La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Dim 10 Jan 2016 - 0:06

M'enfin a écrit:Il n'y a pas de finalité dans le hasard des mutations, et il n'y en a pas non plus dans celui des petits pas. Si les espèces peuvent bénéficier du hasard sans qu'il y ait de finalité, les atomes le peuvent aussi, et nos idées le peuvent aussi.
Prend deux atomes au hasard dans l'univers que tu es capable d'observer, il n'y a aucune chance qu'ils réagissent mutuellement en fonction de l'effet Doppler produit par le rayonnement de l'autre.
sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Dim 10 Jan 2016 - 2:51

M'enfin a écrit:Désolé que tu sois encore obligé de me traiter de débile Dedale, moi qui suis pourtant un génie!

Je ne traite de rien.
Ce que tu racontes est un truc débile : Les arguments sont débiles et conduisent donc à des raisonnements débiles.

Désolé encore que tu aies cru qu'elles étaient absurdes, moi qui suis si terre à terre!

C'est nous qui sommes désolé pour toi. Tu as naïvement cru qu'on pouvait chier des théories au pif et que ça suffisait pour révolutionner les sciences.
Et te voilà en train de rabâcher les mêmes inepties depuis des années, sans aucune plus-value, parfaitement incapable de te remettre en question quand c'est démontré.

J'ai vérifié, et je suis toujours connecté.

Tes arguments, quand tu en as, ne le sont pas. Tu raconte des conneries.

Merci de m'y faire penser! On n'est jamais trop prudents, un message est si vite perdu.

Depuis le début que nous débattons (2 ans), tu crois que tu peux te défiler comme un mioche.
Non, M'enfin. Tu vas rester planté là, à trépigner tout le reste de ta vie si c'est nécessaire : Tu pourras toujours continuer à croire que tu révolutionnes les sciences.
- Les science....Si tu pompais quelque chose au moins.

Pâté pour les chats tu veux dire? Je ne vois vraiment pas ce que de la nourriture a à voir avec mes atomes, à moins que tu veuilles dire qu'ils se nourrissent d'effet doppler, mais c'est ta responsabilité.

Ce qui me rassure, c'est que plus personne ne gobe tes trucs pour débiles. Ton jeu de troll est fini.
Tu pisses dans un violon.

Comme celui qui suit peut-être?

Oui, c'est totalement anormal pour toi de rectifier tes conneries.

En réalité, tu n'as plus rien à raconter. Toutes tes "thèses" s'arrêtent là dans une impasse : Celle de ton incapacité à faire avancer les choses et à admettre tes erreurs.
Ton violon va déborder si  tu ne te sors pas le doigt.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Dim 10 Jan 2016 - 16:07

Dedale a écrit:Ce qui me rassure, c'est que plus personne ne gobe tes trucs pour débiles.
Que veux-tu, chacun son karma, toi tu aimes insulter, moi j'aime être insulté. Ronron dirait que le hasard n'y est pour rien, moi je trouve que ce n'est pas une nécessité! Au fait, d'où vient la nécessité de résister au changement pour une particule massive dans le modèle standard?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Dim 10 Jan 2016 - 16:12

M'enfin a écrit:Ce n'est pas le cas pour notre propre utilisation de l'effet doppler. Par exemple, on ne peut pas revenir en arrière quand on a eu une contravention pour excès de vitesse, ou encore on ne peut pas espérer qu'une étoile se soit déplacée moins vite sur son orbite après en avoir mesuré la vitesse. Quand on les mesure, les vitesses étaient ce qu'elles étaient au moment où la lumière a été émise, et ce qu'on fait de cette information se produira nécessairement dans le futur, pas dans le passé.

Ton exemple n'a aucun rapport avec l'effet doppler.
L'effet doppler concerne les longueurs d'onde, et donc il faut d'abord réceptionner ces ondes avant de pouvoir en mesurer les longueurs : Mais ça, je pense que tout le monde avait compris.
Les vitesses sont ce qu'elles sont au moment où on les mesure.

Il n'y a pas de finalité dans le hasard des mutations

Les mutations n'ont aucun rapport avec les concepts philosophiques religieux et affiliés.
Il y a un mécanisme génétique qui ne se duplique jamais 2 fois de façon identique. Ceci n'est pas une question de finalité ou de hasard, c'est une question de système et de dynamique.
Pour que la duplication parfaite puisse se reproduire, il faudrait que toutes les conditions nécessaires le permettant, soient elles aussi, parfaitement les mêmes.

et il n'y en a pas non plus dans celui des petits pas.

Ta "théorie" des petits pas procède selon une finalité que tu revendiques à chacun de tes postes.
Certes, la finalité que tu donnes à cette "thèse" n'a aucune valeur, mais elle n'a rien d'un hasard.

Si les espèces peuvent bénéficier du hasard sans qu'il y ait de finalité....

....C'est que la vie est opportuniste par nécessité.
Sans quoi il peut toujours y avoir tout le hasard du monde, ça ne changera rien.

les atomes le peuvent aussi,

Les atomes sont comme des briques, des éléments constitutifs de la matière : Les briques ne peuvent rien, elles sont faites pour être assemblées en fonction de leur propriétés.

et nos idées le peuvent aussi.

Si tes idées ne s'adaptent pas, alors elles disparaissent : Et elles ne bénéficieront ni du hasard ni du saint esprit, quelles que soient les prières auxquelles tu te raccroches.

J'attends qu'il sorte son gros fusil. Pour l'instant, c'est pas assez douloureux pour que j'obéisse.

Le pauvre est tellement à côté de la plaque qu'il ne comprend pas pourquoi il est remis en question.
On t'explique simplement pourquoi ton discours est invalide sur le fond et sur la forme.

On s'en tamponne royalement de tes réactions de neuneu qui veut jouer avec des notions scientifiques sans savoir de quoi il parle.



avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Dim 10 Jan 2016 - 16:31

M'enfin a écrit:Au fait, d'où vient la nécessité de résister au changement pour une particule massive dans le modèle standard?

Ca serait plutôt à moi de te poser la question : D'où vient cette "nécessité" dont tu parles?
Je ne peux pas répondre à ce que tu t'inventes, faute de connaître le sujet.

Que veux-tu, chacun son karma, toi tu aimes insulter, moi j'aime être insulté.

Ce ne sont pas des insultes : Ton discours est débile.
Tu pars sur la base d'arguments déficients pour monter des théories qui, fatalement, le sont toutes autant.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Dim 10 Jan 2016 - 19:31

Dedale a écrit:L'effet doppler concerne les longueurs d'onde, et donc il faut d'abord réceptionner ces ondes avant de pouvoir en mesurer les longueurs : Mais ça, je pense que tout le monde avait compris.
L'effet doppler ne dépend pas d'une mesure, c'est une perception, sinon les chauves souris ne pourraient pas l'utiliser.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Dim 10 Jan 2016 - 19:37

Dedale a écrit:Ce ne sont pas des insultes : Ton discours est débile.
T'arrête pas, je suis tout près de l'orgasme.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Dim 10 Jan 2016 - 19:51

M'enfin a écrit:L'effet doppler ne dépend pas d'une mesure, c'est une perception, sinon les chauves souris ne pourraient pas l'utiliser.
Je ne sais pas si tu es bien informé la bas au Québec mais une perception est une forme de mesure, moins précise en général mais une mesure au moins qualitative quand même. Quand tu mets la main sur une plaque brûlante tu ne mesures pas la température au degré près mais tu es en principe capable d'évaluer la dangerosité de sa chaleur.
sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Dim 10 Jan 2016 - 21:45

Si la plaque est trop chaude, ta main se retire toute seule avant que tu aies le temps d'évaluer quoique ce soit. Il n'y a pas d'évaluation comme telle, si l'intensité dépasse un certain seuil, elle déclenche un réflexe. Pour le radar des chauves-souris, c'est pareil: si la fréquence de retour diffère de la fréquence d'émission, elle provoque un réflexe si elle dépasse un certain seuil, sinon elle peut être utilisée pour situer les objets et se mouvoir par rapport à eux. Naturellement, chez les particules, l'effet doppler provoquerait seulement un réflexe.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Lun 11 Jan 2016 - 4:07

M'enfin a écrit:L'effet doppler ne dépend pas d'une mesure, c'est une perception,

Tu perçois l'éloignement des galaxies? sourire

sinon les chauves souris ne pourraient pas l'utiliser

Ben oui, même les chauve souris savent mieux que toi ce qu'est l'effet doppler.

T'arrête pas, je suis tout près de l'orgasme.

Tu parles d'un orgasme, c'est plutôt de l'incontinence oui.

Si la plaque est trop chaude, ta main se retire toute seule avant que tu aies le temps d'évaluer quoique ce soit.

Une main ne fonctionne pas toute seule.
Il y a un signal sensoriel (la température, la brulûre) qui est envoyé au cerveau qui ordonne à la main de se retirer.

Il n'y a pas d'évaluation comme telle, si l'intensité dépasse un certain seuil, elle déclenche un réflexe.

Le réflexe fait suite à une évaluation de type primaire :
- L'information "intensité, douleur" est transmise au cerveau, dirigée vers le secteur "contrôle de la main" et renvoie l'ordre approprié.

Pour le radar des chauves-souris, c'est pareil: si la fréquence de retour diffère de la fréquence d'émission

C'est pas tout à fait comme ça mais admettons : La condition que tu décris est une évaluation de différence de signal.

elle provoque un réflexe si elle dépasse un certain seuil, sinon elle peut être utilisée pour situer les objets et se mouvoir par rapport à eux. Naturellement, chez les particules, l'effet doppler provoquerait seulement un réflexe.

C'est vraiment des explications de taré.

- Voilà que l'effet doppler provoque des réflexes chez les particules.

Heureux sont ceux qui connaissent un tant soit peu les sciences.







avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Lun 11 Jan 2016 - 17:12

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:L'effet doppler ne dépend pas d'une mesure, c'est une perception,
Tu perçois l'éloignement des galaxies?  sourire
Si cette perception-là servait à notre sur vie immédiate, nous aurions développé un organe pour la percevoir, comme pour les chauves souris.

Dedale a écrit:
sinon les chauves souris ne pourraient pas l'utiliser
Ben oui, même les chauve souris savent mieux que toi ce qu'est l'effet doppler.
Ça doit puisqu'elles n'arrêtent pas de m'insulter elles aussi sur l'application ultra-son de mon smartphone.

Dedale a écrit:
T'arrête pas, je suis tout près de l'orgasme.
Tu parles d'un orgasme, c'est plutôt de l'incontinence oui.
Pas de problème, j'ai mon violon tout près.

Dedale a écrit:
Si la plaque est trop chaude, ta main se retire toute seule avant que tu aies le temps d'évaluer quoique ce soit.
Une main ne fonctionne pas toute seule.
C'est pas possible d'être aussi obtus, si tu pouvais, tu discuterais l'usage de chaque lettre. Déformation professionnelle ou caractérielle?

Dedale a écrit:
Pour le radar des chauves-souris, c'est pareil: si la fréquence de retour diffère de la fréquence d'émission
C'est pas tout à fait comme ça mais admettons : La condition que tu décris est une évaluation de différence de signal.
Toi qui sait tout, je cherche de l'information sur son organe de perception de l'effet doppler.

Dedale a écrit:
elle provoque un réflexe si elle dépasse un certain seuil, sinon elle peut être utilisée pour situer les objets et se mouvoir par rapport à eux. Naturellement, chez les particules, l'effet doppler provoquerait seulement un réflexe.
C'est vraiment des explications de taré.
- Voilà que l'effet doppler provoque des réflexes chez les particules.
Heureux sont ceux qui connaissent un tant soit peu les sciences.
Encore de l'obtusion. Je te fais remarquer que dans un réflexe, il y a le principe de la réflexion, qui est applicable aux ondes ou aux objets, quels que soient les ondes ou les objets.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Lun 11 Jan 2016 - 17:20

Bean a écrit:
M'enfin a écrit:Il n'y a pas de finalité dans le hasard des mutations, et il n'y en a pas non plus dans celui des petits pas. Si les espèces peuvent bénéficier du hasard sans qu'il y ait de finalité, les atomes le peuvent aussi, et nos idées le peuvent aussi.
Prend deux atomes au hasard dans l'univers que tu es capable d'observer, il n'y a aucune chance qu'ils réagissent mutuellement en fonction de l'effet Doppler produit par le rayonnement de l'autre.
sourire
Sauf si on considère que l'effet doppler cosmique est la cause de la gravitation, parce qu'il produirait alors leur accélération l'un envers l'autre, une accélération qui leur servirait à annuler l'effet en question, de manière à demeurer synchronisés entre eux malgré la distance.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Lun 11 Jan 2016 - 17:24

S'ils annulaient l'effet Doppler, on n'aurait aucune chance d'observer un quelconque effet Doppler dans tout l'univers et les galaxies ne s'éloigneraient pas les unes des autres. Seulement on l'observe, preuve que ta théorie est bidon.
sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Lun 11 Jan 2016 - 17:58

Tu as mal saisi le principe des pas: c'est justement en agissant pour annuler l'effet doppler entre eux que les particules en produisent. À notre échelle, il n'y a pas d'effet doppler entre deux corps immobiles l'un par rapport à l'autre, mais pour deux particules liées, il y en a si elles ont déjà subit une poussée dans une direction donnée. Pour deux particules distantes, c'est la gravitation qui les lie: elle agissent aussi pour annuler l'effet doppler, mais celui qui produit le redshift, donc elles agissent pour se rapprocher les unes des autres, et vu que les corps auxquels elles appartiennent sont en mouvement orbital les uns avec les autres, cette annulation ne produit pas d'effet doppler. Comme je l'ai déjà dit, cet effet doppler particulier proviendrait des décalages entre les pas des particules plus petites, et celles des particules plus grandes dont elles font partie. Mais je sais que ça ne t'intéresse pas, alors continue de faire comme Dedale, fait encore comme si tu n'aimais pas ça! sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Lun 11 Jan 2016 - 18:04

M'enfin a écrit:... alors continue de faire comme Dedale, fait encore comme si tu n'aimais pas ça! sourire
Il n'est pas question d'amour mais de sciences, enfin en principe, décidément tu mélanges tout. lol!
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Lun 11 Jan 2016 - 18:20

Je ne mélange pas, je me sers d'une idée pour expliquer celles des autres. Mais personne n'aime spontanément les idées des autres, il faut qu'elles soient intégrées dès le jeune âge, sinon il nous faut beaucoup de temps et de chance pour les intégrer.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Lun 11 Jan 2016 - 18:30

M'enfin a écrit:Mais personne n'aime spontanément les idées des autres, ...
Décidément tu es en déficit d'amour ... trouve-toi une blonde et fait-toi câliner, ça ira mieux après. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Lun 11 Jan 2016 - 18:42

Entre aimer et rejeter, il y a du jeu, mais à partir d'un certain âge, nous préférons rejeter, raison pour laquelle il nous faut beaucoup de temps pour intégrer.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Lun 11 Jan 2016 - 18:47

En manque d'amour, tu rejettes. Résultat, tu es frustré. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Lun 11 Jan 2016 - 19:06

En manque d'amour tu en cherches, résultat, tu trouves du sexe et les problèmes qui viennent avec. Merci, j'ai déjà donné! Pour le temps qu'il me reste, je vais plutôt lorgner du côté des explications!  sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Lun 11 Jan 2016 - 19:11

Eh bien ce n'est pas en t'inventant une théorie physique débile que tu vas résoudre tes problèmes sexuels, vois-tu ? sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6628
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Lun 11 Jan 2016 - 19:26

Si, parce que ça m'aide à comprendre nos comportements humains, vois-tu? sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Mar 12 Jan 2016 - 4:02

M'enfin a écrit:
dedale a écrit:
M'enfin a écrit:L'effet doppler ne dépend pas d'une mesure, c'est une perception,
Tu perçois l'éloignement des galaxies?   sourire
Si cette perception-là servait à notre sur vie immédiate, nous aurions développé un organe pour la percevoir, comme pour les chauves souris.

Nous, nous avons développé des instruments de mesure et pour d'autres raisons que celle de la survie.

C'est pas possible d'être aussi obtus, si tu pouvais, tu discuterais l'usage de chaque lettre. Déformation professionnelle ou caractérielle?

Quoi? Tu ne comprends ma suspicion au vu de ce que tu peux raconter?
- Surtout quand tu viens de chier une théorie sur la réflexologie des états de propagation.

Toi qui sait tout, je cherche de l'information sur son organe de perception de l'effet doppler.

Ce n'est pas vraiment une perception de l'effet doppler, c'est de l'écholocation.
L'écholocation, en gros mais tu dois le savoir, ça consiste à émettre des sons - en l'occurrence des ultrasons pour pour la CV - et à écouter les échos renvoyés.
L'organe de traitement de l'ultrason est l’ouïe.
Seulement chez la CV, c'est plus compliqué car cette ouïe fonctionne de pair avec le système optique, et renvoie à l'animal une sorte d'image sonore en 3d.
C'est donc très proche d'un système de radar primaire. Le  balayage des ondes retourne une topographie des cibles, des obstacles, des reliefs à éviter....

Encore de l'obtusion. Je te fais remarquer que dans un réflexe, il y a le principe de la réflexion, qui est applicable aux ondes ou aux objets, quels que soient les ondes ou les objets.

C'est dans le reflet qu'il y a un principe de réflexion.
Dans le réflexe il y a un principe de réaction musculaire, voire émotionnelle, le plus souvent involontaire.

Sauf si on considère que l'effet doppler cosmique est la cause de la gravitation

Tu inventes des propriétés et des interactions magiques.
Comme son nom l'indique, l'effet doppler est un effet de décalage de longueur d'ondes : Les sources sont en mouvement donc les ondes qu'elles émettent se décalent fatalement.  
Ca ne produit pas de gravitation.

Pourquoi t'invente-tu de telles conneries?

parce qu'il produirait alors leur accélération l'un envers l'autre.
une accélération qui leur servirait à annuler l'effet en question, de manière à demeurer synchronisés entre eux malgré la distance.

Si tu connaissais un peu le sujet, tu te demanderais quel énergumène a pu sortir un truc aussi débile.
Faut te soigner mon pauvre.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Mar 12 Jan 2016 - 17:14

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:
dedale a écrit:
M'enfin a écrit:L'effet doppler ne dépend pas d'une mesure, c'est une perception,
Tu perçois l'éloignement des galaxies?   sourire
Si cette perception-là servait à notre sur vie immédiate, nous aurions développé un organe pour la percevoir, comme pour les chauves souris.
Nous, nous avons développé des instruments de mesure et pour d'autres raisons que celle de la survie.
Chacun agit d'abord pour sa propre survie, c'est une question d'instinct. C'est pour ça qu'il est difficile de se suicider. Quand on fabrique des outils, c'est pour nous faciliter la vie, ou encore pour rendre plus difficile celle des autres, ce qui revient au même. Nos outils remplacent les organes dont l'évolution ne nous a pas pourvus, et dont le développement dépend des circonstances. C'était inutile de percevoir l'éloignement des galaxies avant de pouvoir aller dans l'espace, maintenant ça l'est.

Tu ne comprends ma suspicion au vu de ce que tu peux raconter?
Tu es beaucoup plus suspicieux que la moyenne des ours, tu pourrais en tenir compte et te tempérer un peu quand on te le dis, montrer un peu d'autodérision peut-être. Je ne suis pas ici pour me battre avec les gens, mais je suis bien forcé d'être agressif quand on m'attaque, et je n'aime pas ressentir ça.

Dedale a écrit:
Toi qui sait tout, je cherche de l'information sur son organe de perception de l'effet doppler.
Ce n'est pas vraiment une perception de l'effet doppler, c'est de l'écholocation.
Oui je sais, mais je parlais de l'effet doppler en particulier, de la manière dont leur organe de perception le perçoit. Ce n'est pas comme percevoir le son d'une sirène passer de l'aigu au grave, c'est percevoir que la fréquence du signal que l'on a émis n'est pas la même quand il nous revient. Je ne saisis pas exactement comment se fait cette perception. Y a-t-il un lien avec le fait que le signal augmente de fréquence quand l'objet est plus proche? Le signal perçu déclenche-t-il directement le signal émis? Comment les deux signaux interfèrent-ils? Comment la comparaison entre les deux fréquence se fait-elle. Entendent-ils les deux sons à la fois par leurs oreilles, ou y a-t-il un mécanisme interne qui compare la fréquence perçue avec celle qui est en cours de production? Il appert que le son produit pourrait endommager leur ouïe s'ils le percevaient directement tellement il est fort, dans ce cas, il faudrait que les impulsions sortantes ne se produisent pas en même temps que les impulsions entrantes, donc que le mécanisme d'interférence soit interne, à moins qu'il y ait un mécanisme pour amplifier l'intensité réfléchie de manière à ce qu'elle annule l'intensité sortante.

Dedale a écrit:
Encore de l'obtusion. Je te fais remarquer que dans un réflexe, il y a le principe de la réflexion, qui est applicable aux ondes ou aux objets, quels que soient les ondes ou les objets.
C'est dans le reflet qu'il y a un principe de réflexion.
Dans le réflexe il y a un principe de réaction musculaire, voire émotionnelle, le plus souvent involontaire.
Oui, mais la réflexion dite intellectuelle est elle même un type de reflet, un reflet décalé temporellement et manipulé physiquement, mais un reflet quand même, alors le réflexe aussi, il est seulement moins décalé et moins manipulé.

Dedale a écrit:
Sauf si on considère que l'effet doppler cosmique est la cause de la gravitation
Tu inventes des propriétés et des interactions magiques.
C'est moins magique que l'espace-temps courbe, et ça a l'avantage d'expliquer le mouvement, la masse gravitationnelle, et la masse inertielle, trois phénomènes, visiblement liés, pour le prix d'un seul mécanisme.

Comme son nom l'indique, l'effet doppler est un effet de décalage de longueur d'ondes : Les sources sont en mouvement donc les ondes qu'elles émettent se décalent fatalement.
 Bien sûr, et cet effet universel ne servirait qu'à l'humanité. Ça nous fait une belle jambe, mais c'est peu vraisemblable.

Ca ne produit pas de gravitation.
Ça reste à voir, mais je suppose que tu seras de ceux qui ne changeront pas d'idée si jamais c'est vu.

Pourquoi t'invente-tu de telles conneries?
Juste pour être traité de con, t'as pas remarqué encore que j'adorais ça?

Dedale a écrit:
parce qu'il produirait alors leur accélération l'un envers l'autre.
une accélération qui leur servirait à annuler l'effet en question, de manière à demeurer synchronisés entre eux malgré la distance.
Si tu connaissais un peu le sujet, tu te demanderais quel énergumène a pu sortir un truc aussi débile.
Je connais un peu le sujet, et je me demande bien quel énergumène peut traiter les autres de débiles et avoir autant de connaissances à la fois.

Faut te soigner mon pauvre.
Si je n'étais pas en bonne santé mentale, je ne te supporterais pas, j'aurais déjà pété une coche comme on dit ici.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Mer 13 Jan 2016 - 5:00

M'enfin a écrit:Chacun agit d'abord pour sa propre survie, c'est une question d'instinct. C'est pour ça qu'il est difficile de se suicider. Quand on fabrique des outils, c'est pour nous faciliter la vie, ou encore pour rendre plus difficile celle des autres, ce qui revient au même. Nos outils remplacent les organes dont l'évolution ne nous a pas pourvus, et dont le développement dépend des circonstances.

Tout ça, mon pauvre, c'est du globalisme primaire sans discernement.
La survie n'est pas concernée par l'effet doppler ou sinon seulement dans certaines circonstances bien précises.

Un doppler est un appareil mesurant les longueurs d'onde et leurs décalages, donc nécessaire à l'étude de la propagation des ondes. Ce n'est pas un besoin organique mais une nécessité dans le cadre des sciences.

C'était inutile de percevoir l'éloignement des galaxies avant de pouvoir aller dans l'espace, maintenant ça l'est.

Tu dis n'importe quoi, le doppler a été inventé bien avant l'exploration spatiale : Simplement, le doppler-fitzeau est utilisé en radioastronomie pour connaître l'éloignement des objets.

Tu es beaucoup plus suspicieux que la moyenne des ours, tu pourrais en tenir compte et te tempérer un peu quand on te le dis, montrer un peu d'autodérision peut-être. Je ne suis pas ici pour me battre avec les gens, mais je suis bien forcé d'être agressif quand on m'attaque, et je n'aime pas ressentir ça.

Ce n'est pas de tes humeurs (ou des miennes) dont il est question mais de ce que tu racontes.
Au lieu de me demander de faire de la dérision, pense plutôt d'abord à rectifier tes énormités redondantes. Ca sera plus logique.

Oui je sais, mais je parlais de l'effet doppler en particulier, de la manière dont leur organe de perception le perçoit. Ce n'est pas comme percevoir le son d'une sirène passer de l'aigu au grave,

Exact. Déjà, pour la chauve souris, il s'agit d'ultrasons. Toutes les fréquences utilisées dans l'écholocation son hyperaiguës.

c'est percevoir que la fréquence du signal que l'on a émis n'est pas la même quand il nous revient.

Plus l'intensité de l'écho est faible et le retour lent, plus pour elle les obstacles sont lointains.
Et inversement, si le signal émis reviens immédiatement et l'intensité identique à celle de l'ultrason qu'elle a émis, plus l'obstacle est rapproché.

Je ne saisis pas exactement comment se fait cette perception. Y a-t-il un lien avec le fait que le signal augmente de fréquence quand l'objet est plus proche?

Plus l'objet est proche, plus l'écho et de même amplitude que le signal émis, et reviens rapidement.

Le signal perçu déclenche-t-il directement le signal émis? Comment les deux signaux interfèrent-ils?

L'animal émet plusieurs types de signaux, 3 types : Des émissions de fréquence constante, de fréquence modulées décroissantes et de longues émissions de fréquence mixtes qui sont composées d'harmoniques.
En fait, l'animal possède un arsenal sensoriel d'une immense précision.
1 - Elle chasse des proies dont la dimension est supérieure à la longueur d'onde de l'ultrason.
2 - Et estime la distance en raison du retard de l'écho. L'animal possède des réflexes extrêmement rapides et une extrême agilité à manoeuvrer : Il peut changer de direction aussi rapidement que le retour de signal.
3 - Bien évidemment, elle perçoit sa vitesse relative par rapport à l'obstacle ou sa cible grâce aux décalages des fréquences.
4 - Il semble que chez certaines espèces, il existe un organe qui ramène l'oscillation de ces fréquences à une fréquence de référence, une sorte de pseudo-fréquence émise en harmonique qui ferait comme si l'animal était immobile, une sorte de simulateur peut-on dire.

Comment la comparaison entre les deux fréquence se fait-elle.

Il n'y a pas de comparaison, c'est de la perception. Quand tu vois le mouvement d'un objet complexe comme une vague sur l'océan, tu ne fais pas de comparaison, ta perception permet de distinguer le mouvement de cet objet et ses différentes phases dans leur dynamique naturelle.

Entendent-ils les deux sons à la fois par leurs oreilles, ou y a-t-il un mécanisme interne qui compare la fréquence perçue avec celle qui est en cours de production?

Il y a l'organe émetteur qui produit des sons sur une certaine fréquence. L'émission est directionelle, balaie l'espace comme le ferait un champ de vision.
Il y a les organes de réception qui eux sont donc spécialisés en fonction.
Chaque animal doit posséder une signature propre dans les fréquences qu'il émet : Une harmonique qui lui permet de se reconnaître, sans quoi n'importe quel ultrason pourrait venir le désorienter. Et ça lui sert donc également de fréquence de référence.
Il émet et reçoit en même temps.

Après pour ce qui est du fonctionnement en détail de ces organes : Ca s'étudie.

Il appert que le son produit pourrait endommager leur ouïe s'ils le percevaient directement tellement il est fort

Tu extrapoles. L'animal ne peut pas endommager son propre système. Il faut un élément extérieur pour que cela soit possible.

dans ce cas, il faudrait que les impulsions sortantes ne se produisent pas en même temps que les impulsions entrantes, donc que le mécanisme d'interférence soit interne, à moins qu'il y ait un mécanisme pour amplifier l'intensité réfléchie de manière à ce qu'elle annule l'intensité sortante.

Tu as besoin de chercher midi à 14h. ce ne sont pas les mêmes organes qui traitent les entrées et les sorties : Il n'y a pas d'interférence interne, comme tu peux entendre du bruit et parler en même temps.

Oui, mais la réflexion dite intellectuelle est elle même un type de reflet, un reflet décalé temporellement et manipulé physiquement, mais un reflet quand même, alors le réflexe aussi, il est seulement moins décalé et moins manipulé.

C'et sûr qu'avec ce genre de sophisme assez idiot, tu finiras par nous dire qu'une grosse connerie est le reflet d'une vérité sublime.

C'est moins magique que l'espace-temps courbe

Ridicule.
La courbure espace-temps est une théorie qui fonctionne et qui s'applique.
On va pas t'expliquer encore une fois en quoi ça consiste, vu que tu n'y pompes rien.


et ça a l'avantage d'expliquer le mouvement, la masse gravitationnelle, et la masse inertielle, trois phénomènes, visiblement liés, pour le prix d'un seul mécanisme.

Ce sont des croyances débiles que tu revendiques...
... et qui reflètent ta parfaite inopérabilité dans ces domaines.

Bien sûr, et cet effet universel ne servirait qu'à l'humanité. Ça nous fait une belle jambe, mais c'est peu vraisemblable.

Commence par étudier l'effet doppler et tu comprendras à quoi ça sert.
Ce qui ne sert à rien, c'est de raconter des conneries.

Ça reste à voir, mais je suppose que tu seras de ceux qui ne changeront pas d'idée si jamais c'est vu.

Ne suppose rien : Etudie l'effet doppler et essaie de trouver le moindre petit lien avec la gravitation au lieu de t'obstiner dans tes énormités déphasées.
Tes élucubrations ne sont pas fondées, c'est un truc qui n'est fait que pour coller à tes petits pas qui, eux-mêmes, ne tiennent d'aucune réalité.

Alors c'est tout vu.
Tu as chié ça alors que tu ne connaissais rien aux atomes, à la physique, et que tu voyais l'effet doppler à l'inverse de ce qu'il est.

Et tu voudrais que je change d'avis? C'est à toi d'évoluer, et à rectifier tes foutaises quand c'est nécessaire.
Et crois-moi, c'est plus que nécessaire.

Juste pour être traité de con, t'as pas remarqué encore que j'adorais ça?

ben si t'aimes ça, alors pas de problème.

Je connais un peu le sujet, et je me demande bien quel énergumène peut traiter les autres de débiles et avoir autant de connaissances à la fois.

Je dis que tes arguments sont débiles simplement parce que c'est un fait.
Tu t'inventes des trucs, tu les bordélises et tu t'y accroches sans avoir aucune connaissance préalable de ces sujets.
C'est un énorme gâchis d'énergie et de temps, et cela pour satisfaire un fantasme totalement idiot de chercher à révolutionner des sciences dont tu ne pompes rien.

Je n'ai aucune intérêt particulier à être hypocrite ou arrangeant avec toi, donc je te dis les choses telles qu'elles sont.

Si je n'étais pas en bonne santé mentale, je ne te supporterais pas, j'aurais déjà pété une coche comme on dit ici.

Non. Si tu étais en bonne santé mentale, tu ne te supporterais pas toi même.
Tu te dirais : Sur quoi je fonde mes élucubrations invérifiables et déconnectées? Pourquoi tous ceux qui connaissent un peu les sciences me remettent-ils en question?
Qu'est-ce qui ne va pas dans mes radotages sans queue ni tête?

Tu ferais preuve d'un minimum d'autocritique. Tu rectifierais ton tir par souci de ta propre cohérence.



avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4661
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum