La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Sam 16 Jan 2016 - 16:51

ronron a écrit:Un beau rêve qui te fait changer de vie, de comportement, ne plus avoir peur de la mort, etc.  Si t'en faisais un du genre, ça améliorerait ton attitude.
Et pourquoi supposer que chacun a peur de la mort ?
C'est un conditionnement éducatif ou environnemental qui induit la peur de la mort, l'EMI a dans ce cas une vertu de déconditionnement. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Sam 16 Jan 2016 - 16:55

ronron a écrit:
Bean a écrit:Les arrières mondes dont il existe une description factuelle et tangible sont réfutables et réfutés, d'où la forte probabilité ... sourire
C'est contradictoire. S'ils sont réfutés, ta probabilité est zéro...

Décidément on s'enfonce...
Du tout, ce qui est tangible et factuel est réfuté donc ce qui n'est ni factuel ni tangible et donc non réfutable est fort probablement inexistant mais je suis de ton avis pour considérer une probabilité nulle. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Sam 16 Jan 2016 - 16:59

ronron a écrit: Et ce n'est pas cette preuve qui les fera être ce qu'ils sont rétrospectivement.
Comme disait Pierre Dac: Ceux qui sont partis de rien et qui n'arrivent à rien n'ont de comptes à rendre à personne. lol!
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Sam 16 Jan 2016 - 17:06

Et les humoristes qui citent les autres humoristes, à qui doivent-ils rendre des comptes? rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Sam 16 Jan 2016 - 18:01

L'humour c'est comme un sourire, plus tu le partages et plus ça t’enrichis. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Sam 16 Jan 2016 - 18:18

ronron a écrit:Un beau rêve qui te fait changer de vie, de comportement, ne plus avoir peur de la mort, etc.

Les beaux-rêves, peut être pas. Mais les accidents cardiaques, oui.
Faudra que tu lèves le nez de tes bouquins.

Je vois que t'as fait un petit cercle autour du mot réalité. Tiens, je pense au mot nombril...

Des conneries câlinchat

Quant aux EMI, t'as rien montré qui donnait à penser que t'avais approfondi le sujet...

Je ne sais pas ce que toi, tu as approfondi, mais il semble que ta grande connaissance bien naïve en soit restée à tout gober pour argent comptant.
En fait, tu est resté en surface sans te poser un seul instant de question quant à la véracité des faits.

Tu fais de la science un gros nombril qui tourne autour du tien...

Allons, allons, tes rétorques sont pathétiques. Si tu n'es pas capable de débattre, passe à autre chose.

Encore ton nombril...

C'est sûr que les sciences, c'et un sacré obstacle pour tous ces apôtres attendant après leur petit fantasme de vie éternelle.

On l'a vu ici même, il y a des gens de formation scientifique qui ont abordé la question.

Mais bien sûr. Pas de préjugé.

Lommel l'a investigué à fond; t'as l'expérience du neurochirurgien Alexander (avec un bémol), la réflexion des Dutheil dans le livre d'Elsaesser-Valarino D'une vie à l'autre - Des scientifiques explorent le phénomène des expériences de mort imminente.

Et alors? Que veux-tu me dire?
- Ces recherches ont-elle des résultats concrets?

Et puis y a moins arrogant que sous ta plume quand on lit : «Dans les premières minutes après la mort, la conscience n'est pas annihilée. Nous ne savons pas si elle s'estompe ensuite, mais directement après la mort, la conscience n'est pas perdue » - Sam Parnia.

Tout le monde sait que pendant au moins 2mn après l'arrêt du coeur, le cerveau conserve une certaine activité jusqu'à épuisement de sa petite réserve d'oxygène : Désolé mais on observe que cette activité connue depuis longtemps n'a aucun rapport avec un quelconque état de conscience. Si tu veux savoir, mais ça je ne l'ai pas vérifié : Même quand une personne a la tête coupée, son cerveau conserve certains réflexes pendant quelques minutes.

Moi ce qui m'a beaucoup impressionné quand j'étais marmot, ce sont ces pauvres canards : Tu leur coupes la tête et le reste du corps peut se barrer en courant. sourire Pas longtemps bien sûr, mais fait admettre que c'est bien pire que les EMI, et puis là, ce ne sont pas des témoignages de "gens qui ont dit que...", ce sont vraiment des faits.

Radotage sur radotage...

Là t'es coincé. Tu vas pas en démordre. sourire
C'est pareil pour les soucoupistes, les évhéméristes, les raeliens, les témoins de jéovah, les jihadistes... pette de rire

Tu crois que je m'attendais à ce que tu percutes?

T'as aussi le droit de persister dans l'erreur...

Et tu as le droit de te raccrocher à ce que tu peux. Vu que ce n'est pas avec les arguments que tu peux le faire.

Et puis qu'est-ce que tu veux, je suis plutôt du côté d'Einstein : « Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. »

Tu me fais penser à un autre gars incapable de se remettre question qui va se chercher en permanence tous les prétextes les plus ridicules.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par ronron le Sam 16 Jan 2016 - 18:30

dedale a écrit:En fait, tu est resté en surface sans te poser un seul instant de question quant à la véracité des faits.
T'es figé dans tes illusions...

Ça et le reste, c'est du radotage...
avatar
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6474
Localisation : Canada
Identité métaphysique : ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Sam 16 Jan 2016 - 18:42

Bean a écrit:L'humour c'est comme un sourire, plus tu le partages et plus ça t’enrichis. sourire
L'humour se moque de nos travers, mais il ne les explique pas, et il n'explique pas non plus pourquoi nous nous en moquons. Je me moque un peu de mes idées parce que je reconnais que notre existence est inutile, mais j'aime bien aussi les développer et découvrir pourquoi j'aime ça. Ahhh, si le sérieux était aussi contagieux que le rire... sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bean le Sam 16 Jan 2016 - 23:38

L'humour cache souvent le sérieux, la réciproque n'est pas vrai. sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Dim 17 Jan 2016 - 2:03

ronron a écrit:
dedale a écrit:En fait, tu est resté en surface sans te poser un seul instant de question quant à la véracité des faits.
T'es figé dans tes illusions...

Ça et le reste, c'est du radotage...

Bien sûr, what else?
Après tes grands état de service édulcorés d'interprétations créationnistes et de folklore new-age, c'est moi qui radote. Alors "Amen!".

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Jean Cérien le Mer 6 Avr 2016 - 22:23

Bulle a écrit:....Selon toi, le fait que les scientifiques en soient encore au niveau de la recherche à propos d'une "théorie du tout"  pose quel problème exactement ?
À l'origine, la « théorie du tout » est  une expression ironique qui désigne une théorie qui voudrait  exagérément généralisée son application.  L'appelation "théorie du tout" est donc  une manière de  fustiger  l'orgueil des physiciens qui prétendent vouloir  écrire une théorie du tout.  
Capito !
avatar
Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Jeu 7 Avr 2016 - 3:49

La théorie du tout est un modèle théorique recherché où les 4 interactions élémentaires ont la même forme mathématique et le même principe d'action.

Ce qui pose problème dans ce modèle, c'est la gravitation.
les 3 autres forces (forte, faible, EM) peuvent se décrire par des transferts d'énergie (MQ).

Jean Cérien a écrit:À l'origine, la « théorie du tout » est une expression ironique qui désigne une théorie qui voudrait exagérément généralisée son application. L'appelation "théorie du tout" est donc une manière de fustiger l'orgueil des physiciens qui prétendent vouloir écrire une théorie du tout.
Capito !

Et où tu as vu ça?
Ceux qui fustigent sont tout simplement des idiots qui n'ont rien pompé à cette problématique.
Il s'agit simplement de rendre la théorie plus compréhensible, simple et efficace dans son écriture et son interprétation.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bulle le Jeu 7 Avr 2016 - 10:00

Jean Cérien a écrit:
Bulle a écrit:....Selon toi, le fait que les scientifiques en soient encore au niveau de la recherche à propos d'une "théorie du tout"  pose quel problème exactement ?
À l'origine, la « théorie du tout » est  une expression ironique qui désigne une théorie qui voudrait  exagérément généralisée son application.  L'appelation "théorie du tout" est donc  une manière de  fustiger  l'orgueil des physiciens qui prétendent vouloir  écrire une théorie du tout.  
Capito !
Cette anecdote  visiblement fort mal comprise puisqu'il était question d'une oeuvre romanesque  (voir également Sokal et ses parodies d'articles)  n'a strictement aucun rapport avec la question posée...  qvt

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39975
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Jean Cérien le Jeu 7 Avr 2016 - 20:11

dedale a écrit:
Jean Cérien a écrit:À l'origine, la « théorie du tout » est  une expression ironique qui désigne une théorie qui voudrait  exagérément généralisée son application.  L'appelation "théorie du tout" est donc  une manière de  fustiger  l'orgueil des physiciens qui prétendent vouloir  écrire une théorie du tout.  
Capito !
Et où tu as vu ça?
....
 Ici   :
« Stanislas Lem inventa l'expression « théorie du tout » pour se moquer des théories d'un savant farfelu apparaissant dans plusieurs de ses romans. À l'origine, l'expression « théorie du tout » est donc ironique, désignant une théorie qui semble exagérément généralisée. À cet égard, l'emploi de la majuscule (même s'il vient de l'anglais, langue employant généreusement les majuscules) est une manière d'insister encore sur cet effet. Dans sa parodie d'article de philosophie des sciences, Alan Sokal fustige l'orgueil des physiciens qui disent écrire une théorie du tout. Ironie du second ordre, puisque Sokal sait que le nom n'est pas celui donné par les découvreurs de la théorie mais une moquerie à leur égard, comme le fut l'expression « Big Bang ».
Le nom de théorie du tout est quelque peu trompeur, car la connaissance d'une telle théorie (si elle existe) a peu de chances d'être susceptible d'apporter des éclairages nouveaux sur un problème de physique à partir du moment où celui-ci n'est pas directement lié à la structure des interactions fondamentales. Néanmoins, il est possible d'extrapoler le fait qu'elle est à la base de toutes les interactions énergétiques entre les atomes et qu'elle peut, jusqu'à un certain point, représenter, d'une manière probablement très complexe, une grande majorité d'interactions à un niveau d'énergie beaucoup plus faible que celui prédit par la théorie. En considérant que la théorie du tout serait une extrapolation de l'unification des forces électromagnétique et faible, et que l'électromagnétisme est la force qui gouverne le monde électronique, c'est-à-dire, la grande majorité des interactions moléculaires.
John Ellis fut le premier à introduire l'appellation Théorie du tout dans la littérature technique en 1986 dans la revue scientifique Nature. »

Message modéré article 5 : le bleu est réservé aux liens
Et pour la dernière fois merci de respecter l'article 11 !
avatar
Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Ven 8 Avr 2016 - 3:01

Je ne connaissais pas l'origine littéraire de l'expression. Je me demande s"il y a réellement un rapport.

Mais quand Bulle t'a demandé quel était le problème avec la théorie du tout, tu lui as laissé entendre que c'était une expression ironique, et tu me précises maintenant "venant d'un auteur de science fiction".
Tu sais il y a une multitude de termes scientifiques qui viennent de la mythologie : les noms des étoiles par exemple, ceux de certaines espèces, etc.
- Faut bien trouver des noms. sourire

Mais que tu nous serves cette histoire de prétention scientifique comme une réalité, au XXI° siècle, tu comprends que je me suis un peu inquiété.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Jean Cérien le Lun 11 Avr 2016 - 20:00

La "théorie du tout" n’ayant pas encore été découverte, tu as raison de nous rappeler qu’il faut la classer dans la catégorie des œuvres de science-fiction et/ou dans celle des histoires  mythologiques. sourire

De quelle histoire de prétention scientifique parles-tu ?
avatar
Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Bulle le Mar 12 Avr 2016 - 9:19

Jean Cérien a écrit:La "théorie du tout" n’ayant pas encore été découverte, tu as raison de nous rappeler qu’il faut la classer dans la catégorie des œuvres de science-fiction et/ou dans celle des histoires  mythologiques
Tu sembles être le seul à ignorer que les œuvres de science-fiction sont un genre littéraire (et/ou cinématographique) et n'a strictement rien à voir avec la recherche scientifique...
Les religions par contre entre tout à fait dans le style que tu évoques...

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39975
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Jean Cérien le Mar 12 Avr 2016 - 23:17

Science et SF n'ont  à voir ?sourire
Ah bon ! Dans ce cas saches qu'un bon paquet d'auteurs de SF de renom ont à  la base de solides formations scientifique citons  : Gregory BENFORD, David BRIN, Catherine ASARO, Robert FORWARD, Charles SHEFFIELD, les frères HOYLE, Alastair REYNOLDS, Isaac ASIMOV, Stephen BAXTER, Carl SAGAN...

“La démarche scientifique d’interrogation du réel repose sur quatre temps : l’observation, l’expérimentation, l’application et la transmission. Le scientifique observe un phénomène et élabore une théorie qu’il soumet à l’expérimentation. Si sa théorie franchit le cap de l’expérimentation - la reproduction du phénomène - elle passe dans le domaine de l’application : ses produits serviront, ou desserviront, l’homme. Puis les connaissances acquises seront transmises.
La fiction procède de la même démarche mais dans une réalité imaginaire, pour mieux encore interroger le réel. La science-fiction, suprême raffinement, applique la démarche fictionnelle à la science ! La science-fiction raconte la science et ses histoires futures, en explore les impacts possibles sur l’homme, la société, la nature. La science-fiction interroge la science et donc le réel dévoilé par la science. Le sujet de la SF est ainsi immense, toujours en évolution et, plus fondamentalement, dans le même sillage que la science. Ainsi, la science-fiction est un outil fantastique pour développer et affiner notre compréhension globale de la réalité en complétant les ouvrages de vulgarisation scientifique. »

Source :http://www.cafardcosmique.com/SCIENCES-ET-SCIENCE-FICTION
avatar
Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Mer 13 Avr 2016 - 0:20

Jean Cérien a écrit:La "théorie du tout" n’ayant pas encore été découverte, tu as raison de nous rappeler qu’il faut la classer dans la catégorie des œuvres de science-fiction et/ou dans celle des histoires  mythologiques. sourire

De quelle histoire de prétention scientifique parles-tu ?

Tu me baladeras pas dans tes conneries.
Tu classes comme tu peux les théories scientifiques : On s'en tape de ce que pensent les curés et assimilés.
Qu'ils fassent ceux à quoi ils croient : Des singeries pour que leur testicules survivent dans l'ouistrenesse.

Tes histoires de SF et cie, c'est du même acabit : C'est de la rétro-fiction qui se réclame de quelque métaphysique. Le parfait refuge pour raconter n'importe quoi.

Autre chose? sourire

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Jean Cérien le Mer 13 Avr 2016 - 0:36

J'attends, simplement, que tu m'indiques à qu'elle histoire de prétention scientifique tu fais allusion dans ton précédent message:

dedale a écrit: ..Mais que tu nous serves cette histoire de prétention scientifique comme une réalité, au XXI° siècle, tu comprends que je me suis un peu inquiété.
avatar
Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Mer 13 Avr 2016 - 14:40

Jean Cérien a écrit:À l'origine, la « théorie du tout » est une expression ironique qui désigne une théorie qui voudrait exagérément généralisée son application. L'appelation "théorie du tout" est donc une manière de fustiger l'orgueil des physiciens qui prétendent vouloir écrire une théorie du tout.
Capito !

Ca s'inspire peut être de la science, mais c'est de la fiction : Totalement imaginaire donc.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par Jean Cérien le Mer 13 Avr 2016 - 23:08

Les théories scientifiques avant d'exister commencent par être des expériences de pensée qui s’appuient totalement sur  l’imaginaire de leur créateur. N'est-il pas.... rire
avatar
Jean Cérien
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1498
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Jean Cérien
Humeur : liquide
Date d'inscription : 06/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par M'enfin le Mer 13 Avr 2016 - 23:41

Voyons JC, il va falloir que tu réalises un jour que les scientifiques, les vrais, connaissent d'avance ce qu'ils vont découvrir. S'il leur faut du temps, c'est seulement pour justifier leur salaire. En réalité, ils déposent un projet, et ils se tournent les pouces jusqu'à ce que la subvention se termine, puis ils déposent les résultats qu'ils avaient compilé avant de déposer le projet. C'est fou ce que les gens peuvent être naïfs! sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Jeu 14 Avr 2016 - 6:59

Jean Cérien a écrit:Les théories scientifiques avant d'exister commencent par être des expériences de pensée qui s’appuient totalement sur  l’imaginaire de leur créateur. N'est-il pas.... rire

Pas forcément non.
Nombre de théories scientifiques font suite à des découvertes de choses qu'on imaginait pas.

Les expériences de pensées ne risquent pas de s'appuyer sur l'imaginaire, elles l'utilise pour pouvoir traduire un modèle à une échelle ou une autre.
Par exemple l'EdP du chat de Schrodinger pour traduire des états de la physique probabiliste de l'échelle quantique à l'échelle classique.

Maintenant par exemple, dans les science-tech, il y a bien sûr une part qui sort tout droit de l'imaginaire. Mais c'et un secteur où la créativité, l'inventivité, sont mises en avant et ça dépend en partie de nos petits fantasmes.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plus grosse erreur de l'histoire de la physique

Message par dedale le Jeu 14 Avr 2016 - 7:19

M'enfin a écrit:Voyons JC, il va falloir que tu réalises un jour que les scientifiques, les vrais, connaissent d'avance ce qu'ils vont découvrir.

Ca peut arriver quand on sait ce qu'on cherche et comment le chercher.

S'il leur faut du temps, c'est seulement pour justifier leur salaire. En réalité, ils déposent un projet, et ils se tournent les pouces jusqu'à ce que la subvention se termine, puis ils déposent les résultats qu'ils avaient compilé avant de déposer le projet. C'est fou ce que les gens peuvent être naïfs!

Ce qui est naïf, c'est de prendre ses fantasmes pour la réalité. On finit par croire à n'importe quoi et être éjecté du monde réel.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4151
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum