Quid de la Technique ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quid de la Technique ?

Message par dedale le Sam 17 Jan 2015 - 1:19

Jean Cérien a écrit:
dedale a écrit:
Mais pour revenir au sujet de ce topique, la technique, c'est le savoir-faire. Ca implique que les choses soient bien faites.
Et si cet esprit de qualité se perd, qu'on se contente de produire de la moindre qualité, alors n'importe qui peut le faire à notre place et à moindre coût.
Il n'y a pas de secret.
La technicité d'un produit manufacturé, même complexe, ne rentre pratiquement plus  en  ligne de compte pour déterminer le lieu ou il sera produit.
Le savoir faire est protégé au travers de brevets qui reste au mains de monopoles économiques.
La barrière entre qualité et quantité s'amoindrie de jour en jour
Il ne nous reste plus qu'une seule chose à faire. Nous préparer..... au règne de la quantité. diable fourche

De mon point de vue mais peut être je me trompe : Ca n'a pas de rapport direct. Ce sont des effets et non des causes.

La problématique de la quantité date de l'expansion industrielle de la fin XIX°, si je ne me trompe : A cette époque il y a eu une première explosion démographique, et aux USA par exemple, la production traditionnelle ne subvenait plus aux besoins de la population. Alors la politique industrielle s'est tourné vers des systèmes de production intensive, faisant appel à des industriels ingénieurs.

Depuis la fin des années 50, la population mondiale a presque triplé. Et donc, on a vu apparaître une nouvelle expansion industrielle en occident, avec une nouvelle génération d'outils de production : Cela a valu une vague de création d'emplois, et avec elle, des nouveaux besoins et un rythme accru de consommation. Les états  eux-mêmes avaient lourdement investi dans cette industrie. Beaucoup de concepts venaient des USA, et en particulier celui de la production intensive, à l'échelle des marchés internationaux. C'était le premier pas vers la mondialisation - et la délocalisation.

Cette industrie fut en son temps une mine d'emplois, mais on a beaucoup perdu sur le plan de l'emploi traditionnel.
Il y a de nombreuses raisons à cela : Aussi bien financières, économique, politiques, législatives, bref, les petites entreprises sont devenus aussi difficiles à gérer que les grosses qui étaient favorisés par les états, lesquels possédaient parfois des actions, une part du capital.
Et cette lourdeur a beaucoup contribué à détruire le potentiel  de développement de l'entreprise locale, traditionnelle.

Dans la réalité, il faut des deux : Aussi bien des systèmes qui alimentent globalement et en quantité et d'autres qui s'occupent de besoins locaux, spécifiques. On a besoin de plombiers, de maçons, etc. Mais le système administratif, inspiré de concepts industriels, plombe la souplesse et la légèreté que demanderait une petite structure individuelle ou de petite entreprise.

La qualité, elle, est une philosophie. Cela devrait être une exigence systématique du consommateur. Mais à ce qu'il me semble, nombre de gens consomment les yeux fermés, ne sont pas éduqués à penser "qualité", donc l'industrie produit de la daube parce que c'est la demande. Nombre de gens se disent : "j'ai pas les moyens d'acheter de la qualité, et donc, je n'ai d'autre choix que de me rabattre sur des produits de seconde zone".

Mais un industriel ne produit que ce qu'on lui achète : le marché. Il peut toujours essayer de bourrer le mou à une clientèle potentielle, espérant qu'elle gobera sa propagande. Mais si cette clientèle était un peu plus attentive, moins naïve, plus sceptique au vu de tout ce qui se passe, l'industriel en question serait obligé de changer de stratégie.

Il ne sert à rien de critiquer la qualité des produits industriels si on les achète. Mais à vrai dire, nombre de consommateurs se tamponnent de cette qualité puisque d'une certaine manière, ce n'est pas un critère de l'éducation standard, c'est le critère d'un certain niveau d'éducation.
- Qui achète de la qualité et pourquoi?

Ce n'est pas une question de brevet mais d'exigence, avant tout. C'est comme ça que je le vois.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la Technique ?

Message par Jean Cérien le Sam 17 Jan 2015 - 2:09

dedale a écrit:
De mon point de vue mais peut être je me trompe : Ca n'a pas de rapport direct. Ce sont des effets et non des causes.....

- Qui achète de la qualité et pourquoi?

Ce n'est pas une question de brevet mais d'exigence, avant tout. C'est comme ça que je le vois.

En sachant que si nous posons (sans être exhaustif) que la  quantité est  : une  force qui désagrège le monde  en ne lui offrant qu’étourdissement, matérialisme débridé, divertissement et parodique "bien-être" .
Quelle définition pourrais tu nous proposer  pour : la qualité ? segrattelementon

.
avatar
Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la Technique ?

Message par dedale le Sam 17 Jan 2015 - 4:26

Jean Cérien a écrit:
dedale a écrit:
De mon point de vue mais peut être je me trompe : Ca n'a pas de rapport direct. Ce sont des effets et non des causes.....

- Qui achète de la qualité et pourquoi?

Ce n'est pas une question de brevet mais d'exigence, avant tout. C'est comme ça que je le vois.

En sachant que si nous posons (sans être exhaustif) que la  quantité est  : une  force qui désagrège le monde  en ne lui offrant qu’étourdissement, matérialisme débridé, divertissement et parodique "bien-être" .
Quelle définition pourrais tu nous proposer  pour : la qualité ? segrattelementon

.

Il n'y a pas de "matérialisme débridé". Il y a que des gens qui bossent dur, ont envie de s'éclater, de jouer et de penser à autre chose, de se faire un petit coin douillet et être tranquilles.
Un système qui n'offre pas de loisir, "d'étourdissement", pour tout le monde, aussi bien pour celui qui fait du yoga que pour celui qui préfère la pétanque, est un système féodal où il n'y en a que pour ceux qui croient penser juste et à la place des autres. On n'en pas totalement sorti qu'on y retournerait déjà?

J'ai bossé dans quelques pays étrangers et je me suis rendu compte que le problème des occidentaux, c'est qu'ils sont blasés, ils se cherchent des prétextes et s'ankylosent.
Au fond d''eux mêmes, ils sont restés des serfs dans l'attente que le sort se décide pour eux.

Pour moi, la qualité c'est ce que l'on peut donner ou exiger de mieux : le meilleur de soi, le meilleur des choses. (dans une proportion raisonnable).
La qualité, c'est quand on fait du mieux possible.



avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la Technique ?

Message par Lulu le Sam 17 Jan 2015 - 17:08

Dédale, en toute objectivité, d'instinct, que penses-tu de la vidéo de Hawking, du fond comme de la forme ?

Lulu
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 577
Localisation : ---
Identité métaphysique : ----
Humeur : ----
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la Technique ?

Message par Jean Cérien le Sam 17 Jan 2015 - 18:16

Hawking : Il a la voix de R2D2 ....en plus suave....je pense qu'il pourrait faire un très bon ventriloque.... sourire
avatar
Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la Technique ?

Message par dedale le Dim 18 Jan 2015 - 6:45

Lulu a écrit:Dédale, en toute objectivité, d'instinct, que penses-tu de la vidéo de Hawking, du fond comme de la forme ?

J'avais vu l'émission complète, il y a un petit moment déjà.

Ce sont des domaines des sciences qui engendrent beaucoup de fantasmes. Quand j'étais minot, je lisais des livres de SF, certains avaient été écrit dans les années 50-60, et ils y avait déjà des super-ordinateurs, des programmes pensants, qui asservissaient ou tentaient de détruire l'humanité, en provoquant une guerre totale ou par d'autres moyens conspirationnistes. C'est le grand thème, une mascotte de la SF : la guerre des hommes contre les machines.
- L'homme se voit plus ou moins asservi par les machines. La SF reprend cette "impression" de l'homme moderne sous une forme futuriste, mais il s'agit d'une réalité qui se fait plus sentir à certains moments qu'à d'autres. Cela a commencé très tôt : On peut dire que le "Métropolis" de Fritz Lang est une expression de ce sentiment. Celui d'une société entièrement mécanisée, conçu pour asservie l'humanité, et qui porte l'ambition de voir l'émergence d'une forme de vie artificielle supplantant l'hégémonie humaine. Et se concrétise violemment avec les bons vieux terminator bien musclés; où c'est un programme (Skynet) qui devient une entité pensante - par l'opération du st esprit. Et évidemment sa première pensée est de tordre le cou à l'humanité en nous envoyant à la face notre propre stock d'atomiques.

le même fantasme court avec les E.T. (invasion, asservissement, destruction totale, guerre, on sert de garde-manger, etc)

Attention à ce folklore.

Chez Hawking, il y a une méfiance : Il considère par exemple que nos tentatives pour entrer en contact avec des E.T sont potentiellement dangereuses. Ce n'est pas que de la psychose, son raisonnement est justifié. Pour lui, on révèle notre présence et augmentons les probabilités d'être localisés, et devenir la cible d'ennemis, de prédateurs. Mais en réalité, on a autant de chances de tomber, si le contact est établi un jour, sur des E.T dont les intentions ne nous sont pas particulièrement nuisibles. Comment le savoir? Rien n'est moins probable qu'en restant caché et silencieux, cela assure une sécurité. Il y a bien des moyens d'être détectés.

- Est-ce que les I.A accomplies nous supplanterons?
Probablement oui, dans certains domaines : Exploration spatiale par exemple. (pas besoin d'espace de vie, de nourriture, d'oxygène, pas de problème psychologique, d'équipements de survie...)

- Est-ce qu'elles nous supplanterons en tant que forme de vie?
Là, il ne s'agit plus d'I.A, il s'agit d'une forme de vie artificielle parce que créée artificiellement, mais qui se comporte comme une forme de vie naturelle, à la conquête de son espace vital.
Mais une I.A n'est pas forcément une forme de vie, c'est "seulement" une forme d'intelligence, et si elle est accomplie, elle peut apprendre par elle-même.
Elle ne possède pas les besoins d'un être vivant : Elle n'a pas la nécessité de se battre pour survivre.
Que pourrait-être l'instinct de survie pour une I.A?

Je crois qu'il y a beaucoup de spéculations hasardeuses : On ne sait pas ce qu'est une I.A accomplie. Ca reste imaginaire, donc peut être très proche, mais peut être très loin de la, réalité.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la Technique ?

Message par animou le Dim 18 Jan 2015 - 10:37

Quand on le regarde ces quelques secondes; on dirait qu'il parle de lui-meme

Il m'a laisse comme impression qu il etait lui meme depasse par sa creation; il n' est plus ce corps il est cette machine
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la Technique ?

Message par Lulu le Dim 18 Jan 2015 - 12:26

Merci pour ta réponse très complète et très claire Dédale !

animou a écrit:il n' est plus ce corps il est cette machine
Oui, tout-à-fait, c'est très étrange comme impression, surtout avec son discours.

Lulu
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 577
Localisation : ---
Identité métaphysique : ----
Humeur : ----
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum