L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par Jean Ghislain le Mer 25 Mar 2015 - 22:02

Freud part de l'observation de phénomènes inexplicables du simple fait de la conscience, comme les rêves, les actes manqués (les actes où l'on accomplit autre chose que ce que nous avions l'intention de faire – les lapsus par exemple). En effet, du point de vue de la conscience, ces phénomènes sont incohérents et incompréhensibles. Les rêves ne semblent avoir aucun sens, et les actes manqués ne se réalisent certes pas consciemment.

Freud fait donc l'hypothèse d'un inconscient qui tiendrait une place importante, à côté de la conscience. Inconscient dans lequel demeurerait en état de latence des phénomènes qui doivent être cachés, refoulés et qui permettrait l'équilibre psychique. Si le sujet refoule en effet des représentations – et c'est bien ce qui se passe avec la censure que nous imposent quotidiennement les autres quand nous vivons en société, c'est que l'inconscient possède une grande force de résistance qui s'oppose à ce que les contenus psychiques « immoraux » fassent surface au niveau conscient.

Ainsi on peut expliquer les actes manqués par des processus qui sont loin d'être dû au hasard. Freud y voit l'expression de pulsions et d'un ensemble d'intentions que chacun veut se cacher à sa propre conscience, et qui ont la source la plus profonde dans des désirs intimes, qui peinent ainsi à demeurer secrets ! Quant aux rêves, ce sont encore ces mêmes désirs qui avancent masqués. Ainsi le sens des rêves demeure toujours indéchiffrable puisque même dans le sommeil, quand la conscience offre moins de résistance à l'inconscient, le refoulement joue encore son rôle en défigurant les désirs intimes de façon à ne pas les reconnaître.

Si l'interdit est utile pour vivre en société, Freud fait remarquer que cela peut causer chez certains sujets, qu'il nomme « névrotiques », un affaiblissement de la personnalité. Par exemple quand le surmoi – qui représente l'interdit (souvent d'origine parentale) – entrave toutes actions en maintenant le sujet dans une perpétuelle angoisse qui l'empêche d'accomplir le moindre désir, de peur de faire resurgir des pulsions trop violentes.

L'utilité de la psychanalyse est alors de participer à un travail intellectuel d'interprétation visant à un rééquilibrage du psychisme. Le psychanalyste, en jouant le rôle de l'autorité parentale, pousse le sujet dans ses retranchements afin de faire surgir ses pulsions, tout en amenant le sujet à légitimer ses pulsions, quand elles peuvent certes être acceptées par l'autorité d'un surmoi plus nuancé.
avatar
Jean Ghislain
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 23
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes.
Identité métaphysique : philosophe
Humeur : et la tienne ?
Date d'inscription : 21/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par mikael le Jeu 26 Mar 2015 - 0:05

Les structures théoriques ont pour nom chez Freud:  Métasychologie. Psychanalyse est te terme  du traitement thérapeutique... qui repose en fait sur la bonne volonté du patient... et la qualité du psychanalyste, qui s'est avérée si souvent faible quand elle n'était pas simplement crapuleuse (voir les séances de Lacan), que bien des espoirs se sont évanouis.
Je m'appuie plus volontiers sur Leopold Szondi, même si j'ai créé un site de traduction des principaux termes freudiens :Les lien demandant des dons sont supprimés sur ce forum.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par Jean Ghislain le Jeu 26 Mar 2015 - 0:20

Freud soignait bien les bourgeois névrosés de l'époque, qui étaient attirés par ses "cures de souvenirs" - qu'on a par la suite nommé "cure psychanalytique". Le nom est donc bien différent, mais en pratique c'est la même chose.

Pour moi Lacan est un artiste, là où Freud est bel et bien scientifique (il est parfois même classé comme philosophe).

Dans mon coin, parmi mes connaissances, un psychiatre se veut non pas freudien, mais se reconnaît dans un de ses "disciples" (qui l'intéresse par ses travaux sur l'Egypte et ses mythes, d'après ce qu'il m'en a dit... je ne me souviens pas du nom de ce disciple).

N'empêche, Freud a marqué son temps. Et en plus de l'engouement pour lui, on lui doit aussi beaucoup d'émules.

J'ai en attente de lecture quelques travaux de lui. Le plus intéressant est le cas du président Schreber. Un cas de paranoïa très délirant.
avatar
Jean Ghislain
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 23
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes.
Identité métaphysique : philosophe
Humeur : et la tienne ?
Date d'inscription : 21/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par Bulle le Jeu 26 Mar 2015 - 9:44

Jean Ghislain a écrit:
Dans mon coin, parmi mes connaissances, un psychiatre se veut non pas freudien, mais se reconnaît dans un de ses "disciples" (qui l'intéresse par ses travaux sur l'Egypte et ses mythes, d'après ce qu'il m'en a dit... je ne me souviens pas du nom de ce disciple).
Gustave Jung ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40279
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par Jean Ghislain le Jeu 26 Mar 2015 - 10:52

Non, pas Jung, je m'en serais rappelé, vu sa notoriété.
Il me semble qu'il y en a cinq ou six autres qui le suivait et qui ont "fait école" par la suite.
avatar
Jean Ghislain
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 23
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes.
Identité métaphysique : philosophe
Humeur : et la tienne ?
Date d'inscription : 21/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par Bulle le Jeu 26 Mar 2015 - 14:52

Sinon peut-être Otto Rank qui a produit " Le mythe de la naissance du héros" et que Freud avait viré parce qu'il contestait son interprétation de l'Oedipe...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40279
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par mikael le Jeu 26 Mar 2015 - 15:02

Adler ? Reich ?

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par mikael le Jeu 26 Mar 2015 - 19:43

je ne sais pas si le terme d'équilibre psychique est le plus adapté pour un débat s'occupant des profondeurs de l'être humain. On pourrait y voir une sorte de balance où les deux plateaux sont en équilibre, presque au repos, par l'intervention de la psychanalyse.
Or, pour ce que nous en savons, et ce en grande partie grâce à Freud, notre psychisme, conscient et inconscient, est (chez tous) en permanence le champ de bataille de pulsions contradictoires, de réactions à des stimuli et souvent de contre-réactions à des traumas remontant à loin.

La situation de départ est bien connue : un petit d'homme livré entièrement à ses géniteurs, et singulièrement sa mère, sa nourrice directe ou indirecte ; il va finir par comprendre qu'il existe en lui-même, indépendamment de ses géniteurs, mais son sentiment d'exister réellement au sens d'avoir de l'importance pour quelqu'un, d'être ressenti comme objet aimé, va dépendre des soins de la mère et de sa remplaçante, puis, plus tard, de l'importance qu'il pensera avoir aussi aux yeux du père. Or, les attentes de l'enfant sont si fortes, qu'il peut en venir à haïr l'un des deux parents en cas de déception,, ce qui sera la cause d'une angoisse terrible, car ne pas aimer, c'est s'exposer à des représailles... je m'arrête là pour ce post.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par nawel le Lun 6 Avr 2015 - 7:59

Pierre Janet ?
La psychanalyse aujourd'hui n'a plus aucun mode opératoire. Les psy(chologues-thérapeuthes-chiatres) ne font pas école de tout l'enseignement Freudien, enfin ceux que j'ai visités. Le langage est courant, aucun appel à l'inconscient, le discours est  simple, tout comme une conversation anodine je ne dirais pas entre amis, entre un homme blouse blanche et un "patient" avec ce que représente l'habit, une visite pour soigner par les médicaments.
J'ai cherché une ou un psychologue à laquelle j'ai fait état de liens liés à mes comportements ; par exemple : blocage pour servir une cuillère de spaghettis à mon époux, impossibilité de le faire, et me suis rendue compte qu'après une querelle, il m'était impossible de "le servir" puisqu'à mon sens "lui ne me servait" pas.
La psy m'a écoutée, au bout du moment qui m'était imparti, a regardé sa montre et m'a dit : la séance est terminée. A mon interrogation "vous ne me dites rien" elle me répondit, la psychologie ne se base que sur l'écoute.
Là, comme je l'avais fait auparavant, j'ai continué mon introspection et me suis 'guérie" de tous maux qui m'avaient poussés à entrer dans le centre.
Il y a des lacunes de ce côté là aujourd'hui, peut être que l'affluence de gens malades, de tous horizons, de celui qui est addict jusqu'au chef de service de l'Urssaf qui ne supportait plus la pression et qui a voulu mettre sa vie en danger et fut enfermé.
Je pense au contraire que dans l'enceinte de l'hôpital, ce sont les patients entre eux qui sont d'une grande aide, quand ils ont bien sûr assez de lucidité pour le faire. Ne serait ce que de donner espoir à l'autre en lui disant, je ne t'oublie pas, nous nous reverrons dès que tu seras guéri, en d'autres circonstances. Faire sentir l'amitié et le lien qui peut en découler, l'espoir de dire à l'autre je t'accepte car mon jugement sur toi est de l'ordre du normal.
C'est un sujet qui 'parle" car je suis passée par des phases psychiatrie pour les besoins maintenant que vous savez.

Il y a eu François, très intelligent et cultivé, ingénieur de 45 ans, qui n'avait de cesse que de parler sans interruption. Les autres ne faisaient même pas mine de l'écouter car il était oppressant, eux devaient déjà faire face à leur maladie. J'ai engagé la conversation avec lui et lui ai dit que son "ton monocorde" agaçait, et qu'il fallait qu'il puisse mettre des virgules et des points et ainsi moduler ce ton qui le rendait inintéressant afin qu'il puisse être écouté. Nous arrivions à converser, de tout de rien et surtout de choses très intéressantes à mon sens. Je fus surprise quand il m'a parlé de son passé, de ses études à Tarbes, d'une rencontre avec une ex-copine, avec une voie très basse, comme "quelqu'un de normal". Ces conversations avant n'étaient que discours incohérents, Albator et les OVNI, le diable et cie...

Les gens du service lui disaient toujours de se calmer ou se taire, je pense réellement que l'encadrement n'est pas adapté. C'est un exemple parmi tant d'autres.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par mikael le Lun 6 Avr 2015 - 11:27

La psychanalyse n'a été opératoire qu'avec une partie limitée de la population, à la fois celle qui pouvait correctement verbaliser et dont les noeuds inconscients étaient de nature à se défaire une fois parvenus réellement à la conscience ; on sait que les mérites curatifs de Freud ont été fortement exagérés par lui-même. Mais la parole, l'écoute et une attitude bienveillante d'autrui sont de puissants leviers, chacun le sait. D'autant que la personne souffre souvent d'un manque d'estime de soi, d'amour non-reçu, qui remonte à loin, comme dirait Robert Lamoureux : "papa, maman, la bonne et moi".

Un des noeuds fréquents est également l'impossibilité à la fois d'être libre (et donc plus ou moins seul) et de dépendre d'un conjoint, l'impossibilité de trancher. La forte adhésion à un groupe est dans ce cas une bonne solution, qu'il soit religieux ou autre. Je ne crois pas qu'il faille s'étonner de l'existence de nombreuses communautés religieuses, qui permettent d'assouvir des besoins spirituels et d'autres très humains.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par nawel le Lun 6 Avr 2015 - 18:29

@mikael

L'estime de soi, c'est déjà le grand pas.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par Jipé le Dim 12 Avr 2015 - 9:29

mikael a écrit: D'autant que la personne souffre souvent d'un manque d'estime de soi, d'amour non-reçu, qui remonte à loin, comme dirait Robert Lamoureux : "papa, maman, la bonne et moi".
Je me demande si tu ne confonds pas "estime de soi" et "confiance en soi" ? L'amour non reçu a tendance à faire baisser la confiance en ses propres capacités, plus qu'à ses propres valeurs, non ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25750
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par mikael le Dim 12 Avr 2015 - 9:50

les valeurs viennent longtemps après le doute sur soi : qu'est-ce que je vaux si on ne prend pas soin de moi ? ressent l'enfant, certes il ne le se dit pas consciemment.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par Jipé le Dim 12 Avr 2015 - 10:40

Si les valeurs viennent après la confiance en soi, et je suis d'accord, l'amour non-reçu diminue la confiance en soi en premier lieu, c'est ce que je voulais dire en les remettant dans l'ordre progressif...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25750
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par mikael le Dim 12 Avr 2015 - 10:48

alors disons que je suis malmal rérévévéillé...
Les valeurs sont au premier chef l'introjection de celles des référents de l'enfant, donc du surmoi des parents et éducateurs, ou encore du rejet de celles-ci, ce qui fait adopter des valeurs exactement contraires. La vraie liberté face au monde des valeurs n'appartient qu'à un moi (à peu près) libre et mature, comme chacun sait.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équilibre psychique, but de la psychanalyse.

Message par Jipé le Dim 12 Avr 2015 - 11:04

L'introjection est l'intégration inconsciente de ce que le sujet accepte d'intégrer, le surmoi n'est qu'un moyen de défense contre les pulsions culpabilisantes et qui subroge l'autorité parentale.
Dans l'introjection il y a acceptation, dans le surmoi plutôt contrainte par mécanisme de défense.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25750
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum