Le mécanisme du langage

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mécanisme du langage

Message par nawel le Jeu 10 Sep 2015 - 20:55

Si l'on prête attention à nos sens, et si vous êtes comme moi, je suis éblouie par la façon dont nous les exploitons, par la rapidité de leur réaction.

Si nous devions analyser ce mécanisme, hormis les détails techniques du métabolisme, il y a bien un domaine où nous sommes contraints de nous résigner à dire, nous ne savons pas, c'est celui de l'instantanéité de nos sens.

A part reconnaître que nous réagissons aux stimuli, nous ne savons pas pourquoi chaque sens a cette réactivité, "une vie propre" et qu'ils interagissent pour que nous puissions et parler et penser tout d'abord et écrire en même temps, et écouter d'une oreille attentive ou distraite, et écouter notre corps si nous avons un creux et sentir l'air marin qui filtre par la fenêtre et mâchonner le stylo et en découvrir le goût insipide, ou effleurer le clavier du PC et ressentir la matière, l'objet, tout cela d'une telle rapidité que la vitesse de la lumière n'y suffirait pas.

Mais justement, est ce que nous pensons avant de parler ? Est ce que le langage passe par la parole sans aucune émission de pensée ? Est ce que par exemple si nous avons faim, nous pensons "j'ai faim" et l'exprimons par la parole ensuite ? Concernant ce qu'instinctivement nous disons pourrions nous affirmer qu'il y a forcément projection de la pensée sur la parole ?

Certains ont une facilité d'élocution qui nous laissent pantois, l'instruction est un atout mais encore faut il avoir de la suite dans les idées, le tout avec assez de mémoire pour mettre en application l'enseignement donné.

A mon humble avis, oui, nous pensons toujours avant de parler.

Il faut se mettre à l'évidence que nous ne savons pas comment nous pouvons être aussi performants.

A moins que quelqu'un ait une idée !
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par M'enfin le Jeu 10 Sep 2015 - 21:17

J'en ai une, et je ne considère pas qu'elle se manifeste ou s'exprime de manière instantanée, au contraire, elle nécessite l'apport du temps. Nos influx nerveux voyagent à une vitesse qui varie de 1 à 100 m/s selon les axones, alors aucune information ne parvient ni ne sort du cerveau instantanément. C'est fascinant d'étudier nos comportements sous cet angle, mais la plupart sont bien trop orgueilleux pour accepter de le faire. Nous trouver trop performants pour nous comprendre nous-même, un beau voile pour notre orgueil quand on nous propose une solution!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par Ling le Ven 11 Sep 2015 - 7:45

Les animaux ont les mêmes sens et les exploitent tout comme nous. C'est une propriété du vivant...Interactions avec l'environnement, et interactions internes au corps. Il y a ce qui ce passe au niveau conscient, il y a ce qui se passe au niveau subconscient: le fonctionnement dont nous n'avons pas conscience et qui donne l'illusion de l'instantanéité.
Tout cela est une mécanique subtile que ni le matérialisme ni le "spiritualisme" ne peuvent complètement expliquer.


Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par nawel le Ven 11 Sep 2015 - 8:12

@ M'enfin, il y a nécessairement un "certain temps" mais à notre échelle nous pouvons qualifier d'instantanée la simultanéité pensée-parole. Tout étant relatif, nous pourrions dire que cette vitesse là est bien importante.
Je ne connais pas trop la vitesse du flux nerveux et à vrai dire je pense que pensée/langage n'en dépendent pas s'agissant d'un domaine méconnue, la conscience.

@ Ling, un chien aboie, il réagit, mais penses t il ? Je pense que oui, le mien à l'époque savait que s'il me donnait "la patte" il avait droit à une friandise et aussitôt il s'asseyait, comme font la plupart des chiens. Il y a un déroulement dans l'action qui laisse à croire qu'il réfléchit à ce qu'il doit faire.

Je me demandais en outre que certaines pensées sont émises alors qu' elles viennent à contresens de ce que nous désirons réellement. Il y a un dicton qui dit : "parler plus vite que la pensée". Il s'agit d'un manque de réflexion.

Et les pensées ne traduisent pas toujours la personnalité du penseur, une situation peut inspirer une pensée en totale contradiction avec la véritable nature du penseur, et la parole qui s'en suit pourrait être un véritable cataclysme pour celui qui l'a émise, car après réflexion, et sans autre souci d'en connaître le fondement psychologique, le remord surgit et déstabilise le penseur. A celui qui écoute de "penser" ceci a été dit mais j'en connais la raison et je ne lui en tiens pas rigueur, mais cela ne se passe tout le temps de cette façon, chaque situation échange n'est pas analysé systématiquement.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par Bulle le Ven 11 Sep 2015 - 8:41

"Dire n'importe quoi" ou "parler trop vite" fait aussi partie de la personnalité non ?
Dans le dicton que tu cites, le mot "pensée" est à prendre dans le sens de "raison", pas dans le sens de traduction d'un ressenti.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40263
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par nawel le Ven 11 Sep 2015 - 15:16

Bulle a écrit:"Dire n'importe quoi" ou "parler trop vite" fait aussi partie de la personnalité non ?
Dans le dicton que tu cites, le mot "pensée" est à prendre dans le sens de "raison", pas dans le sens de traduction d'un ressenti.

N'importe qui peut parler trop vite, mais c'est vrai que cela fait aussi partie de la personnalité. Une personne qui n'aime pas le mensonge par exemple, pourrait parler trop vite sans mesurer les conséquences de son honnêteté. La vérité n'est pas toujours bonne à dire dit on.

Manque de raison je suis d'accord aussi, toujours sur le même principe de bannissement du mensonge ou une pensée irraisonnée ça arrive à tout le monde aussi. Pas de lien avec un ressenti.

Il y a aussi ces pensées qui ne correspondent pas du tout à la personnalité de quelqu'un, une personne d'une très grande moralité pourrait avoir des pensées immorales, d'où les cas de conscience de certains "puritains" qui crient "attention au Diable etc...." parce qu'eux mêmes font l'objet de ces "pseudo attaques démoniaques" et ne le comprennent pas car ils se disent "au dessus de tout ça", étant entendu que tout ce qui touche au "diabolique" touche le sexe etc.... Ces personnes sont comme tout le monde mais elles s'opposent à l'être.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par Ling le Ven 11 Sep 2015 - 15:43

nawel a écrit:Ling, un chien aboie, il réagit, mais penses t il ? Je pense que oui, le mien à l'époque savait que s'il me donnait "la patte" il avait droit à une friandise et aussitôt il s'asseyait, comme font la plupart des chiens. Il y a un déroulement dans l'action qui laisse à croire qu'il réfléchit à ce qu'il doit faire.

Votre exemple est mal choisi. Cela ressemble à du contionnement pavlovien. Il y a d'autres éléments pour étayer l'argument. Je vous laisse chercher.

Nawel a écrit:Je me demandais en outre que certaines pensées sont émises alors qu' elles viennent à contresens de ce que nous désirons réellement. Il y a un dicton qui dit : "parler plus vite que la pensée". Il s'agit d'un manque de réflexion.

La pensée n'est que la partie émergée de l'iceberg. Il y a beaucoup de strates. Le lapsus est toujours révélateur.


Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par M'enfin le Ven 11 Sep 2015 - 15:53

Nawel a écrit:Je ne connais pas trop la vitesse du flux nerveux et à vrai dire je pense que pensée/langage n'en dépendent pas s'agissant d'un domaine méconnue, la conscience.
Inutile de parler du cerveau si tu ramènes tout à dieu, on fait ça depuis la nuit des temps et ça ne nous a pas aidé à le comprendre. Ton titre contient le mot mécanisme, et un mécanisme se doit de demeurer concret, sinon c'est un mystère. Alors change ton titre si tu veux rester dans le mystère.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par Bulle le Ven 11 Sep 2015 - 16:26

Voir ici des explications intéressantes sur l'origine du langage sourire

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40263
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par nawel le Ven 11 Sep 2015 - 17:01

M'enfin a écrit:
Nawel a écrit:Je ne connais pas trop la vitesse du flux nerveux et à vrai dire je pense que pensée/langage n'en dépendent pas s'agissant d'un domaine méconnue, la conscience.
Inutile de parler du cerveau si tu ramènes tout à dieu, on fait ça depuis la nuit des temps et ça ne nous a pas aidé à le comprendre. Ton titre contient le mot mécanisme, et un mécanisme se doit de demeurer concret, sinon c'est un mystère. Alors change ton titre si tu veux rester dans le mystère.

Ah alors M'enfin, nous en arrivons là ! Si j'ai posé la question au préalable est que je n'en  connaissais pas la réponse. Sauf erreur de ma part, tu ne m'en as pas apporté qui soit rationnelle lié au mot très cartésien "mécanisme" sourire

Tu m'as certes parlé de flux nerveux mais en l'occurrence, étant donné l'infinitésimale quantité que tu as indiqué, même si petite et rapide que soit ce flux, il n'a aucune mesure avec la réactivité du langage entre autres lié bien entendu à la pensée émise. Tu en conviendras !

Alors, et à preuve du contraire la "conscience" n'étant pas un précepte réservé au Culte, j'en ai fait allusion, uniquement allusion.

Et tu en déduits que "j'en ramène tout à Dieu" ?

Alors si c'est le cas, le sujet serait clos.

Mais comme je pense que tu penses que tu as des "à priori" je mettrais tout cela sous le coup du verbiage ou de mots qui dépasseraient ta pensée si tu te posais quel qu'instant et que tu y réfléchissais.

Si d'une part l'orientation du sujet était religieux, je n'aurais pas le sujet ici mais ailleurs car je n'ai pas toutes les qualités mais au moins celle d'être franche. sourire

Et je n'aurais pas attendu pour faire part de mon avis dans l'immédiat et en concluant, ne cherchez pas plus loin, j'ai la réponse, cela fait parti du domaine Divin.

Maintenant tu n'as pas tout à fait tort sourire car si tu me tends une perche je dirais que nous sommes d'une perfection telle que le sujet pourrait dévier et nous pourrions parler de conscience, d'une autre façon mais là un problème se poserait, nous n'aurions aucune réponse.

Alors le mieux est d'y réfléchir, pour ceux qui seraient intéressés, avec les moyens dont nous avons à notre disposition, à savoir la réflexion, et tous autres dont nous disposerions.

Pour en revenir au mécanisme, le lien que Bulle a inséré nous éclairera probablement et d'autres aussi.

C'est un sujet plutôt philosophique, je doute que l'on puisse réfléchir à un "mécanisme" composée de rouages, s'agissant là d'un sujet basée sur la réflexion.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par Ling le Ven 11 Sep 2015 - 17:16

Commencer à penser que les animaux ont eux aussi un langage.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par M'enfin le Ven 11 Sep 2015 - 17:17

Nawel, si on veut un jour comprendre vraiment la mécanique de l'intelligence, il faut arrêter de la sublimer, et toi tu la sublimes, alors que veux-tu faire au juste, à quoi veux-tu en venir?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par Bulle le Ven 11 Sep 2015 - 17:31

nawel a écrit:
C'est un sujet plutôt philosophique, je doute que l'on puisse réfléchir à un "mécanisme" composée de rouages, s'agissant là d'un sujet basée sur la réflexion.
Ce qui est très philosophique aussi c'est le refus d'accepter la mécanique et la chimie comme étant ce qui autorisent la pensée et les moyens de s'exprimer.
Quant à la perfection, il faut vraiment vouloir y croire !

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40263
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par nawel le Ven 11 Sep 2015 - 17:33

Je conviens M'enfin que chaque personne ne se pose pas la question, "je parle mais tiens comment cela se fait il que les mots parviennent en expression alors que j'ai même pas eu la notion de penser."

Il se trouve que cette simple action je la trouve énigmatique alors qu'elle est tout à fait anodine, et s'il y a un mystère non élucidé j'aime comprendre.

Maintenant comprendre ce qui est parfait est une tâche ardue, c'est la raison pour laquelle j'ai parlé de perfection. Il est vrai que lorsqu'on parle de perfection on sublime, comme je peux être extasiée devant la procession de fourmis par exemple.


Dernière édition par nawel le Ven 11 Sep 2015 - 17:40, édité 1 fois
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par nawel le Ven 11 Sep 2015 - 17:37

Bulle a écrit:
nawel a écrit:
C'est un sujet plutôt philosophique, je doute que l'on puisse réfléchir à un "mécanisme" composée de rouages, s'agissant là d'un sujet basée sur la réflexion.
Ce qui est très philosophique  aussi c'est le refus d'accepter  la mécanique et la chimie comme étant ce qui autorisent la pensée et les moyens de s'exprimer.
Quant à la perfection, il faut vraiment vouloir y croire !

Je ne suis pas contre Bulle, mais sommes nous assez érudits pour en parler autrement, et même est ce qu'une personne s'est penchée sur la question et en a trouvé la réponse ?

C'est dans ce sens aussi que je m'y en intéresse, mais il ne faudrait pas que nous fassions des schémas compliqués de connexion de neurones, alors l'autre moyen le plus à notre portée serait la réflexion, la philosophie.

Pas de mécanique à proprement parlé, au sens littéral, mais entendre par mécanique "fonctionnement" au sens large.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par M'enfin le Ven 11 Sep 2015 - 19:05

Pour comprendre, il ne faut jamais dévier de la mécanique. Malheureusement, même les scientifiques le font. Ce que les physiciens appellent "mécanique quantique" est un ramassis d'impossibilités mécaniques, ce n'est donc pas surprenant qu'il n'y ait rien à comprendre, et c'est pareil pour l'espace courbe d'Einstein. Pour comprendre le langage, il faut commencer par comprendre comment les informations se conservent dans le cerveau, et personne n'en a la moindre idée, sauf moi bien sûr, mais malheureusement, il parait que j'en parle trop, alors je ne le répèterai pas, sauf si tu te mets à genoux, et que Bulle entend ta prière dans sa tête! rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par nawel le Ven 11 Sep 2015 - 19:55

te demande instamment avec mon plus beau sourire, racontes !
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par M'enfin le Ven 11 Sep 2015 - 20:12

Tiens, clique sur le lien! C'est le seul endroit où j'ai le droit de radoter, et il y en a déjà 48 pages bien tassées.  rire

http://www.forum-metaphysique.com/t10227-comment-votre-pensee-croit-elle-qu-elle-fonctionne
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par nawel le Ven 11 Sep 2015 - 21:44

M'enfin je ne veux pas savoir comment la pensée fonctionne, mais quel est le lien entre la pensée et le langage !! Alors ton lien est hors propos. dedain

Nous pouvons parler sans émettre de pensée et si nous avons l'impression de ne pas émettre de pensée ce n'est par autant que nous ne pensons pas, et dans ce dernier cas, nous n'avons pas sa perception.

Où se situe t elle, de quelle forme, sur ce dernier point j'ai mon idée et je te la soumets elle est plutôt suggéré et non objecté, comment quantifier la rapidité et si nous pouvons la quantifier quelle serait l'unité de mesure, combien y a t il de formes de pensée, celle dont nous n'avons pas la perception et celle qui s'énonce clairement car nous réfléchissons etc etc etc....
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par M'enfin le Ven 11 Sep 2015 - 22:29

On ne peut pas parler sans se servir de notre cerveau, mais on peut parler sans enregistrer ce qu'on dit, comme on peut lire sans enregistrer ce qu'on lit. Le lien entre la pensée et le langage, c'est que le langage sert à exprimer nos pensées, et que de ce fait, il sert à influencer les pensées des autres. Parler sans émettre de sons, c'est se parler à soi-même. Ça sert à préciser ou à développer sa pensée avant de l'exprimer. Pour faire ça, notre cerveau doit absolument faire circuler en boucle ce qu'il pense, le réitérer en le modifiant jusqu'à ce qu'il soit satisfait. On appelle ça réfléchir, mais en réalité, il s'agit plutôt de recirculation. Donc ce n'est pas aussi instantané qu'il n'y parait puisqu'il faut que les impulsions nerveuses effectuent une boucle avant d'être ressenties à nouveau. Si je dis "je" dans ma tête, le "je" persiste parce qu'il est réitéré en boucle et qu'il est ressenti à chaque passage. Par où passe-t-il et où est-il ressenti au passage?? Ça, c'est une question intéressante parce qu'on pourrait le vérifier.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par dedale le Sam 12 Sep 2015 - 3:56

nawel a écrit:M'enfin je ne veux pas savoir comment la pensée fonctionne, mais quel est le lien entre la pensée et le langage !!

Le lien est direct : le langage est une expression articulée de la pensée.

Où se situe t elle

Le cerveau est le siège de la pensée. Mais dans le cerveau il y a différents secteurs qui ont différentes fonctions : les neurones qui le composent sont des cellules spécialisées qui traitent donc des informations spécifiques, peuvent mémoriser, combiner, faire des liaisons et des traitements de synthèse. D'autres secteurs, par contre, régissent nos aptitudes physiques, par exemple notre organe vocal.

de quelle forme

A la base, la pensée est une impulsion biochimique émise par des terminaisons neuronales spécialisées : C'est électro-moléculaire, sachant que les (bio)molécules se structurent et s'agencent en "information" grâce à des champs électroniques. Par exemple, pour notre mémoire, ce sont des bases azotées ou calciques qui se fixent par ionisation, et pour un certain temps (selon le besoin) dans des centres où les terminaisons neuronales possèdent cette spécificité d'enregistrer les informations - et donc, de les conserver.

En fait il faut savoir que pour le cerveau, tout est information, même ce qui ne l'est pas.

La forme de la pensée est celle d'un transfert d'information.

Dans toute cette neuro- circuiterie hyper-sensible, il y a une hiérarchie : Des centres qui régissent des centres régissant eux-mêmes des centres, etc. Il ne faut pas voir comme une hiérarchie où l'un commande à l'autre : C'est plutôt une question de distribution, de délégation des informations :
- Nous sommes comparables à des sortes de colonies développées par des êtres organisés : les cellules. En fait, nous sommes des colonies d'eucaryotes.
Les eucaryotes, si tu ne le sais pas, sont ces petits bidules unicellulaires qui, les premiers, ont commencé à s'organiser, d'où le nom "d'organisme" vivant.
Toute la biomasse que tu peux observer, toute la diversité, c'est la travail des eucaryotes : Des micro-conquérants.

Leur particularité est qu'il possède un coeur cellulaire avec de l'ADN : ils enregistrent et se transmettent des informations en se dupliquant. Ainsi, les nouvelles générations naissent avec des spécialités et des nouvelles stratégies, une meilleure organisation....

Eh bien pour comprendre ce qu'est la pensée, il faut remonter à des centaines de millions d'années, aux toutes premières neurones, c'est à dire des cellules travaillant en fonction des liaisons qu'elles font quand elles échangent des informations : si l'une est rouge et l'autre est blanche, alors leur stratégie sera rose, ni rouge ni blanche mais les 2 à la fois. Et si le rose n'est pas la meilleure des couleurs, alors on transmet l'information aux futures générations qui s'adapteront en fonction de nouveau échanges.

L'échange, c'est la fonction première d'une cellule. Et c'est très exactement ce que nos petites neurones d'eucaryote font avec merveille.

comment quantifier la rapidité

28 m/s à travers notre corps.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par nawel le Sam 12 Sep 2015 - 10:06

Ling a écrit:Commencer à penser que les animaux ont eux aussi un langage.

Et même plus Ling  sourire

avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par Ling le Sam 12 Sep 2015 - 10:25

La reconnaissance de l'intelligence, de la conscience et de la culture chez les animaux est la dernière frontière. Mais les anthropologues (anthropocentrés) ne veulent pas céder de terrain. Seul l'humain aurait ses prérogatives (ma réponse pour le chien est dans la logique des anthropologues). Maintenant si vous demandez à ce même anthropologue comment il se fait qu'un chien ou un chat ressente de la culpabilité, il a plus de mal à répondre. Ses arguments sont peu conséquents.

Si vous souhaitez rester dans le domaine du langage:

http://www.parismatch.com/Animal-Story/Articles/Koko-le-gorille-qui-parle-a-trouve-sa-voix-816325

Dans le monde anglo-saxon, ce type d'article se trouvent dans la presse scientifique, vous voyez le chemin est long encore.

Quand à l'explication par les neurosciences, elle n'expique pas tout. Elle met en évidence les processus chimiques, électriques à l'oeuvre, elle indique les zones activées mais elle ne sait pas dire ce qu'est la conscience, ce qui active la réponse "chimique" ou "électriques. Pas plus que la biologie ne sait dire ce qu'est la vie. Dire qu'il s'agirait d'une propriété emergente et contentez vous de cela n'est pas une réponse scientifique.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de réponse scientifique, cela veut dire que pour le moment c'est hors de notre portée.


Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par nawel le Sam 12 Sep 2015 - 11:23

@ Ling

Tout à fait d'accord, mais le tout n'est pas de comprendre mais de s'y intéresser, non pas par une approche scientifique qui n'aurait que pour seule orientation de nous expliquer une théorie, quand bien même elle sera à la portée du scientifique et j'en doute, mais la démarche devrait plus être de l'ordre de la poésie, l'écoute, j'entends là par l'intérêt que nous pourrions porter à ce qui pourrait nous surprendre.

Ce n'est pas une envie de comprendre le mécanisme mais de se rendre à l'évidence que nous faisons sans y prêter plus attention des actions qui recèlent bien des rouages perceptibles et pourtant d'une véritable complexité.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mécanisme du langage

Message par dedale le Sam 12 Sep 2015 - 17:15

Ling a écrit:Quand à l'explication par les neurosciences, elle n'expique pas tout. Elle met en évidence les processus chimiques, électriques à l'oeuvre, elle indique les zones activées mais elle ne sait pas dire ce qu'est la conscience, ce qui active la réponse "chimique" ou "électriques.

Plus ou moins.
La notion de conscience est d'abord philosophique, implique des valeurs et principes spirituels, de moralité. La conscience en philosophie est une qualité de la pensée.
Si l'on se tourne vers la métaphysique, l'être étant défini comme pensant, la conscience devient une qualité de l'être (de l'Etre).

Mais dans les sciences, la conscience ne possède plus ce caractère absolutiste : c'est un état de cognition général, lequel peut se définir par différentes facultés neurophysiques oeuvrant de concert, qui concernent aussi bien le raisonnement, la mémoire, les émotions, les perceptions.... (les perceptions de soi et du monde qui nous entoure).

La reconnaissance de l'intelligence, de la conscience et de la culture chez les animaux est la dernière frontière. Mais les anthropologues (anthropocentrés) ne veulent pas céder de terrain. Seul l'humain aurait ses prérogatives (ma réponse pour le chien est dans la logique des anthropologues). Maintenant si vous demandez à ce même anthropologue comment il se fait qu'un chien ou un chat ressente de la culpabilité, il a plus de mal à répondre. Ses arguments sont peu conséquents.

C'est là, dans de tels exemples, où il ne faut pas aller trop vite : Les anthropologues ont certainement des raisons bien précises d'être sceptiques à propos de certaines théories basées sur quelques exemples qui sont loin d'être représentatifs.

- La culpabilité n'est pas une prémisse de la conscience. C'est un sentiment qui peut être inculqué par pression psychologique, sociologique, culturelle. On peut être coupable d'être pauvre, chômeur ou malade, de porter une minijupe,... Les codes qui nous rendent coupable peuvent varier d'un système ou d'une époque à l'autre.

Quant à démontrer qu'un chat ou un autre animal de compagnie ressent de la culpabilité, c'est une sacrée paire de manches

Par ailleurs un animal domestique est forcément modelé par le système humain. L'animal adopte un certain mimétisme de ce qui est bon ou pas pour lui. Il s'adapte à la société humaine comme il s'adapterait à un milieu naturel.

Les singes de Calcutta sont les plus grands des voleurs : Ils savent que ce n'et pas bon de voler à cause des représailles humaines, mais ils savent aussi que c'est bon pour eux, ils y gagnent plein de bonnes choses à manger - suffit de ne pas se faire prendre. Mais le singe de Calcutta ne se sent pas coupable car il ne comprend rien des codes "moralistiques" de nos sociétés. Pour lui, voler des bananes à un marchand, c'est comme les récolter sur un bananier, lequel est l'objet d'une concurrence avec une autre espèce : C'est le plus opportuniste qui gagne.

la culpabilité ça existe seulement dans les sociétés humaines, c'est à dire dans des systèmes qui définissent à tort ou à raison pourquoi on doit se sentir coupable et de quoi, pour quelles raisons, selon quels schémas. Un chat n'et pas coupable de harcèlement criminel quand il torture avec tout l'innocence du monde une pauvre petite créature tombée dans ses griffes. Il n'est pas coupable, il, est seulement chasseur et il a besoin de se tester un peu.

Pas plus que la biologie ne sait dire ce qu'est la vie..Dire qu'il s'agirait d'une propriété emergente et contentez vous de cela n'est pas une réponse scientifique.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de réponse scientifique, cela veut dire que pour le moment c'est hors de notre portée.

Il y a encore des inconnues pour le moment. C'est d'ailleurs pour ette raison qu'il existe des sciences.
L'émergence de la vie est expliquée par les sciences. Simplement, on ne peut pas résumer en quelques phrases accessibles à tous des milliards d'années d'évolution, d'alchimie bioméléculaire.
Seuls ceux qui étudient ça profondément en ont une compréhension pointue.





avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4182
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum