Que doit on dire ou ne pas.......

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par nawel le Lun 27 Avr 2015 - 7:44

Bulle a écrit:
nawel a écrit:Les modérateurs il n'y a pas foule d'intervenants et par "votre sélection naturelle" vous faites mourir ce forum
Les fora créationnistes, notrepéristes et compagnies sont pléthores sur internet, tu devrais trouver ta vie  lol!
Nous avons fait ici un choix éditorial et tentons de nous démarquer en dénonçant autant que faire se peut la désinformation. Je comprends que cela ne te convienne pas, ce n'est pas ton "style".  Et bien tant pis...  qvt

Comment peux tu dénoncer une désinformation puisqu'en qualité de Forum Métaphysique, tu ne l'as pas "l'information"!!
Il y a quelque chose que je ne saisis pas.
J'irais dans un forum "mysticisme et divers" si j'étais telle !! Mince, lol.
Ce que je pense si je peux me permettre est que Dieu est RAISON et tu diras, qu'en sais tu ? Eh bien, je sais c'est tout!!  lol!
Si j'en ai tiré la conclusion, c'est à travers ma raison.

@ Magnus ton site végète


Et nous en sommes absolument ravis  cheers

Un végétal végète, car il pousse très très lentement, et quelque fois, et surtout toujours, il arrête de pousser car l'herbe est coupée sous le pied!! et le jardinier passe trop la tondeuse!

Végéter est spécifique aux végétaux et là je redeviens sérieuse, quand végéter s'applique à autre chose, il s'agit là d'un aspect très très négatif de cet autre chose, si ce site végète, c'est qu'il ne s'accroit pas par la perception que tu te fais du mode conceptuel des personnes qui interviennent que tu contres systématiquement par des sources qui n'ont pas de lien avec ce qui est dit, qui est hors contexte, qui n'est pas attribué à l'objet lui-même Bulle. Tu n'as pas cette volonté d'étayer car tu cherches non pas l'argument mais la faille ! C'est ça végéter, c'est se dire l'idée pourrait être développée, non tu pars du principe que d'être croyant est une "faille" et qu'il faut partir à la faillite de ce fait.

Pourquoi ne pas te dire qu'un croyant peut l'être car il a en quelque sorte la preuve que sa croyance est issue de la raison, et la raison est ce qui s'appelle METAPHYSIQUE.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par Bulle le Lun 27 Avr 2015 - 10:29

nawel a écrit:Alors, il y a cependant un problème, car quand nous allons au delà nous nous situons AU DELA.
Puisqu'en l'occurrence le forum s'appelle FORUM METAPHYSIQUE pourquoi contester ceux qui veulent aller AU DELA?
Il n'est pas question de contester ceux qui veulent aller au-delà, il est question de contester, le cas échéant,  la validité de leur raisonnment.
Et c'est bien là justement l'intérêt d'un forum métaphysique puisque la définition de la métaphysique est "une recherche raisonnée, que ce soit de la nature de l'être, des causes de l'univers etc...
Exemple : X prétendra que les idées ont une origine transcendantale et donc que l'être a une nature réceptrice de divin et Y soutiendra, au contraire, qu'elles viennent de la nature physique par des connections de neurones qui déclenchent des réactions chimiques...
Comment peux tu dénoncer une désinformation puisqu'en qualité de Forum Métaphysique, tu ne l'as pas "l'information"!!
Excuse moi mais n'importe qui est capable de comprendre que les délires créationnistes prétendument "scientifiquement prouvés" sont de la désinformation. Idem pour les prétendues explications quantiques de l'existence de dieu etc etc...
(...)quand végéter s'applique à autre chose, il s'agit là d'un aspect très très négatif de cet autre chose, si ce site végète, c'est qu'il ne s'accroit pas par la perception que tu te fais du mode conceptuel des personnes qui interviennent que tu contres systématiquement par des sources qui n'ont pas de lien avec ce qui est dit, qui est hors contexte, qui n'est pas attribué à l'objet lui-même Bulle.
Non. Quand végéter est employé au figuré il signifie "ne pas progresser sur le plan intellectuel, artistique, moral". Or ce n'est pas parce que quelque chose ne va pas dans le sens que tu souhaites qu'il ne progresse pas. La contradiction est le moyen le plus sûr de faire progresser les idées par une remise en question.
Quant au prétendus "hors contexte" il me semble évident que si tu ne connais rien du contexte d'une citation, tu ne peux pas en juger.
Ce que je pense si je peux me permettre est que Dieu est RAISON et tu diras, qu'en sais tu ? Eh bien, je sais c'est tout!!  lol!
Si j'en ai tiré la conclusion, c'est à travers ma raison.
Tu as le droit de penser tout ce que tu veux et si cela te rend la vie plus belle : sincèrement tant mieux.
Par contre et c'est la règle même du débat (et sans débat, il n'y a aucune raison qu'un forum existe) c'est à celui qui affirme d'apporter la preuve de ce qu'il affirme. Ainsi "Et bien je sais c'est tout!!!" est un sophisme et donc un argument non valide dans un débat...
Tu comprends mieux ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40263
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par nawel le Lun 27 Avr 2015 - 20:35

Bulle a écrit:
nawel a écrit:Alors, il y a cependant un problème, car quand nous allons au delà nous nous situons AU DELA.
Puisqu'en l'occurrence le forum s'appelle FORUM METAPHYSIQUE pourquoi contester ceux qui veulent aller AU DELA?
Il n'est pas question de contester ceux qui veulent aller au-delà, il est question de contester, le cas échéant,  la validité de leur raisonnment.
Et c'est bien là justement l'intérêt d'un forum métaphysique puisque la définition de la métaphysique est "une recherche raisonnée, que ce soit de la nature de l'être, des causes de l'univers etc...
Exemple : X prétendra que les idées ont une origine transcendantale et donc que l'être a une nature réceptrice de divin et Y soutiendra, au contraire, qu'elles viennent de la nature physique par des connections de neurones qui déclenchent des réactions chimiques...


Et "au delà" des connections neuronales qui déclenchent des réactions chimiques ? Le processus ne s'arrêterait que là ? Comment as tu la perception des neurones ? Ne sont ce que des connections, ça se limiterait qu'à cela ? La métaphysique est tout ce que l'on peut supputer à partir de notre environnement physique. La transcendance est un processus, et ce processus passe par l'activité neuronale, mais telle que je le perçois je ne peux l'exprimer que par des mots et non des théorèmes. Et si admettons je dis vrai, c'est une hypothèse, pourquoi ton seul raisonnement serait valide ? Qu'est ce qui te permets d'affirmer que je ne puisse pas partager ce que je ressens dans le but seul de partager une perception qui pourrait être digne de ce nom ? Si tu trouves de l'incohérence dans ce que je dis, ne serait ce pas parce que tu ne comprendrais pas tout simplement ? N'y a t il pas cette part de curiosité qui t'attacherait au fait qu'il y aurait matière à creuser ? Si admettons une autre personne dirait cela sur le site, j'aurais tout du moins non pas simplement la curiosité mais la réflexion, les schizophrènes ne seraient pas peut être tous des schizophrènes. Si j'arrive à placer un mot devant l'autre, est une preuve que je peux construire tout du moins une phrase. Non pas que je veuille à tout prix que l'on me croit, mais je pense sincèrement qu'un forum dédié à la métaphysique laisserait un peu de place à ce qui est d'ordre rationnel dans le sens où la science ne s'explique pas certaines choses qui ne sont pas universellement connues.


Je laisse de côté le reste, les mystères, les fantômes et autres sottises de ce genre, mais suis d'avis qu'il ne faut pas sous prétexte que tout ne s'explique pas car ce genre de chose n'est pas répandue, qu'il faut pour autant dire, elle est fadade, et nous ne traitons que ce que nous connaissons d'ores et déjà.

J'attache beaucoup d'importance à l'objectivité et la subjectivité. Le cerveau est un fractal et tel un tronc d'arbre dont l'écorce marque la limite du développement, la boite crânienne  délimite la capacité de notre cerveau, mais au delà de l'objet, la conscience est un bien un domaine insoupçonné de capacités que l'on ne peut nier. La conscience est l'aspect subjectif des connections des neurones, elle est par définition ce qui permet au neurones d'être déjà maitre de nos pensées et maitre de nos sens, lesquelles ne sont pas délimitées et vont bien au delà du monde matériel. Nos sens et nos perceptions ne sont pas simplement limités mais avec d'autres seuils qui sont à explorer. Ce n'est pas seulement une croyance, c'est croire que nous sommes simplement d'une perfection telle qu'il nous est possible d'outrepasser le simple seuil de la pensée, car la conscience telle que je la connais me donne entière satisfaction et me rend la vie plus belle comme tu le dis c'est vrai.

Ce n'est pas à partir de la conclusion relative à la perfection de l'être que je peux dire que par voie de conséquence nous ne pouvons qu'être parfaits, c'est l'inverse, je m'aperçois que d'être éveillée me donne conscience de la perfection de l'être.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par dedale le Mar 28 Avr 2015 - 11:01

nawel a écrit:Excuse moi Dédale, mais au-delà de la physique, au delà de l'aspect physique ça veut tout et rien dire en soi. Si tu regardes un objet, tu as la représentation de cet objet, et à travers tes sens tu peux déjà appréhender l'objet, et si tu es curieux, tu veux approfondir le composition de celui-ci en te servant d'outils lesquels sont ceux à ta portée, à travers le microscope qui est l'esprit. L'esprit à travers des supports tels que Wikipédia, lequel support est enrichi par toi et moi, t'offre tous les ingrédients pour développer la perception de l'objet sous toutes ses formes.
Si tu as cette avidité de savoir non seulement sa composition mais aussi son origine, sa destination, la cause de son apparition tu t'aperçois que l'objet éveille chez toi tout un processus lié à la physique telle que nous la connaissons, à l'histoire telle que nous la connaissons, à la réalité telle que nous la connaissons, et à la question essentielle, pourquoi ?
Si dans le mécanisme de ta pensée tu veux répondre à toutes les questions, tu élargis ton regard, et c'est cela la métaphysique, c'est aller au delà de ce que la physique t'offre par ce qu'elle t'offre déjà car déjà largement déployée par des personnes qui ont largement survolé et surtout développé l'objet.
Aller au delà c'est aller au delà de ce qui EST CONNU.

Alors, il y a cependant un problème, car quand nous allons au delà nous nous situons AU DELA.
Puisqu'en l'occurrence le forum s'appelle FORUM METAPHYSIQUE pourquoi contester ceux qui veulent aller AU DELA?

Je ne conteste rien : Les gens vont au-delà de ce qu'ils veulent ou de ce qu'ils peuvent.
Je corrigeais juste une chose que tu as dit et qui n'est pas vraie, une erreur que beaucoup de monde ne connaissant ni la métaphysique ni les sciences a tendance à faire systématiquement.

Primo, la métaphysique ne consiste pas à appréhender des objets mais des principes, sous l'angle de l'ontologie, de la gnoséologie, de la philologie....
C'est une philosophie, on travaille sur des idées, sur des connaissances, sur des pensées : L'absolu est une idée, un concept;
L'Etre est un concept : Si tu lui enlèves son caractère ontologique, ce n'est qu'un verbe sans objet : Il ne définit rien sinon que "quelque chose" existe, et peu importe la forme de ce qui existe, puisque l'Etre, le principe, en est l'essence.

Excuse moi Dédale, mais au-delà de la physique, au delà de l'aspect physique ça veut tout et rien dire en soi.

La métaphysique en son temps, a tenté d'aller au-delà de la forme physique, de l'enveloppe matérielle, pour explorer le monde des pensées et des principes. C'est à dire le monde humain exclusivement.
Avant l'émergence des sciences modernes, la pensée était une expression de l'esprit immatériel. Et l'esprit était considéré comme le véritable principe de l'existence, la raison de l'existence.
L'être métaphysique est un principe spirituel, un principe de l'esprit, c'est à dire un concept, un présupposé dirait-on.

C'est à dire que si tu observes en tant que métaphysicien, tu cherches pour trouver une essence, un principe, théomorphique, dont tu présupposes l'existence.
Le problème est que celui qui croit au diable voit le diable.

Si tu regardes un objet, tu as la représentation de cet objet, et à travers tes sens tu peux déjà appréhender l'objet,

Si je perçois un objet, j'ai en premier lieu des informations directes : L'objet est, admettons, près, lointain, solide, vivant ou inerte, aérien ou terrestre, possède une certaine forme, des détails précis ou pas, peut émettre une vibration, ou quelque effet optique particulier, je peux très bien être le seul à le percevoir ce qui peut éventuellement soulever des doutes sur sa réalité propre ou bien il peut être observé par tout le monde, son observation peut nécessiter d'instruments, etc....

Et ensuite, j'ai une représentation de l'objet en fonction de ce que j'ai pu en percevoir, en connaître.
Ben sinon c'est une représentation imaginaire et l'objet en question est une idée.

L'esprit à travers des supports tels que Wikipédia, lequel support est enrichi par toi et moi, t'offre tous les ingrédients pour développer la perception de l'objet sous toutes ses formes.

Wikipédia t'apporte une base pour te faire une idée.
C'est peut être suffisant pour avoir une certaine culture, mais pas pour acquérir un véritable savoir, et encore moins, les recettes de ce savoir.

Aller au delà c'est aller au delà de ce qui EST CONNU.

Tu penses vraiment aller au-delà de ce qui est connu?
Le jésuites du 16° siècle disaient la même chose, et 2000 ans avant les prêtres védiques qui pensaient que le monde était carré.

Pendant le seul moment où tu a écrit cela, des choses que tu n'oses pas imaginer ont été découvertes, qui échappent totalement aux philosophies, qui ne peuvent pas être appréhender par les sens, les perceptions ou les croyances, des choses que l'être humain mettra des siècles avant d'être assimilées et comprises.
Faut que tu reviennes sur terre : C'et ici et maintenant que ça se passe et non dans des au-delà artificiellement créés pour les extases spirituelles.

Tu parles de ce qui est "connu" comme quelque chose d'achevé : Les connaissances évoluent en permanence, et ce ne sont pas quelques vues personnelles de l'esprit qui sont en mesure de les dépasser.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par animou le Mar 28 Avr 2015 - 17:02

vous m"excuserez je vais essayer de faire ma synthèse; mais Nawel je partirais juste à partir du; "doit-on dire ou ne pas dire" le "que" m'importe peu; parce on peut tout dire ou rien dire finalement; je veux dire pour moi l'important c'est dire ou ne pas dire; pis impossible d'énumérer ce qu'on peut dire ou ne pas dire en tout cas pour moi

donc thèse; on doit dire les choses parce que ça fait avancer le shmilblik; ça évite de rester sur des malentendus; ça permet de dire sa vision des choses; ça fait prendre conscience; c'est franc; c'est être honnête avec soi avec les autres; ça permet de connaitre la vision de l'autre; ça permet de pas rester simplement sur des croyances; ça permet de se confronter

anti-thèse; on ne doit pas tout dire parce que ça peut blesser; ça peut envenimer les choses; ça peut couper des liens; ça peut choquer; ça peut perturber; rendre mal à l'aise; ça peut décevoir

synthèse; je m'aperçois que dans la thèse c'est l'ouverture le présent en quelquesorte; ça permet d'être en accord avec soi-même; peut-être pas avec l'autre ce que l'antithèse suggère; peut-être la thèse réfléchit ou pas à dire les choses et l'antithèse réfléchit aux conséquences que ça risque d'entrainer; il y'a peut-être une fuite dans celle-ci alors que dans la thèse c'est l'inverse on prend le risque

dans l'anthitèse il y a aussi de l'ouverture puisqu'on est ouvert aux possibles négatifs (pessimisme peut-être) la thèse serait d'être ouvert au positif; je veux dire que dans l'antithèse y'a beaucoup de sous-entendus; peut-être même que si on ose pas dire les choses; ou qu'on fait le choix de ne pas les dire pour X raisons; on va; par notre comportement; nos réactions; faire des sous-entendus; puisqu'on ne dit pas les choses; on ne s'exprime pas oralement; peut-être c'est notre corps qui va le faire et je pense vraiment que c'est le corps qui va prendre le relais de la voix; des exemples me viennent en tête; quand on rougit, quand on tremble; quand on baille; quand on est speed; exaspéré; quand on se gratte; on vomit;voir on s'engueule etc..

alors peut-être qu'on doit dire les choses sinon c'est le corps qui le dit?
quand le corps dit les choses à notre place; j'ai cette impression pas que c'est déjà trop tard; mais disons que ce qu'on ne dit pas à l'autre; le corps nous le dit à nous mêmes; peut-être le corps ne veut pas de tabous; quand on ne dit pas les choses on garde pour soi et c'est peut-être contre nature pour le corps qui lui fait tout son possible pour être bien et évacuer les toxines

en même temps je me dis que si nous sommes des animaux évolués qui pouvont parler; je me dis que c'est aussi contre nature de ne pas se dire les choses; si on en est là c'est bien pour partager sa vision

y'a que l'entendement rentre en jeu aussi; la sensibilité aussi; les gens ne sont pas prêt à tout entendre; à tout savoir Est-ce qu'il faut garder une part de mystère; voir de liberté dans le sens ne pas forcer les choses ou ne pas se forcer à dire les choses; il y a peut-être un moment adéquat; un déclic qui doit se faire; une transformation entre la pensée et l'acte?

je me dis aussi que la chose la moins évidente entre le dire ou le pas dire et qui les regroupe; c'est de s'écouter avant tout; soi et l'autre; c'est prendre conscience des opportunités qui s'offrent à nous; c'est être présent vraiment; conscient du moment; à l'affut; en alerte; je me dis que pour arriver à ça il faut s'oublier paradoxalement pour être à l'écoute

mais dans la plupart des cas on écoute que ce qu'on veut bien entendre; on veut bien parler mais que de ce qu'on a envie de parler; ou dire que ce qu'on a envie de dire; bref on voit Que par soi; c'est là où la communication est impossible ou est biaisé; la plupart du temps on est plus dans la fermeture que dans l'ouverture; c'est ça qui est dommage on prend tout pour soi (j'ai cette tendance); c'est marrant j'ai retrouvé le "que"; le que est condition; le que est un enfant pourri-gâté; l'enfant chéri j'aurais "tendance" à dire!

il y a aussi le regard de l'autre qui rentre aussi en compte; peur d'être juger et finalement on se juge soi à la place de l'autre ou on juge l'autre au lieu de se remettre en question

bon voilà "c'est tout pour le moment" annonce haut

ah si juste un truc qui m'interpelle au sujet de métaphysique; si ça veut dire au delà du corps; ça veut dire aussi au delà des apparences; et au delà du physique; c'est le charme moi qui me parle de ces messieurs! Arrow


Dernière édition par animou le Mar 28 Avr 2015 - 17:08, édité 1 fois (Raison : hors sujet)
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par animou le Mar 28 Avr 2015 - 17:18

arf j'ai oublié la raison principal de ne pas dire les choses; en fait il n'y a qu'une raison; c'est la peur; c'est une substance en même temps; une force qui pousse pourtant alors pourquoi elle nous paralyse desfois?
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par Bulle le Mar 28 Avr 2015 - 17:51

nawel a écrit:Et "au delà" des connections neuronales qui déclenchent des réactions chimiques ? Le processus ne s'arrêterait que là ? Comment as tu la perception des neurones ?
Je te citais simplement un exemple, celui de deux points de vue différents qui permettent un débat. Ce afin de t'expliquer l'intérêt d'un forum qui conteste ce qui est contestable et particulièrement la validité de certains arguments.
dans le cadre de, je rappelle ce qu'il y avait avant ta citation (hors contexte donc) : "Et c'est bien là justement l'intérêt d'un forum métaphysique puisque la définition de la métaphysique est "une recherche raisonnée, que ce soit de la nature de l'être, des causes de l'univers etc..."
(Ouvre un sujet sur les neurones si tu le souhaites) sourire

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40263
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par dedale le Mer 29 Avr 2015 - 2:10

Lulu a écrit:Parce que t'as l'impression de ne pas être idiot et végéter en essayant de connaître "ces forces qui te permettent d'exister", ça t'apporte beaucoup dans ton existence,

Précisément.

ça lui donne un sens c'est ça ?

Oui. C'est un des aspects de la chose.

Comme un croyant qui a l'impression de ne pas végéter et être idiot quand il prie son dieu ?

C'est à toi à me le dire, je ne prie pas de dieu. Et je ne parlais pas des croyants, ni de leur prière, je parlais juste de ta réponse que je trouvais idiote.

Et comme tu n'as pas besoin de connaître "les forces qui te permettent d'exister" pour exister, disons que pour en arriver à chercher les raisons de sa propre existence et de tenter de trouver les "forces qui permettent d'exister", alors l'homme commença par la métaphysique, car même de lui même il ne pouvait rien dire et ne peut toujours rien dire.

Tu parles que l'homme a commencé à se questionner en se masturbant avec de la métaphysique : L'être, le non-être, l'absolu.... pffff!
Tu n'as pas l'air de connaître grand chose des cultures anciennes.

D'après ce qu'ils ont laissé, nos ancêtres lointains se questionnaient sur ce qu'ils pouvaient observer de l'univers : les étoiles, les mouvements célestes, les forces, les phénomènes, la vie et la mort, la magie des choses naturelles ou culturelles, pas des trucs dépouillés de toute substance sensitive.
L'apogée de la métaphysique est venue avec l'émergence des sciences, pour contrer les sciences ou se les accaparer au profit des dogme religieux.
Et vu que ça n'a pas marché avec Darwin, il y a une certaine diabolisation depuis un siècle.

Toutes les anciennes théogonies, cosmogonies, sont des interprétations religieuses, métaphoriques, ontologiques, de ce qui constituait l'état ancestral du paradigme scientifique : Celui de l'observation astronomique, cosmographique.
Revendiquer la métaphysique, c'est revendiquer une petite partie de la philosophie, le secteur religieux qui ne traite, en réalité, que de la croyance que l'on peut avoir en un dieu, en un état suprême de conscience., lequel faisant l'objet d'une hypocrisie béate.

Je pense que si, pendant des milliers d'années, ce genre de doctrine n'avait pas fait obstacle aux sciences, nous serions au stade de la civilisation interplanétaire, peut être même interstellaire.
Sur terre il n'y a plus que les croyants qui continuent à s'entretuer comme des chiens pelés et oser nous dicter une manière de vivre à leur façon.

Compare ce qui est comparable Lulu.
Végéter c'est rester dans un état qui n'évolue pas, ça peut concerner n'importe qui, qu'on soit croyant ou pas.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par dedale le Mer 29 Avr 2015 - 2:37

Lulu a écrit:Aucune ! Et je me sens d'ailleurs bien idiot d'avoir écrit ça, surtout maintenant que tu me dis que ça n'a aucun rapport. C'est vrai, je ne connais pas les forces qui me permettent d'exister mais pourtant j'existe, quel paradoxe !

Tu appelles ça un paradoxe?
Moi j'appelle ça de la rhétorique pour les crabes.

Un crabe, ça marche de travers et ça bouffe n'importe quoi. Mais d'habitude, ce n'est pas censé faire des commentaires. sourire
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par nawel le Mer 29 Avr 2015 - 9:04

L'objet est la représentation graphique de ce que nous percevons à travers nos sens. Nos sens nous permettent de le percevoir, nos sens nous suggère ce que nos perceptions nous offrent. Métaphysique, au delà de nos sens, que nous suggèrent nos perceptions. Appréhender l'objet, le détailler, se documenter sur lui, et se dire, si je prends soin de laisser parler "mon imagination" que puis je voir en lui "au-delà" de ce que je sais sur lui.

L'objet me suggère donc ce qui le compose. Je vois clair en lui si je vois clair en moi. Mais si voir clair en soi ne veut rien dire, alors tu as raison Dedale.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par JO le Mer 29 Avr 2015 - 15:50

La métaphysique n'est pas forcément religieuse .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par Jipé le Mer 29 Avr 2015 - 17:11

JO a écrit:La métaphysique n'est pas forcément religieuse .
Loin de là d'ailleurs et heureusement !

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25747
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par M'enfin le Mer 29 Avr 2015 - 18:09

Peut-être est-elle forcément superstitieuse?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par dedale le Jeu 30 Avr 2015 - 6:57

JO a écrit:La métaphysique n'est pas forcément religieuse .

Si l'on prend les grandes thématiques de la métaphysique :
- l'existence de Dieu,
- la nature et l'étendue de la liberté,
- l'immortalité de l'âme.
- La cause première et le pourquoi ultime de toute chose.


- Pourquoi quelque chose plutôt que rien...?

C'est dans la continuité des religions, de la philosophie religieuse, si ce n'est pas directement de la philosophie religieuse.
Simplement à l'époque moderne, il y a une certaine émancipation de la métaphysique venant de la philosophie moderne, mais il y a toujours de la métaphysique chrétienne ou orientale, etc.
Non?
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par JO le Jeu 30 Avr 2015 - 8:35

la science débouche sur la métaphysique, qui suggère des "au delà de la physique", irréductibles . S'interroger sur les qualia est une question métaphysique non religieuse .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par bulder le Jeu 30 Avr 2015 - 10:21

Nawel a écrit:Alors l'idée de transcendance a ce "caractère de supériorité" et c'est là que le "bas blesse" car si tout un chacun reste sur ses retranchements, comme la plupart du temps, l'idée ne passe plus, moins bien, plus du tout.
C'est une manière de le voir mais en vrai transcender signifie simplement se rapprocher du vrai "soi" jusqu'à cette finalité de devenir.

L'idée de supériorité n'existe pas vraiment dans cette allusion mais puisque nous sommes souvent dans un système détaché de l'être, transcender, donne l'impression que cela est supérieur alors qu'il est simplement normal d'être sois Wink

Y'a pas si longtemps on vivait la pleine conscience et on avait pas l'impression de se sentir supérieur.

bulder
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 495
Localisation : paris
Identité métaphysique : amoureux
Humeur : bonne
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par nawel le Jeu 30 Avr 2015 - 12:05

Ce qui prévaut c'est l'idée du partage.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par dedale le Jeu 30 Avr 2015 - 13:59

JO a écrit:la science débouche sur la métaphysique, qui suggère des "au delà de la physique", irréductibles . S'interroger sur les qualia est une question métaphysique non religieuse .

Je ne sais pas si c'est vraiment de la métaphysique, les qualias. Ce sont des propriétés physiques, sensibles, données aux perceptions. Ca tient du physicalisme.

Le mot métaphysique a une histoire, et son sens est beaucoup plus prosaïque que celui qui lui est généralement donné.
- Cela vient du fait qu'Aristote a écrit des discours sur la physique de l'époque, et qu'ensuite il a écrit des pensées philosophiques : Donc métaphysique signifie qui vient après le discours sur la physique sans pour autant qu'il y ait de lien entre ses écrits sur la physique et ceux , venus après, qui concernent sa philosophie.

Maintenant, qu'est-ce que la physique d'Aristote?
- C'est une théorie de l'être et de la nature, liée au mouvement. Dans son articulation, sa théorie tient plus de la métaphysique que de la physique. On ne trouve aucune des forces ni des phénomènes qui composent la physique. Il y a du mouvement et la nature ne pourrait exister sans cela, Aristote le répète. La question est : Qu'est-ce qui crée ce mouvement? Entendant qu'à l'époque, l'univers était fixe. Donc qu'est-ce qui pouvait bien faire que le soleil et les astres passaient d'est en ouest, que la lune se métamorphosait, que les êtres vivants s'animaient, que parfois, des étoiles tombaient ou que des tempêtes survenaient...?

Et dans les écrits métaphysiques qui ont succédé, plus récents que ceux d'Aristote, la métaphysique ne fait jamais référence à une base physique sur laquelle on se questionnerait.
Les principes de la métaphysique (être, absolu, finalité, etc) existent depuis toujours et viennent directement de la théologie.

En gros, les questions de la métaphysique se résument par : "que fait-on au centre de tout ça, quel sens cela peut-il bien avoir, quelle en est la raison, la finalité...?"
Aujourd'hui, tout ce questionnement apparaît comme totalement faux.
Et le subjectivisme, la spiritualisation, de la métaphysique n'apportent rien de plus dans cette quête de "l'au-delà" qui est de nature religieuse et dans laquelle la part métaphysique de l'existence est relative à l'ignorance en physique. Pendant longtemps, la religion a comblé le vide métaphysique, elle répondait à une partie de la question.
- Pourquoi? C'est une question de dessein, du dessein d'un être suprême, absolu, qui a choisi de créer quelque chose plutôt que rien, en tirant du néant les êtres et les choses. Entendant également là aussi qu'il y avait d'abord le néant, et que l'univers est apparu tel quel, comme il est aujourd'hui (pas de formations, de phases, d'évolution).

Evidemment, si quelque chose apparaît comme cela, par magie, un monde : On est en droit se dire qu'il y a quelque chose qui nous échappe, quelque chose qu'on ne comprend pas, une magie suprême qui nous est inaccessible. C'était normal que nos ancêtres soient dans cette situation. Mais nous, aujourd'hui? Il y a certes nombre d'inconnues mais nous avons quand une idée générale. Nous savons que toute chose passe par une formation, que cela commence par un état pour ensuite continuer sous d'autres états, qu'il y a des forces fondamentales qu'il suffit d'étudier pour comprendre que ce n'est pas tout à fait de la magie.

La métaphysique, en tant que philosophie, est contrainte de s'adapter à l'évolution des connaissances.
Mais qu'en reste-t-il réellement :
- Le cerveau est le siège de la pensée.
- L'univers est un plasmoïde en expansion dont l'origine est une impulsion thermonucléaire.
- La matière elle-même n'a plus aucun rapport avec ce qu'en définit la métaphysique. Il n'y a plus de matériel et d'immatériel, ça ne veut plus rien dire.
- Et surtout, l'approche que nous avons de la réalité, n'est plus dialectique, ne se définit plus comme une spéculation invérifiable à laquelle on apporte du crédit ou pas, selon nos propres orientations.

En fait il y a eu un travail, aussi bien des sciences que de la philosophie, qui a consisté à conquérir des domaines sur la base de critères vérifiables, observables : A savoir que l'on se dirige vers un horizon qui nous semble être par exemple, à une certaine distance. Et quand on a franchi cette distance et qu'on a rejoint cet horizon, on se rend compte que l'horizon en question est toujours à la même distance. Soit on peut se dire qu'on avance pour rien si on focalise toute notre attention sur cet horizon insaisissable, alors qu'en réalité, en ayant essayé de le rejoindre, on a découvert plein de choses, exploré tout un espace, fait reculer les limites. On finit par comprendre que l'horizon n'est qu'une limite visuelle, un effet d'optique, un point sur une courbe définissant une frontière visuelle mais non pas une limite réelle. En fait on se rend compte de tout ce que l'on ignorait tant que l'on n'avait pas vérifié, tant que l'on se savait pas que cet horizon n'était qu'un point définit en fonction de nos propres limites.

C'est ça le problème avec certains systèmes de pensée : Ils ne prennent pas en compte les limites, les illusions, avec lesquelles on définit les principes que l'on pense atteindre sur l'horizon.
De fait cela reste plutôt subjectif : Du point où il se trouve, chacun voit l'horizon à son heure. Ceux qui le voient ensembles pensent que c'est celui-là le vrai horizon.
Il n'y a que ceux qui tentent de le rejoindre qui savent qu'en réalité, l'horizon n'existe pas. Donc fatalement, ils ne peuvent pas le découvrir, ils découvrent simplement d'autres choses rencontrées au cours de leur exploration.

La métaphysique parle de l'au-delà d'un horizon, mais la physique ne comprend pas cet horizon comme une limite réelle.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par JO le Jeu 30 Avr 2015 - 15:44

n'empêche que le cerveau et la pensée, n'étant pas de même nature, l'un ne peut expliquer l'autre . Sauf si la cellule possède un embryon de psychisme, si le psychisme, réel, est une propriété de la matière .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par M'enfin le Jeu 30 Avr 2015 - 18:49

Dedale a écrit:Il n'y a que ceux qui tentent de le rejoindre qui savent qu'en réalité, l'horizon n'existe pas. Donc fatalement, ils ne peuvent pas le découvrir, ils découvrent simplement d'autres choses rencontrées au cours de leur exploration.
C'est aussi ma vision, mais ce n'est pas celle de tous les physiciens. Certains pensent que tout a été découvert par exemple, ou qu'il reste très peu à découvrir. Qu'est-ce qu'on s'ennuierait si c'était le cas!

Jo a écrit:n'empêche que le cerveau et la pensée, n'étant pas de même nature, l'un ne peut expliquer l'autre . Sauf si la cellule possède un embryon de psychisme, si le psychisme, réel, est une propriété de la matière .
Et si le psychisme était une propriété des ondes, ça irait avec ta thèse?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par JO le Ven 1 Mai 2015 - 8:54

l'onde est la réalité profonde de la matière, non ? son état non corpusculaire, voilà tout, à mes yeux .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par dedale le Ven 1 Mai 2015 - 13:21

JO a écrit:n'empêche que le cerveau et la pensée, n'étant pas de même nature, l'un ne peut expliquer l'autre . Sauf si la cellule possède un embryon de psychisme, si le psychisme, réel, est une propriété de la matière .

Le "psychisme" n'a pas grand chose à voir avec les cellules ou la matière, c'est une notion des sciences humaines, qui définit un état mental, psychologique, voire psychanalytique, propre à l'homme.
Et en général, ce qui est étudié et décrit dans le domaine du psychisme, c'est le rapport affectif  de l'être humain et ses conséquences psychologiques, et même sociologiques. On y trouve par exemple des notions telles que l'inconscient, le subconscient, l'instinct, l'intuition,  mais sans pour autant définir la nature de ces états.

Un moteur produit de la fumée, le moteur et la fumée ne sont pas de même nature, et pourtant l'un explique l'autre.

Il est évident que, si nous parlons de psychisme, d'état psychique, cela n'est pas seulement défini par des facteurs naturels, mais aussi par des facteurs socioculturels, individuels.
Le terme psychique exprime une totalité, l'ensemble, de l'état mental, psychologique, psychanalytique, que présente un être humain.

L'état psychique d'un être humain peut dépendre de sa culture, de son instruction, de son propre caractère individuel et psychologique, de ses expériences, de sa condition, de son hérédité, etc : C'est bien trop flou pour tenter de trouver une origine à tout cela, parce que l'origine d'un état psychique est dans la relation sensible qu'un être pensant possède avec le monde, l'origine de cet état est en tout ce que cet être perçoit et vit.
Par exemple, ta maison prend feu : Ton état psychique en ressentira des conséquences qui peuvent être émotionnelles, affectives, mais qui peuvent aussi influer la philosophie que tu as de la vie; une épreuve peut changer le sens de la vie. Tout comme la connaissance d'une chose, vraie ou fausse,  peut être déterminante dans un état psychique.

Mais quand je dis que le cerveau est le siège de la pensée, je ne parle pas de l'information que traite le cerveau, je parle de la faculté de penser : La disposition d'un être vivant à produire lui-même de l'information, la traduire en parole, en actes, en image, et pouvoir la transmettre.
Peu importe l'état psychique, c'est une autre question qui concerne les individus, mais pas directement la faculté de penser propre à certains organismes évolués..
Pourquoi la faculté de penser devrait-elle remonter aux cellules ou la matière? C'est un processus neurométabolique propre aux organismes complexes possédant un cortex.

Si le cerveau est touché par des lésions, des maladies, des infirmités, alors on constate que les pensées, l'état psychique, s'en trouve directement altéré.
De plus, on a déjà discuté de ça sur ce forum, je sais plus où, le cerveau siège de la pensée, c'est prouvé et depuis un certain temps : Et ce n'est pas seulement prouvé que pour l'être humain.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par M'enfin le Ven 1 Mai 2015 - 15:00

JO a écrit:l'onde est la réalité profonde de la matière, non ? son état non corpusculaire, voilà tout, à mes yeux .
Oui, mais imagine que ton cerveau manipule ses propres ondes cérébrales en guise d'information. Est-ce que ça ne pourrait pas expliquer qu'il puisse s'observer lui-même, une partie importante de ce que nous appelons son psychisme?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par JO le Ven 1 Mai 2015 - 15:38

mon cerveau ou ma conscience ?
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que doit on dire ou ne pas.......

Message par Jipé le Ven 1 Mai 2015 - 15:56

JO a écrit:mon cerveau ou ma conscience ?
Sans cerveau, pas de conscience...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25747
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum