Vulgarisation de la science

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mar 21 Juil 2015 - 2:14

bbes a écrit:Mais il faut bien reconnaître que la lumière peu zigzaguer

Y'a des exemples?
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mar 21 Juil 2015 - 2:43

M'enfin a écrit:
Dedale a écrit:Explique moi d'où vient ton habitude de trolling systématique.
Merci de ne pas esquiver.
Si Magnus avait considéré que je fais du trollage, il y a belle lurette que je ne serais plus ici. Alors probablement qu'il considère aussi que tu respectes l'article 2. Tout est devenu une question de point de vue semble-t-il, il n'y a plus de règles qui tiennent. Quelle époque quand même, non? Quelle liberté! Le vaisseau a perdu son gouvernail et les cordages sont bloqués. Où ce souffle nous mène-t-il? Mystère!

Un gars qui reste planté des mois entiers dans sa connerie, même avec des preuves qu'il a tort, des démonstrations, des explications maintes fois répétées, des sources, des dessins, ... est un troll.
- donc ni les arguments ni les constats n'y font rien, tu te débines systématiquement en faisant perdre du temps à tes interlocuteurs qui, eux, peuvent avoir envie de débattre sérieusement.
Quand le sujet est hors de ta portée, là c'est fini : Tu fais tout ce que tu peux pour que ça devienne débile, que ça parte dans tous les sens, pour pouvoir resservir tes énormités déconnectées.
Ton seul et unique but est de faire piétiner les débats tant qu'on parle pas de tes foutaises.
Tes intentions ne sont pas de développer, mais de nous servir ta religion : Le delirium tremens.

Tu es un troll. Et encore je suis gentil.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mar 21 Juil 2015 - 15:37

Et toi, tu es ce que les anglo appellent un bully sur leurs forums, ce qui est l'inverse de gentil. Il y en a un là-bas qui utilisait le même vocabulaire et le même argumentaire que toi, et alors que je croyais l'avoir sur le dos indéfiniment, il s'est fait subitement éjecter du forum. Par contre, il y a des forums où c'est la règle, et où les modérateurs sont les plus bully de tous. Il y a de tout en ce bas monde, moi, les gens qui ne sont pas de mon avis, je n'aime pas leur faire mal. Est-ce mon éducation, est-ce mon caractère? Mystère!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mar 21 Juil 2015 - 19:05

M'enfin a écrit:
Et toi, tu es ce que les anglo appellent un bully sur leurs forums, ce qui est l'inverse de gentil. Il y en a un là-bas qui utilisait le même vocabulaire et le même argumentaire que toi, et alors que je croyais l'avoir sur le dos indéfiniment, il s'est fait subitement éjecter du forum. Par contre, il y a des forums où c'est la règle, et où les modérateurs sont les plus bully de tous. Il y a de tout en ce bas monde, moi, les gens qui ne sont pas de mon avis, je n'aime pas leur faire mal. Est-ce mon éducation, est-ce mon caractère? Mystère!

je connais les gars comme toi : Quand on est gentil avec eux, ils te bouffent sans même s'en apercevoir.
C'est ton gros fantasme que je me fasse éjecter : Tu pourrais alors tout troller en permanence, tout ramener à tes élucubrations histoire de bien satisfaire ton complexe nombriliste.

Je comprend parfaitement le bully que tu as rencontré : T'es en train de discuter d'un sujet sérieux et toi t'arrives en racontant absolument n'importe quoi, ça finit par irriter.
Crois pas qu'on va se laisser bouffer en te disant "amen".
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mar 21 Juil 2015 - 19:35

Pour te montrer à quel point tu te trompes, j'ai été désolé que le gars se fasse éjecter, parce qu'il était beaucoup plus connaissant que moi en physique, et qu'il aurait peut-être pu m'aider s'il avait changé un peu son attitude. Quand je discute avec quelqu'un, j'ai toujours peur de le fâcher, et quand quelqu'un est d'accord avec moi, j'ai peur de l'induire en erreur. Tu n'as donc pas besoin d'avoir peur que j'exagère si tu cessais d'exercer une pression, c'est tout le contraire qui se produirait, et si par hasard j'exagérais quand même, j'en connais qui veillent déjà au grain!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mar 21 Juil 2015 - 23:13

M'enfin a écrit:
Pour te montrer à quel point tu te trompes, j'ai été désolé que le gars se fasse éjecter, parce qu'il était beaucoup plus connaissant que moi en physique, et qu'il aurait peut-être pu m'aider s'il avait changé un peu son attitude. Quand je discute avec quelqu'un, j'ai toujours peur de le fâcher, et quand quelqu'un est d'accord avec moi, j'ai peur de l'induire en erreur. Tu n'as donc pas besoin d'avoir peur que j'exagère si tu cessais d'exercer une pression, c'est tout le contraire qui se produirait, et si par hasard j'exagérais quand même, j'en connais qui veillent déjà au grain!

Je ne juge que par rapport à ce qu'il m'est donné d'observer. Après que je me trompe éventuellement sur la forme ne change rien au fond.

Tu n'as donc pas besoin d'avoir peur que j'exagère si tu cessais d'exercer une pression, c'est tout le contraire qui se produirait, et si par hasard j'exagérais quand même, j'en connais qui veillent déjà au grain!

Si tout le monde faisait comme toi, il n'y aurait plus de débat possible, plus de sujet, plus de réalité. C'est ça que tu veux donc?
Tu passe ton temps à troller des théories scientifiques pour imposer en contrepartie des foutaises.

Si tu connaissais les sciences, ce qu'est réellement un atome, l'effet doppler, l'intrication et j'en passe, tu réagirais comme moi, avec irritation de voir un guignol raconter n'importe quoi.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par AC* le Mer 22 Juil 2015 - 0:14

Ca me rappelle les échanges titanesques entre Tan et AlbertGalaad (sauf que eux étaient plus constructifs). diable au fouet
Franchement, Dédale:
Si tu trouve que M'enfin est un c.., tu le laisse dans son coin, et il peut échanger avec des gens qui le comprennent! (Je ne prétend pas que c'est mon cas, sur le mouvement de atomes.)
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mer 22 Juil 2015 - 0:16

Tu le prends trop personnel alors Dedale! On est sur un forum de discussion ici: il n'y a pas le feu en la demeure et les gens ont le temps de faire la part des choses. Ce n'est pas pour jeter l'édifice par terre que je suis ici, et si jamais j'avais raison sur le fond, c'est tout le contraire qui se produirait aussi.

Si tout le monde faisait comme toi, il n'y aurait plus de débat possible, plus de sujet, plus de réalité.
Tu as raison, et voilà la principale différence entre nous deux: tu aimes te rattacher à du connu, moi, j'aime explorer l'inconnu, mais il faut des deux pour progresser. S'il y avait trop de gens comme moi, ce serait comme tu dis, et s'il y avait trop de gens comme toi, il n'y aurait plus d'évolution. Visiblement, il y a juste assez de l'un et de l'autre, sinon nous ne serions plus là. À chaque fois qu'on me pose une objection scientifique, je m'empresse d'approfondir le sujet: compte tenu de ma capacité mémorielle, dans dix ans, on ne devrait plus pouvoir dire que je n'y connais rien. Seras-tu encore irrité par les guignols?



Désolé de ce cette ambiance AC, mais il faut que j'apprenne à tirer mon revolver épingle du jeu dans ce nouveau farwest que sont les forums.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mer 22 Juil 2015 - 3:56

ACourvoisier a écrit:Ca me rappelle les échanges titanesques entre Tan et AlbertGalaad (sauf que eux étaient plus constructifs). diable au fouet

Ah bon? Pour toi ce n'est pas constructif de corriger les âneries d'un mec qui raconte n'importe quoi?
Tu n'as plus qu'à dérouler le tapis rouge à Rael.


Franchement, Dédale:
Si tu trouve que M'enfin est un c.., tu le laisse dans son coin, et il peut échanger avec des gens qui le comprennent! (Je ne prétend pas que c'est mon cas, sur le mouvement de atomes.)

De la même manière, je te répond : Laisse moi faire.
Ce que tu fais là, cet arbitrage préférentiel, ça ne l'aide pas, au contraire : Il va continuer à croire toute sa vie que les atomes sont des sortes de mini-bestioles se faisant des politesses et jouant à la chenillette dans le microcosme. Et en vertu de cela, nous resservir à toutes les sauces, un discours qui n'a aucun rapport avec le sujet.

Donc merci à toi de ne pas prendre parti à tort et à travers.





avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Mer 22 Juil 2015 - 4:59

M'enfin a écrit:Tu as raison, et voilà la principale différence entre nous deux: tu aimes te rattacher à du connu, moi, j'aime explorer l'inconnu, mais il faut des deux pour progresser.

Les atomes, l'effet doppler, etc, c'est du connu. Tu ne parles que de chose connues.
Tu confonds l'Inconnu, c'est à dire les champs de connaissance que l'humanité n'a pas exploré, et ta propre méconnaissance.

Il y a une énorme différence entre toi et moi, c'est sûr : Moi je me renseigne, et avant d'estimer que j'explore en avant, je vérifie ce qui a déjà été exploré.

Tu le prends trop personnel alors Dedale! On est sur un forum de discussion ici: il n'y a pas le feu en la demeure et les gens ont le temps de faire la part des choses. Ce n'est pas pour jeter l'édifice par terre que je suis ici, et si jamais j'avais raison sur le fond, c'est tout le contraire qui se produirait aussi.

N'élude pas mes arguments comme à ton habitude.

Quand tu me sors et répète que l'effet doppler produit du mouvement, c'est faux - point.
Je fais pas la liste mais il y en a un sacré paquet;
- Arrêtes de mentir pour que ça colle à tes "théories", tu es en train de faire comme les créationnistes.

S'il y avait trop de gens comme moi, ce serait comme tu dis, et s'il y avait trop de gens comme toi, il n'y aurait plus d'évolution.

Pour le moment, l'évolution, elle t'a échappé et tu es bien loin de pouvoir la rattraper.

À chaque fois qu'on me pose une objection scientifique, je m'empresse d'approfondir le sujet: compte tenu de ma capacité mémorielle, dans dix ans, on ne devrait plus pouvoir dire que je n'y connais rien. Seras-tu encore irrité par les guignols?

Chaque fois qu'on te pose une objection scientifique, tu t'empresses de rabacher tes conneries comme si de rien n'était.
Et vu comment tu es parti, dans 10 ans, tu continueras probablement à rabacher les mêmes conneries : Simplement parce que tu revendiques une croyance avec laquelle tu ne peux plus divorcer.
C'est normal : tu ne travailles pas sur des faits, tu passes ton temps à transformer les vessies en lanternes, donc tu ne peux rien remettre en question, pas d'amélioration, pas d'évolution.
Simplement, faudrait que tu essaies de ne pas troller les théories scientifiques, de t'en servir mais sans les bousiller.
Mais c'est pas gagné, parce que aucune théorie scientifique ne colle avec tes délires.











avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mer 22 Juil 2015 - 15:13

Ton mécontentement ne vient pas de ta peur que je bousille l'édifice scientifique, il est moins intellectuel que ça. Ceux qui intimident les autres dans les cours d'école s'attaquent seulement à leur apparence. Le rejet de ce qui est différent est instinctif, et les agresseur savent qu'ils ne seront pas punis pour ça, au contraire, ils savent qu'ils seront soutenu par leurs semblables. Les chefs de meute donnent le ton, ils sont immédiatement suivis par certains, et le reste demeure spectateur. Même si j'étais physicien, tu te comporterais de la même manière si je mettais de l'avant une théorie qui n'était pas mainstream. C'est pour créer de la hiérarchie que les loups font ça, rien d'autre. Tu agis comme un loup Dedale, pas comme un humain. Les humains bien informés ont trouvé d'autres manières de créer de la hiérarchie que de s'attaquer à ceux qui sont différents, ils savent qu'il vaut mieux préserver la diversité, ils savent qu'il ne faut pas forcer les autres à être comme eux. Les convaincre oui, mais pas les forcer.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Jeu 23 Juil 2015 - 2:00

M'enfin a écrit:Ton mécontentement ne vient pas de ta peur que je bousille l'édifice scientifique, il est moins intellectuel que ça.

Le fait est que tu bousilles l'information scientifique.

Ceux qui intimident les autres dans les cours d'école s'attaquent seulement à leur apparence. Le rejet de ce qui est différent est instinctif, et les agresseur savent qu'ils ne seront pas punis pour ça, au contraire, ils savent qu'ils seront soutenu par leurs semblables. Les chefs de meute donnent le ton, ils sont immédiatement suivis par certains, et le reste demeure spectateur. Même si j'étais physicien, tu te comporterais de la même manière si je mettais de l'avant une théorie qui n'était pas mainstream. C'est pour créer de la hiérarchie que les loups font ça, rien d'autre. Tu agis comme un loup Dedale, pas comme un humain. Les humains bien informés ont trouvé d'autres manières de créer de la hiérarchie que de s'attaquer à ceux qui sont différents, ils savent qu'il vaut mieux préserver la diversité, ils savent qu'il ne faut pas forcer les autres à être comme eux. Les convaincre oui, mais pas les forcer.

Et qu'est-ce que tu comptes faire à propos de l'effet doppler?
Continuer à raconter les mêmes conneries?
Et faire ainsi avec tout le reste?

Pas la peine de nous servir tes excuses mélodramatiques de pauvre petit incompris qu'on a bousculé dans les cours de récré, simplement reconnais quand tes arguments sont invalides.
Je te demande d'être honnête, ben sinon tant pis pour toi.



avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Jeu 23 Juil 2015 - 6:10

Impossible que je bousille quoi que ce soit, si je n'ai pas raison, il ne va rien se passer du tout, et si j'ai raison, ça va juste ajouter une brique à l'édifice. Je ne me suis jamais laissé bousculer dans les cours de récréation, pas plus que je me laisse bousculer sur les forums, il n'y a donc aucune chance que tu arrives à tes fins de cette manière, alors tu peux garder tes accusations de malhonnêteté pour toi. Quand à ton affirmation répétée que je ne connais pas l'effet doppler, elle est tellement invraisemblable que je me demande si ce n'est pas toi qui est malhonnête.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Jeu 23 Juil 2015 - 15:20

M'enfin a écrit:Je ne me suis jamais laissé bousculer dans les cours de récréation, pas plus que je me laisse bousculer sur les forums,

Tu y es resté coincé dans tes cours de récréation.
Mais en classe, quand tu faisais une grosse connerie et que tu avais une grosse bulle, tu la répétais jusqu'à avoir une bonne note? Ou bien tu la corrigeais?

A l'école tu faisais comme tout le monde, tu apprenais et tu te corrigeais, sinon tu restais un cancre.
il n'y a donc aucune chance que tu arrives à tes fins de cette manière, alors tu peux garder tes accusations de malhonnêteté pour toi.

Si tu ne te corriges pas, le débat va être extrêmement restreint.
Si tu sors des arguments valides, même ne serait-ce que sur le fond, même s'il y a des erreurs, ça peut passer. Une simple maladresse ne bloquera pas le débat.
Mais si tu continues à raconter n'importe quoi à propos des atomes, des théories scientifiques, etc, ça va être le champs, de force infranchissable avec retour à l'expéditeur.

Quand le débat est scientifique, aucune raison de gober des foutaises.

Quand à ton affirmation répétée que je ne connais pas l'effet doppler

Tu connais le mot mais tu ne sais pas à quoi ça se rapporte.

elle est tellement invraisemblable que je me demande si ce n'est pas toi qui est malhonnête.

Le fait indiscutable est que tu racontes n'importe quoi sur l'effet doppler

Impossible que je bousille quoi que ce soit,

Tu t'es bien vu en train de parler de sciences?
Tu prends des théories valides pour en faire des foutaises, des trucs qui ne veulent plus rien dire.
Tu appelles ça comment? De la transcendance peut être?

si je n'ai pas raison, il ne va rien se passer du tout, et si j'ai raison, ça va juste ajouter une brique à l'édifice.

Ton "édifice" est imaginaire.
Occupe-toi plutôt de présenter des arguments sérieux, histoire que les débats cessent un peu de piétiner dans la connerie.
Le minimum.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Jeu 23 Juil 2015 - 17:46

Dedale a écrit:Le fait indiscutable est que tu racontes n'importe quoi sur l'effet doppler
tant que tu ne feras pas de compromis, nos positions vont demeurer irréconciliables: je ne peux pas te prouver que je connais l'effet doppler, alors tu fais comme si je ne le connaissais pas, et tu refuses de l'appliquer aux mouvements entre les atomes, parce que tu refuses d'admettre que les atomes peuvent échanger de l'information. Commence par admettre le dernier point, et tu vas peut-être finir par comprendre que je connais l'effet doppler.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par bbes le Jeu 23 Juil 2015 - 23:42

dedale a écrit:
bbes a écrit:Mais il faut bien reconnaître que la lumière peu zigzaguer

Y'a des exemples?

Si on place des miroirs en quinconce, je pense qu'on doit pouvoir guider la lumière, de quoi former des zigzags.

avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Ven 24 Juil 2015 - 14:17

M'enfin a écrit:tant que tu ne feras pas de compromis, nos positions vont demeurer irréconciliables: je ne peux pas te prouver que je connais l'effet doppler

Il n'y a pas besoin de me prouver quoi que ce soit : Il suffit de ne pas dire d'âneries.
Et si éventuellement, on fait des erreurs, de les corriger.

alors tu fais comme si je ne le connaissais pas

Je ne fais rien : Tu ne le connais pas, tu ne sais pas à quoi ça consiste.

et tu refuses de l'appliquer aux mouvements entre les atomes

Les atomes ne calculent pas l'effet doppler. Ils sont sensibles à l'énergie et non la L.O.
C'est nous qui observons, grâce à des appareils, le décalage dans la LO des émissions d'énergie d'un atome, et notamment quand il se produit un saut quantique, lorsque l'atome est bombardé par des particules de haute énergie et que l'électron se transforme en onde.

De plus tu parles de "mouvements des atomes", mais lesquels?
- Tu veux peut être parler des petits pas : Nous parlons de l'effet doppler dans des conditions qui ne sont pas imaginaires

Vu que tout est imaginaire chez toi, tu peux en revendiquer la vérité comme les curés avec leur religion.

parce que tu refuses d'admettre que les atomes peuvent échanger de l'information.

Si tu précises quel type d'information et quel genre "d'échanges", alors on verra : Mais pour le moment, tes histoires de perception, de calcul et cie, personne n'a aucune raison de l'admettre.

Commence par admettre le dernier point, et tu vas peut-être finir par comprendre que je connais l'effet doppler.

C'est pas la peine de le revendiquer. Ce sont tes arguments qui montrent ce que tu connais ou pas, ce sur quoi tu te trompes.
Je t'explique ce sur quoi et pourquoi tu te trompes, c'est vérifiable, donc corriges tes bugs.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Ven 24 Juil 2015 - 14:17

bbes a écrit:
dedale a écrit:
bbes a écrit:Mais il faut bien reconnaître que la lumière peu zigzaguer

Y'a des exemples?

Si on place des miroirs en quinconce, je pense qu'on doit pouvoir guider la lumière, de quoi former des zigzags.


Ca on s'en doutait.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Ven 24 Juil 2015 - 17:23

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:tant que tu ne feras pas de compromis, nos positions vont demeurer irréconciliables: je ne peux pas te prouver que je connais l'effet doppler
Il n'y a pas besoin de me prouver quoi que ce soit : Il suffit de ne pas dire d'âneries.
À propos de l'effet doppler, je n'ai jamais rien dit qui puisse laisser entendre que je ne le connaissais pas, c'est toi qui l'a imaginé quand j'ai proposé que les atomes pouvaient le percevoir, et tu as aussi imaginé que je ne savais pas ce que percevoir signifiait. On ne ferait pas mieux si on voulait tuer son chien. Allez, dis-moi que je ne sais pas ce que le mot chien signifie et on va pouvoir clore le débat faute de vocabulaire commun pour exprimer nos idées.

Dedale a écrit:
alors tu fais comme si je ne le connaissais pas
Je ne fais rien : Tu ne le connais pas, tu ne sais pas à quoi ça consiste.
Tu imagines des choses pour prouver ce que tu crois, exactement comme moi, sauf que ce que tu imagines concerne mon intelligence, alors que ce que j'imagine concerne la physique! Allez, redis-moi que ça ne peut pas concerner la physique puisque je n'y connais rien et ça va aider à clore le débat.

Dedale a écrit:
et tu refuses de l'appliquer aux mouvements entre les atomes
Les atomes ne calculent pas l'effet doppler. Ils sont sensibles à l'énergie et non la L.O.
Les sources d'ondes sont sensibles aux autres sources d'ondes, c'est ce qu'on appelle l'induction. Deux émetteurs d'ondes se repoussent ou s'attirent de manière à dépenser le moins d'énergie possible, et les endroits où ils en dépensent le moins se trouvent sur les noeuds de leur onde stationnaire.

Cette expérience avec les ondes sonores le démontre: si les oscillateurs étaient assez puissants et s'ils étaient libres de se déplacer, ils se tiendraient sur les noeuds de leur onde stationnaire, exactement comme les billes de styromousse, de sorte qu'une poussée sur l'un se répercuterait sur l'autre après un certain temps. Ce décalage des ondes sonores se nomme de l'effet doppler, et puisque les sources y sont sensibles au point de se déplacer, je n'ai pas trouvé de meilleure expression pour décrire le phénomène que de dire qu'elles le perçoivent. Si on veut décrire les interactions humaines de manière objective, il faut commencer par admettre que nos termes sont subjectifs, et leur enlever ce qu'on appelle la conscience. Pour moi, la perception ne nécessite pas de système nerveux, mais elle nécessite de pouvoir provoquer du mouvement. Dans cette perspective, un système nerveux ne fait qu'inhiber la provocation immédiate du mouvement et le remettre à plus tard. Et je ne fais pas ça pour noyer le poisson, je fais ça pour simplifier mes phrases. Comment parler d'effet doppler entre deux sources d'ondes sans allonger inutilement mes phrases autrement que de dire qu'elles le perçoivent?

Vu que tout est imaginaire chez toi, tu peux en revendiquer la vérité comme les curés avec leur religion.
Ce n'est pas parce que mes idées sont à l'état d'hypothèse que ça devrait t'énerver, et encore moins faire naître chez toi l'hypothèse que je suis stupide. J'ai l'impression que tu prends mes hypothèses pour des accusations personnelles.

Je t'explique ce sur quoi et pourquoi tu te trompes, c'est vérifiable, donc corriges tes bugs.
Petit sondage maison: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Sam 25 Juil 2015 - 15:03

M'enfin a écrit:Ce décalage des ondes sonores se nomme de l'effet doppler, et puisque les sources y sont sensibles au point de se déplacer, je n'ai pas trouvé de meilleure expression pour décrire le phénomène que de dire qu'elles le perçoivent.

C'est l'inverse M'enfin :
- Les sources qui émettent des ondes ne se déplacent pas en raison de l'effet doppler
- c'est en se déplaçant qu'elles engendrent un décalage dans les ondes.

Les sources d'ondes sont sensibles aux autres sources d'ondes, c'est ce qu'on appelle l'induction.


Primo, ce n'est pas ça la définition de l'induction.
Secundo, je ne sais pas ce que tu appelles "sensibilité" : Faudrait préciser.
Tierso : Ca n'a pas grand rapport avec l'effet doppler.

L'induction, de manière très générale, c'est quand on observe un transfert d'énergie entre une source (électrique par exemple) et un autre objet, sans qu'il y ait de contact entre les 2.
L'objet qui est exposé au champ EM variable de la source doit être dans un matériau conducteur.
Cette variation du champs EM n'est pas causée par l'effet doppler mais par la variation en énergie d'un champ magnétique auquel le conducteur est exposé.

Deux émetteurs d'ondes se repoussent ou s'attirent de manière à dépenser le moins d'énergie possible, et les endroits où ils en dépensent le moins se trouvent sur les noeuds de leur onde stationnaire.


Dans quel cas et comment 2 émetteurs d'ondes se repoussent et s'attirent?
Ce ne sont pas les émetteurs qui se repoussent ou s'attirent, ce sont les ondes qui s'annulent (noeuds) ou s'additionnent (ventre).

Cette expérience avec les ondes sonores le démontre: si les oscillateurs étaient assez puissants et s'ils étaient libres de se déplacer, ils se tiendraient sur les noeuds de leur onde stationnaire,

Non cette expérience ne démontre en rien ce que tu racontes.
- Dans le système des ondes stationnaires, les ondes s'annulent et s'amplifient, à des points fixes, puisque l'onde est représentée comme une vibration stationnaire et non comme une onde qui se propage.
Le premier intérêt de l'expérience est qu'elle montre que la théorie des ondes stationnaire est exploitable, particulièrement dans ce cas, en matière de déplacement et de stabilisation d'objets.
Et l'on peut stabiliser ces billes en "lévitation" grâce aux noeuds de pression, c'est à dire à des points d'amplitude fixes.

Si les oscillateurs se déplacent, ça change tout, les noeuds de pression seront forcément décalés (effet doppler). Et dans le cas des ondes stationnaires comme dans cette expérience, il s'agit d'ondes contraires qui s'annulent (noeud) et s'amplifient (ventre). Les oscillateurs, s'ils sont mobiles, ne sont pas censés se tenir dans une position exacte mais variable qui ferait que les ondes contraires s'annulent, à moins qu'ils n'adaptent la fréquence de leur onde émise à leurs positions respectives.

exactement comme les billes de styromousse, de sorte qu'une poussée sur l'un se répercuterait sur l'autre après un certain temps.

Je vois ce que tu cherches à faire : Revenir à tes petits pas.
Tu es en train de tout tarabiscoter pour que ça puisse coller.

Dans le cas de cet exemple, toutes les billes sont prises dans un noeud de pression, justement parce que l'onde est stationnaire et que les oscillateurs le sont eux aussi.
Sinon ça ne marcherait pas, ou sinon si cela marchait, cela serait selon d'autres principes.

Ce décalage des ondes sonores se nomme de l'effet doppler

Quel décalage? Si les émetteurs d'onde sont stationnaires, il n'y a pas d'effet doppler.

et puisque les sources y sont sensibles au point de se déplacer

C'est fou ce qu'on fait avec l'imagination : on mélange tout, ça n'a aucune réalité ni aucun sens, et on conclut un truc sans rapport qui envoie tout paître dans les choux sur le ton d'une indiscutable évidence.
- Ce sont les sources qui, si elles se déplacent, engendrent un décalage dans les ondes qu'elles émettent. Et on nomme cela l'effet doppler, chose que tu devrais étudier au lieu de continuer à rabâcher des âneries.

je n'ai pas trouvé de meilleure expression pour décrire le phénomène que de dire qu'elles le perçoivent.

Ben oui, parce que le phénomène en question n'existe pas, et il ne peut y avoir de terme précis, sauf des métaphores ambigues, pour décrire l'inexistant.

Si on veut décrire les interactions humaines de manière objective, il faut commencer par admettre que nos termes sont subjectifs

Ce sont les faits qui demandent une approche objective.
Si tu es maladroit dans la descripion d'une interaction humaine, il suffit de vérifier si ta description est fidèle à la réalité, et corriger ce qui ne va pas : Mais là, dans ton cas, tu en viens à parler de perception des atomes, de sources, qui réagissent à l'effet doller, en disant que tu n'as pas de meilleure expression - mais l'argumentation est invalide, le fait auquel tu fais référence n'existe pas : les source ne se déplacent pas en raison de l'effet doppler.

C'est donc faux, ça reste subjectif parce que ça n'a aucune objectivité.

Comment parler d'effet doppler entre deux sources d'ondes sans allonger inutilement mes phrases autrement que de dire qu'elles le perçoivent?

Déjà, l'effet doppler n'implique pas 2 sources d'ondes mais une qui se déplace, s'éloigne et se rapproche, et dont la LO se décale forcément par rapport au récepteur.

Pour moi, la perception ne nécessite pas de système nerveux, mais elle nécessite de pouvoir provoquer du mouvement. Dans cette perspective, un système nerveux ne fait qu'inhiber la provocation immédiate du mouvement et le remettre à plus tard

Tu ne parles pas de système nerveux là mais d'électromécanique du premier degré, avec des petits bidules qui recoivent une information et "ploup" se mettent en marche.
Si tu limites le système nerveux à un interrupteur avec délai, on n'est pas près de décoller.

Ce n'est pas parce que mes idées sont à l'état d'hypothèse que ça devrait t'énerver, et encore moins faire naître chez toi l'hypothèse que je suis stupide. J'ai l'impression que tu prends mes hypothèses pour des accusations personnelles.

Tant que tu ne sors pas des arguments valides, tes idées ne sont pas des hypothèses mais seulement des revendications.
C'est assez stupide oui.

A cela se greffe le fait de vouloir les imposer à tous les débats, de réduire les choses à ce que tu n'en connais pas et dénaturer des théories scientifiques.
le terme "stupide" est gentil, très loin de la réalité.

Petit sondage maison: "Dans ceux qui connaissent l'effet doppler, quels sont ceux qui croient que je ne le connais pas?"

J'ai rarement vu un tel niveau d'absurdité.
- Votez pour mes conneries, j'aurais raison!






avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Dim 26 Juil 2015 - 18:50

Dedale a écrit:
Deux émetteurs d'ondes se repoussent ou s'attirent de manière à dépenser le moins d'énergie possible, et les endroits où ils en dépensent le moins se trouvent sur les noeuds de leur onde stationnaire.
Dans quel cas et comment 2 émetteurs d'ondes se repoussent et s'attirent?
Puisqu'une variation de courant dans un conducteur induit un courant de sens contraire dans un conducteur parallèle, deux conducteurs parallèles se repoussent si une variation de courant est simultanément de même sens chez les deux, et ils s'attirent si elle est de sens contraire, alors s'il s'agit de deux émetteurs de même fréquence et de même phase, ils se repousseront continuellement s'ils sont situés à un multiple entier de leur longueur d'onde, et ils s'attireront continuellement s'ils sont situés à un multiple demi-entier de leur longueur d'onde, en conséquence, si les conducteurs sont libres de se déplacer, ils se déplaceront jusqu'à ce qu'ils soient situés au milieu de ces deux situations extrêmes, de telle sorte que si on exerce une force pour en déplacer un, l'autre suivra.

Dedale a écrit:
Ce décalage des ondes sonores se nomme de l'effet doppler
Quel décalage? Si les émetteurs d'onde sont stationnaires, il n'y a pas d'effet doppler.
Je disais qu'une poussée sur l'un des émetteurs produirait de l'effet doppler sur l'onde qu'il émet en direction de l'autre émetteur. Allez, dis-moi encore une fois qu'un émetteur d'ondes ne peut pas détecter ou percevoir ou être sensible à l'effet doppler en provenance d'un autre émetteur pour voir si ça va clore le débat!

Dedale a écrit:
je n'ai pas trouvé de meilleure expression pour décrire le phénomène que de dire qu'elles le perçoivent.
Ben oui, parce que le phénomène en question n'existe pas, et il ne peut y avoir de terme précis, sauf des métaphores ambiguës, pour décrire l'inexistant.
Que le phénomène existe ou non, il me faut un terme pour pouvoir en parler sans en répéter la description au complet. Dans le cas des humains, on peut dire d'une force qu'elle est perçue au lieu de dire qu'elle est subie pour signifier qu'elle n'a pas qu'un effet immédiat, et puisque je postule que la transmission d'une poussée ne se fait pas instantanément entre deux atomes d'une même molécule, le terme percevoir me semble approprié.

Dedale a écrit:
Petit sondage maison: "Dans ceux qui connaissent l'effet doppler, quels sont ceux qui croient que je ne le connais pas?"
J'ai rarement vu un tel niveau d'absurdité.
- Votez pour mes conneries, j'aurais raison!
L'absurdité, c'est que tu dises que je ne connais pas l'effet doppler alors que je te dis que je le connais, alors j'ai besoin de vérifier si les autres te suivent dans tes absurdités, ce qui me permet en même temps de montrer que je le connais.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Lun 27 Juil 2015 - 2:50

M'enfin a écrit:
dedale a écrit:Dans quel cas et comment 2 émetteurs d'ondes se repoussent et s'attirent?
Puisqu'une variation de courant dans un conducteur induit un courant de sens contraire dans un conducteur parallèle, deux conducteurs parallèles se repoussent si une variation de courant est simultanément de même sens chez les deux, et ils s'attirent si elle est de sens contraire, alors s'il s'agit de deux émetteurs de même fréquence et de même phase, ils se repousseront continuellement s'ils sont situés à un multiple entier de leur longueur d'onde, et ils s'attireront continuellement s'ils sont situés à un multiple demi-entier de leur longueur d'onde, en conséquence, si les conducteurs sont libres de se déplacer, ils se déplaceront jusqu'à ce qu'ils soient situés au milieu de ces deux situations extrêmes, de telle sorte que si on exerce une force pour en déplacer un, l'autre suivra.

C'est vraiment déséquilibré ce genre de débat. Tu passes ton temps à raconter n'importe quoi sans te soucier le moins du monde si ça possède le moindre sens.
Tu es en train de te balader entre les ondes sonores, le courant électrique, les ondes EM... Les conducteurs qui deviennent des émetteurs se repoussant et s'attirant.

Tu étales ton gros bordel invérifiable  faute de comprendre les choses claires.
Si tu penses que j'exagère, donne moi quelques exemples concrets de tes élucubrations fumigènes.

Je disais qu'une poussée sur l'un des émetteurs produirait de l'effet doppler sur l'onde qu'il émet en direction de l'autre émetteur.

Une source d'ondes qui se déplace produit de l'effet doppler dans toutes les directions.
Si la source d'onde est directionnelle, dirigée vers une autre, le phénomène n'est pas forcément naturel : A voir donc dans quel cadre ça s'applique.
- Par exemple, le cas de la "lévitation sonore" de ton lien ne s'applique pas à toutes les ondes, du moins pas de façon identique, tu ne peux donc en généraliser les principes.

Si tu mélanges tout, tu ne généralise pas, tu ne fais que des amalgames.

Allez, dis-moi encore une fois qu'un émetteur d'ondes ne peut pas détecter ou percevoir ou être sensible à l'effet doppler en provenance d'un autre émetteur pour voir si ça va clore le débat!

Il y a longtemps que le débat est clos. L'effet doppler ne produit pas de mouvement, et dans le cas de la "lévitation sonore", les oscillateurs sont stationnaires, délibérément positionnés selon des calculs, en phase et sur la même fréquence, de manière à produire l'effet recherché.

Que le phénomène existe ou non, il me faut un terme pour pouvoir en parler sans en répéter la description au complet.

Tu ne peux pas décrire un phénomène qui n'existe pas, à moins d'en raconter n'importe quoi. Tu choisiras donc un terme qui décrit tout et n'importe quoi.
Tu comprends pas ça?

Dans le cas des humains, on peut dire d'une force qu'elle est perçue au lieu de dire qu'elle est subie pour signifier qu'elle n'a pas qu'un effet immédiat, et puisque je postule que la transmission d'une poussée ne se fait pas instantanément entre deux atomes d'une même molécule, le terme percevoir me semble approprié.

Postule toujours plus si tu veux, ça ne fait qu'ajouter de la connerie à ce qui en est déjà.
Le terme percevoir n'a strictement aucun rapport avec ce qui se passe à l'échelle atomique, que tu invoques l'instantanéité des curés ou pas dans tes transmissions de poussée imaginaires :
- Il n'y a pas perception simplement parce que tu crois que les atomes jouent à la queue-leu-leu : Il suffit que tu étudies le mouvement des atomes pour te rendre compte que c'est simpliste.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Lun 27 Juil 2015 - 15:48

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:
dedale a écrit:Dans quel cas et comment 2 émetteurs d'ondes se repoussent et s'attirent?
Puisqu'une variation de courant dans un conducteur induit un courant de sens contraire dans un conducteur parallèle, deux conducteurs parallèles se repoussent si une variation de courant est simultanément de même sens chez les deux, et ils s'attirent si elle est de sens contraire, alors s'il s'agit de deux émetteurs de même fréquence et de même phase, ils se repousseront continuellement s'ils sont situés à un multiple entier de leur longueur d'onde, et ils s'attireront continuellement s'ils sont situés à un multiple demi-entier de leur longueur d'onde, en conséquence, si les conducteurs sont libres de se déplacer, ils se déplaceront jusqu'à ce qu'ils soient situés au milieu de ces deux situations extrêmes, de telle sorte que si on exerce une force pour en déplacer un, l'autre suivra.
C'est vraiment déséquilibré ce genre de débat. Tu passes ton temps à raconter n'importe quoi sans te soucier le moins du monde si ça possède le moindre sens.
Tu es en train de te balader entre les ondes sonores, le courant électrique, les ondes EM... Les conducteurs qui deviennent des émetteurs se repoussant et s'attirant.
Je parle de deux émetteurs de même fréquence et de même phase (en bleu): ils ne deviennent donc pas émetteurs, ils le sont. Et j'ai choisi les ondes EM parce que les forces sur les émetteurs sont bien connues, mais tous les types d'ondes exercent une force sur leurs émetteurs: deux oscillateurs de même fréquence et de même phase posés sur l'eau produiront le même effet s'ils sont libres de se déplacer.

Dedale a écrit: L'effet doppler ne produit pas de mouvement,
Prenons deux émetteurs sonores situés à une seconde sonore de distance et capables de détecter l'effet doppler, donnons-leur la capacité d'avancer ou de reculer pour annuler cet effet, et avançons le premier émetteur vers le deuxième durant une seconde. Que se passera-t-il d'après toi à partir de ce moment?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par dedale le Lun 27 Juil 2015 - 19:34

M'enfin a écrit:Je parle de deux émetteurs de même fréquence et de même phase (en bleu):

Tu parles de conducteurs qui, tout d'un coup, deviennent des émetteurs.
(voir le paragraphe en entier : Puisqu'une variation de courant dans un conducteur induit un courant de sens contraire dans un conducteur parallèle, deux conducteurs parallèles se repoussent si une variation de courant est simultanément de même sens chez les deux, et ils s'attirent si elle est de sens contraire, alors s'il s'agit de deux émetteurs de même fréquence et de même phase, ils se repousseront continuellement s'ils sont situés à un multiple entier de leur longueur d'onde, et ils s'attireront continuellement s'ils sont situés à un multiple demi-entier de leur longueur d'onde, en conséquence, si les conducteurs sont libres de se déplacer, ils se déplaceront jusqu'à ce qu'ils soient situés au milieu de ces deux situations extrêmes, de telle sorte que si on exerce une force pour en déplacer un, l'autre suivra.)

Et j'ai choisi les ondes EM parce que les forces sur les émetteurs sont bien connues,

Quelles forces?

mais tous les types d'ondes exercent une force sur leurs émetteurs

Non. L'émetteur, c'est ce qui émet l'onde.

deux oscillateurs de même fréquence et de même phase posés sur l'eau produiront le même effet s'ils sont libres de se déplacer.

Quel effet et quelle force sera exercée sur eux?


Prenons deux émetteurs sonores situés à une seconde sonore de distance et capables de détecter l'effet doppler, donnons-leur la capacité d'avancer ou de reculer pour annuler cet effet,

S'ils avancent ou s'ils reculent, s'ils sont en mouvement, c'est là où justement il y a de l'effet doppler.

et avançons le premier émetteur vers le deuxième durant une seconde. Que se passera-t-il d'après toi à partir de ce moment?

La LO se réduit.

Tu remarqueras que depuis quelques temps, je fais des efforts : Arrêtes de me prendre pour ton cobaye à élucubrations dégentées, stp.
Tu racontes absolument n'importe quoi et tu n'as toujours strictement rien pompé à l'effet doppler.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vulgarisation de la science

Message par M'enfin le Mar 28 Juil 2015 - 17:45

Dedale a écrit:Tu remarqueras que depuis quelques temps, je fais des efforts
Il y a des messages qui sont moins agressifs que d'autres, mais tu finis toujours par t'énerver. Puisque tu dis que tu as l'impression de faire des efforts, c'est déjà un excellent compromis. Je ne peux malheureusement pas faire de compromis sur ce que j'essaie de développer, mais je fais celui de ne pas te provoquer quand je me sens agressé, ce qui n'est pas évident du tout, surtout quand tu as l'impression que je me plains alors que je suis en train de faire l'effort de ne pas te provoquer inutilement.

Dedale a écrit:
M'enfin a écrit:Prenons deux émetteurs sonores situés à une seconde sonore de distance et capables de détecter l'effet doppler, donnons-leur la capacité d'avancer ou de reculer pour annuler cet effet, et avançons le premier émetteur vers le deuxième durant une seconde. Que se passera-t-il d'après toi à partir de ce moment?
La LO se réduit.
Plus précisément, la fréquence du son émis en direction du deuxième émetteur sera augmentée par l'effet doppler, et j'ajoute que, pendant que nous avançons le premier émetteur, il freinera de lui-même pour ne pas produire de l'effet doppler sur le son en provenance du deuxième, de sorte que nous devrons le forcer à avancer, et qu'il s'arrêtera dès que nous cesserons de le forcer. Bon, et qu'est-ce qui se passera ensuite quand le son dont les impulsions ont été raccourcies atteindra le deuxième émetteur?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum