Les surdoués

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les surdoués

Message par Gnala le Jeu 14 Juil 2016 - 10:08

Bonjour,

Je me demandais s'il y a des surdoués dans ce forum et votre avis sur le fait que les surdoués ont souvent des interrogations métaphysiques.
Est-ce qu'il y a un manque de sens dans le sens commun?
J'ai commencé à lire un livre qui s'appelle "l'adulte surdoué à la conquête du bonheur" et je dois avouer que je ne me sens pas du tout sur la même longueur d'onde que l'auteur non surdoué qui préconise en gros aux surdoués de s'adapter au monde normal, c'est pas comme ça que personnellement je me suis sortie de ma souffrance. Dans la vie de tous les jours je m'adapte mais tout bas je pense que ce sont les gens "normaux" qui sont à coté de la plaque. Voila c'est dit. ^^
Et pour répondre à Eliane dans ma présentation, j'ai compris que j'étais probablement surdouée surtout grâce au bouquin de Carlos Tinoco et aux vidéos youtube sur le sujet. Il y a de ça une dizaine d'années je ne l'aurais pas cru tellement j'ai quand même beaucoup de mal à avoir confiance en moi.
Il y aurait plusieurs genre de surdoués, je n'ai jamais été hyper intellectuelle si ce n'est au niveau de l'introspection.
J'ai toujours été envahie par mes émotions, je suis très empathique et hypersensible et c'est surtout en ce sens que j'avais des difficultés à l'école. C'est difficile parfois de se concentrer quand on se sent oppressé, j'ai beaucoup travailler sur mes émotions pour être la ou j'en suis aujourd'hui puisque je reprends un bts mécanique à la rentrée. sourire
avatar
Gnala
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 11
Localisation : Besançon
Identité métaphysique : Divergente
Humeur : Fraternelle
Date d'inscription : 10/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Jipé le Jeu 14 Juil 2016 - 10:21

Bonjour Gnala,

à part un bouquin et des vidéos sur youtube auxquels tu t'es identifiée, y a-t-il une personne spécialisée en ce domaine que tu as consultées ?
Ce que tu nous décris de ton empathie, de tes émotions et de ton hypersensibilité n'est pas du domaine exclusif de surdoués, ce ne sont pas des critères sélectifs, surdoués ou pas peuvent être touchés par les trois.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25623
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Bulle le Jeu 14 Juil 2016 - 15:42

Etre surdoué c'est avoir un "haut potentiel intellectuel" ou c'est ne pas savoir quoi faire desdites capacités intellectuelles ou encore ne pas être capable de s'adapter à la société contemporaine (ce qui en principe est le contraire de l'intelligence) ?
Je pose la question parce que j'ai vu une multitude de fois des parents d'enfants à problèmes (ceux que l'on appelle en milieu scolaire les inadaptés sociaux) botter en touche avec cette réflexion "forcément il/elle est surdoué(e)"...

_________________
Hello Invité !  Le du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39967
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par M'enfin le Jeu 14 Juil 2016 - 18:46

La sur-douance a en général trait à la mémoire et aux procédés mnémoniques. On ne dit pas de ceux qui sont créatifs qu'ils sont surdoués. Je ne sais pas si ceux qui sont surdoués sont moins créatifs à cause de ça, mais je sais que je n'ai pas énormément de mémoire et que j'ai quand même de l'imagination. En quoi consiste ta douance au juste Gnala?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par TheHitch le Ven 15 Juil 2016 - 9:23

Pour commencer, il faudrait être capable de définir correctement ce que c'est d'être "surdoué" ...

TheHitch
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 738
Localisation : IdF
Identité métaphysique : libre-penseur humaniste
Humeur : calme
Date d'inscription : 02/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Gnala le Ven 15 Juil 2016 - 9:55

Je ne ressens pas le besoin de voir un spécialiste ni de passer des tests, tout ce que j'ai pu lire ou voir sur le sujet m'a frappé voir choqué quand j'en ai pris conscience tout à coup surtout grâce aux videos de Raymonde Hazan.

Je trouve que je me suis plutôt bien débrouillée dans la vie jusque là, peut-être que j'irai voir des spécialistes un jour mais c'est pas ma priorité.

Pour ce qui est des caractéristiques du surdoué, c'est simple je les ai toutes ou presque, mon intelligence je l'ai toujours mise au service d'un mieux être, je n'avais pas vraiment le choix de ce côté.
Quand on est limite agoraphobe à 20 ans, on trouve des psys, des profs, des bouquins pour s'en sortir et on se pose forcément aussi énormément de questions du type : "mais pourquoi j'ai peur de tout tout le temps?", "pourquoi j'arrive pas à faire comme tout le monde?"..etc
Pour ce qui est de ma scolarité, j'étais du genre première de la classe en primaire, je fonctionnais beaucoup sur les liens affectifs avec mes professeurs. Au collège j'étais dans les cinq premiers du collège et les choses ont dérapé vers 15 ans quand ma timidité et mes émotions ont commencé à m'envahir sérieusement.
J'avais des facilités surtout en littérature et en philosophie.

Et sinon pour ce qui est de mieux définir ce qu'est un surdoué, je crois que ce qui le caractérise le plus c'est le côté cogitation incessante soit par la réflexion sur des problèmes concrets ou abstraits soit en s'évadant dans un monde imaginaire, du moins selon ce que j'en ai appris.
avatar
Gnala
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 11
Localisation : Besançon
Identité métaphysique : Divergente
Humeur : Fraternelle
Date d'inscription : 10/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Jipé le Ven 15 Juil 2016 - 10:21

As-tu le sentiment d'être affecté par le syndrome de l'imposteur ? dubitatif

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25623
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Gnala le Ven 15 Juil 2016 - 12:22

Comme je l'ai dit, il y a de ça dix ans ma réponse aurait été un oui sans équivoque mais j'ai beaucoup travaillé sur mon estime de moi-même et j'ai beaucoup changé.
J'essaie d'être aussi lucide que possible sur mes faiblesses et sur mes qualités sinon il est clair que jamais je ne me serais autorisée à le penser, encore moins à le dire.
Je suis du genre à assumer dans la limite de mes craintes.
avatar
Gnala
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 11
Localisation : Besançon
Identité métaphysique : Divergente
Humeur : Fraternelle
Date d'inscription : 10/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par TheHitch le Ven 15 Juil 2016 - 12:36

Gnala, dans ce que lis (mais garde en tête que je ne suis pas psychologue ni psychiatre), je vois un certain nombre de choses qui ne sont pas nécessairement liées au fait d'être surdoué. L'agoraphobie, la timidité, le lien affectif avec les profs ... Je ne vois pas de raison particulière que ce soit lié à la "surdouance", mais surtout, je ne vois pas de raison que ce soit des symptômes uniquement attribuables à la "surdouance" (cad : ca pourrait être ça, ou autre chose). Mais je peux me tromper...

Après, ce que je voulais dire par "définir ce que c'est d'être surdoué", c'est que la plupart des gens ont (je trouve) une vision étriquée de ce qu'est l'intelligence. Pour beaucoup, c'est juste "avoir un gros QI" (alors qu'on sait bien que le QI est un mauvais indicateur d'intelligence, et un bon indicateur de milieu socio-économico-culturel). Ou alors être fort en sciences. Ou alors être très fort en lettres.
Je suis d'avis que c'est une vision extrêmement réductrice. Je pense qu'être capable de comprendre les gens, de gérer des interactions sociales complexes, etc. sont également des formes d'intelligence, souvent sous-estimées. Tout le monde n'est pas capable de gérer les interactions sociales (je parle d'expérience), de comprendre ce que pensent les autres, d'interpréter le langage non-corporel, les sous-entendus, les références culturelles, etc.

Par ailleurs, on accumule de plus en plus de preuves que "l'intelligence", ou même le "potentiel d'intelligence", n'est pas du tout inné, mais que au contraire, il est développé quand on l'utilise (comme un muscle !). Bien sur, il y a une composante biologique (et on n'est pas tous égaux devant la biologie), mais une part très majoritaire semble "acquise" plus que "innée".

Ma théorie personnelle (aucune preuve autre qu'anecdotique, qui n'engage que moi) est que tout le monde dispose d'une certaine quantité de ressources cognitives (qu'il peut augmenter et développer, encore une fois, comme un muscle) qu'il alloue à différentes tâches (mais ce n'est pas un choix conscient), et c'est pourquoi des "surdoués" par exemple en science sont souvent "sous-doués" en interactions sociales.

Partant de là, comment définir correctement un "surdoué" ? Ce que tu sembles dire (mais je peux me tromper) parait indicateur potentiellement d'une personne douée scolairement, mais moins douée émotionnellement/socialement (rapport à ton agoraphobie, se réfugier dans les bouquins, etc.). Donc une personne "surdouée" dans certains domaines, et "sous-douée" dans d'autres. Et probablement dans la moyenne, au global (et ne le prend pas mal, je me considère dans la moyenne pour les mêmes raisons : on a tous des choses pour lesquelles ont est meilleur que la moyenne, et d'autres choses moins bon que la moyenne).

Donc de mon point de vue, parler de "surdoués", c'est surtout se focaliser sur un nombre limités d'aspect de la personnalité et des compétences des gens, en oubliant le reste...

HS : chouette avatar sourire

TheHitch
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 738
Localisation : IdF
Identité métaphysique : libre-penseur humaniste
Humeur : calme
Date d'inscription : 02/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par M'enfin le Ven 15 Juil 2016 - 14:15

Gnala a écrit:J'avais des facilités surtout en littérature et en philosophie.
Et en sciences?
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Eliane le Dim 17 Juil 2016 - 11:16

Gnala a écrit:Et sinon pour ce qui est de mieux définir ce qu'est un surdoué, je crois que ce qui le caractérise le plus c'est le côté cogitation incessante soit par la réflexion sur des problèmes concrets ou abstraits soit en s'évadant dans un monde imaginaire, du moins selon ce que j'en ai appris.

On a tendance à dire plutôt enfant précoce que surdoué.
En effet, en fin de scolarité, leur niveau scolaire est souvent globalement plus faible que les autres jeunes.

Faire le diagnostic précoce permet d'adapter la scolarité à l'enfant, et en particulier éviter que ces enfants s'ennuient.
Il est préférable de leur faire faire des activités qui stimulent leur intellect : astronomie, musique, arts, sport, leur faire sauter des classes s'il le faut.
Mais il est important de tenir compte de leur maturité psychologique.

Une fois adulte, être intelligent, c'est sympa à savoir, mais si nous avons raté nos études, cela ne sert plus à grand chose d'avoir de la fierté pour nos capacités, si on n'en a rien fait. C'est souvent le malheur des enfants précoces, l'échec de leurs études !  
Ceci dit, on peut toujours reprendre des études à l'age adulte. Savoir qu'on a la capacité théorique de réussir, peut aider à retrouver confiance en soi, et à se discipliner pour travailler assis à une table. Le travail théorique et les études sont souvent une ascèse difficile à s'imposer quand on n'a jamais appris la rigueur.

J'ai un neveu et un fils qui ont été diagnostiqués précoces. L'un est polytechnicien, l'autre un un simple BTS.... je pense que ce sont les activités péri scolaires qui ont fait la différence, car ils avaient tous les deux deux ans d'avance au début de leur scolarité.
Ceci-dit, réussir sa vie est quelque chose de plus global qu'un niveau scolaire. Il faut avoir des amis, une vie de couple réussie, des implications sociales, et selon moi, spirituelles. Nous avons donné la foi catholique à nos enfants, et ils sont tous pratiquants. Cela me rend plus fière que leurs études réussies.

Eliane
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 57
Localisation : France
Identité métaphysique : catholique
Humeur : calme
Date d'inscription : 09/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par M'enfin le Dim 17 Juil 2016 - 14:36

Eliane a écrit:Nous avons donné la foi catholique à nos enfants, et ils sont tous pratiquants. Cela me rend plus fière que leurs études réussies.
Les talibans vont même jusqu'à égorger les intellectuels pour donner plus de place à la religion. Que c'est grand la fierté!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par bbes le Mer 31 Mai 2017 - 22:45

Jipé a écrit:As-tu le sentiment d'être affecté par le syndrome de l'imposteur ?  dubitatif

Admettons que quelqu'un a ce symptôme là.
Si on y ajoute la procrastination, d'être différent enfin si on tombe l'imposture,   assez sensible,  sans brailler  d'un rien, mais dans le sens où le monde pique dur, enfin très dur quoi, et des pensées qui se bousculent en se neutralisant, du moins en l’absence du service d'ordre. Le tout sans être sur doué, ou truc dans le genre.

Qui sont ces gens?
avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Jipé le Jeu 1 Juin 2017 - 9:09

Des tourmentés...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25623
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par bbes le Jeu 1 Juin 2017 - 13:46

Ce qu'il y a c'est que le terme tourmenté s'apparente plutôt à un trouble.
Comment pourraient-ils se sortir de ce trouble?

Alors j'ajoute, imaginons que ces personnes sont plutôt bien voir très bien dans leur peau. Ils sont bien conscient qu'il n'existe pas de case normalité, mais il n'en demeure pas moins qu'un décalage pouvant être marqué cloche par rapport à l'individu lambda.

Qui sont ces gens?!
avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Jipé le Jeu 1 Juin 2017 - 14:00

bbes a écrit:Ce qu'il y a c'est que le terme tourmenté s'apparente plutôt à un trouble.
Comment pourraient-ils se sortir de ce trouble?
Je ne le vois pas comme un trouble, mais plutôt comme une préoccupation, une inquiétude.

Alors j'ajoute, imaginons que ces personnes sont plutôt bien voir très bien dans leur peau. Ils sont bien conscient qu'il n'existe pas de case normalité, mais il n'en demeure pas moins qu'un décalage pouvant être marqué cloche par rapport à l'individu lambda.

Qui sont ces gens?!
Ce sont des personnes un peu ou beaucoup plus différentes que la majorité des autres personnes. Cela dit, elles ne sont pas obligatoirement dans une inquiétude pesante, préoccupante. Elles peuvent se sentir à l'aise dans leur vie, malgré cette différence. Il me semble que ces personnes-là ont particulièrement besoin d'être écoutées et surtout entendues, leurs questionnements sont souvent pertinents, mais peu ont des réponses satisfaisantes à leur donner.
S'ils posent des questions et qu'ils ne trouvent pas de réponses, ils finissent par ne plus en poser et c'est là qu'il peut y avoir apparition de problèmes...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25623
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par mikael le Jeu 1 Juin 2017 - 14:54

Je suis assez réservé devant les tas de gens qui achètent à la fnac : "je suis surdoué, que faire ?" et qui ont l'air très, très quelconques ! je n'ai pas fait de test de QI, mais à tous les tests de maladies rares que je fais sur le web, je me trouve positif, alors... !! C'est comme les livres : "comment savoir si vous avez réussi votre vie ?" et alii, de la pure foutaise ! Sinon, ben oui, je sais bien que je suis très doué !!

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Jipé le Jeu 1 Juin 2017 - 15:25

mikael a écrit: Sinon, ben oui, je sais bien que je suis très doué !!
Sans doute, mais personne ne parlait de toi, là... qvt

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25623
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Nailsmith le Jeu 1 Juin 2017 - 17:25

TheHitch a écrit:
Donc de mon point de vue, parler de "surdoués", c'est surtout se focaliser sur un nombre limités d'aspect de la personnalité et des compétences des gens, en oubliant le reste...
HS : chouette avatar sourire
Tout a fait!
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1092
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par bbes le Ven 2 Juin 2017 - 19:20

Jipé a écrit:

Ce sont des personnes un peu ou beaucoup plus différentes que la majorité des autres personnes. Cela dit, elles ne sont pas obligatoirement dans une inquiétude pesante, préoccupante. Elles peuvent se sentir à l'aise dans leur vie, malgré cette différence. Il me semble que ces personnes-là ont particulièrement besoin d'être écoutées et surtout entendues, leurs questionnements sont souvent pertinents, mais peu ont des réponses satisfaisantes à leur donner.
S'ils posent des questions et qu'ils ne trouvent pas de réponses, ils finissent par ne plus en poser et c'est là qu'il peut y avoir apparition de problèmes...

Je trouve ta réponse intéressante. Je préciserais que même si des réponses précises existent, il se pose le soucis du tri à faire devant l'abondance de réponses.
On se retrouve aujourd'hui avec beaucoup plus de réponses que de questions, nous avons réponse à tout sans que la question ait été posée.

La société de consommation connectée donne des réponses à tout, et tout le temps. Ces réponses qui crées le besoin et la réactions vont ensuite nous conditionner provoquant une adhésion ou une opposition, mais en tout cas une réaction.
On se retrouve alors scolaire ou illuminé, mais la pensée sur le fil, celle qui ne confond pas l'immoral et l’amoral me semble être en déclin. L'objectivité est elle en train de se réfugier uniquement du côté des algorithmes,avec un déclin du produit intellectuel moyen. je pense que la question mérite d'être posée.

Partant de ce postulat trop peu nuancer probablement, mais qui se veut surtout tendancier, on peut se demander comment doit se positionner ce groupe de personnes qualifié et auto-qualifié de "différent", est il possible d'être sincèrement neutre en rapport à l'individu plus conventionnel?


avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par bbes le Ven 2 Juin 2017 - 19:31

mikael a écrit:je n'ai pas fait de test de QI, mais à tous les tests de maladies rares que je fais sur le web, je me trouve positif, alors... !!

Tu as bien du courage, car vu le tas des questions, j'ai pourtant voulu essayer, mais je n'ai jamais pu aller au bout. Ca te donne pas chaud de réfléchir comme ça? lol!
avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Bean le Ven 2 Juin 2017 - 20:34

bbes a écrit:Partant de ce postulat trop peu nuancer probablement, mais qui se veut surtout tendancier, on peut se demander comment doit se positionner ce groupe de personnes qualifié et auto-qualifié de "différent", est il possible d'être sincèrement neutre en rapport à l'individu plus conventionnel?
Bah ! Ca ne veut pas dire grand chose, être différent, nous le sommes tous plus où moins, l'anormalité serait dans l'identique, le clone. La richesse sociale et culturelle est le fruit de la différence.

L'important étant de cultiver ses points forts tout en renforçant ses faiblesses. Être plus souvent dans l'action et moins dans la réflexion sur sa condition humaine. Aller de l'avant en somme.
sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par bbes le Ven 2 Juin 2017 - 21:10

Bien sûr, et c'est pour éviter la remarque que je l'ai précisé lors de ma seconde intervention sur ce sujet, mais ça n'a pas marché lol

Alors pour préciser, on doit pouvoir considérer qu'il n'existe pas en réel un schéma de pensée moyen, la case "normale" ne peut avoir un contour net et précis. Ce schéma moyen n'existe que si on passe à une interprétation statistique.

Ainsi on va s’apercevoir que chaque individu est plus ou moins proche de la moyenne obtenue. Et il ressort qu'à mesure qu'on va se rapprocher des écarts type, les concernés vont de plus souvent s'auto juger et être jugé comme différent.

C'est en ce sens que j'utilise un rapport à la normalité.

Un esprit rigoureux donnera comme objection qu'il existe un flou sur ce qui se cache derrière le terme schéma de pensée. Le QI permet de trouver une bonne partie de ces gens, mais pas tous pour 3 raisons au moins.

D'une part par ce que certains n'ont pas un résultat qui s'écarte de la dite moyenne, alors qu'ils sont qualifiés et auto qualifiés de différents, et d'autre part parce que d'autres qui ont un QI mesuré comme étant éloigné de la moyenne ne se considèrent pas et ne sont pas considérés comme différents. Et surtout parce que le QI est reconnu comme étant un indice qu'on ne sait pas calculée de façon satisfaisante.

Reste et on en revient à la raison du 'up sur ce sujet, que certains sont convaincus d'être dans l'imposture, donc se savent différents, mais ne sont pas considérés comme tel par les autres personnes sauf si c'est voulu de leur part.
Avoir une sorte de clairvoyance d'être dans sa propre conviction est un paradoxe qui interroge sur qui ils sont finalement. Ce n'est pas très clair j'en conviens.

Je ne sais pas si il faut être plus dans l'action et moins dans la réflexion sur sa condition humaine. En tout cas si tel est le cas, cela marque là aussi une belle différence dans un monde où l'action manque bien souvent de réflexion.
Ce qui me semble sûr, c'est qu'une réflexion sans action va forcément manquer d'épanouissement, alors que l'inverse posera tous un tas d'autres problème.
Avant de cultiver ses points forts et d'améliorer ses faiblesses, il faut déjà se connaître.
avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Bean le Sam 3 Juin 2017 - 9:34

Evidemment. lol!
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Jipé le Sam 3 Juin 2017 - 9:54

bbes a écrit:
Partant de ce postulat trop peu nuancer probablement, mais qui se veut surtout tendancier, on peut se demander comment doit se positionner ce groupe de personnes qualifié et auto-qualifié de "différent", est il possible d'être sincèrement neutre en rapport à l'individu plus conventionnel?
Je pense que nous ne sommes jamais réellement neutres, que cela soit avec des personnes dites différentes ou "normales". Nous jugeons les autres par rapport à nous même dans tous les domaines, qu'ils soient physiques, moraux, émotionnels, sentimentaux, matériels, etc...Est-ce une erreur ? Il me semble que pour mieux connaître sa personnalité, il est naturel de se comparer aux autres et en nous comparant nous jugeons consciemment ou pas, de ce qui est mieux ou moins bien chez eux. Ceci peut déboucher dans certains cas sur des travers, des complexes, qu'ils soient de supériorité ou d'infériorité voire du narcissisme ou de la dévalorisation.
Se comparer pour s'auto-évaluer est naturel, mais ne va pas toujours sans risque, il faut être doué d'un équilibre psychologique certain...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25623
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum