourraient se rapprocher ou s'éloigner l'un de l'autre avec le temps, mais sans toutefois perdre leur synchronisme, un peu comme l'avance du périgée terre-lune qui ne change pas non plus leur période orbitale, donc leur synchronisme avec leur période solaire.

Il faut que tu comprennes que l'effet doppler n'a pour effet que de renseigner sur l'éloignement de la source.
Ça, c'est déjà une interprétation humaine: en réalité, l'effet doppler renseigne seulement sur la différence entre une fréquence observée et une fréquence de référence, parce que la source elle-même pourrait très bien avoir changé de direction ou de vitesse pendant que son onde nous parvenait.

Ce sont mes interlocuteurs qui cherchent plus loin, pas moi.
On vois très bien le biais : Tu fais tout pour en revenir au petits pas.
Je fais des pieds et des mains pour n'étudier que le principe lui-même, mais personne ne s'y intéresserait comme tel s'il n'avait aucune application, et personne ne s'y intéresse non plus dès que je propose de l'appliquer aux atomes.

Dedale a écrit:
Sur certains forums scientifiques anglophones où je suis allé (et je précise pour AC qu'il y avait des physiciens), j'ai même introduit le problème directement avec  les sources d'ondes sonores, mais je n'ai jamais réussi à obtenir de réponse là-dessus parce que j'ai eu le malheur de dire que si les atomes pouvaient faire la même chose, ce mécanisme pourrait justifier leur masse.
Ca n'a tout simplement aucun rapport.
Ce n'est pas une question de malheur mais de connaissances scientifiques.
Beaucoup préfèreront laisser-tomber que tenter de t'expliquer la physique en permanence, et pour rien.
Pas besoin d'être ferré en physique pour analyser le cas des deux sources sonores, pourtant, personne n'a voulu en parler. Je ne dis pas que c'est conscient de leur part, au contraire, mais ça ne change rien au phénomène lui-même. Nous résistons tous automatiquement au changement, et nos explications à ce sujet ne sont des prétextes pour exprimer ce que nous ressentons, pas ce que nous comprenons.

T'as même pas l'idée, ne serait-ce qu'une seconde, de te demander qu'est-ce qui ne vas pas  dans ce que tu racontes, pour que des personnes connaissant la physique réagissent comme ça?
Je suppose que pour toi, ce sont des vilains pas beaux.
Il y a nécessairement beaucoup de choses qui ne vont pas quand je parle des atomes, mais il y en a qui utilisent ce prétexte pour dire que je ne connais pas l'effet doppler alors qu'ils savent très bien que c'est impossible, et qui se servent de cette impossibilité pour refuser de parler de ce qui se passerait dans le cas de deux émetteurs sonores. Notre résistance est aveugle, aussi aveugle que celle des atomes quand nous les accélérons, c'est ça qu'il faut comprendre, et c'est entre autres pour ça que je crois toujours à mon hypothèse.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Ven 31 Juil 2015 - 2:34

M'enfin a écrit:Pas besoin d'être ferré en physique pour analyser le cas des deux sources sonores, pourtant, personne n'a voulu en parler.

Dans le contexte où tu le présentes, il faut s'y connaître en physique, oui. Ben sinon à quoi ça sert de parler de 2 source sonores qui se caleraient sur une LO?

Je ne dis pas que c'est conscient de leur part, au contraire, mais ça ne change rien au phénomène lui-même.

Ce n'est pas du "phénomène" qu'il s'agit mais de ton raisonnement.

Nous résistons tous automatiquement au changement, et nos explications à ce sujet ne sont des prétextes pour exprimer ce que nous ressentons, pas ce que nous comprenons.

On va aller loin avec ce genre de connerie.

Il y a nécessairement beaucoup de choses qui ne vont pas quand je parle des atomes, mais il y en a qui utilisent ce prétexte pour dire que je ne connais pas l'effet doppler alors qu'ils savent très bien que c'est impossible

Impossible n'est pas français. sourire
les faits sont les faits, même si ne veux pas les admettre.
Ce qui paraît impossible, c'est que tu puisses te remettre en question quand c'est nécessaire.

et qui se servent de cette impossibilité pour refuser de parler de ce qui se passerait dans le cas de deux émetteurs sonores.

C'est hors sujet, ce n'est pas l'effet doppler qui produit le mouvement.

Notre résistance est aveugle, aussi aveugle que celle des atomes quand nous les accélérons, c'est ça qu'il faut comprendre, et c'est entre autres pour ça que je crois toujours à mon hypothèse.

Ton hypothèse est aveugle, et ta résistance également, et c'est très précisément pour ça que ça ne sera jamais scientifique.

Je fais des pieds et des mains pour n'étudier que le principe lui-même, mais personne ne s'y intéresserait comme tel s'il n'avait aucune application, et personne ne s'y intéresse non plus dès que je propose de l'appliquer aux atomes.

Mais le principe en question, on en a fait le tour.

Il faut que tu comprennes que l'effet doppler n'a pour effet que de renseigner sur l'éloignement de la source.
Ça, c'est déjà une interprétation humaine

Amusant.

l'effet doppler renseigne seulement sur la différence entre une fréquence observée et une fréquence de référence

Non M'enfin. Ca c'est l'information qui renseigne sur l'éloignement quand il y a décalage entre la fréq. observée et la fréq. de référence.

parce que la source elle-même pourrait très bien avoir changé de direction ou de vitesse pendant que son onde nous parvenait.

Et alors?
Si la source change de vitesse ou de trajectoire, la LO nous le dira tôt ou tard.
Pas la peine d'aller s'imaginer n'importe quoi, ce sont des paramètres concrets fournissant des informations réelles.

Voilà une question intéressante: selon moi, puisque la conservation d'un mouvement est impliquée dans le synchronisme des deux émetteurs, je crois qu'ils demeureront synchronisés une fois le mouvement lancé

Pourquoi? Ces émetteurs se meuvent dans le vide où quoi? Puisque tu parles de conservation de l'énergie (cinétique).
Dans le vide, il n'y a pas d'onde sonore.

Il faut bien comprendre qu'alors, leurs moteurs agiront pour que leur vitesse fasse coïncider très précisément chacune de leurs ondes à chacune des ondes incidentes, donc qu'il agira pour que les deux sources demeurent synchronisées.

Donc il ne s'agit pas de' la conservation d'un mouvement, mais d'une action calculée pour que le mouvement se cale sur la LO - donc d'un mouvement variable en fonction de l'information doppler.

Le seul temps où il y aura désynchronisation, c'est lors de la poussée initiale, là où il y aura résistance.

Quel est le rapport avec la résistance à l'accélération?

Par contre, si les moteurs des véhicules n'offrent pas la même poussée ou si leurs roues n'offrent pas le même frottement, ils pourraient se rapprocher ou s'éloigner l'un de l'autre avec le temps, mais sans toutefois perdre leur synchronisme, un peu comme l'avance du périgée terre-lune qui ne change pas non plus leur période orbitale, donc leur synchronisme avec leur période solaire.

C'est complètement improvisé tout ça.
Voilà maintenant que tes 2 ER ont des roues.

Si tes 2 émetteurs se recalent en fonction des LO, ils se désynchroniseront forcément pendant qu'ils se recalent.
Quand au périfée, je vois pas très bien le rapport puisqu'il s'agit de mouvement orbital, périodique, qui est relativement stable dans un champ gravitationnel.
Pour moi, c'est évident que ça fonctionne pour le son, mais j'attends que quelqu'un de qualifié me propose d'étudier la question avant de procéder. Je pense qu'il y aura moins de résistance et plus d'émulation si je propose un "work in progress".

On se demande quelle question faut étudier et qu'elle en est la finalité fonctionnelle.
Pour information : Ce que tu appelles de la "résistance" et qui en est fait de la critique face à des allégations souvent absurdes et invérifiables vient justement du fait que tu attends l'opération du saint esprit, et que tout ton discours est fondé là-dessus.

Parfait, alors parlons-en pour voir si ça fonctionne pour le son.

facile : Tu te mets sur une voie ferrée. Tu attends qu'un train arrive. Tu écoutes le son qu'il produit, et en fonction de ce que ce son augmente ou diminue, tu cours en accélérant ou en ralentissant, de manière à conserver la même distance avec le train (C'est une expérience de pensée).
Pourvu que la situation ne soit pas trop complexe et inextricable, ça devrait pouvoir marcher dans nombre de cas.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4662
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum