Sagesse du pluvian

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Dari le Mer 23 Nov 2016 - 14:27

mikael a écrit:"pitié, arrêtez ce massacre, c'est de la fausse poésie qui pèse des tonnes, sans une once de musique ou d'inspiration.


Je lis la Sagesse du pluvian presque tous les jours depuis longtemps maintenant. J'y trouve de quoi rêver, de quoi rire, de quoi réfléchir aussi parfois ; ces sonnets délicats me plaisent et m'inspirent. J'y trouve également beaucoup d'élégance dans le choix des mots, beaucoup de virtuosité dans le maniement de la langue : beaucoup de finesse dans la syntaxe et de sagesse dans la sémantique. Et j'éprouve une joie sincère à visiter le bestiaire que Cochonfucius construit si patiemment sous nos yeux.

Cela dit, personne ne te force à lire si cela ne te plaît pas. Pourquoi ne pas cesser de geindre de manière stérile, pourquoi ne laisses-tu pas peinards les gens qui aiment venir ici lire ces vers ? Pourquoi ne vas-tu pas simplement voir ailleurs, lire un poète qui soit plus à ton goût ?

Je te laisse méditer là-dessus, camarade.

ps : merci, Cochonfucius, pour ces jolis poèmes que tu nous donnes à lire.
avatar
Dari
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 28
Localisation : ici et là...
Identité métaphysique : humain, trop humain
Humeur : la nuit sera calme
Date d'inscription : 13/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par mikael le Mer 23 Nov 2016 - 14:42

La poésie, Dari, c'est d'abord de la musique et un pouvoir d'évocation. Cochonfucius peut sûrement s'améliorer, comme chacun.
P.S.1 : si tu veux t'inspirer, lis plutôt du Verlaine.
P.S.2: je ne suis pas ton camarade.
avatar
mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Localisation : Ile de France
Identité métaphysique : néo-platonicien chrétien
Humeur : aucun intérêt
Date d'inscription : 27/09/2012

http://www.forum-metaphysique.com/t4185-charte-du-forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Dari le Mer 23 Nov 2016 - 15:11

Oui, sauf que niveau "critique constructive", tu ne m'as pas l'air bien doué... c'est facile de noter des formules lapidaires, c'est plus difficile de créer quelque chose par soi-même. Je te suggère simplement de respecter le travail d'autrui ; à bon entendeur, salut.
avatar
Dari
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 28
Localisation : ici et là...
Identité métaphysique : humain, trop humain
Humeur : la nuit sera calme
Date d'inscription : 13/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par mikael le Mer 23 Nov 2016 - 16:39

Message supprimé article 15 de la charte
avatar
mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4150
Localisation : Ile de France
Identité métaphysique : néo-platonicien chrétien
Humeur : aucun intérêt
Date d'inscription : 27/09/2012

http://www.forum-metaphysique.com/t4185-charte-du-forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Jipé le Mer 23 Nov 2016 - 16:46

Dari a écrit: Je te suggère simplement de respecter le travail d'autrui ; à bon entendeur, salut.
Il ne sait pas faire, seul son nombril est important... qvt

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25346
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Dieu des tourbières

Message par Cochonfucius le Mer 23 Nov 2016 - 17:39



image de l'auteur

Ce dieu obscur et lourd fut l'amant d'Ophélie ;
La couronnant de fleurs et d'algues la ceignant,
Il avait su parler à sa mélancolie,
Mais ne dit plus un mot, ce jour, en s'éloignant.

Ophélie, s'immergeant, rêvera de lagunes,
Et de meurtre et d'angoisse, et de mort, et d'amour,
Sur l'eau de ce ruisseau flottent les feuilles brunes,
Pas un nuage au ciel, ce jour est un bon jour.

Un astre au firmament ne sait pas s'il est beau,
La lune n'entend rien des paroles humaines ;
Pour te dire un adieu, tu n'auras qu'un corbeau
Qui, sans penser à rien, dans les cieux se promène.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Dynastie impériale et royale

Message par Cochonfucius le Mer 23 Nov 2016 - 17:41



image de l'auteur

Servis par des milliers de chevaliers armés,
Nous tenons ce pays, conseillés par des sages
Qui ont reçu de nous leur terre en apanage ;
Nul menaçant voisin ne nous peut alarmer.

Les galériens, pour nous, ne cessent de ramer ;
Les marchands vont en mer sans craindre les orages,
Les montagnards patients bâtissent des barrages,
La Sainte Confrérie nourrit les affamés.

Les moulins vont leur train, par la grâce d’Éole,
Le rhapsode à la cour dit de belles paroles,
Le peuple vit sa vie dans la fraternité;

Mais tout ce qui et bon, le vulgaire s’en lasse ;
Qui sait si, dans dix ans, nous resterons en place ?
Sur notre impermanence, il nous faut méditer.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Solivore

Message par Cochonfucius le Jeu 24 Nov 2016 - 17:55



image de l'auteur

Au matin, je descends des arbres,
J'observe les fleurs du printemps ;
Mon bec est dur comme du marbre,
Terreur des morts et des vivants.

Je ne vis pas de pourriture,
Ni des insectes du sous-sol ;
Mais, bien souvent, je m'aventure
À dévorer des tournesols.

Puis, je vais boire, à la fontaine,
Le vin qui procure l'oubli :
La source n'est pas si lointaine,
Son charme point n'est aboli.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Lac de vin

Message par Cochonfucius le Jeu 24 Nov 2016 - 17:58



Cent coupes de métal, chacun a pris la sienne ;
Auprès du lac de vin, partons nous promener,
Sous l’éclat du soleil, il semble bouillonner
Dans le vent que surchauffe une ardeur méridienne.

Entre l’homme et le vin, c’est une histoire ancienne,
Et le choeur féminin, par Dionysos mené,
D’amphores bien remplies était environné.
J’en ai pris mon plaisir, autant qu’il m’en souvienne,

Qu’il eût un goût de sucre, ou bien qu’il fût amer,
Sous l’orage en été, sous la neige en hiver,
En respectant, ou non, l’usage et convenance ;

J’aime donc voir un lac en ces magiques lieux,
Car cette robe rouge est plaisante à mes yeux ;
Je suis admiratif de ces vagues qui dansent.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Testament d'un non-possédant

Message par Cochonfucius le Ven 25 Nov 2016 - 10:52



Après ma mort, que tes jours continuent ;
Les miens n'ont pas été d'un très grand poids,
Semblant, parfois, se dérouler sans moi.
Je vois s'éteindre une flamme ténue.

Je ne dis pas : « La mort est bienvenue »,
Je tremble un peu, mais j'accepte la loi.
Nous ne vivons, tout au plus, qu'une fois,
La peine est lourde et les joies sont menues.

Après ma mort, souris au quotidien,
J'ai vu, souvent, que tu le fais si bien.
De mes défauts, ne garde point mémoire.

Calme est la nuit, calme encore est le jour,
Mon coeur est plein d'impossibles amours ;
Je n'aime pas la fin de cette histoire.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Dieu des tonneaux

Message par Cochonfucius le Sam 26 Nov 2016 - 18:35



image de l'auteur

Auprès d'un tonneau d'ambroisie,
Ce petit dieu passe ses jours ;
Il aime aussi le malvoisie,
Il n'a jamais connu l'amour.

Je lui offre une poésie
Où je raconte mes douleurs ;
Mais il est atteint d'amnésie
Et ne retient pas ces malheurs.

Il boit alors, sans frénésie,
À notre vie, à notre mort ;
Il dit : «Garde-toi d'hérésie,
Car tu en aurais des remords.»
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Nef des coquillards

Message par Cochonfucius le Sam 26 Nov 2016 - 18:38



image de l'auteur

La nef des coquillards, étrangement bâtie,
Navigue pour trouver le bénéfique lieu
Ou le petit caillou fut lancé par un dieu
Auquel leur confrérie s’est toute convertie.

Depuis longtemps déjà, cette nef est partie,
Et même quand la nuit la dérobe à nos yeux,
Nous savons qu’elle avance et vogue sous les cieux ;
Plus d’une mouette, au large, en est fort divertie.

Allez-y, coquillards, nul forban ne vous suit,
Gouvernez le vaisseau qui marche jour et nuit,
Que la lune blanchit, que le soleil enflamme.

Trouverez-vous bientôt, dans votre éloignement,
Le caillou transcendant qui plairait à votre âme ?
Si quelqu’un l’avait pris, quel terrible tourment !
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Château flottant

Message par Cochonfucius le Dim 27 Nov 2016 - 17:59



image de l'auteur

Un château flottant qui dans l'azur passe,
Les caves n'y sont jamais des prisons ;
Trois vestales, là, chantent leur chanson,
L'orage les suit, l'éclair les dépasse.

Bien loin par-dessous, c'est l'immense plaine,
Et le fleuve noir, la vieille forêt,
Le levant au loin où l'aube apparaît,
Antarès qui brille, et la lune pleine.

Le château léger dans les airs s'élance,
Vestales aux doigts n'arborent d'anneaux ;
Chacune sourit au bord des créneaux,
Rêvant, semble-t-il, d'un porteur de lance.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

四书 == Quatre Livres

Message par Cochonfucius le Dim 27 Nov 2016 - 18:04



image de l'auteur

Quatre traités de modeste apparence :
Livre d’azur pour évoquer l’hiver,
Puis, le printemps dans un volume vert,
Ces deux saisons sont chargées d’espérance.

Le livre d’or, c’est pour l’automne, où danse
La feuille morte en son bel univers ;
Quant à l’été, avec ses matins clairs,
Tu trouveras ce qu’un poète en pense,

Bien raconté dans un livre d’argent.
Tous ces écrits, si tu t’y vas plongeant,
Te transmettront le savoir des grands sages.

-- Pourquoi, toujours, ce recours aux bouquins,
Quelle sagesse, en tout ce saint-frusquin ?
Je ne veux plus m’encombrer d’emballages.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Tour des mirages

Message par Cochonfucius le Lun 28 Nov 2016 - 15:15



image de l'auteur

J'ai rêvé d'une tour géante,
Au sommet danse un officier,
Plus près du sol, un cuisinier,
Marmiton rondouillard qui chante.

Ce sont des envoyés célestes
Qui vont fêtant le Nouvel An :
Le troisième est un chambellan
Qui connaît quelques chansons lestes.

Un fantôme vêtu d'un drap
Qui semble un bonhomme de neige
M'est familier. D'où le connais-je ?
Je ne sais, ça me reviendra.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Arbre à phénix

Message par Cochonfucius le Lun 28 Nov 2016 - 15:17



image de l'auteur

Ce n’est point, dans la cour, une aimable tonnelle ;
Il n’est pas abreuvé par le fleuve Léthé,
Mais il pousse bien loin des plantations de thé :
Viennent mille phénix y reposer leurs ailes.

Or, l’espoir en leur coeur et la crainte se mêlent,
Sachant qu’il faut brûler quand finit leur été ;
Vont-ils redevenir l’oiseau qu’ils ont été ?
C’est un mystère ardent que la flamme recèle.

Car le corps du phénix est son propre ennemi,
Et son âme, parfois, le comprend à demi,
Quand il se vient poser sur l’arbre sans feuillage.

Comment ce corps revit, l’oiseau ne le sait pas,
Sa conscience en ce jour le lui narre tout bas,
Jamais il ne comprit cet étrange langage.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Demeure épiscopale

Message par Cochonfucius le Mar 29 Nov 2016 - 18:22



image de l'auteur

L'évêque en son palais présente un fier visage,
Un peu sévère, même, il fait peur aux marmots ;
Ils sourient à nouveau, dès qu'il leur dit un mot,
Ses murs, depuis longtemps, sont dans le paysage.

Les bourgeois du canton pensent qu'il est un sage,
Car son absolution met leur âme en repos ;
De leur coeur purifié, de leur ventre dispos,
Ils éprouvent alors la joie, sur son passage.

On dit qu'en sa demeure est un doux petit page,
Que ce garçon devient, de jour en jour, plus beau
Et que sa pureté prend un éclat nouveau
Quand le printemps revient : rien n'est meilleur présage.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ornitholion

Message par Cochonfucius le Mar 29 Nov 2016 - 18:24



image de l'auteur

Le bel ornitholion est admiré des femmes ;
Son plumage d’azur est si charmant à voir !
Cet oiseau vaniteux se regarde au miroir,
La satisfaction luit dans son regard de flamme.

L’observateur pensif ne sait rien de son âme,
Mais il fait tous les jours sa prière du soir ;
De ce discours magique, on dit que le pouvoir
Permet de supporter beaucoup de petits drames.

Il est fort pacifique, il est loin d’être un fauve,
Il aime savourer des morceaux de guimauve ;
Ah, je le reconnais, ça n’a rien d’exaltant.

Il s’éprit d’une femme, et ne l’a pas suivie
Car il ne voulait point qu’elle fût asservie ;
Elle l’a bien été, par un blaireau, pourtant.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Dame des pavots

Message par Cochonfucius le Mer 30 Nov 2016 - 18:12



image de l'auteur

La dame des pavots souvent rêve de mort,
Et son réveil, parfois, semble se faire attendre ;
Et quand son regard voit le bois devenir cendre,
Son coeur, si fatigué, ne peut plus battre fort.

Un beau rêve nocturne est le plaisir suprême,
Un sombre cauchemar se termine en sanglots…
Qui voudra consoler la dame des pavots ?
Il lui faudra compter, je crois, sur elle-même.

Quand elle avait vingt ans, comme elle aimait courir !
Rencontrer un bel homme au temps des douces brises,
Parler de presque rien, se montrer fort éprise,
Jamais, au grand jamais, ne songer à mourir…
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Miroir qui rêve

Message par Cochonfucius le Mer 30 Nov 2016 - 18:14



image de l'auteur

Le miroir déformant fait des rêves lubriques ;
Je le vois contempler, de ses regards sans yeux,
Des couples polissons qui dansent sous les cieux,
Tirant du vin nouveau d’une immense barrique.

Il voit l’étrange danse, il entend la musique,
Les râles du plaisir mêlant jeunes et vieux ;
Refléter le désordre en ce magique lieu,
Quel usage excellent des lois de la physique !

La lumière est bien basse, auprès de la maison
Où Cupidon, parfois, se croit mis en prison,
Spectacle sans public et sans metteur en scène.

Lecteur, tu es tenté, rejoins-les, si tu veux :
On dit que l’occasion doit se prendre aux cheveux,
Tant pis, si l’entreprise est de nature obscène.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Bataille de verts daims

Message par Cochonfucius le Jeu 1 Déc 2016 - 18:45



image de l'auteur

On dit que les verts daims sont favoris des dieux ;
Ils gagnent les combats sans un seul coup de feu,
Partant se reposer avant le crépuscule
Même si l'adversaire est plus vaillant qu’Hercule,

Étant venus de l'Est, les verts daims son subtils,
Aussi, Pline l'Ancien, jadis, en convint-il ;
Il vante leur courage, aussi leur brame grave,
Il dit : «Cet animal ne saurait être esclave».

Ces terribles guerriers, de leur forêt venus,
À se faire un grand nom, déjà, sont parvenus ;
Et j'ai vu l'un d'entre eux, dans sa joie triomphante,
Qui semblait recueillir un baiser de l'Infante.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Grenouille ermite

Message par Cochonfucius le Jeu 1 Déc 2016 - 18:46



image de l'auteur

C’est la grenouille ermite, elle n’est pas pressée ;
Son coeur se ralentit quand approche l’hiver
Et cette pulsation lentement cadencée
Anime au ralenti sa danse en habit vert.

Des autres batraciens le nocturne concert
Dont, depuis bien des ans, son âme fut bercée
Lui inspire, ce soir, de joyeuses pensées ;
C’est alors sa chanson qui s’élève dans l’air.

C’est un refrain discret, ce n’est pas un délire,
Ça parle d’un insecte et non pas d’un empire ;
La grenouile, toujours, s’exprime simplement.

Or, j’aime l’écouter au seuil de la nuit noire :
En ce soir de ma vie qui finit sans déboires,
Peut-être pense-t-elle à son prince charmant.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Démon de vigne

Message par Cochonfucius le Sam 3 Déc 2016 - 17:49



image de l'auteur

Près de de Saint-Émilion vit un démon de vigne ;
Il voudrait qu’une fois, le vin devînt son sang,
Mais il a beau vouloir, il n’en voit aucun signe.
Son don de magicien n’est pas assez puissant.

Il a versé le jus dans une cruche en terre ;
A pris la vitamine à dose de cheval,
A demandé au vent de bien vouloir se taire,
Mais rien ne sort de là, ça fait du vin normal.

Prononçant à nouveau les magiques paroles,
Il joint à la mixture un peu de sang de porc
Qu il a tiédi au feu, dans une casserole.
Ce fils de charpentier, grogne-t-il, est trop fort.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Baleine occitane

Message par Cochonfucius le Sam 3 Déc 2016 - 17:53



image de l'auteur

La Baleine occitane, aimant nager en paix,
En plusieurs occasions, du monde se retire ;
Ce n’est pas son destin de fonder un empire,
Plutôt, de s’amuser à tel jeu qui lui plaît.

Un voyageur, curieux de voir ce qu’elle fait,
Va rejoindre dans l’eau cet être qui l’attire ;
Il est pris à partie, plus qu’il ne le désire,
Car un souffle puissant l’emporte sur son jet.

« J’ai la tête qui tourne, arrêtez, ma cousine,
Allez plutôt danser avec votre voisine ;
Vous me hissez dans l’air, sans avoir mon accord. »

«Monsieur, dans cette action, c’est moi qui suis maîtresse ;
Vous rentrerez chez vous, cependant, rien ne presse,
Voilà pour vous apprendre à jouter corps à corps.»
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Mélancolie du paléographe

Message par Cochonfucius le Dim 4 Déc 2016 - 18:18



J’entretins cet espoir, quand j’étais écolier,
De dompter l’écriture et ses mille artifices ;
Mon propos n’était pas d’en tirer bénéfice,
Ni de me transformer en fier épistolier,

Mais d’aller au hasard, comme un aventurier,
Parmi des manuscrits aux rêveries propices.
Muse des alphabets, je fus à ton service ;
Or mon crâne, jamais, n’a porté des lauriers.

J’eusse aimé rencontrer le scribe en son échoppe
Dont le trait maîtrisé toujours se développe ;
Métier qu’il a bien fait, selon moi, de choisir.

Hélas, au fil des ans, trop lentement j’avance,
Maints écrits n’offrent point la moindre transparence ;
Mais découvrir un signe est toujours un plaisir.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22420
Age : 62
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum