Vulgarisation de la science

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Dim 2 Aoû 2015 - 18:30

Ils ont tort d'avoir répondu s'ils ne connaissent pas l'effet doppler, mais une autre possibilité, c'est qu'ils le connaissent, mais pas suffisamment.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Dim 2 Aoû 2015 - 19:34

M'enfin a écrit:Dit-il après m'avoir piétiné pendant des mois!

Tu piétines tout seul mon pauvre.

Des études en psychologie, parfaitement scientifiques par ailleurs, ont prouvé que la plupart des gens étaient disposés à blesser un humain pour peu qu'un autre humain en blouse blanche leur ait demandé. Réponds-moi que les physiciens sont plus intelligents que ça!

Je répondrais simplement qu'on a compris : Tu es le pauvre petit martyr qui subit les horribles attaques du barbare vilain pas beau sceptique.
Si tu te remettais en question quand il le faut, les débats ne seraient pas une torture pour toi.

Les physiciens sont assez intelligents pour ne pas imposer de grosses conneries comme tu le fais.

Ca ne sera qu'une connerie de plus à laquelle tu crois.
Tourne le bouton, je suis résistant, mais fait gaffe de ne pas prendre un choc, c'est du vrai courant!

Voilà que l'anguille devient électrique. Si elle résiste, on la fera mijoter le temps qu'il faut.

Je ne sais pas ce que tu appelles "l'intelligence", mais tant que ça repose sur de tels clichés, il n'y a pas de substance.
Tu ne fais que protéger tes fesses.
Exact, mais seulement de toi  et en te retournant ta médecine!,

Je ne cherche pas à te manger tout cru.
- Simplement que tu admettes tes conneries quand elle sont démontrées fausses, fondées sur de l'ignorance.
Pour le reste, tu peux toujours t'efforcer de jouer au ping-pong.
Tu ferais mieux d'étudier les sciences, ça serait plus intelligent. Surtout dans des débats qui le demandent.

Je te répond sur le même ton que toi, mais juste pour voir combien de temps Magnus va le supporter!?

Si tu n'as d'autre argument que ces singeries, tu vas débattre tout seul.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Dim 2 Aoû 2015 - 20:13

S
Dedale a écrit:Si tu te remettais en question quand il le faut, les débats ne seraient pas une torture pour toi.
Je ne suis pas mazo, si ça me torturait, je ne te répondrais plus. J'ai juste décidé de jouer ton jeu pour voir.

Tu ferais mieux d'étudier les sciences, ça serait plus intelligent. Surtout dans des débats qui le demandent.
Et toi, il semble que tu aurais mieux fait d'étudier l'effet doppler avant de dire que je ne le connaissais pas.

tu vas débattre tout seul
Je parie que tu n'en démordras pas, comme la mâchoire du pitbull. Qui prend les paris?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Lun 3 Aoû 2015 - 3:11

M'enfin a écrit:Et toi, il semble que tu aurais mieux fait d'étudier l'effet doppler avant de dire que je ne le connaissais pas.

Arrête un peu tes cancreries.
C'est démontré que tu ne pompes rien, donc tu peux toujours continuer à nous faire rire.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Lun 3 Aoû 2015 - 7:12

ACourvoisier a écrit:Si tu étais si confiant en ta théorie:

tu éviterais de l'exposer pour tout,
tu serais allé voir un physicien compétent.

Voir un physicien compétent? pette de rire

Des gars qui racontent n'importe quoi, y'en a tant et plus.
Qu'est-ce que tu veux qu'un physicien s'occupe de gars déconnectés?

Je n'oserais même pas recommander un spécialiste à M'enfin. Pas envie de me faire griller.
Je l'ai déjà fait une fois, et on m'a répondu : "tu évites de nous ramener des fous-furieux ici!"

Faudrait au moins qu'il soit capable d'admettre ses énormités quand on lui explique pourquoi ça cloche, c'est le minimum.

M'enfin a écrit:Je répète: le déplacement soudain d'un détecteur a une influence immédiate sur la fréquence d'arrivée des impulsions incidentes. Si tu ne comprends pas ce que je dis, c'est que tu ne comprends pas l'effet doppler.

Ben déjà, pour qu'il y ai des "impulsions", faut des ondes pulsées, c'est à dire des signaux de durée brève.
Et pour qu'il y ai des ondes incidentes, il faut que ton onde soit interférée par d'autres.
Donc tu parles de quoi exactement?
La véritable question c'est de savoir ce que toi tu piges, vu que tu amalgames tout : Radars, radioasronomie, doppler pulsé, etc.

Au lieu de vouloir paraître scientifique, pose des questions. sourire

Maintenant pour répondre concrètement à la question de ACourvoisier :
- Si tu utilises le doppler dans un contexte acoustisque, que la source sonore est à 500 m et qu'elle s'approche, si tu bouges ton récepteur de quelques mètres, cela créera une variation immédiate dans la LO.
- Mais maintenant, si tu utilises ton doppler-fitzeau avec des sources qui sont à des centaines de millions d'AL, tu peux toujours déplacer ton émetteur, même très brutalement, ça ne changera rien, ça ne provoquera même pas le moindre début de décalage dans les LO. Il faut comprendre que la vitesse de la lumière est la même dans tous les référentiels : Donc, dans ce cas, déplacer le récepteur revient à pisser dans un violon. A moins bien sûr de le déplacer à une vitesse comparable à celle de la source. Mais là, mon cher, c'est de la science fiction.

Je considère donc que c'est maintenant trois à deux dans mon sondage puisque je m'adressais seulement à ceux qui le connaissaient.

Tu vois, tu es même obligé de troller ton propre sondage.
Considère que tu dois étudier l'effet doppler si un jour tu veux être capable de discuter de ça.

Je n'ai pas refusé, j'ai même dis que je serais prêt à payer pour ses services, mais quand je me sentirai prêt.

je comprend ton désarroi. Je serais vraiment curieux de voir la tête d'un bon gros physicien face à tes radotages déliquescents.
Genre Henri Broch, physicien, dr es science, fondateur de l'institut de zététique : Il aime bien rigoler.
C'est un gars sympa, il serait très aimable avec toi mais....
Il te dira gentiment que soit tu étudies les siences, y compris le doppler, soit tu continues à mormonner des énormités à la limite d'une certaine pathologie, qui conviendraient mieux à un artiste zozotérique qu'à un théoricien.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Lun 3 Aoû 2015 - 14:38

dedale a écrit:Je l'ai déjà fait une fois, et on m'a répondu : "tu évites de nous ramener des fous-furieux ici!"
Oui, bon, en même temps c'est à peu de chose près le genre de choses que leur propres collègues reprochaient à Planck, Einstein et Cie.
dedale a écrit:
Maintenant pour répondre concrètement à la question de ACourvoisier :
- Si tu utilises le doppler dans un contexte acoustisque, que la source sonore est à 500 m et qu'elle s'approche, si tu bouges ton récepteur de quelques mètres, cela créera une variation immédiate dans la LO.
- Mais maintenant, si tu utilises ton doppler-fitzeau avec des sources qui sont à des centaines de millions d'AL, tu peux toujours déplacer ton émetteur, même très brutalement, ça ne changera rien, ça ne provoquera même pas le moindre début de décalage dans les LO. Il faut comprendre que la vitesse de la lumière est la même dans tous les référentiels : Donc, dans ce cas, déplacer le récepteur revient à pisser dans un violon. A moins bien sûr de le déplacer à une vitesse comparable à celle de la source. Mais là, mon cher, c'est de la science fiction.
Désolé, j'essaie de maintenir mes connaissances en physique de manière dirait-on "autodidacte" (même si on n'est jamais autodidacte à cent pour-cent), et durant l'année, je n'ai pas d'une part pas tout le temps libre, et d'autre part je ne puis investir toute la partie temps libre pour ça. Mais merci.

Ma question était au sujet de la différence entre le son et la lumière. Je ne comprenais pas à quoi se référait le deuxième paragraphe, mais je vois que c'est bien la lumière.

Je croyais apprendre quelque chose de nouveau jusqu'à lire "à moins bien-sûr".

Qu'en est-il de l'effet Doppler de la lumière vis-à-vis des astres lointains? Pourquoi c'est forcément les astres lointains (ça semble se déduire d'un Big-Bang univers-centré, image parfois remise en question), et quelle est l'influence de la Terre?

Deuxième question à Dédale,
Qu'en est-il du physicien qui m'a dit (dans le cas idéalisé du laser): "Les photons voyagent à c les uns par rapport aux autres", est-ce que c'est une vérité à prendre comme ça, et est-ce que ça n'induit pas une contradiction ?
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Lun 3 Aoû 2015 - 15:57

Dedale a écrit:Ben déjà, pour qu'il y ai des "impulsions", faut des ondes pulsées, c'est à dire des signaux de durée brève.
Quand on parle d'ondes, ma définition d'impulsion est la suivante: une longueur d'onde. Habitue-toi parce que je n'en changerai pas pour tes beaux yeux!

Dedale a écrit:Maintenant pour répondre concrètement à la question de ACourvoisier :
- Si tu utilises le doppler dans un contexte acoustique, que la source sonore est à 500 m et qu'elle s'approche, si tu bouges ton récepteur de quelques mètres, cela créera une variation immédiate dans la LO.
C'est ce que je disais pour le détecteur, mais sans que la source bouge, donc AC ne connait pas suffisamment l'effet doppler pour pouvoir critiquer mon hypothèse.

- Mais maintenant, si tu utilises ton doppler-fitzeau avec des sources qui sont à des centaines de millions d'AL, tu peux toujours déplacer ton émetteur, même très brutalement, ça ne changera rien, ça ne provoquera même pas le moindre début de décalage dans les LO. Il faut comprendre que la vitesse de la lumière est la même dans tous les référentiels : Donc, dans ce cas, déplacer le récepteur revient à pisser dans un violon. A moins bien sûr de le déplacer à une vitesse comparable à celle de la source. Mais là, mon cher, c'est de la science fiction.
Premièrement, il n'est pas question d'années lumières dans le principe que je mets de l'avant mais plutôt de yoctoseconde, et deuxièmement, la vitesse de la lumière n'a rien à voir dans le calcul de l'effet doppler: seule la fréquence d'arrivée des impulsions lumineuses est mesurable, de sorte que si on bouge subitement le détecteur par rapport à la source, on peut immédiatement mesurer sa vitesse en comparant la nouvelle fréquence d'arrivée avec l'ancienne. C'est en prenant des relevés de l'effet doppler à 1/4 d'année d'intervalle qu'on mesure la vitesse de la terre sur son orbite, ou encore en les prenant à 1/4 de journée d'intervalle qu'on mesure sa vitesse de rotation: un relevé quand la vitesse relative entre la source et le détecteur est nulle, et un autre quand elle est maximale.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Lun 3 Aoû 2015 - 16:48

Ah, 10-24seconde. Cette unité me manquait dans l'autre thème.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mar 4 Aoû 2015 - 5:38

ACourvoisier a écrit:Oui, bon, en même temps c'est à peu de chose près le genre de choses que leur propres collègues reprochaient à Planck, Einstein et Cie.

Faudrait que ça soit comparable.
Quand Einstein ou Planck développent des formules de la thermodynamique et cie, ils savent à quoi ils se réfèrent; Einstein exploitait des théories qui étaient scientifiquement valides et se permettait d'émettre des propositions dans des domaines où l'on restait dans l'impasse.
Faut pas voir ça superficiellement.

Et ces gars n'avaient pas besoin de s'improviser, de se faire passer pour ce qu'ils n'étaient pas.

Désolé, j'essaie de maintenir mes connaissances en physique de manière dirait-on "autodidacte" (même si on n'est jamais autodidacte à cent pour-cent), et durant l'année, je n'ai pas d'une part pas tout le temps libre, et d'autre part je ne puis investir toute la partie temps libre pour ça. Mais merci.

Tu n'as pas à être désolé ni à te justifier : Tu te posais des questions.
C'est très simple : Tout le plaisir est pour moi.

Qu'en est-il de l'effet Doppler de la lumière vis-à-vis des astres lointains? Pourquoi c'est forcément les astres lointains (ça semble se déduire d'un Big-Bang univers-centré, image parfois remise en question), et quelle est l'influence de la Terre?

Ce n'est pas forcément une question d'astres lointains. Mais le fait est que lorsqu'on prend pour exemple des sources d'ondes très lointaines pour illustrer l'effet doppler, cela permet d'en comprendre toute l'étendue, parce que la lumière se présente d'une part sous une large gamme de spectres et que les LO sont très étirées, ça fait comme si tu décris l'alpinisme mais dans l'Himalya, c'est à dire au maximum des méthodes et de l'expérience.

Qu'en est-il du physicien qui m'a dit (dans le cas idéalisé du laser): "Les photons voyagent à c les uns par rapport aux autres", est-ce que c'est une vérité à prendre comme ça, et est-ce que ça n'induit pas une contradiction ?

Je ne comprend pas ce qu'il a voulu dire. C'et flou. Ca peut s'interpréter de différentes façons.
- Si 2 photons voyagent en parallèle, dans le même sens, il ne peuvent pas avoir de vitesse relative les uns par rapport aux autres.
Leur référentiel est le même : Il sont relativement immobiles les uns par rapport aux autres.

Dans tous les autres cas qui impliquent un changement un référentiel, les photons voyagent à c.
Donc 2 photons allant à sens contraire s'éloignent à c l'un de l'autre (expérience de Michelson).

C'est à dire qu'il ne faut pas considérer le photon mais la lumière, l'état de propagation. Considérer le photon est ambigu, cela peut faire penser à un objet qui voyage dans l'espace, mais la lumière ce n'est pas du tout ça, c'est un phénomène ondulatoire, une onde porteuse d'énergie, qui se propage transversalement à l'espace. En fait la lumière ne voyage pas, elle se propage comme un rayonnement, sous forme de phases, de paquets d'énergie, lesquels sont "transportés" par des fronts d'onde. Ce n'est pas du tout un déplacement classique.

Tout ça c'est à discuter mais pas tout en bloc.








avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mar 4 Aoû 2015 - 6:22

M'enfin a écrit:Quand on parle d'ondes, ma définition d'impulsion est la suivante: une longueur d'onde. Habitue-toi parce que je n'en changerai pas pour tes beaux yeux!

Si tu as décrété que tes âneries étaient indiscutables, c'est ton problème.
- Tu peux faire le pitre tant que tu veux.

Premièrement, il n'est pas question d'années lumières dans le principe que je mets de l'avant mais plutôt de yoctoseconde,

Tu n'as parlé de rien qui nécessité une telle mesure. Tu cherches à nous balader.

et deuxièmement, la vitesse de la lumière n'a rien à voir dans le calcul de l'effet doppler

La vitesse de la lumière est un paramètre intrinsèque lorsque le doppler concerne des sources lumineuses.
Cette constante est la vitesse de propagation de l'onde. Vu que le doppler, c'est la valeur du décalage des longueurs d'ondes, tu ne peux pas en mesurer la valeur sans utiliser cette constante.

seule la fréquence d'arrivée des impulsions lumineuses est mesurable

Et comment tu mesures la valeur de cette fréquence d'arrivée?

de sorte que si on bouge subitement le détecteur par rapport à la source, on peut immédiatement mesurer sa vitesse en comparant la nouvelle fréquence d'arrivée avec l'ancienne.

Le doppler n'a aucune utilité à mesurer le déplacement du récepteur, le but recherché c'est l'éloignement des sources d'onde.
Il n'y a pas besoin de doppler pour calculer le déplacement de ton récepteur.

- Si tu es en avion et que tu as un doppler. Tu sais déjà à la vitesse où tu vas, c'est la vitesse des autres avions que tu ne connais pas et qui nécessite donc pour être connue d'un radar-doppler.

C'est en prenant des relevés de l'effet doppler à 1/4 d'année d'intervalle qu'on mesure la vitesse de la terre sur son orbite, ou encore en les prenant à 1/4 de journée d'intervalle qu'on mesure sa vitesse de rotation: un relevé quand la vitesse relative entre la source et le détecteur est nulle, et un autre quand elle est maximale.

la source stp.
Et explique où tu veux en venir.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Mar 4 Aoû 2015 - 12:20

Ah, merci pour votre réponse Dedale.

Je vais mettre (une fois de plus) les conversations sur la reptation en stand-by, pour lire le fameux Miles Mathis, qui me "parle" et qui semble être une réel prodige tout en faisant de la science on-ne-peut-plus fondamentale.

Je lirai la reptation aux prochaines vacances.

À plus!
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 34
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mar 4 Aoû 2015 - 21:15

dedale a écrit: Tu cherches à nous balader.
Et au coeur de l'infiniment petit en plus. Attache ta tuque, ça grouille ces petites bêtes-là!

Dedale a écrit:
et deuxièmement, la vitesse de la lumière n'a rien à voir dans le calcul de l'effet doppler
La vitesse de la lumière est un paramètre intrinsèque lorsque le doppler concerne des sources lumineuses.
Cette constante est la vitesse de propagation de l'onde. Vu que le doppler, c'est la valeur du  décalage des longueurs d'ondes, tu ne peux pas en mesurer la valeur sans utiliser cette constante.
Mauvais terme: j'aurais dû dire "mesure" au lieu de "calcul".

Dedale a écrit:
seule la fréquence d'arrivée des impulsions lumineuses est mesurable
Et comment tu mesures la valeur de cette fréquence d'arrivée?
Par spectrométrie (Quand on mesure un spectre lumineux, les atomes du prisme réfractent les photons de longueur d'onde différente, donc fréquence différente, selon des angles différents.), ou encore avec une horloge atomique, où la fréquence des photons entre en résonance avec l'oscillateur. Les atomes ne transigent qu'avec des photons de fréquence spécifique, on peut donc dire qu'ils les reconnaissent, et si par hasard ils en échangent pour conserver leur mouvement comme je le crois, on peut aussi dire qu'ils les perçoivent, parce que la seule différence entre le phénomène d’absorption/émission et celui de la perception, c'est l'utilité de l'information en question. Nous absorbons de l'information nous aussi, mais nous la retenons et nous la résorbons sous forme de geste à un autre moment, alors que les atomes la résorbent immédiatement.

S'ils ne s'en servaient pas, on pourrait dire qu'ils n'en gardent pas la mémoire, mais les petits pas sont aussi une forme de mémoire, une mémoire où les informations sont conservées sous forme d'onde, le même genre de mémoire que quand nous observons des galaxies situées à des milliards d'années lumière, une lumière qui contient de l'information sur leur ancienne composition, leur ancienne forme, leur ancienne vitesse, et leur ancienne direction par rapport à nous. Tous nos instruments d'observations sont basés sur les propriétés des atomes, des propriétés qu'ils possèdent depuis des milliards d'années, alors pourquoi ne les utiliseraient-ils pas à leur profit? Ha oui, j'oubliais, ils ne sont pas intelligents, et on ne peut même pas dire qu'ils sont bêtes vu que les vraies bêtes sont plus intelligentes que ça. D'après toi, devrait-on dire d'eux dire qu'ils sont idiots?

Dedale a écrit:
C'est en prenant des relevés de l'effet doppler à 1/4 d'année d'intervalle qu'on mesure la vitesse de la terre sur son orbite, ou encore en les prenant à 1/4 de journée d'intervalle qu'on mesure sa vitesse de rotation: un relevé quand la vitesse relative entre la source et le détecteur est nulle, et un autre quand elle est maximale.
la source stp.
Et explique où tu veux en venir.
Je veux juste établir que le mouvement du détecteur peut être mesuré en utilisant l'effet doppler, et voici un site où on en parle:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mer 5 Aoû 2015 - 17:05

M'enfin a écrit:
dedale a écrit:Et comment tu mesures la valeur de cette fréquence d'arrivée?
Par spectrométrie (Quand on mesure un spectre lumineux, les atomes du prisme réfractent les photons de longueur d'onde différente, donc fréquence différente, selon des angles différents.), ou encore avec une horloge atomique, où la fréquence des photons entre en résonance avec l'oscillateur. Les atomes ne transigent qu'avec des photons de fréquence spécifique, on peut donc dire qu'ils les reconnaissent, et si par hasard ils en échangent pour conserver leur mouvement comme je le crois, on peut aussi dire qu'ils les perçoivent, parce que la seule différence entre le phénomène d’absorption/émission et celui de la perception, c'est l'utilité de l'information en question. Nous absorbons de l'information nous aussi, mais nous la retenons et nous la résorbons sous forme de geste à un autre moment, alors que les atomes la résorbent immédiatement.

S'ils ne s'en servaient pas, on pourrait dire qu'ils n'en gardent pas la mémoire, mais les petits pas sont aussi une forme de mémoire, une mémoire où les informations sont conservées sous forme d'onde, le même genre de mémoire que quand nous observons des galaxies situées à des milliards d'années lumière, une lumière qui contient de l'information sur leur ancienne composition, leur ancienne forme, leur ancienne vitesse, et leur ancienne direction par rapport à nous. Tous nos instruments d'observations sont basés sur les propriétés des atomes, des propriétés qu'ils possèdent depuis des milliards d'années, alors pourquoi ne les utiliseraient-ils pas à leur profit? Ha oui, j'oubliais, ils ne sont pas intelligents, et on ne peut même pas dire qu'ils sont bêtes vu que les vraies bêtes sont plus intelligentes que ça. D'après toi, devrait-on dire d'eux dire qu'ils sont idiots?

Je me répond moi-même, vu que tu en es incapable.
- La longueur d'onde s'exprime comme étant la vitesse de l'onde divisé par sa fréquence.

Et tu disais :
et deuxièmement, la vitesse de la lumière n'a rien à voir dans le calcul de l'effet doppler

Et donc tu disais des conneries.

Tu vois, quand on te pose une question précise, c'est pas de la quantité qu'il faut faire, c'est de la qualité. Et c'est pas avec tes étalages de baragouinages que tu y arriveras.

Je veux juste établir que le mouvement du détecteur peut être mesuré en utilisant l'effet doppler

Il n'y avait pas besoin. On en a déjà parlé : le Doppler-Fitzeau.
Sur ton exemple, le mouvement est connu (orbite), il s'agit de sa vitesse radiale, c'est dire combien de degrés en combien de temps (page 2 figure 2) et dans quel sens.
Donc ça reste toujours des positions relatives, pour déterminer par la vitesse radiale, si c'est la source et/ou le récepteur qui s'éloigne : Le doppler, dans ce cas, implique forcément ce calcul.



avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mer 5 Aoû 2015 - 21:40

Maintenant que j'y ai répondu, tu peux effacer le message de Dedale Jipé puisqu'il contient le terme "connerie" et l'expression "étalage de baragouinage"!

Le doppler, dans ce cas, implique forcément ce calcul.
Il implique un calcul tant que l'observateur ne cherche pas à bouger pour l'annuler, sinon, il lui suffit de bouger jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus, et devine quoi, en bougeant il produira son propre effet doppler.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Jeu 6 Aoû 2015 - 16:32

M'enfin a écrit:Maintenant que j'y ai répondu, tu peux effacer le message de Dedale Jipé puisqu'il contient le terme "connerie" et l'expression "étalage de baragouinage"!

Arrête de fantasmer au ras des pâquerettes.
Mon message est une démonstration que tu dis bien des conneries. C'est objectif et les termes ne sont pas portés comme des insultes mais comme des constats devenus hélas trop systématiques. Une fatalité en quelque sorte.

Le doppler, dans ce cas, implique forcément ce calcul
.Il implique un calcul tant que l'observateur ne cherche pas à bouger pour l'annuler, sinon, il lui suffit de bouger jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus, et devine quoi, en bougeant il produira son propre effet doppler.

L'effet doppler ne s'annule pas.
Tu as une "théorie" selon laquelle on peut se caler sur les LO grâce à un dispositif artificiel, conçu pour, mais en réfléchissant, ça ne peut fonctionner que dans certains cas : Si tu crée toi-même les conditions pour que ça soit possible.
- Sinon, très simple, explique nous comment tu annules les décalages des LO de la galaxie Messier 31, même avec un dispositif conçue en fonction.
Et sans raconter n'importe quoi, pour une fois.
Bonne chance.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Jeu 6 Aoû 2015 - 16:53

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:Maintenant que j'y ai répondu, tu peux effacer le message de Dedale Jipé puisqu'il contient le terme "connerie" et l'expression "étalage de baragouinage"!
Arrête de fantasmer au ras des pâquerettes.
Mon message est une démonstration que tu dis bien des conneries. C'est objectif et les termes ne sont pas portés comme des insultes mais comme des constats devenus hélas trop systématiques. Une fatalité en quelque sorte.
Juste pour voir si Jipé va effacer mon message, mettons que je te réponde que c'est toi qui dis des conneries vu que je constate que tu répètes toujours les mêmes insultes!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Jeu 6 Aoû 2015 - 16:55

AC a écrit:Je vais mettre (une fois de plus) les conversations sur la reptation en stand-by, pour lire le fameux Miles Mathis, qui me "parle" et qui semble être une réel prodige tout en faisant de la science on-ne-peut-plus fondamentale.

Mathis est un jongleur et tout particulièrement un acrobate des mathématiques. Mais ça s'arrête là.
Malgré ses prouesses, ça reste de la pseudo-science.
Ses "papiers" contiennent d'énormes erreurs et contradictions que, bien évidemment, seul un gros matheux/physicien, peut expliquer : C'est ça son point fort.

Mais sur le plan strictement scientifique, Mathis n'existe pas et conçoit ses grandes révolutions théoriques seulement à partir de présupposés assez grotesques, genre que la communauté scientifique se trompe mais pas lui. Il n'y a que des convaincus que la science fait fausse route qui peuvent gober ça : Et Mathis conforte leur croyance avec de grandes équations, histoire que ça mousse.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Jeu 6 Aoû 2015 - 17:00

M'enfin a écrit:
dedale a écrit:
M'enfin a écrit:Maintenant que j'y ai répondu, tu peux effacer le message de Dedale Jipé puisqu'il contient le terme "connerie" et l'expression "étalage de baragouinage"!
Arrête de fantasmer au ras des pâquerettes.
Mon message est une démonstration que tu dis bien des conneries. C'est objectif et les termes ne sont pas portés comme des insultes mais comme des constats devenus hélas trop systématiques. Une fatalité en quelque sorte.
Juste pour voir si Jipé va effacer mon message, mettons que je te réponde que c'est toi qui dis des conneries vu que je constate que tu répètes toujours les mêmes insultes!

M'enfin, admet que tu as bien dis une connerie. C'est tout.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Jeu 6 Aoû 2015 - 17:38

Dedale a écrit:L'effet doppler ne s'annule pas.
Tu as une "théorie" selon laquelle on peut se caler sur les LO grâce à un dispositif artificiel, conçu pour, mais en réfléchissant, ça ne peut fonctionner que dans certains cas : Si tu crée toi-même les conditions pour que ça soit possible.
Par définition, l'effet doppler s'annule si le détecteur peut accélérer jusqu'à ce qu'il possède la même vitesse et la même direction que la source d'onde.

- Sinon, très simple, explique nous comment tu annules les décalages des LO de la galaxie Messier 31, même avec un dispositif conçue en fonction.
Et sans raconter n'importe quoi, pour une fois.
Pour annuler un effet doppler produit par une accélération, il faut accélérer encore plus fort, et il y a une limite à l'accélération que les corps macroscopiques peuvent supporter, donc il faudrait accélérer des particules en se servant d'un accélérateur jusqu'à ce qu'elles atteignent temporairement la bonne vitesse, pour les relâcher immédiatement dans l'espace en direction de Messier 31. De cette manière, elles auraient à peu près la bonne vitesse durant un moment. Qu'est-ce que je gagne?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Jeu 6 Aoû 2015 - 17:52

Poubelle:

message supprimé
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Ven 7 Aoû 2015 - 2:16

M'enfin a écrit:Par définition, l'effet doppler s'annule si le détecteur peut accélérer jusqu'à ce qu'il possède la même vitesse et la même direction que la source d'onde.

Justement, s'il y a doppler c'est parce que dans la réalité, il se passe tout le contraire.

Pour annuler un effet doppler produit par une accélération, il faut accélérer encore plus fort, et il y a une limite à l'accélération que les corps macroscopiques peuvent supporter, donc il faudrait accélérer des particules en se servant d'un accélérateur jusqu'à ce qu'elles atteignent temporairement la bonne vitesse, pour les relâcher immédiatement dans l'espace en direction de Messier 31. De cette manière, elles auraient à peu près la bonne vitesse durant un moment. Qu'est-ce que je gagne?

Passage modéré

Dés l'instant où une source est observée en mouvement, il y a effet doppler. Rien dans l'univers ne peut annuler ça, parce que ce décalage des LO se produit dans toutes les directions à partir de la source et non seulement dans la direction  de ton récepteur.

Quant aux particules, laisse tomber, ça n'a aucun rapport : l'effet doppler, c'est les LO, les ondes et leurs spectres, pas les paquets d'énergie.
Apprend la recette au lieu de tout mélanger en t'imaginant que ce sera bon.

Passage modéré
Et il ne resterait rien de tous ces baragouinages grotesques que tu affectionnes tant.
je comprend que c'est pas facile d'admettre, mais nous, les humbles humains, tout ce qu'on essaie de faire, c'est de finir le moins idiot possible, et ça vaut bien quelques remises en question, surtout si elles sont nécessaires. Aucune raison de rester marié à des conneries.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Ven 7 Aoû 2015 - 16:48


dedale a écrit:
M'enfin a écrit:Par définition, l'effet doppler s'annule si le détecteur peut accélérer jusqu'à ce qu'il possède la même vitesse et la même direction que la source d'onde.
Justement, s'il y a doppler c'est parce que dans la réalité, il se passe tout le contraire.
Je ne sais pas au juste comment se nomme ce genre de réponse, mais ce n'est certainement pas un argument. J'espère que je ne te sors jamais ce genre d'évidence. Si ça m'arrive, dis-moi qu'il s'agit d'une dedalerie et je vais le reconnaître.

Dès l'instant où une source est observée en mouvement, il y a effet doppler. Rien dans l'univers ne peut annuler ça, parce que ce décalage des LO se produit dans toutes les directions à partir de la source et non seulement dans la direction  de ton récepteur.
Encore une évidence!

Quant aux particules, laisse tomber, ça n'a aucun rapport : l'effet doppler, c'est les LO, les ondes et leurs spectres, pas les paquets d'énergie.
Apprend la recette au lieu de tout mélanger en t'imaginant que ce sera bon.
Il n'y a pas d'émission lumineuse sans particules pour la produire, et pas d'absorption sans particules pour l'absorber non plus, mais j'ai nettement l'impression de dire des évidences, tu peux donc les traiter de dedaleries, je le reconnais d'avance, et je reconnais que ça ne sert pas à grand chose non plus puisque tu vas probablement me répondre par une évidence toi aussi. Aussi bien répondre en citant wiki tous les deux dans ce cas!

(*** - Article 4)
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Sam 8 Aoû 2015 - 2:23

M'enfin a écrit:Par définition, l'effet doppler s'annule si le détecteur peut accélérer jusqu'à ce qu'il possède la même vitesse et la même direction que la source d'onde..
Justement, s'il y a doppler c'est parce que dans la réalité, il se passe tout le contraire.
J'espère que je ne te sors jamais ce genre d'évidence. Si ça m'arrive, dis-moi qu'il s'agit d'une dedalerie et je vais le reconnaître.

C'est simplement une réponse à la hauteur des énormités que tu sors.

Dès l'instant où une source est observée en mouvement, il y a effet doppler. Rien dans l'univers ne peut annuler ça, parce que ce décalage des LO se produit dans toutes les directions à partir de la source et non seulement dans la direction de ton récepteur.
Encore une évidence!

sourire C'est vrai que tu es un grand connaisseur et il te faudrait le niveau supérieur.

Il n'y a pas d'émission lumineuse sans particules pour la produire,

L'effet doppler concerne les longueurs d'onde, qu'elles soit lumineuses ou autre, produites par des particules ou un grand coup de gong.

et pas d'absorption sans particules pour l'absorber non plus, mais j'ai nettement l'impression de dire des évidences, tu peux donc les traiter de dedaleries, je le reconnais d'avance, et je reconnais que ça ne sert pas à grand chose non plus puisque tu vas probablement me répondre par une évidence toi aussi. Aussi bien répondre en citant wiki tous les deux dans ce cas!

Quand on commence un discours avec l'effet doppler pour finir avec le saut quantique en passant par des impulsions incidentes imaginaires et auto-décrétées, c'est qu'on est paumé.

Le jour où je me laisserais balader dans ce bataclan inepte n'est pas encore venu.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par Bulle le Sam 8 Aoû 2015 - 8:12

M'enfin a écrit:Il n'y a pas d'émission lumineuse sans particules pour la produire, et pas d'absorption sans particules pour l'absorber non plus, mais j'ai nettement l'impression de dire des évidences, tu peux donc les traiter de dedaleries, je le reconnais d'avance, et je reconnais que ça ne sert pas à grand chose non plus puisque tu vas probablement me répondre par une évidence toi aussi. Aussi bien répondre en citant wiki tous les deux dans ce cas!
Cela sert au contraire M'enfin !
A montrer, par exemple, qu'un chapelet d'"évidences" peuvent déboucher sur une conclusion inadaptée.
Ou encore que ce qui est une évidence pour Monsieur Dugenou peut s'avérer être  une ineptie scientifique (le problème de fond des interprétations "cantiques" du quantique).
Ce qui compte donc ce n'est pas une citation tirée de son contexte, mais les réactions contradictoires et argumentées qu'elles entraînent.
Ainsi "Il n'y a pas d'émission lumineuse sans particules pour la produire" est un fait, mais répondre que  "L'effet doppler concerne les longueurs d'onde, qu'elles soit lumineuses ou autre, produites par des particules ou un grand coup de gong." permet au lecteur d'apprendre (puisqu'il est question de vulgarisation scientifique) quelque chose !  ref

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42695
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Sam 8 Aoû 2015 - 17:24

Répondre que l'effet doppler concerne la longueur d'une d'onde et non sa fréquence est tout simplement erroné. Il est donc impossible que Dedale l'ignore. Voici la définition de wiki pour l'effet doppler:
Wiki a écrit:L'effet Doppler ou effet Doppler-Fizeau désigne le décalage de fréquence d’une onde (mécanique, acoustique, électromagnétique ou d'une autre nature) observé entre les mesures à l'émission et à la réception, lorsque la distance entre l'émetteur et le récepteur varie au cours du temps.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum