Sagesse du pluvian

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ambireine

Message par Cochonfucius le Mer 2 Aoû 2017 - 12:25



D’un inframonde fut l’ambireine venue,
Fort inaccoutumée à la clarté du jour ;
Était-ce pour trouver un platonique amour,
Ou bien pour découvrir une ville inconnue ?.

Un peintre du palais la peignit toute nue,
Mais un peintre d’Église intervint à son tour
En chargeant le portrait de ses royaux atours ;
Et cette version fut du public retenue.

«Je n’ai, dans ce palais, rencontré nul amant,
Nul ne rêve, en ce lieu, de mes embrassements.»
Ainsi brûlait en vain l’inframondaine flamme.

Elle me dit : «Chez toi, c’est quand même un peu mort,
Les gens de la surface ont grand soin de leur corps,
Mais ils font comme si c’était un corps sans âme!»
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ambiportier

Message par Cochonfucius le Jeu 3 Aoû 2017 - 9:44



Un mystérieux portail au coeur de la verdure
Semble délimiter un domaine privé ;
Espace où l’on ne sait ce qu’on pourra trouver,
Car un ambiportier interdit l’aventure.

Il est impressionnant, dans sa livrée obscure;
Avec lui, nul ne sait ce qui peut arriver,
Ambiportier pesant, force de la nature,
Un démon n’oserait ton pouvoir éprouver.

Qui nous dira comment ton histoire commence?
Es-tu, pour ton honneur, un vieux soldat de France
Qui d’anciennes leçons conserve dans son coeur?

Te souvient-il ici de tes errances fières,
De mes vers, évoquant ton épopée altière ?
Tu ne daignes répondre, ambiportier songeur.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Animaux des cimes

Message par Cochonfucius le Ven 4 Aoû 2017 - 12:14



Je les vois se dresser auprès d’un sommet vert,
L’isard et l’éléphant, partis loin des bocages ;
Ils ne sont point de ceux que vous mettez en cage,
Ils ont pour domicile un grand bout d’univers.

De verdoyant gazon les monts se sont couverts ;
Les grands boeufs volontiers en feraient leur pacage ;
Et la grenouille brune, au fond des marécages,
En rêve quelquefois, dans son sommeil d’hiver.

Aux cimes d’alentour la brise se lamente ;
À l’horizon lointain s’esquisse une tourmente
Que semblent escorter d’immenses oiseaux gris.

L’été rayonne aussi sur le vieux cimetière
Qui se blottit au pied de la montagne fière
Où d’un sombre corbeau nous entendons le cri.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Petit lion-chevalier

Message par Cochonfucius le Sam 5 Aoû 2017 - 18:09



Sur la piste pierreuse, il chemine, pensif,
En se remémorant des légendes bretonnes ;
Le paysage est terne et presque monotone,
À peine y croise-t-on un vieux mulet poussif.

Le chevalier n’a pas de gestes compulsifs,
Il est rempli de paix, comme un arbre en automne,
Prédateur plein d’humour, dont l’esprit nous étonne,
Chevalier bien tranchant, petit lion corrosif.

Il croit que le désert est trop immense, et triste ;
Il le préférerait avec de vertes pistes
Ou bien, à la rigueur, des bases de loisirs.

Marche sans te lasser, héros insaisissable ;
La trace te suivra de tes pieds dans le sable,
Effacée cependant par un traître zéphir.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Un coin de plage

Message par Cochonfucius le Dim 6 Aoû 2017 - 12:13



Les nuages sont lourds,mais ils ne sont pas tristes ;
Ils survolent la plage avec tout leur amour,
Mais ne leur dites rien, les nuages sont sourds,
Ils sont un peu distants, mais ne sont pas autistes.

Ils arborent parfois des reflets d’améthyste,
Quand les envoie ici l’océan par temps lourd ;
Faudra quitter la plage en un délai bien court,
Si Neptune à verser des trombes d’eau insiste.

Le sable sous nos pieds, qui jamais ne ternit,
Des jardins d’autrefois rappelle un peu les charmes ;
Le ciel lui donne une âme et le gros temps, des larmes.

Car le sable est symbole, aussi, de l’infini,
Et, quand vous observez une vague qui tremble,
Le sable vous dira : «Dieu s’amuse, il me semble».
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Un dinosaure à pantoufles

Message par Cochonfucius le Lun 7 Aoû 2017 - 12:27



Trop âgé pour aller s’amuser en troupeau,
Trop affaibli pour être un bon pêcheur d’épaves,
Ce vieillard sort un peu de bon vin de sa cave,
Car il boit à demeure, et non plus au tripot.

Il a pour vêtements de légers oripeaux,
Pas souvent repassés, mais quand même, il les lave ;
Le soleil et la pluie, jamais il ne les brave,
Il reste en son abri, comme font les crapauds.

Or, cette humble maison dont nul voisin n’approche
N’abrite ni rancoeur, ni regret, ni reproche ;
Juste un vieillard pensif avec son saint-frusquin.

Et s’il me plaît d’en faire un ténébreux royaume,
Vous pouvez voir en moi son souverain fantôme,
Régnant sur la poussière et sur quelques bouquins.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Oiseau blanc

Message par Cochonfucius le Mar 8 Aoû 2017 - 12:09



C’est un oiseau de rêve, un oiseau de romance,
Le soleil se reflète en son plumage blanc ;
Il aime contempler son beau reflet tremblant
Dans un grand lac d’azur, lorsque le jour commence.

Il n’est jamais perdu sur cette Terre immense,
Il ne craint point l’assaut des carnassiers mordants;
Le long de son parcours, jamais ne se perdant,
Il visite les lieux dont il a souvenance.

Ses enfants sont nourris des meilleurs fruits, toujours,
Des pommes du jardin qu’il cueille au long du jour,
Sans prêter attention au serpent prophétique.

Puis on l’entend chanter sa prière en latin,
(Mais il ne croit en rien, cet oiseau plaisantin) ;
Les gens, pour l’écouter, s’assoient sous les portiques.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Seigneur des arbres morts

Message par Cochonfucius le Mer 9 Aoû 2017 - 12:07



L’arbre s’est desséché, mais il n’est pas tombé.
Sa dryade, peut-être, a le sourire aux lèvres,
Rêvant du petit troll par sa chasse absorbé
Ou du faune ingénu qui joue avec les chèvres.

Par son viril trépas, le chêne est adoubé,
Car un arbre défunt n’est pas un arbre mièvre ;
Jamais plus ses rameaux ne se pourront courber,
Sa forme est d’un sculpteur ou d’un vaillant orfèvre.

Moi, j’aime fréquenter cet espace boisé
Où mes chers écureuils semblent apprivoisés,
Où l’écho bienveillant accueille mes délires.

Ce bois est un totem, pas un épouvantail,
La feuille du voisin lui fait un éventail ;
Arbre, nous te nommons berger de nos sourires.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ambisphinx de sinople

Message par Cochonfucius le Jeu 10 Aoû 2017 - 12:34



L’ambisphinx, ignorant la volupté charnelle,
Se croit fort différent des misérables chiens
Que Cupidon, parfois, entrave de son lien.
Il ne rêve jamais de muses criminelles

Qui lui feraient subir une étreinte mortelle :
Et son esprit, sans doute, est plus pur que le mien
Qui tant de fois, jadis, s’est éloigné du bien,
Projetant vainement de se montrer fidèle.

L’ambisphinx sait tenir un modeste discours
Pour accorder sa grâce, ou  promettre un secours,
Pour calmer la douleur et rendre l’espérance.

Telle est donc le statut de l’ambisphinx moyen,
C’est un aimable monstre, un brave citoyen,
Et puis, moi, je lui trouve une belle apparence.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Majestueux, mais virtuel

Message par Cochonfucius le Ven 11 Aoû 2017 - 12:13



Il est royal, mais régner il n’a pu,
Car il fut tôt soumis par une Dame ;
Seul, cet amour survécut en son âme
Et c’est douceur, dont son cœur fut repu.

Plus que la neige, et que l’ardeur du feu,
Ce sentiment le glace, et puis l’enflamme ;
Mais qui pourrait lui adresser un blâme,
Nous sommes tous faits ainsi, quelque peu.

Il est certain que sa vie est heureuse,
N’étant jamais triste ni douloureuse,
Il a compris que tout lui vient à point.

Bien rarement à son royaume il pense :
Ce qu’il n’a plus, son bonheur le compense,
Ce brave roi qui ne gouverne point.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Vigne de sinople et d’autrefois

Message par Cochonfucius le Sam 12 Aoû 2017 - 12:04




Mon oncle vigneron, dont j’ai perdu l’adresse,
Les figues de chez toi sont douces à manger ;
Ton jardin de jadis me devient étranger,
Lui qui fut un abri pour mes jours de paresse.

La vigne d’autrefois, ma muse et mon hôtesse,
Fut, en ce temps lointain, mon gîte pour songer ;
Et toi, tu en tirais un petit vin léger
Qui donnait de la joie et jamais de tristesse.

Par dizaines, pourtant, ont passé les saisons,
Je n’ai jamais revu l’enclos ni la maison
Où nous étions nourris de ces fruits délectables.

S’éloigner, s’affaiblir, tel est bien notre sort ;
Mais je ne porte point le deuil des instants morts,
Trouvant dans leur mémoire un plaisir véritable.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Cosmocrocodile

Message par Cochonfucius le Dim 13 Aoû 2017 - 11:57



Un crocodile en quête d’absolu
S’est envolé à bord d’une navette ;
Il veut quitter la fragile planète
Dont les beaux jours sont bientôt révolus.

Sur un trou noir jetant son dévolu,
Il accélère ainsi qu’une comète ;
Dans son regard, le cosmos se reflète,
Obscur, comme est son esprit résolu.

Dans le trou noir, nul photon ne s’agite,
On ne sait rien de tous ceux qui l’habitent,
Fiers neutrinos et quarks de bon aloi.

Jamais, là-bas, la pâture n’abonde,
Car c’est le lieu le plus sombre du monde ;
Ce crocodile est plus vaillant que moi.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ambiloup bleu

Message par Cochonfucius le Lun 14 Aoû 2017 - 11:55



L’ambiloup, savourant la lumière dorée,
Traverse, sans courir, un petit bois de pins,
Sans vouloir pourchasser le lièvre ou le lapin ;
Juste pour recueillir la fraîcheur de Borée.

D’azur est sa toison joliment colorée,
Ce qui fait quelquefois sourire les copains ;
Mais il les aime bien, ces braves galopins,
Compagnons de ses jeux dans la friche arborée.

Ah, quel bel animal, et quel charmant endroit !
Que ne suis-je un poète au verbe plus adroit,
Car je pourrais alors le chanter à mon aise ;

Peut-être, je pourrais le mettre en un bouquin,
Ce fauve plus léger que n’est un Arlequin,
Cet azuré fleuron de la forêt française.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse aux belles griffes

Message par Cochonfucius le Mar 15 Aoû 2017 - 12:14



Le chat dans le jardin ne cueille aucune fleur ;
Et jamais, le dimanche, il n’entre dans l’église.
On peut lui pardonner le peu qu’il subtilise,
Il ne s’attaque point aux objets de valeur.

Lui caressant le flanc, j’entends battre son coeur ;
Tous les deux, nous aimons la fraîcheur de la brise,
Car elle est bienveillante à notre âme indécise.
De l’estival jardin, tendres sont les couleurs,

On y voit voleter l’abeille, jamais lasse,
Et l’appel de la pie traverse cet espace.
Que nous servirait-il, en ce lieu, de courir ?

J’aime ce chat discret qui ne rit, ni ne pleure,
Qui, sans montre au poignet, peut décompter les heures,
Et qui, si patiemment, m’écoute discourir.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Nef de Nouvelle Aquitaine

Message par Cochonfucius le Mer 16 Aoû 2017 - 11:58



Il faut de fiers vaisseaux pour naviguer ici :
Or, si vous en avez, voguez à votre guise,
Le vent vous appartient, l’onde vous est acquise,
La sirène elle-même est à votre merci.

Au passage, l’ondin va froncer les sourcils ;
Mais il ne pourra rien contre vos entreprises :
Car si de vos bateaux la rivière est éprise,
Les dieux l’assisteront, et les diables aussi.

Vous pourrez vous risquer loin des natales vignes
Pour trouver du poisson au bout de votre ligne,
Sans craindre de sombrer dans un gouffre marin.

Même si, quelquefois, l’ouragan vous menace,
Loin de vous effrayer, vous direz à voix basse :
Neptune à ce navire a servi de parrain.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Nef de pierre

Message par Cochonfucius le Jeu 17 Aoû 2017 - 10:15



Sur chaque tour, on trouve un oeil ;
Magique est cette nef de pierre
Dont les marins, sans nul orgueil,
S’abreuvent de commune bière.

Il n’ont plus de vin des Corbières,
Mais ils n’en portent pas le deuil ;
Ils ont du rhum dans des soupières,
Auquel chacun fait bon accueil.

Que leur importe leur ivresse ?
La nef de sa route est maîtresse,
Plus assurée qu’ils ne le sont.

La nef conduit son équipage ;
À bord, quel amusant tapage !
Les marins sont de bons garçons.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Dragon du Yin et dragon du Yang 阴龙阳龙

Message par Cochonfucius Hier à 12:27



Ces dragons orientaux refusent les honneurs
Et se moquent de moi si je m’en émerveille ;
Je suis leur opinion, je leur prête l’oreille,
J’admire leurs propos, ce sont de grands seigneurs.

Le poèmes anciens dont je suis repreneur
Ont donné à leur âme une joie sans pareille:
En songe, relisant ces mots quand ils sommeillent,
Les berce l’instrument d’un antique sonneur.

Ces dragons du passé sont dignes de louange,
Tels qu’en eux-mêmes, enfin, la poésie les change,
Sans un mot de travers, sans un vers qui déplaît.

Ces seigneurs, cultivant un art de ne rien faire,
Connaissent le moyen de ne jamais déplaire ;
Je les prends pour mentors dans tout ce que je fais.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Deux vaillants apôtres

Message par Cochonfucius Aujourd'hui à 12:01



De leur Maître bien-aimé,
Du héros de leur jeunesse,
Les deux apôtres aînés
N’attendent point qu’il renaisse.

Ils ne sont plus affamés
De sa divine tendresse ;
Car ils se sont résignés
À ce bonheur qu’il leur laisse.

Ils n’en sont pas mécontents,
Ils se donnent du bon temps,
La bouteille sur la table.

Leur maison n’est pas aux cieux,
Mais dans un modeste lieu,
Leur royaume véritable.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum