La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par M'enfin le Mer 23 Déc 2015 - 17:11

Cirtice a écrit:La physique quantique n'est pas basée sur des certitudes, mais plutôt sur des probabilités
Ouais, mais une action à distance sans écoulement de temps est une impossibilité physique, et l'accepter relève de la croyance dogmatique. Pour avancer, il faudrait la refuser et chercher mieux, mais ça voudrait dire revoir les fondations du système, et les chercheurs sont instruits à ne pas le faire pour ne pas que l'édifice s'écroule, alors la grande majorité des chercheurs ne le font pas et empêchent même les autres de le faire. Ça s'appelle de la résistance au changement, et c'est incontournable.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Bean le Mer 23 Déc 2015 - 19:26

Comme le chantait Bobby Lapointe, "pour une sonnerie, c'est une belle sonnerie", M'enfin!

Tu ne penses pas que la théorie des cordes ce n'est pas revoir les fondations du système, et les théories de super symétrie ou la gravitation quantique à boucles ?

Allons M'enfin, un peu de lecture scientifique t'éviterait de dire une belle "sonnerie".
sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6517
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Jeu 24 Déc 2015 - 2:53

Depuis les 50 dernières années, grâce à la théorie de la mécanique quantique, plusieurs inventions importantes ont vu le jour.  Je pense aux ordinateurs, aux lasers, aux transistors, aux puces électroniques, aux disques compacts, aux fibres optiques et à tout ce qui peut servir à communiquer sur Internet.  lol!
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par dedale le Jeu 24 Déc 2015 - 5:14

Cirtice a écrit:Quand je la regarde de profil, j'ai l'impression de voir une immense sculpture d'une tête d'homme couché sur le dos et en train de dormir paisiblement. Je peux y voir toutes les parties d'un visage normal. Cette histoire va certainement vous sembler très farfelue, mais je reviens à la fameuse question qu'un grand savant allemand en physique quantique a déjà posée : "Qu'est-ce que la réalité ?" Il a posé cette question en toute lucidité. Peut-être que d'autres personnes que moi ont vu la montagne de la même façon, mais ils n'en ont pas parlé de peur de passer pour des débiles. Voyez-vous maintenant comment la subjectivité peut nous mener loin ? Bien sûr, cette histoire de montagne est farfelue, mais complètement inoffensive. C'est différent dans les grands débats scientifiques.

C'est un peu sévère de considérer une personne comme débile parce qu'elle se laisse aller à imaginer qu'une montagne, un nuage, ou je ne sais quoi d'autre, a une forme humaine. Ca n'engage qu'elle. C'est une imagerie qui existe depuis toujours dans les mythologies, les fables. D'autant plus que dans la nature, un élément de paysage peut tout à fait avoir une forme rappelant un être vivant, homme ou animal.

En physique quantique, le problème est un peu plus ardu. Un physicien est un analyste.
Par exemple, un physicien observe une montagne. Celle-ci peut lui inspirer des tas de choses, pas de problème. comme tout le monde, il a son petit univers personnel, ça ne fait pas de lui un débile.
Simplement, en tant que physicien et sur le plan de la physique, cette imagerie n'a aucune valeur : Objectivement, cette montagne n'a pas une forme humaine, elle a seulement la forme que des forces, des pressions géologiques lui ont imprimé. Elle ne fait que ressembler à quelque chose que l'humanité reconnait.

Ou est la réalité?
La réalité est ce qui est extérieur à l'esprit (l'état de fait) :
- Pour simplifier, la montagne est l'oeuvre de forces géologiques qui existent par elles-mêmes, avec ou sans présence d'êtres humains.
- La ressemblance qu'elle a avec une forme humaine est le travail d'une perception, d'une identification, qui exigent pour exister, la faculté de penser.
La faculté de penser est réelle : Un être humain, ça pense.
Mais ce qu'il pense n'est pas la réalité : C'est un objet de la pensée, et il ne traduit pas forcément un état de fait. Il ne fait que traduire un faisceau d'informations transféré via les neurones, informations qui peuvent être exactes, inexactes, véridiques, invalides, inutiles, désagréables, pathologiques, pertinentes, utiles, rationnelles ou totalement out, etc....

Dans la physique ça se corse. Pourquoi?
- Parce que les états quantiques sont une interprétation paramétrique (l'interprétation quantique) : Or si c'est une interprétation, c'est un objet de la pensée et non la réalité . Et tout le problème consiste à savoir si cette interprétation mécaniste décrit fidèlement la réalité de phénomènes qui n'ont pas d'équivalents à notre échelle.
La solution est dans la science expérimentale : Reproduire, recontsituer le phénomène consiste à démontrer qu'on a compris comment il fonctionne. En gros.

Ce problème n'existe pas à notre échelle, car la réalité, on la prend en pleine face, on en subit les conséquences : Disons qu'il existe à notre échelle un spectre de réalité sensible mais pas dans la physique quantique où nos perceptions sensorielles ne sont d'aucun secours. On ne peut trop non plus parler de perception cognitive car le domaine est totalement contre-intuitif, largue totalement l'imagination, les termes courants, le mode descriptif et la capacité d'articulation de nos pensées peut s'avérer contraignante, limitative : Nous avons des automatismes qui se réfèrent depuis des milliers d'années à notre seule échelle et à une certaine conformité.

Dés l'instant où l'on déborde vers l'infiniment-grand ou l'infiniment-petit, pour reprendre des termes approximatifs, la réalité s'étend, se synthétise, se module, voire se remet totalement en question.
Il n'en reste pas moins que ces nuances nécessaires s'établissent sur la base de faits. La réalité restera toujours, dans le principe, un état de fait extérieur à l'esprit







avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4654
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par dedale le Jeu 24 Déc 2015 - 5:35

M'enfin a écrit:
Cirtice a écrit:La physique quantique n'est pas basée sur des certitudes, mais plutôt sur des probabilités
Ouais, mais une action à distance sans écoulement de temps est une impossibilité physique, et l'accepter relève de la croyance dogmatique. Pour avancer, il faudrait la refuser et chercher mieux, mais ça voudrait dire revoir les fondations du système, et les chercheurs sont instruits à ne pas le faire pour ne pas que l'édifice s'écroule, alors la grande majorité des chercheurs ne le font pas et empêchent même les autres de le faire. Ça s'appelle de la résistance au changement, et c'est incontournable.

Le pauvre gars est devenu parfaitement inintéressant et radote dans le vide, toujours les mêmes trucs neuneux depuis des années
C'est tellement pathétique qu'on en vient à avoir de la pitié.

Pour remettre les sciences en questions, ou être au minimum pris au sérieux : Faudrait que tu te renseignes mieux et que t'arrêtes de raconter des thonneries plus grosses les unes que les autres.
Enfin bon, autant débattre avec un serveur minitel 36 15.

Rien à en tirer.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4654
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Ven 24 Juin 2016 - 18:56

@ tous et @ toutes,

Avant le dernier tournoi de tennis de Queen's à Londres, j'avais regardé ma boule de cristal pour savoir si le tournoi allait être très bon. Ma boule m'a dit oui. Effectivement, la qualité du tournoi a été bien au-delà de toutes espérances. Je n'ai jamais vu d'aussi beau tennis masculin de ma vie.

Avant le spectacle d'hier soir de la St-Jean Baptiste présenté aux Plaines d'Abraham de Québec, j'ai encore questionné ma boule de cristal. Elle m'a répondu oui que le spectacle allait être très bon. Et dans les faits, c'est ce qui s'est produit. J'ai vu là à la télé le plus beau spectacle québécois que j'ai vu de ma vie. Je n'ai jamais été aussi fier d'être un Québécois. Et j'ai aussi un très bon feeling à propos du spectacle à Montréal de ce soir.

Bien sûr, cette histoire de boule de cristal est une blague. J'ai tout simplement voulu dire que j'avais de très gros pressentiments positifs avant les deux événements dont j'ai parlé plus haut.

Je ne suis quand même pas été sourd et aveugle au cours des 2 dernières semaines. Notre planète vit en ce moment la plus grande tourmente de son histoire. D'heures en heures, on nous inonde de très mauvaises nouvelles extrêmement tragiques. Depuis une semaine, je travaille sur 5 forums français en même temps dans lesquels je donne mes réactions et mes suggestions. Et ça semble porter fruit. Je me sens de plus en plus compris par les autres forumeurs. Mon arme pour me battre est mon clavier d'ordi.

C'est dans ma vie sexuelle très spéciale et par la physique quantique que je pense avoir trouvé l'explication de tous les pressentiments positifs et négatifs. Je sais que beaucoup d'entre vous vont me trouver très bizarre et très prétentieux d'affirmer de telles choses. lol!
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Bean le Ven 24 Juin 2016 - 19:02

C'est parce qu'on les désire que les choses sont belles, aurait dit Spinoza.
sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6517
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Ven 24 Juin 2016 - 19:34

Bean a écrit:C'est parce qu'on les désire que les choses sont belles, aurait dit Spinoza.
sourire

@ Bean,

Je ne connaissais pas cette belle phrase de Spinoza.  Merci. Ça me rassure qu'un des plus grands philosophes de l'histoire pense comme moi.  

Le plus grand danger que je cours suite à mes idées bizarres, c'est que je commence à me prendre à la fois pour le Messie et/ou l'Antéchrist.  Ou que d'autres me prennent pour le Messie et/ou l'Antéchrist. secret
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Bean le Sam 25 Juin 2016 - 16:47

Pour éviter d'avoir la grosse tête, tu peux retourner le problème en disant que finalement, c'est toi qui pense comme Spinoza (et non l'inverse).
sourire

Et La Fontaine pensait de même et allait même plus loin.
Certain renard gascon, d'autres disent normand,
Mourant presque de faim, vit au haut d'une treille
           Des raisins mûrs apparemment,
           Et couverts d'une peau vermeille.
Le galand en eut fait volontiers un repas;
           Mais comme il n'y pouvait point atteindre:
«Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.»

           Fit-il pas mieux que de se plaindre?


Lorsque le désir est inatteignable, le fait de le trouver moins beau permet d'y renoncer sans souffrance.
sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6517
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Sam 25 Juin 2016 - 17:17

Bean a écrit:Pour éviter d'avoir la grosse tête, tu peux retourner le problème en disant que finalement, c'est toi qui pense comme Spinoza (et non l'inverse).
sourire

Et La Fontaine pensait de même et allait même plus loin.
Certain renard gascon, d'autres disent normand,
Mourant presque de faim, vit au haut d'une treille
           Des raisins mûrs apparemment,
           Et couverts d'une peau vermeille.
Le galand en eut fait volontiers un repas;
           Mais comme il n'y pouvait point atteindre:
«Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.»

           Fit-il pas mieux que de se plaindre?


Lorsque le désir est inatteignable, le fait de le trouver moins beau permet d'y renoncer sans souffrance.
sourire

@ Bean,

Tu tombes vraiment bien, car cette fable de La Fontaine est ma préférée. Nous avons des atomes crochus toi et moi. C'est magique ! lol!
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Dim 26 Juin 2016 - 23:45

hs:
@ tous et @ toutes,

Je peux vous dire que j'ai assisté à du très bon soccer européen aujourd'hui.  Est-ce que j'y suis pour quelque chose ?  Je ne saurais dire.  Mais en tous les cas, les fans de soccer de partout dans le monde ont été comblés. :Mais le seul problème qui me préoccupe dans tout ça, c'est celui du dopage.  J'ai déjà vu un jeune joueur mourir sur le terrain pendant un match.  sourire
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Lun 27 Juin 2016 - 13:56

Il y a une chose qui doit être bien claire entre vous et moi. Dans n'importe quel champ d'activités dans lequel les individus se lancent, ce sont ces mêmes individus qui font les premiers pas et les premiers efforts. Moi, là où j'ai peut-être une influence importante, c'est dans l'inspiration positive ou négative qui pousse les individus à avoir des succès inespérés ou des déboires épouvantables. merci
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Bulle le Mar 28 Juin 2016 - 9:08

Quel rapport avec le sujet ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42372
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Mar 28 Juin 2016 - 18:09

Bulle a écrit:Quel rapport avec le sujet ?

@ Bulle,

Mes pressentiments positifs et négatifs, ainsi que les synchronicités qui m'arrivent souvent sont en très grande partie liés à ma vie sexuelle pas mal bizarre. Selon moi, ce phénomène est explicable par la physique quantique. Étant donné que je m'intéresse à une foule de choses, je crois que j'ai le pouvoir d'influencer INDIRECTEMENT une foule de choses, dont le sport, la politique et les arts. Et hier dans le monde du sport, il s'est produit un événement historique : la victoire de l'Islande sur l'Angleterre au soccer. J'espère juste que les joueurs islandais n'étaient pas dopés. Le tournoi de Wimbledon est très bien parti lui aussi.

Je vais m'expliquer sur les détails de ma vie sexuelle au cours des prochains jours. merci
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Mar 28 Juin 2016 - 19:49

@ Bulle,

Je crois avoir signalé plus haut dans ce topic, il me semble, le fait qu'avec l'arrivée de la physique quantique en 1900, que la réalité est beaucoup plus subjective que prévue. Je crois que désormais, il faudra respecter cela. La définition même de la schizophrénie est la perte de contact avec la réalité. Mais dans un documentaire sur la physique quantique, j'avais entendu un chercheur en la matière poser la question en toute lucidité : "Qu'est-ce que la réalité ?" !!! muet
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par M'enfin le Mar 28 Juin 2016 - 19:59

J'ai bien hâte que tu nous parles de tes cochonneries. Je sais pas pourquoi, mais je mettrais ma main au feu qu'elles sont naïves! sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Mer 29 Juin 2016 - 15:28

@ tous et @ toutes,

Une très grande partie de ma vie sentimentale peut se résumer dans cette chanson :



Vous aurez plus de détails plus tard. sourire
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par M'enfin le Mer 29 Juin 2016 - 15:40

Pour ceux qui n'ont plus d'ouïe comme moi:

THE ATLANTA RHYTHM SECTION
"Imaginary Lover"

Imaginary lovers
Never turn you down
When all the others turn you away
They're around
It's my private pleasure
Midnight fantasy
Someone to share my
Wildest dreams with me
Imaginary lover
You're mine anytime
Imaginary lover, oh yeah

When ordinary lovers
Don't feel what you feel
And real-life situations lose their thrill
Imagination's unreal
Imaginary lover, imaginary lover
You're mine anytime

[Instrumental Interlude]

Imaginary lovers never disagree
They always care
They're always there when you need
Satisfaction guaranteed
Imaginary lover, imaginary lover
You're mine all the time
My imaginary lover
You're mine anytime
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Mer 29 Juin 2016 - 20:46

@ M'enfin,

Merci pour ton soutien. lol!
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par M'enfin le Mer 29 Juin 2016 - 22:06

De rien, j'aime bien ton caractère! sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Mer 6 Juil 2016 - 4:26

hs dont on se fout royalement:
@ tous et @ toutes,

Pour vous démontrer que la réalité est beaucoup subjective que l'on croyait à prime abord, je vais vous parler du cube de Necker.  Lisez ce site tout d'abord :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cube_de_Necker

Comme vous avez pu constater, je ne pourrais pas vous forcer à voir le cube selon un tel angle bien précis.  La décision n'appartient qu'à vous.  

Avant la venue de la théorie de la mécanique quantique en 1900 grâce à Max Planck, c'est le déterminisme qui prenait toute la place.  En ce sens que si on faisait une expérience quelconque, si les conditions sont toujours les mêmes, on devrait toujours arriver aux mêmes conclusions.  Maintenant, on accorde de l'importance autant au genre d'observateur qu'au genre de sujet qui est observé.  L'observateur s'observe lui-même en même temps qu'il observe un être quelconque.  Je crois que ce concept est aussi révolutionnaire que lorsque l'on a découvert que la Terre est ronde, qu'elle tourne sur elle-même et qu'elle tourne autour du soleil.  

À la fameuse question posée par un expert en physique quantique dont j'ai parlé dans mon post précédent et qui était : « Qu'est-ce que la réalité? », la réponse est que tout ça dépend de nos états d'âme.  Et le lien que je fais entre l'activité sexuelle et la façon dont on perçoit la réalité, c'est que s'il y a quelque chose qui bouleverse énormément nos états d'âme, c'est bien notre activité sexuelle.  Ceux qui nous disent qu'ils n'ont jamais ressenti de gros chocs dans leur vie sexuelle sont soit des menteurs, ou soit que leur vie sexuelle est très moche et très ennuyante.

C'est ici que je vais commencer à vous parler de ma propre vie sexuelle et de ma conception de la sexualité en général.  Préparez-vous car ça risque d'être long.

Je dois d'abord vous dire que j'ai déjà eu un grand privilège dans ma vie que Sigmund Freud n'a jamais eu.  Freud s'est senti profondément frustré durant toute sa vie de ne pas avoir eu accès ce dont moi j'ai eu accès.  Je ne vous dirai pas ce qu'a été le privilège en question.  Si vous lisez n'importe quelle bonne biographie de Freud, vous allez pouvoir deviner ce qu'il en est.  Si je ne vous dis pas ce que c'est, c'est parce que c'est vraiment trop intime.  Cette histoire est un de mes premiers grands émois dans ma vie intime, du moins de ceux dont j'ai le souvenir.  La façon dont j'ai vécu l'expérience remet en question une des théories les plus célèbres de Freud.

Je dois vous dire aussi que sur le plan sexuel, j'ai été beaucoup plus autodidacte qu'autre chose.  On ne parlait pas beaucoup de ces choses-là dans ma famille. Dans mes premières années, quand je me mettais tout nu pour prendre mon bain par exemple, je le faisais en toute innocence.  Je ne connaissais pas encore tout le potentiel de plaisir que pouvait me procurer mon corps.  Il y avait quand même beaucoup de choses qui m'intriguaient chez le sexe féminin.  Pourquoi les seins des filles devenaient  de plus en plus gros en vieillissant.  Pourquoi les pectoraux des femmes étaient si différents de ceux des hommes.   Mais le plus grand élément déclencheur a été le plaisir que peuvent procurer les fesses, tous sexes confondus.  C'est ce qui pouvait me procurer mes plus fortes érections.  À un moment donné, j'ai commencé à prendre l'habitude de me caresser souvent devant le miroir en cachette.  C'est à partir de ce moment-là que j'ai voulu avoir des muscles beaucoup plus développés parce qu'avant ça, j'étais un paquet d'os.  J'enviais beaucoup les personnes des 2 sexes qui avaient les fesses bien musclées.  

Mais ça m'a pris quand même un certain temps à découvrir le plaisir de l'éjaculation.  Attention là, car je vais vous tenir des propos très explicites.  J'ai appris à éjaculer volontairement à l'âge de 15 ans, environ.  Ma première technique était très simple, mais très efficace.  Étant donné que je suis droitier, je prenais ma queue dans ma main gauche et avec mes jointures de ma main droite, je frottais à plusieurs reprises mon gland jusqu'à temps que ça chauffe et que j'éjacule.  C'était ma plus grande source de plaisir que j'avais connue à date.  Pendant environ 2 semaines, je me masturbais ainsi 2 ou 3 fois par jour.  Bien sûr, ceci se faisait toujours en cachette.  C'était facile, gratuit et ça marchait à tout coup.  Mais j'étais loin d'être au bout de mes surprises.  

Quand je me masturbais, je faisais ça debout devant le bol de toilette.  Une des 2 chambres de bain chez nous était située juste en face de la chambre à coucher de mes parents.  Un bon soir, vers 23h30, j'avais encore une de ces envies, et en espérant que mes parents dormaient, je retournai dans la chambre de bain pour me masturber encore.  Mais là, il s'est passé quelque chose de très spécial.  Lors de l'éjaculation, je me mis à faire un mouvement de va-et-vient avec ma main gauche.  J'ai senti à plusieurs reprises une grande source d'énergie qui partait de la base de ma colonne vertébrale et qui montait jusque dans mon cerveau.  C'était comme si toutes mes neurones s'étaient éveillées tout-à-coup.  Par contre, je paniquais car j'avais peur de réveiller mes parents par mes cris d'extase.  J'étais en état de choc.  Tout bouleversé, je retournai me coucher.  

Comme je vous ai dit plus haut, j'étais autodidacte en matière de sexe et je pensais que tous les autres gars qui se masturbaient connaissaient aussi cette sensation dans leur système nerveux.  Je pensais aussi que tous les gars et moi pouvions répéter cette expérience autant de fois qu'on le voulait.  Mais je me suis vite aperçu que ce n'était pas le cas, hélas!  Les autres fois que j'ai recommencé à me masturber, j'ai senti l'érection et l'éjaculation, mais plus rien ne se passait dans mon système nerveux.  Aujourd'hui, j'ai 61 ans et je n'ai toujours pas vécu à nouveau cette sensation.  Quelle déception et quelle frustration!

J'ai appris beaucoup plus tard dans des lectures que j'ai faites que c'était peut-être la « Kundalini » que j'ai ressenti.  C'était peut-être le fameux « Éveil » dont parlent les croyances orientales.  Ce genre de sensations ne s'accomplirait que très rarement dans une vie.  J'ai même vécu une fois une expérience totalement inverse.  Une fois en me baignant dans une piscine, j'ai essayé de garder ma tête sous l'eau le plus longtemps possible.  Quand j'ai ressorti ma tête de l'eau, j'ai eu un mal de bloc épouvantable.  C'était comme si toutes mes neurones avaient manqué d'oxygène.  Atroce!  

À cause de tous ces traumatismes, je me mis à penser que je serais complètement nul si j'avais une partenaire sexuelle.  Je me suis mis à déprimer épouvantablement.  Je me mis aussi à me négliger à plusieurs niveaux, dont mes études, mon look et mon hygiène.  Je tiens aussi à préciser que je n'ai jamais fumé, j'ai toujours bu avec beaucoup de modération et que j'ai fumé à peine 2 ou 3 poffs de marijuana dans ma vie; je n'ai jamais pris non plus de stimulants sexuels.

Étant donné que je trouvais ma vie sexuelle tellement piètre, je suis devenu très taciturne et je me suis mis à broyer du noir.  C'est là qu'est apparu mon premier pressentiment négatif très morbide.  Un certain jour pendant que  je regardais la photo d'une très grande vedette de baseball que j'aimais beaucoup, je me suis dit intérieurement : « Tiens, lui, il va mourir bientôt ».  Je vous jure que c'était vraiment, mais vraiment la première fois que me venait une pensée si macabre.  Eh bien, une dizaine de mois plus tard, j'apprends la mort tragique du joueur de baseball en question.  Si je n'avais pas eu cette idée morbide auparavant, serait-il mort quand même? Je me suis posé cette question des millions de fois.  Comment est-ce possible de provoquer de tels drames par la simple pensée?  En plus d'être triste parce qu'une célébrité était morte, je me sentais coupable.  J'ai mis ça sur le compte de mes activités sexuelles en solitaire.  Est-ce que celles-ci vont m'être complètement interdites, désormais? J'étais extrêmement angoissé et révolté à cette idée.  
Comme vous pouvez vous imaginez, malgré ce genre d'événements macabres, je n'ai pu résister à mes grands besoins sexuels très longtemps.  Malgré ma bonne volonté, d'autres pressentiments négatifs me sont revenus et d'autres tragédies aussi réapparurent.  On aurait dit que plus le plaisir était grand, plus graves étaient les conséquences sur mon entourage proche ou lointain.  Mon humeur oscillait entre les remords à propos de tout ce qui se passaient autour de moi et mon plaisir en solitaire.  Qu'est-ce qui était le plus important?  Mon entourage ou ma sexualité? J'en suis même venu à me convaincre que des relations sexuelles avec une ou plusieurs partenaires m'étaient interdites, elles-aussi.  Le jeu de la séduction ne pouvait avoir des conséquences autres qu'infernales dans le vrai sens du mot.  Infernales, oui, car je me demandais même si ce n'était pas moi l'Antéchrist.  Pourtant, dans mon cheminement spirituel, je ne croyais ni au Messie et ni à l'Antéchrist et je n'y crois toujours pas.

Je sentais très bien que je passais pour quelqu'un de très étrange au yeux des autres.  Pas question que quelqu'un s'amourache de moi et que je m'amourache de quelqu'un d'autre.  Mais il faut tout de même admettre que le grand Amour ne se contrôle pas.   C'est très utopique d'essayer de se défendre contre les flèches empoisonnées de Cupidon.  

J'étais aussi à un point crucial de ma vie, car je devais choisir quel métier ou quelle profession je voulais faire plus tard et orienter mes études en conséquence.  Mais j'étais dans un cul-de-sac le plus total. Je me sentais incompétent dans tout, tout, tout.  Et dans mes cours, j'étais toujours dans la lune.  Ça allait tellement mal dans mes études que j'ai fait de l'école buissonnière pendant un bon bout de temps.  

Il faut maintenant que je vous raconte quelque chose de nouveau dans mon évolution sexuelle.  Dans notre maison familiale, mon plus jeune frère et moi couchions toujours dans le même lit.  Mais un bon dimanche matin, il s'est produit quelque chose de spécial.  Ce matin-là, je me suis réveillé avant mon frère.  J'avais toutes sortes d'images de corps féminins voluptueux qui vagabondaient dans mon esprit.  Mais tout d'un coup, tous mes muscles se mirent à avoir des convulsions et c'était particulièrement excitant lorsque ça se passait dans les muscles de mon bassin.  Je poussais des gros cris à chaque fois comme si quelqu'un m'écraserait la petite orteil.  Je n'avais qu'à visualiser et tout se faisait automatiquement.  Je n'avais jamais entendu parler de ce genre de réactions sexuelles auparavant.  Mais le problème que j'avais ce matin-là, c'était que j'avais peur de réveiller mon frère et de me faire entendre par le reste de ma famille.  Finalement, je décidai de me contrôler du mieux que je pouvais et d'attendre que mon frère se réveille de lui-même et sorte de ma chambre.  Quand ce fut fait, mon excitation m'est revenue, mais je ne voulais tout de même pas alerter mes parents et mes grands-parents.  Si j'avais été vraiment tout seul dans la maison cette journée-là, j'aurais pu avoir des longs moments d'extase et de grâce incroyables.  Mais ce n'était pas le cas.  Malheureusement, cette aventure a fini en queue de poisson.  Je me branlai dans le but d'éjaculer en espérant qu'à nouveau je revive le grand « Éveil » dont j'ai parlé auparavant.  Mais peine perdue, il ne se passait rien à ce niveau et les convulsions s’arrêtèrent elles aussi.  J'étais extrêmement déçu, encore une fois.

Bien sûr, j'ai caché très longtemps cette mésaventure.  Ma déprime et mes pressentiments négatifs refirent surface.  Donc, mes complexes de culpabilité liés à ma sexualité m'envahissaient eux-aussi.  D'accord, j'ai connu de nouvelles sources d'excitation, mais aussi de nouveaux drames encore plus forts qu'avant.  Mais après un certain nombre d'années pris dans cette galère, j'ai eu une idée qui me consolait d'une certaine façon.  C'était celle de penser que je pouvais influencer indirectement mon entourage proche ou lointain, mais POSITIVEMENT cette fois-ci.  Et quand je fais un retour dans le passé, je m'aperçois qu'effectivement, de belles choses se sont passées parce que je les ai souhaitées profondément.  Tout concorde avec les hauts et les bas de ma vie sexuelle.  Des synchronicités positives ou négatives, j'en ai eu à la tonne.  Certaines personnes pourraient en témoigner en ma faveur.
Je peux dire quand il m'arrive des synchronicités positives ou négatives que je suis « en phase ».  J'ai déjà parlé dans un message précédent dans ce topic de la fois où j'avais réussi un exploit incroyable en m'amusant avec un simple jeu de pinball que je possède dans mon ordinateur.  Pour vous rappeler les faits, on a droit à 3 lancers de boule pour compléter une partie.  Les premiers temps que je jouais à ce jeu, je récoltais en moyenne entre 100,000 et 300,000 points par partie.  Mais durant la deuxième semaine que je m'amusait à ce jeu, lors d'une partie, j'ai récolté 6,000,000 points! Méchante différence! Et je ne jouais pas à ce jeu plusieurs heures par jour comme certains le font avec des jeux électroniques.   Après cette fameuse partie, je suis revenu vite à la normale, c'est-à-dire entre 100,000 et 300,000 points.   Que s'était-il donc passé lors de ma grosse partie?  Je crois que j'avais durant cette partie un état d'âme très positif pendant un cours laps de temps.  J'avais un bon feeling, comme on dit.  C'était peut-être lié ça aussi à ma vie sexuelle, mais de la bonne façon.

Certains grands performeurs et créateurs peuvent avoir ce bon feeling pendant toute une carrière.  J'avais aussi un bon feeling la fois où j'ai réussi un trou d'un coup sur un vrai terrain de golf.  Un de mes oncles était présent à ce moment-là.  C'était un trou de 185 verges.  Mais la plupart du temps que j'ai joué au golf, j'ai eu des résultats misérables.  C'était très pénible même.  

Je voudrais vous parler maintenant de deux drames qui se sont déjà produits et qui seraient reliés à ma vie sexuelle, mais de la mauvaise façon.  Étant donné que ma vie sexuelle s'est passée presque tout le temps en solitaire, je devais trouver d'autres moyens pour compenser.  Bien sûr, il m'est arrivé souvent d'acheter des revues de sexe.  Mais à un moment-donné, j'ai eu un cas de conscience terrible.  J'avais un grand désir de m'exciter en regardant une revue érotique, mais en même temps, j'étais terriblement tourmenté suite aux gros troubles que j'avais connus auparavant avec ce genre d'activité.  Finalement, j'ai acheté la revue en question.  Rendu chez moi, j'embarquai dans mon lit d'une manière très hésitante avec ma revue dans mes mains.  Je me disais en dedans de moi-même : « Je l'ouvre ou je ne l'ouvre pas cette maudite revue? ».  Eh bien, à peine avais-je ouvert la première page, j'entends dehors un gros crissement de pneus suivi d'un gros Boum!  Il s'agissait sûrement d'un gros accident de circulation.  Je sortit dehors immédiatement pour aller voir ce qui c'était passé.  Effectivement, il y avait deux autos gravement amochées, mais heureusement, aucun mort et aucun blessé.  Imaginez dans quel état j'étais intérieurement.  Pas encore une fois! Come on! Je vous jure que je n'ai pas inventé cette histoire.  

L'autre drame très weird est celui-ci :

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/384527/autopsie-sur-les-corps-des-deux-garcons-etrangles-par-un-python

Comment une telle chose a bien pu se produire au Nouveau-Brunswick? Voulez-vous bien me dire!
Tout récemment, un jeune enfant s'est fait dévorer par un alligator devant les yeux de ses parents à Disney World.  J'en ai plein le dos, moi, d'affaires comme celles-là.  Je n'en peux plus!

Je m'excuse, mais je viens d'apprendre il y a quelques heures la mort d'un comédien québécois très aimé et très sympathique du nom de André Montmorency.  Il était âgé de 77 ans et il souffrait depuis quelque temps de pleurésies.  Il affichait ouvertement depuis très longtemps son homosexualité.

Pour revenir à mes fantaisies sexuelles, étant donné que je suis branché sur Internet, vous devez certainement vous douter que j'ai vu du sexe très hot sur des sites sur le Web.  Eh bien, vous avez deviné juste! On peut y voir des scènes plus explicites que ce que l'on nous montre dans les DVD loués dans des clubs vidéos.  Je dois vous dire d'abord que j'adore les scènes de lesbiennes très osées.  Une belle femme seule, c'est très excitant, alors plusieurs femmes très sexy ensemble, c'est de l'or en barre.  Et j'ai vu cet or en barre dernièrement.  Ce n'est pas grave si les femmes n'ont pas de pénis; elles peuvent s'en mettre un artificiel attaché à la ceinture et se pénétrer les unes les autres à qui mieux, mieux.  J'ai vu des femmes ultra sexy jouir ensemble pour de vrai! On les voyait les convulsions! C'est impossible de mimer de telles scènes.  En plus, elles sont payées pour avoir et donner du plaisir.  

Je n'aime pas tellement les scènes hétéros car bien souvent je n'aime pas comment les mâles se comportent avec les femmes dans ces films.  Je trouve que plusieurs de ces mâles ont des têtes de criminels endurcis.

Bon, tout ceci est bien beau...mais avez-vous vu les nouvelles de l'actualité ces derniers jours? Vraiment pas jojo.  À part le tournoi de Wimbledon et l'Euro 2016, ça ne va pas bien du tout.  Même la météo en arrache.  Du moins en Europe.  Ai-je une part de responsabilités là-dedans, je ne sais plus.  

Pour vous rassurer sur ma vie sexuelle, je ne me suis jamais payé de danseuses, de prostituées ou d'escortes.  

Suite plus tard. merci
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par JO le Mer 6 Juil 2016 - 9:12

Je ne vois pas le rapport avec le sujet .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22726
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Bean le Mer 6 Juil 2016 - 13:46

Merci pour ce témoignage Cirtice.

En fait il me semble que tes sentiments de culpabilité au sujet de ta vie sexuelle soient projetés sur des faits qui n'ont rien à voir avec.
Une sorte de délire parano.

Ton histoire d'accident de voitures me fait penser à une histoire survenue à Jacques Vallée Des Barreaux, poète libertin dont l'athéisme devait le travailler et le culpabiliser à l'époque (vers 1600).
Des Barreaux dit au ciel en entendant un coup de tonnerre, alors qu'un vendredi (jour maigre chez les croyants), il faisait une omelette au lard: "Est-ce la peine de faire tant de bruit pour si peu de chose!"

Il établissait donc un lien de cause à effet entre son action et le tonnerre.

sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6517
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Cirtice le Mer 6 Juil 2016 - 13:58

Bean a écrit:Merci pour ce témoignage Cirtice.

En fait il me semble que tes sentiments de culpabilité au sujet de ta vie sexuelle soient projetés sur des faits qui n'ont rien à voir avec.
Une sorte de délire parano.

Ton histoire d'accident de voitures me fait penser à une histoire survenue à Jacques Vallée Des Barreaux, poète libertin dont l'athéisme devait le travailler et le culpabiliser à l'époque (vers 1600).
Des Barreaux dit au ciel en entendant un coup de tonnerre, alors qu'un vendredi (jour maigre chez les croyants), il faisait une omelette au lard: "Est-ce la peine de faire tant de bruit pour si peu de chose!"

Il établissait donc un lien de cause à effet entre son action et le tonnerre.

sourire

@ Bean,

Merci pour ton appréciation. Je vais être obligé de t'envoyer la suite de mon texte par MP car mon post a été déclaré HS. Tu me sembles très compréhensif. lol!
avatar
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La physique quantique prouve la vraisemblance des synchronicités

Message par Bean le Mer 6 Juil 2016 - 14:31

Peut-être faudrait-il ouvrir un sujet dans la rubrique sexualité ?
sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6517
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum