Et si nous parlions de l'Eucharistie

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par mikael le Sam 28 Mai 2016 - 17:45

Petero22 a écrit:
mikael a écrit:
Petero22 a écrit:
mikael a écrit:
Je vois que vous ne connaissez pas le sens que les juifs donnaient à la célébration de la Pâque !
Heureusement que le ridicule ne tue pas, Petero, sinon tu serais mort !!
P.S.: le dernier repas n'est pas celui de la Pâque, il se situe la veille : voir Jean, 18,28.
Mais je n'ai pas dit que Jésus avait célébré le repas pascal juif, il a célébré le repas de sa Pâque à Lui. sourire
Non, tu as seulement dit que j'ignorais le sens de la Pâque ! mon pauvre ami, je lis la bible en 4 langues, et toi tu fais des fautes de français dignes d'un collégien !! LOL
Je t'ai demandé le sens de la Pâque juive et visiblement tu ne le connaissais pas puisque tu ne m'as pas répondu. C'était important de connaître ce sens pour comprendre la Pâques Nouvelle de Jésus, célébré 2 jours avant la pâque juive.
Tu peux très bien lire la Bible en 4 langues sans rien comprendre à la Bible sourire .
Bon, Petero, je n'ai pas voulu t'ennuyer ni te vexer ! mais pourquoi veux-tu que je réponde à ce que tout esprit tant soit peu religieux sait depuis toujours ? comment veux-tu que j'ignore le sens de Pessah? Tu as combien de personnes dans ton entourage qui lisent sans problème 6 ou 7 bibles en français, allemand, grec et latin, catholiques et protestantes ? cela m'a coûté beaucoup, beaucoup de travail (et ce n'est pas fini), mais j'en suis content aujourd'hui, je sais au moins de quoi je parle, d'autant que mon métier m'a obligé à me confronter à bien des problèmes de traduction.. Ne prends pas tout trop au sérieux, ne te prends pas trop au sérieux, c'est mon péché mignon, alors ne tombe pas dans la même erreur !!

Pour l'eucharistie, il faut distinguer les Luthériens (Le Christ est présent parmi l'assemblée, mais pas dans le pain)  et les Réformés (ce n'est qu'une anamnèse). Et pour tous, le sacrement ne se conserve pas, il n'y a donc pas  d'hostie à adorer (ce qui correspond d'ailleurs à ma sensibilité).

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Petero22 le Sam 28 Mai 2016 - 18:30

mikael a écrit:Bon, Petero, je n'ai pas voulu t'ennuyer ni te vexer !

Mais quelle idée !!!  Je ne m'ennuie pas avec toi, au contraire. Tu m'amuses beaucoup  sourire  

mikael a écrit:mais pourquoi veux-tu que je réponde à ce que tout esprit tant soit peu religieux sait depuis toujours ? comment veux-tu que j'ignore le sens de Pessah?

Alors si tu n'en ignorais pas le sens, tu aurais pu me le donner à moi qui suis pour toi un débile mental  sourire

Tu as combien de personnes dans ton entourage qui lisent sans problème 6 ou 7 bibles en français, allemand, grec et latin, catholiques et protestantes ? cela m'a coûté beaucoup, beaucoup de travail (et ce n'est pas fini), mais j'en suis content aujourd'hui, je sais au moins de quoi je parle, d'autant que mon métier m'a obligé à me confronter à bien des problèmes de traduction..  

Heureusement que tous les hommes de toutes les nations, à qui Jésus a demander d'annoncer sa Bonne Nouvelle donnée en Araméen, traduit en Grec pour les juifs héllénisés, n'ont pas été obligé d'apprendre l'araméen et le grec pour la recevoir  sourire

Heureusement que chacun, dans les églises, depuis 2000 ans, entend dans sa langue, cette Bonne Nouvelle de Jésus et que les bibles ont été traduite en langue vernaculaire pour qu'elle soit accessible à ceux qui savent lire sans pour autant parler je ne sais combien de langue.

Tant mieux pour toi, si l'apprentissage du Grec te permets de mieux comprendre la Bonne Nouvelle. Heureusement qu'on n'est pas obligé d'apprendre le Grec ou l'Araméen pour mieux la comprendre d'ailleurs.

mikael a écrit:Ne prends pas tout trop au sérieux, ne te prends pas trop au sérieux, c'est mon péché mignon, alors ne tombe pas dans la même erreur !!

Je n'ai en effet pas mis longtemps à comprendre que tu te la jouais face à moi  sourire  Sois plus humble mon ami, sois plus humble.

mikael a écrit:Pour l'eucharistie, il faut distinguer les Luthériens (Le Christ est présent parmi l'assemblée, mais pas dans le pain)  et les Réformés (ce n'est qu'une anamnèse). Et pour tous, le sacrement ne se conserve pas, il n'y a donc pas  d'hostie à adorer (ce qui correspond d'ailleurs à ma sensibilité).

Et depuis quand dans l'Eglise catholique on adore "une hostie" affraid  T'as déjà assisté à une adoration du Saint Sacrement ?  J'en doute.  On n'adore pas une hostie, mais Jésus, présent dans l'hostie, dans son Saint Sacrement.  Le Saint Sacrement d'ailleurs, c'est Lui, ce donnant tout entier à nous dans cette ostie, dans ce Pain de Vie.
avatar
Petero22
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : ***
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 22/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par mikael le Sam 28 Mai 2016 - 22:28

Petero: "Sois plus humble mon ami, sois plus humble."
c'est une mentalité de serf, de domestique, de subalterne, de ceux qui se courbent !! après 9 examens passés en 8 ans après le bacc, des élèves et étudiants à gérer, des choses difficiles à enseigner, on me demandait bien des qualités, mais sûrement pas l'humilité, ou alors je n'arrivais plus à nourrir ma famille ! je te laisse l'humilité, je garde la rigueur et la patience d'apprendre, encore et toujours.
ce donnant tout entier à nous dans cette ostie
SE donnant .. l'Hostie !! quel français !!
L'adoration du st sacrement ? non, j'ai une sensibilité de protestant. Ce n'est pas dans le NT.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Petero22 le Sam 28 Mai 2016 - 22:49

mikael a écrit:je te laisse l'humilité, je garde la rigueur et la patience d'apprendre, encore et toujours.

Je n'en me débarrasserai pour rien au monde sourire

4 Celui donc qui se fera humble comme ce petit enfant est le plus grand dans le royaume des cieux. (Matthieu (CP) 18)

Tu penses que tu es plus grand que moi parce que tu as fait 8 ans d'étude après le bac et que tu as enseigné sourire Tout cela mon cher, ne te servira à rien dans le Royaume de Dieu ; car le Royaume de Dieu il appartient aux simples d'esprits comme moi sourire

avatar
Petero22
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : ***
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 22/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par mikael le Sam 28 Mai 2016 - 23:26

Tu ne sais pas grand-chose de la basileia tou theou, tu écoutes ta hiérarchie comme un toutou, tu rabâches ! que vos homélies sont nulles comparées à celles des protestants ! tu n'as pas idée ! j'écoute le dimanche matin un service liturgique protestant allemand, et le début de la messe catholique ; dire que vous êtes prévisibles et plats, c'est peu dire...

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Petero22 le Dim 29 Mai 2016 - 7:58

Magnus a écrit:Eh bien dans ce cas, je préfère nettement la vision protestante.
Sinon, si nous prenons la catholique, il faudrait admettre que le sacrement de l'eucharistie devient une sorte d'acte magique : un morceau d'hostie, une fois consacré, qui devient le corps entier du Christ, comme par miracle... .

Oui, par l'action de l'Esprit Saint, la puissance de Dieu, de Jésus qui est Dieu, ce qu'admettent sans problème ceux qui croient vraiment en Jésus. Et c'est ce qu'on fait les Apôtres de Jésus, quand Jésus leur a annoncé qu'il leur donnerai sa chair à manger et son sang à boire. Ils ont acceptés ce que d'autres n'ont pas accepté :

56 Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui. 57 Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra aussi par moi. 58 C'est là le pain qui est descendu du ciel: il n'en est point comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts; celui qui mange de ce pain vivra éternellement." 59 Jésus dit ces choses, enseignant dans la synagogue à Capharnaüm. 60 Beaucoup de ses disciples l'ayant entendu dirent: "Cette parole est dure, et qui peut l'écouter?" 61 Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit: "Cela vous scandalise? 62 Et quand vous verrez le Fils de l'Homme monter où il était auparavant?… 63 C'est l'Esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. 64 Mais il y en a parmi vous quelques-uns qui ne croient point." Car Jésus savait, dès le commencement, qui (Jean (CP) 6)

Jésus, n'a pas dit à ceux qui étaient scandalisé à l'idée qu'il allait leur donner sa chair à manger : "vous ne comprenez pas, c'est symbolique ce que je vous dis là". NON, il les a laissé partir. Il n'a pas cherché à les retenir, car il disait la Vérité. C'est bien sa chair et son sang qu'il allait nous donner à manger pour que nous vivons par sa chair et son sang, pour que nous vivions par sa chair qui allait être vivifiée par l'Esprit, sa chair qui allait être divinisée.

Il a demandé ensuite à ses Apôtres, si eux aussi ils allaient le quitter :

67 Jésus donc dit aux Douze: "Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller?"

Et Pierre de lui répondre au nom des 12 :

68 Simon-Pierre lui répondit: "Seigneur, à qui irions-nous? Vous avez les paroles de la vie éternelle. 69 Et nous, nous avons cru et nous avons connu que vous êtes le Saint de Dieu." (Jean (CP) 6)

Nous avons connu que vous êtes le Saint de Dieu, ce qui veut dire "le Saint de Dieu il ne ment pas, il a les paroles de la Vie éternelle". Jésus savait ce qu'il disait. Et même si ses Apôtres avaient du mal à comprendre, comme c'était possible, ils lui ont fait confiance.

Et c'est ce que font les catholiques aujourd'hui, ils font confiance à ce que Jésus a dit à ses Apôtres.

Le sacrement de l'Eucharitie n'est pas un acte magique, c'est un acte divin posé par le Fils de Dieu fait homme, descendu du Ciel pour faire entrer la chair humaine dans la Vie divine, pour nous communiquer sa Vie divine à travers sa chair donnée à manger dans le pain de sa Pâques, le Pain de l'Eucharistie.

Quand on reçoit l'hostie et que le prêtre nous dit "le corps du Christ", on répond "Amen", ce qui veut dire "oui, c'est vrai", c'est ce que je crois. En disant Amen, le fidèle qui reçoit l'hostie dit sa foi en la présence réel du Christ Jésus, son Seigneur et son Dieu, dans l'hostie que lui tends Jésus Lui-même à travers son ministre.

On ne dit pas "je crois que ce que vous me dite est vrai", mais "je crois ce que dit Jésus" quand il a dit "prenez et mangez, ceci est mon corps". On dit notre foi en Jésus qui se donne totalement et tout entier en chair et en os, pour que nous soyons en Lui et vivions par Lui. On entre à ce moment là dans cette union voulu en sa chair, voulu et accomplie pour nous sous cette forme.

Vous préférez la vision protestante, moi je préfère la vision que Jésus Lui-même me donne sur ce sacrement, en ayant bien pris le soin de nous dire que c'était vraiment sa chair et son sang qu'il allait nous donner, et que c'est bien Lui qu'il nous faudrait manger pour vivre par Lui, comme Lui vit par son Père ; à la différence que nous nous sommes fait de chair et d'esprit, et que de fait pour nous donner sa Vie éternelle, il était nécessaire que Dieu se fasse chair, pour que nous ayons par sa chair, la Vie éternelle, sa Vie divine.
avatar
Petero22
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : ***
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 22/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Petero22 le Dim 29 Mai 2016 - 8:03

Je reviens sur le rappel fait pour les fautes d'orthographe. Si je lis bien l'article de la charte, cité, c'est bien marqué "dans la mesure du possible".

Vu mon niveau d'instruction, vu l'ignorant que je suis pour Mikaël et peut-être d'autre sur ce forum, il ne faut pas me demander l'impossible. Je fais de mon mieux pour m'exprimer en bon français et pour ne pas faire de faute d'orthographe. N'exigez pas d'un crasseux comme moi, d'être aussi doué qu'un Mikaël qui a fait 8 ans d'étude après le Bac et qui a enseigné.

Merci de m'accepter comme je suis, simple d'esprit et peu instruit. A moins que ce forum ne soit réservé qu'à une certaine élite !!!
avatar
Petero22
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : ***
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 22/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par _nawel le Dim 29 Mai 2016 - 8:29

Oui Petero a raison, en somme, je respecte son point de vue, qui n'est pas différent du mien, mais lui a l'exaltation, moi je reste plus concise. Il n'en reste pas moins qu'il ne faut pas qu'il y est de méprise nous restons toujours dans la symbolique.

A la différence que Petero donne plus de mystique car lors de la communion par l'hostie, il y a pour Petero véritablement l'Esprit Saint qui nous investit comme les apôtres lors de la Pentecôte pour exemple.

Je suis toutefois d'avis différent car ce n'est pas le "preneur" d'hostie qui fait de lui un être sans tâche car l'on sait que ce geste n'a de valeur que s'il est vécu avec toute l'ardeur de la foi.

Comme celui qui est baptisé n'est pas exempt du péché, celui qui prend l'hostie n'est pas digne par ce geste.

Il y a une nuance chez moi, le détenteur d'une foi irréprochable a une approche de lui même qui le remet en question tout le temps et la nourriture spirituelle du Christ ne s'obtient qu'au bout d'efforts sur soi.

Sa pensée, ses actions, ce qu'il oublie intentionnellement... et bien d'autres choses encore.

avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Jipé le Dim 29 Mai 2016 - 9:42

Petero22 a écrit: C'est bien sa chair et son sang qu'il allait nous donner à manger pour que nous vivons par sa chair et son sang, pour que nous vivions par sa chair qui allait être vivifiée par l'Esprit, sa chair qui allait être divinisée.
Si cela n'est pas du cannibalisme, c'est en tout cas bien imité... hé bé

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26375
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Petero22 le Dim 29 Mai 2016 - 10:01

nawel a écrit:Oui Petero a raison, en somme, je respecte son point de vue, qui n'est pas différent du mien, mais lui a l'exaltation, moi je reste plus concise. Il n'en reste pas moins qu'il ne faut pas qu'il y est de méprise nous restons toujours dans la symbolique.

Bonjour chère Nawel,

C'est aujourd'hui la fête du Saint Sacrement. C'est bien que nous ayons cet échange en ce jour spécial. Moi je dirai que nous sommes dans le sacrement, pas dans la symbolique. Le symbole fait partie du sacrement, mais pour signifier une réalité non perceptible par les sens. C'est vraiment la chair et le sang du Christ, son corps, son être tout entier que nous mangeons dans l'hostie, comme Jésus nous y a invité à le faire. Le pain c'est le symbole, c'est à dire le support que Jésus utilise, en le changeant dans son être, dans son essence, pour qu'il devienne vraiment son être à Lui, son essence.

Prenons un autre symbole pour comprendre ce que j'essaie d'expliquer. Lorsque j'achète dans un magasin une tour eiffel miniature pour la mettre chez moi, je ne vais pas acheter la vrai tour eiffel et je me demande bien comme je pourrais la mettre chez moi. La tour eiffel miniature c'est un symbole qui me renvoie à la vraie tour eiffel, mais ne la rend pas présente. La vraie tour eiffel n'est pas présente dans ce symbole que j'ai chez moi.

Avec Jésus c'est différent. Jésus est vraiment présent dans l'hostie consacrée, qui symbolise son corps, il est vraiment présent avec sa chair et son sang en se présentant comme étant le Pain vivant descendu du Ciel pour donner la Vie éternelle. Quand je reçois ce pain en moi, c'est vraiment Jésus que je reçois dans sa chair et dans son sang, pour que sa chair et son sang devienne vraiment le Nouveau Corps dans lequel il m'enfant à la Vie éternelle, dans lequel je demeure vivant de sa Vie Eternelle.

nawel a écrit:A la différence que Petero donne plus de mystique car lors de la communion par l'hostie, il y a pour Petero véritablement l'Esprit Saint qui nous investit comme les apôtres lors de la Pentecôte pour exemple.

Dans l'hostie c'est vraiment Jésus qui se donne à moi dans sa chair et son sang vivifiés par l'Esprit. La venue de Jésus en moi pour me faire entrer en Lui, pour faire en sorte que je sois une seul chair avec Lui, c'est pas une Pentecôte. C'est quand après avoir ouvert mon Cœur à Jésus que j'ai reçu en moi, que son Esprit répand en moi la Vie de Dieu donnée dans la Charité qu'il répand en mon cœur.

nawel a écrit:Je suis toutefois d'avis différent car ce n'est pas le "preneur" d'hostie qui fait de lui un être sans tâche car l'on sait que ce geste n'a de valeur que s'il est vécu avec toute l'ardeur de la foi.

Et où ais-je écrit que c'est le preneur d'hostie qui se faisait sans tâche en prenant l'hostie. C'est bien parce que je suis pécheur que j'ai besoin d'entrer en Jésus, de ne faire plus qu'un seul Corps avec Lui, pour que son Esprit vivant en moi, m'aide à faire reculer le péché en moi, à condition bien évident que j'ai vraiment envie que le péché recule en moi. C'est évident que si je reçois Jésus sans l'intention d'avancer dans la Vie Sainte, sans désir que le péché recule en moi, que cette communion ne produira pas d'effet en moi.

nawel a écrit:Comme celui qui est baptisé n'est pas exempt du péché, celui qui prend l'hostie n'est pas digne par ce geste.

Cela me rappelle une parole que Sainte Catherine avait adressé à Jésus avant de communier : "Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir en moi" et Jésus lui avait répondu dans son esprit : "C'est vrai, mais moi je suis digne de venir en toi".

C'est justement pour nous libérer du péché qui nous empêche de recevoir pleinement Dieu en nous, de devenir le Saint Tabernacle de Dieu, que Jésus vient en nous avec son Esprit. Personne n'est digne de le recevoir car tous nous avons péché. Par contre, Lui, il vient en nous, pour justement nous aider à nous libérer de nos péchés et surtout du Prince de ce monde qui nous asservi au péché.

nawel a écrit:Il y a une nuance chez moi, le détenteur d'une foi irréprochable a une approche de lui même qui le remet en question tout le temps et la nourriture spirituelle du Christ ne s'obtient qu'au bout d'efforts sur soi.

C'est justement avec l'aide de Jésus qu'on fait des efforts sur soi. Si je ne le reçois pas en moi, si je ne vie pas par Lui, comment il va m'aider à faire ces effort ?
avatar
Petero22
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : ***
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 22/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par mikael le Dim 29 Mai 2016 - 10:18

la vision que Jésus Lui-même me donne sur ce sacrement, en ayant bien pris le soin de nous dire que c'était vraiment sa chair et son sang qu'il allait nous donner
Les protestants l'ont compris comme une hyperbole, Jésus parle en fait de sa vie qu'il donne, de son sacrifice sanglant qu'il pressent, et qui l'a compris, mènera la vie de Jésus, respectera ses commandements. L'hyperbole, c'est une façon de dire plus pour faire comprendre, de même qu'il dit des pécheurs : "il vaudrait mieux qu'ils s'arrachent un bras ou un oeil.." ; les auditeurs prenaient-ils cela à la lettre ? bien sûr que non, c'est une hyperbole, image courante chez Jésus.

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Jipé le Dim 29 Mai 2016 - 10:21

Petero22 a écrit:
C'est justement avec l'aide de Jésus qu'on fait des efforts sur soi. Si je ne le reçois pas en moi, si je ne vie pas par Lui, comment il va m'aider à faire ces effort ?
Avec l'aide des psychologues...Les athées ne peuvent faire des efforts sur eux ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26375
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par _nawel le Dim 29 Mai 2016 - 10:44

Petero

Le croyant qui progresse vers l'autel fait vœu de repentance et c'est cela qu'il faut voir, par la communion il reconnaît être pécheur et en cela Jésus pardonne.

Le croyant est celui qui agit avant tout toute une journée en gardant en mémoire qu'il doit être sincère avec sa foi, se comporter dignement, et cela en tous points.

Je vois bien sûr dans l'Eucharistie toute la symbolique du don de Jésus qui, par son sacrifice nous montre qu'à chaque jour suffit sa peine.

Je suis reconnaissante à Jésus pour sa miséricorde et le pardon qu'il m'accorde symbolisé par l'hostie auquel je participe en l'ingérant, ainsi je reconnais que je suis en Christ comme Christ est en moi.

Nous avons la même approche, cependant, je voudrais reconnaître le croyant toute la journée, hors, j'ai du mal à le voir, ou peut être que je m'y prend mal, mais pour l'heure j'aurais tendance à être triste, et mal.

Je ne suis pas donc réconfortée, et aujourd'hui l'homme qu'il soit croyant Chrétien Musulman Bouddhiste Athée ne me donne pas l'écho que Jésus a voulu que nous soyons, c'est à dire des gens dignes tout simplement.
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par mikael le Dim 29 Mai 2016 - 10:49

nawel, si tu parles de symbole, tu vas fâcher Petero...

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par _nawel le Dim 29 Mai 2016 - 11:32

mikael a écrit:nawel, si tu parles de symbole, tu vas fâcher Petero...

Je ne peux parler que de symbole sourire je ne vois pas comment je peux parler d'autre chose.

Même si j'ai un casquette protestante, cela ne me dérange pas, car ce qui compte est d'être en paix avec ma conscience. sourire
avatar
_nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Mephisto le Dim 29 Mai 2016 - 15:37

Best seller a écrit:Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne
Vous comprenez quoi à ce passage Mikael, comment l'interprétez-vous ?
avatar
Mephisto
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1917
Localisation : SO
Identité métaphysique : post-métaphysique
Humeur : on s'en fout
Date d'inscription : 23/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Petero22 le Dim 29 Mai 2016 - 15:52

mikael a écrit:nawel, si tu parles de symbole, tu vas fâcher Petero...

Et pourquoi je me fâcherai !! Chacun est libre de ses opinions sourire
avatar
Petero22
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : ***
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 22/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par mikael le Dim 29 Mai 2016 - 15:53

   Best seller a écrit:
   Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne

Vous comprenez quoi à ce passage Mikael, comment l'interprétez-vous ?

C'est ce qu'on appelle une anamnèse : on se souvient d'un moment exceptionnel, on en remercie à nouveau celui à qui on le doit, car il a payé de sa vie son courage ; "annoncez" signifie selon moi "proclamez" (ce qui est arrivé).

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Mephisto le Dim 29 Mai 2016 - 15:55

Je vous donne ce qui annonce que.
avatar
Mephisto
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1917
Localisation : SO
Identité métaphysique : post-métaphysique
Humeur : on s'en fout
Date d'inscription : 23/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Mephisto le Dim 29 Mai 2016 - 16:02

mikael a écrit:
   Best seller a écrit:
   Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne

Vous comprenez quoi à ce passage Mikael, comment l'interprétez-vous ?

C'est ce qu'on appelle une anamnèse : on se souvient d'un moment exceptionnel, on en remercie à nouveau celui à qui on le doit, car il a payé de sa vie son courage ; "annoncez" signifie selon moi "proclamez" (ce qui est arrivé).
Oui, mais plus concrètement, sur le rapport à l'acte rituel (que vous évoquiez par ailleurs), peut-on y voir ce type de comportement sur cette séquence ?
avatar
Mephisto
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1917
Localisation : SO
Identité métaphysique : post-métaphysique
Humeur : on s'en fout
Date d'inscription : 23/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Petero22 le Dim 29 Mai 2016 - 16:24

mikael a écrit:
   Best seller a écrit:
   Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne

Vous comprenez quoi à ce passage Mikael, comment l'interprétez-vous ?

C'est ce qu'on appelle une anamnèse : on se souvient d'un moment exceptionnel, on en remercie à nouveau celui à qui on le doit, car il a payé de sa vie son courage ; "annoncez" signifie selon moi "proclamez" (ce qui est arrivé).

Il faut prendre en compte le contexte de l'institution de ce nouveau mémorial par Jésus, celui de la Pâque juive qui allait être célébrée. Jésus pour cette alliance nouvelle, institue un mémorial nouveau, celui de la Pâques qu'il s'apprête à vivre. Et comme le mémorial de la pâque juive qui était plus qu'une anamnèse, quelque chose dont on se souvenait, puisque c'était un évènement que les juifs devaient revivre comme s'il l'avait vécu ; le mémorial de la pâque de Jésus c'est exactement la même chose. Faire mémoire d'un évènement vécu par Jésus et que nous sommes appelés à vivre avec Lui.

Quand on célèbre la Pâque de Jésus, l'Eucharistie, on fait plus que se souvenir. C'est comme si on était avec Jésus, dans la chambre haute où il a célébré son repas, et qu'on participait avec ses Apôtres à ce repas, ce repas durant lequel Jésus fait entrer ses Apôtres dans sa chair pour leur faire vivre sa Pâques avec Lui.

Le vendredi saint, tous ceux qui auront communié à la chair de Jésus, jusqu'à son retour, sont morts et ressuscité avec Lui, porté par Lui, et ils sont ressuscités avec Lui et sont montés aux Cieux avec Lui. Ceux qui font un seul Corps avec Jésus, grâce au baptême et au sacrement de l'Eucharistie, ils sont déjà dans le Ciel avec Jésus, porté en Jésus.
avatar
Petero22
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : ***
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 22/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par mikael le Dim 29 Mai 2016 - 16:38

Il semble assez clair que Paul est à un degré de compréhension théologique très en deçà du sacrement catholique actuel ; il n'y avait sans doute pas de prêtre dans les années 50 comme nous l'entendons aujourd'hui, on ne peut pas comparer. Luc (années 80) est très proche de Paul, Matthieu ajoute "pour le pardon des péchés", Marc dit "mon sang, le sang de l'alliance, versé pour beaucoup" (peri pollôn) [pas "pour la multitude, ni pour le monde entier].

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par mikael le Dim 29 Mai 2016 - 16:46

Ceux qui font un seul Corps avec Jésus, grâce au baptême et au sacrement de l'Eucharistie, ils sont déjà dans le Ciel avec Jésus, porté en Jésus
ça se télescope quand même un peu avec la notion de "repos" (Requiescat in Pacem, Requiem donna eis Domine) jusqu'au jour du Jugement, les mérites acquis sur terre ou non, le jugement des âmes, le nouveau corps promis... Sauf pour les saints, qui agissent pleinement dès leur mort, la sainteté étant canoniquement définie par deux miracles indubitables après la mort. Pour moi, qui pense que les âmes sont immortelles parce que parcelles de divin, et donc que la mort n'existe pas vraiment, chrétien ou pas, je suis un peu attristé d'entendre régulièrement "espérons que le Christ le/la ressuscitera, comme il est ressuscité".

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Petero22 le Dim 29 Mai 2016 - 16:49

mikael a écrit:Il semble assez clair que Paul est à un degré de compréhension théologique très en deçà du sacrement catholique actuel ; il n'y avait sans doute pas de prêtre dans les années 50 comme nous l'entendons aujourd'hui, on ne peut pas comparer. Luc (années 80) est très proche de Paul, Matthieu ajoute "pour le pardon des péchés", Marc dit "mon sang, le sang de l'alliance, versé pour beaucoup" (peri pollôn) [pas "pour la multitude, ni pour le monde entier].

Ils n'ont pas tout compris d'un seul coup le portée du mémorial que Jésus avait institué. C'est éclairé par l'Esprit de Jésus, que petit à petit l'Eglise va comprendre le mystère de l'Eucharistie institué par Jésus.

Dans la mesure où la mort de Jésus, correspondait au sacrifice de l'Agneau Pascal, il est devenu évident que le sang que Jésus a versé c'était pour la rémission des péchés, pour faire disparaître les péchés. C'était là tout le sens du sacrifice de l'Agneau pascal.
avatar
Petero22
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : ***
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 22/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si nous parlions de l'Eucharistie

Message par Petero22 le Dim 29 Mai 2016 - 16:56

mikael a écrit:
Ceux qui font un seul Corps avec Jésus, grâce au baptême et au sacrement de l'Eucharistie, ils sont déjà dans le Ciel avec Jésus, porté en Jésus
ça se télescope quand même un peu avec la notion de "repos" (Requiescat in Pacem, Requiem donna eis Domine) jusqu'au jour du Jugement, les mérites acquis sur terre ou non, le jugement des âmes, le nouveau corps promis... Sauf pour les saints, qui agissent pleinement dès leur mort, la sainteté étant canoniquement définie par deux miracles indubitables après la mort. Pour moi, qui pense que les âmes sont immortelles parce que parcelles de divin, et donc que la mort n'existe pas vraiment, chrétien ou pas, je suis un peu attristé d'entendre régulièrement "espérons que le Christ le/la ressuscitera, comme il est ressuscité".

NON, car celui qui VIT et croit en Jésus, il est déjà dans le repos de l'esprit, puisqu'il sait que lorsqu'il va mourir dans sa chair, il va continue à vivre dans la chaire du Christ où il est déjà ressuscité. La résurrection des corps à la fin du monde, pour moi c'est quand on sortira du Corps du Christ pour vivre avec notre corps tiré de sa chair ressuscité.

Les âmes sont immortelles, parce que spirituelle, pas divines. Si nos âmes étaient divines, elles seraient capables de transmettre à notre corps, la Vie divine, éternelle. Elles donneraient à nos corps, l'immortalité.

Tous nous ressusciterons si nous acceptons de naître de nouveau, dans le sein du Christ Jésus, notre créateur, dans sa chair.
avatar
Petero22
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : ***
Humeur : Toujours bonne
Date d'inscription : 22/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum