Le glande pinéale

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Le glande pinéale

Message par _nawel le Dim 1 Nov 2015 - 16:10

La glande pinéale est située dans le cerveau. Il s'agit d'une glande endocrinienne, ses hormones servent à réguler notre sommeil, entre autres. Savez vous de quelle façon ?
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Dim 1 Nov 2015 - 19:04

HS:


Dernière édition par nawel le Dim 1 Nov 2015 - 20:11, édité 8 fois
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par M'enfin le Dim 1 Nov 2015 - 19:31

Tu as une glande qui produit trop de morphine Nawel, ou alors tu en prends trop! rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Dim 1 Nov 2015 - 20:41

M'enfin a écrit:Tu as une glande qui produit trop de morphine Nawel, ou alors tu en prends trop! rire

J'allais en parler justement m'enfin, merci pour la perche tendue.

La glande à laquelle on attribue le troisième œil dans la philosophie bouddhique, est la grande pinéale.

Or il s'agit de l'hypophyse.

Les hindous la matérialise avec un point rouge.

Les deux étant presqu'alignées, les deux ont été confondus.

A ce propos puisque tu penses que j'ai une glande qui produit trop, je dirais que c'est l'hypophyse. sourire
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par dedale le Lun 2 Nov 2015 - 2:22

Bon ca y est nawel, tu as fini ta propagande religieuse?

Je croyais que ce qui t'intéressait c'était de développer une philosophie personnelle, sans t'occuper du sens donné à l'origine aux symboles, aux paroles. C'est ce que tu m'as dis.
Et te voici en train de mormonner des extraits de versets du Coran et de faire l'apologie du communautarisme, sans peut être même en avoir conscience.
Tu es très paradoxale.

Et je pensais aussi que tu allais nous sortir un truc un peu scientifique, vu qu'on est dans le topique biologie, physique, etc.
Dans les sciences, il n'y a pas de musulmans, de chrétiens, de juif ou de bouddhistes, il n'y a que des humains : Qu'ils se tournent vers la Mecque ou pas, qu'ils croient en des dieux divers et variés, ne change rien à tout ça.
Dans l'histoire de l'homme, la Mecque est un cliché, tout comme Jérusalem ou Rome.

Des cités tempulaires, saintes, bien plus anciennes que la Mecque ou Rome, il y en a à foison sur terre. les plus anciennes sont en ruines, abandonnées pour certaines depuis des millénaires.

Il n'y auaait qu'un seul dieu, tu dis?
Pour des milliards d'habitants sur terre, qui vivent en paix, qui ne font aucune apologie ni aucune propagande, il y des dieux, pleins de divinités partout.
Et s'il n'y avait qu'un dieu, il n'y aurait pas besoin de religion, de Mecque ou de Rome.
Il y a trop de dieux pour qu'il y ait un dieu, et si tu considères que les croyances d'autres humains sont invalides, alors c'est la ségrégation. Toi qui est croyante, tu nies les autres divinités que la tienne?
- Est-ce que tu te rends compte qu'il y a 2 fois plus de bouddhistes sur terre que de musulmans?  

Toutes les religions prônent l'unité, mais combien sont capables d'unir en réalité?

Tu sais, dans les religions monothéistes, ce que les gens comme moi remarquent en premier, c'est l'absence totale de philosophie, contrairement au bouddhisme, au shivaisme, au khrishnaïsme, qui sont des philosophies développant un esprit mystique, c'est à dire recherchant une communion avec soi-même. On y croit ou pas mais il y a une recherche, qui vaut ce qu'elle vaut : les effets qu'elle produit sont observables. Il suffit de voir quelqu'un qui fait du yoga ou du tai-chi-chuan depuis 10 ans.

Dans ces religions là, il n'y a pas besoin de faire de la publicité pour dieu, puisque' celui qui la pratique est l'exemple vivant des bénéfices que l'on en tire.
C'est la religion par l'exemple et non par la parole.
Il est inutile de parler d'unité si on nie ce que sont les autres, ceux qui sont différents de nous, ceux qui n'ont pas la même philosophie ni le même dieu.
Il y a unité quand on est capable de dissiper les différences et non pas parce qu'on prie vers la Mecque.

Pour la glande pinéale, tu fais un sacré mélange de vérité et de foutaise. Et tout ça pour en revenir à la religion, à une religion.
- Une religion n'est pas la religion, et la religion n'est pas dieu. Et ici, dans les sciences, dieu n'existe pas, en tout cas pas le dieu que s'imaginent les chrétiens, les juifs, les musulmans, c'est à dire une sorte de puissance surnaturelle personnifiée capable de donner des ordres et influençant sur le destin des hommes pour les faire princes ou misérables.
- Autant croire au père noel.

Il faut savoir ouvrir les yeux, avoir amour et confiance en ce que la nature nous permet d'observer et de comprendre.
La nature n'a pas besoin de l'être humain. Ca fonctionne très sans.
Si on ne fait pas l'effort d'étudier la nature, d'admettre qu'on est ignorant et si on ne sait pas se remettre en question, alors on reste des idiots croyant détenir quelque vérité.

Si tu crois aveuglément que dieu nous protège, a tout créé, c'est que tu te voiles la face : Observe bien notre monde, prend le temps et réfléchis -> rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.
Il faut être aveugle et ne rren avoir vu de cette terre pour considérer, croire aussi excessivement, que dieu est une protection : C'est une protection quand le régime théocratique chasse l'hérétique ou le mécréant, mais dieu ne te protège nullement des cataclysmes, des calamités, des maladies, de la souffrance.... Il ne protège même pas de la connerie humaine et encore moins de l'imposture.

le Coran, la Bible, le Popol-Vuh, le Mahabarata, le Rig-Veda, c'est du folklore : Les fameuses révélations, les paroles, c'est comme les villes saintes, elles finissent en ruines.
Nos descendants ne jugeront pas notre manière de prier mais nos actes.


Et depuis un certain temps, les actes religieux que l'on peut considérer comme utiles, sont bien rares.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Lun 2 Nov 2015 - 8:30

HS:
Qu’est ce qui me meut dedale d’après toi, un désir d’évangéliser. Pourquoi les croyants ont ce désir-là, en l’occurrence je ne peux parler que de moi ne sachant pas ce qui les meut intimement, dans le sens où je n’ai pas la trame de leur démarche même si nous sommes identiques dans celle-ci. Alors je te parlerais de moi, c’est au premier abord quand je te lis par exemple, j’ai un sentiment d’affection et j’ai aimé ton « bon ça y est nawel ».

Tu sais pourquoi je l’aime, il a un goût de « je t’ai écouté, c’est bien gentil tout ça » un goût de « tu as fini, c’est à moi de te dire » un goût de «  tu as fini, petite sœur ». C'est comme cela que je le ressens.  sourire

Et au fond ce n’est pas un désir, c’est en somme une envie, ou même pas c’est naturel.

Tout ce que j’ai est l' envie de le donner tout comme toi.

Est-ce que tu peux parler de propagande dans ce cas là.

Est-ce que tu sens que je fais partie d’une organisation qui a une consigne celle de propager ?

Est-ce que tu sens une idéologie qui te pousse à croire que je suis engagée et à laquelle je veux en tant que partisane recueillir ton agrément afin de te pousser, à force de vouloir te persuader, à adhérer ? Est-ce que tu sens que ma démarche est impersonnelle, qu’elle est liée à un groupe ? Quel est le sentiment perçu, comment me perçois-tu, me vois tu seule ou accompagnée ? Si en lisant tu vois un groupe de personnes, tu vois un lieu, tu vois une mouvance, tu vois un attroupement tu as raison.

Si tu me vois seule est que je pense que tu comprends.

Maintenant comprendre n’est pas adhérer. Tu as tes opinions moi les miennes. J’ai un souhait tout comme toi tu en as un. Le mien est de te démontrer, tout comme le tien. Le mien est de te prouver, tout comme le tien. Tu as un sentiment que j’ai perçu celui qui consiste à vouloir « me sortir d’une situation » il a été clair, tu as peut-être le sentiment que je veux te faire rentrer dans une situation alors que ce n’est pas mon but. Et s’il y a bien un domaine où la démonstration est difficile est bien celui-ci.

Alors peut être penseras tu que je cherche à le faire par d’autres biais, que je cherche à t’influencer par la science car n’est-ce pas en science que l’on parle de démonstration ? Non pas que je puisse démontrer par la science le bien-fondé de la spiritualité car ces deux domaines sont distincts mais par le biais d’un endoctrinement, tu as raison.

J’use de la science pour démontrer que je ne suis pas fermée à la science que je m’y intéresse. Je parle de la science car elle m’intéresse et elle m’intéresse car elle est au combien intéressante. La science est une ouverture, l’observation, elle est naturelle. Elle est naturelle car elle nous appelle nous qui sommes observateurs si l’on a un esprit d’observation. Suffit-il d’un intérêt pour se dire scientifique ? Qu’est ce qu’un scientifique ? Est-ce un domaine où nous nous sentirions exclus car nous n’avons pas étudié ? Ou suffit-il de nous intéresser à quelque chose que ce soit pour nous qualifier de tel. Est-ce que la science se donne des limites, a des limites, nous donne des limites ? Est-ce que la science n’appartient qu’aux scientifiques en quelque sorte, les scientifiques détiennent toute la science ensuite et nous contraint à n’écouter qu’elle enfin ?

Appartenir aux scientifiques nul doute, je n’ai aucune prétention, c’est un domaine où ils excellent, où si nous en sommes ici aujourd’hui est bien grâce à eux, où les efforts fournis, passionnés nous font avancer, nous aident, nous soignent, nous enrichissent, nous éclairent.

Les scientifiques détiennent les vérités, détiennent la science.

Ce sont eux les scientifiques.

Par conséquent, je dirais enfin, nous dirions que c’est un domaine réservé, que nous ne pouvons y accéder car nous ne pouvons rivaliser avec eux, c’est vrai, et si nous nous aventurons nous ne sommes pas écoutés car nous ne revêtons pas le manteau.

Alors cette liberté nous la prenons ici, dans ce forum, dans les forums où il est question de science, et là nous pouvons parler de ce que nous observons. Ici nous sommes des « scientifique » en herbe,  et nous aimons ça.

Qu’est ce qui nous motive.

Je vais parler de moi car je ne peux pas parler d’autrui ne sachant pas ce qui motive les autres.

Je dirais globalement si je devais n’utiliser qu’un seul mot ce serait le mot amour. Le deuxième serait aventure. L’amour de l’aventure cela ne va pas, alors je dirais aventurier. S’aventurer dans des domaines scientifiques, encore faut-il connaître les limites ? Ou commence la science ou finit-elle ? Qu’est ce qui détermine l’objet scientifique ? L’éventail est très large, et je ne vais m’aventurer à le délimiter car pour moi il n’y a de limite en somme, aussi bien dans l’observation que dans la consistance de l’observation.

Si je devais prendre un exemple ce serait tout simplement une réflexion qui nait. Celle qui nait tout simplement car elle est là sous nos yeux d’abord, et je ne prendrais qu’un objet pour exemple, le tournesol, celui qui attire notre regard quand nous sommes le plus généralement sur l’autoroute.

Ma réflexion est nait là aussi j'aimerais continuer.

Cette fleur si caractéristique car elle est déjà très dominante en couleur, son jaune attire le regard. Quand elle s’offre à nous elle échappe à notre observation immédiate mais elle reste là en mémoire car elle nous interroge. Cette fleur dans ce champ de fleurs nous apparaît. Elle laisse un message à notre subconscient, probablement mais là s’agissant d’un domaine encore assez méconnu, je me contenterais de dire qu’elle ne nous laisse pas indifférent car pour moi en tout état de cause elle me communique une sensation de vie. Tête tournée vers le soleil la journée, et tête baissée quand vient la pénombre.

Le stade de l’observation ne se termine pas là car la fleur reste en mémoire.

Alors l’excitation est là, sommeille et réapparait quand l’occasion se présente. Faute de ne savoir nous nous renseignons et le meilleur support, le plus immédiat est bien le net. Nous apprenons les raisons de son attitude.

La suite tu la connais.

La consistance de l’observation. Pourquoi se limiter au net pour connaître cette plante. L’aventure crée un chemin, la passion est là, l’intéressement est le moteur, l’imagination fait le reste.

Mais imaginer n’est pas créer, c’est imaginer.

L’imagination n’est pas la science, la science est cohérence. L’explication recueillie est là mais a-t-elle satisfait notre désir de savoir. Notre imagination peut faire le reste, mais elle ne fait pas le reste, elle nait avant que la réflexion naisse.

En l’occurrence non et oui aussi.

Oui car j’ai compris comment la plante se tournait vers le soleil mais rien n’expliquait pourquoi.

Non par conséquent car je n’ai pas eu les éléments qui l’expliquait à savoir la raison pour laquelle cette plante devait se tourner vers le soleil.

Et là au moment où j’écris, je comprends autre chose.

J’avoue que sur le moment, hier en l’occurrence, je n’ai pas cherché le « pourquoi » car je n’ai pas eu le temps de le faire, mon premier réflexe a été de faire un autre lien, après l’oiseau et le reptile, à savoir l’homme.

Aujourd’hui puisqu’une réflexion nait, je sais pourquoi le Tournesol est si grand.

Le tournesol pour croitre est dotée d'une hormone, l'auxine, contenue dans la région apicale de la plante. Cette hormone est responsable de la croissance de la plante dont la corole se tourne vers le côté opposé à celui exposé au soleil.

C’est l’évidence.

Pas pour tout le monde, l'observation sans réflexion a induit en erreur jusqu'à présent, tous avez cru que le soleil attirait la corole de la fleur, et il s'agit bien du contraire.

La porte se ferme-t-elle pour autant ? Non, pourquoi le tournesol est doté de l’auxine selon cette prescription-là ?

Le tournesol n’a plus de secret.

Qu’a-t-elle cette plante à nous interroger. Sa grandeur c’est un élément qui nous attire. Sa couleur est vivace, son jaune lumineux, elle est surprenante. De quelle origine est elle ? D’Amérique du Nord, Québec plus précisément.

Alors spontanément la question se pose. Pourquoi cette plante est originaire du l’Amérique du Nord. On lui connaît des vertus, on sait que les graines servent à nourrir les oiseaux et plus particulièrement les perroquets…

On sait bien sûr que l’huile de colza se fabrique à partir du tournesol.

La plante a besoin d’ensoleillement qui favorise la pousse bien entendu, d’eau bien sûr mais surtout d’une luminosité ou lumière satisfaisante car on sait qu’elle ne pousse bien, et surtout bien haut que grâce à cela.

Contrairement aux idées reçues, le soleil n’est pour rien concernant la pousse phénoménale du tournesol qui peut atteindre 4 mètres de haut. Je n’y reviens pas.
Son origine, le lieu où la plante apparaît la première fois instinctivement me pousse à savoir qui elle servait pour apporter que ce soit nourriture, nutriment ou tout autre chose.

Relevé sur le net :

L'huile est extraite des graines, dont la teneur dans les variétés améliorées varie de 40 à 50 %. L'huile de tournesol est appréciée pour son équilibre en acides gras : elle contient 12 % seulement d'acides gras saturés et beaucoup d'acides gras mono ou poly-insaturés, acide oléique, acide palmitique et surtout acide linoléique, qui est un acide gras essentiel. D'après les nutritionnistes, cette huile a d'excellentes qualités diététiques, par exemple pour combattre le diabète. C'est également une bonne source de vitamine E. L'huile de tournesol entre dans la composition des margarines. Elle sert aussi à la fabrication de savons et de cierges. On l'utilise souvent pour mettre comme huile dans les pâtes, ou d'autres aliments...
Le tournesol oléique aussi appelé tournesol haut oléique est un tournesol sélectionné dont la composition des acides gras a été modifiée pour obtenir un taux d'acide oléique proche de 82 %7, similaire donc à celui de l'huile d'olive, mais sans le goût de cette dernière. Il est produit sous contrat en France. L'huile de tournesol oléique entre souvent dans la composition des mélanges d'huile. Depuis quelques années la culture du tournesol oléique a dépassé la culture du tournesol classique en France8.
On consomme aussi les graines torréfiées, notamment autour du bassin méditerranéen où on les connait sous le nom de pipas ou pipasol en Espagne.
Une autre manière de se nourrir des graines de tournesol réside dans la germination et les jeunes pousses tendres. En effet, les nutriments contenus dans les graines sont décuplés lorsque ces dernières sont devenues des pousses. Ces pousses peuvent être un peu longue à la mastication mais sont très bonnes.
L’huile se compose de triglycérides et de composés mineurs inférieurs à 1% de l’huile raffinée. L’huile de tournesol oléique comprend : - 9% d’acide gras saturé.
- 75 à 90% d’acide gras mono-insaturé.
- Et, 3% d’acide gras poly-insaturé.


L’ethnie qui domine sur l’Amérique du Nord est les cree. Le tournesol poussant en plaine, les cree des plaines l’ont donc utilisée.

Comme il est indiqué plus haut, pour la fabrication de savon, l’huile est extraite laquelle est riche en acide gras mono insaturée.

Je pourrais dire etc etc… j’aimerais parler des Indiens d’Amérique mais j’en reste là… et il y a encore tant à dire car le tournesol n'est pas apparu là précisément sans raison véritable.

Dedale, je suis en biologie car tout naturellement la conclusion est celle-ci, celle consistant à dire qu’il suffit d’examiner un seul être vivant pour faire un lien évident avec une tradition millénaire digne d’intérêt car tout comme j’ai réfléchi sur le tournesol, j’ai aussi réfléchi pourquoi les Musulmans adoptaient cette position dans cette orientation qui n’en est pas une, les spécialistes aujourd’hui n’ayant pas véritablement compris pourquoi.

Alors la science m’a amenée à cette conclusion, et tout naturellement le lien s'est fait pour de telles traditions qui méritent que l’on s’y attarde car à toute chose il y a une raison. Non pas que j'ai volontairement donné cette issue, j'ai tout simplement fait un parallèle avec la vision d'un champ de tournesols et la foule de personnes en prière qui a été décrite comme vue du ciel telle un champ de fleurs.

Je voudrais être honnête dedale et te dire qu'il ne s'agit pas le fruit du hasard. Dieu m'a guidée. Au travers de la Science, devant mon engouement, tout s'est fait naturellement je dirais, je ne suis pas seule.

Je pourrais en conclusion dire que l’explication que j’en donne est d’ordre scientifique, les sciences humaines en sont.

Tout comme les indiens qui ont su tirer profit du tournesol en l’utilisant, je peux tirer profit du tournesol en le comparant.

Je dirais que Dieu a pourvu à tout, et tout est à notre portée pour que nous analysions ce que chaque élément sur la terre peut nous inspirer.

Je n’exclue pas les bouddhistes à plus forte raison j’ai posté des messages dans la rubrique associée, notamment sur celui-ci : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je note que tu prêtes au Bouddhiste un intérêt certain tout comme moi, je n’ai pas mentionné cette philosophie car les trois grandes religions du monde sont celles que nous connaissons dont deux que j’ai citées.

Le bouddhisme est à la sagesse ce que la sagesse est aux hommes.

J’ai à travers les différents post décrit à quel point il m’a été précieux.

Comme je l’ai dit aussi, c’est une étape, étape qui consiste à se connaître soi-même physiologiquement, psychologiquement, philosophiquement caractérisés.

Le lien se fait encore une fois tout naturellement vers la glande pinéale mais vois-tu il ne s’agit pas d’elle mais de l’hypophyse et cela je l’ignorais jusqu’à hier.

Est-ce que je vais m’étendre encore une fois sur l’immense utilisation de cette glande, je pense que je vais en rester là car là aussi il y a tant à dire.

Ce que je veux dire par contre et qui me tient à cœur est de dire à nouveau que Dieu, Concepteur de l’Humanité et de l’Univers tout entier est tout à sa place ici, et plus que quiconque, aujourd’hui plus encore.

Je vais plus tard répondre au reste mais vois-tu la première phrase m’a livrée toutes ces réflexions et je pense qu’il me faut du temps pour le reste mais est ce bien nécessaire.
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par coyotte le Lun 2 Nov 2015 - 11:20

nawel a écrit:
Dieu, Concepteur de l’Humanité et de l’Univers tout entier

merci c'est plus simple que d'essayer de comprendre la singularité initiale.. lol!
sinon, les maasaï ne sont pas si petits que ça pour un peuple qui vit sous le soleil.
avatar
coyotte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 237
Localisation : sud west
Identité métaphysique : athée
Humeur : vagabonde
Date d'inscription : 29/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Lun 2 Nov 2015 - 11:56

coyotte a écrit:
nawel a écrit:
Dieu, Concepteur de l’Humanité et de l’Univers tout entier

merci c'est plus simple que d'essayer de comprendre la singularité initiale.. lol!
sinon, les maasaï ne sont pas si petits que ça pour un peuple qui vit sous le soleil.

Tout comme les pygmées qui eux sont les plus petits hommes de la planète.

Faut il comprendre que la morphologie est dépendante du milieu dans lequel les ethnies se sont développées, milieu dans lequel des facteurs joueraient, dans tel cas aussi bien le Maasai que le pygmée vivant dans les mêmes conditions auraient dû avoir les mêmes caractéristiques, pourquoi ne les ont ils pas ? Dans ce cas alors il faudrait écarter les conditions de vie hormis le fait qu'ils sont chasseurs et tout aussi pourvus d'une musculature développée, dans ce cas là c'est le milieu naturel qui joue, mais dans le cas présent, s'agissant de la taille, il n'y a que la glande pinéale pourvue de l'hormone de croissance qui est concernée.

Les tribus Maasai sont originaires des bords du Nil, on pourrait les considérer d'origine Egyptienne. Les Egyptiens de source reconnue ont été des forçats au service des pharaons, les pyramides ont été érigées sur une durée inestimable de temps.

Têtes courbées comme nous pouvons l'apercevoir dans toutes représentations graphiques, et le corps ayant pour défense celle que lui offre les conditions de vie en l'adaptant, il est évident que la glande pinéale, glande surrénale ont subi des mutations, non pas en elle même pour la glande pinéale mais  la cavité où elle se situe. Protégée par la boite crânienne d'une manière plus adaptée, les rayons du soleil pénétrant moins, il apparaît que la croissance fut plus effective.

Les Egyptiens étaient des hommes de grande taille, de génération en génération, père en fils cette particularité est restée.

Les Maasai sont les derniers témoins des Egyptiens véritables.

Si on aborde le sujet concernant la petitesse du pygmée, originaire du sud de l'Egypte et comme Platon le disait, vivant dans des grottes, là la glande pinéale s'est développée différemment, toujours parce que la cavité où elle se trouve a changé, à l'abri de la lumière, la protection de la glande était moins probante, les pygmées sont devenus petits et le sont restés sur le même principe de la descendance, et aujourd'hui bien entendu ont gardé cette particularité.


Dernière édition par nawel le Lun 2 Nov 2015 - 12:51, édité 1 fois
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par coyotte le Lun 2 Nov 2015 - 12:48

et si, tout bêtement, comme la couleur du cheveux, la taille des seins..., il ne s'agissait là que d'un gout?
Les hommes aiment les femmes à fortes poitrines, ce sont elles qu'ils choisissent et de mère en fille elles ont de grosses doudounes.
La blonde à la côte dans le nord, elle se marie avec un blond etc...

je ne suis pas très calé sur le sujet, ce n'est qu'une idée entendue que je répète un peu maladroitement..., mais je suis content, dieu n'apparait pas dans ton explication.
avatar
coyotte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 237
Localisation : sud west
Identité métaphysique : athée
Humeur : vagabonde
Date d'inscription : 29/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Mar 3 Nov 2015 - 16:05

coyotte a écrit:et si, tout bêtement, comme la couleur du cheveux, la taille des seins..., il ne s'agissait là que d'un gout?
Les hommes aiment les femmes à fortes poitrines, ce sont elles qu'ils choisissent et de mère en fille elles ont de grosses doudounes.
La blonde à la côte dans le nord, elle se marie avec un blond  etc...

je ne suis pas très calé sur le sujet, ce n'est qu'une idée entendue que je répète un peu maladroitement..., mais je suis content, dieu n'apparait pas dans ton explication.

Je pense comme toi, le code génétique se retrouve chez l'enfant par filiation.

Maintenant heureusement que les goûts sont dans la nature et que les hommes comme les femmes aiment tous types, tous attributs car certains hommes dans ce cas là aussi se trouveraient lésés si toutefois ils ne correspondent pas aux désidérata des femmes.

Non ?

avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par dedale le Mar 3 Nov 2015 - 17:41

nawel a écrit:Qu’est ce qui me meut dedale d’après toi, un désir d’évangéliser. Pourquoi les croyants ont ce désir-là, en l’occurrence je ne peux parler que de moi ne sachant pas ce qui les meut intimement,

Les croyants pensent bien faire en se réclamant d'une évangélisation, parce que pour eux, ils apportent la "bonne nouvelle" ; Celle de la résurrection du Christ, pour les chrétiens.
Toute les religions ont une mission de ce type, œcuménique : Faire l'homme à l'image d'un dieu.

Est-ce réellement un désir authentique de l'homme, qui naît naturellement? A vrai dire, je pense plutôt que c'est une finalité propre aux institutions politicoreligieuses qui est mue en désir et en volonté par croyance.

dans le sens où je n’ai pas la trame de leur démarche même si nous sommes identiques dans celle-ci.

La trame est observable : L'évangélisation se traduit par des actes, des paroles, et une tentative de conversion d'individus ou de peuples par les "évangélisateurs".

Alors je te parlerais de moi, c’est au premier abord quand je te lis par exemple, j’ai un sentiment d’affection et j’ai aimé ton « bon ça y est nawel ».

Tu n'as pas tort. J'admet qu'il y a un truc que j'aime bien chez toi. Je pense que' c'est parce que tu es l'un de ces rares croyants qui ne s'offusque pas systématiquement de ce que je dis.
- je ne vois pas la,religion, le sentiment religieux, comme un croyant. je suis un peu comme un extraterrestre qui ne voit pas la terre comme un humain qui y vit, je vois les choses de l'extérieur.
Il y a donc des choses auxquelles je suis étranger, et il y a des choses que je vois depuis "l'extérieur de la terre" qui ne peuvent pas être vues par celui qui y vit dessus.

Tu sais pourquoi je l’aime, il a un goût de « je t’ai écouté, c’est bien gentil tout ça » un goût de « tu as fini, c’est à moi de te dire » un goût de « tu as fini, petite sœur ». C'est comme cela que je le ressens.

C'est la fibre neurobiologique qui te parle. sourire

Et au fond ce n’est pas un désir, c’est en somme une envie, ou même pas c’est naturel.

Tout ce que j’ai est l' envie de le donner tout comme toi.

Est-ce que tu peux parler de propagande dans ce cas là.

La propagande ce n'est pas l'envie de donner.
C'est le message idéologique à travers ce que l'on donne.

Est-ce que tu sens que je fais partie d’une organisation qui a une consigne celle de propager ?

Si tu considères qu'un système religieux est une organisation colportant certains modes de pensées, des idéologies, alors oui, c'est de la propagande.

Est-ce que tu sens une idéologie qui te pousse à croire que je suis engagée et à laquelle je veux en tant que partisane recueillir ton agrément afin de te pousser, à force de vouloir te persuader, à adhérer ?

Je pense plutôt que tu cherches à te convaincre toi-même.
Il n'y a rien de plus humain que le doute : Nous ne sommes pas des machines.

J'ai lu il y a longtemps, dans des textes hindous, des histoires de raja-yogi : Il racontaient que quand le yogi parvenait aux états les plus sublimes, qu'il avait éveillé tous ses chakras, ses siddhis, etc, alors le doute les prenaient.
Eux qui pensaient s'être affranchis de la mort, des vicissitudes de l'existence, des souffrances, voyaient leurs certitudes éclater comme des bulles de savons.
Une dernière épreuve les attendait, qui n'était pas mentionnée dans les recueils : L'épreuve du doute.

je continuerais
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par M'enfin le Mar 3 Nov 2015 - 19:20

Les tournesol se tournent toujours vers le soleil, mais pas les musulmans puisque c'est vers la Mecque qu'ils doivent se retourner et que sa direction dépend de leur position sur la carte! T'es certaine que tu ne prends pas de drogue? rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Mer 4 Nov 2015 - 10:00

La glande pinéale à elle toute seule mérite qu'on s'y attarde.

J'aimerais vous en parler encore si vous le permettez.

Son rôle principal est celui consistant à réguler notre sommeil et ainsi pour que l'information passe le neurone la transmet à la rétine photoréceptive qui interprétera l'environnement diurne ou nocturne.

Une des caractéristique de la conséquence de l'exposition au soleil puisqu'en l'occurrence la glande pinéale est liée directement à lui, est son lien direct avec l'œil qui bien sûr réagira.

Si l'on y pense quand nous sommes à l'extérieur sous un soleil très actif, notre œil larmoie car l'humidification est nécessaire, ce n'est pas la conséquence du soleil sur l'œil directement mais la réaction du nerf optique qui veut apporter à l'œil tout le liquide nécessaire afin qu'il n'y ait pas cécité car comme nous l'avons vu la glande pinéale a une action directe sur la vue.

Tout comme j'ai parlé des Musulmans j'aimerais le faire des Juifs. Ceux ci ont une kipa et tout comme les Musulmans ils sont choyés par Notre Dieu.

J'aimerais faire un rappel sur l'origine juive.

L’origine du peuple Juif est inscrite dans la Bible et malgré ce qu’il est dit s’est réellement passé de cette façon-là.

Abraham, Isaac et Jacob sont les ancêtres du peuple Juif. Ces derniers vécurent aux environs du 19e siècle avant J.C. et appartenaient à un clan de bergers nomades originaires de Mésopotamie.

Les douze tribus d’Israël furent constituées, les douze fils de Jacob Jacob qui fut nommé Israël après.

Les douze tribus déterminèrent la nation juive. Celle-ci s’est entièrement constituée en Egypte où les Juifs ont séjourné, migré, séjourné à nouveau et il faut compter ceci étant une parenthèse six migrations la dernière étant l’Exode de l’Egypte vers la Terre Promise par Moise.

Le Peuple Juif a donc subi le joug des pharaons Egyptiens durant longtemps, travaillant pour la construction des Pyramides. On connait la répercussion du soleil sur la glande pinéale, trop exposé au soleil naturellement elle se défend en métamorphosant l’anatomie de la cavité qui la protège.

Cela veut dire que les Juifs d’Egypte, tous les Juifs en quelque sorte ont subi de grosses souffrances physiques durant des siècles, que la construction des pyramides a été faite à dos d’hommes, qu’il n’y a aucun secret ou mythe se rapportant à quelque intervention extraterrestre ou suprahumaine de civilisation qui aurait disparue.

Car, pour que le corps puisse faire sien une métamorphose il faut des siècles.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° (passage supprimé par la modération)

Comme je l’ai dit tout comme les Musulmans qui par la volonté de notre Dieu s’orientent vers la Mecque et le meilleur moyen que les Musulmans ont pour déterminer où se trouve la Mecque est de faire en sorte que l'ombre soit derrière eux, consigne leur ayant été donnée de cette façon là, si toutefois ils n'ont pas de boussole sur eux car le Sud est déterminant aussi. en quelque sorte pour que la glande pinéale soit au Nord donc à l’ombre, Dieu ayant pourvu à cela afin d’assurer leur confort pour que la prière ne nuise pas à leur santé, leur glande pinéale étant à l’abri de la grande luminosité du soleil, pour les Juifs il en est de même d’une autre façon, la kipa protège la glande pinéale parce que le Juif prie devant le Mur des Lamentations qui se trouve au Nord, l’arrière de la tête étant exposée au Sud. Bien entendu la kipa revêt d’autres symboliques tout comme la prière du Musulman hormis le souci de Dieu pour leur confort.

Voici la traduction de l'Amour qu'éprouve Dieu pour nous et dont nous ne nous doutons pas et si nous prenons le temps nous pouvons nous dire, il y a tant de choses que Dieu fait à notre insu pour notre bien être dans biens des domaines.


Dernière édition par nawel le Mer 4 Nov 2015 - 10:51, édité 2 fois
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Mer 4 Nov 2015 - 10:12

M'enfin a écrit:Les tournesol se tournent toujours vers le soleil, mais pas les musulmans puisque c'est vers la Mecque qu'ils doivent se retourner et que sa direction dépend de leur position sur la carte! T'es certaine que tu ne prends pas de drogue? rire

Sans le vouloir en quelque sorte, M'enfin je te réponds après sourire ou avant cela dépend s'il s'agit de chronologie ou de situation de mon message par rapport au tien, le temps et l'espace sourire
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Mer 4 Nov 2015 - 10:16

@ Dedale, touchée par tes propos, les mots me manquent sourire
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Mer 4 Nov 2015 - 11:08

Pourrais je faire une autre parenthèse.

Sans le vouloir directement, je m'aperçois que trois peuples sont issus de la Mésopotamie, Les Masaai, les Pygmées, les Juifs n'est elle pas le berceau de l'humanité ?
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Mer 4 Nov 2015 - 11:32

Une réflexion.

Le peuple juif a payé les lourds tribus d'une situation qui a causé dans sa morphologie d'énormes changements, à savoir sa taille, sa vision.

Je suis d'origine juive et j'essaye de comprendre ce qui me caractérise aussi bien moi que d'autres comme moi que j'ai côtoyés.

J'ai besoin de sommeil, je dirais beaucoup, au moins 7 heures, je dirais au minimum 7 heures de sommeil alors la moyenne est de 6 heures par nuit. Quant je dis 7 heures est que je préfère 8 heures, là c'est un agrément que je m'autorise pour être au mieux de ma forme.

Etant d'origine juive mes ascendants ont naturellement protégé la glande pinéale des rayons du soleil. Celle ci l'a naturellement protégée en la cloisonnant en quelque sorte, un peu plus sans l'emprisonner. Mais si je réfléchis la nature a fait en sorte qu'elle soit positionnée d'une certaine manière, comment si la nature change ce que Dieu a fait en premier ressort rétablir en quelque sorte un équilibre avec une anatomie différente. La nature l'a fait puisqu'elle a permis au peuple Juif ethnie d'être là, elle l'a contraint à s'adapter avec l'handicap que cette ethnie a du subir à cause d'autres, cet handicap étant venu non pas un handicap mais une faiblesse, de la vue plus précisément. La taille, la petite taille n'est pas un handicap, c'est devenu une particularité du juif, juif de souche juive. Il y a bien entendu des juifs de grande taille, il y a des juifs ayant toutes les particularités.

Et là j'aime à dire encore que Dieu a pourvu.

Il a fallu que je détermine car l'ayant désiré d'où venait ma véritable origine juive pour remonter le temps, comprendre et développer.

Le Juif a eu toutes les difficultés à s'assoir. Le Juif a de tous temps toutes les difficultés à se reposer, se poser, se dire je suis chez moi et durant des siècles il a été de toutes races toutes ethnies, a eu toutes les caractéristiques.

Cette mixité là n'est pas anodine, elle palie à l'handicap, à la faiblesse, elle donne au Juif ce qui lui a été enlevé. Elle l'a mis debout, elle l'a relevé par notre Seigneur qui l'a voulu ainsi.

C'est pour cela que le peuple Juif a les yeux bleus, les yeux noirs, verts, bridés, qu'il est grand, petit, brun, blond, beau.


Dernière édition par nawel le Mer 4 Nov 2015 - 11:53, édité 1 fois
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par Jipé le Mer 4 Nov 2015 - 11:45

nawel a écrit:
C'est pour cela que le peuple Juif a les yeux bleus, les yeux noirs, verts, bridés, qu'il est grand, petit, brun, blond, beau.

Ce n'est pas contradictoire avec ce que tu disais précédemment ? :

Le juif a plusieurs caractéristiques. Il est petit de taille, et très myope et il porte la kypa.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26385
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Mer 4 Nov 2015 - 11:59

Jipé a écrit:
nawel a écrit:
C'est pour cela que le peuple Juif a les yeux bleus, les yeux noirs, verts, bridés, qu'il est grand, petit, brun, blond, beau.

Ce n'est pas contradictoire avec ce que tu disais précédemment ? :

Le juif a plusieurs caractéristiques. Il est petit de taille, et très myope et il porte la kypa.

Non Jipé ce n'est pas contradictoire car le Juif à l'origine était Egyptien, bien avant Mésopotamien, mais restons en Egypte, il était comme tout un chacun mais ayant subi le joug des pharaons, sa morphologie a changé, l'ayant contraint à vivre avec un handicap dans le sens où cela n'en est pas un en quelque sorte car être petit ou myope n'est pas un handicap en soi, mais si tu visualises la morphologie du Juif, tu t'apercevras qu'il a une autre caractéristique, un bassin déformé, l'obligeant à avancer son bassin, un homme "sans fesse" autrement dit, et cela est aussi la conséquence directe d'une position qu'il a durant des siècles adoptée, le dos courbé, portant des charges très lourdes.

S'il n'y avait pas eu mixité par la suite, mixité car le Juif a toujours été errant de ci de là . Ce Peuple aurait disparu et ce n'était pas la Volonté de Dieu puisqu'il s'agit d'un peuple issu de notre humanité entière, un peuple élu.


Dernière édition par nawel le Mer 4 Nov 2015 - 12:56, édité 2 fois
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par Jipé le Mer 4 Nov 2015 - 12:05

Et bien moi je pense que oui, tu es en pleine contradiction !
Relis-toi bien, et tu verras, si tu es de bonne foi, que ton propos est assez absurde, qu'il est généralisateur d'une par et en opposition d'autre part...
Est-ce la volonté de dieu aussi si tu balances autant d' extrapolations ?!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26385
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Mer 4 Nov 2015 - 12:16

Si l'on doit déterminer l'origine de chaque peuple on doit se mettre à l'évidence que des facteurs contribuent à la morphologie des autochtones.

Si l'on s'en tient au Juif, il est et tu ne pourrais dire le contraire caractérisé par son teint, ses cheveux, sa pilosité, sa myopie, sa taille etc... éventuellement si tu en trouves d'autres.

Donc il a subsisté malgré tout.

La raison de sa "non disparition" est la mixité.

Quant il y a mixité il y a des caractéristiques qui le prouvent, la couleur des yeux, cheveux etc....

Ou est ton questionnement ?

avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Mer 4 Nov 2015 - 13:03

Un indice aussi concernant la typologie de la race Juive Jipé.

"Désespérant d’avoir un fils pour donner une descendance à Abraham, Sarah (la princesse), sa femme, lui demande de prendre pour concubine sa propre servante égyptienne, Hagar (la délaissée, l’abandonnée). C’est de celle-ci que naîtra Ismaël [1]."

Extrait de : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par dedale le Mer 4 Nov 2015 - 13:05

nawel a écrit:L’origine du peuple Juif est inscrite dans la Bible et malgré ce qu’il est dit s’est réellement passé de cette façon-là.

La Bible est un bouquin de mythologie, pas d'histoire. On ne peut pas s'y fier.
De plus, le mot "juif" a une connotation péjorative dans la psychologie chrétienne, signifiant "qui vient de Judas" le traître, le complice de l'assassinat du Christ.

Les interprètes de la Bible ont amalgamés plusieurs choses :
- Des groupes ethnolinguistiques parlant la langue hébreu ou des idiomes proches de cette langue.
- Des groupes/communautés israélites ayant l'idéal de former une terre "sainte", une patrie de la Méditerranée au Jourdain : Israel
- Des populations vivant en Judée.
- Des groupes ayant pour dieu Jeou ou Jeovah, Yaveh.
- Et les méchants juifs qui avaient préféré la vie de la crapule Barabas à celle de leur guide, fils de dieu.

Abraham, Isaac et Jacob sont les ancêtres du peuple Juif. Ces derniers vécurent aux environs du 19e siècle avant J.C. et appartenaient à un clan de bergers nomades originaires de Mésopotamie.

Comment peut-on savoir, estimer, que Abraham, Isaac et Jacob vivaient au 19° siècle avJC?
Déjà, il faudrait savoir s'ils ont existé, si ce ne sont pas des éponymes par exemple, de ancêtre divinisés portant un nom glorieux.

Tous les peuples de l'ancien temps pensaient que le nom de leur nation leur venait d'un grand ancêtre de lignée divine : Pour les égyptiens, c'était Egyptus, pour les troyens (Ilion), c'était Ilus (El des elohim), pour la Lybie antique (Afrique du nord), c'était Lybius, qui était frère d'Egyptus, eux-mêmes venant des Danaïdes. Pour les Danois, c'est Dan (la lune personifiée). Il y avait un ancien lac en Tunise, nommé Triton (de la déesse Athene tritonia) qui donna son nom aux tritonides, les péléens grecs devaient leur nom au Pelops (Péloponèse : L'île de Pelée, le premier grec, le grand ancêtre qui connut le kataklusmos). L'océan atlantique tient son nom d'Atlas le titan et de ses atlantides, la mer Egée tient son nom d'Ogugu, la plus ancienne, qui donne également son nom à Ogygie, l'île mystique de Calypso "la voilée" (une version d'Isis du détroit de Gibraltar).
La Judée, et les judéens, devaient leur nom à Yeow, divinité qui dans l'ancien monde fut vaincue par Sekhmet, l'Oeil de Ré, dans le Delta. Il existe encore des inscriptions pour confirmer tout ça.

Pour te dire que l'histoire ancienne, ce n'est pas à prendre au premier degré.

Le nom d'Abraham par exemple semble désigner le profil d'un homme qui s'est hissé au statut de chef, peut être au cours d'actes héroïques. C'était très souvent comme ça : L'ancêtre est un héro, un brave accueilli au ciel comme un dieu à la suite de ses exploits de son vivant.

Les douze tribus d’Israël furent constituées, les douze fils de Jacob Jacob qui fut nommé Israël après.

Cela confirme la fonction éponyme des noms.

es douze tribus déterminèrent la nation juive. Celle-ci s’est entièrement constituée en Egypte

le peuple juif de la Bible n'a jamais vraiment existé.
Le peuple égyptien (nilotique) de l'antiquité était d'office un métissage Europe-Asie-Afrique : le Delta fut longtemps sous contrôle phénicien : Les Saïtes qui devaient leur nom à Siton, patrie de leur origine, qui était une des grandes villes portuaires de la Méditerranée antique. Il y a eu également des pharaons et reines nubiennes (donc du Soudan actuel) : les nubiens jouaient un rôle très importants dans la culture égyptiennes, les danseuses nubiennes étaient des amazones qui protégeaient pharaon. Il y avait aussi des peuples, d'origine indusienne, etc, et bien sûr des sémites

Les sémites ne formaient pas un peuple uni, les phéniciens pourtant sémites n'étaient pas des hébreux et ne parlaient pas cette langue.

où les Juifs ont séjourné, migré, séjourné à nouveau et il faut compter ceci étant une parenthèse six migrations la dernière étant l’Exode de l’Egypte vers la Terre Promise par Moise.

La dernière exode, c'est pendant la seconde guerre mondiale, lorsque les groupes israelites ont formé Israel sous la pression d'Hitler principalement.

Le Peuple Juif a donc subi le joug des pharaons Egyptiens durant longtemps, travaillant pour la construction des Pyramides

Il y a avait certes des esclaves en Egypte, pas que des "juifs". Aujourd'hui il est démontré que les constructeurs de pyramides étaient rétribués si bien que ce sont eux les premiers au monde à avoir fait grève
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On connait la répercussion du soleil sur la glande pinéale, trop exposé au soleil naturellement elle se défend en métamorphosant l’anatomie de la cavité qui la protège.

Cela veut dire que les Juifs d’Egypte, tous les Juifs en quelque sorte ont subi de grosses souffrances physiques durant des siècles, que la construction des pyramides a été faite à dos d’hommes, qu’il n’y a aucun secret ou mythe se rapportant à quelque intervention extraterrestre ou suprahumaine de civilisation qui aurait disparue.

Que vient foutre la glande pinéale dans les histoires de juifs et de construction de pyramides?
Où est le rapport?

Il faut bien relire l'histoire qui raconte que Moïse a conduit son peuple hors d'Egypte pour former une nation : leur revendication était qu'il voulaient une nation à eux.
Les égyptiens n'étaient pas d'accord, mais a priori les royaumes voisins non plus puisqu'ils n'ont pas eu cette nation avant la 2°GM.

Quant à la glande pinéale, elle est inhibée par le rayonnement solaire : elle produit moins de mélatonine sous son effet, donc moins de sommeil. Ca ne métamorphose rien de particulier dans notre métabolisme.
Simplement, on dort mieux à l'ombre au frais qu'au soleil en train de crâmer.
Il n'y a aucun rapport avec la Mecque ou les juifs, et encore moins les pyramides.

Car, pour que le corps puisse faire sien une métamorphose il faut des siècles.

Tu es seule à suivre une idée dont personne ne saisit les liens, la logique et la réalité.

Le juif a plusieurs caractéristiques. Il est petit de taille, et très myope et il porte la kypa.

D'accord. Tu vas pas me dire que tu as sorti ça toute seule.

Est-ce que tu as déjà vu un juif, des juifs?
C'est de l'obscurantisme, ce que tu dis.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par _nawel le Mer 4 Nov 2015 - 13:51

dedale a écrit:
nawel a écrit:L’origine du peuple Juif est inscrite dans la Bible et malgré ce qu’il est dit s’est réellement passé de cette façon-là.

La Bible est un bouquin de mythologie, pas d'histoire. On ne peut pas s'y fier.
De plus, le mot "juif" a une connotation péjorative dans la psychologie chrétienne, signifiant "qui vient de Judas" le traître, le complice de l'assassinat du Christ.


Tu dis que le mot "juif" a une connotation péjorative dans la psychologie chrétienne

1/ Le mot "juif" a t il une connotation péjorative déjà, qui a des scrupules à dire "juif" comme qui a des scrupules à dire "arabe". Ne sont ce pas les racistes ? Pour les Juifs, n'était ce pas lors de la dernière guerre mondiale que  le peuple Juif a été mis à partie ? Que s'est il passé lors de cette guerre, avant qu'elle n'éclate, n'est ce pas une idéologie ? Celle qui a effrayé le monde par son ignominie ?  Qu'avait Hitler contre les Juifs ? Pensait il à Judas ?

Penses tu à Judas quand tu penses aux Juifs ? Est ce que les personnes qui n'osent pas employer le mot "Juif" ne le font pas parce qu'ils pensent à Judas ou parce qu'ils pensent à autre chose.....

Quel est cet autre chose qui rend les gens antisémites ?

J'aimerais bien que tu répondes sincèrement à cette question, dedale.
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glande pinéale

Message par Jipé le Mer 4 Nov 2015 - 13:55

nawel a écrit:
Si l'on s'en tient au Juif, il est et tu ne pourrais dire le contraire caractérisé par son teint, ses cheveux, sa pilosité, sa myopie, sa taille etc... éventuellement si tu en trouves d'autres.
Ben si je dis le contraire...Il n'y a pas qu'un "type" morphologique du juif, mais une extrême divergence de types physiques, morphologiques, etc...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26385
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum