Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Page 2 sur 19 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par nawel le Ven 10 Avr 2015 - 6:04

Bean a écrit:Il ne faut pas oublier les croisements possibles entre homo sapiens et néandertaliens:

le génome néandertalien pourrait représenter 5 % de celui des humains modernes.
Une étude de l'université de Chicago a permis d'identifier un gène lié à la croissance du cerveau qui aurait été transmis à l'homme par les Néandertaliens et qui est présent chez 70 % des humains actuels.
En 2013, une étude publiée dans le Journal of Biological Chemistry relate la découverte dans le génome de l'homme moderne européen d'un gène lié à l'immunité qui pourrait être issu du génome de l'homme de Néandertal. Cette découverte renforce l'hypothèse d'une hybridation entre les deux lignées humaines


Il y aurait eu une biotope qui aurait favorisé le néandertalien (connaissance des pratiques de chasse, réflexion, enterrement de leurs morts..... qui ont permis la mutation) pour qu'il soit plus proche de l'humain actuel d'après ce que tu dis.

Le brassage du néandertaliens avec l'homme erectus a favorisé l'évolution de l'homme car le premier - 90 000 ans le second - 100 000 (on n'est pas à 10 000 ans près  sourire ) Peut être que ces différentes sortes d'hommes préhistoriques se sont croisés et ont disparu grâce à la sélection naturelle qui, là, a déterminé le plus fort des types devant subsister (supputation car le paléolithique et la datation est elle très exacte ?)


Bean a écrit:En 2014, l'étude du génome d'un Homo sapiens découvert à Kostenski, en Russie, et daté de 37 000 ans avant le présent, confirme encore le métissage et permet d'avancer une date à laquelle l'hybridation aurait eu lieu.
Bean a écrit:

Il y eu probablement d'autres hybridations avec d'autres espèces du genre homo.
Cela confirme d'après ce que tu dis que les homo sapiens se sont croisés au fil des âges, les choses sont plus claires.


Bean a écrit:À partir d'un échantillon d'ADN microscopique prélevé sur un os vieux d'environ 80 000 ans, des chercheurs sont parvenus à décoder le génome de l'hominidé de Denisova, et à le comparer avec celui de ses proches cousins, les Néandertaliens et l'humain moderne. Leurs analyses, publiées en août 2012 dans la revue américaine Science, révèlent notamment que la diversité génétique était assez importante chez les Dénisoviens et qu'une partie non négligeable de leurs gènes a été transmise aux habitants actuels d'Asie du Sud-Est, en particulier aux Papous..
Tu penserais comme eux que la terre était déjà par région de plusieurs sortes d'hommes préhistoriques qui ont participé à ce que l'homme actuel ait des caractéristiques particulières du fait de sa morphologie, taille, etc.... Je penserais idem.

Les choses ne sont pas clairement dites chez les chercheurs paléontologistes. J'ai toujours plus ou moins compris, mais il est vrai que je ne me suis pas trop étalée sur ce poste en donnant comme consigne, "voir le net pour la suite".... que les sortes d'hommes se succédaient alors qu'elles vivaient en simultané, l'un remplaçant l'autre par la sélection naturelle.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par dedale le Ven 10 Avr 2015 - 7:40

nawel a écrit:L'industrialisation galopante nous prend pour des niais, et nous sommes confrontés à ces maladies car il faut produire à tout prix, et faire du bénéfice, tant pis pour les maladies, et je me demande pourquoi la recherche ne se penche pas sur ce problème d'une simplicité enfantine, après tout ce qui à lire sur le net, il est facile de se faire un avis.

Mais c'est grâce à la recherche que tu sais ça.
Le problème est que les chercheurs alertent, mais si on ne veut pas les écouter, ils ne vont pas nous mettre un pétard sur la tempe pour nous obliger à rompre avec de sales habitudes.
De plus, les politiques et les industriels rétorquent régulièrement qu'on vit de plus en plus vieux : De quoi on se plaint?

C'est ça le problème.

Alors je boycotte le pain à dater de ce jour.

Tu as raison. Nourris-toi d'un bon pain complet, plein de fibres (par exemple) : C'est bon pour les muscles, donc pour le coeur, pour la régulation.
Et tu as besoin de beaucoup moins de quantité que le pain blanc puisque c'est beaucoup plus nutritif.
Le seul remède à tout ce busisness, c'est d'améliorer nos propres habitudes et ne pas attendre que les multinationales prennent des dispositions : On a vu que c'est plus fort qu'eux, les grosses industries ne peuvent pas s'empêcher de faire de la merde.

Pour moi, la vraie nourriture, ça se "chasse", ça se débusque. Et aujourd'hui, c'est devenu bien pire que si nous étions des chasseurs-cueilleurs.
Il y a un choix tellement grand, aussi bien de saletés que de bons trucs, qu'il faut être très vigilant.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par nawel le Ven 10 Avr 2015 - 7:57

dedale a écrit:
nawel a écrit:L'industrialisation galopante nous prend pour des niais, et nous sommes confrontés à ces maladies car il faut produire à tout prix, et faire du bénéfice, tant pis pour les maladies, et je me demande pourquoi la recherche ne se penche pas sur ce problème d'une simplicité enfantine, après tout ce qui à lire sur le net, il est facile de se faire un avis.

Mais c'est grâce à la recherche que tu sais ça.
Le problème est que les chercheurs alertent, mais si on ne veut pas les écouter, ils ne vont pas nous mettre un pétard sur la tempe pour nous obliger à rompre avec de sales habitudes.
De plus, les politiques et les industriels rétorquent régulièrement qu'on vit de plus en plus vieux : De quoi on se plaint?

C'est ça le problème.

Rien sur le net, pas de chercheurs qui alertent, si tu as un lien, c'est avec plaisir, il y a tant d'informations... j'avoue avoir cherché mais je ne sais pas si réellement il n'y aurait pas un Pouvoir qui ne s'exercerait pour "stopper cette hémorragie de non sens"


Alors je boycotte le pain à dater de ce jour.

Tu as raison. Nourris-toi d'un bon pain complet, plein de fibres (par exemple) : C'est bon pour les muscles, donc pour le coeur, pour la régulation.
Et tu as besoin de beaucoup moins de quantité que le pain blanc puisque c'est beaucoup plus nutritif.
Le seul remède à tout ce busisness, c'est d'améliorer nos propres habitudes et ne pas attendre que les multinationales prennent des dispositions : On a vu que c'est plus fort qu'eux, les grosses industries ne peuvent pas s'empêcher de faire de la merde.

Pour moi, la vraie nourriture, ça se "chasse", ça se débusque. Et aujourd'hui, c'est devenu bien pire que si nous étions des chasseurs-cueilleurs.
Il y a un choix tellement grand, aussi bien de saletés que de bons trucs, qu'il faut être très vigilant.

Je ne me passerais pas du pain, mais le complet quoi qu'il en soit est issu aussi des stockages (silo) qui eux ne sont pas exempt de bactéries, alors, la farine puisqu'il s'agit d'elle, comment faire pour savoir ce que Bio veut dire.... pas d'OGM mais pour le reste.... l'industriel est toujours là.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par nawel le Ven 10 Avr 2015 - 9:53

dedale a écrit:Le problème est que les chercheurs alertent.............

Dedale, le hasard (Jipé synchronicité :)) appel à ma cousine parisienne, son mari décroche, nous conversons, je ne l'ai vu qu'une fois étant petite, il me dit : je suis chirurgien gastro entérologue à la retraite depuis trois années........ je ne lui ai pas parlé de ma préoccupation.. Le frère de ma cousine que je ne vois jamais ni sa famille Paris étant "le bout du monde" est aussi chirurgien entérologue, tiens, tiens...

affaire à suivre, je n'ai pas sauté sur l'occasion pour lui en parler, tout vient à point à qui sait attendre.... ne pas battre le fer..... excitée comme une puce moi ? Ouii affraid
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par dedale le Ven 10 Avr 2015 - 15:00

nawel a écrit:Rien sur le net, pas de chercheurs qui alertent, si tu as un lien, c'est avec plaisir, il y a tant d'informations... j'avoue avoir cherché mais je ne sais pas si réellement il n'y aurait pas un Pouvoir qui ne s'exercerait pour "stopper cette hémorragie de non sens"

J'ai dit ça par rapport à des docs qu'on voit régulièrement à la télé.

En matière de santé, il y a de nombreuses et fréquentes alertes. ca regroupe de nombreux domaines : de la mauvaise pratique alimentaire en passant par des produits douteux, les adjuvents, les conservateurs, les pesticides, la pollution (bruit, ondes EM, particules....) :
- https://www.google.fr/search?q=scientifiques+qui+alertent+sant%C3%A9&oq=scientifiques+qui+alertent+sant%C3%A9&aqs=chrome..69i57.10052j0j8&sourceid=chrome&es_sm=122&ie=UTF-8#

Pour le gluten, les scientifiques ne sont pas unanimes : L'intolérance au gluten semble se manifester très différemment selon les individus, c'est la particularité d'une intolérance alimentaire :
Il semble également que la pathologie liée au gluten ne soit pas la seule qui monte en ce moment.

Dans les faits, être intolérant alimentaire, c’est, au départ, souffrir au quotidien de troubles dont on parvient difficilement à trouver la cause. Ce sont souvent les douleurs intestinales qui alertent, mais elles ne sont pas les seules à prendre en compte. Infections ORL à répétition, rhumatismes, migraines, pathologies cutanées… sont autant de symptômes qui peuvent aussi résulter d’une intolérance alimentaire.
http://www.psychologies.com/Nutrition/Modes-de-vie/Articles-et-dossiers/Intolerance-alimentaire-le-mal-qui-monte

Aucune étude scientifique n’accrédite la thèse selon laquelle le gluten poserait des problèmes de santé. Le savoir médical est très clair à ce sujet, il est contre-indiqué uniquement pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque. Un rejet qui est en réalité le reflet d’une société de plus en plus angoissée par son alimentation.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-aucune-raison-continuer-entretenir-psychose-anti-gluten-florence-trebuchon-1842268.html#z36OHgui6GHPeDyl.99

http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-aucune-raison-continuer-entretenir-psychose-anti-gluten-florence-trebuchon-1842268.html

Plusieurs remarques :

1 - Une personne ne constatant aucun réaction négative liée à son alimentation n'a aucune raison de s'inquiéter.
2 - il existe un amalgame, on confond, l'intolérance au gluten et l'allergie à certains produits (oeufs, lait, céréales...)

Florence Trébuchon : Il existe deux type de maladies très différentes en rapport avec le gluten. La première est l’intolérance au gluten également appelée maladie cœliaque, la seconde est l’allergie alimentaire au blé.

La maladie cœliaque provoque des troubles digestifs importants : diarrhées chroniques, douleurs abdominales, fatigue amaigrissement.

Il s’agit d’une impossibilité pour le tube digestif d’assimiler le gluten contenu dans le blé le seigle ou l’orge. Cette intolérance digestive entraîne une inflammation chronique du tube digestif à l’origine des symptômes. Le diagnostic de la maladie repose sur la recherche de certains anticorps dans le sang et il est confirmé après biopsie lors d’une coloscopie.

L’allergie au blé met en jeu le système immunitaire qui va fabriquer des anticorps appelé IgE dirigés contre les protéines du blé. En cas d’ingestion de l’aliment il y aura une réaction immédiate potentiellement sévère: urticaire, oedeme de Quinck, choc anaphylactique. Le diagnostic se fait grâce au bilan allergologique. Cependant l’allergie au blé est rare.


http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-aucune-raison-continuer-entretenir-psychose-anti-gluten-florence-trebuchon-1842268.html#z36OHgui6GHPeDyl.99


3 - L'objectif est de traiter des problèmes existants, pouvant être liés à de réelles pathologies qui peuvent nous toucher personnellement, mais certainement pas de développer des psychoses.

CEPENDANT

J'ai trouvé un SITE qui dénonce les lobbies de l'agroalimentaire.
Comme dans beaucoup d'autres cas, il y a des manipulations et de la désinformation. Rien de nouveau sous le soleil.

Le gluten est un sujet de controverse. Dans le domaine agroalimentaire, ce n'est pas le seul.
Il n'y a pas réellement de preuve scientifique selon lesquelles il serait nocif en général dans l'alimentation.
Mais il y a des doutes quant à ce qu'on nous raconte puisqu'il y a des conflits d'intérêt.

Non seulement il y a des conflits d'intérêt qui touchent directement ces produits mais d'autres intérêts viennent se greffer à cela.
EXEMPLE :
Dernière panique alimentaire en date : le gluten est-il dangereux pour notre cerveau ?
Un livre, d'ores et déjà un best-seller, fait trembler l'Amérique en prônant pour la préservation du cerveau la suppression totale des céréales dans l'alimentation. Une réflexion plus que contestable que le professeur André Nieoullon décrypte pour Atlantico.

http://www.atlantico.fr/decryptage/derniere-panique-alimentaire-en-date-gluten-est-dangereux-pour-notre-cerveau-andre-nieoullon-934799.html#rqj5plB7uYLi7CjF.99

La nourriture parfaite, laquelle est un nectar divin, une ambroisie garantissant la pleine santé, est un mythe.
Il y a toujours des doutes pour tout, même pour un aliment qui pousse naturellement, qui peut être contaminé naturellement par n'importe quel parasite ou toxine impropre à la consommation, et qui peuvent être nocifs pour la santé.

Dans un système qui répond à des intérêts, le seul pouvoir est le marché : L'offre et la demande. La demande doit casser l'offre si celle ci n'et pas satisfaisante. Mais ce ne sont que des mots.
Tout ce que je peux dire, c'est que depuis quelques années, l'industrie agroalim fait l'objet de sévères critiques, mais les grands trusts ont encore la bénédiction des états : On peut dire que la volonté politique de produire de la qualité n'est pas à son apogée. Et cela parce que les consommateurs n'exigent pas prioritairement de la qualité, ils exigent plutôt en général des prix bas, qui justifie cette philosophie des sous-aliments : Tomates sans goût ni odeur mais bien calibrée, pain sans fibre, antibiotiques à gogo pour le moindre rhume, dans toutes les viandes, hormones pour ceci et cela, lait paraprotéiné....

Hélas, le gluten ou les OGM, c'est vraiment le moindre des problèmes. Nous consommons des choses bien plus dangereuses, nous n'avons pas conscience de ce qui se passe réellement.
Ne parlons pas des industries pharmacochimiques par exemple, de leur pollution. C'est une catastrophe.
Je ne suis pas quelqu'un de particulièrement pessimiste mais ça me semble une tâche surhumaine que de vouloir changer cela. Heureusement rien n'est éternel. Les choses finissent toujours par changer.





avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par nawel le Ven 10 Avr 2015 - 16:45

La mauvaise pratique alimentaire, je suis d'accord avec toi, mais quelles sont les raisons :

- L'Homme du 21 ème siècle doit avant tout travailler plus pour consommer autant, l'Homme, le couple en quelque sorte, aujourd'hui non seulement la cherté se fait cruellement ressentir par rapport aux salaires qui eux n'ont pas relativement progressé de la même façon, de plus, les besoins sont plus importants eu égard à la tentation liée à la consommation de produits superflus en tous genres (TV/mobiles etc dernières générations) et l'enfant, l'adolescent est grand consommateur aussi.

Donc toute la famille consomme largement, et il faut palier au problème d'entrée d'argent pour satisfaire tous les membres.

Alors la course contre la montre, la course pour gagner davantage pour s'offrir tous ces plaisirs se sont installés au détriment d'une part des loisirs (les vacanciers sont moins nombreux, habitant une station balnéaire, j'en suis témoin) et d'autre part, le temps imparti à la cuisine traditionnel n'existe presque plus. La conséquence, les achats en grandes surfaces sont orientés vers le "manger rapide" "prêt à consommer" "surgelés" steacks " "pates". Je ne dis pas que c'est une généralité mais une constatation de mon entourage, mon fils et ma belle fille pour ne pas les citer qui, vont au Mac do souvent pour s'acheter le repas du soir, le réfrigérateur étant lui rempli de "poulets cordons bleus etc".....

Par conséquent, l'industriel lui le sait, et si nous  nous "baladons" dans les rayons, je suis stupéfaite par les rangées de "boites prêtes à l'emploi". C'est juste dégoutant. Les fruits et légumes eux sont d'un calibre impressionnant de perfection, nul doute que les pesticides vont bon train. Alors que consommons nous ?

De tout mais de tout qui d'une part est insipide d'autre part non naturel d'autre part nocif. Les habitudes se prennent et les futurs épousés vont reproduire ce qu'il se fait actuellement dans les maisons des parents. Il est important de prêter attention à ce désastre non pas économique car elle, se porte très bien, au détriment des consommateurs, mais à l'alerte que nous, génération actuelle devons promouvoir pour que les générations futures puissent manger correctement.

Le "mal manger" concerne toutes les denrées sans exception, alors, existent les rayons "bio" à des prix encore plus prohibitifs, le consommateur, n'en trouvant pas son compte, se dirigera vers celles qui représentent moindre coût et moindre qualité, et santé mise à mal.

Là, étant donné qu'il faudrait passer en revue tous les produits de consommation, je me concentre sur le pain, c'est déjà une première avancée.

Concernant le pain, rien n'est dit, dans les liens  aucun commentaire sur sa fabrication, et surtout sur cette maladie qui se répand comme trainée de poudre. Le blé lui contient déjà tous les éléments nutritifs et déjà l'élément essentiel la levure. Le pain constitué de blé réduit en farine peut se faire sans autre additif, il faut simplement s'armer de patience et la mélanger à l'eau et sel et attendre que le levain s'opère naturellement, mais la course pour la productivité ne permet pas ce genre de chose. La farine doit être complète pour que la chimie se développe grâce aux enzimes toutefois. C'est une association naturelle qui aboutit tout naturellement au bon résultat qui, nul doute, ne causera pas de désagrément si tout est fait non pas à la grande échelle telle que nous l'apercevons à travers ces stockages immenses en silo, mais dans des moulins ou des granges comme à l'époque. Je suis consciente toutefois que nous ne pouvons régresser en ce domaine, considérant que ceci serait une régression mais l'on peut considérer que ce serait un retour aux sources, le bio n'en est il pas la preuve.

Je doute que les silo en matière aluminium ne créé pas une réaction à cause de la condensation comme dit précédemment, et se situant dans des contrées enneigées, doublement à cause des différences de température. Sont ils réfrigérés, climatisés j'en doute, je ne me suis pas renseignée toutefois. Alors, acheter son pain aujourd'hui, c'est déjà se dire que la levure utilisée est synthétisée en pains de levain pressés à savoir saturés d'eau puis séchés, que les bactéries sont libres de se développer car il y a une péremption dans l'utilisation, que les silos sont envahis d'insectes, comme dit sur wikipédia, que les déchargements se font à l'air libre pour qu'ils soient acheminés dans les silos avec les inconvénients bactériologiques que cela représente, que les rats et les souris se nourrissent des céréales (wiki aussi) que les pigeons s'en régalent et c'est naturel en somme. Les cadavres sont présents autour, qu'en fait toutes les conditions ne sont pas réunies pour que nous puissions trancher un morceau de pain et nous en nourrir convenablement. Il s'agit de protéines animales dont il s'agit, protéines issus de ce qui précède, toxique pour le corps, comme l'est évidemment la viande si nous en consommons trop, mais doublement nocives car chargées de bactéries.

Alors si ce n'est pas nous qui le disons, qui le dira ? Tu parles d'avenir, quel avenir ? Le prochain, le lointain ? Relativement tu estimerais à combien de temps afin que les gens puissent prendre conscience d'une part, et réagir d'autre part ? N'est il pas de notre devoir d'alerter ? Nous parents, nous qui sommes les pionniers d'une société qui dégringole.

Alors, puisqu'il en est ainsi, je pense que nous ferions bien de nous "bouger les fesses" pour changer les choses, car celui qui mange le "bon pain" c'est l'industriel et crois moi, lui, le sait tout ça, et il a son cuisinier particulier qui lui choisit les céréales du petit paysan, et qui lui prépare les bons petits plats d'antan avec lesquels il se délecte.

Quant à nous il nous reste pas 36 solutions, c'est suivre Panurge et son mouton engraissé.

Quant à l'intolérance au Gluten je préfère en rire car on nous fait prendre des vessies pour des lanternes. Comment peut on être allergique à quelque chose de naturel, et je me répète. Il existe des éléments allergogènes nul doute, mais cela devrait être d'une rareté sans équivoque. Le lait, l'arachide, mais même dans ces produits là il y aurait peut être à dire ou à redire, qui sait, pour que certaines gens soient allergiques.

A savoir qu'il existe une similitude très évidente entre le cancer du colon et la maladie de Céliaque qui, en bout de course, se termine en cancer, sans compter les maladies orphelines comme crohn toujours ciblée dans les intestins. Les symptômes entre cancer colon et céliaque sont identiques.......

Je ne voudrais pas effrayer quiconque, je ne suis pas médecin, j'ai recoupé tout ceci sur le net, et ai noté ces parallèles.

Je consulterais mes cousins pour en savoir plus comme dit précédemment et vous préciserais exactement ce qu'il en est.

En attendant, je m'insurge....
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par nawel le Ven 10 Avr 2015 - 20:56

@dedale


La maladie cœliaque revisitée  (vu sur le net)

Ce que tout cela signifie pour la Maladie coeliaque, c'est que le locus de susceptibilité génétique HLA- DQ ne détermine pas l'issue clinique exacte de la maladie . Il n'est pas responsable de l'activation des gènes HLA, mais une conséquence du processus de la maladie . Donc, nous pourrions devoir changer notre surveillance épidémiologique et ne plus la considérer comme une « maladie » classique impliquant un sujet passif contrôlé par des gènes aberrants, mais comme l'expression d'une réponse naturelle protectrice face à l'ingestion de quelque chose que le corps humain n'était pas censé consommer .

Si nous considérons la maladie cœliaque non pas comme une réponse malsaine à un aliment sain, mais une réponse saine à un aliment malsain, les symptômes classiques de la maladie coeliaque comme la diarrhée s'expliquent. La diarrhée peut être la façon dont le corps réduit l'exposition à une toxine ou un pathogène, et l'atrophie des villosités peut être la façon qu'a le corps d'éviter l'absorption et donc, les effets systémiques de l'exposition chronique au blé.

Je pense qu'il serait judicieux de voir les symptômes de la maladie coeliaque comme l'expression de l'intelligence corporelle plutôt que comme une déviance. Nous devons revenir à ce qui déclenche la maladie, c'est-à-dire le blé lui-même.

En résumé, et conclusion, et le lien ci-après le détaille, il est dit que : ....................................Chez ceux qui n'ont pas le locus HLA-DQ, une destruction auto-immune des villosités n'aura pas lieu aussi rapidement, et l'exposition aux effets universellement toxiques de l'AGB ne sera pas enrayée jusqu'à ce que les dommages silencieux aux organes éloignés mènent au diagnostic d'une maladie qui n'a apparemment rien à voir avec la consommation du blé.  

...............Comme Rudolf Hauschka l'a un jour fait remarquer, le blé est une «sorte d'organisme couvrant la terre ». Son importance socio-économque, politique et culturelle est grande..........


---------------------------------------------------------------------------------------

sur le net également : céréales : Délai de conservation : Très long, à condition que les produits restent bien au sec. Vérifiez donc qu'il n'y ait pas d'humidité là où vous stockez vos produits secs. Au-delà de la DLUO, il y a une perte des qualités gustatives mais aucun risque pour la santé.
Attention : certains produits comme par exemple la farine peuvent être le lieu de développement de certains micro-organismes, les conditions de conservation sont donc très importantes.

---------------------------------------------------------------------------------------
le net : Les mycotoxines

Présentes notamment dans les produits céréaliers, les mycotoxines (lire Mycotoxines) sont produites par des champignons microscopiques. Elles peuvent apparaître dans les cultures ou au stockage, sous l’effet de l’humidité, de la chaleur ou du manque de ventilation. Plus la farine est complète, plus le risque augmente. Maïs et sarrasin seraient davantage touchés, et le bio n’y échappe pas.
Les pesticides

Les farines – même bio – renferment souvent des pesticides. Les insecticides sont utilisés au champ, mais aussi au moulin et au stockage. Pour limiter les résidus, certaines grandes marques exigent l’interruption des traitements trois semaines avant les récoltes. De leur côté, les minotiers, confrontés à l’apparition de larves (tribollium), tentent de limiter le recours aux insecticides en rationalisant les lieux d’entreposage et de stockage (suppression des planchers en bois), en appliquant des règles d’hygiène encore plus strictes (aérations, grands nettoyages, traitement du moulin deux fois l’an…) et en contrôlant la température et l’humidité des stockages (facteurs de larves).

QUALITE

Amidon et protéines

Toutes les céréales ont une amande remplie de grains d’amidon. Ces grains se composent de molécules de glucose, facilement métabolisées par l’organisme. D’autres plantes fournissent de l’amidon, comme les tubercules (pomme de terre, manioc), mais la farine de blé a une qualité unique : elle est panifiable car elle contient 10 à 15 % de protéines végétales qui s’agglutinent en réseau par malaxage. C’est le gluten (glu = collant). Dans les pâtes levées, le gluten retient le gaz carbonique produit à la fermentation, les faisant « lever » et leur donnant de la force.



Produit banalisé et qualité mal identifiée

Il n’existe pas de labels qualitatifs pour les farines. L’étiquetage ne mentionne guère que le type, l’origine biologique, la marque ou le moulin, et le délai de conservation. Le consommateur s’en tiendra à certains critères tels que la couleur ou la teneur en gluten. Jadis, la qualité d’une farine se jaugeait à sa blancheur et à sa « pureté ». Aujourd’hui, pour des raisons médicales et nutritives, on revient vers des farines plus complètes. Quant à la teneur en gluten, elle confère plus ou moins de souplesse et d’élasticité à la pâte.

------------------------------------------------
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par Ling le Sam 11 Avr 2015 - 8:00

nawel a écrit:La mauvaise pratique alimentaire, je suis d'accord avec toi, mais quelles sont les raisons :

- L'Homme du 21 ème siècle doit avant tout travailler plus pour consommer autant, l'Homme, le couple en quelque sorte, aujourd'hui non seulement la cherté se fait cruellement ressentir par rapport aux salaires qui eux n'ont pas relativement progressé de la même façon, de plus, les besoins sont plus importants eu égard à la tentation liée à la consommation de produits superflus en tous genres (TV/mobiles etc dernières générations) et l'enfant, l'adolescent est grand consommateur aussi.

Préciser l'homme occidentale qui de toute façon travaille beaucoup moins que l'homme du XIXème siècle. (en durée et dureté des taches). Ensuite ne confondez pas les termes:

Se nourrir est un besoin:

Exigence née d'un sentiment de manque, de privation de quelque chose qui est nécessaire à la vie organique : Besoin de manger, de dormir.

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/besoin/8907

Possèder les produits superflus relève de l'envie, du désir.

Le problème majeur est donc quelle est la priorité: le besoin ou l'envie? Et là nous constatons que l'homme préfère assouvir ses envies et sacrifier la qualité de ce qu'il consomme. Il vous suffit de considérer les statistique sur l'évolution de la part des revenus consacrés à l'alimentation au fil du temps. Il est une fois de plus facile de taper sur les industriels (que je n'exonère pas de responsabilité) que de remettre en cause ses propres choix. Toute véritable révolution commence par une révolution "intérieure". Mais cela demande des efforts et de la réflexion et ce n'est pas ce qui est priovilégier dans notre monde.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par nawel le Sam 11 Avr 2015 - 10:34

Ling a écrit:
nawel a écrit:La mauvaise pratique alimentaire, je suis d'accord avec toi, mais quelles sont les raisons :

- L'Homme du 21 ème siècle doit avant tout travailler plus pour consommer autant, l'Homme, le couple en quelque sorte, aujourd'hui non seulement la cherté se fait cruellement ressentir par rapport aux salaires qui eux n'ont pas relativement progressé de la même façon, de plus, les besoins sont plus importants eu égard à la tentation liée à la consommation de produits superflus en tous genres (TV/mobiles etc dernières générations) et l'enfant, l'adolescent est grand consommateur aussi.

Préciser l'homme occidentale qui de toute façon travaille beaucoup moins que l'homme du XIXème siècle. (en durée et dureté des taches). Ensuite ne confondez pas les termes:

Se nourrir est un besoin:

Je ne suis pas d'accord, les siècles passés sont témoins du dur travail, comme depuis la nuit des temps, mais l'homme occidental, puisqu'il faut situer l'homme dans l'espace, est aujourd'hui obligé quelquefois d'habiter en banlieue pour éviter l'agglomération, ou tout simplement parce que les logements se font rares, ou tout simplement parce qu'ils sont trop chers, et doit faire quelque fois une heure de trajet par jour aller une heure retour. J'ai souvenir d'un reportage, un monsieur qui réparait les montres, qui partait tôt le matin, à la nuit, et qui partait tard le soir à la nuit (travaillant dans un centre commercial, il ne voyait jamais la lueur du soleil, j'ai trouvé cela choquant).

Quant au reste du monde, où la pauvreté fait d'énormes dégâts, ou le système D est le seul qui puisse être rémunéré, ou les dérives se font nombreuses, que ce soit en Orient ou en Occident, la vente de drogue est devenue un commerce (pas équitable en tout cas).

J'ai pour ma part, connu des jours plus fastes, des lieux plus exempts de toute pollution qu'elle soit surmenage, pollution de l'air, des aliments, du deal, et tout ce qui peut être négatif. Pouvant comparer car ayant connu "les deux époques" la différence est flagrante aujourd'hui.

Se nourrir est un besoin, mais bien sûr, j'ai indiqué pour consommer autant je n'ai pas dit plus . Mais les habitudes alimentaires ont changé, il n'y a aucun doute, c'est peut être pour cela que fleurissent à la télé les émissions sur "la cuisine" les tops chefs, les masterchefs, car les gens ont peut être besoin d'un retour aux sources, ont besoin de fantasmer devant ces bons plats qu'ils se disent qu'ils reproduiront, je le sais, je fais comme cela.... mais tout un chacun est concerné par le stress lié au travail qui monopolise la vie, les loisirs sont rares, sauf les retraités qui même eux doivent trouver des petits boulots pour boucler leurs fins de mois.

En fait ceci est une entrée en matière pour dire qu'en vérité, les Mac do et similaires sont des lieux très fréquentés et que le pain n'est pas une nourriture fiable aujourd'hui pour multiples raisons, entre autres, l'obésité, et les problèmes de santé liées aux bactéries.

C'est un contexte, il fallait commencer par étayer c'est ce que j'ai fait, hors contexte, tout ceci est un autre sujet sourire
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par Lulu le Dim 12 Avr 2015 - 12:52

Ling a écrit:Le problème majeur est donc quelle est la priorité: le besoin ou l'envie? Et là nous constatons que l'homme préfère assouvir ses envies et sacrifier la qualité de ce qu'il consomme. Il vous suffit de considérer les statistique sur l'évolution de la part des revenus consacrés à l'alimentation au fil du temps. Il est une fois de plus facile de taper sur les industriels (que je n'exonère pas de responsabilité) que de remettre en cause ses propres choix. Toute véritable révolution commence par une révolution "intérieure". Mais cela demande des efforts et de la réflexion et ce n'est pas ce qui est priovilégier dans notre monde.
C'est justement ça qu'il faut se demander : pourquoi ce n'est pas privilégié ? Alors sans doute parce que les gens sont cons (à part vous, on l'aura bien compris), et pourquoi ils le sont ? Sans doute parce qu'on veut qu'ils le soient pour continuer à leur faire consommer la merde qu'on leur demande de produire. Et dans cette histoire, il est clair que la responsabilité des industriels (ceux qui gèrent la production et en même temps la consommation) n'a rien à voir là-dedans...

Lulu
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 577
Localisation : ---
Identité métaphysique : ----
Humeur : ----
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par Ling le Lun 13 Avr 2015 - 8:37

Lulu a écrit:Alors sans doute parce que les gens sont cons (à part vous, on l'aura bien compris), et pourquoi ils le sont ?

En quoi vous montrez vulgaire fait-il avancer le débat? Passons outre. Vous devriez plutôt interroger "la culture" des sociétés patriarcale et son besoin de montrer qu'on en a une plus grosse que le voisin. Et avoir le "smartphone" à la mode est bien dans cette logique. Je suis insensible à ce schéma de penser et je suis en outre une ancienne fonctionnaire de l'OMS et de l'Unicef.

Lulu a écrit:Sans doute parce qu'on veut qu'ils le soient pour continuer à leur faire consommer la merde qu'on leur demande de produire.

Sauf que personne ne vous oblige à consommer. Je n'ai pas de smartphone et mon PC a 8 ans... Alors?

Lulu a écrit: Et dans cette histoire, il est clair que la responsabilité des industriels (ceux qui gèrent la production et en même temps la consommation) n'a rien à voir là-dedans...

Une fois de plus, vous ne voyez pas la responsabilité individuel. Nul ne vous oblige à consommer. Votre logiciel est caduque

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par Ling le Lun 13 Avr 2015 - 11:02

Nawel raconte...:

nawel a écrit:@dedale


La maladie cœliaque revisitée  (vu sur le net)

Ce que tout cela signifie pour la Maladie coeliaque, c'est que le locus de susceptibilité génétique HLA- DQ ne détermine pas l'issue clinique exacte de la maladie . Il n'est pas responsable de l'activation des gènes HLA, mais une conséquence du processus de la maladie . Donc, nous pourrions devoir changer notre surveillance épidémiologique et ne plus la considérer comme une « maladie » classique impliquant un sujet passif contrôlé par des gènes aberrants, mais comme l'expression d'une réponse naturelle protectrice face à l'ingestion de quelque chose que le corps humain n'était pas censé consommer .

Si nous considérons la maladie cœliaque non pas comme une réponse malsaine à un aliment sain, mais une réponse saine à un aliment malsain, les symptômes classiques de la maladie coeliaque comme la diarrhée s'expliquent. La diarrhée peut être la façon dont le corps réduit l'exposition à une toxine ou un pathogène, et l'atrophie des villosités peut être la façon qu'a le corps d'éviter l'absorption et donc, les effets systémiques de l'exposition chronique au blé.

Je pense qu'il serait judicieux de voir les symptômes de la maladie coeliaque comme l'expression de l'intelligence corporelle plutôt que comme une déviance. Nous devons revenir à ce qui déclenche la maladie, c'est-à-dire le blé lui-même.

En résumé, et conclusion, et le lien ci-après le détaille, il est dit que : ....................................Chez ceux qui n'ont pas le locus HLA-DQ, une destruction auto-immune des villosités n'aura pas lieu aussi rapidement, et l'exposition aux effets universellement toxiques de l'AGB ne sera pas enrayée jusqu'à ce que les dommages silencieux aux organes éloignés mènent au diagnostic d'une maladie qui n'a apparemment rien à voir avec la consommation du blé.  

...............Comme Rudolf Hauschka l'a un jour fait remarquer, le blé est une «sorte d'organisme couvrant la terre ». Son importance socio-économque, politique et culturelle est grande..........


---------------------------------------------------------------------------------------

sur le net également : céréales : Délai de conservation : Très long, à condition que les produits restent bien au sec. Vérifiez donc qu'il n'y ait pas d'humidité là où vous stockez vos produits secs. Au-delà de la DLUO, il y a une perte des qualités gustatives mais aucun risque pour la santé.
Attention : certains produits comme par exemple la farine peuvent être le lieu de développement de certains micro-organismes, les conditions de conservation sont donc très importantes.

---------------------------------------------------------------------------------------
le net : Les mycotoxines

Présentes notamment dans les produits céréaliers, les mycotoxines (lire Mycotoxines) sont produites par des champignons microscopiques. Elles peuvent apparaître dans les cultures ou au stockage, sous l’effet de l’humidité, de la chaleur ou du manque de ventilation. Plus la farine est complète, plus le risque augmente. Maïs et sarrasin seraient davantage touchés, et le bio n’y échappe pas.
Les pesticides

Les farines – même bio – renferment souvent des pesticides. Les insecticides sont utilisés au champ, mais aussi au moulin et au stockage. Pour limiter les résidus, certaines grandes marques exigent l’interruption des traitements trois semaines avant les récoltes. De leur côté, les minotiers, confrontés à l’apparition de larves (tribollium), tentent de limiter le recours aux insecticides en rationalisant les lieux d’entreposage et de stockage (suppression des planchers en bois), en appliquant des règles d’hygiène encore plus strictes (aérations, grands nettoyages, traitement du moulin deux fois l’an…) et en contrôlant la température et l’humidité des stockages (facteurs de larves).

QUALITE

Amidon et protéines

Toutes les céréales ont une amande remplie de grains d’amidon. Ces grains se composent de molécules de glucose, facilement métabolisées par l’organisme. D’autres plantes fournissent de l’amidon, comme les tubercules (pomme de terre, manioc), mais la farine de blé a une qualité unique : elle est panifiable car elle contient 10 à 15 % de protéines végétales qui s’agglutinent en réseau par malaxage. C’est le gluten (glu = collant). Dans les pâtes levées, le gluten retient le gaz carbonique produit à la fermentation, les faisant « lever » et leur donnant de la force.



Produit banalisé et qualité mal identifiée

Il n’existe pas de labels qualitatifs pour les farines. L’étiquetage ne mentionne guère que le type, l’origine biologique, la marque ou le moulin, et le délai de conservation. Le consommateur s’en tiendra à certains critères tels que la couleur ou la teneur en gluten. Jadis, la qualité d’une farine se jaugeait à sa blancheur et à sa « pureté ». Aujourd’hui, pour des raisons médicales et nutritives, on revient vers des farines plus complètes. Quant à la teneur en gluten, elle confère plus ou moins de souplesse et d’élasticité à la pâte.

------------------------------------------------

Dans ce type de maladies (il y a un certain nombre), il faudrait d'abord prendre en considération la manière dont sont nourris les nourrissons...Allaiter n'est pas si fatiguant que cela. Ensuite "les théories alternatives" en matière de santé me font toujours un peu peur...

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par orthon7 le Lun 13 Avr 2015 - 12:17

Ling a écrit: je suis en outre une ancienne fonctionnaire de l'OMS et de l'Unicef.

Y ton mis à la porte ? lol!
avatar
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4676
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 12:52

orthon7 a écrit:
Ling a écrit: je suis en outre une ancienne fonctionnaire de l'OMS et de l'Unicef.

Y ton mis à la porte ? lol!

oUPs cela m'a échappé, j'ai tord de survoler.......... quel heureux hasard Ling je suis heureuse...comment dire heuu!... j'aimerais savoir si ce que "je raconte" te parle rire merci Ling
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par Ling le Lun 13 Avr 2015 - 13:30

Les plasmodiums m'ont rendu inapte au travail sur le terrain.. enfermée dans un bureau, j'ai préféré faire autre chose. Ô pauvre Orthon qui n'aime pas qu'on remette en cause sa petite vision du monde... lorsque je dis "Politique = religion"...

@Nawel

Cessez de survoler...le parapluie de Marie Poppins finira par ne plus vous porter. J'ai écrit

Ling a écrit:Dans ce type de maladies (il y a un certain nombre), il faudrait d'abord prendre en considération la manière dont sont nourris les nourrissons...Allaiter n'est pas si fatiguant que cela. Ensuite "les théories alternatives" en matière de santé me font toujours un peu peur...

Je vous laisse, je vais m'occuper de ma fille. Beaucoup plus intéressant que de converser avec vous.


Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par orthon7 le Lun 13 Avr 2015 - 14:01

ling a écrit:Ô pauvre Orthon qui n'aime pas qu'on remette en cause sa petite vision du monde... lorsque je dis "Politique = religion"...

d'abord je ne suis pas pauvre.

ensuite je pense avoir une vue plutôt grande du monde,
mais il me manque encore des données pour mieux
comprendre, les conneries des hommes.

puis pour moi la politique est heureuse
d'avoir trois grande religion qui foutent
la merde dans le monde.

ps: désolé que tu soit inapte au travail sur le terrain
par le fait des plasmodiums.

avatar
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4676
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par nawel le Lun 13 Avr 2015 - 14:20

Je survole idem Mary, Ling et @ mais survoler c'est voir pardessus, ce n'est pas péjoratif et je prends cela comme un compliment, et quelque fois il est bon de voir les choses d'un peu plus haut, raser la motte n'apporte pas grand chose (au sens propre du terme, ce n'est pas péjoratif), voir le problème avec cet œil très averti mais se laisser bercer par les commentaires fallacieux des soi-disant "grands de ce monde, je ne les supporte pas (au sens propre du terme, je ne suis pas supporter) , il faut élever son regard, et je le vois dans vos posts, je ne suis pas différente, j'ai deux yeux, un nez, et le reste, et un cerveau comme vous tous, même si vous ne lui prêtez pas grande valeur, ou certains oui d'autres pas, la dérision, la raillerie mais ça me fait rire (ce n'est pas péjoratif je ris volontiers).

Quand je dis cela c'est qu'ici j'ai bien noté que le désir primordial se basait sur le "rationnel" et à ce titre je suis en adéquation totale, car j'aime la raison, maintenant quand il s'agit de se baser sur le rationnel on me prête la figure de quelqu'un qui n'est pas de ce monde. J'aime à le regarder ce monde, par la lorgnette du véhicule spatial, j'aime à le regarder si bleu comme l'a fait Clooney Georges, j'aime l'aimer.

Si je me pose des questions et que je les étale, je fais ce que tout un chacun fait dans ce forum, étaler, mais étaler n'est ce pas déjà sa "propre science" même si elle ne recueille pas tous les suffrages, elle a au moins le mérite, et cela me plait de le croire, de faire réfléchir, car moi cela me fait réfléchir et réfléchissement, la lumière, ne s'étale t elle pas à partir de la réflexion simplement, la théorie, la théorie quantique.

La réflexion est un domaine universel, non ? Alors la contradiction est le meilleur des arguments, et non pas, je pars il en est ainsi puisque je n'ai aucune réponse argumentée. :)

Alors une idée en amène une autre, et une autre.... et il y a tellement à dire.

Un forum Wikipédia : Le Forum Romain ou Forum de Rome (Foro Romano en italien, Forum Romanum en latin), appelé aussi Forum Magnum (« Grand Forum ») ou Forum Vetus (« Vieux Forum »), est un forum romain situé dans le site archéologique le plus important de Rome, entre les collines du Capitole et du Mont Palatin.

Le Forum Romain est la place principale de la Rome antique. Son importance historique, religieuse et politique en fait l'endroit autour duquel toute la vie politique de la ville s'articule. Célébration des mariages, organisation de jeux, de combats de gladiateurs, de cérémonies et de fêtes religieuses : c'est le centre vivant de la ville, à l'image de l'agora des cités grecques.

C'est un endroit chaleureux qui regroupe tout ce qui précède et la liste ne serait pas exhaustive. Tout s'articule, c'est vivant, alors vivez....

avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par Lulu le Lun 13 Avr 2015 - 20:45

Ling a écrit:En quoi vous montrez vulgaire fait-il avancer le débat? Passons outre. Vous devriez plutôt interroger "la culture" des sociétés patriarcale et son besoin de montrer qu'on en a une plus grosse que le voisin. Et avoir le "smartphone" à la mode est bien dans cette logique. Je suis insensible à ce schéma de penser et je suis en outre une ancienne fonctionnaire de l'OMS et de l'Unicef.
Il n'y a rien de vulgaire dans mes propos, si le mot con vous choque c'est peut être que vous, vous ne l'êtes plus assez, vulgaire (ou d'une autre manière). Par ailleurs, je n'ai pas besoin d'interroger  "la société patriarcale" pour voir défiler dans le métro les sacs à mains les plus gros et les plus brillants, les talons d'escarpins les plus hauts, les poussettes dernier cri avec lumières intégrées et bébé luxe dedans (consommateur idéal le moufflet, avec sa maman aussi, parce qu'elle l'aime), bref pour voir défiler la publicité de la société capitaliste (asexuée) qui entretient en même temps, et pour un meilleur confort illusoire, des schémas pernicieux d'assouplissement des moeurs qui ont engendrés justement cette nouvelle "consommation" idéologique, du benêt macho on passe à...
Mais comme je n'ai pas vos références, je ne pense pas être à la hauteur de votre puissante pensée révolutionnaire ni de vos analyses qui dépassent amplement le cadre de ce forum minable... Ancien caissier Auchan et fonctionnaire à l'office du tourisme de Bobigny j'essaye de faire ce que je peux, mon papier toilette est blanc et sans parfum en plus.
Sauf que personne ne vous oblige à consommer. Je n'ai pas de smartphone et mon PC a 8 ans... Alors?
C'est-à-dire que si je ne consomme pas je crève, parce qu'il se trouve que j'ai besoin de manger pour vivre. Quant aux nouvelles technologies, vous avez tort de ne pas en profiter, un smartphone coûte aussi cher qu'un mobile "classique", c'est ça le capitalisme, le luxe à portée de tous (imposé à tous).
Une fois de plus, vous ne voyez pas la responsabilité individuel. Nul ne vous oblige à consommer. Votre logiciel est caduque
Mais il ne s'agit pas de responsabilité individuelle, on ne peut tout simplement pas faire autrement. Si je veux manger je dois travailler, pour travailler il me faut une voiture, pour avoir une voiture je dois prendre un crédit pas trop cher pour pouvoir aussi continuer à payer l'essence à mettre dedans, et enfin me rendre à l'usine de voitures dans laquelle je participe à la fabrication d'un produit roulant mais qui n'est pas destiné à ma consommation mais à celle de ceux qui me payent pour produire...etc...etc. Et en rentrant ma femme me traite de phallocrate, parce qu'elle a un nouveau hobby, résultat de moult discussions avec les copines des réunions tupperware, elle est désormais féministe, j'ai bien voulu la frapper une ou deux fois, mais je suis dans une association pacifiste alors bon... Et puis toute façon, elle pleure toujours devant "Plus belle la vie". Il y a deux ans elle faisait du jogging, c'était moins fatigant comme hobby pour moi, j'avais le temps de faire le repassage tranquillement en buvant de la bière devant mes séries préférées (NCIS et Bones pour ne pas les nommer, même que la nana de Bones ne m'a jamais excité et que j'ai toujours rêvé de la voir souffrir). Mais il est probable que mon logiciel soit caduc, faut du nouveau ! Tout de suite ! Le règne de l'étant, l'étant sous la main, changer le pc qu'a 8 ans, acheter un gosse, la plage à Paris, whou ! Quel monde, quelle vie mes amis ! Bientôt dans l'espace !

Lulu
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 577
Localisation : ---
Identité métaphysique : ----
Humeur : ----
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par Ling le Mar 14 Avr 2015 - 5:52

Lulu a écrit:C'est-à-dire que si je ne consomme pas je crève, parce qu'il se trouve que j'ai besoin de manger pour vivre. Quant aux nouvelles technologies, vous avez tort de ne pas en profiter, un smartphone coûte aussi cher qu'un mobile "classique", c'est ça le capitalisme, le luxe à portée de tous (imposé à tous).

Je n'ai pas de mobile... je n'en ai pas l'utilité. pette de rire Je n'achete que ce dont j'ai besoin. De préférence dans des circuits courts. Je vais au marché chaque jour. J'achète pour la journée. Pour les vêtements, il y a dans ma ville beaucoup de tailleurs, de petits artisans. Je fais affaire avec eux. Ce n'est pas plus cher que les vêtements de séries et je sais ce que j'achète. Sans doute n'est-ce pas possible.

lulu a écrit:Mais il ne s'agit pas de responsabilité individuelle, on ne peut tout simplement pas faire autrement. Si je veux manger je dois travailler, pour travailler il me faut une voiture, pour avoir une voiture je dois prendre un crédit pas trop cher pour pouvoir aussi continuer à payer l'essence à mettre dedans, et enfin me rendre à l'usine de voitures dans laquelle je participe à la fabrication d'un produit roulant mais qui n'est pas destiné à ma consommation mais à celle de ceux qui me payent pour produire..

Vous pourriez vous y rendre en vélo. J'exagère à dessein. Et donc de ce paragraphe que devons-nous retenir. Si personne n'achète de voiture... vous ne travaillez plus, vous ne mangez plus.
Que proposez-vous?
Une économie de pénurie type URSS?

Lulu a écrit:Tout de suite ! Le règne de l'étant, l'étant sous la main, changer le pc qu'a 8 ans, acheter un gosse, la plage à Paris, whou ! Quel monde, quelle vie mes amis ! Bientôt dans l'espace !

Peut-être mieux vaut il être dans l'étant que dans le paraître en paradant sur un forum et pensant ainsi contribuer au "grand soir".
J'ai grandi dans une structure de type collectiviste (kibbutz): pas de propriété privée, pas de TV. Nous ne possèdions que nos vêtements et tout était fait en commun. Nous utilisions le car, le velo. Nous n'étions pas malheureus. C'est le système idéal, à condition de l'avoir choisi et que la structure ne soit pas trop grosse.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par nawel le Mar 14 Avr 2015 - 6:29

Sincèrement je suis du même avis que Lulu.
Il fait allusion à mon sens à une spirale de laquelle il est difficile de sortir pour le minimum qui correspond à "aujourd'hui "c est à dire que ce minimum est le maximum d il y n y a pas plus de 20 ans en arrière. Les appâts qui nous sont livrés agissent sur nos transmetteurs récepteurs.  Certains peuvent aisément les avaler d autres courent au dépit d autres choses plus essentielles pour les avoir car objets indispensables. Le vélo certes mais pas pratique en famille pour aller travailler eu égard à la distance et la fatigue de la veille. Pas de portable Ling aujourd'hui je dirais que c'est l outil indispensable pour rester en contact non seulement avec les siens mais avec tous organismes liés à l environnement social. Les vêtements chez le tailleur j en ris.
Lulu dénonce des abus et je suis 100% d accord quant à la vie en Russie ce n'est pas un bon exemple. Vivre dans la restriction n est pas vivre correctement et ne signifie pas qu'il faille vivre ainsi de cause à effet, vivre libre c est au prix de sacrifice et de travail pour ainsi dire mais la rupture des classes existent elles?  Est ce un bienfait que monsieur "tout le monde " ait le confort de l ancien riche? Oui et non. Oui car au prix d effort se satisfaire après tout où est le mal et non car le vrai riche lui veut supplanter tout le monde et va jusqu au piétinement pour s octroyer sa suprématie. J achète des clubs de football des hôtels luxueux des procédés qui n ont pour but non pas celui de m enrichir je le suis déjà mais satisfaire mon ego démesuré et je suis vu comme super héros de la finance au palmarès des cons sans scrupule pour M y hisser.
Acheter des bébés pas être au top des top,  pour les femmes libres aujourd'hui du pouvoir que la société lui offre sur un plateau trop tentant pour y résister j en fait partie je ne résiste pas à la dernière technologie et je travaille pour cela et n ai pas honte de dire que je roule en voiture belle de surcroît. J'ai travaillé au même titre que mon mari mais je tiens ma place je repasse mon linge et le reste.
et puis il y a ceux qui luttent pour avoir le minimum vital et ceux qui ne l ont pas du tout ils ne luttent même plus ils sont défaitiste et ont dans le regard cette misérable résolution.
Cette réponse il ne m appartenait pas de la faire mais j ai succombé à la tentation.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par nawel le Mar 14 Avr 2015 - 11:57

Le pain, toujours ma préoccupation.

Le blé est constitué de Gluten qui est la fraction protéique insoluble du grain (glu)

Le blé est donc constitué de Gluten qui lui est composé de la gliadine et la gluténine qui donnent à la farine des propriétés à la pâte de lever lors de la fermentation.

Or la gluténine est faite d'agrégats protéiques constitués de sous-unités de masse moléculaire lesquelles  qui possèdent une masse moléculaire relativement élevée.

Le gluten étant composée de gluténine qui sont hydrolysées par des enzymes au moment de la germination et du développement de la plantule pour fournir des acides aminés nécessaires à la croissance

mais

est rajoutée en boulangerie la levure qui est un champignon cellulaire qui provoque AUSSI la fermentation.

Le blé comme la levure rajoutée contiennent  DEJA des  nucléiques, lesquelles qui possèdent une masse moléculaire relativement élevée.

Les acides aminés à travers le code génétique établit une relation entre les codons séquence servant à synthétiser, avec les bases nucléiques. Les acides aminés étant de la classe des composés chimiques il est à savoir que la chaine d'acides aminés contient des peptides opioïdes constitué d'une chaine d'acides aminés donc de la gluténine ENCORE une fois.

d'autre part,

La levure (qui fait double emploi) aujourd'hui est constitué d'une part d'eucaryotes  (vraies bactéries ) qui se caractérisent par la présence d'un noyau et de mitochondries.

Les mitochondries elles, Selon la théorie endosymbiotique, les mitochondries possèderaient une origine monophylétique unique. Une cellule eucaryote primitive (ou une Archaea) aurait intégré un endosymbiote procaryote il y a environ 1,5 à 2 milliards d’années, lorsque l’atmosphère primitive s’est enrichie en oxygène.

Les études phylogénétiques indiquent que cet endosymbionte est apparenté aux alpha-protéobactéries, le plus proche parent de la mitochondrie connu actuellement étant Rickettsia prowazekii, un parasite intracellulaire obligatoire (c'est-à-dire une bactérie ne pouvant survivre, se développer et se reproduire qu'à l'intérieur des cellules de son hôte, en utilisant les ressources de ces dernières).

Au cours de l’évolution, la majorité des gènes de l’endosymbionte originel auraient été perdus ou bien transférés vers le noyau de la cellule eucaryote hôte.
En effet, les nombreux pseudogènes mitochondriaux présents dans le génome attestent d’un processus de transfert tout au long de l’évolution.

Moi c'est le AURAIENT et le OU BIEN qui me gênent dans le sens où cette condition n'est pas remplie de ce fait la levure serait composée d'un ADN vivant, donc de protéines, une protéine étant une macromolécule biologique composée d’une ou plusieurs chaînes d'acides aminés liés entre elles avec les effets néfastes que la proteine provoque sur le métabolisme si elle n'entre pas dans les conditions idéales de conservation, hormis les protéines liés aux intrus dont j'ai déjà fait état.

En conclusion, Coeliaque, je pense que la science devrait se pencher encore là-dessus à moins que l'intérêt économique n'échappe à la raison car ONIC   établissement public à caractère industriel et commercial français sous la tutelle du Ministère de l'agriculture est engagée par La fin de campagne sur les marchés physiques européens qui est toujours animée par le dynamisme des exportations. Ainsi, la Commission européenne émettait pour plus de 1,1 Mt de certificats export en blé en avril 2015, ce qui représente le 3ème niveau le plus élevé jamais enregistré. Toutefois ce rythme soutenu d'export peine à faire franchement rebondir le marché dans la mesure où trop peu d'éléments haussiers nouveaux viennent raviver les braises haussières pour le moment.

Spéculation, le pain français est à l'honneur des marchés boursiers, la baguette se vend bien même si sa composition, moi, me laisse et c'est le moins que je puisse dire, n'étant pas scientifique, perplexe.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par orthon7 le Mar 14 Avr 2015 - 12:42

Ling a écrit: je n'en ai pas l'utilité.

On n'en reparlera quand ta fille aura 10 ans. Wink
avatar
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4676
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par Lulu le Mer 15 Avr 2015 - 21:20

Ling a écrit:Je n'ai pas de mobile... je n'en ai pas l'utilité. pette de rire
Pour reprendre votre image particulièrement raffinée et non vulgaire : c'est bien vous qui avez la plus grosse ! Quel talent !
Vous pourriez vous y rendre en vélo. J'exagère à dessein. Et donc de ce paragraphe que devons-nous retenir. Si personne n'achète de voiture... vous ne travaillez plus, vous ne mangez plus.
Il se trouve qu'IRL je n'ai pas de voiture, je n'ai pas même de permis de conduire (boire ou conduire, j'ai choisi) ; bref, en ce qui concerne l'épisode de la voiture, je vous laisse faire vos propres conclusions, si ça ne vous parle pas, tant pis, ce n'est pas vraiment grave. Ce que je propose ? Rien, je suis plutôt humble comme péquenaud, la liberté me suffira. En ce qui concerne l'économie, à choisir entre une économie de pénurie type URSS et une économie de surplus type US, je ne fais pas de choix, ou ailleurs (il m'arrive d'être pessimiste, je ne tiens que grâce aux séries TV et à Mickael Jackson); néanmoins, s'il l'on souhaite plutôt vivre dans une société qui prospère et qui favorise l'exubérance à la nécessité, alors il faut choisir la deuxième solution (cf. Mandeville).
Peut-être mieux vaut il être dans l'étant que dans le paraître en paradant sur un forum et pensant ainsi contribuer au "grand soir".
Lorsqu'il y a un bal, il est malheureux de venir demander au danseur de ne pas danser, même s'il danse mal. L'étant et le paraître c'est la même chose, du calculé.

ps : votre vie a l'air passionnante, comme celle de mon voisin !

Lulu
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 577
Localisation : ---
Identité métaphysique : ----
Humeur : ----
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par Bulle le Jeu 16 Avr 2015 - 8:54

nawel a écrit:Le pain, toujours ma préoccupation.
Fais comme moi à une époque, achète de la farine de gruau au moulin (possible sur le net d'ailleurs) et fais ton pain toi même  sourire
Au passage la maladie coeliaque est une maladie génétique.
hs:
J'attends que tu ouvres un sujet spécifique au bon endroit et m'envoie le lien par mp pour faire le transfert des messages concernant le pain sourire

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40264
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?

Message par nawel le Jeu 16 Avr 2015 - 23:06

@ Bulle
Merci pour le conseil sourire
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 19 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum