Peut-on être fasciné par la violence / destruction ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Peut-on être fasciné par la violence / destruction ?

Message par Jipé le Dim 6 Sep 2015 - 14:26

Ling a écrit:Mais vous allez là dans les cas extrêmes.
Etre fasciné par la violence est extrême... qvt

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être fasciné par la violence / destruction ?

Message par Ling le Dim 6 Sep 2015 - 14:44

Regarder le goût pour la corrida, la chasse, les films violents sont souvent ceux qui ont le plus d'audience ainsi que pour les jeux.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être fasciné par la violence / destruction ?

Message par nawel le Dim 6 Sep 2015 - 14:52

Nagualito a écrit:Si je prends du recul, et si je veux voir que cette organisation de vie consommant d’autres vies est la seule condition existante et perceptible sur laquelle toute trace de vie se repose, là, je me sens obligé de dire que ce doit être beau, puisqu’il n’existerait rien qu’un grand désert s’il n’y avait pas cette loi, ce grand principe.

Le principe de dualité, c'est très bien comme ça je pense aussi.

Nagualito a écrit:J’ose croire que l’être humain, non dans son ensemble mais dans la personne de quelques rares unités vivant ou ayant vécu depuis des millénaires, est le premier animal qui ait songé, imaginé la vie fonctionnant selon un principe totalement opposé, la non-violence. Or, à ce jour, la non-violence (je parle de celle du Christ et non de l’ahimsa de Gandhi) doit être déclarée contre-nature, le monde, l’environnement ne l’autorise pas à éclater, s’étaler afin d’ordonner des « possibles » vivants selon des lois dont la nature n’a jamais accouchées.

A juste titre si Christ ne serait pas venu qu'en serait il advenu ? Nous connaissons ce que nous vivons, nous ne pourrons jamais connaître ce que nous aurions ignoré dans le cas contraire. Il est clair pour moi que tout l'enseignement est basé sur de très simples commandements mais un commandement n'est pas respecté, même dans un famille dont le père ordonne, avec l'autorité qui lui appartient. Alors une intervention de cet ordre là remets sur les rails ceux qui auront "peut être" l'opportunité de penser, que deviendrai je si je n'obéis pas ? La foi n'est pas basée que sur cela mais je pense que les 3/4 des gens pourraient le penser. D'autres y verront un respect, un respect vis à vis de celui qui sait donner aussi bien de l'amour que de la crainte, mais là crainte ne revêt pas le même sens, c'est la crainte du Père qui est écouté car l'amour est là pour que le plaisir soit partagé.



Nagualito a écrit:L’autre question est celle-ci : Le monde décide-t-il des lois en application, obligeant ainsi le vivant à obéir, s’adapter à lui ou à disparaître pour incompétence ? Ou le contraire ?.

La nature humaine est ce qu'elle est.  Les lois régis sont celles qui le sont par notre volontariat. Volonté d'obéir, désobéir, notre conscience nous dicte dans un sens ou dans l'autre, tout serait affaire d'éducation, la balance se fait naturellement, s'insurger ou s'agenouiller, quelle est l'importance, le tout est de creuser son desiderata dans la mesure du possible, faire table rase de ce qui opportune est à la portée de chacun, mais nous sommes obligés de nous adapter si le choix ne nous est pas permis, l'éternel reproduction de tout ce qui compose le monde ne le fera pas disparaître car nous avons tous une compétence, même celle d'être inopportun ou à contre sens, sinon comme tu le dis, nous vivrions dans un grand désert d'ennui.



Nagualito a écrit:Le monde me convient tel qu’il est, malgré sa violence, que tout ne soit que violence. Il me convient parce que j’aime la vie qu’il offre et qui obéit à cela. Mais je me demande si ce monde n’attend pas de nous que nous le changions, et comment pourrions-nous changer le monde sans commencer par changer ses lois qui nous habitent, et nous commandent ? Je me demande s’il ne nous faudrait pas lui montrer que nous avons été capables d’extraire tout germe en nous de cette violence qui lui sert de support.

Moi aussi il me convient tout à fait. A ceux qui sont dans l'acceptation d'éduquer ceux qui, par inadaptation, ou tout autre chose, ou volonté dévastatrice de faire passer le message, croyant ou pas croyant, qu'il n'y a qu'un juste équilibre à respecter, dans la balance de ce qui est juste, juste ne voulant pas dire "soyons des anges" mais un équilibre satisfaisant où tout le monde peut se complaindre.

Mais j'ai la nette impression qu'aujourd'hui les gens font preuve de pessimiste extrême, eu égard aux évènements sans doute, moi c'est pareil mais j'ai ce que j'appellerais "confiance" toujours le même parallèle, dès que la tempête sera finie, nous apprécierons x fois plus le calme.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être fasciné par la violence / destruction ?

Message par stana le Jeu 10 Sep 2015 - 17:31

Ca fait partie intègrante de notre nature humaine, d'être-toutes proportions gardées selon les individus-d'avoir une fascination, une attirance pour une certaine violence. Toutes proportions gardées encore une fois, je pense qu'une majorité de personnes sont concernées, même si elles n'ont ont pas conscience.
Nous avons un côté "clair" et un côté "obscur": les deux font partie de nous, c'est cette dualité et les choix qu'elle implique qui fait de nous des Hommes. C'est une pulsion naturelle qui n'est pas forcément nocive si elle n'est pas mal dirigée, mais que la plupart des gens nient absolument ce côté "obscur" qui fait partie d'eux: plus leur réaction est scandalisée, plus ils refoulent le plus souvent^^

Qu'Est-ce-qui se vend mieux que la presse relatant les faits divers les plus "gores"? Qu'Est-ce-qui fascine autant qu'un reportage-choc? Qui n'a pas suivis avec une certaine complaisance les évènements du 11 septembre dernier? Pourquoi les articles relatant de bonnes nouvelles, des histoires heureuses sont-il à la dernière page des journaux les mieux vendus? De même que les "belles histoires" du journal télévisé d'ailleurs LOL le bonheur, ça ne se vend pas.
Les incendies, les accidents divers attirent une foule avide. Et dans les pays où il y a encore la peine de mort et où les exécutions sont publiques, les amateurs ne manquent jamais, il faut plutôt en refouler lol et c'est tout proche de nous, pas besoin de remonter jusqu'à la Révolution française Evil or Very Mad

Lorsqu'on accepte cette tendance en nous, on peux la canaliser, la laisser s'exprimer par exemple en regardant des films, clips, vidéos...plus ou moins gores lol lire des livres bien noirs etc ça permet d'extèrioriser psychiquement, en s'identifiant aux sons et aux images, en étant en osmose avec eux, en "vivant" par procuration ces "violences"...ce peut être un défouloir utile, comme tout support de ce genre ou d'un autre à chacune de nos émotions...sauf bien sûr pour ceux en qui ça génère une envie décuplée de passage à l'acte, mais là il s'agit de cas à part, de personnes qui ont un vrai problème à la base.

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être fasciné par la violence / destruction ?

Message par stana le Ven 11 Sep 2015 - 21:05

Trop tard pour réédité mon post, tans pis Embarassed je voulais bien sûr parler du 11 janvier, pas septembre XD je m'y perds avec mes 11^^je ferme la parenthèse rire

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum