Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Message par bbes le Ven 5 Aoû 2016 - 23:58

M'enfin a écrit:bbes, tu nies déjà le temps et le hasard, alors il te reste juste à nier ta résistance au changement et tu vas t'effacer toi-même! Surtout écris-le pas sinon tu vas nier ton propre reniement! Vas-y qu'on voie ça! Si tes messages s'effacent, tu deviendras illico le prophète du reniement! sourire

Amalgame!
Il faut être précis.

Pas de négation du temps, je constate juste qu'il ne passe pas, puisque c'est ce qu'il contient qui passe, heureusement car si le temps était passé on serait dans la merde!

Pas de négation du hasard, je constate que la démonstration montre l'existence du hasard en physique quantique. Certains éléments me donnent à m'interroger sur son caractère ad hoc ou pas.

Quant à la résistance au changement, j'ai plutôt tendance à penser qu'elle est effective, à travers le phénomène de mémoire quantique.
avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 575
Age : 31
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Message par M'enfin le Sam 6 Aoû 2016 - 14:21

On dirait que pour toi, le temps devrait être une sorte de milieu dans lequel nous évoluerions. J'ai l'impression que tu crois aux fantômes et à l'âme. Peut-être même que pour toi, la conscience ne fait pas partie du corps. Reviens sur terre qu'on discute de choses qui puissent nous servir. À moins que tu aies besoin de ce genre de croyance pour te sentir bien? Y a encore des fantômes sous ton lit le soir? Mets de l'ail, ils croient vraiment que ça les éloigne! sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Message par dedale le Sam 6 Aoû 2016 - 16:52

bbes a écrit:Impossible, mathématiquement tu vas d'abord tomber sur l'infinie, et physiquement tu vas tomber en mécanique quantique.

Ce que tu racontes là ne ressemble à rien.

A t'on la preuve que l'instant existe?

L'instant est une valeur chronologique définie par l'être humain.
C'est comme si tu posais la question : A t'on la preuve que que le litre, le km ou la douzaine, existe? Certaine de ces unités (le km par ex. : m, cm, mm...) peuvent être divisibles autant que nécessaire, tout comme l'instant.
- L'instant d'une seconde, d'une milliseconde,...,d'une femtoseconde....

La valeur de l'instant prend la teinte de l'échelle des phénomènes auquel elle se réfère.
C'est de la logique. Ce sont des objets mathématiques qui, lorsqu'ils sont approximatifs deviennent : L'instant d'un battement de paupière, l'instant d'un souffle, l'instant d'une vie, d'une parole....
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4042
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Message par dedale le Sam 6 Aoû 2016 - 17:10

Pas de négation du temps, je constate juste qu'il ne passe pas

Le temps est une comptabilité.

Quand tu répand un litre d'eau : Est-ce que, physiquement, c'est l'eau ou le litre que tu répands?
Quand tu vois passer le temps, ce sont les événements qui passent, pas leur mesure chronologique.

Pas de négation du hasard, je constate que la démonstration montre l'existence du hasard en physique quantique. .

Cela signifie que le hasard a une existence physique et objective qui s'explique à partir des systèmes les plus fondamentaux.

Certains éléments me donnent à m'interroger sur son caractère ad hoc ou pas.

Ad hoc? Tu peux préciser?
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4042
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Message par dedale le Sam 6 Aoû 2016 - 17:13

M'enfin a écrit:Allume ta lumière, ou alors ouvre les yeux! C'est juste au-dessus de ta tête!

Ouais, tu es toujours persuadé de remettre Einstein en question avec tes radotages.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4042
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Message par coyotte le Ven 12 Aoû 2016 - 15:14

comme écrit dans le texte de Klein ( merci dedale) le temps n'est qu'un mot, et, le sens d'un mot n'est rien d'autre que les façons qu'on a de s'en servir.
Le temps physique, celui des horloges;
Le temps subjectif, celui de la conscience.

The hitch pense, si j'ai bien compris.. , que le temps, le futur est déjà en place et que nous cheminons sur les instants comme sur des pas japonais. Pourquoi pas. Alors je vais encore ralentir (  déjà que je ne vais pas bien vite  sourire  ) je gagnerai du temps !

@ Bbes : "Pas de négation du temps, je constate juste qu'il ne passe pas, puisque c'est ce qu'il contient qui passe, heureusement car si le temps était passé on serait dans la merde!" .

Et si le temps " passait "  ... ? Il pourrait nous faire vieillir, nous comme l'univers et tout ce qu'il contient. qvt
avatar
coyotte
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 237
Localisation : sud west
Identité métaphysique : athée
Humeur : vagabonde
Date d'inscription : 29/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Message par bbes le Dim 28 Aoû 2016 - 22:53

coyotte a écrit:
Et si le temps " passait "  ... ? Il pourrait nous faire vieillir, nous comme l'univers et tout ce qu'il contient. qvt

Tautologie, c'est toujours le souci de confondre l'objet et sa fonction. Car tu dis que le temps servirait à faire passer le temps.

C'est pour ça que Klein dans une de ses conférences prend l'exemple du chemin. Le chemin ne chemine pas, il sert à cheminer.
avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 575
Age : 31
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Message par bbes le Dim 28 Aoû 2016 - 23:00

dedale a écrit:
Le temps est une comptabilité.

Quand tu répand un litre d'eau : Est-ce que, physiquement, c'est l'eau ou le litre que tu répands?
Quand tu vois passer le temps, ce sont les événements qui passent, pas leur mesure chronologique.
Oula je suis loin d'avoir cette certitude.  Dire que le temps sert à faire passer la réalité, ok; mais de là à en déduire qu'il s'agit d'une comptabilité c'est autre chose. Car pour compter il faut différent nombres. Et là je ne vois pas trop ce qui peut être compté avec le processus physique puisque cela requiert des points référents qui servent de repère, lesquels ont le même besoin et ainsi de suite.


Cela signifie que le hasard a une existence physique et objective qui s'explique à partir des systèmes les plus fondamentaux.
A ce jour oui, mais notre manque de recul nous forcera peut être à corriger, et à considérer cette notion comme ad hoc.



avatar
bbes
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 575
Age : 31
Localisation : 85
Identité métaphysique : inconnue
Humeur : bonne
Date d'inscription : 25/02/2011

http://www.pulsradio.com/player.php?id=1&version=trance

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Message par dedale le Dim 18 Sep 2016 - 14:52

bbes a écrit:Oula je suis loin d'avoir cette certitude. Dire que le temps sert à faire passer la réalité, ok; mais de là à en déduire qu'il s'agit d'une comptabilité c'est autre chose.

Tant que le temps est une chronologie, il possède le caractère d'une mesure, et une mesure est une forme de comptabilité.

Car pour compter il faut différent nombres. Et là je ne vois pas trop ce qui peut être compté avec le processus physique puisque cela requiert des points référents qui servent de repère, lesquels ont le même besoin et ainsi de suite.

Tous les échelons temporels sont basés sur des rythmes appartenant à des phénomènes physiques : 1 jour = une rotation de la terre, 1 an = 1 révolution de la terre autour du soleil, 1 heure = la subdivision du jour et 1 mn, 1 s, des subdivisions sexagésimales donnant lieu à des mesures ou estimations plus précises encore. Le modèle temporel n'est qu'une question de mouvements physiques observables.
Le temps ne peut être conçu que comme une dynamique dont les référents sont les mouvements cycliques des corps.

Je ne dis pas que ça s'arrête là. Mais c'est une base incontournable.
On ne peut parler de temps que parce qu'il existe des événements se déroulant selon des phases.
Et si tu appliques le temps à quelque chose d'immuable, admettons, c'est parce que tu appuies tes "estimations" sur des mouvements de référence qui ont été l'objet d'une chronologie ( le jours, les saisons, les années,... et leur subdivisions).

A ce jour oui, mais notre manque de recul nous forcera peut être à corriger, et à considérer cette notion comme ad hoc.

C'est une réponse très hasardeuse. sourire
Tant qu'il existera des événements relevant à la fois de causes mais aussi de circonstances indépendantes devenant elles-mêmes déterminantes, alors il y aura du hasard.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4042
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Message par dedale le Dim 18 Sep 2016 - 14:57

bbes a écrit:C'est pour ça que Klein dans une de ses conférences prend l'exemple du chemin. Le chemin ne chemine pas, il sert à cheminer.

La matière chemine dans l'espace, et c'est ce cheminement qu'on appelle le temps.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4042
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps, qui que quoi dont où lequel et ses dérivés....

Message par Nailsmith le Lun 19 Sep 2016 - 4:45

dedale a écrit:
bbes a écrit:C'est pour ça que Klein dans une de ses conférences prend l'exemple du chemin. Le chemin ne chemine pas, il sert à cheminer.

La matière chemine dans l'espace, et c'est ce cheminement qu'on appelle le temps.
Et le temps prend forme. Le passé, présent et futur font partis d'un bloc, d'une forme. Dans cette forme, tout est compris, l'infiniment grand, l'infiniment petit, le hasard et la contingence.
Le monde n'est pas un dessein intelligent, on ne voit seulement que l'intelligence du "dessin" (cleverness of drawing). C'est un dessin qui est indépendant du temps par sa forme et ne peut être constaté qu'à travers le temps
Supposons qu’à chaque matin, lorsque vous quittez votre demeure pour le travail ou autre, vous mesurez la température à l’extérieure, vous multipliez ce nombre par la vitesse du vent et par un nombre à trois chiffres que vous choisissez au hasard. Vous extrayiez la racine carrée de ce nombre puis vous faite un nouveau nombre de 3 chiffres en sélectionnant la quatrième, cinquième et sixième décimale du premier nombre. À chaque matin vous répétez cette algorithme toujours en vous servant du nombres à trois chiffres que vous avez trouvez la veille et n’oubliant pas de les enregistrer sous forme de graphique quelconque. Après un an, dix ans, cent ans d’enregistrement de ces nombres, il sera impossible de déterminer le nombre du lendemain. Par contre, vous allez apercevoir un forme constante apparaître dans votre graphique. Il sera impossible de savoir à quelle endroit vous placerez le point sur votre graphique mais vous serez certain qu’il va se placer dans la forme apparu dans votre graphique à travers le temps.
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1088
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum