Le hasard et ses différents types d'évolution

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par animou le Lun 8 Aoû 2016 - 23:33

et je sais pas où je veux en venir^^ si que c'est la volonté qui t'amène a être intuitif; même si je me suis forgée des mécanismes pour me protéger; la vie m'amène à comprendre ces mécanismes; à sentir les choses, si je vais dans mon sens pas si je m'autodétruis; pas si je stagne; si je stagne c'est que je n'ai pas la force; ou la volonté ou l'envie et je ne peux donc pas sentir les choses; et évoluer
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par M'enfin le Lun 8 Aoû 2016 - 23:55

animou a écrit:je suis pas sûre du tout que la volonté concerne le connu donc la sécurité; au contraire quand tu prends une décision par rapport au connu au confort, que tu veuille changer ta situation pour  l'inconnu donc inconfort et insécurité; tu sais pas où tu vas comment tu vas faire; enfin si tu te fais une idée mais c'est tout; on peut y voir une forme d'exaltation c'est pas que de la colère, le point de départ c'est peut-être la colère; le raz-le-bol mais c'est pour s'alléger de quelque chose d'un truc oppressant qui te tire vers le bas donc le mouvement d'après c'est l'élan, tu as l'intuition quelque part que tu dois tirer un trait sur le connu pour l'inconnu; tu sautes le pas et je pense avoir inventé des mécanismes de défenses ou je ne sais quoi pour me protéger des choses; c'est quelque part inconscient mais c'est en moi donc une partie de moi les a créer volontairement à un moment; par la force des choses; par la pression des choses
Quand le connu fonctionne, on ne cherche pas à le changer, et c'est seulement quand un changement survient qu'on s'aperçoit que ça ne fonctionne plus. On peut continuer comme avant quand même, mais rien ne dit que tout redeviendra comme avant. On peut au contraire prendre une chance et essayer de s'adapter, mais c'est toujours plus risqué de prendre une chance que de continuer comme avant. C'est pour ça que les conservateurs sont au pouvoir plus souvent que les progressistes. Ce qui nous pousse à prendre des chances, c'est notre imagination, ce qui nous incite à continuer comme avant, c'est nos instincts et nos apprentissages. Une fois qu'une chose est acquise, c'est très difficile d'en changer, et si quelqu'un veut nous forcer à le faire, on se rebelle. Inversement, le sentiment que l'imagination fait naître, c'est la liberté, qui vient toujours avec l'insécurité.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par M'enfin le Mar 9 Aoû 2016 - 0:03

animou a écrit:et je sais pas où je veux en venir^^ si que c'est la volonté qui t'amène a être intuitif; même si je me suis forgée des mécanismes pour me protéger; la vie m'amène à comprendre ces mécanismes; à sentir les choses, si je vais dans mon sens pas si je m'autodétruis; pas si je stagne; si je stagne c'est que je n'ai pas la force; ou la volonté ou l'envie et je ne peux donc pas sentir les choses;  et évoluer
Si tu sens une pression, c'est probablement parce que ton milieu a changé mais pas toi, ou vice-versa. Tu peux continuer comme avant en espérant que ton milieu va changer à nouveau, ou bien tu peux essayer quelque chose de nouveau. Une bonne manière est de choisir une direction au hasard, et d'y aller petit à petit. Si ça fait pas mal, tu continues, si ça fait mal tu changes de direction une nouvelle fois.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par dedale le Mar 9 Aoû 2016 - 3:23

M'enfin a écrit:La volonté a seulement trait à ce qui existe déjà, on ne peut pas vouloir quelque chose qui n'existe pas encore.

Ben si, on peut vouloir aller sur mars, par exemple.
Et donc si on va sur mars un de ces jours, ça sera par hasard?  sourire

On ne pouvait pas vouloir une roue avant d'avoir inventé la roue.

Exact, mais quelqu'un un jour, a voulu un système nécessitant d'une roue ou d'un roulement. Les découvertes ou les inventions ne sont pas toujours directes.
- Ca tourne donc ça avance, servons nous en pour tirer, pour transporter, pour lever....

Nos nouvelles idées nous viennent visiblement au hasard, ne pas vouloir accepter cette idée c'est vouloir prédire l'avenir, une ancienne idée que certains vouleux veulent visiblement conserver.

En physique ou en biologie, les idées ne viennent certainement pas au hasard. Elle viennent en observant, en expérimentant et en raisonnant, en faisant évoluer des bases de connaissances.
La découverte, ça ne consiste pas à chier des idées au pif qui resteront à jamais du charabia

La roue, c'était mettre un pivot au centre de quelque chose qui roulait déjà, c'était une intuition. Toutes les prémisses aux nouvelles idées sont des intuitions obtenues à partir de ce qui existait déjà.

Et donc ça te pose un problème de travailler avec ce que tu as.
Ceux qui travaillent avec ce qu'ils n'ont pas n'avancent pas.

Avant que ça soit découvert grâce à l'observation, qui a eu l'intuition des trous noirs, de l'ADN, de l'air, de la pluralité des mondes, de l'évolution des espèces, de la gravitation, etc, etc....?
Tu n'es pas dans la littérature mystique là, supputant que l'esprit possède des facultés prodigieuses : L'intuition humaine est très limitée, elle demande un énorme travail avant de se déclarer.
Le trucs prétendument intuitifs chiés au pif n'existent pas.

- Ou alors tu en donnes la preuve historique, vérifiable.

Des intuitions qui peuvent s'avérer vraies si elles sont appuyées par des expérimentations, mais qui sont fausses la plupart du temps.

Des exemples ou faudra encore qu'on se brosse, comme d'habitude?

Seuls ceux qui ont déjà inventé quelque chose qui fonctionne savent que leurs intuitions sont généralement fausses.

Difficile à dire. Qu'est-ce qui te fait penser ça?

On ne peut pas savoir ça en regardant les inventions existantes, il faut y avoir participé pour le savoir, ou encore il faut croire les inventeurs quand ils nous le disent.

Oui tu t'inventes beaucoup de choses :
- La gravitation instantanée de la relativité, l'effet doppler qui engendre du mouvement, la résistance à l'accélération des neurones, l'initiative inertielle, Et j'en passe.
Dans ces cas là, il ne faut surtout pas suivre tes grands conseils de grand inventeur de grosses c*s.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par Bulle le Mar 9 Aoû 2016 - 9:54

Spoiler:
animou a écrit:bon tu veux pas répondre quoi! :p
Oh que si d'autant que c'est tellement simple ! Mais au bon endroit.
Au passage un modo n'est pas là pour pallier la fainéantise d'ouvrir un sujet.

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39963
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par M'enfin le Mar 9 Aoû 2016 - 14:31

Message supprimé. Article 2
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par animou le Mar 9 Aoû 2016 - 21:25

M'enfin je crois que j'ai compris ta théorie sur la résistance au changement en fait peut-être pas mais ça m'a fait gambergé; j'ai fais un parallèle; et j'ai vu que tu avais raison que nous résistons au changement et c'est ce qui fait que nous évoluons malgré tout; c'est ça?

hier je te disais qu'il y a des choses qui nous tirent vers le bas et j'ai parlé d'un élan qui vient après; parce qu'on résiste il y a cet élan qui se fait; on sent que ça nous tire vers le bas; mais on résiste au changement; on y met une contre force à ce qui tire; ce qui fait qu'on stagne; on ne va pas avec; on tire à l'inverse; ce qui fait qu'on reste sur place; ce qui tire en fait c'est les prémisses du changement; c'est peut-être l'intuition; on ne la suit pas et donc il y a tellement de force en jeu; force contre force que quand ça pète; on a l'impression de s'envoler; c'est l'élan, et c'est quand ça pète peut-être qu'il y a cette volonté qui s'actionne; puisque on a le sentiment de liberté qui est apparue au moment où ça a lâché, et la volonté; c'est"ne plus vouloir ça" et je me dis que c'est la même chose tant pour les corps que les mentales donc tes parallèles peuvent valoir le coup! et est-ce que toi finalement ce que tu appelle le hasard c'est pas la même chose que moi je peux appeler signe ou intuition?

(ça m'a fait penser à une expérience qu'on avait fait au lycée; c'était à peu près le même cas de figure; il faut 5 personnes; une assise sur une chaise le dos bien droit; les pieds bien droit ancré au sol; fin tout bien droit bien carré dans la position, et les bras ouverts à l'horizontal, bien droit, paumes vers le sol; les 4 autres personnes appuient fortement avec leurs deux mains sur la tête de la personne assise ; pareil leurs bras doivent être bien droit; les mains les unes sur les autres; comme si on appuyait sur un buzzer; elles font pression pendant quelques secondes voir une bonne minute ou plutôt quand la personne n'en peux plus; et elles doivent lâcher la tête; s'écarter tout en gardant leurs bras bien droit; puis joindre leurs deux mains comme si on se tenait la main ou on priait à l'exception des deux index qui se rejoignent droit parallèlement; tout ça doit se faire assez rapidement et se placer respectivement sous les genous; dans le creux de l'assise; et sous les aisselles, dans le creux aussi de chaque côté; deux sous les aisselles et deux sous les genous et lever la personne de sa chaise; ça doit prendre 15 secondes voir moins pour sortir, se mettre en position et lever; et bien la personne est levée super haut genre à la hauteur de nos épaules et elle semble tout légère pourtant on l'avait fait avec une nana qui pesait lourd et elle s'est senti comme une plume, voir s'envoler; c'est la grande version; petite je me souviens on le faisait avec nos bras; un debout les bras le long du corps; un autre derrière nous qui retient nos bras; ça lâche et on a l'impression de s'envoler fin les bras montent super haut; j'adorais le faire bref c'est sympa à faire)

ce qui tire vers le bas est le changement qui s'annonce; qu'on résiste ou pas ça revient au même ça changera tôt ou tard? autrement dit nous sommes bornés ou sado-masochiste et c'est peut-être pour ça que l'idée ne vient pas; pour moi ça ne vient pas au hasard; il y a des conditions pour que ça aparaisse? si ce qui tire vers le bas est un prémisse du changement au lieu de résister; on devrait suivre le mouvement pour qu'il n'y est pas trop de casse; pour suivre le mouvement; il faut être à la fois décontracté et attentif à tout non?

est-ce que par exemple on peut prendre le cas d'une relation amoureuse; ça ne va plus mais on reste; on résiste à ce qui est là; ou dans le cas d'un boulot qu'on ne supporte plus; bref des choses qu'on ne supporte plus dans notre vie mais par habitude on reste; on se force alors que comme tu le dis il faut tenter un truc toi tu dis au hasard; c'est l'incertitude alors, mais pour moi; c'est un signe; une intuition; tiens ça va plus alors je pars; parce que je le sens; dans les deux cas hasard ou intuition; il me semble que dans les deux on se fait confiance; parce qu'on teste; ça peut ne pas marcher dans un autre taf, ou  dans une autre relation; mais on se retrouve soi, et c'est donc pas un hasard pour moi, c'est qu'on a des choses à comprendre, et le déclic c'est quand on s'écoute se dire ça va plus; alors si ça va plus pourquoi tu résistes? c'est comme si notre conscience parlait à notre inconscience? on pourrait choisir la douceur donc de s'écouter, écouter l'intuition qui nous souffle de lâcher l'affaire mais on a peur oui mais du coup on résiste avec violence; une part de soi qui comprend pas et quand les deux se rejoignent; sont d'accord; c'est un peu la compréhension qui vient et qui adoucit qui apaise; ce qu'on cherche finalement au fond c'est l'apaisement; la tranquillité d'esprit; de comprendre les choses; bon je divagues :p

donc si merci pour les conseils parce que quand on a mal; c'est un bon indicateur pour changer la donne normalement; quand on a mal on se soigne! pourquoi on fait ça avec la souffrance physique mais on l'applique pas ou rarement avec la souffrance psychologique?
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par M'enfin le Mar 9 Aoû 2016 - 22:33

Le problème avec la perception psychologique de la résistance, c'est qu'on ne peut pas percevoir la nôtre, alors qu'on perçoit très bien celle des autres. C'est un peu la même chose pour les objets: quand on lance une balle, on n'a pas l'impression qu'elle pousse sur nous, mais que c'est nous qui poussons sur elle, donc que c'est elle qui résiste à son lancement et pas nous. Quand on veut déplacer un rocher, c'est toujours lui qui est trop gros et pas nous qui est trop petit. Quand un changement survient, on est programmés à ne pas changer tout de suite, et ce n'est pas une programmation psychologique, elle est inscrite dans notre matière elle-même.

Fondamentalement, ce qu'on cherche, c'est simplement de demeurer en vie. Un des moyens que nous avons est inscrit dans nos gènes, ce sont nos instincts, qui demeurent valides quels que soient les changements. L'autre moyen, c'est notre imagination, qui nous permet de développer des automatismes à partir de gestes exécutés au hasard. En gigotant au hasard, un bébé apprend à faire des gestes de plus en plus précis et pertinents pour sa survie. Dans un nouvel environnement, nous redevenons des bébés qui gigotent au hasard, et nous apprenons ainsi de nouvelles choses utiles à notre survie dans cet environnement particulier, des choses qui deviennent des automatismes une fois apprises.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par dedale le Mer 10 Aoû 2016 - 0:54

animou a écrit:est-ce que par exemple on peut prendre le cas d'une relation amoureuse; ça ne va plus mais on reste; on résiste à ce qui est là; ou dans le cas d'un boulot qu'on ne supporte plus; bref des choses qu'on ne supporte plus dans notre vie mais par habitude on reste; on se force alors que comme tu le dis il faut tenter un truc toi tu dis au hasard; c'est l'incertitude alors, mais pour moi; c'est un signe; une intuition; tiens ça va plus alors je pars; parce que je le sens; dans les deux cas hasard ou intuition; il me semble que dans les deux on se fait confiance; parce qu'on teste; ça peut ne pas marcher dans un autre taf, ou dans une autre relation; mais on se retrouve soi, et c'est donc pas un hasard pour moi, c'est qu'on a des choses à comprendre, et le déclic c'est quand on s'écoute se dire ça va plus; alors si ça va plus pourquoi tu résistes? c'est comme si notre conscience parlait à notre inconscience? on pourrait choisir la douceur donc de s'écouter, écouter l'intuition qui nous souffle de lâcher l'affaire mais on a peur oui mais du coup on résiste avec violence; une part de soi qui comprend pas et quand les deux se rejoignent; sont d'accord; c'est un peu la compréhension qui vient et qui adoucit qui apaise; ce qu'on cherche finalement au fond c'est l'apaisement; la tranquillité d'esprit; de comprendre les choses; bon je divagues :p

Tu ne divagues pas, tu te perds. Tu traites trop de problèmes à la fois, qui sont différents, qui demandent chacun une analyse ou une compréhension particulière.
Prend les problèmes un à un, tranquillement.
Il faut savoir travailler avec le temps, faire rentrer de la lumière dans ton espace intérieur, aérer les choses qui se bousculent dans ta tête.

Un problème sentimental ne se traite pas comme un problème professionnel.
Dans une relation amoureuse, il y a un attachement sentimental : C'est émotionnel, passionnel. On devient un peu un objet de ces passions. On s'implique à fond pour l'autre, on se donne, on n'est plus soi-même.
Quelque part c'est un peu comme une drogue, le sevrage est toujours douloureux, sauf que dans les histoires sentimentales il y a toujours moyen de rebondir.
Le tout est que, s'il y a une raison bien concrète à la séparation, qu'on n'en peut plus, alors il ne faut pas se culpabiliser : On a des limites.

On a peur parce qu'on s'enferme, parce qu'on se recroqueville, sur soi-même. Faut rester fluide.

Si tu es une femme il me semble , fais toi belle, parfume toi, observe bien le monde, profite de ton célibat pou t'offrir quelque petits plaisirs, fais toi des amis : Laisse entrer la lumière et ne sois pas indifférente aux sourires des hommes dont la fonction primatologique est de sourire aux femmes comme des idiots.
Si tu es un homme, fais pareil sauf que c'est à toi à faire de grosses bananes (sourires) à toutes les femmes sympa que tu rencontre et à leur dire de petites bétises qui les éclatent. C'est ta fonction, si tu ne le fais pas, alors tu n'es pas en harmonie avec l'ordre cosmique et alors, on peut se demander ce que tu fous sur terre.
Tu as 35 ans, l'avenir te tend les bras.

Je parle comme ça parce que, moi aussi, il y a déjà un certain temps, j'ai eu une série de grosses catastrophes qui me sont tombées dessus. Aucune théorie en ce monde ne m'a aidé.
Nous sommes seuls à moins d'aller soi-même vers les autres.
Mais nous demeurons quand même seuls à prendre les décisions, bonnes ou mauvaises, avec l'idée, l'espoir, l'intention, de s'en sortir; faut un minimum de confiance en soi : Faut se jeter à l'eau.

Si tu prends une décision et qu'elle est mauvaise, tu sais au moins quelle est la cause de ton échec, et tu vois si tu peux arranger ça.
Si tu ne prends aucune décision, tu te condamnes à stagner, et ça empireras. Le passé deviendra un boulet, les souvenirs sentimentaux une glu qui empêtre ton opportunisme.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par dedale le Mer 10 Aoû 2016 - 12:32

M'enfin a écrit:Le problème avec la perception psychologique de la résistance, c'est qu'on ne peut pas percevoir la nôtre, alors qu'on perçoit très bien celle des autres.

- Perception psychologique de la résistance : De la résistance à quoi?
- Au changement? Quel changement?

Faut préciser un minimum, sinon il n'y a pas de contenu.

Le terme de résistance peut signifier beaucoup de choses : Supporter une agression physique, psychologique, morale; ça peut avoir le sens de riposter, de réagir...
Si tu ne précises pas, tu ne perçois rien chez qui que ce soit, ni même en toi, c'est trop abstrait.

C'est un peu la même chose pour les objets: quand on lance une balle, on n'a pas l'impression qu'elle pousse sur nous, mais que c'est nous qui poussons sur elle, donc que c'est elle qui résiste à son lancement et pas nous.

Une balle ne résiste pas à son lancement; c'est un objet inerte : Il y a simplement besoin d'une certaine force pour la lancer.
La résistance d'un être vivant n'est pas comparable à elle d'un objet inerte, ça n'a pas le même sens.

Chez une être vivant, la résistance est une capacité, une disposition, un comportement.
Pour une objet inerte, c'est une force qui ne dépend pas de l'objet lui-même, mais de la matière et des forces physique qui s'exercent.

Quand on veut déplacer un rocher, c'est toujours lui qui est trop gros et pas nous qui est trop petit.

Et alors? Si tu veux déplacer un rocher, il te faut la force et les ressources nécessaires.
Tu peux toujours te demander si c'est le rocher qui est trop gros ou toi trop petit : Ca revient au même et c'est parfaitement inutile.

Quand un changement survient, on est programmés à ne pas changer tout de suite,

Il n'y a pas de programme de ce genre.
Les changements auxquels nous sommes contraints de nous adapter opèrent parfois sur de très longues périodes, ils entraînent des conséquences auxquelles nous sommes également contraints de nous adapter.

Pas besoin de théorie de l'évolution pour savoir cela.

ce n'est pas une programmation psychologique, elle est inscrite dans notre matière elle-même.

Donc le fait que quelque chose prenne un certain temps à se faire, serait un programme?
Tu dis toi-même que le temps est une mesure : La mesure d'une chronologie, celle des phases par lesquelles passent tous les phénomènes. Là dessus on serait pratiquement d'accord.
Et là, maintenant, tu es en train de me baragouiner une théorie à la limite de l'intelligent design.
Curieux tout de même, sachant que tu n'es pas du tout un apôtre de ça.

L'autre moyen, c'est notre imagination, qui nous permet de développer des automatismes à partir de gestes exécutés au hasard.

C'est ça l'imagination pour toi? Eh ben on pas dire qu'elle soit débordante sourire
Même une hydre ne possédant pourtant pas de neurone, fait mieux.

En gigotant au hasard, un bébé apprend à faire des gestes de plus en plus précis et pertinents pour sa survie.

Pour ta gouverne tu sauras que le cerveau d'un bébé n'est pas entièrement formé et donc que sa coordination est encore en gestation. De plus il est totalement dépendant de ses parents.
Tu prends par exemple un poulain, dans la journée où il naît, il gambade comme un adulte.

Si on analyse les gestes "hasardeux" d'un bébé humain, on y trouve vite des expressions de base. Ces expressions ne sont pas du tout hasardeuses, simplement elles ne sont pas coordonnées : Le bébé naît avec un minimum permettant de communiquer l'essentiel : Faim, soif, maman, dodo, bobo.... Que des nécessités.

Dans un nouvel environnement, nous redevenons des bébés qui gigotent au hasard

Dans leur histoire, les êtres humains se sont toujours adaptés à leurs nouveaux environnement, grâce à leur savoir. grâce à leur expérience de l'exploration, à leur capacité d'organisation.
Mais tu peux toujours tenter de gigoter comme tu dis : Non seulement ce ne sera pas du hasard mais ça sera parfaitement inutile.
Même un singe ne gigote pas au hasard : Il a ses raisons.





avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par cana le Mer 10 Aoû 2016 - 13:59

dedale a écrit:
M'enfin a écrit:Le problème avec la perception psychologique de la résistance, c'est qu'on ne peut pas percevoir la nôtre, alors qu'on perçoit très bien celle des autres.

- Perception psychologique de la résistance : De la résistance à quoi?
- Au changement? Quel changement?

Faut préciser un minimum, sinon il n'y a pas de contenu.

Le terme de résistance peut signifier beaucoup de choses : Supporter une agression physique, psychologique, morale; ça peut avoir le sens de riposter, de réagir...
Si tu ne précises pas, tu ne perçois rien chez qui que ce soit, ni même en toi, c'est trop abstrait.

ce que je comprends de la théorie de la résistance au changement c'est qu'il y a une résistance de l'air et des liquides
une formule mais comptez pas sur moi pour l'expliquer clown
Fd = 1/2*pv²ACdv^
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Age : 48
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par Jipé le Mer 10 Aoû 2016 - 15:43

animou a écrit:hier je te disais qu'il y a des choses qui nous tirent vers le bas et j'ai parlé d'un élan qui vient après; parce qu'on résiste il y a cet élan qui se fait; on sent que ça nous tire vers le bas; mais on résiste au changement; on y met une contre force à ce qui tire; ce qui fait qu'on stagne; on ne va pas avec; on tire à l'inverse; ce qui fait qu'on reste sur place
Crois-tu que l'inverse est valable aussi ?
Exemple : Un SDF trouve un ticket de loto gagnant, il va pouvoir encaisser 2 millions d'euros ! Penses-tu qu'il va résister au changement de vie que ce gain va lui procurer ?  dubitatif
Autre exemple: Tu es amoureux/se et tu souhaites plus que tout te marier et ceci le plus vite possible. Penses-tu résister au changement de vie de célibataire en une vie de couple avec l'être aimé ?
Donc, la théorie de la résistance au changement n'est pas valable pour tout qvt

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25618
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par dedale le Mer 10 Aoû 2016 - 16:02

cana a écrit:une formule mais comptez pas sur moi pour l'expliquer
Fd = 1/2*pv²ACdv^

Ca paraît compliqué mais ça ne l'est pas tant que ça.
C'est une formule de base qui permet de calculer la force qui s'oppose à un objet en mouvement dans un fluide : La force de traînée (Fd). C'est expliqué sur le lien que tu as donné.
- Tu as commis quelques erreurs : Ce n'est pas la constante 1/2 mais - 1/2 (-0,5). Le signe est négatif car la force est contraire à celle de l'objet en mouvement. Logique.
Ensuite la formule combine les différents facteurs qui entrent n action : La densité du fluide, la vitesse de l'objet (que l'on multiplie au carré), le coeff de frottement, la surface pénétrant le fluide, etc.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par M'enfin le Mer 10 Aoû 2016 - 16:32

dedale a écrit:
C'est un peu la même chose pour les objets: quand on lance une balle, on n'a pas l'impression qu'elle pousse sur nous, mais que c'est nous qui poussons sur elle, donc que c'est elle qui résiste à son lancement et pas nous.
Une balle ne résiste pas à son lancement; c'est un objet inerte : Il y a simplement besoin d'une certaine force pour la lancer.
Une balle résiste à son accélération, donc à son lancement, c'est la définition même de sa masse. Si tu n'admets pas ça, la discussion s'arrête ici!

La résistance d'un être vivant n'est pas comparable à elle d'un objet inerte, ça n'a pas le même sens.
Chez une être vivant, la résistance est une capacité, une disposition, un comportement.
Pour une objet inerte, c'est une force qui ne dépend pas de l'objet lui-même, mais de la matière et des forces physique qui s'exercent.
Ça c'est ce que tu crois, mais c'est une illusion. La résistance n'est pas une disposition particulière aux êtres vivants, c'est une propriété des corps, et elle est incontournable. Sans résistance, il n'y aurait pas de changement. Si les humains ne résistaient pas au changement de la même manière que les corps, ils ne pourraient pas évoluer. Le changement vient avec la résistance. Quand nous résistons aux idées des autres, nous sommes déjà en train de changer. Résistance n'est pas synonyme d'immobilisme, mais de changement. Si une idée ne nous affecte pas, nous n'avons pas besoin d'y résister. Si elle nous affecte, c'est que nous sommes déjà en train de changer. Deux balles qui se rencontrent sont forcées de changer de direction et de vitesse, elles n'ont pas le choix, et nous non plus.

tu es en train de me baragouiner une théorie à la limite de l'intelligent design.
Curieux tout de même, sachant que tu n'es pas du tout un apôtre de ça.
C'est seulement signe que tu ne comprends pas ce que je dis, alors si tu veux le comprendre, pose des questions que je voie où tu diverges.

Dedale a écrit:
L'autre moyen, c'est notre imagination, qui nous permet de développer des automatismes à partir de gestes exécutés au hasard.
C'est ça l'imagination pour toi? Eh ben on peut pas dire qu'elle soit débordante  sourire
Même une hydre ne possédant pourtant pas de neurone, fait mieux.
Je te rappelle que ce système a très bien fonctionné pour développer la vie, et que l'intelligence est justement vivante.

Dedale a écrit:
En gigotant au hasard, un bébé apprend à faire des gestes de plus en plus précis et pertinents pour sa survie.
Pour ta gouverne tu sauras que le cerveau d'un bébé n'est pas entièrement formé et donc que sa coordination est encore en gestation. De plus il est totalement dépendant de ses parents.
Ça ne change rien au principe: un bébé qui ne bouge pas se développe moins vite qu'un bébé qui bouge, et il ne se développe pas du tout si personne ne s'occupe de le stimuler.

Tu prends par exemple un poulain, dans la journée où il naît, il gambade comme un adulte.
Les poulains n'ont pas à développer leur imagination.

Si on analyse les gestes "hasardeux" d'un bébé humain, on y trouve vite des expressions de base.
Ces expressions sont imprécises, comme le reste, et le bébé apprend à les préciser en les effectuant d'abord de manière imprécise. Il apprend par imitation, mais il apprend aussi par hasard, et il apprend qu'il peut apprendre de lui-même par essai et erreur, ce que les poulains ne peuvent faire que par conditionnement.

Dedale a écrit:
Dans un nouvel environnement, nous redevenons des bébés qui gigotent au hasard
les êtres humains se sont toujours adaptés à leurs nouveaux environnement,
Les êtres vivant aussi, mais il leur fallait des mutations et des croisements génétiques, alors cherche-les dans ta tête! Moi je crois qu'il s'agit de nos intuitions et de nos croisements d'idées souvent fort improbables, comme quand nous rêvons par exemple.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par M'enfin le Mer 10 Aoû 2016 - 16:57

Jipé a écrit:
animou a écrit:hier je te disais qu'il y a des choses qui nous tirent vers le bas et j'ai parlé d'un élan qui vient après; parce qu'on résiste il y a cet élan qui se fait; on sent que ça nous tire vers le bas; mais on résiste au changement; on y met une contre force à ce qui tire; ce qui fait qu'on stagne; on ne va pas avec; on tire à l'inverse; ce qui fait qu'on reste sur place
Crois-tu que l'inverse est valable aussi ?
Exemple : Un SDF trouve un ticket de loto gagnant, il va pouvoir encaisser 2 millions d'euros ! Penses-tu qu'il va résister au changement de vie que ce gain va lui procurer ?  dubitatif
Autre exemple: Tu es amoureux/se et tu souhaites plus que tout te marier et ceci le plus vite possible. Penses-tu résister au changement de vie de célibataire en une vie de couple avec l'être aimé ?
Donc, la théorie de la résistance au changement n'est pas valable pour tout qvt
La résistance, c'est le temps qu'il faut pour trouver une solution. Dans le cas des balles, c'est le temps qu'il faut pour que leurs atomes se mettent à avancer dans la direction de l'accélération, et je crois que ce phénomène vient du hasard quantique. Dans notre cas, je crois qu'il vient du hasard de notre imagination, qui cherche forcément des solutions au hasard quand le problème est nouveau. Si tu imagines toute ta vie gagner le loto et que tu le gagnes, de ton point de vue, il t'a donc fallu toute la vie pour trouver la solution, mais en réalité, c'est la solution qui t'a trouvé. Idem si tu veux te marier: à partir du moment où tu as cette idée, il te faut du temps trouver un partenaire, puis il te faut du temps pour le convaincre. Si les choses étaient instantanées, il n'y aurait pas de résistance, mais il n'y aurait pas de changement non plus.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par Jipé le Mer 10 Aoû 2016 - 17:04

Mes exemples ne correspondent pas du tout à tes réponses. Tu essayes une fois de plus de retomber sur tes pattes...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25618
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par M'enfin le Mer 10 Aoû 2016 - 17:19

cana a écrit:ce que je comprends de la théorie de la résistance au changement c'est qu'il y a une résistance de l'air et des liquides
une formule mais comptez pas sur moi pour l'expliquer
Le frottement a lieu même quand il n'y a pas de changement de direction ou de vitesse du corps en question. Ce dont je parle, c'est de la résistance qui a lieu dans le vide, celle qui nous permet de mesurer directement la masse d'un corps à partir d'une masse étalon. Notre résistance intellectuelle est de cet ordre-là.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par M'enfin le Mer 10 Aoû 2016 - 17:29

Jipé a écrit:Mes exemples ne correspondent pas du tout à tes réponses. Tu essayes une fois de plus de retomber sur tes pattes...
Et tu essayes de donner des exemples qui ne tiennent pas sur leurs pattes. Je parle de résistance à changer d'idée, donc de résistance entre deux personnes, et je prétends que cette résistance est vaincue seulement si, par hasard, les deux personnes sont déjà d'accord, ou encore si elles changent leur idée pour s'ajuster à celle de l'autre, ce qui est improbable si elles doivent avoir une intuition pour y arriver, parce que nos intuitions se produisent au hasard, comme pour les mutations.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par Jipé le Mer 10 Aoû 2016 - 17:37

M'enfin a écrit:
Jipé a écrit:Mes exemples ne correspondent pas du tout à tes réponses. Tu essayes une fois de plus de retomber sur tes pattes...
Et tu essayes de donner des exemples qui ne tiennent pas sur leurs pattes.
Ben si, mes exemples sont tout simple, d'une pure banalité et elles démontrent que tu globalises des situations pour arriver à tes fins. Or, mes exemples démontrent le contraire, ce qui rend ta théorie foireuse.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25618
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par M'enfin le Mer 10 Aoû 2016 - 18:17

Tes exemples ne démontrent rien du tout, c'est même le contraire: ta résistance immodérée envers ma théorie prouve justement qu'elle est juste. Tu te sers de ton imagination pour ne pas changer d'idée, alors que notre imagination est à son meilleur quand elle sert à développer de nouvelles idées. Dans un des deux cas, elle mène à la guerre: devine lequel!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par Jipé le Mer 10 Aoû 2016 - 18:31

Blablabla... fatigué ou marre de

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25618
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par M'enfin le Mer 10 Aoû 2016 - 18:40

Ça y est, j'ai réussi! Je l'ai hypnotisé! Le prochain coup, juste un claquement de doigt suffira! sourire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par Jipé le Mer 10 Aoû 2016 - 18:44

C'est sûr qu'avec tes sornettes tu endors tout le monde...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25618
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par M'enfin le Mer 10 Aoû 2016 - 18:56

Dès que je claque des doigts, tu te réveilles, et tu ne te rappelles plus que je t'ai hypnotisé.

CLAC!
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard et ses différents types d'évolution

Message par animou le Mer 10 Aoû 2016 - 21:37

si je te suis M'enfin; la résistance; c'est la réflexion; c'est chercher; on change ou on trouve quand on est mûr ou prêt? donc ta théorie est-ce que ça se résume à quand on (me) cherche; on (me) trouve? :p autrement dit sans résistance au changement pas de prise de conscience?

Jipé; quand je dis que ça te tire vers le bas; c'était à entendre négativement mais on peut aussi l'entendre de manière neutre; comme quelquechose qui t'aspire comme la gravité?

pour tes exemples; bah ça dépend de soi; de chacun; mais j'ai deux amies qui ont voulu d'un mariage; l'ont désiré fortement je pense; et elles se sont ramassées, un homme a gagné au loto c'était un boucher je crois; il a dépensé son fric en deux deux et il est parti en hp, enfin tout ça pour dire qu'il y a une certaine force des choses qui implique le changement; et c'est souvent totalement différent de ce qu'on croit, de ce qu'on imagine mais je comprends pas en quoi tes exemples prouve que la résistance au changement ça ne fonctionne pas; je la vois pas en cas particuliers cette théorie mais en général dans notre vie on aime pas avoir tort ou se rendre compte qu'on a tort; qu'on se trompe de direction donc on va exercer une pression pour nier l'évidence, non? en fait ce sont les préjugés; par exemple on va se dire l'argent ne fait pas le bonheur mais il y contribue et bien peut-être même pas; on va se dire le mariage c'est la reconnaissance qu'on s'aime; et on va s'apercevoir qu'on s'aime plus; rien n'est acquis autrement dit? fin y'a des fois on provoque le changement oui et des fois à n'importe quel prix on va donc omettre des trucs; et dans les deux cas j'ai l'impression que ça nous rattrappe? qu'on résiste ou qu'on provoque le changement; y'a une pression; le sdf si du jour au lendemain il se retrouve avec 2 millions d'euros; ça peut lui faire drôle; ça sera la joie peut-être mais le changement est considérable quand même; tout n'est pas rose; quelqu'un qui veut à tout pris se marier; ça cache quelquechose aussi non?

pour revenir à la balle; voir la roue quand elle est projetée ou qu'elle avance; elle tourne sur elle même, non? c'est ça qui fait sa résistance peut-être; c'est sa forme et ou son poids qui l'a fait tourné dans une certaine direction, un mouvement propre à elle; propre à l'objet?

j'imaginais sauter en parachute; mon corps va rencontrer l'atmosphère; l'air, et il va exercer une pression sur moi; mais moi aussi du coup non? au final ce sont des atomes qui se rencontrent, qui se percutent de plein fouet; la gravitation qu'on appelle?

Merci Dédale c'est vrai je me perds souvent dans mes questionnements
avatar
animou
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 750
Age : 36
Localisation : France
Identité métaphysique : malléable
Humeur : molle
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum