L'existentialisme

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'existentialisme

Message par Jean Ghislain le Mar 24 Fév 2015 - 17:38

Heidegger est un philosophe allemand contemporain qui a d'abord eu une formation de théologien puis s'est tourné vers la philosophie, et en particulier la métaphysique. Il faut noter qu'il a eu une grande renommée de son vivant, ce qui est rare pour les philosophes. Son œuvre maîtresse est être et temps. La thèse qu'il développe est la suivante.

L'homme est dans la non-vérité, il passe son existence à se préoccuper de son quotidien, en utilisant au mieux le monde ambiant dans lequel il est plongé, sans pouvoir se projeter librement. Heidegger emploie alors le terme de dévalement, « être-jeté », ce qui veut dire qu'il occupe une position existentielle incorrecte par rapport à ce qu'il pourrait se résoudre de faire de sa vie. Il est donc en faute, et par moment, quand il prend conscience de cet état, vient l'angoisse. Mais surgit aussi à travers l'angoisse l'appel à vivre enfin de façon authentique.

Sartre interprète alors ce dévalement comme une mauvaise foi qui nous maintient dans le contentement d'une existence qui nous échappe. La soumission au destin ou essentialisme doit être dépassé par l'existentialisme, qui consiste à agir librement pour diriger notre vie. Il faut noter que Heidegger se défend d'être existentialiste dans le sens sartrien, qui n'est qu'une simplification de sa philosophie.

En effet, si Heidegger part bien de l'Homme et de son existence, l'essentiel de sa philosophie repose en revanche sur une question métaphysique : la question de l'être. Pour lui, être, ce n'est pas simplement être-là-devant (exister), ou être-avec (vivre en société). Car l'Homme a cet avantage d'avoir un monde, d'être-au-monde (d'agir), alors que les animaux sont pauvres-en-monde, et que la simple matière est dépourvu de ce lien-au-monde. Pour Heidegger, être c'est avant tout être-au, et donc aussi le mode selon lequel l'Homme est-au-monde.

Or l'Homme peut très bien ne pas être-au-monde tel qu'il pourrait l'être. Car il est dans la léthé, c'est-à-dire dans le retrait, la non-vérité. C'est que l'être se retire, ce qui pourrait être passe dans l'oubli. Mais ce qui est oublié ou en retrait peut très bien resurgir. Cette résurgence passe alors par l'angoisse devant la finitude de la vie, de la prise de conscience que la mort peut prendre à tout moment. Devant cet effroi, l'Homme peut alors réagir par la résolution de vivre à temps, comme dit Nietzsche, de ne pas être trop vieux pour ses victoires...

À travers son œuvre, Heidegger nous invite à prendre part entière à notre vie, et pour cela à questionner le fond de notre existence. Le but étant tout simplement de vivre sa vie, ce qui, semble-t-il n'est finalement pas si simple qu'il y paraît.
avatar
Jean Ghislain
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 23
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes.
Identité métaphysique : philosophe
Humeur : et la tienne ?
Date d'inscription : 21/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par M'enfin le Mar 24 Fév 2015 - 18:59

Le but objectif de la vie est la vie, mais notre intelligence peut très bien imaginer l'inverse. Son but objectif est d'être intelligente, mais elle n'a pas encore compris ce qu'elle était, alors comment pourrait-elle y arriver?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par Lulu le Mar 24 Fév 2015 - 19:21

Jean Ghislain a écrit:C'est que l'être se retire, ce qui pourrait être passe dans l'oubli
Bonjour Jean, je soupçonne une mauvaise compréhension à propos d'être tel qu'H le conçoit, en effet, il faut bien saisir que le mode d'apparaître de l'être réside dans son retrait. L'apparition de l'étant ne se réalise qu'en fonction du retrait de l'être on pourrait dire, même si ça paraît paradoxal, que son mode d'apparition réside dans son voilement*. Au moment même où l'étant apparaît et où je peux dire "il y a de l'être", alors l'être n'est déjà plus.

*H se rapporte entre autre à Héraclite ("Phusis kruptesthai philei" ; "La Nature aime à se cacher" - La Nature se dévoile en se cachant) ; curieusement Epicure, d'une école complètement différente donnera lui aussi ce conseil "Cache ta vie".

ps : merci pour le topic ! Au plaisir !

Lulu
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 577
Localisation : ---
Identité métaphysique : ----
Humeur : ----
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par ronron le Mar 24 Fév 2015 - 20:50

Jean Ghislain a écrit:Or l'Homme peut très bien ne pas être-au-monde tel qu'il pourrait l'être. Car il est dans la léthé, c'est-à-dire dans le retrait, la non-vérité. C'est que l'être se retire, ce qui pourrait être passe dans l'oubli. Mais ce qui est oublié ou en retrait peut très bien resurgir. Cette résurgence passe alors par l'angoisse devant la finitude de la vie, de la prise de conscience que la mort peut prendre à tout moment. Devant cet effroi, l'Homme peut alors réagir par la résolution de vivre à temps, comme dit Nietzsche, de ne pas être trop vieux pour ses victoires...
Qu'est-ce qui pourrait être, mais qui passe dans l'oubli?

Qu'est-ce dans les faits que de vivre à temps?

Qu'est-ce donc que vivre?
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par Jean Ghislain le Mar 24 Fév 2015 - 21:57

Lulu a écrit:il faut bien saisir que le mode d'apparaître de l'être réside dans son retrait.
Ne parles-tu pas là du mode d'être pour ce qui est seulement du quotidien ?
Lulu a écrit: Au moment même où l'étant apparaît et où je peux dire "il y a de l'être", alors l'être n'est déjà plus.
C'est justement là qu'intervient l'angoisse existentielle, qui est un appel sourd à nous remettre sur le chemin du questionnement de l'être.

ronron a écrit:Qu'est-ce qui pourrait être, mais qui passe dans l'oubli?
Qu'est-ce dans les faits que de vivre à temps?
Qu'est-ce donc que vivre?

C'est entre-autre la vie authentique, qui doit percer face à la vie quotidienne, ou la vie qui reste dans le rapport au "on".
En partant de là, à chacun de cheminer sur la question de l'être.

La question métaphysique du sens de l'être a été posée pour la première fois par Platon et Aristote, qui considéraient de prime abord l'être comme la généralité des choses. Hélas, si nous nous en tenons à cette définition de l'être, comme généralité suprême, nous passons à côté de toute réalité pour aboutir à un concept indéfinissable.
Descartes requestionne l'être par son « cogito, sum ». Cependant, sa démonstration passe par le cogito, le sujet pensant. Nous savons depuis Freud que ce « je » est multiple et qui plus est, « le moi n'est pas maître dans sa propre maison ».
Quant à la métaphysique médiévale, elle inscrit tout bonnement l'être dans la différence entre « ens creatum » (chose créée, créature) de l'« ens infinitum » (chose infini, qui définit l'être). En vérité, la religion pèse son poids, derrière cette conception (l'être c'est Dieu, dont l'homme n'est qu'une image).

Amener à l'être passe par l'étant le plus connu, c'est-à-dire, nous-même, pour Heidegger, qui, dans Être et temps, choisit la méthode phénoménologique. Mot compliqué mais qui désigne une méthode plus réaliste que le cheminement cartésien ou religieux.
Ce cheminement repose sur le Dasein (Da = là, au monde ; sein = être ; ich bin da = je suis là, je suis présent, j'existe) pour atteindre le Sein (l'être). Partir de notre existence, et de notre présence au monde : une démarche positiviste, concrète pourrait-on dire.
Les étants, terme originel grec pour désigner les choses qui sont, mais aussi tout ce qui a réalité (dont le Dasein), ne sont de toute évidence pas des abstractions. L'homme est en effet lié à son monde, et à son existence.
Il n'y a pas d'être sans le monde. Chercher l'être commence avec ce lien fort. A fortiori pour l'être de l'homme, d'autant plus que le rapport que l'homme entretient avec le monde est fort. C'est l'apport de l'existentialisme heideggérien.
avatar
Jean Ghislain
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 23
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes.
Identité métaphysique : philosophe
Humeur : et la tienne ?
Date d'inscription : 21/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par Lulu le Mar 24 Fév 2015 - 22:24

Jean G a écrit:Ne parles-tu pas là du mode d'être pour ce qui est seulement du quotidien ?
Je parle là de l'être en tant qu'être et du mode de son apparaître, en l'occurrence, qu'il n'apparaît jamais, mais qu'il laisse derrière lui une trace qui est l'étant.
C'est justement là qu'intervient l'angoisse existentielle, qui est un appel sourd à nous remettre sur le chemin du questionnement de l'être.
Ah oui tout-à-fait, nous sommes redirigés vers "la clairière de l'être", l'angoisse au sens heideggerien ne doit pas être considérée de manière négative, au contraire, elle reconduit dans l'ouverture du sens de l'être.
(SuZ : §40 et le très ludique §46 qui nous explique un mode fondamental du Dasein et de son rapport à l'angoisse et au souci)
L'homme est en effet lié à son monde, et à son existence.
Oui il l'ouvre de tous les côtés !

Lulu
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 577
Localisation : ---
Identité métaphysique : ----
Humeur : ----
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par M'enfin le Mar 24 Fév 2015 - 23:53

C'est bien ce que je disais, l'intelligence a beau essayer de se comprendre, elle n'y arrive pas. Alors en attendant, elle essaye de se montrer intelligente! je sors
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par ronron le Mer 25 Fév 2015 - 5:15

Jean Ghislain a écrit:C'est justement là qu'intervient l'angoisse existentielle, qui est un appel sourd à nous remettre sur le chemin du questionnement de l'être.
Qu'est-ce que l'être?

'est entre-autre la vie authentique, qui doit percer face à la vie quotidienne, ou la vie qui reste dans le rapport au "on".
À quoi reconnaît-on la vie authentique?

Amener à l'être passe par l'étant le plus connu, c'est-à-dire, nous-même, pour Heidegger, qui, dans Être et temps, choisit la méthode phénoménologique. Mot compliqué mais qui désigne une méthode plus réaliste que le cheminement cartésien ou religieux.
En quoi consiste cette méthode? Peut-on parler de métanoïa?
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par coyotte le Ven 27 Nov 2015 - 9:18

ronron a écrit:
'est entre-autre la vie authentique, qui doit percer face à la vie quotidienne, ou la vie qui reste dans le rapport au "on".
À quoi reconnaît-on la vie authentique?

Formidable sujet, je trouve.
J'ai aussi été chatouillé par le sens de " vie authentique", j'ai un bout de réponse:

La vie authentique est celle que l’on construit en assumant nos choix et nos actes.
La vie authentique consiste à vivre selon notre véritable condition, et à ne pas fuir la finitude qui la caractérise (la mort).
Mais vivre authentiquement ne consiste pas seulement à vivre selon ce qu’est la condition humaine véritable, elle consiste également à se construire comme sujet singulier.
Dans la perspective existentialiste telle que la pense Sartre, nous ne sommes pas caractérisés par une essence qui nous serait donnée, mais nous devons, par la liberté qui nous définit, construire notre existence en choisissant ce que nous voulons être.

ps: c'est un beau déterrage... Embarassed



avatar
coyotte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 237
Localisation : sud west
Identité métaphysique : athée
Humeur : vagabonde
Date d'inscription : 29/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par Jipé le Ven 27 Nov 2015 - 9:58

Excellente réponse, elle me convient parfaitement !

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25404
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par animou le Lun 22 Fév 2016 - 20:03

coyotte a écrit:
ronron a écrit:
'est entre-autre la vie authentique, qui doit percer face à la vie quotidienne, ou la vie qui reste dans le rapport au "on".
À quoi reconnaît-on la vie authentique?

Formidable sujet, je trouve.
J'ai aussi été chatouillé par le sens de " vie authentique", j'ai un bout de réponse:

La vie authentique est celle que l’on construit en assumant nos choix et nos actes.
La vie authentique consiste à vivre selon notre véritable condition, et à ne pas fuir la finitude qui la caractérise (la mort).
Mais vivre authentiquement ne consiste pas seulement à vivre selon ce qu’est la condition humaine véritable, elle consiste également à se construire comme sujet singulier.
Dans la perspective existentialiste telle que la pense Sartre, nous ne sommes pas caractérisés par une essence qui nous serait donnée, mais nous devons, par la liberté qui nous définit, construire notre existence en choisissant ce que nous voulons être.

ps: c'est un beau déterrage... Embarassed



On peut à peu près dire tout ça d'une vie "inauthentique" sourire
(reste à savoir ce que l'on appelle "authentique"...)
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par coyotte le Mar 23 Fév 2016 - 16:55

animou a écrit:
coyotte a écrit:
ronron a écrit:
'est entre-autre la vie authentique, qui doit percer face à la vie quotidienne, ou la vie qui reste dans le rapport au "on".
À quoi reconnaît-on la vie authentique?

Formidable sujet, je trouve.
J'ai aussi été chatouillé par le sens de " vie authentique", j'ai un bout de réponse:

La vie authentique est celle que l’on construit en assumant nos choix et nos actes.
La vie authentique consiste à vivre selon notre véritable condition, et à ne pas fuir la finitude qui la caractérise (la mort).
Mais vivre authentiquement ne consiste pas seulement à vivre selon ce qu’est la condition humaine véritable, elle consiste également à se construire comme sujet singulier.
Dans la perspective existentialiste telle que la pense Sartre, nous ne sommes pas caractérisés par une essence qui nous serait donnée, mais nous devons, par la liberté qui nous définit, construire notre existence en choisissant ce que nous voulons être.

ps: c'est un beau déterrage... Embarassed



On peut à peu près dire tout ça d'une vie "inauthentique" sourire
(reste à savoir ce que l'on appelle "authentique"...)

pour moi, authentique c'est sans mensonge.Vouloir ce que je peux, ne pas me masquer la réalité que je souhaite, me jouer un film.
Choisir ce que je veux être et l'assumé pleinement.
avatar
coyotte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 237
Localisation : sud west
Identité métaphysique : athée
Humeur : vagabonde
Date d'inscription : 29/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par ronron le Mar 23 Fév 2016 - 21:12

coyotte a écrit:pour moi, authentique c'est sans mensonge.Vouloir ce que je peux, ne pas me masquer la réalité que je souhaite, me jouer un film.
Choisir ce que je veux être et l'assumé pleinement.
Paraîtrait que les décisions sont prises quelques centaines de millisecondes avant d'arriver à la conscience... Mais comment donc ces décisions se construisent-elles?

Vaut donc mieux l'illusion du libre-arbitre [le masque] que la réalité du déterminisme...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par animou le Mar 23 Fév 2016 - 21:35

coyotte a écrit:
animou a écrit:
coyotte a écrit:
ronron a écrit:
'est entre-autre la vie authentique, qui doit percer face à la vie quotidienne, ou la vie qui reste dans le rapport au "on".
À quoi reconnaît-on la vie authentique?

Formidable sujet, je trouve.
J'ai aussi été chatouillé par le sens de " vie authentique", j'ai un bout de réponse:

La vie authentique est celle que l’on construit en assumant nos choix et nos actes.
La vie authentique consiste à vivre selon notre véritable condition, et à ne pas fuir la finitude qui la caractérise (la mort).
Mais vivre authentiquement ne consiste pas seulement à vivre selon ce qu’est la condition humaine véritable, elle consiste également à se construire comme sujet singulier.
Dans la perspective existentialiste telle que la pense Sartre, nous ne sommes pas caractérisés par une essence qui nous serait donnée, mais nous devons, par la liberté qui nous définit, construire notre existence en choisissant ce que nous voulons être.

ps: c'est un beau déterrage... Embarassed



On peut à peu près dire tout ça d'une vie "inauthentique" sourire
(reste à savoir ce que l'on appelle "authentique"...)

pour moi, authentique c'est sans mensonge.Vouloir ce que je peux, ne pas me masquer la réalité que je souhaite, me jouer un film.
Choisir ce que je veux être et l'assumé pleinement.
Selon ta représentation oui, celle-ci n'est pas forcément universelle mais je ne peux pas la nier. sourire
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par Bulle le Mer 24 Fév 2016 - 10:07

ronron a écrit: Mais comment donc ces décisions se construisent-elles?
En réfléchissant et à partir des éléments en notre possession. On pèse le pour et le contre et on fait un choix.
Vaut donc mieux l'illusion du libre-arbitre [le masque] que la réalité du déterminisme...
Que ma manière d'agir soit déterminée par ma culture, mon éducation etc... n'empêche pas que lorsqu'un choix se présente : je le fais si ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 juillet est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39167
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par ronron le Jeu 25 Fév 2016 - 1:13

Bulle a écrit:
ronron a écrit: Mais comment donc ces décisions se construisent-elles?
En réfléchissant et à partir des éléments en notre possession. On pèse le pour et le contre et on fait un choix.
Vaut donc mieux l'illusion du libre-arbitre [le masque] que la réalité du déterminisme...
Que ma manière d'agir soit déterminée par ma culture, mon éducation etc... n'empêche pas que lorsqu'un choix se présente : je le fais si ?
À mon sens, la décision se prend compte tenu de ce qui est déjà là... Il n'y a pas de hasard ni de chaos, les idées s'enchaînent selon la logique intrinsèque à la personne, etc. Le projet consistait à prendre une décision, et c'est, pour ainsi dire, toute l'histoire de la personne qui l'a prise compte tenu du moment où elle l'a prise... Les idées se sont succédé, ont été sélectionnées naturellement, automatiquement, sans qu'on s'en rende compte...

Et je me garde une petite gêne parce que j'aime penser que je suis libre...

À propos, d'où me vient que j'écris 'ceci'?
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par dedale le Sam 27 Fév 2016 - 13:14

ronron a écrit:À mon sens, la décision se prend compte tenu de ce qui est déjà là... Il n'y a pas de hasard ni de chaos, les idées s'enchaînent selon la logique intrinsèque à la personne, etc.

S'il n'y a pas de hasard et de chaos, alors il n'y a pas besoin de logique.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3932
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par mirage le Dim 28 Fév 2016 - 4:52

...puisque que dans ce cas elle EST
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4107
Age : 35
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par ronron le Dim 28 Fév 2016 - 16:30

dedale a écrit:
ronron a écrit:À mon sens, la décision se prend compte tenu de ce qui est déjà là... Il n'y a pas de hasard ni de chaos, les idées s'enchaînent selon la logique intrinsèque à la personne, etc.

S'il n'y a pas de hasard et de chaos, alors il n'y a pas besoin de logique.
Logique. sourire
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par Bulle le Dim 28 Fév 2016 - 17:11

ronron a écrit:
Et je me garde une petite gêne parce que j'aime penser que je suis libre...
Bien sûr que tu es libre ronron !
Tu peux bien décider de faire quelque chose, même si dans ton for intérieur tu estimes que ce n'est logiquement pas raisonnable  qvt
C'est un peu comme cela que fonctionnent les coups de cœur amoureux non ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 juillet est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39167
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par Bean le Dim 28 Fév 2016 - 19:19

Libre de s'enfermer dans un déterminisme où aucune liberté n'existe. lol!
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5653
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par ronron le Dim 28 Fév 2016 - 20:57

Bean a écrit:Libre de s'enfermer dans un déterminisme où aucune liberté n'existe. lol!
Même là, tu croirais être libre de le faire...

Comme quoi vaut mieux l'illusion...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par Bean le Lun 29 Fév 2016 - 0:49

Ronron a écrit:Comme quoi vaut mieux l'illusion...
Si c'est ton choix, ce n'est pas le mien. lol!
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5653
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par ronron le Lun 29 Fév 2016 - 1:40

Bean a écrit:
Ronron a écrit:Comme quoi vaut mieux l'illusion...
Si c'est ton choix, ce n'est pas le mien. lol!
Le choix se fait tout seul. T'es de trop! sourire
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existentialisme

Message par Bean le Lun 29 Fév 2016 - 10:49

Ronron a écrit:Le choix se fait tout seul.
Dans ce cas, tu ne peux choisir, t'es en trop également!
sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5653
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum