La courbure d'Einstein

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par nawel le Jeu 24 Sep 2015 - 11:13

@ Dédale, l'étoile du Berger, Vénus est bien visible, le soleil l'irradie et nous renvoie la lumière.

Ce que j'ai mal interprété dans le problème posé par M'enfin est qu'il dit bien "le rayon de lumière partant de l'étoile" et tu as indiqué que les planètes réfléchissaient le soleil. J'ai mal interprété l'énoncé et je conçois que les étoiles que nous voyons sont bien des soleils, d'une part à partir de ton explication, d'autre part parce que je l'ai toujours cru mais n'ai pas su maitriser les termes "réfléchissement et projection".

avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par nawel le Jeu 24 Sep 2015 - 14:03

M'Enfin, quand tu dis "Einstein suppose que le rayon en provenance de l'étoile est courbé par la présence du soleil" est ce que parles de la courbure de l'espace temps ?

Dans ce cas là ce n'est le rayon lumineux mais le corps qu'il faudrait considérer.

Je fais fausse route, hors sujet probablement.

Mais si l'on reste sur ton hypothèse, la trajectoire des rayons lumineux se voient déviés de la même manière en présence de la masse car le soleil déforme l'espace temps, constat fait par rapport aux corps.

L'éclipse contribuerait à ce que nous sur terre nous nous apercevions du changement de la position des étoiles du fait qu'elle contribue à la perturbation de la projection de la lumière des étoiles dans notre observation.

Ce ne serait qu'une illusion d'optique à mon sens par rapport à des paramètres qui eux restent inchangés. La diffusion du rayon lumineux ne change pas de trajectoire. Mais ce n'est pas un effet d'optique quand ce rayon finit sa trajectoire sur la terre.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par dedale le Jeu 24 Sep 2015 - 14:49

nawel a écrit:@ Dédale, l'étoile du Berger, Vénus est bien visible, le soleil l'irradie et nous renvoie la lumière.

"L'étoile du berger" est un nom folklorique, une expression venant de la mythologie homérique.

Cela vient de Pâris qui était un prince troyen déchu de son trône par son père, le roi Priam de Troie : Un présage avait annoncé à l'oracle que Pâris portait la destruction de Troie, alors le roi l'abandonna sur le mont Ida. Il fut recueilli par les bergers qui vouaient un culte aux déesses : Rhéa, Athena, Aphrodite. Chacune de ces déesses étaient représentatives d'un astre : La lune, vénus, a savoir qu'à cette époque vénus n'était pas considérée comme un seul astre mais 2 : la vénus levante lukophoros (la porteuse de lumière, nom qui donnera par la suite : lucifer) et kréophoros (le crépuscule) (la resplendissante, au couchant).

Donc un jour les 3 déesses apparurent au prince-berger et lui demandèrent de choisir quelle était la déesse qui, pour lui, était plus magnifique, la, plus sublime,bref la plus sexy. Les anciens grecs vouaient un culte à l'esthétisme, et leur déesses ne pouvaient être que les symboles de la féminité la plus sublime de l'univers. Seulement voilà, il y avait plusieurs déesses dans leur polythéisme, et il s'agissait de ne pas les rendre jalouses et d'attirer leur foudre.

Je précise : non pas "la foudre" mais "le foudre", c'est à dire : la colère divine. La colère des déesses passait pour être bien plus terrible que celle des dieux.

Et Pâris, prince des bergers, porta sa préférence sur Vénus, qui devint sa bonne étoile et celle des bergers.

Mais venus est une planète, pas une étoile.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4047
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par M'enfin le Jeu 24 Sep 2015 - 14:56

Oui Nawel, je parle de la courbure de l'espace-temps. Einstein a imaginé qu'un rayon de lumière paraîtrait courbé pour un observateur dans un véhicule en accélération constante, puis il a pris pour acquis que l'accélération gravitationnelle (celle entre le soleil et la terre) et l'accélération inertielle (celle d'un véhicule) étaient équivalents, ce qui lui a permis de conclure que la lumière serait courbée aussi par l'accélération gravitationnelle, mais puisqu'il n'y a rien de tangible dans un espace vide qui pourrait influencer quoi que ce soit, il en a déduit que c'est l'espace lui-même qui courberait autour des corps massifs, courbant ainsi la trajectoire des autres corps, et courbant la lumière de la même manière.

Toute sa théorie part du principe que la lumière ne doit pas être instantanée pour qu'elle puisse paraître courbée par l'accélération, et elle aboutit au principe que l'espace courbe la direction des trajectoires de manière instantanée. Autrement dit, sa conclusion contredit sa prémisse, ce qui est illogique. Dans mon dessin, on voit bien qu'il n'est pas nécessaire que le rayon soit courbé pour que la présence du soleil donne l'impression qu'il l'est, mais je n'ai pas encore trouvé l'explication. Tout ce que je peux en déduire pour l'instant, c'est que l'effet en question se produirait au moment où la lumière est captée par nos détecteurs, et non au moment où elle croise le soleil.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par M'enfin le Jeu 24 Sep 2015 - 15:46

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:Et ce qui te maintient au sol au lieu que tu t'envoles, c'est pas ça qu'on appelle une force?
Oui on peut l'appeler ainsi : la force de gravitation. Mais sans perdre de vue qu'il n'y a pas d'interaction physique observable/mesurable.
Donc ce n'est pas une force à proprement dit.
Je cite mon ami wiki, et je compte sur toi pour continuer de le contredire:
"Quatre interactions élémentaires sont responsables de tous les phénomènes physiques observés dans l'Univers, chacune se manifestant par une force dite force fondamentale. Ce sont l'interaction nucléaire forte, l'interaction électromagnétique, l'interaction nucléaire faible et la gravitation."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Donc forcément je critique : Qui ne le ferait pas?
Tu ne me critiques pas, tu m'insultes!

Non, je ne m'attend qu'à des conneries de ta part.
La preuve.

Dedale a écrit:
Pas du tout: les forces inertielles peuvent induire les corps en rotation, mais pas les forces gravitationnelles
L'inertie n'est pas la gravitation, ce sont des forces complémentaires liées à la masse des corps, mais elles sont différentes : L'inertie (la force) est l'énergie cinétique d'une masse en accélération.
Et comme on le sait cette énergie cinétique est au moins égale à celle de la masse : Normal, puisque l'énergie de ce mouvement est au moins égale à celle de la masse qui le subit.
- Une pierre de 10kg immobile ne peut pas peser moins si elle est en mouvement

Donc la force inertielle étant résultante de la masse et de son mouvement, elle n'induit aucune rotation.
C'est comme l'effet doppler, ça n'induit pas de mouvement puisque c'est la résultante d'un mouvement.
Quand je parle de force inertielle, je parle d'une poussée exercée directement sur un corps par un autre corps, et non du mouvement qui porte le même nom. Pour induire un corps en rotation, il faut exercer une poussée dirigée ailleurs que vers le centre de masse du corps, et on ne peut pas faire ça en utilisant la force gravitationnelle justement parce qu'elle passe toujours par le centre de masse des corps.

Ca ne sert à rien de s'inventer des trucs si on ne les comprend pas.
Et toi, on dirait bien que tu répètes ce que tu as appris par coeur sans le comprendre.

Dedale a écrit:
parce que la force gravitationnelle s'exerce directement d'un centre de masse à un autre
Rien ne démontre que la gravitation s'exerce comme la force inertielle d'un centre à un autre.
Même le plus grands des physiciens ne pourraient le prétendre.

Tu confonds tout ça. Ce sont des amalgames de trucs qui pour toi se ressemblent.
C'est toi qui confond, je te parle de poussée sur un corps, et tu me parles de son mouvement inertiel, donc lorsqu'il ne subit aucune poussée.

Dedale a écrit:
Quels détails à ma sauce? J'ai deux rayons qui sont parallèles quand ils sont en bordure du soleil, et qui subissent donc la même courbure par la suite. Il n'y a rien d'autre!

Tu as déjà vu des rayonnements parallèles en astronomie?
Et des longueurs d'ondes très différentes de même courbure?

C'est même pas la peine que je m'emmerde à expliquer pourquoi ce sont des cancreries.
Vu que tu n'as aucun argument pour les démontrer, je peux les réfuter sans argument.
CQFD, et pour les insultes, et pour les arguments.

Dedale a écrit:
Et de quoi d'autre devrais-je tenir compte d'après toi?
Au minimum, d'exemples concrets, des observations, des paramètres, faire un peu de recherche...
Je te demande de quoi je devrais tenir compte, et tu me réponds de le trouver moi-même. Si je comprends bien, tu ne vois pas de faille, mais tu es persuadé qu'il y en a, c'est bien ça?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par nawel le Jeu 24 Sep 2015 - 16:46

dedale a écrit:
nawel a écrit:@ Dédale, l'étoile du Berger, Vénus est bien visible, le soleil l'irradie et nous renvoie la lumière.

"L'étoile du berger" est un nom folklorique, une expression venant de la mythologie homérique.

Cela vient de Pâris qui était un prince troyen déchu de son trône par son père, le roi Priam de Troie : Un présage avait annoncé à l'oracle que Pâris portait la destruction de Troie, alors le roi l'abandonna sur le mont Ida. Il fut recueilli par les bergers qui vouaient un culte aux déesses : Rhéa, Athena, Aphrodite. Chacune de ces déesses étaient représentatives d'un astre : La lune, vénus, a savoir qu'à cette époque vénus n'était pas considérée comme un seul astre mais 2 : la vénus levante lukophoros (la porteuse de lumière, nom qui donnera par la suite : lucifer) et kréophoros (le crépuscule) (la resplendissante, au couchant).

Donc un jour les 3 déesses apparurent au prince-berger et lui demandèrent de choisir quelle était la déesse qui, pour lui, était plus magnifique, la, plus sublime,bref la plus sexy. Les anciens grecs vouaient un culte à l'esthétisme, et leur déesses ne pouvaient être que les symboles de la féminité la plus sublime de l'univers. Seulement voilà, il y avait plusieurs déesses dans leur polythéisme, et il s'agissait de ne pas les rendre jalouses et d'attirer leur foudre.

Je précise : non pas "la foudre" mais "le foudre", c'est à dire : la colère divine.  La colère des déesses passait pour être bien plus terrible que celle des dieux.

Et Pâris, prince des bergers, porta sa préférence sur Vénus, qui devint sa bonne étoile et celle des bergers.

Mais venus est une planète, pas une étoile.



Ben oui une planète qui réfléchit la lumière du soleil appelée communément "étoile" du Berger, c'est bien pour cela que j'en ai fait l'allusion sourire
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par dedale le Jeu 24 Sep 2015 - 16:57

M'enfin a écrit:
Oui Nawel, je parle de la courbure de l'espace-temps. Einstein a imaginé qu'un rayon de lumière paraîtrait courbé pour un observateur dans un véhicule en accélération constante, puis il a pris pour acquis que l'accélération gravitationnelle (celle entre le soleil et la terre) et l'accélération inertielle (celle d'un véhicule) étaient équivalents, ce qui lui a permis de conclure que la lumière serait courbée aussi par l'accélération gravitationnelle, mais puisqu'il n'y a rien de tangible dans un espace vide qui pourrait influencer quoi que ce soit, il en a déduit que c'est l'espace lui-même qui courberait autour des corps massifs, courbant ainsi la trajectoire des autres corps, et courbant la lumière de la même manière.

Toute sa théorie part du principe que la lumière ne doit pas être instantanée pour qu'elle puisse paraître courbée par l'accélération, et elle aboutit au principe que l'espace courbe la direction des trajectoires de manière instantanée. Autrement dit, sa conclusion contredit sa prémisse, ce qui est illogique. Dans mon dessin, on voit bien qu'il n'est pas nécessaire que le rayon soit courbé pour que la présence du soleil donne l'impression qu'il l'est, mais je n'ai pas encore trouvé l'explication. Tout ce que je peux en déduire pour l'instant, c'est que l'effet en question se produirait au moment où la lumière est captée par nos détecteurs, et non au moment où elle croise le soleil.

Nawel, je n'ai rien de personnel contre M'enfin.
Mais quand je vois comment il peut déformer n'importe quelle théorie pour en faire la dernière des foutaises, je me demande s'il est pas un peu dérangé du bulbe.
La moindre des choses dans un débat, c'est essayer de raconter le moins de conneries possibles.

Bref, son explication, c'est du n'importe quoi, de la grande caricature de bouffon qui n'a rien pigé mais qui se revendique théoricien.
Tant pis pour les insulte : C'est la vérité.

Einstein a imaginé qu'un rayon de lumière paraîtrait courbé pour un observateur dans un véhicule en accélération constante,

Et où tu as vu ça : Dans tes rêves? Tu t'inventes n'importe quoi, comme d'habitude.

Primo, pour un observateur, la lumière ne paraît pas courbée. Les yeux ne peuvent pas détecter ce phénomène.
Dans la théorie d'Einstein, la lumière c'est de l'énergie électromagnétique et ça ne concerne donc pas forcément le spectre visible de la lumière.
Si tu observes un corps qui devrait être normalement caché par un autre, tu ne peux pas savoir que c'est la lumière qui courbe. Tu crois simplement que l'objet n'est pas caché.

Secundo, ça n'a aucun rapport avec ton "véhicule en accélération constante". Je vois même pas ce que ça vient foutre là.

puis il a pris pour acquis que l'accélération gravitationnelle (celle entre le soleil et la terre) et l'accélération inertielle (celle d'un véhicule) étaient équivalents,

D'accord : Et c'est dans quelle théorie d'Einstein qu'on peut lire ce truc pour débile?
Vu le niveau, c'est toi qui te l'invente.

C'est beaucoup plus intelligible, car ce que tu racontes, ça ne s'applique à rien.

Pour Einstein, dans son postulat, la masse est un tenseur de l'espace : Plus la masse d'un objet est grande, plus l'espace ploie, courbe, autour de l'objet.
La lumière quant à elle se propage en ligne droite. Elle suit ce que les physiciens considèrent comme le plan de l'espace, un plan censé être rectiligne en théorie

Quant un rayon est émis d'un point A vers un point B, sa trajectoire est rectiligne. Elle est rectiligne parce qu'il n'existe aucune force physique pouvant faire "courber" un champ électromagnétique.
Un champs EM se propage comme une onde à la surface de l'eau, et la seule manière de déformer cette onde en 3d, c'est de déformer la surface de l'eau.

La lumière étant une onde, la seule façon experte d'expliquer ses courbures est la déformation de l'espace.

Si tu n'y connais rien, pas la peine de nous embrouiller avec des trucs sans rapport.

ce qui lui a permis de conclure que la lumière serait courbée aussi par l'accélération gravitationnelle

C'est pas ce que tu racontes qui lui a permis de conclure ça.

- Si la gravitation, selon le postulat, est l'effet d'un tenseur spatio-temporel (la masse), alors l'accélération de cette masse amplifie forcément l'état de ce tenseur : masse grave + masse inertielle.

mais puisqu'il n'y a rien de tangible dans un espace vide qui pourrait influencer quoi que ce soit

Dans un espace vide, la lumière se propage de façon rectiligne, sans courbure.

il en a déduit que c'est l'espace lui-même qui courberait autour des corps massifs, courbant ainsi la trajectoire des autres corps, et courbant la lumière de la même manière.

Ben oui, parce que si la lumière peut se propager dans l'espace, c'est que celui-ci possède une densité et une conductivité, je dirais même une substance qui, comme la matière, possède des propriétés.
Sans quoi, pas de propagation électromagnétique.

L'espace est une forme de la matière.

Toute sa théorie part du principe que la lumière ne doit pas être instantanée

Ca c'est ta théorie que tu mets à toutes les sauces.
La lumière se propage à 300 000 km/s quelle que soit l'échelle de temps, c'est de la célérité pas une histoire de curé.

pour qu'elle puisse paraître courbée par l'accélération

Elle ne paraît pas courbée.
Tu radotes, on est dans les sciences. La lumière ne s'observe pas courbée, donc elle ne peut pas "paraître".

et elle aboutit au principe que l'espace courbe la direction des trajectoires de manière instantanée.

Complètement traumatisé par les curés, le pauvre.
Tu sais que tu es en train de désinformer nawel.

La lumière se propage à 300 000 km/s et elle est courbée par la gravitation : Les trous noirs montrent bien que la lumière est aspirée par les corps hyperaccélérés. C'est l'exemple le plus flagrant.
Que vient foutre ton "instantanéité" dans tout ça.

Autrement dit, sa conclusion contredit sa prémisse

Autrement dit, tu n'as jamais étudier de près une seule théorie d'Einstein.
Ce que tu racontes est une version miséreuse de théories qui ont largement fait leur preuve et qui sont devenues des applications.

ce qui est illogique.

Ta logique se base sur des paramètres imaginaires et te conduit donc à des conclusions imaginaires - que tu ne devrais pas imposer, puisqu'elles n'engagent que toi.
Et tu es très loin d'être une référence en matière de cosmologie.

Dans mon dessin, on voit bien qu'il n'est pas nécessaire que le rayon soit courbé pour que la présence du soleil donne l'impression qu'il l'est, mais je n'ai pas encore trouvé l'explication. Tout ce que je peux en déduire pour l'instant, c'est que l'effet en question se produirait au moment où la lumière est captée par nos détecteurs, et non au moment où elle croise le soleil.

Dans les faits astronomiques, observables, ces faits que tu ne veux pas étudier sans doute par peur d'être confronté à la réalité, la lumière est courbée.
Ton dessin est fait avec la mentalité d'un curé du moyen-âge, juste pour satisfaire ta croyance et surtout ne pas tenir compte de cette réalité qui te file des pustules sur le postérieur.

Je convie nawel à s'intéresser au cosmos sans passer par les gourous d'internet.
Ce sont grands révolutionnaires des sciences dont ils ne connaissent rien.
Leur l'unique objectif est de se faire mousser en racontant n'importe quoi, dans un misérable complexe de manque de reconnaissance.

Mais la reconnaissance, ça ne s'obtient qu'en étudiant et en évitant de raconter n'importe quoi.












avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4047
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par M'enfin le Jeu 24 Sep 2015 - 17:18

Beau discours, un peu haineux mais on commence à être habitués, et on commence aussi à réaliser que tu ne mettras aucun argument pour contrer ce que je propose. Te laisse pas faire Nawel, les tenseurs sont incompréhensibles, ils ne servent qu'à noyer le poisson. Quand les mathématiques priment sur la logique la plus élémentaire, c'est qu'il y a anguille sous roche. Mon dessin est tout ce qu'il y a de compréhensible: il montre que les observations ne signifient pas nécessairement que l'espace est courbé, ce qui veut dire qu'il y aurait peut-être une explication plus matérielle que de l'espace courbe pour expliquer la gravitation. Mais ce qui est matériel n'a plus l'air de préoccuper beaucoup les physiciens, ils préfèrent la magie on dirait.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par dedale le Jeu 24 Sep 2015 - 20:12

M'enfin a écrit:Beau discours, un peu haineux mais on commence à être habitués

Renseigne-toi : C'est à tes conneries qu'on est habitué.

et on commence aussi à réaliser que tu ne mettras aucun argument pour contrer ce que je propose.

On sait parfaitement comment tu es totalement bouché. C'est pareil de te présenter des arguments ou pas.
Tu veux simplement qu'on dise "amen" à tes inepties, pour emboîter sur les petits pas

Te laisse pas faire Nawel, les tenseurs sont incompréhensibles,

Un tenseur est simplement une pression qui s'exerce sur un point.  sourire

J'espère que notre ami nawel n'est pas dans ton état irrécupérable merci

ils ne servent qu'à noyer le poisson.

C'est ta sénilité qui noie le sujet.
Et toi tu es en train de boire la tasse.

Quand les mathématiques priment sur la logique la plus élémentaire, c'est qu'il y a anguille sous roche.

Ta logique est démontrée fausse sur toute la ligne : Tu ne connais rien des paramètres qui te permettraient de raisonner.
Tes déductions poético-subjectives ne sont que des conneries déconnectées de la réalité.

Quant aux maths,on comprend que tu aies des complexes.
On oeut pas dire que tu puisses donner des conseils, surtout des trucs psychotiques.

Mon dessin est tout ce qu'il y a de compréhensible:

Il est coincé le pauvre, incapable d'ouvrir les yeux sur la réalité : Ton dessin ne vaut rien, tu ne peux même pas le présenter à un amateur d'astronomie qui sort à peine de sa communion

il montre que les observations ne signifient pas nécessairement que l'espace est courbé

Ton dessin n'a aucun rapport avec les observations :Tu l'as imaginé au pif.

Tiens!Voici un joli dessin dans lequel l'espace est courbé, et il est mieux que le tien

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vu qu'il suffit d'un dessin avec ta grande logique à 3 balles : Ta théorie -> poubelle.
C'est vrai que c'est plus simple en utilisant ta fameuse logique déconnectée des faits.

Donc affaire suivante.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4047
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par M'enfin le Jeu 24 Sep 2015 - 22:47

Je vois un filet qui ploie sous le poids d'une bille, un filet que je ne vois pas sur les photos de Hubble, et un filet qui représente une déformation en deux dimensions alors que l'espace en a trois. Voici l'image juste à côté: elle est très mauvaise, le gars aurait dû parler de position réelle ou apparente, et mettre un pointillé vers la position apparente. Comme c'est curieux, il utilise la même représentation que moi alors que tu me disais justement qu'elle ne valait rien. Dis-lui avant qu'il ne se mette à croire n'importe quoi comme moi! Et n'oublie pas d'ajouter quelques insultes, ça aide à comprendre. rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par dedale le Ven 25 Sep 2015 - 1:43

M'enfin a écrit:Je vois un filet qui ploie sous le poids d'une bille, un filet que je ne vois pas sur les photos de Hubble

Et on voit des rayons parallèles ou la courbure de la lumière solaire de ton dessin, avec Hubble ?  sourire
Non - donc aucun problème.

Ce dessin (le mien) très simple montre la courbure de l'espace.
Affaire suivante.

Comme c'est curieux, il utilise la même représentation que moi alors que tu me disais justement qu'elle ne valait rien.

Ce nouveau graphique n'a aucun rapport avec le tien. Regarde bien au lieu de te faire des idées.


Donc je récapitule :
- Tu revendiques une "proposition" que tu as intiée en racontant des conneries sur Eintein. Conneries que j'ai corrigé. Tu as proféré d'autres conneries que j'ai aussi corrigé.
Et tu appelles ça une proposition.

C'est très bien de proposer, mais en évitant de raconter n'importe quoi comme à ton habitude.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4047
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par dedale le Ven 25 Sep 2015 - 3:03

M'enfin a écrit:Et toi, on dirait bien que tu répètes ce que tu as appris par coeur sans le comprendre.

Le bon cancre  qui essaie de me vexer  sourire

C'est toi qui confond, je te parle de poussée sur un corps, et tu me parles de son mouvement inertiel, donc lorsqu'il ne subit aucune poussée.

Et je te répond encore une fois que tes amalgames de cancre ne fonctionnent pas avec la lumière.
Rien ne peut pousser la lumière, la loi d'inertie ne s'applique pas.

Tu piges ou tu es débile?
Ca fait 500 fois que je te le répète depuis plus de 2 ans.

Si t'es incapable de remettre tes pires foutaises  en question, arrête de parasiter les sciences. fais un truc débile qui te convient.

Tu as déjà vu des rayonnements parallèles en astronomie?
Et des longueurs d'ondes très différentes de même courbure?

C'est même pas la peine que je m'emmerde à expliquer pourquoi ce sont des cancreries.
Vu que tu n'as aucun argument pour les démontrer, je peux les réfuter sans argument.

CQFD, et pour les insultes, et pour les arguments.

CQFD : Arrêtes de te débiner lamentablement comme un cancre et répond à mes questions.


Je te demande de quoi je devrais tenir compte, et tu me réponds de le trouver moi-même. Si je comprends bien, tu ne vois pas de faille, mais tu es persuadé qu'il y en a, c'est bien ça?

Je vois que tu te débines, et que c'est ta seule manière d'exister   sourire
Ta pas autre chose que de la rhétorique pour mec sénile?  

Oui on peut l'appeler ainsi : la force de gravitation. Mais sans perdre de vue qu'il n'y a pas d'interaction physique observable/mesurable.
Donc ce n'est pas une force à proprement dit.
Je cite mon ami wiki, et je compte sur toi pour continuer de le contredire:
"Quatre interactions élémentaires sont responsables de tous les phénomènes physiques observés dans l'Univers, chacune se manifestant par une force dite force fondamentale. Ce sont l'interaction nucléaire forte, l'interaction électromagnétique, l'interaction nucléaire faible et la gravitation."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Oui, et alors? J'aimerais savoir en quoi ça vient me contredire.

Tu ne me critiques pas, tu m'insultes!

Je ne t'assène pas de mots grossiers.
Je te traite pas de tout.
Mes mots aussi vexants soient-ils ne font que décrire une réalité

Pourtant tu passes ton temps à mentir, à déformer des informations pour que ça colle à tes dogmes, à affirmer des inepties alors que tu n'y connais rien.
Tu n'a aucun respect pour les autres : Tout ce que tu cherches, c'est à te faire passer pour une lumière alors que tu n'es qu'une tête d'ampoule.

Tout ce que je peux en déduire pour l'instant, c'est que l'effet en question se produirait au moment où la lumière est captée par nos détecteurs, et non au moment où elle croise le soleil.

Renseigne toi et tu verras que ces possibilités on déjà été étudiées.
C'est évident, c'est la première chose qui a été vérifiée.
Parce que tu crois naïvement que toute la communauté scientifique serait tombé dans ce piège de néophyte, alors que les astronomes et cie, c'est parmi les plus sceptiques?

J'avais un lien sur un ordi qui est mort, je vais voir si je peux le retrouver.
Mais c'est toi qui aurais du faire l'effort de te renseigner au lieu de nous renvoyer dans la préhistoire des sciences.

mais la courbure de l'espace, jamais tu ne la digéreras. là où tu t'es arrêté les sciences commencent.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4047
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par M'enfin le Ven 25 Sep 2015 - 15:55

La courbure de l'espace est une théorie, et une nouvelle théorie n'a pas à répondre de l'ancienne, mais seulement des données, et mon idée répond parfaitement aux données. Si les étoiles paraissent éloignés du centre du soleil lors d'une éclipse, et que la bordure du soleil le parait aussi, alors il faut rapetisser le soleil sur la carte du ciel faite quand il n'est pas là, sinon il va cacher des étoiles qu'il ne cachait pas lors de l'éclipse. C'est simple à comprendre et ça ne contredit pas les observations.

Renseigne toi et tu verras que ces possibilités on déjà été étudiées.
C'est évident, c'est la première chose qui a été vérifiée.
Trouve-moi un endroit où on se demande si les rayons en provenance du soleil ne seraient pas courbés. Je viens de poser la question sur un forum scientifique anglophone et j'attends la réponse. J'espère qu'ils ne vont pas la rejeter sans l'étudier.

Pourtant tu passes ton temps à mentir
Tu as cette impression parce que je remets en cause les théories, mais jamais je ne remets en cause les données, alors je ne mens pas.

Dedale a écrit:
Oui on peut l'appeler ainsi : la force de gravitation. Mais sans perdre de vue qu'il n'y a pas d'interaction physique observable/mesurable.
Donc ce n'est pas une force à proprement dit.
Je cite mon ami wiki, et je compte sur toi pour continuer de le contredire:
"Quatre interactions élémentaires sont responsables de tous les phénomènes physiques observés dans l'Univers, chacune se manifestant par une force dite force fondamentale. Ce sont l'interaction nucléaire forte, l'interaction électromagnétique, l'interaction nucléaire faible et la gravitation."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Oui, et alors? J'aimerais savoir en quoi ça vient me contredire.
Tu disais que la gravitation n'était pas une vraie force, alors qu'il s'agit d'une des quatre forces fondamentales.  qvt

Dedale a écrit:
Tu as déjà vu des rayonnements parallèles en astronomie?
Et des longueurs d'ondes très différentes de même courbure?

C'est même pas la peine que je m'emmerde à expliquer pourquoi ce sont des cancreries.
Vu que tu n'as aucun argument pour les démontrer, je peux les réfuter sans argument.
CQFD, et pour les insultes, et pour les arguments.
CQFD : Arrêtes de te débiner lamentablement comme un cancre et répond à mes questions.
CQFD encore, mais je vais quand même répondre à ta question: j'ai mis les rayons parallèles parce qu'ils sont plus facile à distinguer comme ça, ce n'est pas un dessin technique, c'est une aide à la compréhension. Vas-tu me reprocher de ne pas avoir respecté les dimensions? Quand aux longueurs d'onde, celles des étoiles sont semblables à celles du soleil, mais de toute manière, je ne vois pas comment l'énergie d'une lumière pourrait influencer sa courbure. La trajectoire d'un corps ne dépend pas de sa masse, mais de sa vitesse, et la lumière n'a qu'une seule vitesse malgré ses différentes énergies.

Dedale a écrit:
C'est toi qui confond, je te parle de poussée sur un corps, et tu me parles de son mouvement inertiel, donc lorsqu'il ne subit aucune poussée.
Et je te répond encore une fois que tes amalgames de cancre ne fonctionnent pas avec la lumière.
Rien ne peut pousser la lumière, la loi d'inertie ne s'applique pas.
Relis: je te parlais de poussée sur un corps, et tu dis que je parlais de poussée sur la lumière.  qvt

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:Et toi, on dirait bien que tu répètes ce que tu as appris par coeur sans le comprendre.
Le bon cancre  qui essaie de me vexer  sourire
Pas du tout, je ne fais que décrire la réalité, la preuve, j'ajoute un sourire, comme toi! sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par dedale le Ven 25 Sep 2015 - 17:31

M'enfin a écrit:Trouve-moi un endroit où on se demande si les rayons en provenance du soleil ne seraient pas courbés

Trouve moi un endroit où on se demande si le soleil ne serait pas cubique.

La courbure de l'espace est une théorie

Et tant que ça fonctionne on la garde.

et une nouvelle théorie n'a pas à répondre de l'ancienne

Une nouvelle théorie est censée ne pas être en retard par rapport à l'ancienne.
Et surtout, elle est censée être développée sur la base d'arguments valides.

et mon idée répond parfaitement aux données.

Faudrait d'abord que tu les connaisses,  les données,  pour en avoir une idée.
Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs.

 j'ai mis les rayons parallèles parce qu'ils sont plus facile à distinguer comme ça, ce n'est pas un dessin technique, c'est une aide à la compréhension.

Où as-tu vu des rayons parallèles en astronomie?
- Si ton dessin n'aide qu'à la compréhension de conneries, il ne sert à rien.

Bref, mes questions n'auront jamais de réponse et il vaut mieux que cela en soit ainsi. Si c'est pour lire des conneries.....

Vas-tu me reprocher de ne pas avoir respecté les dimensions?

Quelles dimensions?

Si les étoiles paraissent éloignés du centre du soleil lors d'une éclipse, et que la bordure du soleil le parait aussi, alors il faut rapetisser le soleil sur la carte du ciel faite quand il n'est pas là, sinon il va cacher des étoiles qu'il ne cachait pas lors de l'éclipse. C'est simple à comprendre et ça ne contredit pas les observations.

Et ça s'applique aux trous noirs, aux pulsars, aux nébuleuses, ton baragouinage?
Ca ne peut rien contredire puisque c'est invalide : Mais je le répète, on te connait, tu vas rester coincé dans ton simplisme jusqu'à te faire passer pour un crétin et te plaindre parce que les autres ne comprennent pas le grand théoricien que tu es.

Je viens de poser la question sur un forum scientifique anglophone et j'attends la réponse. J'espère qu'ils ne vont pas la rejeter sans l'étudier.

Je ne sais pas quelle question tu as posé et quelle réponse tu attends, mais la lumière observable depuis la terre, émise par le soleil, ne courbe pas.
Le soleil ne fait pas courber la lumière qu'il émet lui-même.

Tu as posé ça comme un fait et non une théorie. Tu fais courber un rayon solaire pour qu'il soit parallèle avec la courbe d'un autre rayon.
Quoi qu'il en soit, c'est toujours de la courbure : Tu en rajoutes à la courbure déjà observable, puis ensuite tu viens nous raconter qu'il n'y a pas de courbure  sourire

Non seulement tu ne connais rien des "données" mais tu ne sais pas, toi-même, ce que tu racontes. C'est un bataclan d'allégations contradictoires.
C'est du même acabit que les discours religieux : comme tous les discours chiés au pif sur la base de n'importe quoi, ca se contredit en permanence, c'est juste fait pour se gargariser.

Tu as cette impression parce que je remets en cause les théories, .

Ce sont tes fantasme ridicules que tu devrais remettre en question sinon tu vas mourir idiot.

C'est pas avec ce que tu racontes que tu remettras quoi que ce soit en question.
Il suffit pas de s'y croire, mon pauvre.

mais jamais je ne remets en cause les données, alors je ne mens pas

Tu ne les remets pas en cause puisque tu ne les connais pas.
Et tu déformes systématiquement le peu que tu connais pour en faire des foutaises.

On a vu ton entrée en matière , dans ce topic : Tout est mensonger.
Si tu t'en rends pas compte, c'est que tu as une case en moins.

Tu disais que la gravitation n'était pas une vraie force, alors qu'il s'agit d'une des quatre forces fondamentales.

Et je dis : Oui on peut l'appeler ainsi : la force de gravitation. Mais sans perdre de vue qu'il n'y a pas d'interaction physique observable/mesurable.
Donc ce n'est pas une force à proprement dit.


Dans le lien que tu donnes et dont tu cites l'extrait selon lequel la gravitation est l'une des 4 forces fondamentales, effectivement : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , plus loin, il y a aussi écrit :
- Vers 1915, on émettra l'hypothèse que la gravitation n'est pas une force au sens usuel que l'on donne à ce mot en physique, mais une manifestation de la déformation de l'espace-temps sous l'effet de l'énergie de la matière qui s'y trouve.
Cette hypothèse résulte de l'observation que tous les corps tombent de la même façon dans un champ de gravitation, quelles que soient leur masse ou leur composition chimique. Cette observation, a priori fortuite, en théorie newtonienne, et remarquablement vérifiée expérimentalement, est formalisée sous le nom de principe d'équivalence et amène naturellement à considérer que la gravitation est une manifestation de la géométrie de l'espace-temps.


Quand aux longueurs d'onde, celles des étoiles sont semblables à celles du soleil,

Je vois que tu n'as strictement rien pigé aux longueurs d'ondes.
C'est désespérant, après tous ces débats.
Pourtant j'ai vraiment essayé de te faire percuter : Evident aujourd'hui que tu n'y arriveras pas.

Désolé mais je ne peux pas discuter de science avec un gars comme toi, puisque tu racontes systématiquement n'importe quoi sans rien y piger.
On va pas discuter, s'engueuler : je vais juste déboulonner tes conneries.
Changement de stratégie.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4047
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par M'enfin le Ven 25 Sep 2015 - 19:48

Prend une clef anglaise, et une grosse, comme ça tu pourras dire que tu n'as pas fait exprès pour m'assommer en me déboulonnant!  boowang

Je recite ta citation:

"- Vers 1915, on émettra l'hypothèse que la gravitation n'est pas une force au sens usuel que l'on donne à ce mot en physique, mais une manifestation de la déformation de l'espace-temps sous l'effet de l'énergie de la matière qui s'y trouve. Cette hypothèse résulte de l'observation que tous les corps tombent de la même façon dans un champ de gravitation, quelles que soient leur masse ou leur composition chimique."

Tu sais ce que c'est une hypothèse? Et pour ce qui est de l'impression qu'il n'y a pas de cause physique en jeu quand un corps est en chute libre, je te rappelle qu'il n'est pas supposé y en avoir non plus pour ce qui est de son mouvement inertiel, pourtant, les petits pas indiquent le contraire.

Le soleil ne fait pas courber la lumière qu'il émet lui-même.
Où sont les expérimentations à ce sujet?

Tu as posé ça comme un fait et non une théorie. Tu fais courber un rayon solaire pour qu'il soit parallèle avec la courbe d'un autre rayon.
C'est une simple déduction: si deux rayons rapprochés l'un de l'autre se trouvent presque parallèles en périphérie du soleil, je ne vois pas pourquoi ils ne subiraient pas à peu près la même courbure à partir de ce moment.

Quoi qu'il en soit, c'est toujours de la courbure : Tu en rajoutes à la courbure déjà observable, puis ensuite tu viens nous raconter qu'il n'y a pas de courbure
Tu commences à comprendre, continue!

dedale a écrit:
M'enfin a écrit: j'ai mis les rayons parallèles parce qu'ils sont plus facile à distinguer comme ça, ce n'est pas un dessin technique, c'est une aide à la compréhension.
Où as-tu vu des rayons parallèles en astronomie?
Voilà, tu es content? Ça s'appelle de l'extrapolation, mais ça prend un minimum d'imagination pour le faire soi-même.



Dedale a écrit:
Vas-tu me reprocher de ne pas avoir respecté les dimensions?
Quelles dimensions?
Les distances, les diamètres, les angles, etc., ... tout est exagéré pour aider la compréhension. Tu devrais comprendre pourtant, toi qui exagères tes insultes pour me les rentrer dans la tête!  rire

Dedale a écrit:
Si les étoiles paraissent éloignés du centre du soleil lors d'une éclipse, et que la bordure du soleil le parait aussi, alors il faut rapetisser le soleil sur la carte du ciel faite quand il n'est pas là, sinon il va cacher des étoiles qu'il ne cachait pas lors de l'éclipse. C'est simple à comprendre et ça ne contredit pas les observations.
Et ça s'applique aux trous noirs, aux pulsars, aux nébuleuses, ton baragouinage?
Si le diamètre du soleil se trouve agrandi par sa propre gravitation, celle des autres corps astraux devrait l'être aussi, et il faudrait là aussi trouver une autre explication que la courbure.

Dedale a écrit:
mais jamais je ne remets en cause les données, alors je ne mens pas
On a vu ton entrée en matière , dans ce topic : Tout est mensonger.
Si tu t'en rends pas compte, c'est que tu as une case en moins.
Ce dont je me rend surtout compte, c'est que tu me calomnies.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par dedale le Sam 26 Sep 2015 - 2:20

M'enfin a écrit:Tu sais ce que c'est une hypothèse?

Non, non, ce n'est pas un truc qu'on chie au hasard sans rien y connaître.

Et pour ce qui est de l'impression qu'il n'y a pas de cause physique en jeu quand un corps est en chute libre, je te rappelle qu'il n'est pas supposé y en avoir non plus pour ce qui est de son mouvement inertiel, pourtant, les petits pas indiquent le contraire.

Blabla bla des conneries.

ù sont les expérimentations à ce sujet?

C'est toi qui propose, donc montre moi les tiennes. Et on verra...

C'est une simple déduction

Disons plutôt que c'est un truc chié au pif, soyons sérieux.

si deux rayons rapprochés l'un de l'autre se trouvent presque parallèles en périphérie du soleil, je ne vois pas pourquoi ils ne subiraient pas à peu près la même courbure à partir de ce moment.

C'est ton problème.
La masse du soleil n'est pas suffisante pour faire courber une émission de haute énergie produite par elle-même, il faudrait qu'elle soit beaucoup plus importante, hyperaccélérée.

Tu commences à comprendre, continue!

J'ai compris depuis belle lurette que tu patauges, vu tes réponses.

Voilà, tu es content? Ça s'appelle de l'extrapolation, mais ça prend un minimum d'imagination pour le faire soi-même.

Donc ça n'existe pas les rayons parallèles en astronomie.

Les distances, les diamètres, les angles, etc., ... tout est exagéré pour aider la compréhension. Tu devrais comprendre pourtant, toi qui exagères tes insultes pour me les rentrer dans la tête!

Personne n'a besoin de dessins simplistes complètement déconnectés des faits.
Que veux-tu qu'on en foute : Qu'on se torche peut être?

Si le diamètre du soleil se trouve agrandi par sa propre gravitation, celle des autres corps astraux devrait l'être aussi, et il faudrait là aussi trouver une autre explication que la courbure.

Explique moi un peu cet agrandissement du soleil sous l'effet de sa gravitation : Quelles sont les références de ce phénomène?

Au cas où tu ne le saurait pas encore, la gravitation, c'est ce qui agglutine les corps, les compresse, les contracte....
J'attend avec impatience une réponse sur ce phénomène miraculeux dont tu parles et qui est à l'inverse de tout ce que l'on observe.

J'imagine déjà la réponse : "Oui blabla, je n'ai rien pompé mais je rajoute des couches....". merci

Ce dont je me rend surtout compte, c'est que tu me calomnies.

C'est bien ce que je pensais : Tu as une case en moins.
Tu es parfaitement incapable d'admettre tes conneries : Donc niveau d'un gosse qui n'a pas encore atteint l'âge de raison. Voire pire.
Rien de nouveau sous la dilatation gravitationnelle du soleil.

Encore un truc que tu auras chié juste pour te faire mousser.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4047
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courbure d'Einstein

Message par M'enfin le Sam 26 Sep 2015 - 15:03

Beau langage, j'imagine que ça fait tordre de rire Bulle et JP puisqu'ils n'interviennent pas. Discussion close pour moi, affaire suivante!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum