Les surdoués

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par JO le Sam 3 Juin 2017 - 16:01

QI 125, me qualifie :"moyenne supérieure, mais pas supérieure à la moyenne" .J'adore cette définition, que je trouve assez conforme à mes performances sociales, m'obligeant à la modestie avec beaucoup et me permettant de garder des capacités que le gâtisme sénile n'altère que peu .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22381
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Jipé le Sam 3 Juin 2017 - 16:05

Je ne pense pas que la sénilité et le QI (indication quantitative standardisée de l'intelligence humaine), ont un rapport commun.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25623
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Margarita le Sam 3 Juin 2017 - 18:43

Les tests de QI sont une foutaise. Je me suis amusée à en faire plusieurs, je suis super bonne à ce genre d'exercices. J'ai eu des résultats allant de 130 à 142, or je ne pense pas être une surdouée  tongue

J'ai été une élève assez moyenne jusqu'au Bac, d'ailleurs j'ai un Bac de mer*e (G1, ça n'existe plus), je ne m'épanouissais pas à l'école. Alors que j'ai brillamment réussi en Fac de droit, avec des notes dépassant souvent de beaucoup celles des amis sortant de Bac C ou A.

Donc suis-je d'une intelligence médiocre, si l'on en croit mes résultats scolaires, ou d'une intelligence supérieure (QI) ?

Sans doute entre les deux  sourire

La fille d'une collègue a été diagnostiquée comme surdouée : elle a appris à lire toute seule à l'âge de 3 ans, en feuilletant les bandes dessinées de son père. Elle a un an d'avance à l'école, et encore on lui a fait redoubler une classe car on trouvait qu'elle manquait de maturité. Vous savez ce qu'elle veut faire comme métier ? Palefrenier sourire Ses profs sont désespérés, pour eux, c'est du gachis. Quelle bande d'andouilles  qvt
avatar
Margarita
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 127
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Ne se prononce pas
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 15/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par bbes le Sam 3 Juin 2017 - 21:28

JO a écrit:QI 125, me qualifie :"moyenne supérieure, mais pas supérieure à la moyenne" .J'adore cette définition, que je trouve assez conforme à mes performances sociales, m'obligeant à la modestie avec beaucoup et me permettant de garder des capacités que le gâtisme sénile n'altère que peu .

Quand tu t'obliges à faire preuve de modestie, tu fais quoi, tu restes toi même, ou bien limite tu enfiles un costume qui ressemble le plus possible aux personnes qui sont avec toi?
avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par bbes le Sam 3 Juin 2017 - 21:36

Margarita a écrit:Les tests de QI sont une foutaise. Je me suis amusée à en faire plusieurs, je suis super bonne à ce genre d'exercices. J'ai eu des résultats allant de 130 à 142, or je ne pense pas être une surdouée  tongue


Du peu que je m'y suis essayé, j'ai remarqué que si on arrive à être un peu attentif, et bien ce sont toujours les mêmes types de questions qui reviennent. J'aurais tendance à dire que la première tentative doit avoir plus de sens que les autres. Il doit bien y avoir une sorte d'entrainement mécanique qui doit bien jouer et gonfler un peu la réussite au test.

avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par bbes le Sam 3 Juin 2017 - 22:35

Margarita a écrit:Les tests de QI sont une foutaise. Je me suis amusée à en faire plusieurs, je suis super bonne à ce genre d'exercices. J'ai eu des résultats allant de 130 à 142, or je ne pense pas être une surdouée  tongue

J'ai été une élève assez moyenne jusqu'au Bac, d'ailleurs j'ai un Bac de mer*e (G1, ça n'existe plus), je ne m'épanouissais pas à l'école. Alors que j'ai brillamment réussi en Fac de droit, avec des notes dépassant souvent de beaucoup celles des amis sortant de Bac C ou A.


Oui ce n'est pas évident de se positionner, je pense que chercher à connaître son QI sur le net doit effectivement rester un amusement, même si ça montre probablement déjà un certain questionnement sur la personnalité.

Après en ce qui concerne l'école, j'ai lu que beaucoup de surdoués ne s'y épanouissent pas, mais il n'y a pas qu'eux.  On doit être nombreux à avoir ce genre de désagrément.

Perso, histoire de cibler quelques exemples, je peux bien faire un pavé pour ceux qui me reviennent facilement,  les cours ça allait à peu près,  j'étais souvent dans le peloton de tête sans rien d'exceptionnel; c'est surtout que j'attendais que ça passe, ce qui m'embêtait le plus c'est que ça me donnait souvent envie de dormir, de bâiller c'était agaçant ça. Mais pas comme le surdoué qui lui s'ennuie en raison des enseignements qu'il juge cucul et trop rabâchés, non plutôt un peu comme quand tu lis un livre.

Par contre mon plus mauvais souvenir à l'école et au collège, c'est les centres d'intérêts des autres élèves. C'est là que rentres en guerre avec toi même, mais l'envie de normalité prenait le-dessus, donc tu faisais semblant de t'amuser avec les autres. Pressé que la récréation se termine pour pouvoir discrètement me remettre à observer le platane de la cour et arrêter ces "jeux" vraiment peu intéressants. Ce platane est curieusement un de mes plus grands souvenirs, je l'ai étudié sous toutes les coutures, enfin une bonne partie, j'aurais pu approfondir davantage surtout au niveau de la croissance.

C'est d'abord la chute des feuilles qui m'avait passionné, il existe un ratio rigoureux entre le mûrissement de la feuille en déclin, sa réaction au vent, à la T°C et à la luminosité. L'efficacité des première rafales d'un vent se levant par rapport aux suivantes sur la chute des feuilles retenaient aussi souvent mon attention.
J'avais calculé à la louche qu'à partir de 70kmh, les feuilles vertes du platane ne tombaient pas mais certaines se déchirent. Il m'arrivait alors d'essayer d'attraper ses petits morceaux de feuilles en estimant la force de la rafale qui les a arrachés, un jeu qui était d'ailleurs devenu le jeu des camarades qui avaient, le temps de quelques récré délaissé, les jeux de ballons de cache cache, enfin les jeux habituels.

Dans le même temps, je passais beaucoup de temps pendant les cours à observer le ciel, le temps à giboulée était mon préféré avec l"orage. cette alternance de beau temps et de déluge parfois grêleux me passionnait, et alors si jamais le tonnerre se mêlait à la fête, là j'étais tout fou. Je me souviens avoir calculé l'évolution du temps entre les giboulées, et j'en avais conclu que par temps à giboulée, plus l'intervalle est long entre 2 d'entre elles, plus le risque qu'elle soit forte augmentait. J'ai appris plus tard que cela était lié au fait que le soleil chauffant le sol, on augmente les ascendances verticales par évolution diurne, enfin bref c'est tout con mais je n'avais pas compris ça au début.

Au collège, cet intérêt du ciel s'est maintenu voir accentué, ça m'aidait souvent à passer les heures plus vite. Je me disais que même si je me concentre pas, il ya le bouquin qui va avec les cours, et des exercices pour s'entraîner donc je préférais me laisser aller à des trucs qui m'intéressaient.
Le besoin d'être comme tout le monde à aussi eu tendance à m'inciter à mettre le bazarre pendant les cours, c'est complètement idiot mais bon c'est fait c'est fait.

Au lycée, je baillais toujours autant, mais là c'était souvent pour de la vraie fatigue, puisque ce qui m'intéressait c'était de me défoncer le crâne pour partir dans des pensées c'est dingue. Et aussi pour le côté festif histoire d'avoir une bande de potes normaux bien que les mobylettes, voitures et tout ça m'emmerdait réellement.
Et puis bon, commencer à faire le beau devant les filles pour enchaîner les conquêtes pour faire bien comme tout le monde...l'essor des tchat en virtuel plus le réel, tu finissais par jouer sur plusieurs tableaux à la fois, c'est le début du grand n'importe quoi.

Bref,  17 ans, le bac en poche quand même sans éclat, ne sachant pas quoi faire, un cercle familial admirable mais qui financièrement n'incitais pas aux grandes études, je poursuis mon grand n'importe quoi en BTS et je commence à bosser en même temps avant de m'assagir une première fois, ah l'amour! Bref je m'arrête là.

Edit: désolé d'avoir séparé mes réponses en plusieurs messages...
avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par JO le Dim 4 Juin 2017 - 10:00

Je crois qu'on se compare, pour s'évaluer. On se rend bien compte que les gens ont tendance à vous surévaluer ou à vous méconnaitre. Pas besoin de costume : eux vous habillent . L'important est la communication entre les êtres. Je garde un souvenir chaleureux d'un séjour fait il y a deux ans, dans la clinique locale, où un staff de futurs aides soignants étaient en stage de probation . Quand ils ont le temps, les gens vous parlent, tout en faisant les gestes du boulot .On n'a plus honte d'être pouponnée comme un bébé, même par un gaillard de l'âge de mon petit fils: il se raconte et l'amitié fleurit, entre la très vieille et le tout jeune . Et, une nuit, le chirurgien de garde prétexte des échographies pour se faire une idée de votre cardiopathie ... et me parle de sa maman récemment disparue, que je dois lui rappeler .Moment émouvant de tendresse humaine partagée .J'aime les gens ...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22381
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Bean le Mer 7 Juin 2017 - 22:13

Le QI mesure une forme d'intelligence logique et culturelle mais pas l'intelligence sociale, et cette dernière est bien plus importante.
Quand au reste, pour réussir, c'est surtout une question de motivations.

sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par bbes le Mer 7 Juin 2017 - 22:36

Tu parles comme un surdoué Bean Cool
avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les surdoués

Message par Bean le Mer 7 Juin 2017 - 23:48

Déjà, il faudrait être surdoué en tout et pas seulement en quelques matières.
Sinon à quoi ça sert d'être surdoué si le reste ne suit pas ?

Il y a bien le cas des Aspergers qui ont de fortes difficultés dans les interactions sociales.

Finalement, ne vaut-il pas mieux évaluer le surdoué sur ses résultats plutôt que sur une échelle bien peu significative ?

Reste bien entendu, le diagnostique ... mais que vaut un diagnostique si on n'a pas de réelles solutions ?

sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5872
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum