Erg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Erg

Message par Dari le Mar 17 Fév 2015 - 21:01

Bilan de ma vie, de mes jours :
A l'est, la guerre retranchée, à l'ouest la guerre économique,
Au sud la guerre et la famine,
Au nord : cette étoile chimérique, scintillant sur les fleurs arctiques.

Cernés par les courants, et les flux financiers,
Blottis dans la matrice sans ailleurs où aller,
Nous cherchons les failles du système,
L'interstice où foncer
Pour délier les ordres, et renouer les alliances.

Métaphore nécessaire d'exister au désert :
Là-bas les vieux modèles, et les hymnes nouveaux,
Se tressent avec la terre,
Dansent avec la poussière.

Là-bas les codes moraux ont une vigueur particulière :
Car c'est une mort atroce
Celle qui ne reçoit pas la poigne d'une main tendue,
La fontaine d'un espoir,
Dans ces ergs rocailleux d'où le silence est roi,
D'où la nature est reine, et le vent chef de guerre.

Cette rudesse de la vie que nous avons élue,
Comme vivant antidote
Aux lassitudes du monde,
Elle tient dans nos phalanges comme une goutte de savoir
Irisant les contours
De l'antique ignorance.

Narcisse : oui, s'il pousse en losange, et s'il comprend que son reflet
Dans les eaux ténébreuses du Styx
Lui apporte plus que soi-même,
Lui révélera plus qu'un miroir :

Puisque il notera le temps des rêves, les raisons et les papillons,
Puisqu'il notera le temps des pluies, des fêtes et des méditations,
Puisqu'il notera le temps du râle,
Chassant le virus de la rage.

Nous : poignées de fous dans la foule, sevrés un instant des liqueurs
Qui coulent de la bouteille immense
D'où ruissellent l'or, l'argent, la soie,
Les prodiges du capitalisme...

Soudés, au coude à coude, les énergies fondues dans la même âpre danse.
Marcher de dune en dune, de cité en cité,
Redresser le poitrail dans les adversités,
Exister dans l'errance ; la chaleur des amis, dans l'espace de l'exil.

Donc, dresser le campement pour quelques heures ici.
Recevoir chaque élan de générosité.
Resituer les dangers.
Resserrer les cordages qui tiennent la caravelle arrimée à elle-même.

Soliloque narratif, pour un frugal festin,
Sourire à chaque histoire que nous conte notre barde,
Sourdre à chaque battement dans les tempêtes de sable.

Nous : un instant dans l'essentiel,
Avant de retomber bouche bée dans l'inerte et dans l'à peu-près.

Dans la fusion des contusions, cautérisées par la musique :
La marijuana, les cymbales, le tissu vacillant des tentes,
Sous le chant rauque du magicien
Tenant nos cerveaux abrités
Des éclats et des implosions.

Aujourd'hui là, demain ailleurs :
Des perspectives souveraines s'ouvrent sous l'apparat,
Et nous pouvons gagner la simple certitude
De cet infini ramassé
Dans une boule de soif et d'espoir.
avatar
Dari
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 28
Localisation : ici et là...
Identité métaphysique : humain, trop humain
Humeur : la nuit sera calme
Date d'inscription : 13/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erg

Message par Cochonfucius le Mer 18 Fév 2015 - 10:36

Ça ma plaît beaucoup !
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23203
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erg

Message par Cochonfucius le Ven 26 Mai 2017 - 9:20

Je retiens principalement l'étoile chimérique du quatrième vers.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23203
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum