Les émotions

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les émotions

Message par nawel le Dim 13 Sep 2015 - 13:23

Je ne sais si vous êtes comme moi, mais quand je vais dans une pièce de la maison pour y chercher quelque chose, quand j'arrive dans la pièce, je ne me souviens de l'objet que j'étais venue chercher, ou la tâche que j'avais à accomplir.

Alors, peut être est ce le fait que souvent les celliers sont dépourvus de fenêtre, et qu'à cette idée nous n'aimons pas y aller, à cause du sentiment d'étouffement, et cette appréhension aurait pour effet de monopoliser notre inconscient jusqu'à nous faire oublier ce que l'on voulait y prendre.

C'est du domaine d'une certaine émotion, celle lié à l'enfermement mais serait plutôt un sentiment qui lui serait lié à une phobie.

Pour l'émotion, je me demandais si elle ne puisait pas de l'énergie car après des rires, on éprouve de la fatigue.

Pour ce qui est de la fatigue et toujours liée à l'émotion, pourquoi est on fatigués après une journée de plage ou de mer ?

Peut être inconsciemment nous sommes remplis d'émotion, le fait de se baigner ou de se prélasser ou de regarder la mer, d'apprécier le lieu en quelque sorte nous donnerait une telle émotion qui nous fatigue et nous en ressentons les effets en fin de journée.

Précisément, après un fou-rire, une fatigue, et fou-rire est lié à sentiment de bien être,  émotion, peut être d'autres seront aussi comme moi, c'est comme si j'avais plongé dans la méditerranée, un sentiment de volupté avec des effets bienfaiteurs, ce lien me fait penser à émotion-mer-fatigue.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par stana le Lun 14 Sep 2015 - 0:46

Je vois très bien ce que tu veux dire je crois, comme souvent je crois sourire

Effectivement il n'y a pas que l'effort physique, ou même la concentration cérébrale qui demande de l'énergie: les émotions diverses, surtout lorsqu'elles sont intenses, puisent directement dans nos réserves d'énergie, ça ne fait aucun doute. Comme un feu qui s'alimente et se consume tout seul, en toute logique. On peux l'acceuillir passivement-le plus souvent on n'a guère le choix^^-il n'y a pas besoin de faire appel à une volonté quelconque.
Contempler un tableau qui nous touche particulièrement, lire un beau poème en s'imprègnant de chaque mot, de leur sens et de la beauté de leur sonorité, contempler la voûte ètoilée, un coucher de soleil, ècouter de toutes ses oreilles une musique pour nous poignante etc etc peut autant èpuiser qu'un petit footing lol on se retrouve le souffle court, repu^^
Il y a aussi un rapport avec le circuit de récompense de notre cerveau: dans les premiers temps d'un amour par exemple, notre cerveau est inondé de dopamine, laquelle provoque un èpuisement lorsque l'effet-l'extase-est retombé, beaucoup d'énergie ayant été puisée. C'est pourquoi l'amour provoque un état d'extase et de faiblesse, de réélle fatigue physique-et je parle uniquement des effets de l'émotion du sentiment. On dit aussi qu'on oublie tout, qu'on est "tête en l'air" quant on est amoureux: ce n'est autre que l'effet de l'épuisement, ce qui confirme absolument ce que tu dis nawell sourire
Il en vas de même pour tout ce qui nous procure, d'un point de vue émotif, une sensation forte; plus elle est poignante, plus elle nous laisse "groggy" (la griserie-au sens propre du terme, ce qui démontre que le circuit de récompense est sous l'effet de dopamine qui, comme son nom l'indique, "dope", d'où la réélle griserie; il n'y a qu'à regarder le visage béat des amoureux pour voire que tout est lié), lorsque le tableau, le poème, l'opéra ou autre parle particulièrement à notre forme d'émotivité naturelle. Plus l'objet de notre émoi est pour nous poignant, plus il nous "prend aux tripes", plus il nous couple le souffle et nous plonge dans un état pouvant être réélement psychotrope-et naturellement. Le monde extèrieur n'existe plus.
Lorsque nous retombons les pieds sur terre, nous tout étourdis...à tout egars lol!

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par nawel le Lun 14 Sep 2015 - 11:14

Stana, nous sommes un puits d'énergie renouvelable. Nous en consommons, nous en renouvelons, tout ceci inconsciemment, ou sciemment quand il s'agit de sport. Cette énergie nous transmet vitalité, elle est un signe de santé, et à travers elle nous nous épanouissons. C'est comme si les émotions avaient besoin de cette force dans laquelle elles puisent.

Dans quelque domaine que ce soit, elle promut l'envie, l'envie d'être passionné. Elle est comme une "force motrice" qui génère l'envie d'avoir envie.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par stana le Lun 14 Sep 2015 - 11:40

Entièrement d'accord, je n'ai rien à ajouter Wink

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par M'enfin le Lun 14 Sep 2015 - 17:15

Nawel a écrit:C'est comme si les émotions avaient besoin de cette force dans laquelle elles puisent.
Ça rejoint ce que je dis à propos de nos idées: selon moi, notre pensée, c'est nos idées, dont chacune a son autonomie propre, comme tout individu. Elle se bat pour demeurer telle qu'elle, elle collabore avec les autres pour y arriver, mais elle finit par changer quand même avec le temps.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par nawel le Lun 14 Sep 2015 - 17:30

Nous avons un choix multiple d'idées qui sont dans notre tête. Comme si nous devions (inconsciemment ou sciemment) faire le tri. C'est ce que j'appellerai le libre arbitre. Les idées comme tu dis traduisent notre pensée qui elle est subjective. En fait la pensée n'est pas objet, si tu as faim par exemple, tu ne vas penser "j'ai faim" mais tu t'orienteras vers le réfrigérateur parce que ton ventre crie famine certes, et ton cerveau ayant reçu l'information te suggérera la faim. Après l'idée pointe, l'idée sera j'aimerais du salé ou du sucré, tu es là, devant le réfrigérateur et tu réfléchis, et tu auras une sensation d'acceptation quand tu auras trouvé ce qui te fait envie.

La pensée pour moi est donc uniquement subjective, mais nous pensons sans nous en rendre compte, mais il est intéressant d'analyser comment nous pensons, ce serait à une vitesse importante le schéma de tout ce que nous faisons, disons, avons envie etc.... La pensée est sous une forme schématisée.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par M'enfin le Lun 14 Sep 2015 - 17:58

Il n'y a peut-être pas de "nous qui faisons le tri", il n'y a peut-être que des idées individuelles qui se battent pour survivre. La faim n'est pas qu'une idée, c'est surtout une sensation, qui répond à un besoin immédiat. Nos idées répondent toutes à des besoins, mais certaines correspondent à de futures sensation, donc à de futurs besoins. Où se trouve le libre choix si nos idées se choisissent effectivement entre elles? Si une idée domine les autres dans notre conscience, comment les autres sont-elles libres de se manifester, comment font-elles pour se manifester quand même?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par nawel le Lun 14 Sep 2015 - 18:14

Une idée est ce qui surgit "dans la tête". La faim est un besoin, une envie, une nécessité, une sensation. Mais cette sensation fait son chemin et pointera l'idée...

L'idée est tout ce que nous pensons sous une forme objective, l'objet lui même. La pensée la forme subjective le schémas.

Une idée n'a pas de vie à proprement parler. Une idée est ce que nous pensons d'une façon concrète. L'idée ne se bat pas, elle ne peut être dissociée et c'est nous les acteurs de notre vie, nous choisissons, nous sommes des êtres pensants et à ce titre nous sommes autonomes et libres, le libre arbitre.

Si des idées pointent alors qu'elles ne devraient pas, là entre en jeu des problèmes liés à de multiples facteurs, freudien etc..... Chaque idée ne vient pas par hasard, même si elle ne correspond pas à la personnalité du penseur. Et des gestes ou actions peuvent découler de ces idées jugées inappropriées, soit  non propres à la personne, une contradiction entre le moi véritable et la projection de ce moi en totale ou partielle opposition.

Le tout est de se dire, je ne suis pas comme cela car ma véritable nature n'est pas celle là. Je dois faire mon choix même si cette idée là s'impose, je suis maitre de la situation. J'ai conscience que je suis moi victime d'une autre situation qui m'a poussé à penser de cette façon, donc je ne suis pas responsable de cette idée là.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par M'enfin le Lun 14 Sep 2015 - 18:38

Nos idées concernent des gestes, qui se construisent selon la sensation produite quand nous les effectuons. Un geste douloureux n'est pas reproduit et ne peut donc jamais devenir un acquis, mais dès qu'un geste provoque une sensation agréable, il est reproduit et devient un acquis. Quand on effectue un geste acquis, on n'a pas besoin d'en prendre conscience, il s'effectue de lui-même tant qu'il provoque la même sensation que celle qui lui a permis de s'automatiser.

C'est pareil pour nos idées: tant qu'elles provoquent la sensation attendue, elles s'expriment d'elles-mêmes. Elles sont chacune autonomes et s'effectuent donc de manière autonome, comme nous. Nos gestes sont autonomes tout en dépendant les uns des autres, on peut marcher tout en mâchant de la gomme, et nos idées représentent toutes des gestes, alors pourquoi ces idées agiraient-elles de manière différente les unes par rapport aux autres dans nos têtes?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par nawel le Lun 14 Sep 2015 - 18:47

M'enfin a écrit:[justify]Nos idées concernent des gestes, qui se construisent selon la sensation produite quand nous les effectuons. Un geste douloureux n'est pas reproduit et ne peut donc jamais devenir un acquis, mais dès qu'un geste provoque une sensation agréable, il est reproduit et devient un acquis. Quand on effectue un geste acquis, on n'a pas besoin d'en prendre conscience, il s'effectue de lui-même tant qu'il provoque la même sensation que celle qui lui a permis de s'automatiser.

Les bonnes idées sont acquises avec le temps et l'expérience je suis d'accord. Et on dit aussi que la sagesse s'acquiert avec le temps aussi.



avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par M'enfin le Lun 14 Sep 2015 - 19:24

La sagesse est un concept hiérarchique, mais pas la connaissance, alors moi qui n'aime pas la hiérarchie, je préfère dire que c'est la connaissance qui s'acquiert avec le temps, et je laisse la sagesse à ceux qui se croient sages. rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par nawel le Lun 14 Sep 2015 - 20:13

La sagesse est un concept qui désigne des qualités chez un homme allant de la connaissance à l'altruisme.

Par connaissance j'entends non pas celle acquise sur les bancs de l'école, mais celle qui consiste à avoir su avec discernement mettre sur la balance tout ce que l'homme sait mais avec une justesse et un équilibre qui le caractéristique, et cela concernant l'ensemble des valeurs morales éthiques.

La sagesse est l'aboutissement, en effet sur un concept hiérarchique je suis d'accord qu'il soit sur la dernière marche de l'échelle.

Si tu ne prends que la connaissance, elle ne sera réduite qu'au seul apprentissage scolastique.

Maintenant c'est une question de choix, un préfèrera un grand sage à une personne très cultivée. Si la personne a ces deux caractéristiques, c'est parfait sourire
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par M'enfin le Lun 14 Sep 2015 - 22:55

La sagesse serait de laisser nos instincts faire leur travail, et de se servir de notre imagination seulement pour inventer ou pour réguler nos comportements. Malheureusement, tout ce qu'on apprend a été développé par des gens qui utilisaient leur imagination à toutes les sauces, parce que c'est ainsi que nous fonctionnons, raison pour laquelle je dis que personne n'est sage. Les règles qui sont à l'origine de nos instincts sont incontournables, mais nous sommes capables d'imaginer que nous pouvons les contourner, alors nous essayons, et ça fait beaucoup de dégât. Notre imagination est constamment en contradiction avec nos instincts, on en a conscience, mais on ne peut rien y faire.

La sagesse serait de ne pas transmettre nos valeurs à nos enfants vu qu'elles sont pleines de ces contradictions, et de seulement leur transmettre la connaissance vérifiable, mais on croit tous que nos valeurs sont les meilleures, alors on ne peut pas s'en empêcher. Et c'est pareil pour la transmission du savoir: les théories scientifiques ne sont que des idées, mais elles sont prises pour acquises après un certain temps, et elles sont transmises ensuite comme des vérités. Comment inverser cette vapeur-là? En devenant génétiquement plus humbles peut-être.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par nawel le Mar 15 Sep 2015 - 11:56

M'enfin a écrit:
La sagesse serait de laisser nos instincts faire leur travail,

Je suis d'accord car la nature de l'homme est d'être bon.

et de se servir de notre imagination seulement pour inventer ou pour réguler nos comportements. Malheureusement, tout ce qu'on apprend a été développé par des gens qui utilisaient leur imagination à toutes les sauces, parce que c'est ainsi que nous fonctionnons, raison pour laquelle je dis que personne n'est sage. Les règles qui sont à l'origine de nos instincts sont incontournables, mais nous sommes capables d'imaginer que nous pouvons les contourner, alors nous essayons, et ça fait beaucoup de dégât. Notre imagination est constamment en contradiction avec nos instincts, on en a conscience, mais on ne peut rien y faire.

La sagesse serait de ne pas transmettre nos valeurs à nos enfants vu qu'elles sont pleines de ces contradictions, et de seulement leur transmettre la connaissance vérifiable, mais on croit tous que nos valeurs sont les meilleures, alors on ne peut pas s'en empêcher. Et c'est pareil pour la transmission du savoir: les théories scientifiques ne sont que des idées, mais elles sont prises pour acquises après un certain temps, et elles sont transmises ensuite comme des vérités. Comment inverser cette vapeur-là? En devenant génétiquement plus humbles peut-être.

Je ne pense que l'on invente, car inventer viendrait à dire "créer des situations qui sont de l'ordre de l'imaginaire" et l'imaginaire n'est ce pas un domaine réservé aux rêves ? On ne peut agir comme si nous voulions que nos rêves soit réels, cela voudrait dire que nous ne vivrions pas dans le monde réel, tangible. Nos comportements sont issus de notre volonté d'agir, selon des critères qui ont une certaine influence sur notre "bon vouloir", critère d'éducation ethnie, étique, phobies et rêve aussi car on peut vouloir vivre un rêve qui serait de l'ordre d'une passion assouvie, étant entendu qu'elle soit réalisable et non farfelue.

Nous ne sommes pas obligés de mettre en application une idée puisque nous en avons parlé, ou un souhait, ou une pensée qui irait à l'encontre de ce que nous sommes, même si cette idée surgit. Une foule d'idées surgissent, elles sont diverses, mais elles sont soumises à notre jugement et ne sont pas appliquées systématiquement car nous avons, bien heureusement, l'option de choisir. On ne peut pas dire que si une idée est saugrenue qu'elle nous appartient obligatoirement, elle peut pointer car nous pouvons, par l'intermédiaire de liens, une situation que nous avons vécue, un film que nous avons vu, penser d'une façon qui est à notre sens non conforme à ce que nous sommes, ou sensés penser.

La sagesse est de transmettre des valeurs à nos enfants, nous avons tous conscience des valeurs, même si elles ne sont pas appliquées. Ce serait une évidence car une personne qui agit mal ne voudrait pas que le schémas se reproduise chez son enfant et l'éduquera tel que lui même peut être n'a pas été éduqué, par exemple.

Si nous partons du principe que tu cites, tu dis que nous savons intrinsèquement que nous serions pas "sages" mais que nous devons transmettre "cette sagesse" qui ne nous appartient pas.

En quelque sorte, c'est un grand signe de sagesse.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par M'enfin le Mar 15 Sep 2015 - 15:52

Nawel a écrit:la nature de l'homme est d'être bon.
C'est bien trop simpliste ça, bon pour qui, et qui décide ce qui est bon ou pas? Nos instincts savent ce qui est bon pour eux parce qu'ils ont été élaborés en conséquence, mais pas ce qui est bon pour les autres. Laisser faire nos instincts, c'est ne pas ajouter une couche à ce qui est uniquement bon pour nous. En passant, nos émotions sont en quelque sorte causées par nos instincts, ce sont des pulsions instinctives de rejet ou d'acceptation.

Je ne pense que l'on invente, car inventer viendrait à dire "créer des situations qui sont de l'ordre de l'imaginaire" et l'imaginaire n'est ce pas un domaine réservé aux rêves ?
Inventer, c'est tout simplement improviser, car le résultat n'est jamais certain. Un rêve, c'est justement de l'improvisation, car on ne sait pas d'avance où il aboutira. Comment fait-on pour improviser d'après toi? Pour agir sans connaître le résultat? N'est-ce pas un peu risqué de faire ça? Pourquoi le faisons-nous quand même?

La sagesse est de transmettre des valeurs à nos enfants, nous avons tous conscience des valeurs, même si elles ne sont pas appliquées. Ce serait une évidence car une personne qui agit mal ne voudrait pas que le schémas se reproduise chez son enfant et l'éduquera tel que lui même peut être n'a pas été éduqué, par exemple.
Encore une fois, qui décide de ce qui est mal ou pas? Le bon dieu? Et ceux qui se font exploser au nom de dieu, ils font le bien? Faut-il que nos enfants votent comme nous? Qu'Ils croient que la guerre est une solution acceptable? Que le sexe est un jeu comme un autre? Pourquoi mes valeurs seraient-elles meilleures que celles du voisin?

Si nous partons du principe que tu cites, tu dis que nous savons intrinsèquement que nous serions pas "sages" mais que nous devons transmettre "cette sagesse" qui ne nous appartient pas.

En quelque sorte, c'est un grand signe de sagesse.
C'est tout ce que j'ai trouvé, comme Gabin quand il disait "Je sais", mais en réalité, ce qu'on sait c'est ce que l'on ressent au moment où on le ressent. En science, on appelle-ça une observation: quand elle est reproductible, quand elle ne change pas, on sait qu'on peut s'y fier pour élaborer nos théories, mais jamais on ne devrait se fier à une théorie pour en élaborer une autre, et c'est pourtant ce qu'on fait. Nos valeurs, ce sont uniquement des théories, elles ne sont donc pas fiables.


Dernière édition par M'enfin le Mar 15 Sep 2015 - 16:20, édité 1 fois
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par nawel le Mar 15 Sep 2015 - 16:09

Est ce que voler pour toi constitue un délit ?

Est ce qu'il faut être croyant obligatoirement pour se rendre compte qu'il s'agit bien d'un délit ?

Ceux qui agissent d'une manière irrationnelle comme tuer agissent dans le sens du bien ?

Est ce que la politique est un domaine où l'éducation entre en jeu, et même si nous projetons notre vision de la société à notre enfant est ce un délit ?

Est ce que la sexualité est délictueuse d'une façon et pas d'une autre ?

Qu'est ce que la guerre si nous devions la définir, un moyen de défense et d'offensive, et là cela n'est pas une question d'éducation car si nos enfants sont confrontés à la guerre ce n'est pas parce nous leur avons dit "la guerre c'est mal" il ne faut y adhérer qu'ils n'iront pas au combat si une guerre est déclenchée non ? Ils vaut mieux qu'ils puissent se défendre s'ils sont l'objet d'attaque d'un ennemi non ? Ou préfères tu qu'ils fuient, bien sûr ce serait l'idéal mais tout le monde fuirait mais certains ne fuiraient pas. C'est tiré par cheveux ce que tu dis. Moi la première je désire que mon fils ne la connaisse pas comme tous parents, je suis contre mais je vais l'éduquer dans ce sens car je n'ai pas à lui dire, la guerre c'est mal même si je pense que c'est mal, je lui dirais œuvre pour la paix pour qu'il n'y ait jamais de guerre oui.

Est ce que le respect est un principe qui n'existe pas ?

Est ce que la trahison n'est pas à bannir ?

Est ce que la discrimination ne laisse pas un mauvais sentiment toutefois à celui qui l'utilise ?

Est ce que tous ce que nous estimons être des défauts n'existent tout simplement pas ?

Est ce que l'orgueil, la vanité, l'envie, la jalousie envers quiconque ne sont pas répréhensibles aussi bien que nous ne voulons que ces défauts ne s'appliquent à nous mêmes.

N'y a t il pas une règle que nous nous imposons non pas parce que nous nous l'imposons mais parce qu'elle coule de source ?

En fait, ce n'est pas compliqué, il suffit de se mettre à la place de l'autre et se dire, si je fais cela, l'autre ne l'appréciera pas du fait que moi même je ne l'apprécie pas si j'en suis l'objet.

Pour moi M'enfin, c'est clair que les notions de bien et de mal ne sont pas illusoires ni liés exclusivement au culte, elles existent et nous savons, aussi bien toi que moi et que quiconque, en quoi elles consistent.

Maintenant sous couvert d'attitude instinctive ce serait s'affranchir de quelque action que nous savons répréhensible et que nous n'osons nous l'avouer à nous mêmes. Il est facile de dire je ne suis pas coupable j'ai agi par instinct non ? A ce compte là, tous les délits ne seraient pas volontaires et nous serions tous des gens sans scrupules agissant comme un animal le ferait, car l'animal agit par instinct, mais cet instinct là n'est pas répréhensible car c'est la nature même de l'animal et aucun reproche ne peut lui être fait.

Il y a l'instinct de conservation, l'instinct ou intuition quand nous produisons un geste avec un automatisme mais ne va pas dire que nous sommes mus par l'instinct dans nos décisions quand même !
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par M'enfin le Mar 15 Sep 2015 - 16:35

Nawel a écrit:Il est facile de dire je ne suis pas coupable j'ai agi par instinct non ?
C'est exactement ce que les hommes disent quand ils ont tué leur femme, et ils s'en tirent encore souvent à bon compte avec seulement cette excuse-là.

c'est clair que les notions de bien et de mal ne sont pas illusoires
Ce sont des notions relatives: le bien, c'est ce qui nous fait du bien à nous, pas aux autres. Ne pas tuer son semblable semble bien, mais si son semblable doit être de la même ethnie ou de la même religion, ce n'est plus aussi bien du point de vue de ceux qui ne le sont pas.

ne va pas dire que nous sommes mus par l'instinct dans nos décisions quand même
Tant que les circonstances ne changent pas, nous sommes mus par nos automatismes acquis, et ces automatismes se construisent sur la base de nos instincts, de nos automatismes innés. Quand les circonstances ont changé, il faut renouveler nos automatismes, perdre nos anciens et en reconstruire de nouveaux, c'est long et périlleux, et c'est pour ça que, instinctivement, nous résistons souvent longtemps avant de les changer. C'est exactement ce que nous faisons présentement, résister à changer d'idée, et c'est tout à fait naturel, donc il ne faut pas trop s'en faire avec ça.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par nawel le Mar 15 Sep 2015 - 16:52

Le meurtre, quel qu'il soit, contre quiconque, de quelque manière, sous toutes les formes, ethnies ou pas, est à bannir. Si certains ne respectent pas cette règle essentielle qui n'est pas une règle en soi, c'est une évidence, c'est qu'il s'agit de meurtriers, de fous, de tout ce que tu veux sauf  des hommes mus par le bon sens, dans le cas de crimes gratuits, quant à des crimes passionnels, nous ne pouvons savoir étant donné qu'il faut prendre en compte l'état mental psychologique de l'acteur du crime.

Maintenant, concernant le point dont tu parles à savoir que nous "sommes mus par un automatisme acquis" je pense que tu veux en fait parler de nos actions instinctives, automatiques en quelque sorte, et qu'il ne faut pas voir par là, actions mus par l'instinct car c'est tout autre chose.

Oui nous avons, dans nos gestes , acquis un automatisme lequel peut aller dans un sens ou dans l'autre, un mauvais geste lié à une mauvaise habitude en quelque sorte, et de laquelle nous nous sortirions car nous le voulons.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par M'enfin le Mar 15 Sep 2015 - 18:18

Je suis bien d'accord avec toi, le meurtre est à bannir, alors bannissons immédiatement tous les soldats qui en tuent d'autres, et bannissons tous ceux qui tuent leur femme par passion. Au fait, tu as signé ma pétition au sujet des armes?

http://www.forum-metaphysique.com/t11448-la-guerre-un-probleme-ou-une-solution

je pense que tu veux en fait parler de nos actions instinctives
Je l'ai précisé: il faut distinguer nos automatismes acquis de ceux qui sont innés. Ceux qui sont acquis peuvent être modifiés, les autres pas. On ne peut pas développer de mauvais gestes, comme apprendre quelque chose qui cause de la douleur par exemple. Ce qui se produit, c'est que le milieu change alors que nos automatismes ne changent pas, et qu'on les change seulement parce que le milieu fait pression sur nous, donc dans le cas de milieu humain, parce que d'autres humains veulent qu'on change nos mauvaises habitudes, mais c'est pour eux qu'elles sont mauvaises, pas pour nous.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par nawel le Mar 15 Sep 2015 - 18:54

M'enfin a écrit:
Je suis bien d'accord avec toi, le meurtre est à bannir, alors bannissons immédiatement tous les soldats qui en tuent d'autres, et bannissons tous ceux qui tuent leur femme par passion. Au fait, tu as signé ma pétition au sujet des armes?


Les soldats tuent sur ordre, ordre de guerre, on ne peut les incriminer, ce ne sont pas des criminels. Concernant les crimes passionnels, les personnes qui tuent parce qu'ils ne contrôlent pas leur acte ne sont pas condamnables aux yeux de la société quelquefois, il nous est difficile de juger ces cas là, seuls des psychiatres peuvent le faire et encore.

Concernant ta pétition, je clique sur ton lien.




Je l'ai précisé: il faut distinguer nos automatismes acquis de ceux qui sont innés. Ceux qui sont acquis peuvent être modifiés, les autres pas. On ne peut pas développer de mauvais gestes, comme apprendre quelque chose qui cause de la douleur par exemple. Ce qui se produit, c'est que le milieu change alors que nos automatismes ne changent pas, et qu'on les change seulement parce que le milieu fait pression sur nous, donc dans le cas de milieu humain, parce que d'autres humains veulent qu'on change nos mauvaises habitudes, mais c'est pour eux qu'elles sont mauvaises, pas pour nous.
Automatismes acquis = d'accord

mais

automatismes innés = je ne vois ce que tu veux dire. Un automatisme ne s'acquiert, il est lié à une habitude qui se forge au fil du temps, il ne peut être inné. Par définition tout ce qui est automatique est ce qui s'apprend et qui devient une habitude.

On ne développe pas de mauvais gestes, chaque personne a sa propre personnalité, force de caractère ou faiblesse. Les mauvais gestes comme les bons dépendent de la nature de chacun. Ca ne s'apprend pas non plus d'une manière systématique. On peut éduquer les bons mais si l'élève n'entend rien à ce qui lui est appris il est libre d'agir à sa guise, même si les gestes qu'il commet provoque la douleur, il le sait pertinemment. Ce n'est pas forcément le milieu qui induit les gestes, il y a de multiples facteurs qui sont responsables de la nature de la personne, la liste est trop longue, c'est un autre débat. On peut réagir à la pression par la violence comme on peut ne pas réagir à la pression à la violence. C'est le caractère de la personne qui conduira celle ci à agir de différentes manières, la société n'y est pas toujours pour quelque chose.

Il faut vivre pour soi mais en tenant compte que l'on ne vit pas que pour soi.

Ce n'est pas parce que ton voisin est violent que tu dois répondre par la violence, il y a mille moyens.

La personnalité est ce qui distingue l'individu qui laisse son empreinte personnelle. Nous sommes individuels, individus, nous avons la base car nous sommes raisonnables et nous savons donc ce que la raison nous dicte même si autour de nous c'est tout autre chose.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par M'enfin le Mar 15 Sep 2015 - 19:12

Quand ça brûle et que ta main se retire toute seule, c'est un automatisme inné, quand tu as peur et que tu paniques, c'est un automatisme inné, quand tu baises, c'est un automatisme inné. Sont innés tous les automatismes que les animaux effectuent sans apprentissages, sont acquis tous nos apprentissages qui s'effectuent de manière subconsciente après avoir été acquis.

La raison est du même acabit que le bien et le mal, elle est relative. Tous les concepts qui concernent notre intelligence sont ce que j'appelle des concepts leurres, ils ne servent qu'à justifier nos automatismes, donc à ne pas les changer sur demande. C'est normal qu'il en soit ainsi, sinon nous serions des girouettes sans tête! rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par nawel le Mar 15 Sep 2015 - 20:02

Ce sont des gestes automatiques liés à l'instinct de conservation en ce qui concerne le réflexe lié au risque de brûlure, les fonctions motrices telles que marcher, etc... respirer... sont des motricités réflexe, rien à voir avec les prises de décision qui elles ne sont pas basée sur une décharge de notre volonté.

La raison pour laquelle nous agissons ou dans le sens du bien ou dans le sens du mal n'a rien à voir avec l'automatisme et tout ce qui s'y rattache ..!!
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par M'enfin le Mer 16 Sep 2015 - 14:53

Le bien et le mal n'ont rien à voir avec l'acquisition de nos gestes, avec leur automatisation. On réitère un geste s'il procure du plaisir, on ne le réitère pas s'il procure de la douleur, et c'est à force de réitérer un geste qu'on l'automatise. Si tu agis envers tes semblables de manière à ce qu'ils te procurent du plaisir, tu recommenceras, et tu finiras par ne plus avoir besoin de penser à ce que tu fais quand tu es avec eux. Tes semblables, ce sont d'abord tes proches, puis tes amis, ensuite ton groupe de travail, puis tes concitoyens, et enfin tes compatriotes. On ne peut pas favoriser les gens qui ne font pas partie de nos groupes parce qu'il n'y aurait plus de hiérarchie dans la société, et il en faut sinon nos organisations ne pourraient pas fonctionner.

Donc le bien, c'est de favoriser tes groupes ou de concurrencer les autres groupes, et le mal, c'est de contrevenir aux règles d'un de tes groupes ou de prendre parti pour d'autres groupes que les tiens. Il n'y a donc pas de bien ou de mal absolu comme tu le crois, sinon il n'y aurait plus de hiérarchie dans nos groupes. Même les religions fonctionnent ainsi, elles ne se mélangent pas, elles sont donc en quelque sorte en concurrence.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par Ling le Mer 16 Sep 2015 - 15:31

nawel a écrit:Ce sont des gestes automatiques liés à l'instinct de conservation en ce qui concerne le réflexe lié au risque de brûlure, les fonctions motrices telles que marcher, etc... respirer... sont des motricités réflexe,  rien à voir avec les prises de décision qui elles ne sont pas basée sur une décharge de notre volonté.

La raison pour laquelle nous agissons ou dans le sens du bien ou dans le sens du mal n'a rien à voir avec l'automatisme et tout ce qui s'y rattache ..!!

C'est quoi le bien et le mal? Relativement à quoi?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les émotions

Message par M'enfin le Mer 16 Sep 2015 - 15:51

Aux préceptes de dieu, pardi!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum