Vivre

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Vivre

Message par LesCereales le Mar 3 Mar 2015 - 18:40

D'abord pour répondre à ta question, selon moi, vivre c'est comblé ses besoins et ses désires.
Bien sûr il faudrait laisser vivre, le soucis c'est que les désirs des uns sont parfois des obstacles aux désirs des autres. Voilà pourquoi il est impossible de vivre pleinement tout en laissant pleinement vivre.

Pour la question de l'acceptation des différence toussa, je suis à 200% pour. Si tel ou tel est comme si ou comme ça, ça le regarde. On peut juger tout le monde, c'est d'ailleurs normal, presque indispensable, mais on le garde pour soit.
Donc pourquoi les enfants par exemple, montre du doigt celui qui est différent ? C'est parce que chacun à un besoin d'appartenance. Appartenir à un groupe, surtout pour les enfants, est important pour la quête identitaire. Montré les différence de celui qui ne fait pas partie du groupe renforce les ressemblence à l'interieur du groupe.

Voilà mon point de vue.

LesCereales
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 3
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : ReinePrincesseDeessedukero
Humeur : hautement variable
Date d'inscription : 02/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre

Message par Magnus le Mar 3 Mar 2015 - 19:25

Un point de vue truffé de fautes. Faites un effort, svp !

(Article 6 de la Charte)

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24064
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre

Message par Bulle le Mer 4 Mar 2015 - 9:27

LesCereales a écrit:Bien sûr il faudrait laisser vivre, le souci  c'est que les désirs des uns sont parfois des obstacles aux désirs des autres. Voilà pourquoi il est impossible de vivre pleinement tout en laissant pleinement vivre.
Lorsqu'un individu n'est pas capable de gérer ses désirs en fonction de ce qui est ou non acceptable pour "les autres", on appelle cela de l'immaturité non ?
On peut juger tout le monde, c'est d'ailleurs normal, presque indispensable, mais on le garde pour soit.  
Ah ? Mais alors comment évoluer ou aider à évoluer si l'on n'émet pas ce que l'on pense à propos de telle ou telle attitude de l'autre ? Juger et condamner sont deux choses bien différentes. Exprimer son ressenti, donc son jugement sans violence, peut  aussi permettre le "mieux vivre ensemble".
Donc pourquoi les enfants par exemple, montre du doigt celui qui est différent ? C'est parce que chacun à un besoin d'appartenance.
Appartenir à un groupe, surtout pour les enfants, est important pour la quête identitaire. Montré les différence de celui qui ne fait pas partie du groupe renforce les ressemblance à l’intérieur du groupe.
Ce qui est surtout important me semble-t-il dans la construction d'une identité c'est  de comprendre que "les autres", aussi différents soient-ils "me" construisent (construisent mon "Je"), et ont à voir avec mon identité. Et surtout de comprendre que sans les autres, mon "Je" n'existerait pas.
Pourrais-tu développer le rapport que tu fais entre "quête identitaire" qui est de l'ordre de la construction du "Je" et l'appartenance à un groupe ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 décembre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42905
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre

Message par Lulu le Mer 4 Mar 2015 - 19:07

Bulle a écrit:Ce qui est surtout important me semble-t-il dans la construction d'une identité c'est  de comprendre que "les autres", aussi différents soient-ils "me" construisent (construisent mon "Je"), et ont à voir avec mon identité. Et surtout de comprendre que sans les autres, mon "Je" n'existerait pas.
Ca me semble très juste, "autrui" est un trauma selon Levinas (il me fait prendre conscience de ma position)
Pourrais-tu développer le rapport que tu fais entre "quête identitaire" qui est de l'ordre de la construction du "Je" et l'appartenance à un groupe ?
Qu'en penses-tu de ton côté Bulle ?

Lulu
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 577
Localisation : ---
Identité métaphysique : ----
Humeur : ----
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre

Message par Bean le Mer 4 Mar 2015 - 19:51

Bulle a écrit:Juger et condamner sont deux choses bien différentes. Exprimer son ressenti, donc son jugement sans violence, peut  aussi permettre le "mieux vivre ensemble".
En jugeant, on condamne également la plupart du temps, exprimer ses sentiments est probablement une meilleure attitude.
Dire tu es méchant de dire ça! est une condamnation.
Dire je trouve tes paroles chargées de méchancetés et ça me fait de la peine. est un jugement négatif qui ressemble à un condamnation associé à un ressenti. La violence du jugement est atténuée mais tout de même présente.
Dire tes propos me font de la peine. est un ressenti ou l'on exprime ses sentiments sans jugement.

L'éducation occidentale ne nous apprend pas à exprimer clairement et naturellement ses sentiments, en général, on les masque derrière des jugements.
sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6721
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre

Message par Bean le Mer 4 Mar 2015 - 20:00

Nuage a écrit:
Bean a écrit:La cruauté des enfants serait-ce une projection anthropocentrique?
Je ne comprends pas ta question-remarque, Bean .
Bean a écrit:
Ling a écrit:Ils sont humains, non?
disons alors "adultocentrique" sourire
Comprends toujours pas ....
C'est que je ne suis pas clair. sourire
Je voulais parler du regard de l'adulte sur l'enfant et ce jugement de cruauté sur les petits enfants en particulier.
L'enfant, comme le petit animal, fonctionne par pulsions et est motivé par le plaisir immédiat. Ce qu'un regard d'adulte trouve cruel chez l'enfant, n'est pas de la cruauté mais le moyen qu'a trouvé l'enfant de satisfaire son plaisir immédiat.

La prise de conscience par l'enfant qu'une action peut-être cruelle vient plus tard, avec l'éducation et la morale. C'est l'adulte qui apprend à l'enfant ce qui est cruel en le socialisant.
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6721
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre

Message par Lulu le Mer 4 Mar 2015 - 21:10

En effet, le comportement de l'enfant se déploie de manière naturelle jusqu'à ce qu'il y ait des limites morales qui lui soient imposées (ou jusqu'à ce qu'il prenne conscience des conséquences de ses actes). En dehors de ces limites, l'enfant reste le consommateur parfait, avide et prêt à tout obtenir, de la façon la plus directe qui soit.

Lulu
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 577
Localisation : ---
Identité métaphysique : ----
Humeur : ----
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre

Message par Nuage le Mer 4 Mar 2015 - 23:41

La prise de conscience par l'enfant qu'une action peut-être cruelle vient plus tard, avec l'éducation et la morale. C'est l'adulte qui apprend à l'enfant ce qui est cruel en le socialisant.
Je suis assez d'accord avec ça, sauf que .... sauf que  ... y'à quand même un truc ....

C'est que d'une part quand l'enfant se rend compte que ce n'est peut-être pas bien ce qu'il fait (se rendant compte par lui même par le biais de l'observation-déduction), et bien, bien souvent il n'en a rien à foutre finalement, il préfère la simplicité du bien-être primaire et pulsonière.

Et d'autre part, quand il se rend compte parce-qu'un adulte lui a expliqué, il faudra bien souvent plus d'une explication sur un fait pour changer quelque chose ; il faudra toute une mise en place qui suive pour que cet élément d'éducation ait une résonance et raisonance chez l'enfant par rapport à la vie autour de lui.

Je me souviens de ce jour particulier où invité chez nos cousins mon frère et moi avec nos parents, il y avait le vidage de l'étang. Formidable matinée en extérieur, jusqu'au retour chez nos cousins où pendant que les parents avec ma cousine étaient en haut dans la maison, nous nous jouions dans le jardin.
Nous étions encore bien jeunes à l'époque. L'aîné de nos cousins ayant un an de plus que moi, et le plus jeune quelques mois de moins que mon frère (mon frère et moi : 16 mois d'écart).
Et puis tout d'un coup nos deux cousins sortent un sac et montrent des poissons qu'ils avaient récupéré à l'étang, des poissons qui ne faisaient pas partie de ceux que les pécheurs gardaient et qui étaient restés dans les filets. J'ai cru au début que c'était pour observer de près un poisson et je trouvais l'idée intéressante : je n'y aurais jamais pensé.
Et puis j'ai vu que les poissons n'étaient pas morts en fait. Là j'ai commencé à m'affoler : comment on allait faire pour remettre les poissons dans l'étang, c'était trop tard maintenant (le lac très très loin en kilomètres).
Et puis je vois mes cousins tout excités,  sortir des pétards de différentes tailles (des moyens, des mammouths : les plus gros maintenant interdit à la vente pour les enfants), parler à mon frère qui acquiesçait. Et moi je ne comprenais pas ce qu'ils voulaient faire avec ces pétards. Je pose la question ...
C'était pour mettre dans la bouche des poissons et les faire exploser.
Alors là j'étais en panique horrifiée, j'ai tout fait pour essayer de les dissuader, rien à faire, visiblement mes cousins étaient déjà bien expérimentés à la chose.
Alors j'ai tout fait pour que mon frère ne participe pas à cela : la morale, les poissons qui vont souffrir, le côté horrible de la chose, le côté que lui mon frère n'était pas comme ça .....
J'ai fait hésiter mon frère un chouïa de seconde, mais non c'était trop palpitant.
Ce jour là, je me suis dit que mes cousins avaient enlevé la dernière partie d'innocence à mon frère, et ce avec une facilité déconcertante.

Faire exploser les poissons n'a pas duré très longtemps ... le temps que je cours avertir les parents en haut et qu'ils descendent. Mais il y avait déjà eu un carnage en bas.
J'ai demandé ensuite à mon frère s'il regrettait d'avoir suivi, si ça lui avait quelque chose de mal à l'intérieur, et il m'a dit que non.

Et c'est comme cela qu'ensuite mon frère avait plaisir à tenter des expériences avec les animaux du style : arracher la queue des lézards pendant les vacances, jeter le chat par dessus le balcon pour voir s'il retombait bien sur ses pattes .... l'expérience primant sur le bien-être de l'animal par lui même, ... puis, toute expérience excitante primant sur le danger, comme si le danger ou le risque n'existait pas (ou n'existait pas pour lui car lui était plus fort que le danger ou le risque).
avatar
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la france
Identité métaphysique : la mienne
Humeur : on fait ce qu'on peut
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum