Le conformisme : à proscrire ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le conformisme : à proscrire ?

Message par fantoben le Mer 22 Avr 2015 - 2:45

Le point soulevé ici est celui du conformisme. Jadis les gens d'une société, d'une communauté ou d'une association devaient tous penser pareil. C'était plus sécurisant et il n'y avait pas de remise en question. On baignait littéralement dans un confort intellectuel douillet et on tournait en rond dans sa doctrine, à la manière de poissons rouges dans leur bocal.

Les gens d'alors faisaient preuve d'une conscience collective, d'une mentalité de suiveurs, et il fallait sur le champ ramener à la bergerie les brebis égarées : « hors de l'église, point de salut ». Ou encore: « ceux qui ne marchent pas dans nos rangs devront être excommuniés ». Il s'agit là d'un vieux réflexe chrétien pour faire peur aux gens, tout comme celui de l'enfer et du purgatoire. Il était même défendu de se poser des questions.

Le symbolisme de l'Arbre de la Connaissance dans la Genèse en est un bel exemple. On dit que nos « premiers parents » (Adam et Ève) ne devaient pas toucher ni manger les fruits défendus,  car manger les fruits de l'arbre de la connaissance ne pouvait leur apporter  que des malédictions. Heureusement, les mentalités ont changé, mais pas tellement au fond.

Le conformisme, on le sait, n'a rarement été un agent efficace d'amélioration. Ce sont au contraire les marginaux qui font évoluer le monde. Marginaux ici ne veut pas dire rebelles ou révoltés, mais plutôt des gens ordinaires qui cherchent des solutions nouvelles à des problèmes se rapportant à la condition humaine. Est-ce vraiment à proscrire ?
avatar
fantoben
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 74
Localisation : Québec ~ Canada
Identité métaphysique : Philosophe de rue
Humeur : Rigueur du propos
Date d'inscription : 27/02/2015

http://pages.videotron.com/benito

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par M'enfin le Mer 22 Avr 2015 - 15:50

Ici l'agent de changement Glad, efficace contre tout conformisme crasse. rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le conformisme : à proscrire ?

Message par Cirtice le Dim 25 Oct 2015 - 0:06



blabla
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 816
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par Bulle le Dim 25 Oct 2015 - 10:26

fantoben a écrit:Le symbolisme de l'Arbre de la Connaissance dans la Genèse en est un bel exemple. On dit que nos « premiers parents » (Adam et Ève) ne devaient pas toucher ni manger les fruits défendus,  car manger les fruits de l'arbre de la connaissance ne pouvait leur apporter  que des malédictions. Heureusement, les mentalités ont changé, mais pas tellement au fond.
Il faudrait affiner en précisant "Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal" et rappeler les légendes antérieures liées aux arbres. Comme celle du dieu sumérien Dumuzi/Tammuz adoré comme "arbre de vie". Nous ne sommes donc pas dans le registre de la simple interdiction : il est question et dans les mentalités contemporaines cela avait une importance d'équilibre du cosmos, l'arbre étant l'union entre la terre où il y a les racines et le ciel ; les fruits étant ce qui permet la reproduction qvt
On retrouve cela à une autre échelle dans le souci écologique non ? Est-ce si mal de devoir se conformer à certaines règles pour le bien de tous ?
Le conformisme, on le sait, n'a rarement été un agent efficace d'amélioration. Ce sont au contraire les marginaux qui font évoluer le monde. Marginaux ici ne veut pas dire rebelles ou révoltés, mais plutôt des gens ordinaires qui cherchent des solutions nouvelles à des problèmes se rapportant à la condition humaine. Est-ce vraiment à proscrire ?
Si, passive, je "règle mes idées, mon comportement, sur ceux des personnes de mon milieu", suis-je pour autant incapable d'avoir des idées novatrices à proposer ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39937
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par JO le Dim 25 Oct 2015 - 10:34

La connaissance du bien et du mal rend libre et responsable celui qui est capable de discerner l'un de l'autre: le premier couple n'était pas mûr et l'interdiction était sage mais imprudente
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22376
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par M'enfin le Dim 25 Oct 2015 - 15:28

Pour être anticonformiste, il faut vraiment aimer le risque, parce que la plupart des gens sont conformes, et ils peuvent aller jusqu'à lyncher ceux qui ne le sont pas assez. C'est tout à fait normal qu'il en soit ainsi, parce que si ce n'était pas le cas, il n'y aurait pas suffisamment de cohésion dans nos sociétés. Pour qu'une société conserve son identité pendant qu'elle évolue, et pour qu'une société évolue sans perdre son identité, il lui faut juste assez de conformistes et de non-conformistes. Mais il n'y a pas que les non-conformistes qui ne doivent pas être trop nombreux: quelle proportion de migrants faut-il pour qu'une société perde son identité?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par Ladysan le Dim 25 Oct 2015 - 21:18

M'enfin a écrit:Pour être anticonformiste, il faut vraiment aimer le risque, parce que la plupart des gens sont conformes, et ils peuvent aller jusqu'à lyncher ceux qui ne le sont pas assez. C'est tout à fait normal qu'il en soit ainsi, parce que si ce n'était pas le cas, il n'y aurait pas suffisamment de cohésion dans nos sociétés. Pour qu'une société conserve son identité pendant qu'elle évolue, et pour qu'une société évolue sans perdre son identité, il lui faut juste assez de conformistes et de non-conformistes.
Nous pouvons difficilement échapper au conformisme, vu que depuis notre plus petite enfance nous sommes tous soumis à des règles ou des normes à partir du groupe auquel nous appartenons. Si la plupart des individus choisissent de rester conforme à ces normes, c’est en quelque sorte pour rester bien avec soi-même et les autres, mais chacun reste libre de sortir "du tas", que ce soit pour adopter une manière originale de se vêtir, de se dévêtir, ou de vivre. Quoi qu'il en soit, conformisme ou pas, quoi que l'on pense, nous sommes tous dépendant d'une société donné...Et d'autrui...
Mais il n'y a pas que les non-conformistes qui ne doivent pas être trop nombreux : quelle proportion de migrants faut-il pour qu'une société perde son identité ?
Je parlerai plutôt d’assimilation que d’identité. Le but principal de l’assimilation est, ou serait, d‘homogénéiser les populations afin d’effacer les particularités, et qui ne doit pas être confondue avec l’assimilationisme qui est un mouvement d’idées ayant pour objectif de faire disparaître tout particularisme culturel et religieux imposée à une minorité d’un Pays. (Tant que les migrants restent une minorité bien sûr)  rire
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par M'enfin le Lun 26 Oct 2015 - 16:23

Avec le temps, les migrants deviennent la nation. Mais à voir comment les différentes ethnies d'une même nation s'entretuent présentement ailleurs, il est normal qu'on se pose la question de l'assimilation. S'il y avait soudainement 50% de migrants en France, serait-il dangereux que les différentes ethnies se fassent la guerre? Et sinon, pourquoi craindre que l'identité de la nation soit en jeu? Après tout, changer d'identité, ce n'est pas perdre son âme!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par Bulle le Mar 27 Oct 2015 - 12:33

Ici le sujet est : "le conformisme : à proscrire".
Si l'on ne se réfère pas à la seule signification liée à l'Eglise anglicane, le conformisme n'a pas grand chose à voir avec quelque changement d'identité que ce soit. Que je sois de n'importe quelle couleur, de n'importe quelle nationalité, j'aurai toujours le choix dans le respect d'une Constitution, de "règle[r] mes idées, mon comportement, sur ceux des personnes de mon milieu", ou pas...
Et il me semble que même si je n'agis pas avec fracas (>attitude passive du conformiste), je peux néanmoins émettre des propositions nouvelles, des idées novatrices qui peuvent faire leur chemin sans pour autant chambouler le milieu dans lequel je vis non ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39937
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par M'enfin le Mar 27 Oct 2015 - 15:28

On est tous à la fois conformes et non-conformes biologiquement, tous semblables et différents à la fois, et c'est pareil intellectuellement, sauf que notre biologie ne peut pas changer durant notre vie alors que nos idées le peuvent, mais le peuvent-elles volontairement? Change-t-on d'idées volontairement ou si c'est les circonstances qui font qu'elles changent? Agir de manière conformiste signifie agir volontairement pour que les choses ne changent pas, et agir de manière anticonformiste signifie agir volontairement pour qu'elles changent, mais le peut-on? Peut-on changer les choses volontairement ou si ce sont seulement les circonstances qui leur permettent de changer?

Chez les animaux, le conformisme est un automatisme inné et subconscient: c'est la soumission au chef, qui sert à éliminer les tares génétiques, à défendre le clan, à créer de la hiérarchie, de l'organisation, ce qui n'empêche pas l'anti-conformisme de ceux qui cherchent à soumettre les autres. Un anticonformiste non belliqueux peut aussi trouver sa place dans le clan si ce qu'il a de différent ne l'empêche pas de se nourrir. Les animaux ne planifient pas leurs actes, nous si, mais qu'arrivons-nous à faire de si différent que ce que font les animaux? Fondamentalement, nous faisons la même chose, mais de manière plus sophistiquée: nous créons de l'organisation, mais en développant nos propres règles, alors que les règles sociales des animaux sont innées.

Chaque organisation a ses règles, qui servent toutes à préserver l'organisation elle-même, son caractère distinct, son identité. En préservant nos idées, en ne les changeant pas, c'est notre identité que nous préservons en tant qu'individu, et en préservant notre culture en tant que peuple aussi. Pas besoin d'agir volontairement pour y arriver, au contraire, c'est pour changer de culture qu'il faudrait agir volontairement, mais c'est impossible, on ne peut agir qu'en fonction de ce qu'on a déjà acquis. Alors qu'est-ce qui fait qu'avec le temps, les cultures et les idées évoluent même si, bien involontairement, on tient à ce qu'elles n'évoluent pas. Dans nos têtes, comment se forment nos idées novatrices même si, bien involontairement encore, on tient à ce qu'elles ne changent pas?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le conformisme : à proscrire ?

Message par Cirtice le Mar 27 Oct 2015 - 20:51

@ M'enfin,

Après avoir écouté la conférence suivante, tu vas avoir un regard nouveau sur les animaux. Un regard non-conformiste :



lol!
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 816
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par M'enfin le Mar 27 Oct 2015 - 21:43

T'aurais pas quelque chose de non-conformiste à propos du regard qu'on a sur les pauvres petits atomes? Va-t-on finir par leur accorder des droits un jour? rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le conformisme : à proscrire ?

Message par Cirtice le Mer 28 Oct 2015 - 15:00

@ M'enfin,

Va dans Youtube dans "Les mardis de l'espace des sciences" et tu vas voir là tout un lot de conférences couvrant tous les sujets scientifiques inimaginables.  Ce sont les plus grands experts scientifiques francophones au monde qui donnent ces conférences.  Bénévolement, en plus. bravo
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 816
Age : 63
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par Critias le Ven 30 Oct 2015 - 12:10

fantoben a écrit:
Le point soulevé ici est celui du conformisme. Jadis les gens d'une société, d'une communauté ou d'une association devaient tous penser pareil. C'était plus sécurisant et il n'y avait pas de remise en question. On baignait littéralement dans un confort intellectuel douillet et on tournait en rond dans sa doctrine, à la manière de poissons rouges dans leur bocal.

Les gens d'alors faisaient preuve d'une conscience collective, d'une mentalité de suiveurs, et il fallait sur le champ ramener à la bergerie les brebis égarées : « hors de l'église, point de salut ». Ou encore: « ceux qui ne marchent pas dans nos rangs devront être excommuniés ». Il s'agit là d'un vieux réflexe chrétien pour faire peur aux gens, tout comme celui de l'enfer et du purgatoire. Il était même défendu de se poser des questions.

Le symbolisme de l'Arbre de la Connaissance dans la Genèse en est un bel exemple. On dit que nos « premiers parents » (Adam et Ève) ne devaient pas toucher ni manger les fruits défendus,  car manger les fruits de l'arbre de la connaissance ne pouvait leur apporter  que des malédictions. Heureusement, les mentalités ont changé, mais pas tellement au fond.

Le conformisme, on le sait, n'a rarement été un agent efficace d'amélioration. Ce sont au contraire les marginaux qui font évoluer le monde. Marginaux ici ne veut pas dire rebelles ou révoltés, mais plutôt des gens ordinaires qui cherchent des solutions nouvelles à des problèmes se rapportant à la condition humaine. Est-ce vraiment à proscrire ?

Une société sans conformisme n'est plus une société. Un groupe social est soudé parce qu'il y a un certain conformisme au sein de ce groupe, un conformisme dans la pensée même. Notre société tend à devenir mondiale, c'est-à-dire qu'on considère peu à peu indifféremment un anglais, un américain, d'un français ou d'un portugais parce que dans l'ensemble nos codes tendent à s'uniformiser, ce n'est plus comme avant où les Européens rencontraient les Indiens...

Il y a toujours besoin d'un conformisme lorsqu'on parle d'un groupe d'individu et d'anarchie. Le premier conformisme qu'on "subit" c'est celui de la loi et du bon sens, sinon ce serait l'anarchie et il n'y aurait plus de société, c'est-à-dire de communauté. Chacun vivrait pour soi.

Bien sûr, le conformisme ne doit pas empêcher l'évolution des idées. D'ailleurs le conformisme tend à évoluer, il ne reste plus qu'à savoir le faire évoluer dans le bon sens. Nos cousins des Lumières croyaient que l'évolution était synonyme de progrès mais aujourd'hui cela est contestable.
avatar
Critias
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : Sud est
Identité métaphysique : Pataphysicien
Humeur : Sérieux
Date d'inscription : 25/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par M'enfin le Ven 30 Oct 2015 - 13:36

Évolution signifie changement et conformisme, hasard et nécessité.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par Ladysan le Ven 30 Oct 2015 - 17:06

Critias a écrit:Bien sûr, le conformisme ne doit pas empêcher l'évolution des idées. D'ailleurs le conformisme tend à évoluer, il ne reste plus qu'à savoir le faire évoluer dans le bon sens. Nos cousins des Lumières croyaient que l'évolution était synonyme de progrès mais aujourd'hui cela est contestable.
Encore beaucoup confondent évolution et progrès. Alors que l’évolution est un processus, ou un mécanisme par lequel les espèces varient, se transforment, et s’adaptent, tandis que la notion de progrès elle, est une idée "moderne" qui s’oppose aux sociétés qui ont dominés dans le passé.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par Critias le Sam 31 Oct 2015 - 21:25

avatar
Critias
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : Sud est
Identité métaphysique : Pataphysicien
Humeur : Sérieux
Date d'inscription : 25/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par Ladysan le Dim 1 Nov 2015 - 18:06

Excellente matière à réflexion Critias, merci. sourire
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par M'enfin le Dim 1 Nov 2015 - 18:58

Critias a écrit:Nos cousins des Lumières croyaient que l'évolution était synonyme de progrès mais aujourd'hui cela est contestable
Évolution signifie surtout adaptation aux changements imprévisibles du milieu, donc aux changements imprévisibles que nous produisons nous-mêmes puisqu'on parle d'évolution sociale. Dans un milieu donné, une espèce animale donnée n'a plus besoin d'évoluer une fois adaptée: elle devient ainsi conforme aux impératifs de son milieu. Mais l'esprit humain est en quelque sorte plus créatif qu'un milieu biologique: une fois qu'il s'est conformé au milieu, il continue de produire quand même des possibilités, qui sont parfois adoptées par les autres si elles favorisent leur survie. Au lieu de cesser d'évoluer quand leur milieu cesse de changer, les humains essaient de changer leur milieu. Ils ne font pas ça par nécessité comme les animaux, mais seulement parce qu'ils en ont la capacité et que ça leur procure du plaisir. Ce genre d'exercice peut paraître futile s'il s'agit d'art par exemple, mais s'il s'agit de connaissance, il permet quand même d'améliorer les chances de survie à long terme de l'humanité. Notre survie à long terme est sûrement un progrès pour nous, mais pas du point de vue écologique, pas du point de vue des espèces que notre progrès menace.

À chaque fois qu'un humain a une nouvelle idée, il n'a d'autre choix que de s'y conformer, et quand tout le monde finit par s'y conformer parce qu'elle favorise leur survie, elle devient une norme à respecter, jusqu'à ce qu'une autre nouvelle idée vienne bousculer ce qui sera devenu une idée reçue avec le temps. S'il n'y avait pas de conformisme, les nouvelles idées ne pourraient donc jamais se répandre puisque c'est par conformisme que nous les adoptons.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par coyotte le Lun 2 Nov 2015 - 9:49

Bulle a écrit:Ici le sujet est : "le conformisme : à proscrire".

je n'ai pas (trop) compris ce que le progrès viens faire ici...
Je n'arrive pas vraiment à relier anticonformisme et progrès.
Les punks à chiens seraient ils une source caché d'avancé social et/ou technologique ? lol!

avatar
coyotte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 237
Localisation : sud west
Identité métaphysique : athée
Humeur : vagabonde
Date d'inscription : 29/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par M'enfin le Lun 2 Nov 2015 - 15:16

Tu dis ça parce que t'es un punk à coyote qui n'aime pas le progrès? rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par coyotte le Lun 2 Nov 2015 - 16:04

M'enfin a écrit:Tu dis ça parce que t'es un punk à coyote qui n'aime pas le progrès? rire
lol!

c'est surtout que je trouvais qu'on partait sur le progrès, et que je ne le vois pas aussi lié que cela à l'anticonformisme.
avatar
coyotte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 237
Localisation : sud west
Identité métaphysique : athée
Humeur : vagabonde
Date d'inscription : 29/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par Jipé le Lun 2 Nov 2015 - 16:09

Est-ce que le conformisme est lié au progrès, lui ? dubitatif

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25612
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par coyotte le Lun 2 Nov 2015 - 16:43

sommes nous obligé de lier les deux ? dubitatif
avatar
coyotte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 237
Localisation : sud west
Identité métaphysique : athée
Humeur : vagabonde
Date d'inscription : 29/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le conformisme : à proscrire ?

Message par nawel le Lun 2 Nov 2015 - 17:04

Peut on dire qu'un pays conservateur est soucieux du conformisme ? Je pense que oui et si je devais donner un exemple ce serait tout simplement la France

On dit d'elle qu'elle est conservatrice car elle a un patrimoine historique culturel qu'elle veut préserver et ainsi conserver sa richesse du territoire
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum