La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Mer 13 Jan 2016 - 17:06

Comment se fait-il qu'un gars ayant autant de connaissances en ait si peu de la psychologie humaine? Tu ne sais pas que la coercition ne fait pas changer les idées? Tu as peur de passer pour hypocrite, mais ça ne te fais rien de passer pour brute épaisse?

tu voyais l'effet doppler à l'inverse de ce qu'il est.
As-tu toujours cette opinion maintenant?

Etudie l'effet doppler et essaie de trouver le moindre petit lien avec la gravitation
Et le redshift, c'est pas assez gros comme lien?

C'est sûr qu'avec ce genre de sophisme assez idiot, tu finiras par nous dire qu'une grosse connerie est le reflet d'une vérité sublime.
Sublime réflexion de brute épaisse je dirais!

Il n'y a pas d'interférence interne, comme tu peux entendre du bruit et parler en même temps.
Oui, mais quand on entend notre propre écho c'est difficile de parler en même temps. Ça se produit parfois sur Skype.

Tu extrapoles. L'animal ne peut pas endommager son propre système.
J'ai lu ça sur un site, mais je n'ai pas vérifié la source.

Après pour ce qui est du fonctionnement en détail de ces organes
J'aurais bien aimé savoir comment ils traitent l'effet doppler, s'ils réagissent à la hauteur du son ou s'ils réagissent à la longueur de chaque paquet par exemple, mais je n'ai encore rien trouvé de précis sur le net. Tu auras probablement compris que je cherche à préciser la nature des petits pas, entre autres s'ils seraient exécutés à chaque longueur d'onde ou à chaque paquet d'ondes, parce que si j'ai bien compris, ce sont des paquets d'ondes que les chauves-souris utilisent, et ces paquets d'ondes augmentent de fréquence quand la distance à l'objet diminue. Doivent-elles attendre qu'un paquet soit revenu avant d'en émettre un autre? Dans ce cas, elles n'ont pas besoin d'utiliser l'effet doppler pour savoir si un objet est en approche, elles n'ont qu'à comparer enter eux les temps de parcours de deux paquets subséquents, ce qui est assez différent de l'idée que je me fais des petits pas, dont la fréquence doit absolument demeurer constante s'ils doivent produire de la résistance. J'espère que ça ne te fais pas mal entre les deux oreilles d'entendre ça, sinon tu peux diminuer la fréquence des paquets et prendre un peu de recul. rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Mer 13 Jan 2016 - 18:53

J'ai trouvé un livre virtuel à ce sujet, mais je ne peux pas copier-coller.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'avais raison, elles doivent attendre qu'un paquet revienne avant d'envoyer l'autre, et il n'est pas certain qu'elles utilisent l'effet doppler comme tel. De plus, il y en a qui possèdent effectivement un mécanisme pour obturer la cochlée pendant qu'elles émettent leur signal, et qui s'ouvre pour laisser passer l'écho, un des rythmes musculaires les plus rapide chez les vertébrés parait-il: 200 obturations par seconde, la même fréquence que celle des signaux.

(Lis pas ça Dedale, c'est juste pour ceux que ça intéresse.) Les atomes aussi attendent que leur signal leur revienne avant d'en envoyer un autre, mais ils ont des pas a exécuter en cadence avec les signaux, alors que les chauves souris peuvent battre des ailes à la fréquence qu'elles veulent.


Dernière édition par M'enfin le Mer 13 Jan 2016 - 19:52, édité 4 fois
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Mer 13 Jan 2016 - 19:33

Comment se fait-il qu'un gars ayant autant de connaissances en ait si peu de la psychologie humaine? Tu ne sais pas que la coercition ne fait pas changer les idées? Tu as peur de passer pour hypocrite, mais ça ne te fais rien de passer pour brute épaisse?

Détrompe-toi, je connais parfaitement le genre de zozo que tu es, qui est capable de tout troller juste pour qu'on en revienne systématiquement à ses seules idées fixes.

M'enfin a écrit:J'aurais bien aimé savoir comment ils traitent l'effet doppler, s'ils réagissent à la hauteur du son ou s'ils réagissent à la longueur de chaque paquet par exemple, mais je n'ai encore rien trouvé de précis sur le net. Tu auras probablement compris que je cherche à préciser la nature des petits pas

A moins que tu aies déjà oublié ce que je t'ai dit, les chauve-souris ne traitent pas l'effet doppler au sens strict du terme : C'est une perception sensorielle, au même titre que toi, tu ne traites pas le décalage de longueurs d'onde lorsque tu entends le son d'un objet en mouvement : Ton oreille va canaliser cette onde pour te la traduire en enveloppe et en fréquences qui te font comprendre que l'objet émettant le son se rapproche ou s'éloigne.

Doivent-elles attendre qu'un paquet soit revenu avant d'en émettre un autre?

Non.

Dans ce cas, elles n'ont pas besoin d'utiliser l'effet doppler pour savoir si un objet est en approche, elles n'ont qu'à comparer enter eux les temps de parcours de deux paquets subséquents, ce qui est assez différent de l'idée que je me fais des petits pas, dont la fréquence doit absolument demeurer constante s'ils doivent produire de la résistance. J'espère que ça ne te fais pas mal entre les deux oreilles d'entendre ça, sinon tu peux diminuer la fréquence des paquets et prendre un peu de recul.

Le problème est que quand on t'explique quelque chose, on dirait que ça ne sert à rien. Tu es bloqué sur une idée et il semble que tu zappes arbitrairement tout ce qui ne colle pas à cette idée toute faite.
Tu t'entendrais bien avec les témoins de jéovah, sourds comme des potiches à tout discours sortant de leur petit monde eschatologique.


tu voyais l'effet doppler à l'inverse de ce qu'il est.
As-tu toujours cette opinion maintenant?

Tant que l'effet doppler produira du mouvement dans ta petite cervelle, ça restera un truc en dessus-dessous.

Etudie l'effet doppler et essaie de trouver le moindre petit lien avec la gravitation
Et le redshift, c'est pas assez gros comme lien?

Oui, c'est une bonne vieille énormité.
Je n'insiste pas, ce serait une perte de temps.

Sublime réflexion de brute épaisse je dirais!

C'est un reflet, un réflexe ou une réflexion?
Tu as simplement oublié de secouer pour que ça mousse, comme à ton habitude.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Mer 13 Jan 2016 - 19:57

Dedale a écrit:Tu t'entendrais bien avec les témoins de Jéhovah, sourds comme des potiches à tout discours sortant de leur petit monde eschatologique.
Tu devrais voir le manège que je leur fait subir. C'est moi qui essaie de les convaincre, pas eux! La dernière fois, il y avait un leader et un nouveau: le leader s'est presque fâché et le nouveau a failli changer d'idée! rire


C'est un reflet, un réflexe ou une réflexion?
Dans ton cas, c'est un reflet de ta personnalité et un réflexe instinctif, dans mon cas, c'est une réflexion des plus intelligentes. sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Jeu 14 Jan 2016 - 1:34

M'enfin a écrit:(Lis pas ça Dedale, c'est juste pour ceux que ça intéresse.) Les atomes aussi attendent que leur signal leur revienne avant d'en envoyer un autre, mais ils ont des pas a exécuter en cadence avec les signaux,

Et tu as observé ça où?
- Dans de la fumée de poudre de métascorbol peut être? sourire

Il y a forcément un truc, peut être un truc freudien, qui te rend neuneu au niveau des sciences.




avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Jeu 14 Jan 2016 - 16:51

hs:
Hihi, en cherchant pour métascorbol, j'ai trouvé Dedale en train d'argumenter contre la "panspermie dirigée" sur le forum NousNeSommesPasSeuls en 2009, et en train d'argumenter sur le "progrès dans les théories mystiques" sur le forum des sceptiques du Québec en 2013, un forum où, sous le couvert de la science, un modérateur avoue trouver normal d'insulter ceux qu'ils appellent les zozos. On voit que tu te chauffes encore au bois, essaye l'électricité, c'est plus moderne.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bulle le Jeu 14 Jan 2016 - 17:23

M'enfin a écrit: Les atomes aussi attendent que leur signal leur revienne avant d'en envoyer un autre, mais ils ont des pas a exécuter en cadence avec les signaux, alors que les chauves souris peuvent battre des ailes à la fréquence qu'elles veulent.
croule de rire

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39966
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Jeu 14 Jan 2016 - 18:18

C'est mon petit côté empathique. Les atomes me trouvent très drôle eux aussi, et les chauves souris sont jalouses parce que je ne m'occupe pas assez d'elles. J'ai beau leur dire que je n'entends plus les hautes fréquences, elles ne m'entendent pas. Je vois encore les atomes, mais ils commencent à se faire flous. Une chance que j'ai ce bon vieux Dedale, on le sent passer lui au moins. sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bulle le Ven 15 Jan 2016 - 10:37

ronron a écrit:Je reconnais qu'il y a quelque chose de différent, certains éléments permettant de croire que le Boson existait, mais stricto sensu son existence n'était pas liée à la preuve ou non preuve : le boson existait ou n'existait pas. On ne pouvait donc pas affirmer qu'il n'existait pas sur la base de la non-preuve! On se souviendra que dedale s'y est presque cassé les dents, et pas que lui (c'est un clin d’œil)...
J'appliquais le même raisonnement avec l'exemple des extra-terrestres...
Non non. Le boson était une hypothèse (permettant entre autre d'expliquer pourquoi des particules ont une masse et d'autre pas) tant que la preuve de son existence n'était pas confirmée.
Et d'autre part, lorsqu'en science ce genre d'hypothèse est émise, elle ne tient que tant que ce que les faits constatés ne contredisent pas l'hypothèse. Sinon la recherche dans ce sens s'arrête.
On ne pouvait pas affirmer qu'il n'existait pas sur la base de la non-preuve, mais on ne pouvait pas affirmer qu'il existait non plus : sans preuve c'était l'état d'hypothèse, fort plausible, mais tout de même une hypothèse.
Et c'est idem pour les extra-terrestres qui sont des hypothèses tant que la preuve de leur existence ne sera pas faite. Que l'idée soit plausible ne change rien au fait que l'on ne sait même pas quoi mettre exactement (nous ne parlons pas de science fiction ou de religion) sous le mot "vie extra-terrestre" : les bactéries sont du vivant aussi.
Encore une fois il ne faut pas mélanger le raisonnement scientifique avec le raisonnement philosophique : les postulats philosophiques n'ont pas forcément besoin de preuve, seulement d'une certaine pertinence et d'une certaine logique de raisonnement ; et ils n'ont pas vocation d'universalité, contrairement à une vérité scientifique qui peut être réutilisée et vérifiée expérimentalement par tous (croyant ou pas, et quelque soit la politique du pays etc...).

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39966
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Ven 15 Jan 2016 - 14:57

ronron a écrit: On ne pouvait donc pas affirmer qu'il n'existait pas sur la base de la non-preuve! On se souviendra que dedale s'y est presque cassé les dents, et pas que lui (c'est un clin d’œil)...

Ben pourtant, quand on parle d'EMI, de vie après la mort, etc, et cela depuis des générations qui y croient dur comme fer : L'absence de preuve est bien la preuve de l'absence...
Jusqu'à preuve du contraire.

On n'applique pas les mêmes principes aux sciences qu'aux superstitions.
Pour mes dents, tu as peut être dû t'imaginer des choses
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par ronron le Ven 15 Jan 2016 - 15:36

Bulle a écrit:Et c'est idem pour les extra-terrestres qui sont des hypothèses tant que la preuve de leur existence ne sera pas faite.
En attendant, on ne peut affirmer qu'ils n'existent pas.
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par ronron le Ven 15 Jan 2016 - 16:10

dedale a écrit:Ben pourtant, quand on parle d'EMI, de vie après la mort, etc, et cela depuis des générations qui y croient dur comme fer : L'absence de preuve est bien la preuve de l'absence...
Jusqu'à preuve du contraire.
Bof! Y a plein de témoignages de communications après la mort, d'annonces de mort par le décédé lui-même, t'as le channeling, etc. L'EMI serait une phase de transition pour un autre niveau de réalité, où est le problème? Dans ta tête? Pourquoi ce serait exclu? Parce que la science n'y a pas accès? Tu nierais tous ces témoignages en bloc? Remarque, t'étudies un tant soi peu le domaine que ton arrogance perd de ses plumes...

Quant aux extra-terrestres, continues-tu de soutenir qu'ils n'existent pas jusqu'à preuve du contraire?

Si tu préfères le non-sens à la logique du sens au nom de la raison, libre à toi.

On n'applique pas les mêmes principes aux sciences qu'aux superstitions.
Tu radotes...

Parlant de ça, t'es pas toi-même sorti de la superstition pour la coller ainsi à ce qui n'entre pas dans ton petit cadre mental...

Tu fais penser au petit gars qui dit : «Avec ma cuillère, je vide l'eau de la mer pour en remplir ce trou creusé dans le sable.»
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Ven 15 Jan 2016 - 16:17

ronron a écrit:En attendant, on ne peut affirmer qu'ils n'existent pas.
On ne peut affirmer qu'ils existent, c'est différent. Sinon tout et l'importe quoi existe jusqu'à preuve du contraire. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Ven 15 Jan 2016 - 16:21

ronron a écrit:
Bulle a écrit:Et c'est idem pour les extra-terrestres qui sont des hypothèses tant que la preuve de leur existence ne sera pas faite.
En attendant, on ne peut affirmer qu'ils n'existent pas.

On suppose que cela existe. On ne peut affirmer s'ils existent ou pas. C'est de l'ordre d'une probabilité.

Mais en ce qui concerne les E.T petits, vilains pas beaux avec de gros yeux glauques et sentant mauvais, qui viennent nous chatouiller les doigts de pieds la nuit dan le padoc et font des expériences génétiques afin de créer des hybrides qui envahiront notre monde : L'absence de preuve est la preuve de l'absence. Et à mon avis, il n'y a même pas besoin de préciser "jusqu'à preuve du contraire". sourire
S'il n'y a pas la moindre preuve directe ou indirecte de ce phénomène d'abductions E.T qui sévit depuis plus d'un demi siècle, ça reste du folklore soucoupiste., de la mythologie moderne et il n'y a pas besoin d'en appeler à l'HET pour l'expliquer.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par ronron le Ven 15 Jan 2016 - 16:33

Bean a écrit:
ronron a écrit:En attendant, on ne peut affirmer qu'ils n'existent pas.
On ne peut affirmer qu'ils existent, c'est différent. Sinon tout et l'importe quoi existe jusqu'à preuve du contraire. sourire
On ne peut ni affirmer ni nier...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Ven 15 Jan 2016 - 16:35

ronron a écrit:On ne peut ni affirmer ni nier...
Que veux-tu affirmer ou nier quand il n'y a pas matière à affirmer ou à nier ? Sauf à aimer la masturbation intellectuelle .... sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Sam 16 Jan 2016 - 5:54

ronron a écrit:Bof! Y a plein de témoignages de communications après la mort, d'annonces de mort par le décédé lui-même, t'as le channeling, etc.

Oui, y'a plein de témoignages sur beaucoup de choses, des rumeurs, "on a dit qu'on a dit que....".

L'EMI serait une phase de transition pour un autre niveau de réalité, où est le problème?

Ca serait pas tout simplement des expériences mentales, hypnagogiques, vécues lors de comas par exemple, et ensuite interprétées comme des réalités - au premier degré.

Dans ta tête? Pourquoi ce serait exclu?

Exclu de quoi? De ma tête? C'est pas de ma tête qu'il est question : C'est toi qui semble l'avoir naïvement inclus au compte de tes convictions.

Parce que la science n'y a pas accès?

sourire Toujours les mêmes rengaines.
Les domaines scientifiques qui s'occupent de ça, c'est la psychologie, la psychosociologie, la psychiatrie.

Tu nierais tous ces témoignages en bloc?

Je ne nie pas les témoignages, mais l'interprétation qui en est faite n'a rien à envier au soucoupisme et tout ce genre de folklore.

Remarque, t'étudies un tant soi peu le domaine que ton arrogance perd de ses plumes...

Si tu n'es pas amnésique, on a déjà débattu de ça. Peut être te souviens-tu.
Quelle différence avec le soucoupisme, l'évhémérisme, le spiritualisme...?
Ce sont les mêmes litanies : La science n'a pas accès, c'est une autre dimension-réalité, les témoignages....

C'est le contraire en réalité : Si les tenants de l'EMIsme pratiquaient un peu plus les sciences sur le plan de l'investigation, ils n'en seraient pas à radoter n'importe quoi.

Quant aux extra-terrestres, continues-tu de soutenir qu'ils n'existent pas jusqu'à preuve du contraire?

Toi y'en a pas comprendre ce que moi te répondre?

Si tu préfères le non-sens à la logique du sens au nom de la raison, libre à toi.

Si toi y'en a rester bouché à l'émeri, où être ta fameuse logique, ta raison?

On n'applique pas les mêmes principes aux sciences qu'aux superstitions.
Tu radotes...


Ben non, on n'applique pas le même principe, le même doute, face aux sciences et face à des superstitions.
Et tu piges pas pourquoi?

Les superstitions se basent sur des racontars (tes fameux témoignages qui, sans preuve, ne valent pas un clou) et donc ce n'est pas une question de science mais de scepticisme : C'est à dire d'un raisonnement critique mettant le bien fondé de ces racontars en doute. Si ce doute sceptique est dissipé, alors ça peut devenir scientifique, mais d'abord faut-il que les faits concernés soient valides, véridiques et non des croyances que l'on défend à tort et à travers.
Donc face à cela, à cette situation : L'absence de preuve est la preuve de l'absence - jusqu'à preuve du contraire.

Parlant de ça, t'es pas toi-même sorti de la superstition pour la coller ainsi à ce qui n'entre pas dans ton petit cadre mental...

Tu fais penser au petit gars qui dit : «Avec ma cuillère, je vide l'eau de la mer pour en remplir ce trou creusé dans le sable.».

Tu es un peu trop marié avec tes croyances, ça altère ton raisonnement.
Tu devrais prendre l'air et respirer profondément, ça te rafraîchirait les idées.







avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Sam 16 Jan 2016 - 13:05

La science ne s'occupe pas des arrières mondes vu qu'on ne peut prouver qu'ils existent ou pas, la science considère plausible et fortement probable qu'ils n'existent pas. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Sam 16 Jan 2016 - 14:47

Bean a écrit:La science ne s'occupe pas des arrières mondes vu qu'on ne peut prouver qu'ils existent ou pas, la science considère plausible et fortement probable qu'ils n'existent pas. sourire

Oui, et puis le terme "d'existence" est ambigu.
Mickey Mouse ou spiderman existent : Ce sont des personnages auxquels nous avons donné une existence.

Les fantômes existent, mais sont-ils bien ce que nous en pensons ou en croyons, en l'occurrence des esprits désincarnés? C'est dans la question de savoir si ce que l'on pense est exact que la preuve prend tout son sens.
Un preuve oblige à chercher un élément objectif permettant de démontrer si ce que l'on pense est fondé.
Alors les fantômes existent mais en l'absence de preuve, ils ne sont pas ce que l'on en pense - jusqu'à preuve du contraire.

Si en fait un monstre marin est un tronc d'arbre flottant, alors il n'a aucune réalité ou existence objective.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Sam 16 Jan 2016 - 16:19

En effet, la science se nourrit de factuel et non de fantômes.
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par ronron le Sam 16 Jan 2016 - 16:23

dedale a écrit:
L'EMI serait une phase de transition pour un autre niveau de réalité, où est le problème?

Ca serait pas tout simplement des expériences mentales, hypnagogiques, vécues lors de comas par exemple, et ensuite interprétées comme des réalités - au premier degré.
Un beau rêve qui te fait changer de vie, de comportement, ne plus avoir peur de la mort, etc.  Si t'en faisais un du genre, ça améliorerait ton attitude.

Les domaines scientifiques qui s'occupent de ça, c'est la psychologie, la psychosociologie, la psychiatrie.
Je vois que t'as fait un petit cercle autour du mot réalité. Tiens, je pense au mot nombril...

Je ne nie pas les témoignages, mais l'interprétation qui en est faite n'a rien à envier au soucoupisme et tout ce genre de folklore.
Je ne connais pas beaucoup le domaine des ovnis, sauf peut-être que Jung en a parlé en tant que mythe moderne. Quant aux EMI, t'as rien montré qui donnait à penser que t'avais approfondi le sujet...

Remarque, t'étudies un tant soi peu le domaine que ton arrogance perd de ses plumes...
Ce sont les mêmes litanies : La science n'a pas accès, c'est une autre dimension-réalité, les témoignages....
Tu fais de la science un gros nombril qui tourne autour du tien...

C'est le contraire en réalité : Si les tenants de l'EMIsme pratiquaient un peu plus les sciences sur le plan de l'investigation, ils n'en seraient pas à radoter n'importe quoi.
Encore ton nombril...

On l'a vu ici même, il y a des gens de formation scientifique qui ont abordé la question. Lommel l'a investigué à fond; t'as l'expérience du neurochirurgien Alexander (avec un bémol), la réflexion des Dutheil dans le livre d'Elsaesser-Valarino D'une vie à l'autre - Des scientifiques explorent le phénomène des expériences de mort imminente.

Et puis y a moins arrogant que sous ta plume quand on lit : «Dans les premières minutes après la mort, la conscience n'est pas annihilée. Nous ne savons pas si elle s'estompe ensuite, mais directement après la mort, la conscience n'est pas perdue » [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

On n'applique pas les mêmes principes aux sciences qu'aux superstitions.
Tu radotes...
Ben non, on n'applique pas le même principe, le même doute, face aux sciences et face à des superstitions.
Et tu piges pas pourquoi?
Radotage sur radotage...

L'absence de preuve est la preuve de l'absence - jusqu'à preuve du contraire.
T'as aussi le droit de persister dans l'erreur...

Tu es un peu trop marié avec tes croyances, ça altère ton raisonnement.
Que veux-tu, je ne fais pas partie des autoclos...

Et puis qu'est-ce que tu veux, je suis plutôt du côté d'Einstein : « Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. »
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par ronron le Sam 16 Jan 2016 - 16:29

Bean a écrit:La science ne s'occupe pas des arrières mondes vu qu'on ne peut prouver qu'ils existent ou pas, la science considère plausible et fortement probable qu'ils n'existent pas. sourire
Forte probabilité de la non-existence...

C'est de la pseudo-science.
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Sam 16 Jan 2016 - 16:44

ronron a écrit:Forte probabilité de la non-existence...

C'est de la pseudo-science.
Les arrières mondes dont il existe une description factuelle et tangible sont réfutables et réfutés, d'où la forte probabilité ... sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par ronron le Sam 16 Jan 2016 - 16:47

dedale a écrit:Alors les fantômes existent mais en l'absence de preuve, ils ne sont pas ce que l'on en pense - jusqu'à preuve du contraire.
Tant et aussi longtemps que tu ne sais pas ce qu'ils sont, peux-tu véritablement affirmer quoi que ce soit sur eux? Des êtres désincarnés? En fait, tu ne peux que spéculer sur leur véritable nature...

La preuve te donnerait tort de toute façon, et ce, depuis le début. Ils étaient bel et bien ce qu'on pensait. Et ce n'est pas cette preuve qui les fera être ce qu'ils sont rétrospectivement.

avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par ronron le Sam 16 Jan 2016 - 16:50

Bean a écrit:Les arrières mondes dont il existe une description factuelle et tangible sont réfutables et réfutés, d'où la forte probabilité ... sourire
C'est contradictoire. S'ils sont réfutés, ta probabilité est zéro...

Décidément on s'enfonce...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum