Schrödinger

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Schrödinger

Message par nawel le Dim 22 Nov 2015 - 20:36

Schrödinger

Le chat ou tout objet macroscopique, est exposé à un atome radioactif qui déclenche la dispersion du cyanure à l'aide d'un détecteur qui en serait capable, dès que l'atome se désintègre.

Schrödinger a voulu observer tout simplement, car tant que l'observation n'est pas faite l'objet n'existe pas, la probabilité qu'un atome ne soit pas désintégré à l'instant t + s, sachant qu'il est "vivant" à l'instant t, ne dépend pas de t. mais de t et s.

Autrement dit, l'observation est une chose, mais la probabilité qu'il y ait autre chose quand la chose est connue est supérieure à la chose observée.

On aboutit à une situation identique à celle des fentes d'Young où le vecteur d'état est la somme vectorielle de deux amplitudes de probabilité, une pour chaque processus physique. Dans le cas d'Young, on avait le passage d'un électron ou d'un photon soit par une fente droite, soit par une fente gauche, ici c'est l'alternative chat mort / chat vivant.

Alors en application cela donne :

Par le premier passage, les photons gamma qui sont des particules chargées de lumière non pas par le mouvement rapide ou rotation rapide des atomes photons mais par leur progression ondulatoire rapide, on peut donc considérer que la lumière est aussi bien une particule qu’une onde, la lumière se fraye un chemin par l’interstice.

Par le deuxième passage, ou les deux fentes qui suivent, le même procédé mais là la progression est freinée, le mouvement ondulatoire ralentie, les photons ne sont plus actifs je dirais éteins, invisibles à l’œil nu, on pourrait parler de rayons ultra violet, mais en se retrouvant par l’intersection, ainsi formant un cone, les photons sont entrelacés, reprennent le mouvement ondulatoire, à la bonne fréquence, ainsi la lumière réapparait.

Le principe du chat de Schrödinger.

Le rayon gamma résulte de la désintégraton de l’atome, ainsi le chat meurt par radioactivité, mais l’onde qui lui parvient est invisible du fait que ce ne sont que les ultra violets dont la fréquence n’est pas contrôlée, le cyanure lui fera tout autant son effet, car l’homme que constatera t il ? Un chat mort et n’attribuera pas sa mort au rayon gamma.

L’observation.



Une meilleure compréhension dans ce lien pour l'interprétation du schéma : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par nawel le Dim 22 Nov 2015 - 21:22, édité 1 fois
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Dim 22 Nov 2015 - 20:55

Quels enseignements en tirer ?

La lumière : particules ou ondes.

Einstein a considéré que la lumière était faite de quanta d'énergie à savoir que les photons par leur rotation rapide généraient la lumière. (structure corpusculaire). et qu'il fallait un minimum de quanta pour qu'il y ait lumière.(particules)

Louis De Broglie avec sa loi sur la dualité onde-particule, généralisation des travaux de Planck et d'Einstein, en 1926 - réconcilie l'aspect corpusculaire de la lumière qu'incarne le photon et son aspect ondulatoire.(quanta d'énergie des particules et ondes)

Je pense quant à moi que à la vue de l'exemple fourni par Young, Le passage freiné du flot de lumière par deux fois a ralenti le mouvement ondulatoire, le choc des photos ensuite a redonné à ceux ci une dynamique et ils ont repris leur course.(particules et ondes).
La lumière émise est plus faible, l'ondulation ou fréquence est plus basse.

Les ondes électromagnétiques, la lumière en est chargée par conséquent la conclusion qui mérite un intérêt certain est bien celle-ci.

A partir de ceci on peut tout imaginer ou presque....

L'exemple du chat :

Ce n'est pas parce que la lumière n'est pas visible qu'elle n'existe pas, et elle apparaît alors que tout porte à croire qu'elle n'existait plus.

Tout comme le chat, sa mort constatée (visible) est intervenue au moment où on l'attendait pas, la lumière émise ou rayon gamma étant invisible à l'œil a provoqué la mort du chat, le cyanure par son expansion a provoqué la deuxième mort en quelque sorte au moment où on s'en attendait.

C'est un peu plus complexe que cela mais pour que le parallèle puisse être expliqué, le meilleur moyen est celui-ci.

les rayons x traversent la matière, ce sont des photons modifiés, éteints à une très basse fréquence, les rayons ultra violet sont éteints naturellement je dirais, ceux du soleil plus précisément, ils sont filtrés avant de nous parvenir à la bonne fréquence, dans le cas contraire, si d'aventure la couche supérieure d'ozone est altérée, les rayons ultra violet nous parviennent modifiés, d'où une problématique.

Les légumes et fruits qui se détériorent plus rapidement aujourd'hui le sont à cause de cela. Une maturation plus rapide, et le lien avec cela je l'ai fait dans un autre post. L'hormone de croissance des végétaux, celle que j'ai plus particulièrement précisé dans le post Tournesol, le lien ayant été fait ensuite avec la glande pinéale.

Maintenant, j'ai tracé les grandes lignes.

C'est à partir de l'observation et des déductions que l'on arrive à des conclusions.

Il y a des enseignements à tirer et des applications aussi. Dans l'urgence je dirais qu'il faudrait tirer déjà les enseignements, les applications sont tout aussi importantes mais relatives.

Il y a un autre post que je n'ai pas encore développé et qui a je dirais une importance relative aussi.

Il y a aussi la longueur de l'onde lumineuse.

Plus la longueur est importante, la fréquence est différente, l'ondulation plus rapide, la mer morte où le psoriasis est plus ou moins endigué, cette mer se situant au dessous du niveau de toutes autres mers du globe, les rayons ultra violet parcourent une distance supérieure, l'ondulation se faisant graduellement, leur effet est bienfaiteur, une bonne fréquence pour soigner.



Dernière édition par nawel le Dim 22 Nov 2015 - 21:53, édité 1 fois
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Dim 22 Nov 2015 - 22:31

Cela veut dire que la lumière parcoure à une fréquence moyenne une distance jusqu'à ce qu'elle obtienne la bonne fréquence dès qu'elle atteint un obstacle, les ultra violets plus particulièrement ne pouvant pas être dévié ni réfléchi ni focalisés par la matière contrairement aux rayons ultra violet qui la pénètre.

Ainsi sachant à partir d'un essai la distance entre deux points et la fréquence obtenue garantissant l'étalonnage, obtenir la bonne fréquence par comparaison eu égard à la distance parcourue qui l'est auprès de la mer morte permettrait de reproduire en laboratoire le même phénomène et nul  besoin de se déplacer en mer morte dans ces conditions là.

On pourrait parler d'innovation à moins que cela n'existe déjà ? A vos Google si ça vous dit.

A ce compte là aussi, nul besoin de modifier la structure atomique du photon pour produire des rayons x, seule une fréquence modifiée suffirait aussi bien entendu, qui peut le plus peut le moins.

Le nucléaire fait un pas en arrière.

@Bulles dedale
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Dim 22 Nov 2015 - 22:38

Et si on continue, on peut transformer cette force électromagnétique ou rayons gamma chargés d'ondes électromagnétiques plutôt pour trouver une source d'énergie.

Voilà je voulais en venir là, nul besoin de modifier la structure de l'atome, il faut aller à la source, comprendre, c'est de la théorie quantique je vous l'accorde, je ne suis pas physicienne, après le reste .... je pense que ce n'est pas le plus compliqué.

Maintenant il y a un point essentiel dont je n'ai pas parlé encore.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Dim 22 Nov 2015 - 22:42

merci dedale de me faire part de tes observations uniquement et bannir les insultes, j'avoue que ce n'est que de mémoire à part quelques copié collés que j'ai instruit tout le reste, et je te prie de bien vouloir me pardonner si je n'ai pas dit par exemple : centre nucléaire pour dire centre nucléaire et n'ai dit que nucléaire par exemple, vois tu ?

on est ok ?
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Dim 22 Nov 2015 - 22:47

Dans le cas contraire je vous laisse mon tablier...aussi

Bulle Jipé ce n'est pas que, mais bon un peu de modération aussi s'il vous plait, Ling n'a pas eu tort en somme, mais j'ai une particularité, je ne suis pas facilement vexée ni rancunière, mais le sabotage ça me saoule déplait par contre.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Dim 22 Nov 2015 - 23:20

A vos marques ...........

avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Dim 22 Nov 2015 - 23:24



insoutenable.... Crying or Very sad
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par M'enfin le Dim 22 Nov 2015 - 23:30

Hihi!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Dim 22 Nov 2015 - 23:34

avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par M'enfin le Dim 22 Nov 2015 - 23:56



Remarquer le "Mort et vivant" et non pas "Mort ou vivant" sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Lun 23 Nov 2015 - 0:57

Hormis une population de grande taille, il faut penser aux générations à venir, celle issue de nos enfants petits enfants.

Manque de rayon UV carence à venir, rachitisme, ostéoporose, pigmentation modifié, vitamine D non synthétisée par le corps humain, sont à prévoir.

La photosynthèse ne se fera plus d'une manière homogène.

Il faut que je rappelle que l'information concernant l'ensoleillement n'est pas tel qu'il est décrit, le manque de soleil provoque l'accroissement, contrairement aux idées reçues.

Le tournesol protège sa corole du soleil où se trouve l'auxine hormone de croissance, ainsi il atteint des tailles importantes car cette hormone n'est pas diffuse d'une manière homogène mais concentrée dans une partie de la corole.

L'anémone que l'on peut comparer au tournesol elle n'atteint pas de grande hauteur.

Idée reçue que le soleil fait grandir, c'est le contraire, pour ceux bien entendu qui le croient.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Lun 23 Nov 2015 - 10:41

Le photon quantum d'énergie associé aux ondes électromagnétiques, qui présente certaines caractéristiques de particule élémentaire en traversant les deux orifices continuent sa course mais est freiné dans son élan.

Peux t on considérer ainsi qu'il présente une masse ?

L'onde lumineuse est définie comme ondulatoire. Ondulatoire est perçu comme une poussée exercée qui se traduit par une ondulation.

S'il y a onde, il y a obligatoirement propagation de l'onde. Peux t on estimer que la lumière diffusée reçoit une poussée pour qu'ensuite elle ait un mouvement ondulatoire ?

En quelque sorte oui, si les photons sont considérés comme masses, ils sont projetés, subissent une poussée, le fait qu'il soient invisibles explique en quelque sorte qu'ils soient soumis à cette force, dans ce cas là, comment pourrais t on percevoir l'onde.

Non pas comme une ondulation car les photons étant des masses dans mon hypothèse seraient projetés dans tous les sens, ils prendraient une course folle et cela n'explique pas pourquoi en se regroupant à l'intersection, ils reprennent de la vigueur ou dynamisme en quelque sorte.

Il n'y a qu'une seule façon de percevoir le phénomène est de voir chaque photon tournoyer sur lui même au contact d'autres photons, comme le ferait une bille lancée dans un jeu de billes, une entrainant l'autre et ainsi de suite.

La vitesse serait relative à la poussée.

Le plancton est un domaine où l'on peut observer, d'un coup de rame à partir d'une petite embarcation, dans l'eau qui devient onde au contact de la rame, un nuage féérique d'animaux et végétaux unicellulaires ou pas, lumineux, la bioluminescence, et ce uniquement la nuit.

Pour l'avoir vécu j'en parle aujourd'hui, c'est vraiment très beau.

Wikipédia : La bioluminescence est la production et l'émission de lumière par un organisme vivant résultant d'une réaction chimique au cours de laquelle l'énergie chimique est convertie en énergie lumineuse.

Le mot a pour origine le terme grec bios signifiant vie et le terme latin lumen, lumière.

La bioluminescence est une forme de luminescence, produisant une lumière dite froide car moins de 20 % de la lumière génère de la chaleur. Elle ne doit pas être confondue avec la fluorescence, la phosphorescence ou de la lumière réfractée.

La bioluminescence peut être générée par des organismes symbiotiques hébergés au sein d'un organisme plus grand. Le composé chimique à l'origine de la luminescence est la luciférine. Celle-ci émet de la lumière en s'oxydant grâce à l'intervention de la luciférase, une enzyme. La réaction chimique peut avoir lieu à l'intérieur ou à l'extérieur de la cellule. Chez les bactéries, l'expression des gènes liés à la bioluminescence est contrôlée par un opéron appelé lux operon.

Le photon pourrait être considéré comme un organisme unicellulaire en quelque sorte, tout comme le plancton.

Pourquoi dans le cas où le photon tournant sur lui même ondulant en quelque sorte de cette façon ne poursuit pas lui aussi une course folle, parce que les photons sont magnétiques.

L'électromagnétisme.

Réaction chimique du plancton, le photon réaction physique, un photon éteint et activé naturellement au contact d'autres photons.

Nous voyons un ciel étoilé car l'obscurité nous permet de voir les étoiles, mais le vide lui n'est peut être pas si vide, peuplé de photons inactivés, c'est une probabilité. L'absence d'oxygène ne permet pas qu'ils puissent s'activer au passage d'un corps céleste, mais on peut toutefois imaginer qu'ils soient là.



avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par dedale le Lun 23 Nov 2015 - 17:36

nawel a écrit:A ce compte là aussi, nul besoin de modifier la structure atomique du photon pour produire des rayons x,

Le photon est une particule élémentaire qui n'a pas de structure atomique.

Le nucléaire fait un pas en arrière.

C'est une idée fixe.
Le nucléaire est le premier pas vers une révolution en matière d'énergie - et pas que ça

Voilà je voulais en venir là, nul besoin de modifier la structure de l'atome, il faut aller à la source, comprendre, c'est de la théorie quantique je vous l'accorde, je ne suis pas physicienne, après le reste .... je pense que ce n'est pas le plus compliqué.

Tu crois pas que les physiciens comprennent mieux que toi?
Peut être qu'il y a des raisons très concrètes et très simples à ce que l'on en passe par le nucléaire tel qu'il existe : C'est qu'on ne peut pas passer au stade supérieur sans comprendre et maîtriser les stades antérieurs.

merci dedale de me faire part de tes observations uniquement et bannir les insultes, j'avoue que ce n'est que de mémoire à part quelques copié collés que j'ai instruit tout le reste, et je te prie de bien vouloir me pardonner si je n'ai pas dit par exemple : centre nucléaire pour dire centre nucléaire et n'ai dit que nucléaire par exemple, vois tu ?

Le nucléaire, comme son nom l'indique (nucleus = noyau) est l'énergie produite par des particules possédant un noyau, un coeur : l'atome. Mais pas n'importe lequel.
Dans l'industie nuclréaire, on utilise des matériaux (des minerais) radioactifs : l'uranium par exemple.
Ce minerai d'uranium est composé d'atomes excités qui produisent des rayons gammas. Ces atomes radioactifs résultent d'une désintégration.
Pour reprendre ta propre formule : Leur structure est en pleine transmutation, elle est instable et le noyau de ces atomes est dit "en transition nucléaire" car il se réagence en permanence : dans leur excitation, les particules qui le composent s'entrechoquent.

Cette activité du noyau produit une force, que l'on peut comparer à notre échelle, à une onde de choc de haute-énergie, laquelle se traduit par une haute température utilisée ensuite pour engendrer de l'électricité : la force électrique.
C'est pour cela que l'on parle alors d'énergie thermonucléaire.

L'homme ne modifie rien, il exploite seulement, en excitant au besoi, le coeur d'atomes qui sont déjà en pleine excitation.

Imagine que tu sois une femme de la préhistoire, avant l'agriculture. Tu as très faim.
Tu tombes sur des jolies carottes bien croquantes qui poussent à l'état sauvage.
Et tu te dis : "Non, je ne peux pas les manger parce que je modifie leur structure!".

Quand nos mémés cueillaient de l'aubépine pour faire des tisanes et se soigner de certains maux ou entretenir leur santé, elles modifiaient la structure de l'aubépine.

Quand l'homme construit des temples, des routes, des ponts, des villes, il modifie la structure du monde, de l'environnement, quand ça ne détruit tout simplement pas l'écosystème.
Etc....

C'est dans l'ordre des choses, nawel.








avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Lun 23 Nov 2015 - 18:45

Oui dedale nul doute, mais bon, tu sais, moi, je suis une petite bonne femme, et en cuisine j'aime l'innovation, les mélanges qui détonnent.

Alors comme je l'ai dit ça ne mange pas de pain, et ainsi, je pourrais me dire qu'après tout le tournesol est une fleur dont la destination est toute trouvée et saine, l'huile, c'est pour cela qu'elle a cette particularité peut être, une fleur comestible de cette façon là.

J'aime savoir ce que je mets dans mon assiette et sans le savoir j'ai toujours eu un penchant pour cette huile là. Je ne suis pas de celles qui en mettent sur le feu, aussi j'y vais à petite dose, tu comprends.

Bon je vais voir plus loin, le temps de me concocter une petite tisane, j'en fais pousser sur mon balcon, à l'ancienne, comme je les aime sourire

Bon ben dedale à plus tard j'espère sourire

Ah j'oubliais, j'aime tout en cuisine sauf la choucroute, j'ai faim une indigestion et depuis beurk... sinon le reste non pas de scrupule oh j'oubliais, non, ah où ai je la tête, suis végétarienne, mais de celles qui ne mangent ni viande, ni poisson, ni œuf, on peut dire fructivore ou legumtivore, ou végétalienne ou je sais plus en fait, et puis tu sais les mots moi je ne suis pas très forte.

Oui la carotte aucune pitié pour elle mais les animaux oui à contrario.. Avant  l'ère du feu ahh le bon temps, mais ma mémoire me fait défaut, c'est l'âge... peut être.

PS : merci pour tes définitions, j'ai gagné du temps, Google me fatigue à un point ... chercher toujours chercher .... c'est lassant.

Bon nos moutons, le photon, oui, hier je ne savais pas ce qu'était un photon, j'ai imaginé lol un atome ben oui cela n'en est pas un, particule élémentaire dis tu, tu pourrais m'en dire plus ?

sourire

En fait le photon qu'est ce qui le rend je vais dire euh lumineux (excuse moi si lumineux n'est pas adéquat, sincèrement, je ne sais pas si l'on peut dire cela d'un photon, ce n'est pas par ironie crois moi)
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Mar 24 Nov 2015 - 0:39

Un photon une particule élémentaire.

Mon avis puisque nous savons toi et moi que nul ne peut déterminer même ce que soit une particule élémentaire, un photon je dirais est bien une particule dans le sens où Wikipédia l'entend :

"Constituants fondamentaux de l'univers décrits par le modèle standard de la physique des particules lequel est  une théorie scientifique qui décrit les interactions entre les particules élémentaires qui constituent la matière, laquelle est  un ensemble d'explications, de notions ou d'idées sur un sujet précis, pouvant inclure des lois et des hypothèses, induites par l'accumulation de faits prouvés par l'observation ou l'expérience."

Par conséquent, c'est bien ce que je dis, une théorie, et si tu veux mon avis sourire le photon est une partie de la lumière, une portion, un échantillonnage, que je qualifierais de corps unicellulaires avec une composition atomique car le photon a tout d'un corps étant activé subissant une excitation.

Je conçois l'espace empli de photons, éteints et non éteints.

Une ampoule électrique par l'incandescence du filament, par l'intermédiaire de l'électricité, excite les photons lesquels je dirais opèrent une course organisée dans un espace précisé mus par une excitation commune liés entre eux par un noyau atomique magnétisé.

Dès que l'interrupteur est actionné les photons ne sont plus mis à contribution, et ils s'éteignent.

C'est mon observation, ma théorie.

Alors à partir de là, tous autant que nous sommes respirons ces photons, ingérons les photons, ils sont peut être nécessaires à notre survie, nul ne peut le dire mais nul ne peut dire le contraire.

Ce qui induit :

E = mc²

que je rappelle :

Wikipédia :

"L'équation E = mc2 (lire « E égale m c carré » ou « E égale m c deux ») a été exprimée en 1905 par Albert Einstein dans le cadre de la relativité restreinte. Elle signifie qu'une particule de masse m isolée et au repos dans un référentiel possède, du fait de cette masse, une énergie E appelée énergie de masse, de valeur donnée par le produit de m par le carré de la vitesse de la lumière.

Cette relation a fortement marqué les esprits car elle montre que, du fait de l'énormité du facteur c2, une perte de masse même petite à l'échelle humaine peut dégager une quantité considérable d'énergie. Par exemple, un gramme de matière que l'on annihilerait par collision avec de l'antimatière correspond à environ 1014 joules, soit approximativement l'énergie dégagée par les premières bombes nucléaires"


Les conclusions à en tirer, il s'agit bien d'anti matière dedale.

Wikipédia :

"L'antimatière est l'ensemble des antiparticules des particules composant la matière classique — celle dont est faite la Terre. Le préfixe « anti- » signifie que l'antimatière est « l'opposée » de la matière.

L'opposition se fait au niveau des charges (dont la charge électrique) : les particules composant l'antimatière ont des charges opposées à celles des particules jouant le même rôle dans la matière. Par exemple, la matière comprend les protons, positifs, et les électrons, négatifs. L'antimatière comprend donc les antiprotons, négatifs, et les antiélectrons (ou positrons), positifs. Ce qui n'empêche pas l'existence de particules d'antimatières de charge nulle (par exemple les antineutrons). Il existe pour chaque particule une antiparticule correspondante.

Pour une particule élémentaire de charge nulle, il est possible d'être sa propre antiparticule : c'est le cas du photon, du graviton s'il existe, et le cas du neutrino n'est pas tranché."


dedale tu vois tout est dans Wikipédia. Un petit effort et tout apparaît, la lumière nait.

Pourquoi personne ne le voit.

Tu vas dire, non, je le savais et ne l'ai pas dit.

Dommage pour un chercheur tel que tu es de ne pas en dire davantage. Pourquoi ne vas tu pas plus loin dans le raisonnement ? C'est mystérieux comme comportement, à moins que tu n'ai pas fait le lien, oui j'opte pour cette solution là. Quoiqu'il en soit tu restes sur la seule définition qui dit à tort que le photon n'a pas de structure atomique. Comment veux tu progresser si déjà tu es freiné par ce qui est dit d'un côté et prouvé par le contraire par ailleurs. Le principe de rester sur une position consistant à dire l'inverse de ce qui est dit, non pas la recherche d'une vérité mais une quête que tu as du mal à cacher, ton attitude n'est pas loyale. Ou alors tout simplement tu affirmes certaines choses et sous couvert de l'aura que tu veux donner tout le monde prendra pour acquis ce que tu dis même si c'est faux.


J'espère que cela pourra nous être utile pour toutes extrapolations, je pense que oui, c'est fort probable.

Alors, tout est binaire en quelque sorte, s'il y a matière il y a antimatière, positif négatif, objectif subjectif.

Moi la lumière que nous respirons m'inspire un côté très subjectif, une source de vie, un souffle de vie.

C'est mon sujet j'ai le droit de le dire, si je ne l'avais pas ouvert, tout le reste n'aurait pas été dit, alors je m'exprime librement en ce pays libre. merci

dedale merci de ne pas commenter d'une manière arbitraire.

Bulle s'il te plait ne supprime pas cela, juste une théorie supplémentaire que je voudrais mettre sous la lumière, c'est important pour moi catholique, je pense que tu le comprendras. Sache toutefois que ce n'est pas ma démarche, j'aime la science physique  et reste dans la science physique. Ce n'est pas la conclusion beaucoup reste à dire, merci Bulle. sourire
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Mar 24 Nov 2015 - 2:13

Je laisse ce post en suspens tant que les choses ne seront pas éclaircies.

Ma demande n'est pas compliquée en soi, je demande à dedale de ne pas continuer dans le déni systématiquement, agrémenté d'insultes sournoises et sinueuses, c'est très déplaisant et pas évolutif pour un sou.

Si vous jugez que c'est moi qui ait tort pas de souci, vous êtes seuls juges.

Maintenant sachez que je suis plutôt friande du débat, pour ceux qui veulent bien entendu, dedale compris à partir du moment où son discours est cohérent, jusqu'à présent ce n'est pas le cas.

J'ai eu raison de mettre des images, j'ai présagé que cela n'allait pas s'améliorer, maintenant à vous de me dire, ce n'est pas un problème pour moi si vous jugez ma présence non souhaitée.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par dedale le Mar 24 Nov 2015 - 5:42

nawel a écrit:particule élémentaire dis tu, tu pourrais m'en dire plus ?

Je vais t'en dire plus. je réfléchis un peu d'abord. Ca va vite venir.

dedale tu vois tout est dans Wikipédia. Un petit effort et tout apparaît, la lumière nait.

Tour est dans wikipédia : Ca dépend pour qui.
Si c'était si simple, il suffirait de lire wiki pour être physicien.

Je laisse ce post en suspens tant que les choses ne seront pas éclaircies.

Avec le bordel que tu as mis, on ne risque certainement pas d'éclaircir quoi que ce soit.
La physique, nawel, ça n'a aucun rapport avec le papotage où on discute de tout et de n'importe quoi en même temps.

Ma demande n'est pas compliquée en soi, je demande à dedale de ne pas continuer dans le déni systématiquement, agrémenté d'insultes sournoises et sinueuses, c'est très déplaisant et pas évolutif pour un sou.

Où tu vois des insultes? Tu peux donner un exemple?
Mes "insultes" ne sont jamais sournoises et sinueuses, elle sont directes.
Mon déni n'est pas systématique, mais quand je vois de grosses âneries, je critique et je peux nier.

Ne vas pas t'inventer n'importe quoi.

Si vous jugez que c'est moi qui ait tort pas de souci, vous êtes seuls juges.

Personne ne te juge nawel. Alors ne demande pas de l'être.

Maintenant sachez que je suis plutôt friande du débat, pour ceux qui veulent bien entendu, dedale compris à partir du moment où son discours est cohérent, jusqu'à présent ce n'est pas le cas.

Pourquoi ce n'est pas cohérent? Je n'ai pas dis grand chose mais seulement : le photon n'a pas de structure atomique.
Tu as l'air d'aimer le débat scientifique : Soit tu t'adaptes et tu te fais les dents, soit tu restes à tergiverser sur les modalités avec lesquelles tu peux te faire critiquer.

Tu as toi-même initier un discours sur le photon : Donc tu devrais être renseignée un minimum au préalable.
Personne te demande d'être un prix nobel mais ça simplifie le débat lui-même que de ne pas dire n'importe quoi et obliger tes interlocuteurs à te corriger et à expliquer la physique des particules.
C'est sensé être un débat, un échange, mais pas une leçon de physique.
Mais bon, je vais quand même répondre avec plaisir, à ta question sur les particules élémentaires.
Ce n'est pas un problème. Parce que je sais que tu n'as pas, disons, des réflexes liés à la culture scientifique : Et ça commence tout bêtement par se renseigner.

En t'immergeant dans le domaine des sciences, même en petit amateur, tu deviens un enquêteur, quelqu'un qui travaille avec des paramètres, des preuves, des éléments déterminants et vérifiables.

Pourquoi ne vas tu pas plus loin dans le raisonnement ?

Je ne pouvais pas savoir que tu ne connaissais pas les particules élémentaires. Pour moi, tu devrais le savoir puisque tu en parles.
A moins que tu préfères parler sans savoir. Ca ne serait pas étonnant. D'autres ne se gênent pas.

Quoiqu'il en soit tu restes sur la seule définition qui dit à tort que le photon n'a pas de structure atomique.

C'est un fait : le photon n'a pas de structure atomique, c'est une particule élémentaire, subatomique.

Comment veux tu progresser si déjà tu es freiné par ce qui est dit d'un côté et prouvé par le contraire par ailleurs.

Si c'est prouvé : Montre-nous cette structure.
Un lien fera l'affaire.

Le principe de rester sur une position consistant à dire l'inverse de ce qui est dit, non pas la recherche d'une vérité mais une quête que tu as du mal à cacher, ton attitude n'est pas loyale. Ou alors tout simplement tu affirmes certaines choses et sous couvert de l'aura que tu veux donner tout le monde prendra pour acquis ce que tu dis même si c'est faux.

C'est pas la peine de radoter : Le photon n'a pas de structure atomique.
Renseigne toi, envoie des emails à des scientifiques ou pose la question sur des forums scientifiques, et tu verras par toi-même.


Les conclusions à en tirer, il s'agit bien d'anti matière dedale.

Les conclusions à en tirer, il s'agit bien d'anti matière dedale.

1 - Aucun rapport avec l'antimatière.
2 - Tu es totalement perdue.

Par conséquent, c'est bien ce que je dis, une théorie, et si tu veux mon avis sourire le photon est une partie de la lumière, une portion, un échantillonnage, que je qualifierais de corps unicellulaires avec une composition atomique car le photon a tout d'un corps étant activé subissant une excitation.

Ce que tu racontes là n'est pas de la physique, mais une interprétation personnelle faite au pif sur la base d'une ignorance totale du sujet.
Enlève-toi cette idée de la tête - que le photon aurait une composition atomique - car c'est vraiment n'importe quoi.

Je conçois l'espace empli de photons, éteints et non éteints.

Le photon n'existe que lorsqu'il est en activité. En gros, il n'y a pas de photon "éteint" car cette particule n'est que de l'énergie.
Et s'il n'y a pas d'énergie, alors il n'y a pas de particule.

Une ampoule électrique par l'incandescence du filament, par l'intermédiaire de l'électricité, excite les photons lesquels je dirais opèrent une course organisée dans un espace précisé mus par une excitation commune liés entre eux par un noyau atomique magnétisé.

Si tu commences à faire comme notre délireux de service, à raconter n'importe quoi pourvu que ça moumousse, alors on n'a pas fini.
Qu'est-ce ça t'apporte?
- Ca prouve que tu n'y connais rien et que tu es trop orgueilleuse pour l'admettre.

Dans un rayon de lumière, quel qu'il soit, il n'y a pas d'atome, il n'y a que des photons : des photo-électrons, ou si tu préfères encore des quantas d'énergie luminique.
Le rayon de lumière est une onde électromagnétique/thermodynamique et le photon en est sa particule d'énergie, son quanta.
Cette énergie est :
- soit réfléchie par les corps composés d'atomes. les électrons absorbent l'énergie des photons qui les bombardent pour ensuite en re-émettre une certaine partie.
- Cette énergie est également émise par le noyau atomique, par effondrement. Lorsque les atomes forment une masse importante, elle s'effondre sur elle-même en raison de sa gravitation. Arrivé à un certain point de cet effondrement, la pression est telle entre particules qu'elle entraîne une réaction thermonucléaire, et ceci particulièrement si la masse est formée d'atomes d'hydrogène (gaz hautement thermoréactif). Cette hydrogène compose les étoiles et le soleil.
- Pour les ampoules électriques, c'est un peu différent. Soit c'est une question de résistance et/ou de conductivité, de thermoréactivité, etc. Il y a plein de techniques.

Mais quoi qu'il en soit, le photon est une particule dite "médiatrice" qui ne possède pas de structure atomique.
Il suffit que tu fasses ta petite enquête sur le photon, moi je ne peux pas te forcer à admettre si tu ne le veux pas.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Mar 24 Nov 2015 - 6:52

dedale a écrit:
nawel a écrit:Je laisse ce post en suspens tant que les choses ne seront pas éclaircies.

Avec le bordel que tu as mis, on ne risque certainement pas d'éclaircir quoi que ce soit.
La physique, nawel, ça n'a aucun rapport avec le papotage où on discute de tout et de n'importe quoi en même temps..

Je laisse ce post en suspens tant que les choses ne seront pas éclaircies. C'est ma décision qui ne mérite aucun commentaire.

dedale a écrit:
nawel a écrit:Ma demande n'est pas compliquée en soi, je demande à dedale de ne pas continuer dans le déni systématiquement, agrémenté d'insultes sournoises et sinueuses, c'est très déplaisant et pas évolutif pour un sou.

Où tu vois des insultes? Tu peux donner un exemple?
Mes "insultes" ne sont jamais sournoises et sinueuses, elle sont directes.
Mon déni n'est pas systématique, mais quand je vois de grosses âneries, je critique et je peux nier.

Ne vas pas t'inventer n'importe quoi..

Je réitère ma demande et je m'adresse aux administrateurs et modérateurs de ce forum, tant que je suis insultée directement ou indirectement dedale doit être par l'un de vous remis sur les rails car la situation est très déplaisante et je suis modérée.

dedale a écrit:
nawel a écrit:Si vous jugez que c'est moi qui ait tort pas de souci, vous êtes seuls juges.

Personne ne te juge nawel. Alors ne demande pas de l'être..

Cette affirmation s'adressait aux administrateurs et modérateurs que je laisse juge de la situation et que ceux ci s'ils le désirent puissent me dire que je dois cesser tout débat dans ce cas là bien évidemment je quitterais ce forum.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par nawel le Mar 24 Nov 2015 - 7:22

@ dedale

Juste une chose en attendant qu'il y ait manifestation des personnes de ce forum, Schrödinger, quelle explication donnes tu ?

Etant entendu que si nous devons échanger ce sera sans insulte. (directe ou indirecte)
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par dedale le Mar 24 Nov 2015 - 7:26

nawel a écrit:Je réitère ma demande et je m'adresse aux administrateurs et modérateurs de ce forum, tant que je suis insultée directement ou indirectement dedale doit être par l'un de vous remis sur les rails car la situation est très déplaisante et je suis modérée.

Houlà, cela dépasse mes compétences.

J'arrête de discuter avec toi. Tu n'auras plus de contradicteur, ainsi si tu pourras raconter n'importe quoi.  Ca y est, t'es contente?
Grand bien te fasse.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par Bulle le Mar 24 Nov 2015 - 9:46

Sauf que pour le grand bien du forum, la contradiction est vraiment importante.

@ Nawel
- Si tu veux t'adresser aux administrateurs et aux modérateurs de ce forum il y a une balise "!" pour cela. Ils jugeront alors de la pertinence de l'alerte.  

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39975
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par Bulle le Mar 24 Nov 2015 - 10:10

nawel a écrit:Quels enseignements en tirer ?
La lumière : particules ou ondes.

Le problème est ailleurs.

Pour comprendre les types de solutions possibles à ce problème [le chat de Schrödinger - ndb] , on peut commencer par se demander laquelle des trois propositions suivantes abandonner. On pourrait vouloir, a priori, les affirmer toutes simultanément, mais elles sont incompatibles entre elles, comme on l’a vu dans l’annexe de la section II 40 :
1. Les systèmes physiques macroscopiques sont dans des états bien définis (au moins la plupart du temps) : les chats sont vivants ou morts, les appareils de mesure indiquent des résultats non ambigus etc.
2. La fonction d’onde décrit ‘complètement’ tout système physique, c’est-à-dire qu’il n’y a aucune autre variable à introduire, même en principe, pour décrire un système physique, y compris un appareil de mesure.
3. La fonction évolue dans le temps d’une façon qui est linéaire et déterministe.

Selon le choix que l’on fait, on s’engage dans une des trois directions suivantes :
- On abandonne  1), les différents états macroscopiquement distincts des appareils de mesure et les chats vivants et morts coexistent. On s’oriente alors vers l’idée des univers multiples.
- On abandonne 2), ce qui veut dire qu’on introduit des «variables cachées », qui complètent la description du système, comme dans la théorie de Bohm, qui est la tentative la plus d´eveloppée allant dans ce sens, et qui sera discutée ci-dessous.
- On abandonne 3), la dynamique doit être non-linéaire puisque la seule propriété de l’évolution de Schrödinger qu’on a utilisée pour arriver à l’état (2.3) était le caractère linéaire de cette évolution. On peut aussi tenter de remplacer l’évolution déterministe de Schrödinger par une évolution stochastique.

Pour ce qui est de la première approche, qui est souvent présentée comme une possibilité sérieuse mais qui est rarement explicitée, et dont la cohérence est loin d’être évidente, voir Bell ([7], chapitres 11 et 15), Maudlin [49] et Albert [1] pour une critique plus approfondie.

Pour Bell, seules les solutions 2 et 3 m`enent à une «image précise » [5]. Si l’on cherche à développer la troisième solution, il faut modifier l’équation de Schrödinger et la remplacer par une équation non-linéaire ou stochastique. Celle-ci devrait avoir deux propriétés : être suffisamment bien approximée par l’équation de Schrödinger lorsqu’on discute d’un petit nombre de particules, de façon à ce que les prédictions de la mécanique quantique restent vraies pour la nouvelle théorie, et se ramener, lorsqu’on parle d’un grand nombre de particules (par exemple, un appareil de mesure), essentiellement à l’opération de réduction de la fonction d’onde. Vu la difficulté mathématique inhérente au traitement d’équations non-linéaires, le fait qu’il n’existe aujourd’hui aucune solution satisfaisante de ce type ne peut pas être considérée comme un argument très fort contre cette suggestion :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39975
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par orthon7 le Mar 24 Nov 2015 - 10:46

dedain
avatar
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4645
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Schrödinger

Message par Bulle le Mar 24 Nov 2015 - 10:56

C'est marrant de rappeler les concepts de Berkeley (et sa consommation de cannabis) lol!

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39975
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum